Lait nettoyant visage "Cathlyne"

Soins du visage

Par atelierdemichele

         Les nettoyants pour le visage me semblent vraiment difficiles à réussir.
Une peau peut les supporter et l'autre les bouder sans que leur formulation ne soit en cause.

Après quelques jours d'utilisation de celui de Malegria, j'ai décidé de changer mon habituel gel au rhassoul car j'ai dû vieillir entre temps (si, si... le temps passe) et ma peau a besoin d'un peu plus d'onctuosité et de corps gras.

          Entre temps, deux gentilles filles rencontrées dernièrement m'ont offert de très jolies fleurs de carthame et de l'eau de géranium arabe très parfumée (apportées par elle)

100_2752
Eau de géranium bonne pour toutes les peaux

J'ai tout de suite mis en route une teinture de fleurs de carthame sur alcool à 45° pour en capter la couleur. Le contact n'a duré que 2 jours puis j'ai filtré le liquide orange profond.

100_2756
Fleurs de carthame sèches

Pour une teinture thérapeutique, il est d'usage de laisser les plantes en contact pendant 12 à 15 jours avant de filtrer.


J'ai également reçu  un tensio-actif dérivé de l'huile d'amandes douces (rapporté du bout du monde par elle).


         Voici donc, en hommage à leur grand coeur, un lait nettoyant CATHLYNE amandes-carthame.

Comme je suis une grande testeuse d'émulsifiants, j'en ai choisi un pour les émulsions huile dans l'eau, très doux, versatile et admirablement bien toléré.

          J'avais eu le désir de mettre sur ce blog quelques produits réalisés avec cet émulsifiant issu de l'huile d'olive pour ma ligne "Olive chez Michèle" mais le temps qui fait bien les choses, mais qui me manque souvent ne l'a pas permis.


          L'Olivem (olive-emulse), puisqu'il s'agit de lui, est agréé par Ecocert et est considéré comme hypo-allergénique. Il m'a servi une fois dans un test non concluant pour une peau intolérante (mais je n'ai pas dis mon dernier mot ;-) pour cette peau qui booste mon imaginaire cosméto).

L'olivem ou plutôt "les olivem" viennent d'Italie et sont toute une tripotée dans la fratrie. Ils sont émulsifiants, co-émulsifiants, tensio-actifs, emollients, solides, liquides ... et pour les émulsions, j'utilise l'olivem 1000.

Quelques informations supplémentaires sur cette gamme

Quelques essais par Venezia ici et .

       

          L'olivem 1000 (cétéaryl olivate, sorbitan olivate) est un émulsifiant:

- qui peut être utilisé seul (il pourrait être considéré comme un agent actif hydratant et nourrissant) ou avec un stabilisant, l'oliwax (je vous en parlerai ultérieurement)

- compatible avec de nombreux agents actifs,

- stable dans un large palette de pH (3 à 12)

- très bien toléré, hypo-allergénique et à l'effet hydratant notable. Il est préconisé pour l'eczéma et les peaux sèches.

- qui donne une large gamme de textures selon la proportion introduite et la présence ou non de gélifiant. C'est ainsi que l'on peut enfin obtenir des gel-crèmes très frais et très agréables comme sérums ou sous-crèmes.

- intéressant pour formuler des émulsions, des produits de maquillage ou solaires (il disperse bien les  pigments et les filtres), des produits lavants (crèmes de douche et nettoyants peaux sensibles), des crèmes anti-pollutions (par augmentation de l'effet barrière de la peau ?), on lui prête les propriétés anti-oxydantes de l'huile d'olive dont il est issu...

Edit:

Doses usuelles d'utilisation pour:

- une crème: 3 à 4%

- un lait: 1.5 à 3%

- un gel-crème: 5% d'olivem comme seule phase huileuse. On obtient un gel très frais et hydratant mais pas nourrissant. A réserver comme à-point, comme véhicule d'agents actifs (sérums anti-âge, hydratants, traitants...), comme gel après-rasage pour hommes qui n'aiment pas le gras...
 

Pour en savoir encore plus...


           C'est donc tout naturellement que je l'ai choisi pour faire le lait nettoyant pour peaux sensibles avec de l'huile d'amandes douces et de l'huile de carthame très fragiles.

Le tenso-actif est issu de l'huile d'amandes douces (Almond glycerides) pour sa douceur mais pour ceux que cela gêne, sachez qu'il s'agit d'un PEG comme l'omega issu de l'huile d'olive également, les polysorbates...

Les sites de vente ne l'indiquent pas toujours clairement et je le regrette. Il est tout à fait possible de choisir aujourd'hui d'autres agents tensio-actifs très doux et moussants (comme les acyl glucosides) ou émulsifiants sans PEG.

AZ en propose aujourd'hui sur le sol français, ce qui aurait arrangé mon affaire il y a quelques mois...


Formule du lait nettoyant "Cathlyne"
 

- Phase A

. 3% Olivem 1000 (Bilby)
. 3% Huile de carthame bio
. 3% Huile d'amandes douces bio
. 1% Cire de géranium  (Folies d'indigo) (ou beurre "mou": karité, beurre d'avocat, de chanvre, d'aloé...)
Edit: les cires florales de ce type ne doivent pas être chauffées à plus de 60° comme l'indique Bluetansy.
Il faudrait donc introduire cette cire de géranium fondue au préalable au cours du refroidissement de l'émulsion dès 60°.
. 0,5% Antioxydant antiox-Cos (ou vit E)
 

- Phase B

. 45,20% Eau de source
. 30% Eau de géranium arabe (merci Mlk)
. 0,5% Gomme cellulose (Bilby)
. 0,3% Gomme xanthane
. 5% Almond glycérides (merci Catherine) (ou omega, ou base lavante neutre)
. 5% Glycérine végétale bio
. 2% Teinture de fleurs de carthame (merci Mlk)
. 1% Allantoïne
 

- Phase C

. 0,5% conservateur
. Acide lactique pour ajuster le pH autour de 5.


Mode opératoire:

- Chauffer l'eau et y dissoudre l'allantoïne puis à 50°, y jeter la cellulose, mixer pour former le gel puis ajouter pincée par pincée la xanthane en mixant pour éviter les grumeaux.

100_2745

- Ajouter les autres ingrédients de la phase B et porter à 70° en même temps que la phase A.

- A 70°, verser A dans B et mixer juste 5mn pour faire l'émulsion.

100_2746

- Refroidir doucement en mélangeant régulièrement et à froid, ajouter le conservateur.


J'ai obtenu un lait fluide glissant et nettoyant mais la belle couleur orangée avait disparu ainsi que la bonne odeur du géranium.

          Un réajustement s'avère donc nécessaire pour les 500g de lait:

- 20 Gouttes de chacun des extraits CO2 suivants: carotte, calendula et argousier pour les propriétés et la couleur.

- Huiles essentielles de géranium bourbon, rhododendron de Myrtea, lavande off. bio (je crois que Catherine aime bien), maniguette de Bio Mada (je crois que Mlk aime bien), fleurs de magnolia de Florame.

100_2758
La couleur est en réalité bien plus jaune    

   

          Le démaquillage des yeux se fait à la lingette en microfibres et à l'eau puis je malaxe le visage avec du lait nettoyant pour bien enrober les impuretés que je chasse avec plusieurs splashs d'eau. Et re-belotte parce que c'est agréable!

On peut utiliser un hydrolat en vaporisation et retirer le lait avec le support que la peau supporte.


Pourquoi cette formule?
 

        J'ai repris presque intégralement une formule de lait nettoyant avec olivem sur un site Freepatentsonline.com qui répertorie des déposes de brevets. A l'époque où je compulsais ces données, je n'ai pas relevé le nom de la page exacte où se glissent de temps en temps des formules complètes:

A/ 3% olivem1000; 7% huile minérale

B/ Eau jusqu'à 100%; 0.5% cellulose; 0.3% xanthane; 5% olivem 450; 5% glycérine

C/ Conservateur aux doses usuelles.


          J'avais été intriguée par la présence de deux agents gélifiants (cellulose et xanthane) mais le résultat final permet ce geste glissant fort utile pour le démaquillage de la peau du visage pleine de bosses et de creux.

Edit: la vraie couleur:

100_2772

          Le lait est fluide et apporte le doux "glu-glu" que j'adore dans la gelée nettoyante au rhassoul. Bien des laits nettoyants sont trop "secs" pour certaines peaux s'ils sont formulés seulement comme un lait hydra-nourrissant auquel on ajoute un détergent.

J'y vois là l'une des raisons de la présence régulière de lécithine dans les laits nettoyants du commerce.

Voici quelques démaquillants et autres nettoyants de ce blog communautaire: par Le Grimoire, Tallulah, Thomaelle, Catherine, Loulou...


 

         A l'usage, je réalise qu'il est de plus en plus facile à tolérer et que les nettoyants devraient maturer. De même, deux passages successifs augmentent l'effet nourrissant et la peau est suffisamment confortable pour se passer de crème le soir.


100_2761
C'est pour qui ces deux flacons? 


          Quant à l'odeur fabriquée vraiment au feeling, pour l'instant, le géranium passe devant tout le monde mais je ne désespère pas de voir arriver maniguette et magnolia qui d'habitude, ne jouent  pas les timorés.


Autour du chaudron

    C'est la fameuse eau florale de Mlk acheté à ses zarabes ? Mlk répond moi ?
    Mais pas bio ...L'odeur est aussi forte que celles des petits producteurs labellisés ? (j'achète celle de Françoise et Philippe - Producteurs Distillateurs en Ardèche). La compo est nikel ? Tu l'as trouves que sur les marchés et boutiques arabes ?

    Encore ce fameux olivem 1000...Rrrr ! Après les recettes de notre princesse, je commence à loucher dessus... Telleement épatants ces émulsifiants qui jouent aussi dans la cour des actifs hydratants

    Ah ! la maniguette de bio mada !L'he qui me donne la joie de vivre...Un pure bonheur (Faut que j'investisse ! elle me manque trop cette odeur divine que m'avait fait connaitre Mlk en l'intégrant ds des crèmes qui me boostaient pour la journée)
    En revanche, je crains que l'he de géranium bourbon l'écrase un peu..Mlk l'avait associé à du vétiver (que je vénère) et de la lavande

    L'he de magnolia : j'avais lu le témoignage d'une bloggeuse qui était déçue par son parfum. Question de qualité ? Celle de Florame tient elle les promesses du Magnolia? L'he a t elle des indications cosmétiques ?
    Ce qui m'a surprise c'est son faible prix chez Hévéa...7€ les 10 ml

    Merci Michele..(as tu reçu mon mail ??? si oui, pas grave. Je donnerais la réponse à Vale)

    Posté par patte le 29 septembre 2008 à 18:09
  • C'est toujours un plaisir de te lire. Tes recettes donnent lieu à une véritable saga à chaque fois et je ne m'en lasserai jamais je crois. C'est toujours utile et divertissant, en quelque sorte. Merci de partager tout cela!

    Posté par Vanessa le 29 septembre 2008 à 18:16
  • Patte,

    On se court derrière...
    L'odeur de l'HA est tout à fait agréable et présente. Depuis la fabrication, je ne me suis pas transformée en zombi, tout va bien.
    D'autant plus que c'est un lait à rincer donc je n'ai pas de craintes.

    Il existe une HE de feuilles de Magnolia et une de fleurs.
    Je ne connais pas celle de feuilles moins chère mais celle de fleurs demande à être diluée comme souvent les HE de fleurs qui sont de vrais bazookas olfactifs.
    En mélanges avec la lavande qui aime tout, je la trouve très agréable mais il n'est évidemment pas possible de comparer l'odeur d'une fleur fraîche et celle d'une HE.

    Je t'envoie un message car je n'ai pas reçu de mail.

    Posté par michele le 29 septembre 2008 à 18:19
  • Michèle elle est belle comme une sapote
    fine comme une gazelle
    tendre comme un bonbon
    vous savez celui que l'on n'oublie jamais
    généreuse comme une maman,miam
    et belle comme un soleil et un coucher de lune
    Vous savez quand, des fois ils se rencontrent
    et que nos mirettes s'allument
    et que cela suffit à calmer toutes nos craintes et éveiller tous nos possibles
    Moi aussi je t'ai envoyé 2 mails depuis la rencontre,reçus?
    Et puis, le Cathlyne...Bien fol si je ne m'y fie pas
    Nous sommes gâtées et pour ma part comblée par tes présents
    Mais elle est où Cath? que l'on entende ton rire et tes récits
    Michèle, je me suis permis de prélever un peu de ton gel crème à l'olivem pour ma Valentine fardée comme un clown, un rigolo
    tout de même auquel j'ai rajouté du babassu de AZ, elle est contente ma sorcière bien aimée
    Ce gel crème , je le mets du coup de pied au visage et c'est tout schuss...pas de tiraillements, pas de brillance...impec
    Merci ma dame

    Posté par mlk le 29 septembre 2008 à 18:56
  • Oui Pattoune, le Géranium c'est de chez mes narabes de mon ancien quartier
    tout de même eux qui ont inventé la distillation(Avicenne)
    Pas bio mais sûrement naturelle comme toi et moi et nous
    et puis c'est à rincer à grand coup de" splach" que j'adore aussi

    Posté par mlk le 29 septembre 2008 à 19:03
  • Très très jolie formule Michèle. Merci!

    Je suis suprise de cette phase huileuse si faible, généralement on dit que les huiles dissolvent le maquillage, serait-ce ici le rôle des gelifiants ? Pour l'effet "ploc-ploc" et la glissabilité on peut utiliser le démaquillant sur peau humide, il glisse alors particulièrement bien.

    Quel que soit le démaquillant ou le nombre de passage, ma peau tire un peu après avoir rincé à l'eau. L'effet nourrissant serait-il dû à l'olivem qui semble formidable ?

    Posté par malegria le 29 septembre 2008 à 19:24
  • La reine des émulsifiants a encore frappé: tu es ma grande inspiratrice sur le sujet.

    Avec 3%d'olivem, je suis surprise que tu aies eu un lait et non une crème (bon, la phase huileuse est toute mini). Ce qui signifie que je vais encore faire de nouveaux essais… (dès que j'ai 5mn).

    J'aime beaucoup tes correspondances: carthame jaune si solaire décliné en huile et en teinture; géranium en cire et en hydrolat…
    bref une vraie symphonie démaquillante…

    Posté par venezia le 29 septembre 2008 à 22:36
  • Merci Vanessa!

    Mlk,
    Catherine ne devrait pas tarder à rejoindre son île. Elle nous fera signe dès que possible, je l'espère.
    Je suis ravie que le gel-crème vous plaise. Je devrais le mettre sur ce blog...
    Tu as de la chance d'avoir une fille qui apprécie de jouer les testeuses.

    Malegria,
    la phase huileuse est faible mais l'association avec le tensioactif suffit pour bien nettoyer.
    Je pense que l'olivem compte aussi comme gras et pas seulement comme émulsfifiant. Il a une réelle action nutritive.

    Je crois que la forte proportion de gras dans ton démaquillant n'est pas gênante du tout, au contraire car tu y as mis du polysorbate et un tensioactif de l'exoméga.
    Je ne connais pas sa formule mais ce serait intéressant de savoir ce qu'ils y mettent comme agent nettoyant, et s'il y en a un d'ailleurs.

    Je pense aussi que dans la formule que j'ai copiée, les 2 gélifiants compensent la faible proportion de gras pour améliorer le glissant et le confort.

    Je compte en refaire à l'occasion en diminuant le tensioactif pour voir si on peut garder la même efficacité nettoyante et diminuer l'effet désséchant pour certaines peaux.
    Je t'en envoie un peu pour que tu compares.

    Venezia,
    Le tensioactif diminue la viscosité à mon avis. La présence de gélifiant et les 3% d'olivem devraient donner plus de corps.
    Je n'ai pas pu tester car la formule introduit le tensioactif dans la phase aqueuse donc c'est resté sous forme de lait dès le départ.

    J'ai dû ajuster le pH qui était à 7 pour avoir environ 5.
    Puis j'ai rajouté les CO2 et les HE qui ne sont pas comptés dans la formule de départ.
    Tout ça a dû allonger encore la texture.
    Il a tout à fait la même viscosité que le lait de Malegria.

    Plein de questions m'assaillent encore avec cette formule et je n'aurai pas assez de tête et de mains pour tout tester...

    Bises à toutes!

    Posté par michele le 30 septembre 2008 à 10:49
  • Il y a un moment que j'ai repéré cette association cellulose/xanthane dans les formules "officielles"... je devais la tester dans mon coeur de sucre et après l'ajout de xanthane, la texture me semblait assez solide comme ça...J'ai prévu pour le prochain coeur de sucre de tenter cette association en diminuant la quantité de xanthane pour diminuer l'effet texture dessert gélifié que je trouve un peu handicapant dans les manips ultérieurs.
    Je confirme pour la maturation, je dirais dès qu'on utilise un gélifiant. Il faut un grand minimum de 48h pour la texture finale.

    La couleur de la teinture de carthame serait aussi fugace que celle de la teinture d'hibiscus ? J'ai fait un lait douceur coloré en rose pastel qui a viré très rapidement au beige clair. Bon, cela n'augure rien de bon sur ce plan là en savonnerie alors ! Snif ! Mais bon avec la soude, va savoir, rien n'est perdu...

    Je dois refaire un lait nettoyant rinçable pour ma miss (qui c'est fait piquer le sien, grrrrrrrr)c'est malin maintenant j'hésite à refaire le premier à l'identique (avec du BTMS pour le côté glissant) ou à m'inspirer de celui ci ! lol

    Posté par bluetansy le 30 septembre 2008 à 11:26
  • J'espère aussi que la douce Catherine nous reviendra bientôt.

    Michèle même en comptant l'olivem dans la phase huileuse elle reste quand même toute petite (10%). On a l'habitude de voir des formules très riches en gras pour les démaquillants souvent du 50/50. C'est peut-être une idée reçue, en tous cas tu nous offres une nouvelle piste très affriolante.

    J'ai répondu à tes interrogations sur l'exoméga sur mon blog mais ce produit n'est pas un tensioactif pur (loin de là!) mon démaquillant au total, contient peut-être 2% de tensioactif ?

    Je serais ravie de découvrir le tien, merci beaucoup.

    Posté par malegria le 30 septembre 2008 à 21:17
  • Rectification sûrement même moins de 2% de tensioactifs au total dans mon démaquillant, je pense q ça vaut le coup de tester le mélange gélifiants + faible proportion de tensioactifs. Sinon j'ai constaté une réelle hausse de l'efficacité démaquillante avec l'ajout d'émulsifiants liquides qui ne nécéssitent pas de chauffe (chez moi un mélange de lécithine et de polysorbate 80). Même le mascara waterproof n'y resiste pas.

    Posté par malegria le 30 septembre 2008 à 21:31
  • - Blue,

    Je viens de modifier la température de chauffe de la cire de géranium après avoir lu ton billet.
    La couleur du carthame n'a pas pu être franche vu la faible proportion de teinture que j'y ai mise. J'avais rêvé que ça suffirait et ne voulant pas utiliser d'infusion pour d'évidentes questions de contamination, il a fallu réajuster.

    S. Cavitch parle un peu de l'utilisation de ces fleurs dans les savons mais surtout comme substitut des pistils de crocus sativa... Un savon au safran, où a t-on vu ça?


    - Malegria,

    merci pour l'INCI, je t'ai aussi répondu sur ton blog
    Est-ce que l'efficacité démaquillante recherchée est incompatible avec la douceur? C'est un vrai challenge...

    J'ai repris exactement la formule trouvée sur le site sans modifier la proportion de gras.
    J'ai même trouvé une formule d'eau démaquillante dite très efficace sans gras:
    - 1% seulement de tensioactif (coco glycérides)
    - 99% d'eau + conservateurs sans autres actifs.
    Je dois tester... car je me demande si nous, on ne met pas trop de bonnes choses dans nos nettoyants.

    C'est la raison pour laquelle je pense que les nettoyants devraient être indiqués seulement pour peaux sensibles ou non.

    Je pense qu'un démaquillant très gras est plus facile à tolérer sans tensioactif mais certainement moins efficace.
    Il faut trouver la juste association...

    Posté par michele le 01 octobre 2008 à 09:30
  • Ah, Michèle, je suis flattée de constater que tu as associé mon nom à l'une de tes créations, tu me fais trop d'honneur.

    Merci pour cette belle recette.

    Posté par Catherine le 04 octobre 2008 à 11:10
  • Je t'envoie ça!

    Posté par michele le 04 octobre 2008 à 12:50
  • Moi je suis Lyne
    Bonjour Cath, nous partageons ce grand plaisir et honneur
    Je témoigne par voix propre et par choeur d'ado mâle et femelle
    Le glu glu à l'olivem et le gel crème à l'olivem made by Michèle
    ont l'heur de plaire à mon neveu grand corps sain qui a squatté mes produits dans ma sdb et qui en ai ressorti en braillant "Yo, c'est de la bombe" et ma fille qui a aussi braillé "maman il prend tout"
    Bref, Michèle, une belle solution pour les Mâles en plus des filles
    déja conquises
    Multo Gracias

    Posté par mlk le 04 octobre 2008 à 14:03
  • Bonjour Lyne, j'ai hâte de voir ça... l'avantage pour moi c'est que personne ne nous "dévorera", si peut-être moi.....

    Posté par Catherine le 04 octobre 2008 à 17:32
  • Je suis fan de l'olivem(merci Venezia et Michèle) qui se prête à tout et qui permet des émulsions à mon experience difficilement ratables et qui plaît vraiment aux garçons
    Miss Maniguette est bien là vive et svelte dans le Cathlyn, un pur régal

    Posté par mlk le 26 octobre 2008 à 11:05
  • J'ai enfin pu tester ce lait... la texture, l'odeur, la couleur, j'adoooooooore, je me retiens pour ne pas le manger !

    Il laisse la peau parfaitement propre et douce ; par contre, j'ai l'impression que ma peau "tire" un peu après utilisation mais comme j'applique de suite ma crème, tout va bien.

    J'ai tendance à en utiliser trop à la fois je pense (je suis gourmande et j'ai du mal à me rationner...) mais je vais me contrôler pour faire durer le plaisir.

    Merci Michèle

    Posté par Catherine le 27 octobre 2008 à 11:40
  • Merci pour votre retour, j'avais raté ça.

    Catherine, je trouve aussi que ça tire un peu et encore une fois, je me dis qu'il faut que je recommence car mes nettoyants et démaquillants ne me satisfont pas encore.

    Je teste en ce moment une huile Nuxe que je trouvais pas mal et que je voulais refaire mais depuis quelques jours, avec le froid qui revient, ben, c'est moins bien... ça tire et ça dessèche!

    Posté par michele le 24 novembre 2008 à 18:25
  • 1er commentaire ici je crois .... je m'apprête justement à faire un lait de toilette pour mon fils, je vais peut-être m'en inspirer et reviendrai vous donner des nouvelles ^^

    Posté par lils le 27 septembre 2009 à 14:40
  • Merci Lils, bienvenue!

    Posté par michele le 28 septembre 2009 à 13:25
  • encore une super recette!! j'ai l'impression que toute une vie ne suffira pas à tester toutes tes recettes et idées!!! je vais commencer par une gelée nettoyante au rhassoul, et je verrais pour celle-ci après...

    Posté par estellka le 26 juillet 2012 à 21:26

Commenter l'article