Image 16-05-25 at 11

 La photo provienthttp://www.psychologies.com

 

 

 

Dans la formulation aromatique, les quantités d'huiles essentielles sont souvent exprimées en pourcentage, en gouttes...

Les substrats de dilutions qui sont pour la plupart du temps des huiles végétales sont eux exprimés en ml, parfois en gouttes...

Pour éviter les confusions voici quelques indications pour faciliteront la vie des débutants, de certaines personnes qui moins d’affinités pour les chiffres.

 

Il n'y a rien de sorcier une fois que le mécanisme est compris.

 

Pour calculer un pourcentage, vous allez voir c’est très simple? Je vais faire la démonstration avec des exemples.

 

De façon générale, le pourcentage est donné par rapport à 100. 1 volume X dans un volume Y qui sera égal au final à 100.

 

Une solution à 1 % veut dire qu’il y a 1 volume de X dans 99 volumes de Y = 100 %

 

Une solution à 5 %                             5 volumes de X dans 95 volumes de Y = 100 %

 

Généralement, il s’agit de ml,  de grammes, de gouttes...

 

En aromathérapie, on utilise des gouttes le plus souvent. Il faut donc, convertir des ml en gouttes. 

 

Le nombre de gouttes peut varier selon les auteurs, le type de compte-goutte ou encore selon la viscosité de l’huile essentielle utilisée. Mais restons dans les généralités!

 

 

Personnellement, je compte 20 gouttes d’huile essentielle pour avoir 1 ml.

 

 

Pour une solution à 1 %, je mettrais 1 ml d’huile essentielle dans 99 ml d’huile végétale, soit 20 gouttes (20 gouttes X 1 ml) d’huile essentielle.

 

Pour une solution à 5 %, je mettrais 5 ml d’huile essentielle dans 95 ml d’huile végétale, soit 100 gouttes (20 gouttes X 5 ml) d’huile essentielle.

 

C’est bien beau tout cela mais dans l’absolu, on fait plutôt des petits volumes de mélanges.

 

Donc, si je veux une solution finale de 50 ml à 1 %, je mettrai 0,5 ml d’huile essentielle dans 49,5 ml d’huile végétale soit 10 gouttes d’huile essentielle.

 

Pour une solution à 5 %, je mettrais 50 gouttes d’huiles dans 48,5 ml d’huile végétale.

 

Et ainsi de suite...

 

Après, à vous de répartir le nombre de gouttes d'huiles essentielles qui composeront votre synergie selon le pourcentage requis pour votre volume donné.

 

Petits volumes

Pour les petits volumes compris entre 1 à 15 ml, je  mets les gouttes directement dans le volume final désiré à moins que vous ne possédiez du matériel de précision de laboratoire. 

 

Pour une solution à 5 % dans 5 ml, je mettrais 5 gouttes directement dans 5 ml d’huile végétale.

Vous comprenez le principe.

 

Je ne ferai pas de tableau car suivant les marques d’huiles essentielles que vous utilisez, le nombre de gouttes/ml n’est pas identique.

 

Cependant, une fois que vous avez évalué le nombre de gouttes/ml des marques les plus fréquentes que vous utilisez, vous pouvez vous faire un tableau avec le %, le nombre de gouttes, le volume de substrat et le volume final.

Il existe des tableaux tout prêts sur la toile mais je trouve que lorsque l'on débute dans l'art de l'aromathérapie, ce genre d'exercice est obligatoire afin de bien comprendre ce que l'on fait. Ensuite, cela nous permet d'être plus critique par rapport à ce que l'on trouve ici et là et même parfois, nous permet d'éviter de grosses erreurs qui parfois passent à travers les mailles!!!

 

Pour la formulation

Le pourcentage d’huile essentielle utilisé varie selon l’usage que l’on veut en faire et varie aussi en fonction de l’âge de la personne.

 

Pour les adultes :

 

en application locale, une dilution à 5 % est recommandée

en massage une dilution à 2.5 %

 

 

Pour les bébés, les enfants, les femmes enceintes et les personnes en fin de vie :

 

pour les bébés, les enfants et les femmes enceintes bien vérifier que les huiles essentielles soient bien adaptées et conviennent bien. En effet, seulement certaines huiles essentielles peuvent être utilisées tout au long de la grossesse et seulement quelques huiles essentielles peuvent être utilisées pour les touts petits.

 

Plus de détails lorsque vous lirez l’article à 4 mains que nous devons vous écrire avec Michèle sur les huiles essentielles familiale de base.

 

En attendant, ce qui suit est tiré du livre de Valerie Ann Warwood «Aromatherapy for the healthy child» New World Library et vous permettra d’oser l’utilisation des huiles essentielles avec les tous petits de façon très raisonnable et sécuritaire.

 

 

 

Diluer ce qui suit dans 30 ml d’huile végétale :

 

Age Huiles essentielles

 

Nouveau né 1 à 2 gouttes

2 à 6 mois 1 à 3 gouttes

6 à 12 mois 1 à 4 gouttes

1 à 4 ans 5 à 8 gouttes

6 à 7 ans 5 à 10 gouttes

8 à 12 ans 5 à 12 gouttes

10 ans et plus 10 à 15 gouttes

 

 

Pour rappel :

 

1 ml = 20 gouttes

5 ml = 1 cuillère à café (à thé)

15 ml = 1 cuillère à soupe (à table)

1 OZ = 30 ml ou 2 cuillères à soupe

 

 

J’espère que ces explications vous seront utiles. A vos crayons ou tableurs pour vous faire de jolis et pratiques tableaux ^-^

 

 

 

 

 


miel_ol_o1

 

Hello les addicts de Potions etChaudron !

 

Aujourd'hui un petit article sur l'importance de l'eau en saponification

Il sera question de la saponification ayant pour réactif , l'hydroxyde de sodium

ou soude caustique ou NaOH , afin de produire des savons durs

Il se présente en paillettes ou perles et devra être dilué dans une certaine quantité d'eau ou de liquide aqueux afin que la réaction chimique puisse se faire

C'est ce que nous appelons la lessive de soude

Qui peut d'ailleurs s'acheter toute faite mais sans avoir le choix de la concentration , ce n'est donc pas le propos

Les calculateurs nous indiquent très précisément le poids de NaOH à utiliser , pour une recette donnée , en fonction du surgras choisi

 

Mais qu'en est-il de l'eau ??

 

Par défaut , le calculateur (médrulandia ) nous indique une concentration de lessive de soude de 28%

C'est à dire 28 g de NaOH et 72 g d'eau par 100g de lessive de soude

La saponification se fera sans problème mais très souvent , le savon restera tendre et pas facile à démouler rapidement

C'est bien connu , les savonnières sont toujours impatientes de démouler ...

N'est-ce-pas ???

A part Michèle  ... peut-être ;-)

Un clin d'oeil tout particulier à toutes   les débutantes  du groupe des savonneuses du Québec sur FB  :-D

Ce sont elles ,  qui justement utilisent cette concentration par défaut

et qui se désolent d'avoir un savon mou et pas démoulable au bout de 24 heures

 

La solution ? attendre ... ou comprendre ...

 

Ainsi , pour la plupart des recettes cette concentration est trop basse (trop d'eau) pour produire un savon dur et démoulable rapidement

 Augmenter la concentration de la lessive de soude apporte beaucoup d'avantages

Cependant  , on ne le répétera jamais assez , il s'agit de prendre toutes les précautions indispensables à la manipulation de la soude

Masque , lunettes , gants et manches longues

 

Les avantages :

- un démoulage rapide et un savon  dans lequel les doigts ne s'enfonceront pas ;-)

   certain(e)s se reconnaîtront ...LOL

- un temps de cure plus court puisqu'en mettant moins d'eau le savon en aura moins à perdre

- la possibilité de faire des ajouts aqueux , comme certain(e)s affectionnent .

   A savoir , jus ou purée de fruits ou de légumes , laits et parfois même crème hydratante

- une nette réduction de la cendre de soude ainsi que des rivières de glycérines

   que certain(e)s trouvent inesthétiques

- la phase de gel sera également évitée , certain(e)s ne la désirant pas

 

Néanmoins , il faut savoir que la trace arrive plus vite et accélère la saponification et ce d'autant plus qu'on savonne à T° élevée

Je dirais que plus la recette est composée d'huiles fluides ,

plus la concentration peut-être augmentée

Rappelez-vous mon Castille pour demain

castille6

Mais  les recettes composées d' un fort % de gras durs peuvent donner des savons difficiles à trancher ou friables si la concentration est trop élevée

il faut trouver le juste équilibre pour chaque recette mais  je pense que 30% est un minimum

Bien sûr , il ne faut pas aller au-delà d'une concentration à 50%

l'hydroxyde de sodium a besoin de l'équivalent  de son poids en eau pour bien se dissoudre

 

J'ai fait toutes ces constatations après de multiples essais car je n'avais pas souvent , 

ou alors de façon partielle , les réponses à mes questions .

La lumière s'est faite à la lecture du livre de Kevin M. Dunn  intitulé Scientific Soapmaking qui m'a confortée dans mes constatations

 

J'espère que cet article sera utile à de nombreux lecteurs

A bientôt ! et longue vie à Potions et Chaudron :-D

Cet article varie sur le thème d'une formule publiée par Michèle ici. Cela se veut un hommage modeste à une formule qui permet, aux peaux sensibles de ce monde, de se libérer du savon pour le visage, du shampoing du commerce et des gels de douche intimes. Eh oui, on peut décliner de bien des façons ;)

Elle a raison, Michèle, quand elle dit que même lorsque nous croyons que c'est trop simple pour être publié, il faut pas hésiter.

Alors je me lance!

Je vous dis tout de suite que je n'ai pas changé grand chose, mais j'utilise ce shampoing depuis plusieurs mois et il passe le test, couplé avec "mon" revitalisant maison au BTMS*, mais qui fait aussi bien avec le soin après-shampoing de Sylvie ou un rinçage à l'eau vinaigrée.

*Vous laissez pas impressionner : c'est juste de l'eau, du BTMS (5%), un conservateur et des HE.

 

L'interprétation libre

(suivant le canevas de Michèle pour bien représenter les étapes) :

 

Phase A

Eau déminéralisée 56%

Glycérine végétale 5%

Acide citrique 0,2%

 

Phase B

Decyl glucoside 20%

Coco bétaïne 5%

Coco glucoside 5%

Huile de jojoba 2%

 

Phase "Les poudres"

Provitamine B5 (DL-panthenol en poudre) 3%

Poudre de soie 2%

Gomme xanthane 0,3%

 

Une fois la préparation refroidie :

Conservateur à large spectre de votre choix selon le poucentage recommandé,

dans mon cas 0,5%

HE orange douce 0,7%

HE ylang ylang 0,2%

HE citron 0,1%

 

Phase du "Mais il manque quelque chose!" :

1 mini lampée de Fluide Lécithine HT (merci Gingembre!)

 qui a fait TOUTE la différence dans l'épaisseur de la texture et le glissant du produit...

Désolée, je n'ai pas mesuré la quantité.

 

Comment on fait?

Comme Michèle, je fais chauffer l'eau et l'acide citrique dans un bécher stérilisé, au bain-marie, jusqu'à 50 degrés environ. Ensuite, ajouter la glycérine, le panthenol et la poudre de soie et remuer. Saupoudrer la gomme xanthane sur la solution aqueuse, laisser reposer un peu puis battre vigoureusement au mini mixeur ou bras mélangeur afin de former un gel.

Dans un autre contenant, mélanger les ingrédients de la phase B.

Incorporer la phase A dans la phase B en mélangeant doucement avec une cuillère en silicone.

(Je crois bien que je t'ai emprunté cette dernière phrase, Michèle, tu le dis si bien...)

Ici, j'ai cessé d'être une élève sage et j'ai eu l'idée d'ajouter une lampée, une goutte à peine, de Fluide Lécithine HT. Je me disais, intuitivement, que l'eau, l'huile et les HE pourraient avoir besoin d'un peu de support pour rester mélangés et que ça pourrait aussi épaissir le mélange sans le côté poisseux de la gomme xanthane quand on en met trop. Du coup, je viens de comprendre pourquoi la présence de polysorbate 20 dans ce genre de produit : solubilisant et émulsifiant. Vous moquez pas, hein!

Alors j'ai utilisé mon petit mixeur pour mélanger environ 5 minutes, avec l'embout bien au fond du bécher pour ne pas faire (trop) de bulles.

Ça a marché!

(Bon d'accord, j'aurais pu mettre autre chose que cette lécithine de luxe, mais c'était à portée de main...)

On ajoute les HE, le ou les conservateurs, on vérifie que le pH soit bien entre 4,5 et 5,5 et on rectifie avec un peu d'acide citrique (solution eau + acide citrique 50/50) au besoin. J'ai remarqué que pour mes cheveux, un pH entre 4 et 5 est idéal, mais cela ne s'applique pas forcément à toutes les têtes! Vous aurez peut-être besoin de recalculer la quantité de conservateur nécessaire, car tout ajout implique un ajustement pour que la conservation soit optimale.

Bien mélanger et mettre dans un tube, flacon, contenant de votre choix.

Je vais vous dire, je ne saisis pas encore très bien la chimie du comment du pourquoi et si je m'instruis le plus possible, c'est souvent par exploration, expériences et intuition que je formule. Comme si tout ce que j'apprends se range à la bonne place et se prête à la formulation, mais le processus n'est pas entièrement conscient. Ce que je sais, c'est que mes cheveux sont super propres et bien brillants. J'arrive à espacer les lavages à 2 fois / semaine et pour moi, c'est pas rien (longue tignasse, beaucoup de cheveux, très fins).

Donc, pourquoi le 2% d'huile de jojoba?

Parce qu'après une première version sans, je trouvais le shampoing desséchant.

Pourquoi la poudre de soie?

Je voulais des cheveux soyeux ha ha!

Pourquoi ce choix d'HE?

Je me suis fiée à ma belle Rokia qui m'a dit que l'HE d'orange douce donnait du brillant aux cheveux. L'HE ylang ylang parce Danièle Festy la nomme comme un soin qui ralentit la chute des cheveux ET parce que ça sent bon. L'HE de citron pour donner un punch olfactif à cette synergie et ça marche!

La toute dernière version avec la Fluide lécithine HT a enfin la texture que je recherchais et je suis très surprise qu'il en ait fallu si peu! Les versions précédentes étaient un peu trop fluides à mon goût.

 

shampoing texture

shampoing

 

C'est pas grand chose, mais ça peut peut-être en motiver certain(e)s à se lancer, alors pourquoi pas?

Michèle, tu as ma reconnaissance éternelle. Je peux t'assurer que je n'ai pas fini les déclinaisons avec ta formule magique!

                    Voici un baume tout millepertuis pour ma copine C. qui ne va pas très bien.
J'ai trouvé par hasard près de chez moi un parterre très dense de millepertuis en fleurs magnifique.
Je connais évidemment l'huile rouge qui soigne les brûlures et les plaies.

 

IMG_1052

 

Vous savez sûrement d'ou vient son nom : le parenchyme de ses feuilles est parsemé de petites glandes à essence, translucides qui regardées à la lumière apparaissent comme mille trous d'ou son nom millepertuis, Hypericum perforatum L  ou herbe percée, herbe aux piqûres, chasse diable (plus étonnant ).

 

 millepertuis 1

Les fleurs écloses un jour sont fanées le lendemain. Elles contiennent deux pigments un jaune (hyperine) et un rouge. Ce dernier l'hypericine est contenu dans de petits poils granuleux.
Voila pour le coté scientifique.

Les vertus sont nombreuses et intéressantes : entre autres antiseptique, cicatrisant, diurétique, sédatif et vulnéraire.
Attention l'huile est photosensibilisante.

Vous pouvez aller jeter un œil sur le super blog de Christophe BERNARD qui en parle si bien.

J'ai commencé par faire une teinture, puis une macération dans de l'olive bio en attendant de savoir comment les utiliser et quand C. m 'a parlé de ses difficultés à remonter la pente, ça a fait tilt dans ma tête : « Un baume, mais bien sûr !!! »

 

 

sylvie1

 

 

 Formule

56,5% d'huile au millepertuis
12,5% de beurre de Karité
12,5%  de cire d'abeille (merci gingembre )
5% d'alcool cétéarylique
10% de teinture de millepertuis
3,5% d'huiles essentielles

J'ai partagé la formule en deux et dans une partie j'ai ajouté :

5 gouttes de camomille noble
10 gouttes de néroli
10 gouttes d'ylang ylang
10 gouttes de laurier noble
10 gouttes de nard

 

Le mode opératoire est très simple

On fait fondre au bain marie les ingrédients sauf la teinture que l'on ajoute en fin de préparation quand tout est fondu, bien touiller, couler la moitié dans un pot, mettre les Huiles Essentielles dans le reste et couler dans un contenant.

 

 

sylvie2


Après une utilisation assidue, C. a éprouvé un léger mieux et a retrouvé un sommeil moins perturbé !

Et vous, connaissez-vous le millepertuis et dans quelles circonstances a t'il été utile ?

          Une lotion tonique gélifiée aux prébiotiques? Non mais et puis quoi encore?
Début mars, quand j'ai lu cet article sur l'excellent blog Démaquillages, j'ai mis sur "on" mon imaginaire cosmétique maison.

Facile à faire, complémentaire de mes gelées hydratantes anti-âges et de mes sérums huileux, de formule tellement simple que je l'ai immédiatement réalisée.

 

DSC07283

 

          Les lotions toniques servent généralement à parfaire le nettoyage au lait démaquillant. Aujourd'hui elles sont un peu "old school" parce que l'on a une grande variété de démaquillants, on boycotte l'utilisation des boules de coton peu écologiques et irritantes... et surtout ces lotions contiennent pas mal d'alcool que l'on peut vouloir éviter.

La mode du layering et des soins venus de Corée ou du Japon ont mis au goût du jour de nouveaux toniques gélifiés et qui ne s'essuient pas.
On les tapote gentiment sur le visage après le nettoyage et on les y laisse puisqu'elles contiennent de bons actifs véhiculés dans une texture un peu visqueuse due au gélifiant.

On change le vocabulaire (toner au lieu de lotion ou tonique), on y mets des fleurs fermentées (comment je fais ça moi dans ma cuisine?), on colore délicatement, on inserre ça dans une routine de beauté très ritualisée, un petit coup de marketing par dessus et voilà!

Attention, "lotion" Outre-Atlantique veut dire "lait"

         

          Pour faire ça chez soi, c'est simple, on choisit le gélifiant qui nous convient (xanthane, carraghénanes, konjac, amigel...), on mélange si l'on désire, on ajoute des actifs hydratants ou traitants convenant à notre peau.

Et picétou!

Je choisis la gomme xanthane qui ne peluche pas sur ma peau, je n'utilise pas d'eau du tout mais des hydrolats et de l'aloé véra dont l'acidité compense le pH alcalin du savon de beauté qui me permet d'aller vite le soir.

Quelques actifs (glycérine, acide hyaluronique, protéines de blé) et une goutte de colorant. J'ai lu avec horreur dans l'un des derniers magazines féminins que l'extraction des micas tue les enfants et leurs pères en Inde.

Pas besoin de chauffer, la cuillère magique seule suffit et la stérilisation est donc minimum pour ce soin coulé en flacon pompe permettant de délivrer la juste dose à tapoter sur le visage et le cou avant le coucher.

 

Formule du toner gélifié aux prébiotiques

0.2% Acide hyaluronique en poudre (Les utiles de Zinette)
0.5% Aloé véra x 200 en poudre (Aroma-zone)
0.5% Gomme xanthane (Bilby and Co.)
0.6% Ecogard
0.4% HE (12 gouttes pour 100g)
2% Inuline bio en poudre (Aromazone)
5% Glycérine végétale bio
2% Protéines de blé (Les utiles de Zinette)
HA en mélanges q.s.p. 100%

+ 1 goutte de colorant alimentaire (facultatif)

 

Formule générale d'un toner gélifié
0.5% gomme (xanthane, carraghénanes, amigel, konjac...), 3-5% glycérine
Eau, hydrolats, actifs hydratants ou traitants, jus d'aloé véra, HE, colorant, conservateur pour 100%

La part de gomme peut être diminuée à 0.3% si l'un des actifs est gélifiant ou épaississant (acide hyaluronique, kiosmétine...)

 

Mode opératoire

- Dans un bécher de 250ml, peser les hydrolats, les protéines de blé liquide et l'écogard. Bien mélanger

- Dans un mini bécher, peser les poudres d'aloé véra et d'acide hyaluronique ainsi que la glycérine végétale bio.
Bien mélanger pour faire un sirop lisse.
Ajouter l'équivalent de 20 ml du mélange d'hydrolats et bien mélanger. Laisser gonfler.

DSC07278 DSC07279

- Ajouter la poudre d'inuline dans le mélange d'hydrolats conservé.
Mélanger à la cuillère magique pour bien dissoudre.

- Ajouter la gomme xanthane et agiter fortement à la cuillère magique pour gélifier.

- Ajouter le contenu du mini bécher et bien mélanger.

- Ajouter HE et colorant, bien mélanger et couler en flacon pompe.
Etiqueter.

 DSC07280

 

           En furetant sur le net je suis tombée sur l'utilisation de pré et probiotiques en cosmétique naturelle afin d'augmenter les défenses naturelles de la peau.
Source

Or les prébiotiques en alimentaire sont d'excellentes sources de nutriments pour les bactéries intestinales.

Je suis une convaincue de la grande importance pour la santé cutanée d'une bonne flore intestinale et je ne lésine pas sur la consommation régulière de probiotiques mais aussi de prébiotiques que je trouve dans mes bocaux de légumes lacto-fermentés que m'a indiqué Annabulles ... quand je ne me lâche pas bassement sur une bonne choucroute alsacienne!

Comment justifier que leur utilisation cutanée serait tout aussi bénéfique?
On cherche dans les marques déjà existantes et surtout on copie Mlk, tête avant-gardiste qui a toujours mit de l'inuline dans ses créations corporelles et capillaires.

 

           Et oui, l'inuline est un excellent prébiotique!
Ingrédient facile à trouver, pas cher et qu'il suffit d'incorporer à 2% maximum pour plein de bienfaits.

Elle est issue de la chicorée ou du topinambour bio (pour celle d'Aroma-zone). Sur le plan chimique c'est un polysaccharide (sucres) dont on connait maintenant les propriétés hydratantes en cosmétique.

Elle retient l'eau à proximité de la peau, adoucit son toucher car c'est également un conditionneur.

Pour débourser mes 2.90€ j'avais dû faire 30 mn de queue, jouer des coudes pour accéder au rayon, affronter une foule déchainée dans la boutique AZ un mercredi en fin d'après-midi...
Quand la caissière m'a demandé si j'avais un compte client, rien qu'en imaginant le temps qu'elle mettrait à écrire mes deux noms, j'ai craqué mentalement et j'ai dit NON, pas besoin!

Mais je ne regrette rien, j'adore ce soin d'un bleu apaisant et quasi-estival. Je tapote, je tapote après avoir savonné, je file sous les ma-gno-lias -for-ever, je deviens folle en allant au lit rien qu'avec un peu d'inuline et de gélifiant!

 

DSC07281

 

          Le parfum est réalisé avec un flacon d'huiles essentielles de feuilles de magnolia Florame oubliée dans ma caisse boîte à HE. Je possède aussi l'HE de fleurs tellement capiteuses que j'ai du mal à la marier.

L'HE de feuilles se prête bien à ce mélange avec des agrumes et de la lavande. Elle est dite "stimulante émotionnelle avec une action positive sur les personnes dépressives".
Elle contient pas mal de linalol comme le bois de rose et la lavande ainsi qu'un petit peu d'esters que .. non je ne dis plus "j'adore!".

Mélange d'HE (en gouttes)

4 magnolia feuilles (Florame)
4 lavande fine d'altitude (Florame)
2 bergamote sans bergaptène (Dr Valnet)
2 petit grain citron (Sevessence)

 

DSC07282

Allez, on y va sous les magnolias?
La faucheuse continue son job avec Prince, Papa Wemba, Chinua Achebe et Billy Paul, Siné.. alors nous, on peut bien danser avec Cloclo...

 


      Le contour des yeux et celui des lèvres peuvent se traiter avec le même produit. Je trouve que cela améliore l'observance de n'avoir qu'un seul produit à appliquer. 
Cette fois, j'ai formulé pour obtenir une gelée douce et glissante, sans aucun parfum.

       Allez savoir pourquoi le glu-glu me gêne en alimentaire et dans les émulsions alors qu'en gel, j'adore! Ne cherchez pas, c'est psychokrak.

Le secret de cette formule tient simplement en un seul ingrédient dont je vous parlais dans le message sur ma crème hydratante argan-camélia : le lubrajel-Natural.
INCI : Glycerin and Beta-Glucan and Algin And Xanthan Gum.

Mlk l'a incorporé à 5% dans un beurre d'avocat fouetté pour obtenir un beurre plus souple.

 

DSC07229

 

         J'avais été surprise de la taille du pot (250g) vendu par Zinette pour un ingrédient qui peut sembler superflu en cosmétique quand on a déjà acheté des tas de gélifiants (xanthane, carraghénanes, konjac...).

Même constat quand on possède des actifs qui contiennent déjà pas mal de ses composants (kiosmétine...).
Généralement les gels ou stabilisateurs d'émulsions (gommes naturelles comme la xanthane par exemple) s'utilisent en mini-quantités.

Mais quand on se fabrique des émulsions mais aussi des gels, c'est un superbe ingrédient qu'il suffit de diluer avec actifs, hydrolats... pour un effet hydratant majeur et une texture géniale.
Du coup 250g ce n'est pas excessif du tout.

Il n'y a pas d'effet collant ni de peluches avec le lubrajel-natural.

On peut monter à 50% dans la formule pour une douce gelée et comme il supporte une température maximale de 80°, sa mise en oeuvre est facilitée.

DSC07228

        Je reprends ici les propriétés principales du Lubrajel-Natural sur la fiche:

  • améliorateur sensoriel
  • apaisant
  • hydratant, extraordinaire capacité à retenir l'humidité
  • stabilisant

Dans un contour des yeux et des lèvres, je retiens l'effet hydratant et apaisant tout en utilisant la sensorialité aqueuse de ce gel.
En effet la formule doit permettre à l'application de ne pas "froisser" la peau fine et délicate du contour des yeux; elle doit être glissante et pénétrante.

Comme cette gelée ne laisse aucune sensation rêche après pénétration, on gagne sur tous les plans. 
J'ai choisi en outre d'en faire un soin global pour tout traiter : cernes, poches, ridules, marques de déshydratation...

Les ingrédients pour lutter contre :

- les poches : HA hamamélis, caféine

- les cernes : HA hélichryse, CO2 arnica (omis cette fois pour avoir un gel clair)

- les ridules : Acide hyaluronique (en poudre car ma crème hydratante posée sur la gelée contient souvent de l'acide hyaluronique en gel), élastine booster, silicium organique, Fucogel

- les marques de déshydratation : Lubrajel-natural, aloé véra, D Panthénol, Fucogel

Cette trame peut servir comme sérum anti-âge pour le visage entier.
On y incorporera le maximum d'ingrédients spécifiques. Je me demande juste s'il est possible d'y mettre une soupçon d'huiles végétales précieuses ou d'extraits CO2 voire d'extraits lipidiques maison sans déphasage.

Comment fabriquer des extraits lipidiques maison.

DSC07225

 

Formule de la gelée globale yeux & lèvres

- Phase A

10% Eau de source Mont Roucous
0.2% acide hyaluronique en poudre

Bien mélanger et laisser gonfler pour former un gel uniforme

- Phase B

13.50% Hydrolats d'hélichryse italienne et d'hamamélis
1% caféine en poudre

Chauffer les hydrolats et y faire dissoudre la caféine. Laisser en attente.

- Phase C

20% Silicium organique
1% D panthénol poudre
0.5% Elastine booster (Aroma-zone)
0.2% Aloé vera bio concentré x 200 en poudre (Aroma-zone)

Faire dissoudre les poudres dans le silicium en mélangeant continuellement

- Phase D

50% Lubrajel - Natural
0.2% Mixed tocopherols (vitamine E)
0.4% Ecogard
3% Fucogel

Peser le lubrajel dans le bécher final, ajouter la phase B même tiède, mixer.
Ajouter la phase C limpide, mixer.
Ajouter les autres ingrédients de la phase D puis la phase A gélifiée. Rectifier l'eau perdue avec de l'hydrolat, mixer, tester le pH. Conditionner

 

 

       Il ne faut pas se laisser intimider par les différentes phases qui rendent la lecture de la formule plus complexe qu'elle n'est en réalité.

Le mode opératoire doit prendre en compte différents facteurs sinon on court à la catastrophe si l'on n'introduit pas les ingrédients dans le bon ordre.

J'ai d'abord écrit ma formule avec tous les ingrédients que je voulais et les ai mis à la dose préconisée par le fournisseur.

50% Lubrajel - Natural gel cassant
0.2% acide hyaluronique en poudre
1% caféine en poudre
0.5% Elastine booster poudre
1% D panthénol poudre
0.2% Aloé vera en poudre
0.2% Mixed tocopherols
0.4% Ecogard liquide
3% Fucogel liquide visqueux
Eau, Hydrolats, Silicium organique q.s.p. 100% soit 43.50%

Puis j'ai réparti le % de la phase aqueuse entre eau, HA, silicium après avoir réfléchi aux choix des hydrolats en ma possession.

 

50% Lubrajel - Natural gel cassant
0.2% acide hyaluronique en poudre
1% caféine en poudre
0.5% Elastine booster poudre
1% D panthénol poudre
0.2% Aloé vera en poudre
0.2% Mixed tocopherols
0.4% Ecogard liquide
3% Fucogel liquide visqueux
10% Eau, 13.5% Hydrolats d'hélichryse italienne et d'hamamélis, 20% Silicium organique

 

 

La physique et la chimie des ingrédients conditionnent le mode opératoire

- Poudres dont les dissolutions sont très variables

. Le D Panthénol cristallisé se solubilise très facilement même à froid en formant une solution un peu visqueuse. Si vous l'avez acheté en solution à 75%, vous pourrez l'incorporer directement en phase D.

. L'acide hyaluronique gonfle très lentement dans l'eau prenant toute la place disponible, il n'est pas possible de la dissoudre en même temps que les autres poudres et il faut s'y prendre dès le début de la mise en oeuvre pour espérer avoir un beau gel à incorporer en fin de fabrication.

. L'aloé véra concentré x 200 en poudre dont je salue l'arrivée chez Aromazone doit aussi être dissout surtout s'il prend en masse dans le pot (je l'ai conservé au réfrigérateur enfermé dans une poche hermétique mais l'ai transformé en gel d'aloé dès l'ouverture).

. L'élastine booster est plutôt pulvérulent et a tendance à flotter au dessus de l'eau; Il ne supporte pas la chaleur.

. La caféine est une poudre fine qui se disperse bien mieux à chaud et comme c'est un alcaloïde, il est solubilisé idéalement à un pH acide d'environ 4/5. Il faut donc choisir un liquide acide qui peut chauffer sans crainte. Je chauffe souvent les hydrolats et n'hésite pas ici à le faire pour être certaine d'avoir une caféine bien incorporée.

- Gel compact et cassant

Le Lubrajel-natural doit être mixé avec les ingrédients parfaitement solubilisés afin de donner un beau gel transparent en toute fin de fabrication. Il est impossible d'imaginer y mettre directement les poudres.

Il est mis à 50% de la formule, c'est beaucoup et il faut donc penser à bien répartir les hydrolats, le silicium et l'eau résiduels qui doivent dissoudre les poudres dont certaines comme l'acide hyaluronique sont très gourmandes.

Le lubrajel peut chauffer à max. 80° donc on pourrait imaginer y mettre les ingrédients comme la caféine qui a chauffé dans l'hydrolat.

Forts de toutes ces contraintes, on découpe la formule en 4 phases correspondant à la mise en oeuvre des ingrédients.
Si tous vos ingrédients sont liquides, c'est bien sûr plus facile!

 

 

.DSC07225 DSC07229
DSC07231 DSC07228

 

           Je l'applique matin et soir autour des yeux et autour des lèvres sous mes crèmes ou sérums huileux.
Et tant qu'à faire j'en masse délicatement mes plis du frontma ride du lion et mes plis d'amertume.

Vous croyez ça que j'ai des plis d'amertume??!!!
Faut que j'arrête de vieillir ^_^

Savon fait main

Savonnerie

Par atelierdemichele

    Oui... fait main ...
Avec une formule comme j'aime, 3 ou 4 huiles, le minimum de karité, un peu de lait et une jolie forme.

C'est simple.

 

DSC07242

 

J'en ai fabriqué peu (100g), au fouet à main et dans un petit bécher en inox muni d'un bec verseur très pratique.

La pâte a été coulée à la trace moyenne dans ces moules individuels en silicone achetés une bouchée de pain chez le suédois.
J'ai juste ajouté un bon parfum géraniol qui tient bien à la saponification.

Le démoulage s'est fait gentiment au bout de 5 jours.
Même si le savon était bien dur dès le lendemain, je l'ai oublié dans un coin pour parfaire la saponification.

 

DSC07243

 

Formule du savon fait main

30% Huile de coco bio
30% Huile de palme bio
30% Huile de colza raffinée
10% Beurre de karité bio du Bénin

Lait de chèvre bio en poudre
Eau et soude pour un surgras de 7%

HE de géranium bourbon (Run essences, merci Sylvie)
HE de palmarosa bio

 

Je parfume généralement à 3% avec les huiles essentielles
J'incorpore le lait reconstitué sous forme liquide dans les huiles fluides que je ne chauffe pas, 1 cuillère à entremet de lait en poudre pour les 100g d'huiles saponifiées suffit grandement pour garder une certaine clarté au savon

Je mélange bien avant d'ajouter les gras durs fondus.
Ensuite je verse lentement la solution de soude et je fouette délicatement sans faire de bulles jusqu'à la trace.

 

 

DSC07241
Il est bien dur, il sent bon et il mousse. Que demande le peuple?
Ben rien, une douche peut-être.

 

 

 

A Noël (oui, je sais, on est très loin de Noël maintenant, mais j'ai un retard dingue dans absolument tout), s'est posé la cruciale et délicate question des cadeaux : quoi, à qui...

crèmenanette

 

       Des crèmes bien sûr!!!!!

Oui oui, mais, laquelle...Sachant que depuis que je fais et que j'offre des crèmes, je suis confrontée à un phénomène frustrant : personne ne s'extasie sur MES créations. Ben oui quoi...

J'hésite donc toujours à en offrir. Heureusement, qu'il y a Potions et chaudron, au moins, tout le monde me comprend ici, et sait ce que cela signifie pour l'égo d'avoir au moins un retour -_-. 

J'ai donc réfléchi à un petit lait qui serait réparateur, facile à appliquer, et qui serait un peu un "tout en un", pour celles qui ne prennent pas le temps de prendre soin d'elles...(c'est pas bien bien sûr...).

      Ma formule, est inspirée de l'esprit P&c, car y est, c'est dit, je suis incapable maintenant de faire quelque chose de simple, avec un seul émulsifiant, une seule huile, un seul actif...j'avoue, je suis dans l'excès, et je l'assume.

Et au final, une magnifique surprise, un lait frais, fluide, qui pénètre à la vitesse de l'éclair. Que même, pour pinailler un peu, il pénètre trop vite et enlève une partie du plaisir du massage. Mais en même temps, redoutablement efficace...

Merci ma très chère Emadra, de m'avoir poussé à publier ☺

Tadam!!!!!!!

FullSizeRender[1]

IMG_9888

FullSizeRender[6]  photo nanette

 

 

Bon, décidément, je ne suis pas douée pour la mise en forme... tant pis, peut-être qu'une âme charitable me mettra les photos dans le bon sens.^_^.

La formule : 

PHASE A

  •  0,5% ester de sucre
  • 2,5% cire olive douceur
  • 0,8% cire olive protection
  • 0,5% lanoline vraie
  • 2% beurre de karité macéré à la consoude
  • 7% HV sésame
  • 1% capilys
  • 1% beurre de cacao

PHASE B

  • 0,5% lécithine de soja en poudre
  • 51,8% eau + HA calendula
  • 4% glycérine
  • 2% lactate
  • 1% allantoine
  • 5% urée
  • 3% xylitol
  • 10% gel d'aloe vera
  • 0,2% amigel
  • 2% fucocert
  • 2% vit B5
  • 2% HAG curcuma/avoine maison

PHASE C

  • 0,6% cosgard
  • 0,3% HE lavande fine
  • 0,2 % absolue de benjoin
  • 0,1% co² calendula 

et j'ai rajouté une goutte de baume du Pérou parce que je suis fan de l'odeur : attention aux allergies. 

FullSizeRender[1]

 

Voila voila, et  comme rien ne m'arrête en ce moment, j'ai aussi sous le coude (le coude on a dit hein ;-)...) 

- une superbe crème visage (même 2 -_-)
- un sérum fermeté inspiré par l'huile de bellis offert par Michèle
- une crème pour les mains de bûcherons.  

A suivre........

 

            Un peu d'aromathérapie, ça ne peut pas faire de mal.
Voici une formule pour aider en cas de chute du moral ou en cas de déprime passagère.

Baptisée Bassam en hommage aux victimes de ces tueries auxquelles on ne peut pas s'habituer, elle comporte des HE réputées calmantes et anti-déprime.

Fabriquée à l'origine pour une amie ivoirienne, je me suis laissée guider par le livre d'aromathérapie que j'adore et dont je vous bassam bassine les oreilles depuis des années:

"L'Aromathérapie"
Ruth Von Braunschweig et  Monica Werner
Editions Vigot

20160321_110949

 

        On trouve dans l'huile de Grand-Bassam 10% d'HE et de l'huile de jojoba.
Mélange corsé à utiliser à raison de 2 à 3 gouttes seulement pour masser délicatement et longuement les zones de plexus en vue d'apaiser le mental.

Cette huile est également une belle aide pour la méditation ou pour favoriser le sommeil. J'en utilise parfois le soir quand j'ai du boulot plein les bottes et que mon sommeil risque d'être perturbé.

       Facile à préparer directement dans un flacon de 10 ml, j'adore son parfum et j'en ai offert pas mal ces derniers temps autour de moi conditionnés dans de petits roll-on bruns de 5ml que je trouve super beaux. Ainsi il est difficile de dépasser les doses pour ce mélange très puissant.

Pour une utilisation plus fréquente, on descend le pourcentage à 2% en diluant simplement 6 gouttes (2 marjolaine à coquille, 1 petit grain bigaradier, 2 bergamote, 1 verveine citronnée) dans 10ml d'huile végétale à appliquer à l'aide d'un roll-on.

Les personnes déprimées doivent consulter et prendre leur traitement évidemment. Elles peuvent s'aider en complément de cette huile de soin.

 

Mon choix d'huiles essentielles

- Bergamote (Citrus aurantium ssp. bergamia)

Une huile expressée de zeste du fruit qui présente un risque de photosensibilisation.

A ne pas utiliser avant une exposition solaire donc, sauf selon Ruth et Monica "à ne pas dépasser 4 à 6 gouttes pour 100ml d'huile végétale", ce que je ne recommande tout de même pas car selon notre phototype, on peut être très vulnérable à cet effet secondaire.
C'est une panacée pour calmer et relaxer quand on apprécie le parfum des agrumes.

Selon Ruth et Monica, la bergamote "redonne de l'espoir quand tout semble partir à vau-l'eau", "améliore l'humeur et favorise la sociabilité", a des "propriétés anxiolytiques",  est un "régulateur du système nerveux face aux troubles dépressifs et d'angoisse"... bref elle "est considérée comme un joyau parmi les HE"!

Je l'ai choisie aussi parce que la Côte d'Ivoire produit de la bergamote et Gd Bassam a longtemps été la capitale de ce grand pays gravement touché par les attentats du 13 mars 2016.

 

- Verveine citronnée (Lippia citriodora)

Une huile chère mais qui vaut le coup si l'on est sujet aux déprimes passagères. Son parfum citronné plait à tous et si ce n'est une possible irritation cutanée qui exige que l'on la dilue, elle marche très bien.

Photosensibilisante également comme la bergamote donc proscrire l'exposition au soleil après l'avoir utilisée sur la peau.

Elle est surtout intéressante dans les phénomènes inflammatoires (elle contient beaucoup d'aldéhydes, suffixe -al) mais son prix élevé fait qu'elle devrait être associée à d'autres HE dans les processus inflammatoires physiques.

Elle est intéressante en cas de manque d'entrain, d'insomnie, de troubles du rythme cardiaque d'origine nerveuse...

C'est un neurosédatif puissant qui, selon Ruth et Monica "aiguise l'esprit, augmente la capacité de concentration, est inspirante et antidépressive notamment en cas de peur des sentiments".

 

  20160321_110246 20160321_110955 20160321_105918_001

 

Formule de l'huile de Bassam

- 5 gouttes HE verveine citronnée
- 10 gouttes HE marjolaine à coquille
- 10 gouttes bergamote expressée
- 5 gouttes HE petit grain bigaradier
Introduites dans un flacon de 10 ml à compléter avec de l'huile de jojoba.

Ne pas utiliser avant une exposition solaire, contre-indiquée aux enfants, femmes enceintes et allaitantes

 

- Petit grain bigaradier (Citrus aurantium ssp. amara)

La 2CV et la Rolls des HE, à l'instar d'une belle HE de lavande fine dont elle partage pas mal de propriétés.

On peut d'ailleurs utiliser indifféremment l'une ou l'autre selon le parfum qu'on préfère. Très "psychoactive, elle calme en cas d'irritabilité, d'agitation ou de nervosité, et revigore en cas de tristesse ou d'abattement" selon Ruth et Monica.

Je dirais pour ma part que lorsque l'on ne va pas bien et que l'on ne sait pas quoi utiliser, on dégaine le Petit grain bigaradier. Il n'y aucune chance que ça rate!

Je les choisis toujours au nez, j'en compare les crus, je les déguste olfactivement et je me damnerai simplement pour celui sur fleurs. Il mérite d'être dilué pour en apprécier les arômes et le déploiement de ses plus de 400 molécules différentes, tout comme un vrai néroli.

Avec un coût aussi modique, si peu d'effets secondaires et une telle efficacité je ne peux pas comprendre que vous n'en ayez pas encore dans votre aromathèque!

 

- Marjolaine à coquille (Origanum majorana)

Mon autre drogue favorite, j'en utilise surtout quand le stress, la déprime ou d'autres ennuis mentaux se traduisent par des somatisations. C'est une bonne aide en cas de trac pour les personnes qui y sont sujettes ou qui le craignent.

Quand le corps s'exprime au détriment de la bouche, on calme ses ardeurs avec une bonne marjolaine à coquille qu'il ne faut pas confondre avec la marjolaine sylvestre.

A utiliser avec modération et ponctuellement pour ne pas s'anesthésier émotionnellement. Encore une HE à sentir avant d'acheter, certaines distillations âprement menées sentent l'origan.

 

20160321_125907  20160321_110949  20160321_130025

        Vive la vie quoi!

Edit :  J'avais écrit ce message il y a plusieurs semaines. Aujourd'hui je pourrais appeler cette huile "Bruxelles".

      C'est plutôt un baume mais "pommade" c'est bien plus vendeur.
Pommade HEMOoR donc..
Voyez où je veux en venir?

        Il était là, très gêné de m'en parler.
Mais je sais faire des médocs naturels alors il s'est jeté à l'eau. Et j'espère qu'il a bien fait.

 

DSC07197
Quand on souffre d'hémorroïdes (le mot est lâché), on souffre en silence.
Et ça c'est pas bien!

 

       Ces hémorroïdes là sont vieilles, internes et ne font pas mal.
Il saigne de temps en temps après les selles et le gastro-entérologue sclérose, sclérose, sclérose... Rien de spécial à faire car c'est la paroi des vaisseaux qui est lâche et fragile.

Je rappelle qu'il n'est pas normal de saigner après les selles, qu'on DOIT toujours et impérativement consulter quand on saigne car cela peut signer un cancer digestif.

Et on DOIT même re-consulter dès que l'on re-saigne et même quand la coloscopie est négative, que l'on est connu comme patient hémorroïdaire ...
On consulte. POINT.

      Même si je pense que ça ne mange pas de pain de prendre des plantes veinotoniques (marronnier d'Inde, hamamélis, vigne rouge...) je cogite sur le baume hemOor que j'allais lui fabriquer in petto.

 

DSC07192

 

          Ce sont les vacances, on a quelques jours à passer avec la bande de potes et j'ai commandé au mois de novembre une huile végétale rare.
Tellement inédite que j'ai immédiatement sauté sur la CB pour la commander. Elle est arrivée et je la réservais à un truc pour jambes lourdes mais dommage, ce n'est pas l'été.

Venant tout droit de Sardaigne, c'est de l'huile végétale de lentisque pistachier (Pistacia lenticus) qui est remise au goût du jour par une entreprise qui commercialise également des huiles essentielles.

          Oui vous avez bien lu, il s'agit de l'huile végétale pressée et non de l'huile essentielle distillée bien connue pour ses propriétés circulatoires. La composition approximative en acides gras est :

49-55% acide oléique
19-26% acide palmitique
16-21% acide linoléique
1.1-2.1% acide palmitoléique

1-1.7% acide stéarique

L'huile végétale de lentisque était autrefois une huile alimentaire en Sardaigne tant que l'huile d'olive, précieuse, était réservée aux familles riches. On en trouve aussi en Tunisie d'après mes recherches.

Les propriétés alimentaires sont liées bien sûr à la composition en acides gras et à la saveur caractéristique du pistachier. Moi, ça m'a fait bizarre de manger de l'huile pour hémorroïdes... C'est curieux mais c'est une expérience!

          Rien dans mes recherches sur l'huile de lentisque n'indique les propriétés circulatoires que l'on prête à l'huile de calophyle inophyle mais bon... je mets quand même mon huile végétale de lentisque pistachier!
Oui, oui je sais, tu n'en as pas... tu peux la remplacer par du calophylle inophyle c'est à dire du tamanu ^_^

Sources : ici
Production et vente d'huile végétale de lentisque pistachier de Sardaigne

 

DSC07195

 

          En usage externe, l'huile végétale de lentisque est indiquée :

- pour les douleurs & traumatismes musculaires et articulaires
- pour les coups de soleil et les peaux irritées par le vent
- pour les dermites et eczémas
- pour apporter luminosité et douceur aux peaux matures
- pour hydrater et cicatriser
- comme antibactérien et antifongique

On va dire qu'il doit y avoir du vent dans l'anus, que les parois veineuses doivent y être cicatrisées, que le lieu est bourré de bactéries même bonnes, que la peau y est brûlée comme en plein soleil et que c'est un homme mature à qui un peu de luminosité et de douceur par là bas ne feraient pas de mal ^_^

Ne lui dites pas que j'ai écrit tout ça sur le net.

 

DSC07194

       

          J'ai utilisé ma formule habituelle de baume qui fait la job :

10% cire d'abeille
20% Beurre végétal
70% Huiles végétales, vit E, HE, actifs lipophiles

Une fois n'est pas coutume, le beurre est de l'huile de coco vierge et bio qui sent super bon.

Elle est utilisée depuis quelques temps maintenant à toutes les sauces, on en trouve de la très bonne qualité partout et les plus motivées l'utilisent comme lubrifiant naturel quand la nature sexuelle se rebiffe.

Je suis étonnée qu'on mette du gras "là bas"... pas compatible avec le latex des préservatifs mais il parait que c'est génial parce que ça se mange aussi (Où est le reproducteur?).

Sans blagues, l'huile de coco est fine, pénétrante, l'acide laurique qu'elle contient est légèrement antibactérien ... donc voilà, voilà. Privée de karité!

 

       Pour le reste, les huiles essentielles généralement reconnues pour soulager les hémorroïdes sont choisies pour leurs propriétés :

- toniques circulatoires (cyprès, lentisque pistachier, vétiver, hélichryse italienne...)
- décongestionnant veineux (patchouli, merci Valou pour la précision)
- antalgiques (menthe poivrée...)
- hémostatiques (géranium, hélichryse italienne, ciste ladanifère...)
- cicatrisantes (lavande vraie, géranium...)

Sources ici, ici

   

DSC07178

 

         Mes remarques sur ces HE

- L'HE de ciste est très délicate à utiliser à cause ou grâce à son extrême efficacité. Je ne la retiens pas.

- La menthe poivrée est indiquée uniquement si les hémorroïdes sont douloureuses. Je ne la retiens donc pas. La personne à qui est destinée cette pommade ne souffre pas du tout, ses hémorroïdes ont été traitées et seule la paroi veineuse est fragilisée.

- Le cyprès et l'hélichryse italienne sont utiles pour doper la circulation veineuse mais je les trouve trop "actives" pour une muqueuse. Elles me semblent mieux indiquées pour les jambes lourdes ou les varices.

- Je garde donc :

*le lentisque pistachier qui booste l'effet des huiles végétales,
*le vétiver qui agit sur tous les paramètres des troubles circulatoires (niveau veineux, artériel et lymphatique) et adoucit la peau,
*la lavande cicatrisante
*et évidemment le géranium bien hémostatique (stoppe les saignements).

Le dosage en HE est relativement faible, je table sur l'efficacité des huiles végétales (tamanu et lentisque pistachier), je durcis les huiles avec de la super cire d'abeille blanche bio que j'adore et que Zinette a pu me fournir.

 

Formule de la pommade anti-hémorroïdaire

50% Huile végétale de lentisque pistachier (Nexus oils)
20% Huile de coco vierge bio (Emile Noël)
10% Cire d'abeille blanche bio (Les utiles de Zinette)

10% Huile de coco fractionné
9% Huile de calophylle inophyle bio (Vitalba)
0.5% Vitamine E
0.5% HE (15 gouttes pour 100g ou 7/8 gouttes pour 50g)

 

Mélange d'huiles essentielles HémOor (en gouttes)
3 géranium Bourbon (merci Sylvie, j'adore!)
2 lentisque pistachier corse (Vitalba)
2 lavande vraie bio (Sevessence)
1 vétiver (Astérale)
Contre-indiqué chez la femme enceinte ou allaitante et chez l'enfant

 

J'en fabrique 50g que je coule habilement dans un tube métallique blanc de 60g, je fais une étiquette vite fait à la Dymo qui me sauve du stress-loisirs créatifs et je réalise un emballage que même moi ça m'étonne, tellement je trouve que c'est fin joouli.

 

DSC07190

Mode d'emploi

Une mini-noisette sur le bout du doigt à appliquer là où vous pensez le soir au coucher pendant 10/15 jours d'affilée.

Et on s'hydrate bien, on oublie les épices et le piment, on évite les bains prolongés dans l'eau bien chaude qui ramollit la fesse et le reste.

Et on boit sa tisane de plantes veinotoniques tous les jours.
Et comme je sais qu'on ne boira pas, je conseille des plantes vendues en glycérinés par le pharmacien, que ça fait plus sérieux que les tisanes à sa mémère.

Le pharmacien mâle étant en voie de disparition, la pharmacienne porte un badge où c'est écrit qu'elle est pharmacien. Même que c'est toujours aussi difficile de parler de son fondement à un pharmacien-fille.

Et comme ça a mauvais goût les plantes, on va trouver ça très efficace.

Et comme je sais qu'on va arrêter ça un jour, ben je recommande les mêmes plantes en gélules chez le même pharmacien-fille.

Bon on en reparle un jour quand il reviendra me dire?
En attendant, je me suis régalée à imaginer et fabriquer ça avec ma super huile vé-gé-tale de lentisque!

 

             J'avais dans les favoris de mon ordinateur tous ces liens vers les messages de Célimène, Lolitarose , Colchique et Home Mady relatifs à leurs émulsifiants maison.

J'en avais fabriqué quelques uns à base de cire de candellila et cire de jojoba, très efficaces dans certains baumes pour lèvres et superbes en association avec d'autres émulsifiants dans des crèmes nourrissantes.
Je me promettais d'en parler un jour sur Potions et chaudron mais ce jour n'est jamais venu.

 

           Aujourd'hui j'ai voulu faire un cold-cream à la manière de Weleda qui utilise comme émulsifiants du linoléate de glycéryle ou glyceryl linoléate. Leur cold cream visage contient des huiles végétales (amandes douces et arachide), de l'eau, de la cire d'abeille, un peu d'HE et d'hectorite (argile).
C'est tout et j'adore.

20160301_095036

      

           Le glycéryl linoléate est simple à faire avec une huile de tournesol riche en acide linoléique.
On l'estérifie avec de la glycérine en milieu acide (acide citrique et vinaigre blanc bio) et à chaud.
Je ne m'étends pas sur la réaction chimique d'estérifcation qui peut se résumer ainsi : acide + alcool donne ester + eau.

Cette huile de tournesol contient d'autres acides gras en plus petite quantité que le linoléique (acide oléique, acide palmitique...) ainsi que des cires ... puisqu'elle n'est pas raffinée.
Voici sa composition pour 100g d'huile:

10g acides gras saturés (acide stéarique, palmitique...)
25g acides gras mono-insturés (acide oléique)
65g acides gras poly-insaturés (acide linoléique)
60mg de vit E


Ces acides gras seront donc estérifiés eux aussi, me donnant un mélange d'esters (glycéryl linoléate and glycéryl oléate and glycéryl stéarate ...) certainement plus émollient mais moins pur et peut-être moins émulsionnant que le glycéryl linoléate de Weleda.

 

En milieu acide (vinaigre et acide citrique) et à chaud (BM)

Acide carboxylique
20160301_094523(acides gras de l'HV de tournesol linoléique)
+
Alcool
(la
glycérine est un alcool encore dénommé glycérol)
=
Ester
(émulsifiant maison ou glycéryl linoléate and glycéryl oléate and...)

+
Eau

 

        

           Pour bétonner mon émulsion, je décide d'hydrolyser de la cire d'abeille (beeswax) en milieu basique (soude) pour faire un savon de cire d'abeille ou sodium beeswaxate, un émulsifiant présent également dans certains anciens produits de Weleda.

Si l'on réalise une estérification de cire d'abeille grâce à la glycérine en milieu acide, on fabrique du céralan maison.

Nous avions testé à certains moments le savon comme émulsifiant dans les crèmes. On fait simplement la même chose avec la cire d'abeille.

Même si la cire d'abeille est riche en esters plutôt qu'en acides gras, on peut parler de " savon". J'ai choisi de saponifier celle en feuilles que Gingembre m'a offert et qui donne un cold-cream doré.

Célimène qui est à l'origine de cet engouement pour les émulsifiants maison indique quelque part que plus la cire d'abeille est brute, plus le savon obtenu après saponification est efficace comme émulsifiant.
A tester avec une cire d'abeille blanche purifiée pour voir la différence surtout si l'on tient à un cold-cream bien blanc.

 

20160301_094551

 

              Fabrication du complexe glycéryl linoléate 

1 part d'huile végétale (30g) + 1/2 part de vinaigre (15g) corsé d'acide citrique (1 cuillère à café)
+ 3 parts de glycérine (l'alcool doit être en excès): 90g

Diluer l'acide citrique dans le vinaigre et mettre dans un bécher avec l'huile de tournesol et la glycérine. Faire chauffer au bain-marie pendant 3/4 d'heure à 1 heure en mélangeant régulièrement.
Faire refroidir à température ambiante puis faire prendre au réfrigérateur.

Récupérer le disque plus ou moins épais et jeter l'eau résiduelle.
Rincer et faire sécher.
Avec une huile végétale sans cires, le disque dur est plutôt pâteux et cireux.

20160301_094638

 

                    Fabrication de la cire d'abeille saponifiée (sodium beeswaxate)

30g cire d'abeille brute
11g d'eau déminéralisée
2g de soude caustique (à peine 2% de surgras)

Faire fondre la cire d'abeille au bain-marie.
Préparer la solution de soude en versant les perles de soude dans l'eau, bien mélanger pour obtenir une solution limpide.
Verser petit à petit la solution de soude dans la cire fondue et mélanger continuellement au bain marie pour saponifier.

Le savon prend immédiatement dans le bécher et il est difficile de savoir quand on atteint la trace. Au bout de 10 mn de cuisson au bain marie éteint, verser la pâte dans un moule en silicone et faire cuire au four en ITMHP pendant 2h à 60°C.

Laisser reposer toute la nuit dans le four éteint.
Démouler et émietter avec les mains gantées, laisser sécher ainsi ou réduire en poudre à l'aide d'un moulin à café (attention, ça peut coller aux couteaux).

J'ai préféré laisser en l'état.

20160301_094641

La cuisson du savon au bain marie pendant 10 mn puis au four pendant 2 h permet de s'assurer que la saponification a été menée au bout puisque la trace est impossible à repérer.

On peut aussi vérifier cela en faisant "mousser" un peu de sodium beeswaxate sous un filet d'eau chaude.

 

               Fabrication de mon Aloé-Cold cream aux émulsifiants maison

J'ai repris à peu près la formule générale d'un  cold-cream glycériné en remplaçant cire d'abeille et cétyl palmitate par mes émulsifiants maison.

J'ai omis la glycérine afin de gagner un peu de phase aqueuse (jus et gel d'aloé).

20160301_095141

- Phase huileuse

. 9% Complexe glycéryl linoléate
. 4.5% Cire d'abeille brute (merci Gingembre)
. 45.50% Huile de tournesol bio macérée à la camomille matricaire (ou autre HV)

- Phase aqueuse

. 8% Cire d'abeille saponifiée (sodium beeswaxate)
. 18% Jus d'aloé véra (ou  hydrolat ou eau)
. 15% Gel d'aloé véra maison (à 1% de gommes carraghénanes et xanthane à parties égales

 

 

 

Mode opératoire

- Dans un bécher désinfecté, peser la phase huileuse
Faire chauffer au bain marie à 80° C

- Dans un autre bécher désinfecté, peser le jus d'aloé véra et la cire d'abeille saponifiée.
Faire chauffer au  bain marie pour faire fondre l'émulsifiant.
Ajouter le gel d'aloé véra, bien mélanger et chauffer à 80° C

- A 80°C, verser en 3 fois tout en mixant la phase aqueuse dans la phase huileuse.
Laisser à cette température tout en mixant, dans le bain marie éteint s'il le faut.

- Au bout de 5 à 10 mn de mélange, retirer du bain marie et continuer à malaxer à la spatule en silicone tout en raclant les bords qui refroidissent plus vite que la masse.

Couler en pot dès que le refroidissement est net mais sans attendre que ça fige complètement.
Le cold cream semble dur mais il est souple, épais et facile à malaxer.

 

20160301_094646

 

             La texture s'assouplit au fil des jours donnant une émulsion onctueuse et très agréable à appliquer.

Comparativement à celui de Weleda, mon aloé-cold cream est un peu plus épais mais il peut être mis en tubes métalliques.
Je pense que l'on peut tout à fait diminuer la proportion de cire d'abeille à 1 ou 2 %.

Craignant un possible déphasage, j'ai voulu bétonner l'émulsion avec 4.5% de cire d'abeille et un gélifiant. La formule de Weleda contient de l'hectorite qui joue aussi ce rôle.

Je n'ai mis aucun conservateur et c'est la raison pour laquelle j'ai choisi un jus et du gel d'aloé conservés. Avec un hydrolat et/ou de l'eau surtout en pots, je pense plus raisonnable d'ajouter un conservateur.

Sur la peau, la pénétration est rapide, peu grasse mais suffisamment protectrice comme on l'attend d'un cold cream.
J'y retrouve parfaitement la sensation de fraîcheur caractéristique du cold-cream dont le nom anglais indique bien cela.

     

          A quoi sert un cold-cream?

Certes riche en corps gras (environ 50%), cette émulsion à l'ancienne est destinée aux peaux sèches à très sèches.
A l'instar d'un cérat, un cold-cream :

- préserve la peau du dessèchement
- renforce le film hydro-lipidique
- protège des agressions extérieures (froid, vent, produits chimiques et détergents...)

En hiver, c'est un soin d'appoint que j'utilise en couche épaisse ou en touches sur les diverses zones concernées.

 

          Bon, moi j'adore .... et n'ai plus qu'une envie, c'est de recommencer parce que toutes les émulsions avec phase aqueuse importante que j'ai réalisées avec le glycéryl linoléate ont déphasé.

Je n'ai pas testé avec les deux émulsifiants ensemble et je pense que l'on pourrait certainement diminuer la part de corps gras, celles des émulsifiants, calculer des HLB...

Bref, tout un monde s'ouvre à nouveau. Même si je suis dubitative sur l'intérêt de fabriquer tous ses émulsifiants soi même et sur le fait que ces techniques ne me semblent pas permettre l'obtention de crèmes légères, à sensorialité sophistiquée.

Je vous recommande de lire tous les articles en lien avec leurs commentaires, celui de Home Mady est un excellent résumé complet et il comprend plusieurs volets à lire et à relire.

Un savon au safou

Savonnerie

Par atelierdemichele

- Il m'a dit "Tu peux en donner à Michèle si elle aime ça" alors je vous appelle pour vous en proposer.
- Mais F. je ne connais pas ce fruit. Vous pouvez tout de même m'en envoyer un peu, nous sommes curieux. Comment ça se mange?

Safou, safou... Connais pas.
Mais ... mais bien sûr, je connais le safou!

DSC07155

 

         Je le connais sous forme d'huile végétale et j'en ai encore 2 flacons au réfrigérateur.
Irène m'a généreusement envoyé tout son stock d'huiles camerounaises dont de l'huile de casso et de l'huile de safou à partager avec les copines parisiennes.

Me voilà donc en possession d'une dizaine de fruits oblongs d'un joli violet.
Préoccupée par les graves évènements qui nous ont secoués en novembre, je ne les ai photographiés que 3 jours après.

 

DSC07137

 

         Ils sont moins beaux car ce sont des fruits très périssables.
Je les ai ébouillantés et pelés puis j'ai prélevé la pulpe d'un léger gris au goût relativement proche d'un topinambour si vous connaissez, genre fond d'artichaut.

Comme j'ai tardé à les cuisiner, la pulpe s'est acidulée et le goût est moins agréable je suppose.
La pulpe peut aussi être verte ou rougeatre selon les variétés.

Le gentil monsieur qui les a rapportés du Cameroun m'a dit plus tard que ceux là sont moins bons que ceux qu'il consomme habituellement avec délices.
La saison est passée mais dès qu'il atterrit à Douala, il avise son copain et lui demande de lui en rapporter.
Il adore ça et SURTOUT, il est très fier de m'avoir fait découvrir un aliment africain ^_^

 

          Les deux rescapés de mon boys' band ont boudé la pulpe de safou même bien assaisonnée comme je l'ai vu sur ce blog.
Vous me connaissez. Tout ce qui est bon à manger doit être bon dans un savon ou l'inverse.

Hop hop, huile de safou, pulpe de safou, un savon au safou!

 

DSC07138 DSC07139
DSC07141
 DSC07142
DSC07157

 
Le fruit frais coupé longitudinalement, sa graine composée de plusieurs morceaux,
la pulpe et l'huile, les savons au safou

 

      La pulpe est très lisse, un peu grasse et est très agréable sur la peau. Sur mes photos elle n'est pas aussi jolie que je la décris car elle a séché au réfrigérateur pendant une semaine, le temps que je retrouve mes esprits.

J'en avais malaxé sur mes mains sèches, en insistant longuement sur le dessus.
Après rinçage, j'avais les mains toutes douces, nourries et hydratées comme si j'avais appliqué de la crème.

On voit que la pulpe est riche en huile (30%) dont la composition est identique à l'huile extraite des graines, fait rarissime dans le monde végétal.
On peut donc presser l'ensemble du fruit, pulpe + graines pour extraire l'huile.

Dans un savon, la pulpe de safou pourrait se remplacer par un peu de purée de végétaux très protéinés comme les haricots, le pois chiche...ou tout simplement de la pulpe d'avocat.

 

          L'huile de safou a une composition en acides gras très proche de celle de l'huile de palme à laquelle elle peut se substituer. Elle contient néanmoins pas mal d'acide linoléique (omégas 6) intéressants dans notre savon.

DSC07140D'une couleur vert foncé comme l'huile d'avocat, c'est une huile concrète (qui fige au froid) que je trouve très pénétrante. Elle laisse la peau douce et souple sans effet gras.

Son odeur est dite caractéristique, ce qui je vous l'accorde ne veut pas dire grand chose.
Elle sent quelque chose de spécifique, c'est tout.

    
       J'ai inventé une formule extra-douce, riche en huile de noyau de palme artisanale qui peut se remplacer par de l'huile de coco pour la mousse mais dont je trouve l'action nettoyante bien plus délicate et douce.

Pour majorer encore plus la douceur, j'ai ajouté de la soie tussah puis j'ai saponifié de l'huile de colza (omégas 9, 6 et 3 d'un seul coup) et des beurres (karité et cacao) en grande proportion.
L'huile de safou pourrait se remplacer par une autre huile riche en acide palmitique (coton, baobab, germes de blé, olive, son de riz...)

 

Formule d'un savon au safou

33% Huile de colza raffiné (le supermarché du coin)
30% Huile de noyau de palme artisanale du Bénin
15% Beurre de karité du Bénin
15% Beurre de cacao bio (Bilby and Co.)
7% Huile de safou (merci Irène)

Eau déminéralisée et soude pour un surgras de 7%
Pulpe de safou diluée
Vitamine E en capsules

HE mélangées au goût
Soie tussah

 

DSC07144 DSC07146
DSC07148
 DSC07151
 DSC07154

 

Mode opératoire

Condensé de ces deux techniques :

- Celle de Catherine qui en a fait un savon vert qui a bu, j'ai repris le fait de diluer légèrement la pâte à savon après la trace afin qu'elle soit plus claire au séchage.

- Celle de Madame Propre qui a participé au "tall skinny shimmy" challenge j'ai repris le coulage alterné des deux pâtes mais je l'ai raté car stressée par la trace un peu trop épaisse, j'ai voulu aller trop vite.
De plus mon moule rectangulaire est peut-être un peu trop large pour réussir cette méthode. Michèle! C'est un "Tall skinny"...

 

 DSC07158
Plein de bulles dans mes savons, mixer à changer?

e

                  Mes précédents messages mettaient en avant un émulsifiant à base de lécithine (la fluid lécithine super HT) et un actif gélifié très hydratant et perfecteur de texture (le Lubrajel-natural).

Je les utilise ici dans un soin léger aux huiles précieuses d'argan et de camélia. Ou comment se faire du bonheur en crème.

 

         La première crème à la fluid lécithine est épaisse parce que j'avais besoin de soins doudous, épais et agréables à masser. La texture manquait de cette légèreté caractéristique des lécithines et j'avais peur du glu-glu.

Cette fois j'ai créé une formule plus fine, plus aqueuse mais non glu-glu pour bénéficier des propriétés hydratantes et éventuellement alterner avec une crème plus épaisse en cet hiver 2016 passablement perturbant. Les températures oscillent beaucoup et il faut de la souplesse dans les soins cosmétiques en cours.

Mes produits pour le visage sont actuellement de 4 sortes (crème hydra-nutritive épaisse, crème fluide hydratante, sérum huileux, gelées hydratantes).
Pfiou, c'est le bagne...

 

DSC07223
J'adore sa finesse lactée

 

       J'ai tout simplement repris la colonne vertébrale de la première crème en diminuant les produits de structure associés à la Fluid lecithine super HT ainsi que les corps gras.

Cela permet de passer d'une crème épaisse à une crème légère et tout ça sans aucun effet glu-glu. Les deux peuvent néanmoins être conditionnées en flacons munis de pompes.

J'aime beaucoup les airless Trendy d'Aroma-zone en 100ml pour mes crèmes visage qui durent alors envron 3 mois.

 

 

Crème Hydra-nutritive

Crème Hydratante

Fluid lécithine super HT

2.5%

2.5%

Cétéaryl glucoside

1.5%

1%

Alcool cétéarylique et/ou

Cétyl palmitate

3%

0.5%

 /

1%

Huiles végétales

23.5%

10%

Beurres végétaux

1.5%

1.5%

Gélifiant

0.3% xanthane

8% Lubrajel-Natural

Amidon Rice NS

2%

2%

Eau, HA, actifs, HE, conservateur

q.s.p.  100%

q.s.p.  100%

 

DSC07221

 

 

           Les actifs sont composés comme d'habitude de vitamine E, de glycérine, d'acide hyaluronique, d'hydrolats parfumés auxquels j'ai rajouté:

- du lubrajel-Natural (INCI : Glycerin and Beta-Glucan and Algin And Xanthan Gum)

Cet ingrédient contient des gélifiants (xanthane, alginates), de la glycérine et du bêta-glucan qui est l'un des constituants majeurs de la carapace dure des crustacés.

Ici il est issu de champignons qui participent à la fermentation du vin. On le purifie ensuite pour aider ta pauvre peau mature ou déshydratée.

Imagine qu'on te mette un masque en carapace de homard sur le visage ... Finies les rides de décrépitude et terminées les ridules de déshydratation!
Après on sait que tu vas te plaindre que c'est inconfortable. On a travaillé tout ça dans la crème pour que tu puisses sourire sans problèmes ^_^

 

- de la kiosmétine CG 125 (INCI : Beta-glucan, chitin)

L'INCI de la kiosmétine indique qu'elle contient un ingrédient identique au Lubrajel-Natural, le bêta glucan. 
C'est certes redondant mais cela me permet d'indiquer que l'on pourrait donc remplacer le lubrajel par un peu de kiosmétine qui a en plus la faculté d'épaissisr un peu les émulsions.

En outre, elle apporte de la chitine issue aussi de la fermentation du vin. Chitin et bêta glucan sont un duo formidable pour lutter contre pas mal de facteurs du vieillissement.
On ne va pas s'en priver hein...

Je pense que l'on peut simplement se fabriquer un silicone végétal à 1% de carraghénanes iota dans une solution minéralisée pour former un gel épais, puis faire sa crème à 0.1% maximum de xanthane et y mettre de la kiosmétine et de la glycérine.
Le silicone végétal s'utilise à raison de 3 à 10% de la formule, on a donc la possibilité d'en mettre beaucoup comme avec le lubrajel-natural.

 

Formule de la crème hydratante argan-camélia à la Fluid lécithine super HT

- Phase A

20 % Hydrolat de jasmin bio
0.5% Acide hyaluronique en poudre

- Phase B

8% Lubrajel Naturel (Les utiles de Zinette)
30% Eau de source
10% Hydrolat de ciste sauvage (merci Venezia)
10% Hydrolat de mastic (merci Venezia)

- Phase C

2.5% Fluid lécithine super HT (Les utiles de Zinette)
1% CG90 (Cétéaryl glucoside)
0.5% Alcool cétéarylique (Copaiba.be)
1% cétyl palmitate
1.5% Beurre de karité bio du Bénin (Aromateasy)
5% Huile de camelia bio
5% Huile d'argan cosmétique bio

- Phase D

0.6% Ecogard
0.4% Huiles essentielles (12 gouttes pour 100g de crème)

- Phase E

1.5% Kiosmétine CG125
0.5% Vitamine E
2% Rice NS

pH testé et eau perdue au chauffage rectifiée à l'hydrolat de jasmin

 

Le mode opératoire est identique à celui décrit dans la crème super HT+ sauf que j'ai introduit le Rice NS dans la 3è phase cette fois ci.

Cet amidon modifié peut s'introduire indifféremment dans la phase aqueuse ou à froid en 3è phase.

DSC07222

 

       Le parfum de la crème se fait sur la base de celui des hydrolats de jasmin, de ciste et de mastic dont le mélange efficace n'est pas très agréable.

J'ai plaqué dessus des huiles essentielles que j'adore pour leurs effets relaxants et/ou bénéfiques pour ma peau.

Je ne cherche plus vraiment à modifier cela et reviennent souvent les lavandes, sauge sclarée, agrumes (tiens, pas de petit grain bigaradier cette fois!)... avec ylang-ylang, géranium, palmarosa..
Trop bien les huiles essentielles!

 

Mélange d'huiles essentielles peau mature bio (en gouttes)

3 lavande fine
3 sauge sclarée
2 bergamote sans bergaptène
2 ylang ylang première
1 ciste ladanifère
1 romarin verbenone

DSC07224
 Trop belle et pas glu-glu!

 

      La grande faucheuse ayant estimé n'avoir pas assez travaillé en 2015 s'est escrimée depuis le mois de janvier pour parachever sa tâche. Le monde a perdu de nombreux anonymes mais aussi des chanteurs, acteurs, musiciens, écrivains, couturier, cinéastes ...

David B., Michel D. et Michel G., Lemmy K., Otis C., Nathalie C., René A., Alan R., Robert S., Pierre B., André C., Michel T., Edmonde C- R., Ettore S., Jacques R., Maurice W., Andrzej Z. et encore tant d'autres.

Celui qui a ouvert le bal, juste avant Noël,  c'est Jean-Marie.
Mais non, ce n'est pas l'affreux Jean Marie qui s'est reproduit!

 

DSC07210

     

       J'ai été inspirée par le gentil et érudit Jean-Marie Pelt au visage poupin qui s'en est allé. C'est tellement triste que j'ai écouté tout ce temps cette chanson triste du Michel D. qui s'en est allé aussi.
Jean Marie aimait beaucoup les plantes, en parlait très bien, si bien que l'on avait l'impression en l'écoutant d'être soi même un excellent botaniste.

C'est en y pensant que j'ai écrit cette crème rose à la rose et à la formule simplette, pas fine du tout mais elle m'a bien protégée quand les températures se sont mises à dégringoler en janvier.
Site du Centre Jean Marie Pelt

 

          J'ai fait comme si la formule ne comportait pas trop d'émulsifiant (10% d'olivem 1000).
Je l'ai lue sur le site de la marque qui commercialise un actif extraordinaire le Lubrajel-Natural vendu chez Les Utiles de Zinette dont je voulais absolument garder les propriétés hydratantes.

En comptant sur ses propriétés amélioratrices de la sensorialité, je savais pouvoir tester cette crème à 10% d'olivem sans déception.
INCI : Glycerin and Beta-Glucan and Algin And Xanthan Gum.

Plusieurs canevas y sont proposés :

Crème hydratante
9% olivem 1000, 10% lubrajel, 4.5% HV, 3.15% beurres hydrogénés ou naturels ou mélanges des deux, 4% glycérine...

Lotion pour les mains
4% glycéryl stéarate SE ou cire n°3, 1.25% alcool cétylique, 20% lubrajel, 10% HV, 5% karité...

Lotion naturelle W/O 
10% polawax ou cire n°1, 15% lubrajel, 8% coco fractionné, 5% HV avocat, 1% beurre de cacao...

Savon liquide doux
10% lubrajel, 0.65% guar + eau puis 20% cocamidopropyl bétaïne, jus aloé, acide citrique pour acidifier...

 

DSC07210 DSC07220
DSC07211
 DSC07212
Les photos brillent un peu trop, la crème est en réalité très belle, ronde et très lisse

 

       Il a suffi d'enrichir un petit peu la formule avec :

- des agents hydratants courants mais efficaces (D panthénol, aloé véra, vitamine E)

- de bonnes huiles végétales qui sont riches en acides gras poly-insaturés, les meilleurs pour nos peaux quel que soit leur type (huile de sésame blanc bio, huile de rose musquée et ma favorite, l'huile de graines de pin maritime dont je vous parlais il y a déjà bien longtemps)

- une huile estérifiée dont je ne me lasse pas tant elle est bien plus agréable et glissante sur la peau que la simple huile de coco fractionné. On ne sent pas l'huile mais on en sent très nettement l'émollience.

L'Ecosilk est un mélange d'huiles estérifiées, Isoamyl laurate et Isoamyl cocoate, dont le coefficient de volatilité est important.
Cela lui confère des propriétés magnifiques surtout quand on charge en beurres, huiles végétales, cires :

. pas de traces blanches à l'application (soapy effect) surtout quand on utilse beaucoup de corps gras riches en cires ou acides gras véritables
. effet similaire aux siliconés notamment quand on désire augmenter la phase grasse
. origine végétale, issu de sucres et coco, matières premières naturelles et renouvelables

Bref un must encore une fois... dans une formule rustique à 10% d'olivem 1000.

 

            Formule de la crème rose rajeunissante

- Phase aqueuse

35.40% Hydrolat de rose de Damas bio
30% Eau rosée de la Reine
8.5% Lubrajel-natural (Merci les Utiles de Zinette)
Mica rose au goût

- Phase huileuse

10% Olivem 1000
2.5% Huile de graines de pin maritime
2% Huile de sésame blanc bio
2% Huile estérifiée Ecosilk (Aromantic)
2% Vitamine E (Alpha tocopherol acétate ou Toco500)
1.5% Beurre de karité bio du Bénin

- Troisième phase

2.5% Huile de rose musquée bio raffinée (De Saint Hilaire)
2% D Panthénol poudre
0.6% Ecogard
0.5% HE (15 gouttes pour 100g)
0.3% CO2 de rosa canina
0.2% Jus d'aloé en poudre x 200 (Aromazone)

 

Mode opératoire

- J'ai préféré incorporer le mica dès le début de la préparation afin de voir le ton de rose qui me plait le mieux, un rose à peine teinté que je trouve super doux à l'oeil.

- A la fin de la préparation, peser l'eau perdue au chauffage dans laquelle diluer la poudre d'aloé concentré.
Bien mixer après incorporation.

 

      Et le parfum de la crème rose?

De la rose bien sur!

Mais quand on n'en a pas ou que l'on trouve la rose trop onéreuse ou tout simplement quand on a peur de mourir noyé dans les composés cancérigènes de l'HE de rose de Damas, et bien on en fabrique un ersatz que j'adore.

Mélange d'huiles essentielles rajeunissantes qui sentent la rose (en gouttes)

4 Géranium Afrique bio (Florame)
3 Orange 5 fold (Fresholi)
2 Petit grain clémentinier sur fleurs bio (Kalyptos)
2 Palmarosa (BioAroma Madagascar)
1 Bois de rose de Guyane (La cabane aux arômes de Pescalune)
1 Lavande 1400m bio (Lavandes et Cie)
1 Absolue de benjoin
1 Poivre noir (BioAroma Madagascar)

 

       Ma crème est magnifique, j'adore son rendu, sa glissablité, son parfum et l'effet repulpant mais boouuh, quelle triste période nous vivons.

Il faut arrêter le monde, je veux descendre!
Vous venez, on descend ? ^_^

 

 

baumier-large

La photo provient de ce site

Malgré l'été des indiens qui est arrivé un peu tardivement cette année puis la neige qui a fait son apparition seulement à la fin du mois de Décembre, l'hiver a fini par arriver accompagné de ses petits bobos!!!

Les sapins et les décorations de Noël sont remisés pour les 11 prochains mois.

Il est temps de sortir votre huile essentielle de sapin baumier afin de garder en mémoire cette odeur si particulière de sapinage.

Bien que cet arbre soit considéré comme le "roi des forêts", quelle ne fut pas ma surprise de réaliser qu'il y a peu d'informations sur son huile essentielle dans la littérature.

Il y a quelques années, j'ai visité une réserve indienne de la région et j'ai découvert que les  premières nations utilisaient au quotidien les vertus de cet arbre pour traiter tous.

 

Le sapin baumier a pour nom latin  : Abies balsamea et fait partie de la famille des Abiétacées.

Mol. Aromatique :

Monoterpènes 70 % : pinènes, camphène, carène, limonène...

Esters terpéniques :  acétate de  bornyle 12,97 %

Sesquiterpènes

Partie distillée :

les aiguilles

Tempérament :

convient aux tempéraments lymphatiques

Son habitat est l’Amérique du Nord dans les montagnes froides et humides. La résine liquide est connue sous les noms de « Baume de la Mecque » ou « Baume du Canada ».

Pour en savoir plus sur son histoire et ses origines, je vous renvoie sur le site d'Aliksir.

L'huile essentielle est liquide, légèrement translucide avec une odeur typique de conifère mais légèrement sucrée et fruitée. Son odeur très rafraîchissante typiquement emblématique de notre Belle Province : le Québec.

Cette huile essentielle évoque la Liberté, la Pureté et la Générosité de Mère Nature. Cet arbre nous enracine et nous élève en même temps sur le sentier de la Vérité, il apporte un supplément d'inspiration aux gens qui cherchent. Lorsque nous dormons en sa compagnie (quelques gouttes sur l'oreiller... ) nous remarquons que les rêves sont colorés.

 

Propriétés :

Balsamique, antiseptique respiratoire, antalgique, rubéfiant, antispasmodique, anti-arthrosique, antiparasitaire, tonique et stimulant général.

Cependant, une autre propriété peu utilisée de cette huile essentielle mais qui mérite d'être mentionnée et son pouvoir anti-stress et calmant et qui met du baume au coeur.

Contre-indications :

Déconseillée  les 3 premiers mois de la grossesse.

Peut être dermocaustique.

 

Principales indications 

 

En usage interne :

Infections des voies respiratoires ou urinaires : diluez dans du miel ou du sirop d’érable 4 gouttes 3 fois par Jour.

 

En usage externe :

En onction

Appliquer l'huile essentielle  en larges onctions sur la poitrine dans les cas d'infections pulmonaires.

Huile de massage en cas de début de rhume :

3 gouttes de sapin baumier
3 gouttes d’eucalyptus radié
5 ml d’huile végétale et masser sur le thorax et les pieds.

 

Roll On contre l'anxiété

10 gouttes d'huile essentielle de géranium
4 gouttes d'huile essentielle d'orange
4 gouttes d'huile essentielle de mandarine
2 gouttes d'huile essentielle de sapin baumier
2 gouttes d'huile essentielle d'ylang-ylang
4 ml de macérât de camomille
q.s.p 10 ml de coco fractionnée

Utiliser sur les points de pulsion ou en olfaction au besoin

 

Pour un coup de fouet avec un effet "cortisone mimétique" :

appliquer quelques gouttes diluées dans un peu d'huile végétale première pression à froid ou un peu d'huile de coco fractionnée sur les surrénales

 

 

Quelques recettes de baumes des copines :

Un  baume de massage de Michèle aux jeunes pousses de sapin ainsi qu'un baume pour les jeunes sportifs et les moins jeunes ^-^

Le baume dopant coco-café (très efficace) de Vénézia.

Chez Sabrina, une jolie démonstration de macérât de sapin baumier avec une recette de baume à lèvres tirée d'une recette d'une personne connue de nous tous!!!

 

En diffusion  : 

Cette huile essentielle purifie l'atmosphère. Elle peut-être jumelée avec l'huile essentielle de citron.

Dans une réunion, groupe de travail... l'atmosphère devient lourde, mettre quelques gouttes d'huile essentielle de sapin baumier sur un mouchoir en papier et vous verrez les esprits se détendre.

 

Spray d'ambiance :

- 20 gouttes des huiles essentielles suivantes de votre choix sapin baumier, pin sylvestre, eucalyptus radié, citrus (citron, pamplemousse, orange)
- 20 ml d'alcool à 70° ou vodka
Eau déminéralisée q.s.p 60 ml

 

J'espère que ces quelques informations et recettes vous auront donné l'envie de découvrir l'huile essentielle de sapin baumier.

Pour les personnes qui la connaissaient déjà, peut-être que cela vous permettra de l'utiliser plus souvent tout au long de l'année.

        Utilisez une crème visage à base de lécithine et vous serez convaincus de son activité effective.
Mais formuler une crème à la lécithine qui soit aussi belle et agréable de texture que celles obtenues avec des émulsifiants H/E naturels est pour moi un pensum.

            J'ai essayé beaucoup de lécithines à notre portée (lécithine de soja alimentaire en poudre sans OGM, lécithine liquide diluée dans de l'huile, lécithine liquide de colza, lécithine liquide de tournesol, lysolécithine...).

Je ne suis pas une bonne formulatrice à la lécithine.

 

DSC07048

     

 

     A chaque fois, seule ou en association avec de l'olivem 1000 et d'autres émulsifiants naturels, c'est bof au niveau texture alors que l'effet wahou est bluffant : peau repulpée et nourrie comme il faut, hydratation longue durée, sensation de douceur...
J'adore!

    J'ai adoré la Lady L de Mlk (voici son blog personnel Peauxcibles au nom très évocateur).
J'ai refait régulièrement le sérum d'Alikéa pour ses effets manifestes.
Mais toutes ont obligatoirement la même couleur jaune saumonée due à la lécithine et je suis sensible au léger mais psychokrak glu-glu.

Le sérum anti-âge global d'Alikéa, une excellente base à décliner à l'envi
Ma référence pour formuler avec la lécithine (lire commentaires et liens) : La Lady L de Mlk

 

     En ce moment je suis très "crèmes blanches".
Alors quand j'ai lu chez Zinette les spécificités techniques de la Fluide lécithine super HT qui donne des crèmes blanches à la lécithine, j'ai sorti la CB et cliqué...

INCI : Phosphatidylcholine, Carthamus Tinctorius (Safflower) Seed Oil, Glycerin, Caprylic/Capric Triglyceride, Alcohol, Glyceryl Stearate, Soy Acid, Ascorbyl palmitate, Tocopherol.

Bon, je ne suis toujours pas une bonne formulatrice, j'ai obtenu 2 crèmes (une très glu-glu, une très bof).
J'ai mélangé les deux et j'ai obtenu une crème superbe, hydratante avec effet wahou sur la peau.

Après avoir remis la formule du mélange en %, j'ai recommencé (faut aimer ça je vous jure...).

Mais j'ai obtenu une autre texture un peu moins séduisante, je dirais un peu plus épaisse que je n'aurais voulu mais à l'action hydratante superbement restituée.

Formule générale crème +/- épaisse peaux matures sèches

. 2.5% Fluid lecithine super HT, 1.5% Cétéaryl glucoside ou ester de sucre, 1.5-3% Alcool cétéarylique ou autre épaississant (alcool cétylique, acide stéarique, cétyl esters, mélange de tout ça...), 1-2% Beurre végétal, 20-25% Huiles végétales
. 4% glycérine, 0.2-0.3% gomme stabilisatrice (xanthane, carraghénanes, konjac...), 2% Rice NS ou autre amidon modifié (de riz, d'avoine, d'arrow-root...)
. Eau, HA, actifs pour 100%

    Comme il y a un taquin qui accélère le temps dans mon dos, je vous livre cette formule à perfectionner. Cela doit tenir à très peu de différence sur émulsifiants et épaississants car j'ai arrondi les chiffres pour avoir des % faciles à mettre en pratique.

Faut que je recommence un jour hein. Obligé!

 

Formule de la crème Super H+

- Phase A

4% Glycérine végétale bio
2% Rice NS
0.3% Gomme xanthane

- Phase B

6% Huile de noyau d'abricot bio (Bilby and Co.)
3.5% Huile de macadamia désodorisée
3.5% Huile de noisette désodorisée
3.5% Huile d'argan non torréfiée bio
3.5% Huile de tournesol linoléique bio
3.5% Huile de noyau de prune bio (Aroma zone)
3% Alcool cétéarylique
2.5% Fluid lécithine Super HT (Les utiles de Zinette)
1.5% Cétéaryl glucoside ( CG 90 chez Zinette)
1.5% Beurre de karité du Bénin
0.8% Vitamine E

- Phase C

57.3% Eau Rosée de la Reine, hydrolat de roses blanches (merci Gingembre) et Hydrolat de sureau maison (merci Sylvie)

- Phase D

3% Acide hyaluronique gel (Les utiles de Zinette)
0.6% Ecogard

Eau perdue au chauffage rectifiée à l'hydrolat de sureau et pH mesuré à 5.5/6

 

DSC07049

 

Mode opératoire

- Dans une petite coupelle désinfectée, peser les ingrédients de la phase A en commençant par les poudres.
Mélanger délicatement à l'aide de l'embout du thermomètre jusqu'à consistance pâteuse mais homogène.

Ne pas se désespérer, la poudre semble être trop importante mais ça marche. J'ai augmenté a dessein la portion de glycérine à 4%.

- Dans le bécher final, peser tous les ingrédients de la phase B.
Ajouter la pâte glycérinée (phase A).
Mélanger grossièrement à la spatule (et pas à la cuillère magique!).

- Dans un autre bécher, peser la phase C et porter au bain marie à 80°C.
Verser hors du bain marie dans le bécher A + B et mélanger grossièrement à la spatule jusqu'à fonte des ingrédients solides.

- Mixer à l'électrique pendant 5 minutes toujours hors du bain marie pour faire prendre l'émulsion. Un fort cisaillement est indispensable.
A ce stade, elle "glu-gluttera" grave, ce qui est dégoûtant mais patience...
Ma photo est floue mais on voit bien que la texture est bizarre.

DSC07043

 

- Continuer à mélanger délicatement et avec constance à l'aide de la spatule jusqu'à ce que la crème refroidisse.
A ce stade, elle se sera miraculeusement détendue et la texture sera bien unifiée.

DSC07044

 

- A froid, ajouter la phase D et mélanger délicatement à la spatule.

Tout "glu-glutte" un peu à nouveau mais patience... Mlk a bien indiqué qu'il fallait éviter les ajouts intempestifs mais il s'agit de la 3è phase. Comment je fais hein ma belle?
On obtient au bout de 10-15 mn une belle crème qui épaissira lentement au fil du temps. Laisser les crèmes à la lécithine reposer quelques jours est toujours une bonne idée.

- Couler en flacon airless et étiqueter.

 

               L'émulsion me semble complètement adaptée à mon type de peau mature mixte/sèche parfois déshydratée.
Les actifs qui me conviennent le mieux sont le Fucogel et l'acide hyaluronique en gel ainsi qu'une formule assez riche en corps gras (20-25%).

L'acide hyaluronique en poudre convient mieux aux peaux plus jeunes je trouve. Sinon il faut coupler les deux.

Je dois dire que l'émulsifiant à base de lécithine me semble aujourd'hui le must aussi pour lutter efficacement contre la déshydratation.

Mais y a encore du boulot pour formuler!

 

Savon 2 en 1 Dentifrice-Visage



Dans ce post, je tenais à remercier Loulou, pour son article sur le dentifrice

Grâce à elle, depuis ce matin, un nouveau savon a fait son apparition dans ma SdB, un savon 2 en 1 Dentifrice- Nettoyant Visage.


Je ne sais pas vous, mais moi, le dentifrice et le déodorant sont les deux produits que j'ai un mal fou à remplacer..... jusqu'à maintenant...

Suite à l'article de Patsch (Castille pour demain), j'avais fait un savon 100% olive tout simple pour ma fille. A la lecture de l'article de Loulou, j'avais abandonné mon dentifrice conventionnel pour me brosser les dents uniquement avec ce castille. 
Bilan: Goût neutre, sensation de propreté, cela bubulle ... et j'ai constaté une diminution du tartre....Donc plutôt positif. 

Concernant la fabrication de savon dentifrice, j'avais lu sur le net les infos suivantes:

- Ne pas utiliser d'HV de coco, c'est elle qui donne un goût "soapy" au dentifrice
- Plusieurs possibilités pour donner une saveur : arôme alimentaire, cristaux de menthe, huiles essentielles....

Je n'ai pas pu résister à expérimenter....Donc hier, je me suis lancée :

Surgraissage à 5%
500 g HV olive

Dans l'huile, j'ai versé:

- 1/2cc de charbon de bambou (effet blanchissant)
- 1 cc de poudre de réglisse (goût et vertus détartrantes)
- 1cc de poudre de cannelle (lutte contre douleurs dentaires)
- 1cc de poudre de myrrhe (traitement des irritations de la bouche et de la gorge, les aphtes, la gingivite, les gerçures, les hémorroïdes, les plaies et ulcères cutanés, la gingivite, les ulcères buccaux) - acheté chez Baldwins (myrrh-gum-powder)
- 1cc de poudre de Xylitol ou sucre de bouleau préalablement dilué dans un peu d'eau (effet anti-carie)

A la trace, j'ai versé:

- 2cc d'huile essentielle de menthe poivrée (pour le goût "frais)
- 1/2cc d'he de Clou de Girofle (L'incontournable pour soulager les douleurs dentaires).

Cuisson (hier) :  2 heures à 65°c dans four traditionnel.

Ce matin, découpe et brossage de dents

Bilan : je suis "fan"

Il a tout pour me plaire mon "Caméléon".... Il est vert kaki moucheté d'ou son nom.
Et au goût, on sent le marriage menthe-réglisse. C'est rafraississant mais sans le coté "arrache"....

Voulant pousser l'expérience plus loin, j'ai pensé l'utiliser pour le visage car tous les ajouts sont bénéfiques pour ma peau (charbon de bambou détoxifie, la réglisse éclaircit, la cannelle pour lutter contre les imperfections, la myrrhe pour son coté antiseptique, astringent, cicatrisant et anti-inflammatoire et le xylitol comme humectant.

Quant aux huiles essentielles, la menthe poivrée est rafraîchissante et anti inflammatoire, le clou de girofle est un anti-bactérien de choc.
Mon seul souci était la quantité d'he pour le visage. Mais sachant que c'est un produit rinçable, j'ai voulu tenter (Peau sensible, faites un test avant svp).

Bilan: effet rafraichissant, parfait pour un dimanche matin, aucun picotement ni rougeur.


Je l'ai donc adopté comme un 2 en 1, savon Dentifrice - Nettoyant Visage.
Il est parfait pour voyager léger.

Reste à savoir comment il va évoluer dans le temps (est-ce que l'intensité du goût menthe-réglisse restera identique, j'en doute, mais sait on jamais... suspens...).

Et vous, qu'en pensez vous ?

Un grand merci à vous, mesdames, Patsch et Loulou!!!

 

Savon 2 en 1 Dentifrice- VIsage Caméléon (coupé)   

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Savon dentifrice

 

J'avais fait un essai de savon dentifrice il y a déjà un certain nombre d'années. J'avais utilisé ce type de dentifrice pendant quelques temps mais n'étais pas satisfaite complètement. Et j'ai fini par laisser l'idée de côté.

Mais l'idée a rejaillit il y quelques temps et depuis, ne me quitte plus.

Il faut dire que j'ai recommencé à me laver les dents avec du savon après avoir lu cet article.

J'ai utilisé mon savon hydratant au beurre de cacao et j'adore le résultat. Les trois premiers lavages de dents le goût du savon ressort mais ensuite, on dirait que je m'y suis habituée et ne goûte plus le savon. Et j'aime beaucoup le résultat. Après quelques jours, j'ai constaté une amélioration de l'état de mes gencives et pas de tartre à l'horizon...

Puis Patsch est venue avec son Castille pour demain et voilà, après avoir fait deux essais très concluants avec la technique SAFour : je me suis remise à cogiter sur mon idée de savon dentifrice et j'ai fini par "accoucher" d'une recette qui me semblait correspondre à ce que je voulais.

Je souhaitais obtenir un savon dentifrice qui soit efficace, peu abrasif et qui goûte le "dentifrice".

 

Ma recette :

200 g d'huile de coco
200 g d'huile de canola
395 g d'huile d'olive 1ère pression à froid

NaOH à 40 %
Surgraissage à 5 %

5 g d'argile blanche
3 g de sel
32 gouttes d'huile essentielle d'anis étoilée (illiciim verrum)
22 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée

 

Cuisson 1h30 à 150°F (65°C) - le minimum sur mon mini-four - avec la porte entre ouverte pour abaisser légèrement la température.

J'ai cuit le savon dans un contenant de lait et comme il restait un peu de pâte de savon, j'ai coulé ce dernier dans un moule en silicone pour avoir des petit carrés de dentifrice selon la méthode à froid. Cela me permettra de voir si il y a une différence, dans la texture et le goût dans un mois après la cure des carrés, entre les deux techniques.

Normalement, avec la technique SAFour, il faut attendre une à deux semaines pour la cure mais j'ai, bien évidemment, fait un essai dès le lendemain!!!

 

Résultats

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Savon dentifrice le lendemain tout juste sorti du four

 

Grâce à la technique SAFour remise au goût du jour par Patsch et qui a fait des émules comme ici ou encore ici on peut avoir rapidement la réponse à une question posée, un premier résultat en 24 heures!!!

J'ai bien évidemment testé le dentifrice et je peux dire que j'aime beaucoup le résultat obtenu après brossage des dents. Une belle mousse lors du brossage, bonne sensation sur les dents et dans la bouche après rinçage.

Malgré cela, il y a des petits bémols à ajouter :

  • puisque la méthode SAFour permet de faire de toutes petites quantités de savon à la fois, j'aurais dû faire un essai avec 300 g de pâte de savon avec un temps de cuisson d'1/2 heure.
  • J'aurais dû mettre plus d'huiles essentielles car le goût n'y est pas vraiment, en revanche, l'odeur y est.
  • Faire plus de tests avec mon four pour trouver le temps parfait de cuisson.
  • Je préfère le brossage avec le savon de Castille, donc augmenter la quantité d'huile d'olive la prochaine fois (oui, bien sûr qu'il va y avoir une prochaine fois, je n'ai pas dit mon dernier mot!!!).
  • Trouver une astuce pour amplifier le goût!
  • Comparer dans un mois si il y a une différence entre le savon dentifrice fait avec la méthode SAFour ou la méthode à froid.
  • Améliorer la couleur

 

Et vous, que pensez-vous du savon dentifrice? Avez-vous essayé? En utilisez-vous?

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Savon dentifrice coupé avec phase de gel

           Fin d'été.
Des chutes de savon, des restes de macérations de plantes et d'huiles = Un savon des restes.
Mais avec du ruban?

        La formule donne des savons dont j'adore la mousse hyper crémeuse, douce et un peu glissante comme j'aime même quelques jours après la fabrication.

Elle est enrichie de poudre de baobab bio.
Bon je rigole à chaque fois : ce n'est pas le gros baobab qui est pulvérisé par un géant, c'est la pulpe de son fruit encore appelé pain de singe qui est séchée et mise en poudre.

En savonnerie, ce qui nous intéresse dedans est la richesse en sucres, en fibres et le velouté qu'elle donne immanquablement à la mousse.
Autre savon à la poudre de baobab selon la formule grâcieuse de Mlk

 

DSC06999

 

Formule du savon des restes à rubans

25% huile de noyau de palme
20% huile d'olive bio macérée avec diverses plantes (merci les copines!)
10% huile de colza bio
10% huile de son de riz (merci Mlk)
10% beurre de karité du Bénin
10% Beurre de cacao en pastilles (G. Detou)
10% huile de palme bio
5% huile de ricin bio

Eau déminéralisée et soude pour un surgras de 6%
Poudre de pulpe de fruits de baobab bio

Soie tussah
Vitamine E et morceaux de vieux savons maison

 

Mode opératoire :

Pour 1.2kg d'huiles

- Dans une coupelle, prélever l'équivalent de 4 à 5 cuillères à soupe d'eau de celle prévue pour la dilution de la soude.
Chauffer et y diluer 2 bonnes cuillères à café bombées de poudre de pain de singe. Mélanger intimement jusqu'à consistance d'une purée lisse. Laisser en attente jusqu'au refroidissement.

- Poser à proximité toutes les chutes de savons maison à incorporer

- Préparer la solution de soude et y dissoudre la soie tussah
- Peser et faire fondre les gras durs avec 2 capsules de vitamine E
- Peser les huiles liquides, ajouter 3 capsules de vitamine E puis la pulpe de baobab hydratée

- Mixer les huiles fluides, ajouter les gras durs fondus, mixer, ajouter lentement et en mélangeant la solution de soude

- Mixer la pâte à savon comme d'habitude jusqu'à la trace moyenne, couler dans des moules rectangulaires. Incorporer les chutes de savons en les disposant perpendiculairement à la future découpe des savons.

 

DSC07000 

        

Pour le décor

Une fois les savons découpés au couteau cranteur et sans attendre qu'ils durcissent trop, percer transversalement à l'aide d'un abaisse langue en bois.

DSC06995

Traverser en une seule fois la tranche de savon sans faire d'aller-retours.
Retirer délicatement l'excédent sans reboucher le trou.

Les chutes qui sont plus dures que la pâte fraîchement coulée s'opposent un peu au passage de l'abaisse langue, ce qui occasionne des bords irréguliers. Ce sera plus facile dans un savon simple.

Passer le ruban à travers le trou et nouer.

DSC06998
Laisser curer 4 semaines avant d'utiliser.

 

            Est-ce que je le referais?

Oui, oui et oui!

Là je vous les ai photographiés bruts de décoffrage sans laisser sécher, ni ébarber et sans fignoler les détails. Les finitions sont donc baclées.

Je referais le même style de savons avec une formule claire qui donnerait un savon rectangulaire simple ou cranté comme ceux là.
Je choisirais des rubans aux coloris unis (rouge, bleu, vert, jaune, rose..).

Ou alors un savon noir rectangulaire simple sans fioritures agrémenté d'un ruban blanc ou un ruban orangé. C'est drôlement joli noir et orange non?

Ou l'inverse, savon blanc et ruban noir, ou un ton sur ton, savon blanc et ruban crème.

Je suis certaine que ce sera superbe.
Là, les couleurs sont un peu trop sourdes et le ruban écriture rose dessus fait un peu niais.

 

DSC07006 DSC06994 DSC06995
DSC06996 DSC07001

Même si je les trouve jolis, peut mieux faire.
Qu'en pensez-vous?

 

Une fois n’est pas coutume, ce message est écrit avec la grâce de notre belle Michèle.

 

Elle est partout et il est quasiment d’impossible d’y échapper.

Qui ça ?
La Box pardi !
La box truc, la box machin … composée de tout ou rien, c’est selon.

 

IMG_5431   

IMG_5449

IMG_5460

 

Même si sans forcément le savoir, nous, on en fait depuis longtemps.
Ben oui, lorsque nous préparons amoureusement nos colis avec nos fabrications home made pour nos copines.

 

Du coup, cette année pour mes amies chéries, j’ai suivi la mouvance conceptuelle du moment.
J’ai confectionné ma box en édition limitée à 3 exemplaires.

En soignant mon contenant car c’est finalement ce que je fais le mieux.

 

IMG_5435   IMG_5437

IMG_5450     IMG_5451

 

 

Elle se compose :

 

- D’une boîte rectangle

En papier imprimé d’un set de table, avec du bristol pour la rigidifier.
Le DIY a déjà été publié dans « Tu emballes, j’emballe, nous emballons »

C’était en décembre 2012, déjà !

 

- Ma version de la « 2BB » de MLK

Avec sa « Pommade peau fragile à l’huile de chanvre », Michèle nous explique son mode opératoire

 

Formule de ma BB de MLK 

30,7 eau de fleurs d’oranger de Venezia - 0,3 aloe vera bio 200x - 0,2 gomme carraghénane - 3 glycérine bio
10 veg’line
5 cire d’abeille jaune en feuille
4 emulsifiant CB (Beheneth 10)
0,2 cire de tubéreuse
12 benjoin du laos, résine parfum encens & poivre sichuan sur son de riz
10 myrte de MLK , poivre sichuan & encens vert oliban sur coco fractionnée
12 myrte de MLK & absolue labdanum sur olive bio
2 HV moringa
3 dry touch
2 ecosilk
3 teinture 40° myrte de MLK, poivre sichuan , encens, absolue labdanum & eau de yuzu AZ (qui ne sent rien !)
1 vitamine E
1 HE mais j’ai mis que  0,7
0,6 ecogard

Synergie en gouttes : 22 PG Vitalba, 18 PG AZ, 18 genévrier Vitalba, 16 lavande altitude Florame, 10 géranium Florame, 6 patchouli

 

IMG_5438  IMG_5452   IMG_5461

 

- Une bougie dans un pot en verre ambré

Composée de cire de soja parfumée avec la fragrance feu de bois.

 

- De quelques savons.

 

Et c’est tout.
A chacune de composer la sienne à sa guise, sans diktat de ce qu’il faut absolument intégrer ou pas car on-fait-que-ce-qu’il-nous-plait !

 

* Les superbes photos sont de Michèle, MyLiKe et Venezia 💗

 

♥