Faire son premier savon : le savon du débutant

          Longtemps, j'ai pensé que trop d'huile de coco dans la formule donnait un savon moins doux.
Puis, à force de lire et d'essayer les recettes de Susan Miller Cavitch dans "The soapmaker's companion", Storey Publishing, je reviens sur mes certitudes.

Ses formules comportent très souvent 31% d'huile de coco et 27% d'huile de palme.
Non seulement le savon obtenu est doux mais il mousse superbement sans déssécher: le reste de la formule contenant généralement des huiles insaturées avec un  taux de surgraissage important (10%).

 

          L'huile de tournesol bio est une huile très courante et peu onéreuse mais:

- elle peut très rapidement rancir car elle est poly-insaturée
- elle met un temps fou à tracer comme toutes les huiles insaturées si la formule en contient une grande quantité.

Les savons à l'huile de tournesol sont néanmoins très émollients et d'une douceur incomparable.

 

          Pour éviter ces désagréments il suffit de:

- rajouter un anti-oxydant ( S. M. Cavitch utilise de l'extrait de pépins de pamplemousse dans toutes ses recettes, je préfère la vit E moins chère),
- et de coupler l'huile de tournesol à une forte proportion d'huiles de coco et palme.

 

100_2486

Le savon du débutant au tournesol et au calendula

 

          Très souvent, on conseille au savonnier débutant de commencer par un savon de Castille avec 100% d'huile d'olive pour ne pas gâcher trop d'huiles précieuses.
Mais le castille donne plus une gelée qu'une mousse, glisse sans arrêt des mains et tout le monde ne l'apprécie pas.

Alors, pourquoi ne pas plutôt conseiller cette formule de Susan (nous sommes maintenant un peu copines tant j'ai lu son livre!) qui:

- trace suffisamment lentement mais pas trop pour permettre de bien l'observer cette fameuse trace,
- donne un savon que l'on peut couper environ 8 heures seulement après l'avoir coulé,
- permet de faire plein de choses sans affolements ( colorer, marbrer, ajouter fleurs et huiles essentielles...),
- donne un savon clair et presque transparent très gratifiant pour les inclusions.

Et il est doux, il mousse superbement, il est durable même surgraissé à 10%.
Bref, j'adore et je n'arrête pas d'en faire.

 

Formule du "Savon du débutant":

42% huile de tournesol bio
31% huile de coco
27% huile de palme bio

Eau et Soude pour un surgras de 10% selon le calculateur
Saponification entre 27 et 35° (je pratique personnellement le 38/42°).


A la trace , pour 1kg d'huiles,

-  Fleurs de calendula coupées finement: 1 petite cuillère à soupe
- Huiles essentielles: 10ml palmarosa, 8ml cèdre de Virginie, 1ml lavande officinale, 1ml litsea cubeba
- 6 capsules de vit E  par sécurité pour éviter le rancissement.

 

100_2487

C'est quoi cette date bizarre sur mon joli savon?

 

Susan Miller Cavitch conseille de colorer la pâte en jaune orangé avec du roucou pour magnifier les pétales jaunes.
Je l'ai déjà fait mais les bêta-carotènes du roucou sont très labiles à la lumière et les savons pâlissent à la longue.
Le jaune persiste un peu autour des pétales mais je trouve que ce n'est pas très beau.



***Trois astuces pour utiliser des fleurs dans un savon***

 

1- La couleur

. Seules les fleurs de calendula gardent leur jolie couleur jaune au contact de la soude.
J'y recycle celles issues de mes macérats huileux.
Ne vous attendez donc pas à garder le  bleu de la lavande ou du bleuet, le rouge ou le rose de la rose, le vert de la menthe...

100_2491

Ma tisane de fleurs pour le sav... le soir  ;o)

 

. Les infusions de feuilles vertes riches en chlorophylle (épinards, orties...) colorent la pâte en vert mais à la longue, la couleur s'affadit à la lumière en surface.
Au fur et à mesure de l'utilisation du savon, vous verrez réapparaitre un très joli vert avec de petits points foncés si vous avez mixé les feuilles.
C'est vraiment très joli!

100_2498

Savons à l'infusion d'ortie parfumés à la menthe et au romarin avant et en cours d'utilisation. Voyez le très joli savon à l'ortie de Pat.

 

2 - La taille des pétales

Les couper finement à l'aide d'une paire de ciseaux dans un gobelet en verre.
Si vous laissez des pétales entiers, à la découpe de vos barres de savons, vous aurez des trainées très laides.
Les fleurs de lavande brunissent aussi et donnent de plus jolis savons si elles sont broyées à moins que vous n'aimiez le côté rustique de celui de Florame.

 

100_2489

La fleur sèche, les pétales après macération, les pétales finement coupés.

 

3- La quantité

1 cuillère à soupe pour 1 kg d'huiles est nettement suffisante pour avoir un joli rythme dans le savon.
Trop de fleurs, trop de flocons d'avoine ou trop de graines de pavots fatiguent la vue et donnent une espèce de magma peu flatteur au final.

 

***Autres formules pour débutant avec 3 huiles***

En partant des mêmes proportions d'huiles de palme et de coco, on peut varier la troisième huile sans fin pour avoir des savons étonnamment durables et doux.

42% huile insaturée
31% coco
27% palme

 

J'ai déjà essayé avec succès:

coco, palme, carthame,
coco, palme, sésame,
coco, palme, olive,
coco, palme, avocat...

avec ou sans lait,
marbrés ou unis,
avec ou sans argiles,
avec ou sans fleurs,
avec ou sans huiles essentielles,
en pains carrés, ronds, ovales ou rectangulaires,
en coeurs, en fleurs ou en cannelés,
avec ou sans morceaux de vieux savons ...

Qui a dit que je faisais trop de savons (?!)


Autour du chaudron

    Merci pour cette "remise à plat" d'une recette simple pour débutant. Me considérant dans cette catégorie, je voudrais te demander conseil quant à l'achat de l'huile de coco. Personnellement je la trouve en magasin Bio, mais je trouve cela assez cher, n'y a t il pas en grande surface (je n'ai pas trouvé jusqu'à présent...) un genre Végétaline à l'huile de coco moins onéreuse??

    Posté par cathou le 18 février 2008 à 13:52
  • ca fait parti des légendes urbaines ca, grande proportion de coco = déssèchement! j'en étais persuadée également!! mercii bcp de cet article!
    ^^

    Posté par caroleen le 18 février 2008 à 14:01
  • Michèle, j'aaaaaaaaaaaaaadore te lire!!!
    Tu me donnes envie de refaire un savon avec de grande proportions d'huile de tournesol. Et si ta "copine" le faitet y arrive (toi aussi d'ailleurs), pourquoi pas nous?
    Je confirme que les savons faits avec des pétales de calendula sont très beaux et vieillisent vraiment bien. J'en ai fait pour des bb ss HE. Le seul hic, comme tu le précises, il faut bien couper finement les fleurs.
    Qui est-ce qui va refaire du savon??? C'est moi! C'est la transparence du savon que tu décris qui m'attire.

    Posté par Loulou le 18 février 2008 à 15:18
  • Ils sont trés beaux tes petits derniers Michèle ! et cette découpe, quel raffinement...

    Moi, il y a quelque chose que je ne comprends pas, l'huile de tournesol serait riche en vitamine E et pourtant, de par mon expérience, je sais qu'elle rancit plus facilement que d'autres huiles ; la preuve tu ajoutes beaucoup de vitamine E dans ta pâte....

    Personnellement, j'ai décidé de ne plus utiliser cette huile dans mes savons, j'ai été trop déçue. Si tu as de bons arguments pour me convaincre, je tenterai peut-être de nouveaux essais !

    Merci Michèle de partager avec nous toutes tes expériences, comme j'aurais aimé être étudiante avec toi et faire des TP avec toi.

    Bises

    Posté par Catherine le 18 février 2008 à 20:23
  • @Cathou,
    L'huile de coco bio pas cher en France, je cherche encore...
    J'ai acheté des pots de coco extra vierge bio en 750ml chez Emile Noêl à 17.2 euros.
    Le prix est aussi renversant que l'odeur qui est divine.

    A ce prix là et avec cette magnifique odeur, tu imagines bien que je me tate un peu pour en faire un savon...
    Donc j'utilise de l'huile de coco non bio pour les savons.
    Et la bio pour les crèmes.

    @Caroleen,
    Je le croyais aussi mais il faut vraiment la coupler à de belles huiles.

    @Loulou,
    Rien n'est plus simple que l'huile de tournesol vers laquelle je me penche de plus en plus (un peu comme sur l'olive) mais il faut vraiment la protéger.
    Le calendula aussi donne de très jolis savons, simples et chics comme je les aime.
    Et pour les bébés, tu as raison, c'est un must!

    @Catherine,
    Beaucoup d'huiles végétales sont naturellement riches en vit E mais dans certaines conditions la vit E peut être pro-oxydante.
    J'ai eu un savon de cette même formule que j'avais surgraissé avec de l'huile de germes de blé (riche en vit E aussi) pour la couleur jaune et que j'avais parsemé de morceaux de vieux savons.

    Je me demande si je ne t'en avais pas envoyé un. Il était parfumé au niaouli que tu m'avais offert avc de bouts de savons verts et jaunâtres.

    Et bien, lors de l'été particulièrement humide qui a suivi, il a ranci.
    Je pense que l'un des vieux bouts de savons, plus la vit E, plus l'humidité lui ont été fatals.

    Maintenant, je n'hésite plus à charger en vit E, à les laisser au sec et à les emballer dès que possible car ce sont vraiment de très agréables savons, vraiment très doux, émollients et tout et tout.

    Peut-être que tu devrais en fabriquer de tous petits lots "en hiver", charger en vit E, emballer dans du film alimentaire et éventuellement les stocker au frigo.

    Posté par michele le 18 février 2008 à 22:02
  • Merci Michele, c'est un réel plaisir de te lire !!!

    Toi qui as testé plusieurs version coco-palme-avocat etc. les quels t'ont le plus satisfait ??

    que penses tu de l'huile de colza (canola) dans les savons ? je trouve qu'elle donne des savons très doux également! je reve de tester un truc très simple comme coco-palme-chanvre, ou coco-palme-ricin tu as déjà essayer ces combinaisons ??

    bizzz et merci tu es adorable !!

    Posté par ♥ Reo ♥ le 18 février 2008 à 22:15
  • C'est ça qu'on va faire ?? ) Et la date, ben c'est mon anniversaire, pourquoi ?

    Posté par lunemalo le 19 février 2008 à 09:22
  • Merci Michèle pour tes conseils.

    Tu sais que je mets de la vitamine E dans tous mes savons (sinon, je peux tous les jeter...), je fais en général 500 ou 600 gr à la fois, rarement plus, été comme hiver car j'aime bien la diversité ; je les emballe aussi dès qu'ils ont terminé leur cure et les conserve dans une grande boîte en plastique à l'intérieur de laquelle je place un absorbeur d'humidité (surtout en été). Bon, pour le frigo, y a plus trop de place... y a déjà les beurres, les HV, les HA, les pots de crème.... hihi.
    Par contre, il ne faut pas me demander d'attendre l'hiver pour faire des savons ! pas possible de rester 6 mois sans en faire !

    Bon, je ne vais pas faire l'enfant têtue, j'essaierai de nouveau l'huile de tournesol, mais cet hiver, il fait vraiment trop humide en ce moment, ils auraient beaucoup de mal à sécher.

    Non je n'ai pas eu le plaisir d'essayer ton savon "rance" lol.. je m'en serais souvenu, je pense qu'il aurait ranci dès son arrivée, par contre j'ai eu le plaisir d'utiliser le "savon des restes à la nigelle" il était SUPER ! cette odeur de nigelle, hum... trés agréable.

    Merci Michèle

    Posté par Catherine le 19 février 2008 à 09:31
  • Envie de savon

    Bonjour michelle,
    Ton article est très intéressant et prouve bien que l'on peut faire simple et super cocoon en même temps
    Les savons m'attirent énormément et je me pose une question : si on met des fruits ou légumes écrasés à la trace, la conservation en est elle diminuée ? je savais qu'on pouvait dissoudre la soude dans des jus de fruits mais j'avais envie d'essayer de faire un savon au kiwi, en purée et les pépins pourraient faire office d'exfoliants tout doux.
    Qu'en penses tu ?
    merci d'avance
    gros bidoux
    cece

    Posté par cece le 19 février 2008 à 11:01
  • Je me sens frustree de ne pouvoir faire ce beau savon tout de suite ! Merci Michele, avec toi, tout est plus facile a comprendre. (mais ou sont donc les accents sur ce clavier ?)

    Posté par chabou le 19 février 2008 à 11:07
  • Coucou Chabou ! Tu es arrivée à destination ? on te manque déjà ?
    Profite bien ! bisous

    Posté par Catherine le 19 février 2008 à 11:21
  • @Réo,
    J'ai préféré l'association avec le carthame et l'olive qui ont été les plus durables.
    L'avocat était pas mal avec le fruit à la trace.

    J'utilise assez peu le colza mais seulement par habitude. Je pense qu'il est agréable aussi et très stable.

    Si tu veux mettre beaucoup d'huile de chanvre, je te conseille d'y mettre beaucoup d'antioxydant. C'est une merveille dans les savons, encore plus que le tournesol mais c'est une huile tres oxydable.
    Personnellement, je reste à 20% grand maximum.

    Le ricin, c'est 5% maximum sinon tu auras un savon extrêmement mou. Il aide à la mousse et est très émollient aussi.

    @Lunemalo
    On fera ce que vous voulez mais cette formule est une bonne piste.

    @Catherine,

    Pourquoi ne pas essayer un peu de lécithine liquide à faire fondre dans les huiles avant saponification?
    Dans l'antixo cos il y en a et Blue avait fait un article sur les antioxydants et la lécithine était pas mal.

    @Cece, le seul fruit que j'ai utilisé dans un savon c'est l'avocat.
    Tu peux faire comme tu veux!

    @Chabou,

    Ce sera pour ton retour.

    Posté par michele le 20 février 2008 à 08:41
  • Cece,
    L'avocat ne diminue en rien la durée de vie des savons.
    Donc tu peux tenter avec d'autres sans souci je pense.

    Posté par michele le 20 février 2008 à 09:02
  • Et bien! J'ai bien failli tomber de ma chaise^^ Mais quand j'ai lu la suite, oui tu as bien raison, l'huile de tournesol est une merveille de douceur et contrecarre l'effet (pseudo?)desséchant du coco...mes premiers savons étaient tous un peu de cette formule et surgraissé à outrance, j'allais parfois jusqu'à 15% alors qu'il y avait aussi beaucoup d'hv de tournesol. J'en avais gardé de coté et réessayé 1 an plus tard: j'ai été agréablement surprise par la douceur et la mousse et la dureté du savon biensur!
    Je me permet de répondre à Cece:
    j'ai mis toutes sortes de purée à la trace dans mes savons et aucun n'a "pourrit"!! De la purée de fraise, de concombre, d'avocat...etc il faut bien pensé à les mettre au congélo (ou frigo) avant des les introduire à la trace. Le seul hic pour certain: ils ont mis du temps à durcir mais à l'époque mes formules n'étaient pas encore au point!^^
    Bisous à toutes
    zinette

    Posté par zinette le 21 février 2008 à 17:58
  • Oui c'est une idée ça Michèle, la lécithine dans le savon comme anti-oxydant pourquoi pas, pour mes prochains tests...

    Posté par Catherine le 21 février 2008 à 21:02
  • Tu nous diras le résultat de tes essais avec la lécithine Catherine?
    Tu as les conditions climatiques idéales pour avoir un résultat plus rapide que nous.

    Posté par michele le 22 février 2008 à 10:32
  • Que ça donne envie!!!!! Je suis une débutante en savonnerie et c'est avec beaucoup d'intérêt que je lis les post sur ce sujet. J'ai quand même une interrogation, pour les HE, je lis un peu partout qu'il est inutile d'en mettre parce que la soude "mange tout". Quid???? J'ai fait plusieurs sorte de savon, mais vu le prix des HE, j'hésite si au final, ça ne sent rien!!!!!

    Posté par carolou le 22 février 2008 à 11:21
  • Perso, je pars du principe que si ça sent encore le parfum des huiles essentielles, c'est qu'il y a encore des molécules d'huiles essentielles donc je ne crois que la soude détruise tout. je pense qu'il y a simplement des huiles essentielles plus résistante que d'autres. Après tout les huiles essentielles aussi détruisent pas mal de chose, elles sont "forte" quand même.
    c'est mon opinion...

    zinette

    Posté par zinette le 22 février 2008 à 14:45
  • Michèle, justement, hier j'ai fait un batch de savon avec de l'huile de tournesol, de la lecithine, j'ai séparé le batch en deux, je voulais en tester la moitié en ajoutant du sirop de sucre pour voir si ce dernier augmentait la mousse et puis j'ai oublié le verre sur le côté... il faudra attendre pour le résultat mais le temps est bien propice pour cet essai, il ne fait que pleuvoir en ce moment et il fait trés chaud, insupportable. Je vous dirai cela dans quelque temps.

    Carolou, je te donne mon avis sur les HE dans le savon. Je ne pense pas que es HE gardent beaucoup leurs propriétés mais il est indéniable que l'odeur du savon fait ainsi est bien plus fine qu'avec des fragrances. L'odeur ressort lorsqu'on utilise le savon, qu'on le mouille pour en frotter la peau. IL est vrai qu'il faut en mettre une bonne quantité et que cela peut être cher pour certaines mais si tu veux faire un savon luxueux, avec les HE c'est top.

    Posté par Catherine le 22 février 2008 à 18:26
  • Pas bete!!

    J'aurais jamais pensé à recycler mes pétales de macérats dans des savons!!
    Merci beaucoup pour cette superbe idée!!

    Posté par Berenyce le 23 février 2008 à 15:24
  • je me demandais si ce n'est pas la macération préalable des fleurs de souci dans l'huile qui protége leur couleur… quand tu utilises rose ou bleuet, les fais-tu macérer dans l'huile au préalable? C'est juste une gamberge car pour le reste, je me contente de lire ça avec délectation, et j'avoue que cette description est très tentatrice.

    Posté par venezia le 23 février 2008 à 20:03
  • merci beaucoup!!

    cette recette est simple et utile pour toutes celle qui debute merci beaucoup

    Posté par andralya le 24 février 2008 à 20:11
  • il me semble que ces proportions de palme et de coco correspondent à celles que nous avions utilisées en faisant du savon chez toi? C'est vrai que cela fait un beau savon résistant et produit une jolie mousse. Crois-tu que je pourrais le faire avec 42% d'huile de soja?

    Posté par malegria le 28 février 2008 à 21:49
  • - Merci Zinette.
    J'utilise aussi les HE dans mes savons quand je veux les parfumer.
    Il en faut pas mal effectivement. J'en met généralement 20 à 30 ml par lot de 1kg à 1.5kg d'huiles.

    - Carolou,
    Il vaut mieux ne pas en mettre que d'en mettre trop peu et d'être déçu par le parfum final.
    Certaines huiles végétales sont odorantes et j'aime beaucoup aussi l'odeur naturelle du savon non parfumé.

    - Catherine,
    Je n'ai pas résisté et j'ai aussi fait un savon avec de la lécithine.
    Je voulais en mettre 5% mais avec l'épaisseur du liquide, ça a été 8%.
    C'est curieux, je trouve que ça rend le savon plus mou et presque élastique après 4 jours...
    Observes-tu ça aussi?

    - Bérenice,
    Mes pétales de calendula et de camomille, je les stocke après la macération dans des bocaux que je conserve au frigo.
    Je n'ai plus qu'à en couper un peu pour les savons.
    Pas de gaspillage!

    - Venezia,
    Les pétales de calendula gardent leur couleur même sans ce traitement.
    Toutes les autres fleurs noircissent avec ce pH élevé. C'est vraiment dommage d'ailleurs.
    Peut-être qu'à la refonte, on pourrait garder leurs couleurs. Tiens il faudrait que j'essaye.
    Un jour...

    - Merci Andralya, je trouve effectivement que ces savons sont très gratifiants quand on se lance.
    Il faut avoir du succès dans la vie, ça fait aussi avancer...

    - Malegria, je ne me souvenais plus que nous avions utilisé cette base.
    Es-tu contente de ton savon marbré de fille? ;O)

    Quand comptes-tu te lancer? Tu peux tout à fait mettre 42% de soja pour commencer puisqu'elle t'est très accessible.
    Elle durcit bien les savons aussi.
    Mais pour améliorer l'émollience, sur un autre essai,je mettrais à la trace:
    - 1 avocat mûr écrasé
    - une tombée de jus d'aloe
    - un peu de lait en poudre
    - un peu d'huile d'inca inchi pour le luxe
    Le tout bien malaxé pour former une pâte à faire prendre au congélo en slush.
    Et tu devrais obtenir un merveilleux savon...

    Posté par michele le 29 février 2008 à 13:22
  • une tombée ?en slush ?

    Michèle,tu vas me prendre pour une triste idiote!Mais pour une belge,ça voudrait dire quoi :une tombée de jus d'aloé et... au congélo en slush ?
    Je suis tous les commentaires sur ce savon du débutant ... à la trace ,et,j'apprend beaucoup,beaucoup.Que de bons conseils et idées à puiser de vous toutes.

    Posté par moune le 29 février 2008 à 14:00
  • Mais non Moune, le vocabulaire c'est si régional mais là j'avoue que j'ai mal parlé.

    Une tombée pourrait se résumer à 1 ou 2 cuill à soupe pour diluer le lait.
    En slush serait une purée juste à peine congelée. Elle doit pouvoir encore être mélangée mais pas gelée complètement.
    Est-ce que je m'exprime bien là?

    J'ai donné ces extras à rajouter à la trace parce que les savons que j'ai faits avec beaucoup d'huile de soja pourtant excellente pour la peau se sont avérés un peu rustiques.
    On peut améliorer avec l'avocat et le lait.

    Posté par michele le 01 mars 2008 à 09:18
  • et comment que tu t'exprimes bien!!

    mais,comme tu dis,les expressions....Nous avons tous nos expressions!!La première fois que ma cousine toulousaine m'a demandé de lui passer un ""sopalin"",je me demandais de quel instument de cuisine il pouvait bien s'agir,que je ne possédais chez moi.Elle voulait simplement ""un scottex"" !Allez,encore une.....Lors de mon premier séjour ,donc,je file au boulanger tôt le matin ,pour faire une surprise...et je demande"" deux pains français,s'il vous plaît"" !!
    La dame :""mais,ya que ça ,ici,ma bonne dame !!
    heu.. deux baguettes,s'il vous plaît.....
    Merci pour ta patience,Michèle,tu es ir-rem-pla-ça-ble !!!

    Posté par moune le 01 mars 2008 à 14:28
  • Génial!

    Merci pour cette super recette, testée ce week end, un petit batch de 500g d'huiles, surgraissé ac 2cc de yaourt à la trace + HE lavande, ylang et patchouli (une synergie que j'adore)...et voilà un savon au PH8, que j'ai utilisé dès ce matin tant l'odeur et la texture me tentaient, et qui ne déssèche absolument pas du tout la peau, de plus c'est la 1ère fois que j'obtiens un savon si blanc et lisse!! Chapeau et merci encore!!
    céline

    Posté par denva le 06 mars 2008 à 19:34
  • ahhhhh j'adore ton idée de ré utiliser tes fleurs de macérat dans les savons ! Je me demandais ce que je pouvais bien en faire, et à défaut je les mets dans un ptit sac et pouf dans l'eau du bain, ça la rend un peu huileuse mais l'odeur des fleurs n'est pas présente ! Maintenant je sais ce que je vais pouvoir en faire trop bien ! merci !

    The hearstless witch !

    Posté par Heartsless witch le 09 mars 2008 à 12:03
  • Michèle, j'ai fait ce savon à l'huile de tournesol, il est génial, dur, trés doux, trés mousseux, bref j'adore.
    J'y ai mis, en plus de la vitamine E, de la lécithine (une cuillère à café pour 500 Gr d'huiles), pour l'instant, pas de tâches, on verra dans le temps car c'est le climat idéal pour essayer.
    Merci Michèle

    Posté par Catherine le 12 mars 2008 à 20:29
  • C'est gentil Catherine de venir nous informer des résultats.

    J'ai lu avec consternation hier dans mon livre "soap naturally" que la vit E ne survivait pas au contact de la soude dans les savons ...
    Elles préconisent le romarin anti-oxydant.

    Pourtant de ma propre expérience, mes savons les plus surgraissés contenant le minimum de coco (15%) et palme (15%) ainsi que de la pulpe d'avocat et du lait n'ont jamais ranci avec de la vit E.
    J'en ai encore une boule qui doit bien avoir 3ans!

    Je suis donc d'autant plus curieuse de tes expériences Catherine.

    Posté par michele le 13 mars 2008 à 19:34
  • Michèle, je ne suis pas d'accord avec ce que tu as lu concernant la vitamine E car moi non plus, je n'ai pas de problème de rancissement avec mes savons depuis que j'y mets de la vitamine E (environ 3 petites gélules minimum pour 500 gr), je mets la vitamine E à la trace.
    Il faudra que j'en refasse à l'huile de tournesol, avec simplement de la vitamine E par exemple et on verra... à suivre.

    En tous cas, je suis bien heureuse de ce savon, il est trés doux et bien mousseux.

    Posté par Catherine le 14 mars 2008 à 10:19
  • 1ers savons

    Bonjour,
    Je faisais déjà de la refonte, mais l'envie de faire du vrai savon me démangeait depuis quelque temps. Petit à petit j'ai commencé à acheter les ustensiles, au cas où... J'ai beaucoup cherché sur le net la fabrication d'un savon simple et puis, j'ai finalement choisi la recette ci-dessus, huiles de coco, olive, palme, H.E. et pétales de calendula, et je me suis lancée aujourd'hui. J'ai juste été un peu incommodée en pesant la soude. La trace est arrivée assez rapidement, je n'y croyais même pas. Je suis contente.....mais je doute encore.... je résiste pour ne pas ouvrir la glacière, alors, merci pour les précieux conseils donnés, pour toutes les informations partagées et pour toutes les recettes. Ce blog est une mine d'or pour les tambouilleuses maison.

    Posté par Azénor le 24 janvier 2009 à 21:45
  • Bon, je pense que vous repasserez par là Mesdames
    Zinette, Michèle et Cath
    Quelle lecithine avez vous utilisé?
    J'ai dans l'idée d'utiliser la lecithine poudre
    quand je ferais unsavonyapluska
    Mes recherches es savonnerie, m'amène toujours,
    allez souvent sur Potions
    Une idée!
    Je vais déambuler devant la vitrine des biwils
    pour comprendre plus
    Vous venez avec moi Irène et Lolitarose?

    Posté par mlk le 21 juillet 2009 à 14:28
  • bonjour merci beaucoup
    je cherche des recettes de cosmétiques
    mais pour l instant ça m a l air compliqué
    bon week end

    Posté par bibiedel le 17 septembre 2011 à 09:39
  • Bonjour,

    J'aimerais me lancer dans la fabrication de savons et votre recette me semble très abordable, je pense l'essayer, mais il me reste des questions...
    comment vérifier la température de saponification? est-il obligatoire d'investir dans une thermomètre?
    et est-il possible de remplacer l'huile de palme, peu écologique et si oui, par quoi?

    Merci beaucoup pour cette recette que j'ai hâte de tester !
    Cécile

    Posté par Cécile le 22 octobre 2011 à 20:02
  • Fleur d'oranger

    Bonjour!
    Je compte me servir de ta recette pour réaliser une grosse quantité de mini savons pour mon mariage... Je comptais rajouter de la fleur d'oranger, mais je ne m'étais pas plus posée la question : j'ai achetée de l'extrait de fleur d'oranger (rayon gâteaux). Et là j'ai un doute : incorporation a la trace, ça me semble léger, il faudrait que j'en mette beaucoup et du coup la pate deviendrait trop liquide, non? Alors il faut que je fasse ma lessive de soude avec directement? Mais dans ce cas, l'odeur de la fleur d'oranger ne va-t-elle pas etre complètement anéantie? Merci d'avance de ta réponse !!!

    Posté par Mymakao le 27 février 2015 à 09:23
  • Mymakao bonjour !

    L'odeur de fleur d'oranger ne tiendra pas face à la soude dans un cas comme
    dans l'autre , hélas ..
    L'huile essentielle d'orange ne tiendra pas non plus

    Par contre l'huile essentielle de bergamote , de petit grain bigarade ou litsée citronnée
    tient bien .

    Sinon , tu peux parfumer avec une fragrance , mais attention ! certaines accélèrent
    fortement la trace , ce qui n'est pas le cas avec les huiles essentielles .

    Je comprends ta quête , je suis moi-même , actuellement occupée à faire des savons
    pour le mariage de ma fille ...

    Posté par patsch le 27 février 2015 à 10:48
  • Mymakao,

    Patsch a raison, les agrumes en version naturelle ne tiennent pas bien dans les savons. Votre extrait de fleur d'oranger pour la cuisine est certainement parfumé et n'est pas un vrai hydrolat.
    C'est la raison pour laquelle vous avez quand même eu un début d'odeur.

    Je vous recommande d'utiliser une fragrance "fleur d'oranger" avec la prudence qu'indique Patsch si elle précipite la trace.
    J'ai vu un savon ainsi parfumé chez une blogueuse. Elisabeth?

    Je regarde sur son blog et je reviens.

    Posté par michele le 27 février 2015 à 11:38
  • Oui c'était chez Elisabeth :
    http://lespetitesdouceursdelisabeth.blogspot.fr/2014/02/savon-fleur-doranger.html

    Malheureusement il semblerait que son fournisseur de fragrance ne travaille plus.

    Il y en a chez Zinette en 10 et en 50ml.
    Il est indiqué qu'elle accélère modérément la trace :

    http://lesutilesdezinette.com/fr/fragrances-standards/1385-fleurs-d-oranger-fragrance-standard-10-ml.html

    http://lesutilesdezinette.com/fr/fragrances-standards/1386-fleurs-d-oranger-fragrance-standard-50-ml.html

    Je vous recommande de l'introduire petit à petit un peu avant la trace et de prévoir de couler rapidement.
    Normalement cette formule avec du tournesol ne trace pas trop vite. Zinette pourra vous indiquer quelle quantité mettre dans votre savon.

    Posté par michele le 27 février 2015 à 11:44
  • RHA ! j'ai tout acheté... et je dois les faire demain (oups) donc c'est un peu l'impasse...
    En plus j'en ai ouvert une bouteille (de fleur d'oranger) et je n'en utilise jamais (je n'aime pas ça gustativement parlant...)
    Bon, ben, faut que je cherche dans mes tiroirs ce que je pourrais avoir qui tiendrait la soude : j'ai en HE du géranium (dont je me sers peu) - du tea tree - j'ai aussi une fiole quasi pleine d'extrait aromatique de Poire... c'est fragrances tiennent ?

    Edit : j'ai calculé que je devrais faire un bac d'environ 1,3kg d'huile, soit environ 65gr d'ajout... autant dire que je n'ai rien autre que la fameuse fleur d'oranger sous la main, puisque la poire j'ai 10ml / idem pour le géranium et le tea tree... ceci dit ça me parait énorme 65g d'HE...

    Je songe à me rabattre sur un savon au café (avec une lessive de soude au café froid?), l'odeur resterait ? ou quelque chose à l'argile, avec de fleurs de calendula et éventuellement d'hibiscus (il m'en reste, plus ou moins en poudre, ça pourrait faire une sorte de teinture), ça irait avec cette formule ?

    Posté par Mymakao le 27 février 2015 à 12:25
  • Euh non Mymakao.
    Je pense que lorsqu'il y a le feu au lac, il faut faire simple

    Un savon au café pour un mariage, je ne trouve pas ça très glamour. Les fleurs d'hibiscus vont donner du marron avec la soude.
    Les extraits aromatiques ne tiennent pas dans les savons.

    Les fleurs de calendula par contre peuvent donner quelque chose de joli à condition d'en mettre le minimum. Voir les photos ci dessus.

    Vous pourriez simplement rester sur votre idée de départ en utilisant votre eau de fleur d'oranger en complément de l'eau de dilution de la soude.
    Et corser le parfum avec l'HE de géranium.

    Voulez-vous donner vos quantités et formules exactes? Huiles à saponifier, quantité d'eau de fl oranger, quantité d'HE de géranium?
    On peut arriver à faire un truc pas mal.

    Là je file au boulot mais je reviendrai d'ici ce soir.

    Posté par michele le 27 février 2015 à 12:53
  • Le café, pas glamour ? Ç'est marrant, ça me dérange pas de mon côté, d'autant que nous avons pas mal d'amateurs de café... J'ai fait il y 2 mois un savon au marc de café (donc teinté noir, je n'ai jamais fait avec le café liquide en lessive) + marbrure blanche neutre à la poire - effectivement on ne sent pas la poire mais le café est sympa (niveau exfoliant, l'odeur est peu présente, mais comme c'est du marc...) En tout cas visuellement ça me plaisait assez.

    J'étais en train d'imaginer un marbrage blanc & noir : café / argile blanche (j'aurais mis ma bouteille d'arôme fleur d'oranger avec l'un ou l'autre, sans doute argile, vu qu'elle est ouverte et que je vais pas m'en servir de toute façon...) - Pour les fleurs de calendula, ce sont les fleurs d'un filtrat de macération que je viens de réaliser (enfin de filtrer). J'ai vu sur ton post q'il fallait bien les couper, et qu'il fallait environ 1c.soupe / kg d'huile, c'est a peu près sec que j'ai : j'aurais pu les mettre dans la partie blanche, pour qu'elle ressorte. Pour l'hibiscus, oublions.

    Mais si tu penses que ça va rater...

    Au niveau bases, je tombe sur ça pour 1,2kg d'huiles et surgraissage à 8%

    - 504g de tournesol
    - 372g de coco
    - 324g de palme

    ******si je suis en cristaux de soude : 159g de cristaux + 390g de liquide
    ******si je suis en lessive de soude : 530 à 534g de lessive


    + 96g huile de calendula (mon filtrat tant qu'à faire : indispensable ?)
    + 60g arôme fleur d'oranger

    Posté par Mylène le 27 février 2015 à 14:15
  • EDIT : j'ai vu sur un autre site une personne qui faisait macérer son argile avec ses HE / a priori ça conserverait relativement bien les fragrances. Et par ailleurs ici même, j'ai lu qu'il était préférable d'incorporer l'argile "liquide", du coup est-ce que :

    1/2 bac huile (500g) blanc :
    + mélange d'argile blanche 30g - fleur d'oranger 30g - 48g huile de calendula


    1/2 bac huile (500g) café ??? :
    + 30g fleur d'oranger - 48g huile de calendula ou beurre de cacao cru (j'ai ça en stock aussi !)

    ... ?
    Fais-je fausse route ?

    Posté par Mymakao le 27 février 2015 à 20:20
  • Mylène,

    Quelques réponses :

    - "Café" glamour ou pas pour un savon de mariage? C'est vraiment une question de goût et je pense qu'il est essentiel de faire selon vos désirs

    - Pour vous faciliter la tâche surtout dans un savon marbré, je vous recommande de ne pas multiplier les choses à ajouter après la trace (macérats, poudres, beurre de cacao cru qu'il faudrait réchauffer ...)

    - C'est difficile de mélanger l'argile en poudre à la pâte même à la trace fine sans faire de grumeaux. Je trouve que c'est mieux de la diluer.
    Il faudrait que votre premier mélange (mélange d'argile blanche 30g - fleur d'oranger 30g - 48g huile de calendula ) soit bien lisse avant de l'ajouter.

    - Pour la quantité de soude en perles, je n'ai pas obtenu la même quantité sur le calculateur MMS : 168.56g de soude en perles pour un surgras de 8% au lie de votre chiffre 159g.
    Quel calculateur utilisez vous?

    Votre chiffre donne un savon bien plus surgras que le 8% prévu et ce surgraissage sera augmenté par le macérat de calendula. Il faudrait vérifier vos calculs.

    - Je ne pense pas que ça va rater mais plutôt qu'il valait mieux simplifier les choses s'il y avait urgence.
    Pour moi un savon très simple dans un emballage plus travaillé fait effet. Mais je ne voudrais pas que mes goûts personnels influencent les vôtres alors que c'est votre mariage

    Allez courage et surtout tous mes voeux!

    Posté par michele le 27 février 2015 à 21:42
  • Tout d'abord, merci pour votre temps et toutes vos idées et conseils !

    Alors finalement, la rhino-pharyngite aidant, je n'ai pas entamé les savons car, je ne sais pas comment je me suis débrouillée, mais j'avais calculé les quantités pour 1 moule... en oubliant les 8 autres (la fièvre sans doute). ce n'est donc pas 1kg mais 10 kg environ d'huiles qu'il me faut..

    Bref, pas le courage à moitié malade d'aller refaire des courses et courir les magasins, j'ai donc mis de côté en me disant qu'il valait mieux que je peaufine au lieu de me précipiter. D'autant plus que je me suis souvenue d'une petite phrase que je dis souvent à mon homme : c'est un garçon du sable/de l'été et moi une fille de la neige/de l'hiver. Mon homme trouve ça sympa de jouer là-dessus lui aussi, du coup, re-changement (plus ou moins) de recette :
    - toujours 2 couleurs, mais en couche l'une sur l'autre, je zappe le marbrage, une étape en moins (on peut les faire à plusieurs jours d'écart, ça n pose pas de problème?)
    - toujours une blanche, fleur d'oranger (...on va tester...!), on m'a déconseillé plusieurs fois l'argile, du coup j'ai un doute. Niveau surgraissage, je ne sais pas bien, je vais me tourner vers quelque chose si possible de peu onéreux.
    - une partie beige/orangée/sable/jaune (encore à définir), aux parfums plus "plage", je pensais au monoï mais apparement la fragrance ne tient pas (grrrrr), faut ue je peaufine. Je vais mettre une poignée de marc de café, histoire d'apporter le côté grains, mais vraiment plus comme une anecdote que que comme un exfoliant.

    Exit la soude crystaux (j'utilise le calculateur d'AZ, mais j'ai quelques soucis de connexion et m'étant embrouillée dans plusieurs quantités différentes, il est possible que je me sois plantée en recopiant les chiffres ici)

    voilà où j'en suis.
    En tout cas encore merci !

    Posté par Mymakao le 02 mars 2015 à 22:56
  • Ah oui Mymakao, ce projet mérite d'être re-travaillé dans le calme et la sérénité.

    Je vous encourage à le faire tranquillement en effet et ne pas vous compliquer la vie s'il vous faut travailler 10kg d'huiles.

    Surtout si je peux me permettre de vous donner ces conseils:

    . calculez bien la soude, plutôt 2 fois qu'une. Faites vérifier éventuellement par d'autres personnes, ça ne mange pas de pain

    . évitez de vous compliquer la vie à ajouter un surgraissage autre que celui calculé. Vous faites un savon surgras avec vos 3 huiles sans en ajouter une 4è dite précieuse à la trace.
    Vous aurez déjà beaucoup de choses à faire.

    . limitez le nombre d'étapes, le mieux est l'ennemi du bien et saponifier 10kg d'huiles pour un savon bi-couches ça veut peut-être dire 20 fois un lot si vous n'avez qu'un seul moule, s'il faut attendre un peu entre les deux couches etc.

    . commencez tôt puisqu'il faut découper, faire sécher 4 semaines puis emballer voire étiqueter tout ça... Je dirais bien 2 mois avant l'événement.

    Courage!

    Posté par michele le 03 mars 2015 à 09:02
  • "évitez de vous compliquer la vie à ajouter un surgraissage autre que celui calculé. Vous faites un savon surgras avec vos 3 huiles sans en ajouter une 4è dite précieuse à la trace.
    Vous aurez déjà beaucoup de choses à faire"

    :O !!!

    ... j'avais zappé que ce n'était pas obligatoire ! Comme le calculateur d'AZ le propose (surgraissage additionnel à la trace), je le rentre machinalement - il calcule surgraissage et réduction de soude, je pensais qu'il était fiable, mais l'erreur vient sans doute de moi. Mais c'est vrai que je peux carrément me passer de "l'huile précieuse" additionnelle (qu'elle idiote!!!)

    Du coup, j'ai téléchargé et testé d'autres calculateurs, je tombe sur une soude liquide entre 144,8 et 142,2 pour 1kg d'huile et un surgraissage à 6%.

    J'ai 9 "moules" de 32x23 (je n'ai plus les dimensions au poil près..), que je compte remplir à 2 /2,5 cm de haut, donc environ 10kg en tout (+ ou -), en découpant des mini-savons d'environ 5x5 (environ), j'en fait 30 par plaque / soit 270 au total - ce qui me va très bien - je peux donc faire ma fournée en 1 seule fois et en 1 couche par 1 couche. Je me marie en juillet, donc j'ai encore un peu de marge, mais faut vite que je me décide !!!

    Posté par Mymakao le 03 mars 2015 à 10:27
  • ceci dit, je vais surgraisser à 10% en fait... vu que je "rajoute" pas d'huile et que je n'enlève que de la soude (j'en reviens toujours pas d'avoir eu cette absence!!!)

    Posté par Mymakao le 03 mars 2015 à 10:31
  • Oui , Michèle a cette super faculté ( formation scientifique ) de nous faire aller
    à l'essentiel et en beauté en plus .

    Posté par patsch le 03 mars 2015 à 13:50

Commenter l'article