Lait solaire

Soins du corps

Par cshabou

Lait solaire

Soleil du Monde

Une invitation au voyage, ça vous dirait ?
Et bien, pour tout de suite ou pour l’été qui va bientôt arriver, j’ai tenté un lait solaire avec le sucrose stéarate, émulsifiant que j’ai adopté d’emblée et in extenso – des mots savants pour dire que j’en suis raide dingue !
Un grand merci à toutes celles qui ont testé et expérimenté pour nous - Michèle a ouvert la voie sur ce blog, Vénézia en parle longuement sur le sien, et toutes celles qui en ont parlé sur leur blog - et je vous souhaite à toutes de pouvoir l’essayer ! C’est une texture très différente de celle qu’on obtient avec la cire émulsifiante, agréable et fraîche et … difficile à rater. Par contre, pour la protection solaire, j’émets des réserves quant à l’efficacité de ce lait et je vous conseille vivement de vous protéger du soleil : chapeaux, parasols, exposition aux heures les moins chaudes et de préférer les crèmes solaires du commerce pour les cas extrêmes et les petites peaux fragiles.
Vous pourrez utiliser ce lait pour vous balader le nez en l’air, flâner sur les marchés, …bref je suis sure que votre imagination galope déjà vers ces prochaines vacances ensoleillées.

Comme le fait très justement remarquer Michèle, nous ne sommes jamais certaines de la dispersion des filtres minéraux dans nos produits maison ni de leur indice de protection. Les ingrédients que j’ai choisis vont dans ce sens mais … prudence !

Le flacon est transparent, la belle couleur orange est celle du lait.

 

J’ai donc commencé par

100 grammes

de concentré d’émulsion :
Phase huileuse :
20 g Hv carotte
20 g Hv Sésame macéré avec 2 càc de rocou broyé
5 g de beurre de Karité
10 g d’Hv d Macadamia
5g de beurre de coco*

Émulsionné avec Phase aqueuse :
20 g de glycérine
10 g d’eau
10 g de sucrose stéarate.
Il suffit de mixer à froid (voir explications de Michèle - la crème de mes enfants- je n'ai pas encore appris à mettre des liens)

Auxquels j’ai ajouté tout simplement mes ingrédients actifs (en mixant):
5 g d’oxyde de zinc
4 g de dioxyde de titane micronisé (Bilby) **
1 g NFF
0,2 g d’Aloé Véra concentré
1 g de bisabolol
2 g d’extrait d’argousier
1,8 g d’allantoïne
et complété jusqu'à 186 g de phase aqueuse (en mixant toujours):
75 g d’HA de lavande
25 g d’Ha de Jasmin
86 g d’eau Rosée de

la Reine


0,2% de xanthane
0,2% de Germall +.


* l’huile de coco a un gros inconvénient transformé en avantage dans le cas d’un produit solaire : elle n’est pas absorbée par la peau. Mais il faut en mettre peu car elle a un effet desséchant.
** Evitez de respirer les poussières de ces poudres qui peuvent être irritantes pour les poumons.

Et l’odeur, me direz-vous ? et bien pas d’huile essentielle pour aller au soleil mais comme j’aime que ça sente bon, j’ai fait la vilaine : quelques gouttes de fragrance coco-lime (miam, miam !) connue grâce à Tartopom qui avait parfumé un lait après soleil pour un swap.

Premier effet inattendu mais appréciable : le rocou en excès – je pense qu’une c à c suffit largement – colore la peau et j’aurai l’air bronzée dès que je mettrai mes jambes à l’air. Ma fille dit que je risque de ressembler à un « Peaux-Rouges » mais j'ai essayé et non !. 


Je teste et je vous reviens là-dessus, mais je ne suis pas un bon sujet d’expérimentation car j’ai une peau solide et mâte. Par contre, si vous essayez des améliorations, merci de nous en faire profiter.

Soleil_du_Monde


Autour du chaudron

  • merci pour cette recette
    décidément ca me tente de plus en plus ce sucrose bidule truc!

    Posté par blandine le 04 février 2008 à 20:05
  • Chabou, pour faire ton coeur d'émulsion, tu as tout mis ensemble d'un coup ou bien tu as ajouté progressivement les corps gras ? moi j'avais essayé en mettant tout ensemble et l'émulsion n'a jamais voulu prendre....

    Posté par Catherine le 04 février 2008 à 20:41
  • Chabou, ma Chabou,

    Je vois que tu as déjà posé ton passeport sous le lait?!

    Attend moi ma valise sera prête en un instant, je sors le passeport et on s'en va... au soleil!
    Avec le charter qui va en Inde via Nouméa. Ou à Nouméa via l'Inde, comme tu voudras, je viens de toutes les manières.

    Merci pour ce lait qui a l'air superbe dont la formule semble très judicieusement pensée.
    Bravo encore!

    Posté par michele le 04 février 2008 à 21:46
  • Hé hé Merci pour cette recette !! attention de ne pas te tacher avec le roucou ; je viens de bousiller un pull blanc à cause d'un macerat de roucou que j'avais appliqué sur le visage et le coup... du coup j'avais l'air bronzée... mais mon pull aussi lol

    Bizzzz

    Posté par ♥ Reo ♥ le 04 février 2008 à 22:53
  • Wow, tu as de très belles recettes sur ton blog!!

    Posté par Michelle le 05 février 2008 à 02:42
  • Michèle, c'est le charter qui va en Inde, via Nouméa, ne m'oubliez pas les filles !
    Il faut que je fasse le lait de Chabou avant, sinon vous allez vous étonner de ne pas me voir bronzée (..) Ah... les vacances, j'en rêve en ce moment...

    Posté par Catherine le 05 février 2008 à 07:30
  • Merci les filles, merci Réo, je n'aurais pas pensé aux taches avec le rocou, je vais faire attention.
    @ Catherine, j'avais fait fondre le karité dans le becher puis j'ai pesé tout le reste dedans, j'ai remis dans le bain-marie éteint pour commencer à mixer mais je l'ai enlevé aussitôt car l'émulsion a pris très vite ! peut-être le coup de chance du débutant ?
    @ Michèle, maintenant, le passeport est au chaud dans mon sac en attendant la douceur pondychérienne
    A toutes, oui, je vous emmène avec grand plaisir, rendez-vous à Roissy la semaine prochaine, chapeaux et lait solaire recommandés et du rire plein les bagages ! Loulou, tu viens aussi ?

    Posté par chabou le 05 février 2008 à 08:39
  • Merci Chabou, je vais réessayer ce week-end, il me reste 10 gr de sucro ester, je regrette de ne pas en avoir commandé plus mais devant toutes vos belles réussites, je vais insister et en commander 250 gr la prochaine fois, y a pas de raison que je n'y arrive pas...

    Bon alors je suis "fin" prête (comme on dit ici) et je vous attends ! c'est certain que tu rire, il y en aura !

    Posté par Catherine le 05 février 2008 à 09:04
  • Un lait qui donne bonne mine, j'adore! Mais dis-moi, le roucou, c'est aussi puissant que l'urucm pour bronzer?
    Tu peux m'en dire plus?

    Biz

    Posté par Médusania le 05 février 2008 à 19:53
  • Chabou, je voulais te dire de ne pas oublier le passeport sur la table... C'est bien, il est dans ton sac mais ne le ressort plus car tu sais qu'après... tu va avoir des doutes!!! Ta cagoule était bien dans ton sac, finalement, non?
    Bien sur que je viens avec vous. Je pensais même que j'étais la première a avoir dit que je voyagerai avec toi. Ensuite, il y a eu Catherine et depuis la liste se rallonge. Michèle, super que tu fasses partie du voyage!
    Belle recette pour le soleil pleine de soleil!

    Posté par Loulou le 05 février 2008 à 20:41
  • Oui, oui, Loulou, ma cagoule était bien dans mon sac. Et la tienne, où est-elle ? Bon, on dirait Radio Londres pendant la guerre !
    Oui, oui, tu es première ex aequo avec Moune pour l'inscription au voyage.
    Médusiana, le rocou et l'urucu sont une seule et même épice : Bixa orellana(encore appelée annato, achiote) Les Indiens d'Amérique du Sud utilisaient le rocou pour se peindre le corps en rouge.
    Usages : Le rocou est souvent utilisé pour préparer la peau au bronzage (en la protégeant des ultra-violets) et l'aider à bronzer. Elle donne une très belle teinte. De plus, cette plante soigne les fièvres, l'épilepsie, la dysenterie et elle serait aussi aphrodisiaque.
    Effets : Aide au bronnzage, anti-oxydant.

    souce : medicherb1@yahoo.fr

    Posté par chabou le 05 février 2008 à 21:00
  • Ok

    Ah ok ça me disait bien qq chose le mot "rocou"!!! eheh

    Bizz

    Posté par Médusania le 05 février 2008 à 21:11
  • gentil ça Chabou,

    de me garder une place !!Tu crois qu'elles voudront bien de moi,tes copines??J'en aurais bien une de plus à amener avec nous.....
    On se ferait installer un petit labo-cosméto à la place de la cuisine de l'avion.
    Plus sérieusement,Chabou,j'ai deux questions que je poste ici pour que toutes profitent de ta réponse:c'est quoi""eau rosée de la reine""?
    et...huile de carotte,tu la trouves toute faite??
    Merci beaucoup pour nous

    Posté par moune le 06 février 2008 à 06:51
  • Moune, l'eau Rosée de la Reine est une eau de source naturelle du Tarn, achetée en boutique Bio L'huile de carotte est en fait un macérat dans HV de Tournesol Bio Aromazone.

    Posté par chabou le 06 février 2008 à 08:26
  • Attendez-moi !! Je viens avec vous!!
    Tu vas à Pondychéri Chabou? Tu connais la Boutique Bio?
    Veinardeeeeeeeeeee!!! En plus, je rêve de voyager en ce moment comme je n'en ai jamais rêvé...mais les enfants, l'école...on est coincé! ouinnnn!

    Posté par zinette le 06 février 2008 à 13:42
  • Quelle chance, une de plus ! nous aurions du affréter un charter.
    Dis-moi vite, Zinette, de quelle boutique Bio tu parles ? J'en connais une le long du canal mais je ne me souviens pas y avoir vu des ingrédients cosmétiques. Je suis intriguée maintenant...

    Posté par chabou le 06 février 2008 à 19:43
  • oui,dis vite ,Zinette !

    Si tu as l'adresse,ce serait génial de la poster,
    Merci bien

    Posté par moune le 07 février 2008 à 08:38
  • On se lève tous pour Tallulah, qui fait une pause, j'espère rock en roll Merçi madame jolie rock

    Posté par mlk, le 07 février 2008 à 20:47
  • Que diriez-vous si votre avion faisait escale à lima, je pourrais peut-être embarquer avec vous. Chabou, le rocou donne une très jolie couleur à la peau et la prépare au bronzage en augmentant la dose de bétacarotènes dans le corps, ici on l'utilise comme épice et l'on s'en sert pour colorer les plats.

    Posté par malegria le 08 février 2008 à 06:13
  • Bien sur Malégria, on comptait faire escale chez toi pour te cueillir au passage...zut, à plus de six, on ne rentre pas dans un taxi, quoique, en Inde ....!
    Merci pour les précisions sur le rocou et son mécanisme d'action.

    Posté par chabou le 08 février 2008 à 08:11
  • Chabou, c'est lui:

    http://www.la-boutique-bio.com/index.php?osCsid=56b7d0947f7ede445937a386f0150fbb

    très gentil, il s'appelle Alex M. , tu pourrais lui demander son adresse car je ne la trouve pas sur le site, je sais seulement quelle est situé à Pondy., pour moi, c'est trop loin, on est plutôt du coté de Delhi
    Mais si tu peux en profiter, il y a vraiment de bons produits et de nouvelles hes! Le Kajal est top , bref, j'ai pas été déçue.
    Rhooo, je t'envie, profite bien surtout!!
    bises
    zinette

    Posté par zinette le 08 février 2008 à 23:51
  • Merci, Zinette, Alex est un ami de ma soeur et je doit le rencontrer. Je pense que ses prix sont des "export price" et non "local price", dommage !
    A voir, je te dirai ! Bises

    Posté par chabou le 09 février 2008 à 16:22
  • OUAH, la faute ! Je dois, bien sûr.

    Posté par chabou le 10 février 2008 à 08:08
  • Franchement, Chabou, nous étions trés choquées de lire cette énorme fôte !!! hihihihi....

    Posté par Catherine le 10 février 2008 à 08:58
  • Macérer l'urucum

    Coucou!
    Je suis fan de soin solaire, ou bronzant. J'en fais moi-même pas mal.
    J'ai enfin testé l'ester de sucre dans un soin de ce type, en remaniant la recette du fluide bronzant purifiant de mon blog. Mais j'ai une question...
    Je n'ai jamais tenté de faire macérer l'urucum, mais ça éviterait les quelques grains qui peuvent subsister parfois. Tu le fais macérer comme un macérat classique? plutôt au soleil, et 3 semaines?

    Biz

    Posté par Médusania le 10 février 2008 à 12:50
  • @ Catherine : je ne crois pas qu'on puisse éditer pour corriger et je vais trop vite
    Médusiana, je mets mon rocou dans une des huiles du lait solaire qui peut chauffer et je la place au bain marie très doux un quart d'heure (je mixe les grains avant) et ensuite je passe cette huile encore chaude donc il n'y a aucun grain, juste la couleur et le propriétés. J'ai aussi fait un macérat alcoolique que je réduis et dont j'ajoute une ou deux gouttes.

    Posté par chabou le 10 février 2008 à 13:29
  • Moi, je veux bien le tester car j'ai la peau blanchissime et ne fais que rougir au soleil !!

    Posté par Valérie C le 12 février 2008 à 11:59
  • Question

    Je lis sur ton dernier commentaire chabou que tu as fait un macérat alcoolique : quels sont les interets de ce macérat et comment procédes tu ?
    J'habites en normandie alors si ton lait peut faciliter le bronzage je suis preneuse car ici le soleil se fait rare
    merci pour ta précieuse recette
    bidoux
    cece

    Posté par cece le 16 février 2008 à 11:30
  • cece,va te falloir être patiente..

    parce que notre Chabou est en vacances !!Mais si jamais Michèle passe,peut-être te donnera-t-elle la marche à suivre .Je suis aussi intéressée par les macérations....viens à notre secours ,michèle.Tu avais déjà parlé de tes macérations ailleurs.je t'avoue que je n'avais pas bien compris et je voulais faire une fois avec des pétales de lys.C'est faisable,ça ??
    grand merci à vous et ..très bon dimanche

    Posté par moune le 17 février 2008 à 07:38
  • Les filles, allez voir les commentaires de ce sujet, je crois que c'est cela que vous cherchez :

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2008/01/14/7543666.html#comments

    Posté par Catherine le 17 février 2008 à 09:00
  • j'y cours Catherine

    Merci d'être venue vite comme ça!!tu es gentille d'avoir mis un lien pour nous.

    Posté par moune le 17 février 2008 à 10:01
  • Hello tout le monde!

    - Le lien donné par Catherine mène aux extraits hydroglycérinés de plantes sèches

    - Pour les macérations huileuses de plantes sèches (calendula, lavande, pâquerette,camomille noble et matricaire...), je ne fais rien de bien sorcier sauf que je les fais en 3 fois.
    C'est à dire que je filtre et je change les plantes toutes les semaines trois fois.
    Donc la macération dure 3 semaines comme presque chez tout le monde mais est bien plus corsée.
    J'utilise toujours des plantes bio et ma pelouse n'est pas traitée.

    - Pour le macérat huileux de roucou, j'avais mis environ le tiers d'un flacon de 50ml de graines de rocou entières sans peser puis j'avais rempli le flacon d'huile de jojoba.
    J'ai démarré la macération dehors plus ou moins au soleil puis je l'ai rangé sans retirer les graines.

    Je l'utilise uniquement en mettant quelques gouttes par ci par là notamment pour colorer en jaune ou orangé mais il est bien plus riche en bêta carotènes que le classique macérat de carottes.
    Je trouve que c'est une macération plus stable, très facile à faire et moins sujette à oxydation que la carotte.

    Posté par michèle le 17 février 2008 à 15:37
  • super clair Michèle....

    c'est vrai qu'en changeant les herbes plusieurs fois,on doit obtenir du""concentrat"".
    Et pour les extraits hydro-glycérinés,tu mets aussi quelques gouttes seulement?Si je faisais un hydro-glycériné de pétales de lys,par exemple,je mettrais quelques gouttes comme pour le roucou ?
    Tu es vraiment très gentille,Michèle,de prendre le temps de répondre si clairement.
    Je t'embrasse.

    Posté par moune le 17 février 2008 à 19:45
  • Merci Michèle pour tes réponses. Je vais pouvoir me préparer un beau macérat avec les graines de roucou qu'un ange (Chabou) m'a offertes. Je vais essayer les trois filtrations avec l'orcanette. Mais je vais attendre le printemps, il fait encore -20°C ici!!!

    Posté par Loulou le 18 février 2008 à 00:24
  • Je rajoute une question à mon commentaire.
    Michèle, je te pose la question, ou à qq'un d'autre puisque Chabou ne peut répondre. Pourquoi est-ce que dans un cas les graînes sont broyées et dans l'autre non? Est-ce que l'enveloppe des graines est poreuse et du coup pas la peine de les broyer?

    Posté par Loulou le 18 février 2008 à 00:36
  • Bonjour Loulou,

    Je pense que ça n'a pas d'importance.
    Certains ont acheté leur roucou en graines comme moi (au supermarché chinois) et d'autres l'ont trouvé en poudre (comme celui de Bilby).
    Il est plus facile à mon avis de filtrer un macérat fait avec des graines.

    Pour mes savons que j'ai colorés au roucou, j'avais enfermé les graines dans un carré de gaze mis à macérer dans l'une des huiles du savon et très facile à retirer à la fin.

    Posté par michele le 18 février 2008 à 13:36
  • Merci Michèle!

    Posté par Loulou le 18 février 2008 à 15:08
  • loulou,nous avons...

    un ange commun !!j'ai reçu le lait solaire de Chabou ce matin!!! une odeur à se rouler par terre.
    Michèle,si tu repasses par ici,tu voudras bien regarder ma question sur les racines de lys?
    Tu as du la louper,mais tu es trèèèèès demandée.

    Posté par moune le 18 février 2008 à 15:51
  • Moune,
    Pétales ou racines de Lys?
    Pétales non traités ce serait mieux à mon avis.

    J'utilise mes extraits HG à raison de 0.5 à 3% dans les crèmes.
    Tu as en plus de la glycérine, ce qui ne gâche rien.

    Le roucou aussi peut être utilisé en plus grande quantité que la goutte si tu le désires.
    Un peu comme une huile de carottes...

    Posté par michele le 18 février 2008 à 22:11
  • Michèle,pétales bien sûr

    je suis distraite!!ce sont des pétales que j'ai trouvé chez un chinois....en cherchant le roucou,justement.Souviens-toi la galère!J'en avais jamais trouvé,finalement.C'est Chabou qui me le procure.Sans vous,je ne serais rien.....
    Je reviens à mes :pétales,donc.Tu crois que ce sont des bio??c'est écrit qu'en chinois!!
    Mais ils s'en servent pour la cuisine.J'ose penser qu'ils ne sulfatent pas les plantent qu'ils mangent après.Qu'en penses-tu ?
    J'avais aussi acheté des pétales de bulbe de lys.Je voulais faire (après macération)une crème pour les "horribles taches sur les mains"

    Posté par moune le 19 février 2008 à 06:55
  • lait solaire

    Bonjour!

    Je suis une nouvelle en ce qui concerne la fabrication de crèmes, lait et tous les cosmetique maison, en effet, j'aimerai eviter a mon fils et moi de nous étaller des produit chimiques et toxiques sur la peau, et je suis consciente qu'en fabriquant moi meme tout ces produit nous beneficierons de beaucoup plus de principes actifs...alors voila, ma premiere experience consisterai a nous confectionner une creme (ou un lait) solaire efficace (nous habitons Montpellier...!), car nos peaux (à mon fils et moi) sont très claire et sensible au soleil...
    Mais comme c'est ma première foi, je ne sais pas vraiment comment m'y prendre, j'ai repéré plusieur produit interessant sur le cite internet aromazone (oxyde de zinc en poudre,huile d'argoussier,FIGUE DE BARBARIE)mais je ne sais pas ce que je doit ajouter, ni dans quelle quantité pour obtenir un lait ou une crème, j'ai vu des cires des emulsifiant, la glyceryne, je sais qu'il faut ajouter de la vitamine E et de l'extrait de pepins de pamplemousse pour la conservation, j'ai cru comprendre qu'il faut une phase aqueuse constituée d'eau ou d'hydrolat... mes connaissance s'arretent là... et avant de les commander, je voudrai etre sur de mon coup, pourriez vous m'aider s'il vous plait?J'ai vu que vous aviez pas mal d'experience!!!
    merci d'avance, j'attend impatiamment votre réponse...

    Posté par lorièn le 04 mars 2008 à 14:40
  • Allo mamzelle,

    Je viens de lire ton message, et je me disais que c'était bien que des gens s'y mettent enfin... Tu sais, j'utilise depuis déjà quelques années ma crème solaire maison (j'ai donné la recette sur mon blogue, mais je ne sais plus où...) et j'adore. Mon amoureux et son garçon en profitent tout autant sans problèmes !

    Nadyne

    Posté par Nadyne le 11 mars 2008 à 19:06
  • bonjour nous somme trois jeune filles, nous nous interessons a votre recette pour notre TPE (travaux personnel encadré). nous voudrions savoir se que je dire Hv et Ha dans votre rectte svp merci d'avance.

    Posté par M,J,D le 15 novembre 2012 à 16:07
  • dsl mon adresse mail est en faite a.chakia@wanadoo.fr

    Posté par M,J,D le 15 novembre 2012 à 16:08
  • hv= huile végétale
    ha=hydrolat;

    Pourquoi avez vous choisi cette recette? Ce n'est pas la plus simple pour débuter, car il faut pas mal d'ingrédients quand même et il s'agit de réaliser une émulsion. Si vous savez préparer une mayonnaise, ça devrait aller…

    Nous ne le précisons pas à chaque fois, mais il faut toujours bien stériliser tous les ustensiles avant de se lancer dans une préparation: en démarrant à froid, 10mn d'ébulition dans de l'eau vinaigrée. Il faut donc utiliser des récipients et des instruments qui resisitent à la chaleur: acier, pyrex, silicone.

    Par ailleurs cette recette a été publiée il y a assez longtemps et depuis sa publication, on trouve des conservateurs plus efficaces et mieux tolérés que le germall +: le géogard (qui s'appelle aussi cosgard) notamment.

    Posté par venezia le 15 novembre 2012 à 16:58

Commenter l'article