Les huiles essentielles et la peau

Par cshabou

Effets indésirables des huiles essentielles

(Mise en garde trouvée sur plusieurs livres d’aromathérapie)



Le bon usage des huiles nécessite la connaissance des effets indésirables et des précautions d'emploi.


Effet allergisant : il est dû à certaines molécules de la térébenthine (formés pendant le stockage) ou à l'usage immodéré d'une huile essentielle non diluée et sur une longue durée. Si l'on est allergique, s'abstenir de toute application d'huiles essentielles contenant des terpènes.


Effet photo sensibilisant : il est dû aux furocoumarines contenues dans les essences d'agrumes. Jamais d'emploi pur ou concentré avant de s'exposer au soleil (bergamote, citron, orange, pamplemousse...) sous peine de voir apparaître des taches foncées indélébiles.


Pas de massage à base d'huiles essentielles pures de cannelle, girofle, origan, sarriette, thym.


Futures mamans et jeunes enfants s’abstenir.

 

Les critères incontournables : HE adaptées aux soins de la peau


Non dermo-toxiques, pas ou peu irritantes

Bois de rose
Carotte
Géranium rosat
Lavande officinale
Oliban (encens)
Tea tree

 

Adaptées aux soins de la peau mais en tenant compte des contre-indications, des risques de photosensibilisation (citrus…), d’allergies (furocoumarines…), de la quantité et la dilution.

Achillée Millefeuille
Basilic
Camomille romaine 
Cèdre de l’Atlas
Ciste
Genévrier
Hélichryse
Lentique pistachier
Litsea cubeba
Manuka
Menthe poivrée
Myrte
Néroli
Niaouli
Palmarosa
Petit grain bigarade
Patchouli
Pin sylvestre
Ravintsara
Romarin ct verbenone
Sauge sclarée
Thym ct linalol
Vétiver
Ylang Ylang
Tous les citrus : orange, citron, pamplemousse, mandarine, limette, etc.

 

Les critères d’opportunité :

HE  qui peuvent être photo sensibilisantes mais utilisées dans des soins du soir, des soins ponctuels.

HE contrindiquées en cas de grossesse, d’allaitement, d’allergies

HE mettant en cause le système écologique : bois de santal, bois de rose…

Toutes le HE ci-dessous ne sont pas dans la liste ci-dessus mais elles peuvent être prescrites et utilisées dans des soins spéciaux et ponctuels. En cas de doute il vaut mieux prendre conseil.


Les critères spécifiques : nature de la peau.

Peau normale : Cèdre de l’atlas, Géranium, Jasmin, Lavande, néroli, camomille romaine, rose, bois de rose, Ylang Ylang…

Peau sèche :    Carotte, cèdre de l’atlas, sauge sclarée, jasmin, géranium, orange, palmarosa, rose, camomille romaine, bois de rose, néroli, petit grain, mandarine, vétiver, romarin ct verbenone, bois de santal, Ylang Ylang, lavande…

Peau grasse : Camomille, cèdre de l’atlas, géranium, sauge sclarée, lavande officinale, Ylang Ylang, citron, menthe poivrée, niaouli, cajeput, cyprès (feuille), encens, patchouli, santal, genévrier, achillée millefeuille, petit grain, limette, pamplemousse (zeste), thym ct linalol, citron, lavandin, rose…..

Peau mixte  : Ylang Ylang, Bois de rose...

Peau mature, ridéeCarotte, ciste, encens, géranium, myrrhe, patchouli, rose, romarin verbenone, sauge sclarée, myrte rouge, bois de rose...

Peau sensible, couperosée : Camomille, néroli, bois de rose, carotte, rose...

Peau dévitalisée, congestionnée : Cyprès, citron, géranium, lemon-grass, patchouli, myrte, menthe poivrée, néroli, pin sylvestre, orange, pamplemousse...

Peau acnéique :Niaouli, lavande aspic, genévrier, vétiver, bois de santal, cèdre de l’atlas, menthe poivrée, romarin verbenone, ravinsara...


 Autres :

HE purifiantes : Tea tree, genévrier, citron, lemongrass, menthe poivrée
HE astringentes : Pamplemousse, romarin
HE toniques : Lavande officinale, lemongrass, romarin verbenone, encens, petit grain
HE pour couperose : Hélichryse, cyprès, lavande, camomille


DILUTIONS

Huile pour le visage, les peaux sensibles et les enfants : dilution 0,5 à 2 %. 

Huile pour le corps (grand massage) de 2 à 3 %. 

Huile pour traiter une partie du corps : 5 à 10 %. Ou plus suivant le cas (voir aromathérapeute).

 

Deux petites recettes :  "CARPE DIEM", que vous pouvez traduire par "cueille l'instant"  !
Pour un massage relaxant : HE =  0,25 ml de néroli co-distillé, 0,5 ml de Cèdre de l'Atlas, 1 ml de Lavande sauvage, 0,5 ml de citron, 0,5 ml d'Ylang Ylang complète, 1 ml de Backhousia citriodora, 1 ml d'orange douce + 92,25 ml dHV de Jojoba.

Mélange peaux matures qui sent  très bon : pour 100 g de crème ou 100 ml d'Huile Végétale :  0,25 ml HE Bois de rose, 0,5 ml HE Géranium, 0,5 ml HE Ylang extra, 0,5 ml HE Cèdre de l'Atlas, 0,25 ml HE lavande.

 

S'il y a  des synergies que vous avez aimées, des expériences que vous avez réussies ou  ratées,  vous pouvez les partager ici !


Autour du chaudron

  • Bravo et merci pour cette belle synthèse!
    Maintenant reste encore à chercher les huiles essentielles que l'on peut diffuser ou pas, je cherchais des docs sur le sauna facial...

    Bonne continuation!

    Posté par véro HE le 20 mars 2008 à 19:01
  • bravo Chabou

    merci pour ces precisions,ce tri parmi les HE et...les bonnes idées.je mets en route le petit mélange ...peaux matures.
    Bisous Chabou.
    Michèle,tu avais vu que j'avais posté me petite version de "ton" lait d'Amazonie ?divine,l'odeur!
    La texture,je ne peux pas comparer avec la tienne;je n'ai pas tous les ingrédients.
    Bisous Michèle

    Posté par moune le 19 septembre 2007 à 06:45
  • Ton récapitulatif est vraiment très utile Chabou!

    A le lire, je réalise que le cèdre de l'Atlas est aussi polyvalent que le géranium sur la peau.
    Je le trouve pourtant plus difficile à manier. Il faudrait que j'approfondisse ça....

    Je trouve aussi qu'aller jusqu'à 2% pour une peau sensible au quotidien, c'est beaucoup, sauf pour un usage très ponctuel voire thérapeutique.

    Mille mercis pour ce travail de fourmi!

    Moune, je vais voir ça tout de suite!

    Posté par michele le 19 septembre 2007 à 08:34
  • Merci Chabou pour cet article trés utile, c'est une bonne idée.

    Posté par Catherine le 19 septembre 2007 à 08:41
  • J'avais fait des recherches dans ce sens à une époque - en voici le lien en complément de votre article :
    http://pescalune.canalblog.com/archives/2005/11/27/1045123.html

    Posté par Pescalune le 19 septembre 2007 à 11:55
  • Merci Chabou!

    Posté par mila le 19 septembre 2007 à 14:20
  • grand merci, Chabou, pour ce précieux travail. Peut etre faudrait-il rajouter la rose, merveilleuse alliée de la peau dans la première liste (celle des HE non dermo-caustiques, peu ou pas irritantes).

    Posté par venezia le 19 septembre 2007 à 17:11
  • Merci à toutes de vos gentilles appréciations, c'est un vrai bonheur pour moi de parler des HE !
    Michèle, ton étude sur le Cèdre de l'Atlas m'intéresse, tu nous en parleras ? Mon prof d'aromathérapie s'en sert beaucoup, il l'utilise aussi dans une huile contre la cellulite. Pour le pourcentage, il y a plusieurs avis et je suis mauvais juge car ma peau solide supporte bien 2%. Mais en cas de peau très sensible, il vaut mieux diminuer, c'est sûr.
    Merci Pescalune pour ton lien, je vais y aller voir très vite.
    Et oui, Venezia, j'ai oublié la rose dans ma première liste bien qu'elle figure dans la seconde. Si vous avez la chance d'en avoir, c'est une HE formidable pour la peau mais très peu citée car hors de prix.
    Je voudrais revenir sur une huile que j'ai découvert cet été, le Backhousia citriodora, qui doit toujours être utilisée diluée. De la famille des myrtacée, c'est une aide précieuse car antalgique, anti arthrosique, anti cellulitique, anti inflammatoire, antivirale, régulatrice de la fonction séborrhéique ( cf M. Van Hove)et qui sent diablement bon le citron.

    Posté par cshabou le 19 septembre 2007 à 18:52
  • bravo!
    ton aide est précieuse.
    bisous

    Posté par pat le 20 septembre 2007 à 09:22
  • alors là! j'adore ton texte! chapeau bas, et je le garde précieusement, je suis certaine qu'il va en aider plus d'une!
    merci merci!

    Posté par fanette le 20 septembre 2007 à 10:21
  • Merci..moi j'utilise l'he de Cedre d'Atlas dans mon Eau de rincage vinaigré après shampoing avec du Nard : très bon pour lutte contre la chute des cheveux, excellent tonique..sans dessécher les longueurs
    Et comme elle est polyvalente (et pas chere...), je l'emplois aussi pour des mélanges nettoyage de peau grasse, huile de massage corporel etc..
    Chabou, peux tu indiquer tes sources ? Encore merci pour ce travail

    Posté par patte le 20 septembre 2007 à 10:43
  • @ patte, je fais aussi un petit mélange pour parfumer la maison, cèdre et orange douce, c'est très agréable. Pour les sources, j'ai recoupé les informations de plusieurs de mes livres ; Guy Roulier, Nelly Grosjean, Franck Dubus et Patrice Bonneval (Manuel pratique d'Aromathérapie au quotidien)... et plein d'autres lectures et surtout de deux stages d'Aromathérapie en Lozère, d'où je suis revenue à chaque fois un peu plus passionnée !

    Posté par chabou le 20 septembre 2007 à 20:10
  • Merci Chabou pour cette synthèse sur les HE. Je ne connais pas le cèdre... mais ça donne envie.

    Posté par malegria le 20 septembre 2007 à 21:40
  • merci Chabou de nous faire profiter de tes cours d'aroma !
    c'est très gentil à toi ...et surtout très utile pour nous !
    gros bizzzzzzzzzzous!

    Posté par missmiss le 21 septembre 2007 à 00:28
  • Merci beaucoup pour ses conseils sur les huiles essentielles, c'est gentil à toi

    bizzzzzzzzzzzz

    véro

    Posté par véro le 21 septembre 2007 à 08:20
  • Quel travail !!!!! merci beaucoup pour ce magnifique récap'!!!

    Posté par sev le 23 septembre 2007 à 21:14

Commenter l'article