Huile de roses rouges

C'est la saison des roses!

J'ai quelques rosiers rouges anciens dans mon jardin qui ont bien besoin qu'on s'occupe d'eux.
En attendant, celui qui grimpe sur le mur sud, près de ma cuisine, donne encore de très belles roses d'un rouge profond que je peux voir au printemps depuis ma fenêtre en cuisinant ou en fabriquant quelques potions de sorcière.

100_2219

Il doit être "biologique" puisqu'il n'est jamais traité et qu'il a les pieds dans de l'excellent limon de la Seine.

J'ai donc ressorti le livre de Patrice de Bonneval qui parle si bien à mes oreilles.
Il s'agit de "l'herboristerie" édité aux Editions Désiris.

C'est un ouvrage de présentation malheureusement austère mais qui tient:

- de l'ouvrage scientifique pour botanistes et phyto-aromathérapeutes
- du formulaire thérapeutique pour apothicaires sur le retour
- du grimoire pour sorcières avec de vieilles recettes improbables

mais il contient aussi quelques formules simples, intéressantes et faciles.

A la page 286, une macération de roses rouges m'a attirée et je m'y suis mise.
Cette huile de roses rouges est préconisée comme fortifiant, raffermissant et adoucissant.


    **J'ai réduit les proportions pour ne pas déshabiller mon rosier
        J'ai préféré l'huile d'argan cosmétique à l'huile d'olive trop odorante
        j'ai rajouté un antioxydant pour protéger mon huile au chauffage**


Mode opératoire:

50g de roses rouges fraîches pilées au mortier et mises dans un pot en verre brun
+ 100ml d'huile d'argan bio cosmétique
+ Antioxydant
Boucher et exposer au soleil pendant 8 jours.

- Faire légèrement bouillir (j'ai choisi le bain-marie) et exprimer fortement.

- Ajouter de nouveau à l'huile obtenue, 50g de roses rouges fraîches et pilées.
Exposer à nouveau 8 jours au soleil, faire bouillir et exprimer.

- Recommencer l'opération une dernière fois en faisant bouillir un peu plus longuement afin de consumer le suc des roses.

- Filtrer et décanter.

On obtient une macération huileuse très odorante, de rose mêlée d'un soupçon de "vert" ou d'herbacé.
Très proche de l'odeur de roses sur tiges.


Les pétales dans un mortier en marbre:

100_2184


Un peu de roses pilées:

100_2186


La dernière décantation:

100_2221


Le flacon d'huile de roses:

100_2224

J'en ai parfumé une fiole avec de l'huile essentielle de roses que je hume ou utilise pure sur la peau.

L'autre partie servira à fabriquer un cérat de Galien sans borate de sodium que j'aime beaucoup pour nourrir les pieds le soir au coucher.



Autour du chaudron

    Ca y'est, mon huile de roses est terminée ! Elle a une couleur légèrement verte, et une odeur très herbacée. Je n'ai pas d'HE de rose à mettre dedans donc elle restera comme cela.
    Merci pour la recette. J'ai utilisé un mélange de pétales sèches et fraîches, en fonction de la floraison de mes rosiers.

    Posté par pâquerette le 24 octobre 2007 à 16:12
  • Pour ma part, ce sera roses séchées (j'ai pas de jardin, et pas moyen de trouver des roses fraiches bio...).
    Info précieuse que tu donnes dans les com' Michele, prélever l'huile qui surnage à la seringue, j'y avais pas pensé...
    Allez, aux marmites...!

    Posté par Göndul le 28 avril 2009 à 13:00
  • C'est bientôt la saison des roses Göndul, mais tu peux bien entendu faire ta macération avec des pétales secs.
    Le parfum sera différent mais les propriétés adoucissantes seront là.

    Posté par michele le 28 avril 2009 à 22:31
  • Bijour !!
    J'ai acheté de l'huile de Kukui sur AZ pour cette huile de rose. Je voulais savoir avec quoi faut il filter ce mâcérat ? Un filtre a café ou un truc plus gros ? Combien de temps faut_il faire bouillir l'huile ? Qu'est ce que ça signifie "exprimer" ?
    Vila !! Merci de votre précieuse aide, cette recette est super sympa !!

    Posté par Leila le 13 juin 2009 à 12:19
  • Bonjour Leila,

    L'huile de kukui rancit très vite. Je ne la conseillerais pas pour faire cette macération où il faut chauffer trois fois de suite et utiliser des pétales frais.
    Les huiles les plus adaptées sont le jojoba, l'olive, l'argan, le macadamia etc.

    Le temps d'ébullition n'était pas précisé. J'ai laissé dans un bain marie bouillant pendant 5/10 mn pas plus.

    Exprimer veut dire presser fortement la pâte pour faire sortir le jus.

    Posté par michele le 13 juin 2009 à 15:49
  • Oh, merci pour ces précisions très précieuese ! J'ai déjà commencé a fabriquer cette huile avec le kukui, donc on verra tans pis j'ai fait une toute pitite quantité de toute façon...
    Au pire, j'ai fait sécher des pétales de roses doc je pourrais recommencer avec une bonne huile...!
    Merci beaucoup encore une fois et bonne journée !

    Posté par Leila le 21 juin 2009 à 11:56
  • coloration rouge

    bonjour,
    je viens de terminer mon macérât en appliquant cette méthode de P de Bonneval mais pour le bain marie, là c'est le flou total, le dernier, j'ai bien du le laisser 20 bonnes minutes.
    Mais j'ai beau filtrer et refiltrer (filtre à café), je n'arrive pas à enlever la coloration rouge qui finit par se déposer au fond.
    Dois-je la laisser et secouer mon flacon à chaque utilisation, est-ce utile ? Sinon comment s'en débarrasser ?

    Posté par sandra le 01 juillet 2009 à 10:10
  • Coucou !! J'ai fait cette huile de rose... Mmmh !! Quelle senteur !! J'ai fait un post sur cette huile et j'ai fait un lien qui renvoit vers cette page...
    c'est ici : http://leilanight.canalblog.com/archives/2009/11/07/15714897.html

    Tant que j'y suis: Sandra, cette coloration rouge don tu parles, ce n'est pas le reste d'eau des roses ? Oui, je pense que ça doit être ça...
    Comme elle ne se mélange pas à l'huile, elle se dépose au fond. Il faut que tu laisse décanter l'huile et que tu la récupère avec une seringue par exemple en laissant l'eau rouge.
    Bonne soirée !!

    Posté par Leilanight le 07 novembre 2009 à 21:14
  • Question

    Que voulez-vous dire par ''exprimer''?

    Posté par Mélusine le 02 janvier 2010 à 04:57
  • Bonjour Meylusine,

    Vous trouverez la réponse dans mon commentaire juste au dessus:

    "Exprimer veut dire presser fortement la pâte pour faire sortir le jus".

    A bientôt!

    Posté par michele le 02 janvier 2010 à 17:06
  • huile de rose "anti oxydant

    Merci pour ces merveilleux conseils,
    je fais mes premiers pas dans la fabrication de mes soins de beauté (à ma porter)
    question qu'entendez vous par anti-oxydant?
    je ne sais pas quoi mettre !!!
    est-ce que cela peut se garder au réfrigérateur si il n'y a pas d'anti oxydant
    merci pour la réponse

    Posté par Berna le 31 mai 2010 à 16:32
  • Je réponds pour Michele auteur de ce bel article et de cette magnifique recette que vous aurez beaucoup de plaisir a réaliser . Michèle viendra compléter si nécessaire .

    Un anti oxydant protège les huiles du rancissement et vous pouvez trouver de la vitamine E étudiée a cet effet chez les fournisseurs dont vous avez une liste non exhaustive sur le blog dans la colonne de droite.
    Je me permets de vous conseiller une huile peu sensible a l'oxydation telle l'huile de jojoba excellente en cosmétique.

    Tenez nous au courant si vous realisez cette recette et nous serons heureuses de répondre a vos éventuelles questions,

    Posté par Irene le 31 mai 2010 à 17:20
  • merci Irène

    j'ai trouvé sur le site et j'ai regardé sur Wikipedia la vitamine E,si j'ai bien compris je peux le faire avec de l'huile d'argan qui en possède déjà. A la base j'avais l'intention de me servir de mon huile, alors si c'est bon pas de problème.
    merci de m'avoir répondu rapidement.

    Posté par Berna le 01 juin 2010 à 17:41
  • Berna, je crains que cela soit délicat d'utiliser de l'huile d'argan sans un anti oxydant. C'est pour cette raison que je vous proposais l'huile de jojoba qui est peu sensible à l'oxydation.
    Voici un lien informatif qui vous en dira davantage :

    http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:ge4_T1GfoesJ:www.aroma-zone.com/aroma/fichehvjojoba.asp+huile+de+jojoba&cd=10&hl=fr&ct=clnk&gl=ch&client=firefox-a

    Posté par Irène le 01 juin 2010 à 19:05
  • Merci Irène pour ton aide.

    Je vous dirais Berna que la plupart des huiles végétales contiennent de la vitamine E mais que dès que vous les chauffez plusieurs fois de suite comme il est nécessaire de le faire pour réaliser l'huile de roses, vous dégradez cette vitamine E.

    Votre huile risque alors de rancir rapidement même si vous la conservez au réfrigérateur.

    Pour connaitre les huiles alimentaires qui seront indiquées si vous ne tenez pas à mettre de l'anti-oxydant, fiez vous aux huiles qui sont utilisées traditionnellement pour les fritures.

    Il s'agit des huiles d'olive, d'arachide ou de pépins de raisin raffinés.
    Je vous conseille néanmoins de préférer une huile à l'odeur neutre comme l'arachide raffinée si vous n'y êtes pas allergique ou le pépin de raisin raffiné.

    Le jojoba que vous conseille Irène étant un must pour la cosmétique.

    Vous pouvez trouver de la vitamine E en gélules dans n'importe quelle pharmacie pour la modique somme de 3 euros environ pour 30 gélules.
    Cela peut vous aider si vous voulez faire votre huile avec de l'argan.

    Posté par michele le 01 juin 2010 à 20:57
  • Merci!

    C'est sympa de pouvoir le faire soi-même!
    Surtout que l'huile de rose, associée aux cosmétiques, c'est super efficace !
    Merci, j'essaierai!

    Posté par Parfum-a-la-rose le 14 juin 2012 à 16:28
  • Merci beaucoup !!!!

    Un grand merci pour ces explications !!!

    Cela fait une semaine que je cherche justement à me faire un huile de rose, Et que je ne trouvais pas sur internet..., ça me touche vraiment au coeur d'être tomber sur votre blog ! MErci !!

    J'ai des roses dans mon jardin qui vienne de Grèce, du village de ma grand mère, elle sont précieuses, et surtout très très odorantes..!!., L'huile m'a directement traversé l'esprit..., l'idéal justement pour faire des cadeaux aussi !...

    Mais c'est surtout aussi qu'elle ont une valeur sentimentale, l'idée de les massacrés ainsi m'oblige à vous écrire, afin de prévoir des mésaventures, même si cela fait partie du jeux de l'expérience évidemment !...

    --Est-il plus intéressant de faire sécher les pétales ou alors de les utiliser fraîches (cad laisser au frigo par ex) pour l'opération???

    --Etant donné que je voulais une huile très neutre pour extraire les pétales dedans, j'ai choisi l'huile d'amande, je vois dans vos discutions que vous ne l'avez pas mentionner, donc je me demande si cette huile convient pour l'opération avec des roses...?

    --Au magasin, j'avais hésité avec l'huile d'amande+vitamineE, mais malheureusement, j'ai pris l'huile amande Sans vitamine E, donc dois je impérativement prévoir un anti-oxydant??

    --Quel genre d'anti-oxidant me proposeriez vous dans ce cas ???
    ...L'anti-oxidant me fait un peu peur car je comptais utilisé l'huile pour visage,corps ou cheveux...

    --Justement, est-il conseillé ou non d'utiliser cette huile pour visages, corps et cheveux???

    Un énorme merci pour votre réponse !!!

    Diana

    Posté par Diana le 19 juin 2012 à 19:59
  • Chère Diana,

    Je suis contente que vous trouviez ici de quoi valoriser les roses de votre famille.

    Toutefois, je vous conseille plutôt la recette d'un enfleurage de roses si vous tenez à avoir le parfum plutôt que les actifs adoucissants pour lesquels la macération est adaptée.

    La macération ici présentée vous donnera une odeur qui deviendra de plus en plus herbacée au fil du temps, ce qui vous décevra peut-être si vous voulez le parfum rose.

    Voici le lien vers l'enfleurage de roses rouges :
    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2011/05/20/21166596.html

    - Les pétales s'utilisent frais, sains et rapidement après cueillette.
    Il est préférable de ne cueillir que ce dont vous avez besoin à chaque enfleurage.

    Pétales frais veut dire fraichement cueillis et non mis au frigo.

    - L'huile chauffée s'oxyde inévitablement.
    Pour cela il est judicieux d'y ajouter un anti-oxydant dont vous ne devez pas avoir peur puisqu'il s'en trouve des très inoffensifs qui apportent également des bénéfices à la peau comme la vitamine E (hydratant, anti-inflammatoire, anti radicalaire...).

    L'anti-oxydant vous permettra de limiter la formation de radicaux libres qui provoquent un vieillissement prématuré.
    Vous pouvez ajouter vous même la vitamine E. Elle s'achète facilement en capsules à la pharmacie.

    - Comme l'huile s'oxyde au chauffage, il est plus judicieux de choisir une huile végétale stable.
    Et je n'aurais pas choisi l'huile d'amandes douces qui est fragile à l'oxydation mais une huile plus stable (jojoba par exemple qui ne sent rien)

    - Ce type de macération peut s'utiliser pour l'ensemble du corps cheveux et lèvres compris.

    N'ayez pas peur d'utiliser vos pétales, ils ne seront pas "massacrés" mais au contraire valorisés même chauffés longuement et fort comme dans la macération. Pour extraire les principes actifs, il est souvent nécessaire de chauffer.

    Je vous souhaite une belle fabrication en espérant que vous nous tiendrez au courant.

    Posté par michele le 19 juin 2012 à 23:05
  • MErci !

    Oki !!!

    Je vais tenter l'enfleurage avec de l'huile d'arachide pour commencer
    Cela me semble plus facile et plus rapide pour en extraire l'odeur.

    Merci pour votre lien !!!

    Posté par Diana le 20 juin 2012 à 16:29
  • Merci pour la recette ! Elle me donne envie de ré-essayer,j'ai deux experiences ratées avec les pétales de roses fraiches,l'un a moisi, l'autre sentait carrément le pourri ! Fais-tu sécher légèrement les pétales avant de les incorporer à l'huile ? Mon 3è essai sera à l'huile de pépins de raisins, je ne veux pas prendre le risque de jeter de la bonne (et chère !) huile d'argan !

    Posté par FD le 12 juin 2007 à 14:17
  • Tu es chanceuse d'avoir des roses dans ton jardin ; l'évocation de cette fleur me fait toujours rêver...

    Cependant, devant la finesse et la fragilité de ses pétales, j'ai toujours de la difficulté à penser qu'on puisse extraire une quelconque vertu à partir d'une petite quantité. La couleur de ton huile est trés belle en tous cas.

    Posté par Catherine le 12 juin 2007 à 14:27
  • Ca doit sentir très bon! En plus il y a plein de roses dans ma résidence, je pourrais peut-être en piquer quelques unes ce soir ni vue ni connue et tenter ta macération! Mais il faut être patiente!

    Posté par laptiteso le 12 juin 2007 à 16:20
  • Quelle merveille absolue, cette recette… un vrai conte de fées… et j'imagine le parfum…
    Juste un détail qui m'intrigue: quand tu montres le vase, la macération est rose-rouge. Quand tu photographies un peu de ton huile, elle semble bien plus pâle…

    c'est vrai que je ne pense jamais à l'huile d'argan pour les macérations ( je trouve qu'elle sent "la noisette"). Le tournesol me déçoit.En ce moment, je fais une base de macération jojoba-onagre-huile de lys (mais cette dernière sent un peu l'alcool car j'ai découvert, après l'avoir achetée, qu'elle était sur base de TM dans de la rose musquée… )

    Je me demande si je ne vais pas essayer avec des roses séchées…


    @pour lapetiteso: surtout, renseigne-toi bien. Si les roses de ta résidence ont été traitées, oublie ta cueillette. Avec ce qu'on appelle les traitements systémiques, les produits chimiques se retrouvent intégrés das la fleur toute entière… c'est la raison pour laquelle, meme si j'aime bien le livre de Marie Laforet; "mes petites magies", je trouve quasiment criminelle sa suggestion de faire des popotes cosmétiques avec des fleurs achetées chez un fleuriste, archi traitées dans 90% des cas…

    en tout cas, merci pour cette magnifique idée… je me contentais de pétales séchés dans l'huile.

    Posté par venezia le 12 juin 2007 à 17:36
  • Coucou tout le monde,

    - FD, j'utilise les pétales tout juste cueillis et juste débarrasées des habitants... qui comme moi aiment les roses .
    Il n'est pas besoin de sécher avant car on décante le tout à la fin.
    Et miracle, ça ne pourrit pas!

    - Catherine, oui, les pétales sont vraiment maltraités: chauffés, réchauffés, pressés mais c'est ainsi que l'on extrait des principes actifs.
    Du moins je l'espère...
    J'ai chargé en anti-oxydants.

    - Ptite so, elle sent bon avec le côté herbacé en plus.
    L'ajout d'1 gtte d'HE de rose donne une merveille odorante très complète, très différente d'une HV+HE.

    - Venezia, le bocal a été photographié en cours de décantation.
    Si tu regardes bien, il y a un dépot plus sombre au fond.
    Au bout de quelques heures, l'huile transparente surnage au dessus d'un dépôt aqueux rouge foncé très odorant mais certainement bourré de micro-organismes.

    j'ai juste prélevé l'huile qui surnageait avec une seringue et rajouté de l'anti-oxydant.

    J'aurais adoré faire une crème corps avec la partie aqueuse mais j'ai préféré la jeter. cela ne m'a pas semblé très raisonnable...

    L'huile d'argan cosmétique ne sent pas grand chose et est très compatible avec la rose.
    C'était long mais très intéressant comme expérience!

    Posté par michele le 12 juin 2007 à 18:27
  • ah! cette couleur

    michèle,elle me fait rêver ton huile.Crois-tu qu'on pourrait en utiliser pour faire une crème.je rêve d'une crème rose pour la nuit.en tous cas,j'ai imprimé cette recette;tu en parles si bien qu'on doit la faire.C'est quoi,cerat de galien?encore merci pour tes recettes.peut-on encore trouver ce livre?excuses-moi,c'est beaucoup de questions,tout ça

    Posté par moune le 12 juin 2007 à 20:49
  • alors ton huile de rose n'est pas rose ?
    moi j'ai acheté de l'huile de rose qui a une belle couleur rose et qui sent très bon la rose...du colorant alors ?
    je me suis faite avoir on dirait...

    Posté par missmiss le 12 juin 2007 à 22:42
  • - Moune,
    Questionne, questionne, ma chère )

    On peut tout à fait en faire une crème bien sûr.
    J'ai préféré le cérat car j'en ai besoin en ce moment et je voulais utiliser le merveilleux hydrolat de rose bulgare que l'on m'a offert.

    Le post sur le cérat est dans les starting blocks, il arrive...

    - Missmiss,
    L'huile décantée n'est pas rouge car le pigment est soluble dans l'eau. C'est un macérat à chaud en somme.
    Le liquide aqueux est rouge mais pas l'huile.
    Par contre ça sent bien.

    Ton huile à toi est certainement de l'huile de rose musquée extraite des graines (et non des pétales)et qui est effectivement rouge/orangée.

    Posté par michele le 13 juin 2007 à 09:42
  • Le livre de P. de Bonneval se trouve partout.
    Il en a sorti un autre formidable parait-il dont Venezia parle sur son blog.
    C'est le blog de la princesse au petit pois que tu connais certainement.
    Il est référencé ici à droite avec les blogs des autres sorcières du chaudron...

    Posté par michele le 13 juin 2007 à 09:44
  • Venezia, c'est vrai, je n'y avait même pas pensé! Heureusement que tu es là! Mais par chance les roses ne sont pas traitées. Ouf!

    Posté par laptiteso le 13 juin 2007 à 10:47
  • et mes roses qui veulent pas donner !!! je suis dégoutée , rien ne va au jardin, mes roses ne font pas grand choses, les fleur pas glop non plus ...le jardin on l'a pas fait cette année...pffff!!! moi cette huile elle me dis bien je vais voir si belle maman ou la voisine serait assez gentille pour m'offrir des fleurs...

    Posté par tallulah le 13 juin 2007 à 13:41
  • non Michèle c'est bien de l'huile rose/rouge qui sent la rose ,pas l'huile de rose musquée (bien que j'en ai aussi...)
    ah mince alors , elle est donc colorée ...si je l'ai achetée c'est que j'étais persuadée que le macérat de rose était rouge(ou rose) quelle arnaque quand même !

    Posté par missmiss le 13 juin 2007 à 17:12
  • C'est curieux ça missmiss...
    Tu pourrais le lui demander. Je n'ai jamais vu d'huile de pétales de roses pressées.
    Si c'est un macérat huileux fait avec des roses sèches, l'odeur de roses n'est pas vraiment nette et surtout ce n'est pas coloré ...

    J'aimerais bien savoir...

    Posté par michele le 14 juin 2007 à 09:47

Commenter l'article