Trois crèmes gourmandes. Esters de sucre

          Tout le monde est au rugby, je suis tranquille donc voici l'une des expérimentations que j'ai réalisées avec l'esters de sucre AZ en procédant à une émulsification classique à chaud.

Je l'ai déclinée un certain nombre de fois avec des phases huileuses plus ou moins importantes (25% maximum) et j'aime beaucoup plus le rendu final qui me semble plus confortable en hiver pour les crèmes au sucrose stéarate.

 

100_2475
Il y avait un rayon de soleil ce matin...

 

          J'ai tenté une réduction maximale de la quantité d'émulsifiant (1% d'ester de sucre seulement) et l'incorporation d'un épaississant (J'utilise presque toujours de l'alcool cétéarylique mais je pense qu'il est possible de mettre un mélange d'acide stéarique et d'alcool cétylique à 50/50 ou 30/70 pour obtenir le même effet).

          C'est cette méthode qui donne à mon avis la meilleure texture pour les crèmes en jouant sur les épaississants alors que l'utilisation de la phase aqueuse à froid me semble donner de meilleurs laits.

         

          Pour cette fois, mes huiles végétales sont tout à fait courantes et il n'y a presque pas d'actifs.
Je me suis concentrée sur les colorations et les parfums que je voulais délicats et gourmands à l'instar de la crème au café (l'une de mes soeurs l'adore !) mais comme je me refuse à utiliser des colorants et des parfums synthétiques, tout est à base d'ingrédients "naturels".

 

Formule des crèmes gourmandes

- Phase aqueuse
72% eau de source
3%  glycérine végétale bio
1% sucrose stéarate (ester de sucre AZ)
0.3% gomme xanthane
0.2% silk amino-acids

- Phase huileuse
12% huile de tournesol bio
5% beurre de karité du Bénin
3% huile de noyau d'abricot bio
2.5% alcool cétéarylique
0.3% antioxydant antiox-cos

- Troisième phase
0.5% conservateur
Acide lactique pour ajuster le pH

Le total ne fait pas 100% pour pouvoir mettre les ingrédients actifs de chaque crème


- Peser la phase aqueuse contenant le sucrose stéarate dans un bécher stérile et mixer.

- Porter à 70° au bain marie en mixant.

100_2465
les bulles disparaissent à l'émulsification

- Peser la phase huileuse dans un autre bécher stérile et la mener à 70°

100_2466

- Verser la phase huileuse dans la phase aqueuse et mixer à l'électrique pendant 5 mn jusqu'à former l'émulsion tout  en maintenant la température constante.

100_2468
Jolie crème blanche

- Refroidir dans un bain d'eau froide en mélangeant régulièrement tout en ramenant les bords de la crème au centre.
- Rajouter la troisième phase à froid.

 

          J'ai enfin utilisé de nombreuses huiles essentielles (HE) offertes par Venezia depuis un moment mais qui sont si précieuses que je n'arrivais pas à les toucher autrement que pour les sentir et les faire sentir à mon entourage.
La comparaison avec d'autres HE est souvent terrifiante...

          Je suis partie des 300g de crème neutre très blanche (une caractéristique des émulsions au sucrose stéarate) qui ont été séparés en trois portions colorées et parfumées différemment :

 

100_2474

 

- Crème gourmande au thé vert
. Actif: extrait HG de thé vert bio anti-oxydant
. Couleur verte: poudre de chlorophylle
. Parfum: HE de lime bio (Akamuti), fragonia (offert par Venezia), néroli d'Afghanistan

100_2469

 

- Crème gourmande aux agrumes
. Actif: macérat de rocou dans du jojoba pour les bêta carotènes
. Couleur jaune pâle: extraits CO2 de calendula et carotte (peu), macérat de rocou/jojoba
. Parfum: HE de Petit grain citron bio, petit grain clémentine bio, fragonia, néroli de Tunisie (Venezia, j'adore ce mélange piqué sur ton blog)

100_2472

 

- Crème gourmande à la vanille
. Actif: extrait HG de bois de santal
. Couleur crème: HE de vanille de Madagascar très foncée et épaisse, HV de nigelle (très peu suffit!)
. Parfum: HE de vanille de Madagascar, santal de Mysore (un luxe offert par Venezia), girofle de Nosy Bè (un autre luxe encore de Venezia!), néroli d'Afghanistan.

100_2473

 

         Voici un récapitulatif de mes expériences avec les esters de sucre :

- à froid (parfait pour les laits) : "la crème de mes enfants"
- en une seule phase (méthode très perfectible) : "Immortelle olive"
- à chaud (parfait pour les crèmes) : "Trois crèmes gourmandes"

Venez nous parler des vôtres !


Autour du chaudron

    Michèle,

    je trouve la formule de base excessivement élégante, je ne sais pas comment dire autrement. Simple, efficace, bref, elle me plait beaucoup.
    Quant aux variations colorées, rien à dire, magnifique.
    Pour avoir eu le privilège de tester quelques unes de tes autres variations aux sucro-esters, je voudrais vraiment encourager les curieuses-et les autres … - à essayer, tant la texture est cosmétiquement agréable, très légère mais hydratante. Ça vaut très largement une crème "conventionnelle", et ça détrône la cire émulsifiante.

    Posté par venezia le 19 janvier 2008 à 18:00
  • Cette crème est de toute beauté !!! (Et je ne parle pas des flacons)

    Merci pour la recette ! 1% d'émulsifiant seulement, je rêve !!!

    Ya plus qu'à partir à la chasse du sucrose stéarate...

    Posté par Crudité le 19 janvier 2008 à 18:07
  • Merci..
    Parfois intéressant de lire des recettes sans trop d'actifs pour celles qui manquent de tout ! Et pour celles qui en sont pourvues, tu peux donner des pistes à ajouter dans la phase 3

    Pour l'ester de sucre, je pense que je vais tester mais pouvoir bénéficier d'une émulsion à froid et profiter de tous les actifs des ingrédients. Pourquoi ne pas avoir opté ici pour cette technique à froid ? Un but précis ?

    Tes crèmes sont pour le visage ? Quelle texture ont elles ?
    En tout cas avec La Princesse, vous faites la paire ! Bravo pour la complémentarité

    Posté par patte le 19 janvier 2008 à 20:10
  • Michèle, encore une fois merci! Vénézia, Patte et Crudité résument à elles trois ce que je voulais dire. La photo est magnifique, il ne manque plus que les senteurs!

    Posté par Loulou le 19 janvier 2008 à 23:17
  • Magnifique Michèle, en plus, on voyage en permanence avec tes recettes, j'adore ; vous faites un duo de choc avec Venezia.

    Bon, trêve de bavardage, j'ai du travail moi...

    Merci Michèle.

    Posté par Catherine le 19 janvier 2008 à 23:21
  • Ouf, j'attendais ces recettes avec impatience et ça y est, je suis comblée. Je vais me concocter un petit lait solaire (et oui, on peut rêver dans tout ce gris) que je posterais s'il fonctionne. Milesker, Michèle, déjà les couleurs sont magnifiques.

    Posté par chabou le 20 janvier 2008 à 08:48
  • - Merci Venezia qui a presque tout testé, même le pire.

    - Merci Crudité, ce sucrose stéarate est l'ester de sucre d'Aromazone donc très facile à dénicher. Il suffit de payer ;o))

    - Ma Patte questionneuse, tu aurais beaucoup d'intérêts à tester la manière de faire "à froid" avec le sucrose stéarate.
    Peut-être serais-tu plus rassurée sur les actifs préservés.

    J'ai gardé ces crèmes(pour une fois que je fabrique exprès pour moi!) et je les ai formulées pour le corps (avec 2.5% d'épaississant et des huiles nourrissantes) mais une peau sèche pourrait les utiliser aussi sur le visage.

    J'ai parlé des actifs dans le chapitre de chaque crème et je les ai choisis pour avoir à la fois l'effet et la couleur ou le parfum.

    - Merci Loulou, toujours pleine de gentillesse.
    Pour les parfums, je n'ai vraiment pas l'expertise.
    Il faut encore du boulot car il me manque un peu d'équilibre entre les notes de fond et /ou de tête. Ce n'est pas tout à fait naturel pour moi d'écrire les parfums...

    - Catherine, tu as très bien travaillé pendant qu'on dormait!

    - Merci Chabou, si tu nous fais une merveille comme ta crème Ihintza, ce sera super!

    Posté par michele le 20 janvier 2008 à 11:19
  • Merçi pour cette recette qui comme à l'accoutumé est merveilleuse!!Il ne manque plus que les senteurs pour pouvoir voyagé....

    Merci pour le récapitulatif sur les méthodes d'utilisation des esters de sucres....je pense avoir bien avoir compris (ouf...)

    Petite question (encore!!) l'utilisation du mixeur est obligatoire avec les sucroesters?

    Et enfin Merci michèle, pour résumer le tout...

    Posté par Selkis le 20 janvier 2008 à 12:06
  • Merçi pour cette recette qui comme à l'accoutumé est merveilleuse!!Il ne manque plus que les senteurs pour pouvoir voyagé....

    Merci pour le récapitulatif sur les méthodes d'utilisation des esters de sucres....je pense avoir bien avoir compris (ouf...)

    Petite question (encore!!) l'utilisation du mixeur est obligatoire avec les sucroesters?

    Et enfin Merci michèle, pour résumer le tout...

    Posté par Selkis le 20 janvier 2008 à 13:57
  • Michèle, elles me font rêver tes crèmes!!
    Vous me faites rêver les filles, chaque fois que je viens sur ce blog, j'ai envie d'aller tambouiller!
    Pfff, je manque cruellement de temps, j'ai trop envie de tambouiller: des crèmes , des savons, des recrèmes, pleins pleins de choses!!
    La vie est dure parfois: avant j'avais le temps mais pas les "outils", maintenant , j'ai les "outils" et pas le temps...pfffffff-(
    Je vais limiter mes visites, c'est une torture...
    bises à toutes
    zinette

    Posté par zinette le 20 janvier 2008 à 16:50
  • Bonjour, Michèle
    Quelle jolie palette de pastels!
    Quelle magnifique partition!
    MERCI de "vulgariser" le fruit de tes recherches avec une telle maestria et générosité au revoir Mlk

    Posté par mlk, le 20 janvier 2008 à 19:02
  • Merci Michèle pour cette recette qui comblerait la cosméteuse la plus exigeante : belle consistance, parfums gourmands, teintes délicates et appétissantes, et le tout au naturel !
    Et la cerise sur le gâteau : ton appréciation sur le résultat, et le fruit de tes expérimentations : J'ADORE !
    Si quelqu'un crée un club des Fans de Michèle, je m'inscris dans la seconde !

    Posté par étoile filante le 20 janvier 2008 à 19:41
  • Hoo qu'elle réussite Michèle!! ça me donne envie de tambouiller tout ça!!!Et les odeurs, je les sents d'ici (sisi!!), lol!! C'est divin, un grand bravo!!bises!

    Posté par bichon le 21 janvier 2008 à 09:31
  • Oh la la je suis super fan aussi Michele !!

    J'adore la facon dont tu presente tes recettes, tes compo, puis la photo est magnifique, que de talent àà toi toute seule

    Merci merci

    Posté par ♥ Reo ♥ le 22 janvier 2008 à 13:34
  • La photo donne envie, les couleurs gourmandes, les jolis flacons, et j'imagine l'odeur bien que j'ai du mal à me la représenter car tu as utilisé plusieurs HE que je ne connais pas.

    Je me pose une question concernant ta façon de procéder avec les pourcentages. Si tu comptes les actifs (la 3e phase) pour arriver à 100% où retires-tu? Je ne sais pas si je suis claire je veux dire 25% de phase huileuse, 72% de phase aqueuse et 3% d'actifs ? Ou bien 22% de phase huileuse, 75% de phase aqueuse et 3% d'actifs?

    Posté par malegria le 22 janvier 2008 à 19:58
  • Malegria, moi je comprends : 76,5 de phase aqueuse, 22,8 de huileuse, 0,5 de 3ème phase soit au total 99,8 %, le reste pour arriver à 100, soit 0,20 % en HE, HG et couleur.
    C'est bien ça Michèle, ou j'ai rien compris non plus... ?

    Posté par Catherine le 23 janvier 2008 à 09:24
  • Tu as tout compris Catherine!
    Sauf que je n'y ai compté que les actifs.

    Les couleurs et HE, je les ai faites extemporanément jusqu'à obtenir ce que je voulais donc difficiles à indiquer précisément.

    D'une manière générale Malegria, quand tu dois rectifier une formule, tu joues que la quantité d'eau.
    Personnellement, j'écris:
    - la forme galénique: crème, baume, cérat, lait ... adaptée à l'usage que je veux en faire.
    - une liste des ingrédients que je souhaite utiliser en les classant selon leur solubilité: aqueux, huileux, 3è phase
    - je note les % en face de chacun
    - je calcule le total et je retire de 100% pour connaitre le % d'eau.
    - si je change quoi que ce soit en cours de route ou au dernier moment, j'ajuste toujours sur l'eau.
    - A la fin de mes préparations de crèmes et surtout si la quantité fabriquée est faible, je pèse mon bécher pour vérifier que j'ai bien la quantité prévue.
    Sinon, et c'est souvent le cas car l'eau s'évapore vite, je rajoute ce qui manque en eau chaude préparée à l'avance.

    L'émulsion se reforme sans souci en général.

    Posté par michele le 23 janvier 2008 à 11:09
  • J'ai oublié de dire merci à tout le monde...

    Posté par michele le 23 janvier 2008 à 11:11
  • ohhh lala que de merveilles de jour en jour se succèdent sur ce blog!! merci à vous toutes pour ces magnifiques recettes que vous nous faites partager , là pour le coup je suis sans voix....et comme vénézia, je dirais juste ..vraiment ...les flacons , la couleur , la texture....pioufff!!! maginifique ....

    Posté par Tallulah le 23 janvier 2008 à 21:02
  • Merci, c'est magique de voir ces crèmes bien blanches puis toutes coloées ... et encore les blogs n'ont pas d'odeur !! Moi qui ai besoin de me refaire une petite crème ...

    Posté par ValérieC le 24 janvier 2008 à 00:21
  • Malheur, le pot de crème gourmande aux agrumes a fini sur le carrelage hier matin: crème étalée partout et pot en mille morceaux alors que je venais de m'en tartiner...

    Je vous passe les détails sur les mots que j'ai sortis...
    Dommage, elle sentait très bon...

    Merci Valerie C. je connais ton blog où je ne suis plus venue depuis très longtemps...
    Fais-tu encore quelques crèmes?

    Posté par michele le 25 janvier 2008 à 19:49
  • Mais oui ! Plus que jamais (enfin j'essaie ...)c'est pour cela que je viens voir dans votre sympathique communauté et glaner quelques conseils pour néophytes ... A bientôt

    Posté par ValérieC le 26 janvier 2008 à 15:09
  • Michele la texture de tes crèmes c'est plus comme une "crème caramel" (dessert) ou une mayonnaise semi-épaisse.

    Je ne sais pas si je suis claire...

    Merci d'avance

    Posté par Crudité le 31 janvier 2008 à 16:56
  • Bonjour Crudité,

    Tu me fais rire avec tes descriptions de crèmes, très alimentaires.
    Serais-tu une vraie gourmande qui se cache derriere un pseudo très austère (les crudités) ;o)?

    Pour te répondre, je dirais qu'elles paraissent très crémeuses (donc plutôt gras) mais à l'application, elles sont très légères et plutôt hydratantes.

    C'est l'une des caractériqtiques des crèmes aux esters de sucre: tu peux avoir une texture épaisse mais il n'y a pas d'effet gras.
    La sensation est plus hydratante que nourrissante.

    C'est la raison pour laquelle ici j'ai voulu utiliser un peu d'épaississant (alcool cétéarylique) car nous sommes tout de même en hiver...

    Posté par michele le 01 février 2008 à 08:59
  • Ah, il faut que j'essaie les ester de sucre alors!
    Dommage pour ton pot Michèle, en aurait-on fait trop d'éloges?
    hi hi

    bibizz

    Posté par zinette le 01 février 2008 à 11:10
  • Michele tu m'a démasquée lol !!!
    Le rapport entre "crudité" et moi ce sont les allitérations et les consonnances de mon prénom :-p
    Ca s'arrête là DD
    En fait j'aime bien les crèmes "crèmeuses et un peu grasses" (oups comme les desserts mdrrr).
    Je te donnerai des nouvelles dès que j'aurai tenté l'expérience. Merci pour tes réponses en tout cas

    Posté par Crudité le 01 février 2008 à 15:13
  • Ester du sucre + gomme arabique ou lécithine de sojà

    J'ai expérimenté l'association d'ester de sucre et gomme arabique et j'ai obtenu un lait très léger que j'applique le matin avec un vaporisateur et c'est très pratique quand on est en retard pour aller bosser . La gomme arabique a une action très bénéfique sur ma peaux sensible. En gros, le résultant est plus que satisfaisant.

    J'ai également essayé l'ester de sucre avec de la lécithine de soja, et j'ai obtenu un lait plus épais, pas mal aussi, mais un peu gluant, car j'ai mis un peu trop de lécithine (3 % ester de sucre, 9% lécithine, pour 20 % de phase aqueuse).

    Elles sont super tes crèmes Michèle, je vais essayer la formule ce week-end, je suis encore une débutante et j'apprends beaucoup par ce blog. Merci

    Posté par Petit grain le 14 mars 2008 à 12:08
  • C'est gentil de nous parler de ton expérience Petit grain.

    Posté par michele le 15 mars 2008 à 12:10
  • j'essaye de vous joindre pour vous remercier de toutes ces magnifiques infos sur les crêmes ect..et votre générosité..je n'ai qu'un an de "tambouillage" alors je comprends pas tout , certain terme comme HG de thé vert ..acide lactique...pour rectifier le ph aroma ***m'a dit acite citrique...antioxydant antiox cos ? enfin d'autre terme et ingrédients que je découvre...macérat de rocou ect..si vous avez le temps merci de me répondre..

    Posté par jademeraude le 11 mai 2009 à 00:24
  • Bonjour Jademeraude,

    Voici quelques traductions:

    - extrait HG: extrait Hydroglycériné;

    - L'acide lactique en solution liquide est plus pratique à mon avis car il suffit souvent d'une ou quelques gouttes pourrectifier le pH;

    L'acide citrique marche aussi bien sûr mais il faudrait le mettre en solution avant car il est vendu en poudre ou cristaux.

    - Antiox cos est un antioxydant que vous pouvez acheter chez Cosmevert.

    Posté par michele le 12 mai 2009 à 10:17
  • Merci , je ne m'attendais à une réponse si rapide...ouh là là méfiez vous je vais vous posez plein de question...et voilà la 1ére..dans la lotion coiffante hydratante ect..du 05 mai 2007, vous dites 1/2 sucre ? c'est quoi ester de sucre ou sucre tt court ? bête la question mais voilà...j'avais prévenue lol...

    Posté par jademeraude le 13 mai 2009 à 18:42

Commenter l'article