Biwil "pépins de raisin" de Michèle

Défi Biwil

Par atelierdemichele

          Pour ne pas que Nin-8 nous sorte encore un savon de derrière les fagots qui va me mettre la pression, je m'empresse de publier le premier que j'ai réalisé.
En le testant encore tout à l'heure, je le trouve très acceptable malgré son odeur inexistante.

          Il faudrait un jour lancer un défi sur la recherche d'odeur dans le savon sans huiles essentielles. C'est ce qui m'a semblé le plus difficile avec les deux savons que j'ai réalisés pour ce défi.

       
                L'idée de départ

       J'ai reçu en cadeau de la part de Mlk des feuilles de Bois d'Inde, nom local antillais, il me semble. Mais où les trouve t-elle toutes ces plantes?

feuilles_bois_d_inde__pimenta_racemosa_


          En plongeant mon nez dans l'enveloppe de papier kraft, j'ai effectué un délicieux voyage dans les cuisines de mon  enfance.
Ce sont des feuilles de Pimenta racemosa Myrtaceae, une espèce de laurier très odorant que l'on trouve dans toutes les maisons tropicales et qui sert de condiment de base en cuisine au même titre que l'oignon et l'ail.

Ces feuilles vous débanalisent une sauce en un rien de temps.


          Vous connaissez certainement son huile essentielle vendue sous le nom de Bay , Bay Saint Thomas, ou Bay rhum, magnifique odeur épicée et fruitée à la fois.
J'adore cette odeur que je trouve réchauffante et rassurante.

Elle est recommandée pour le cuir chevelu alors pourquoi ne pas en faire un shampooing en barre? Vu l'opulente chevelure que je porte, je ne suis pas vraiment emballée par les soins capillaires qui ne me font pas rêver mais je me lave tout de même la tête...

          Puis je me suis résignée à les cuisiner en attendant l'inspiration. J'ai donc réalisé une sauce tomate aux feuilles de bois d'Inde avec des épices, des aromates  et des graines. Délicieux!

Et puis j'ai lancé le Biwil au lieu de bosser:
Je suis coincée à l'ordinateur en ce moment...

Et puis j'ai voulu ranger le bordel désordre dans la cuisine que je squatte depuis trois semaines avec mes cosmétos. Même que certains râlent parce qu'ils ont soi-disant besoin de la table ronde...

J'ai donc replongé le nez dans l'enveloppe de papier kraft et mon cerveau est parti au quart de tour.

          J'ai lâché le rangement de la cuisine et voilà le résultat: Un savon aux 10 graines et au bois d'Inde.

biwil

C'est un télescopage cosméto-culinaire comme je les aime.

 

             Les préparatifs

        J'ai hésité à faire un macérat glycériné ou huileux, une teinture ou une infusion des feuilles. Je voulais en capter le maximum de parfum et comme il s'extrait facilement  à chaud en cuisine (mélange de gras et d'eau), j'ai tenté l'infusion d'abord.

infusion_feuiles_bois_d_inde

Sa couleur "vin rouge" trompeuse devrait aller parfaitement avec l'huile de pépins de raisins à laquelle je pense très peu en savonnerie.

Je n'ai pas tenté le macérat huileux à chaud mais j'y penserai si je ne mange pas toutes les feuilles.

Je voudrais incorporer des graines dans le savon. Et pour savoir comment se comporte l'huile de pépins de raisin saponifiée, il faudrait que je puisse la tester sans ajouts.


          Je décide donc de faire un savon en trois couches.

Voici les gribouillages sur le cahier de préparations:

cahier_savons

 

           La formule pour chaque couche

 

- 30% huile de coco extra vierge bio et si odorante: 150g

- 70% huile de pépins de raisins: 350g

Eau ou Infusion très corsée de feuilles de Pimenta racemosa en glaçons: 100ml (attention, c'est une réduction d'eau!)

Soude pour un surgras de 6%: 70g

2 capsules de vitamine E à 500mg et 5g de lactate de sodium

 

A la trace de l'une des couches: 10 graines (moutardes blanches et noires, fenouil sauvage ramassé au bord de la mer cet été, cumin, carvi, poivre noir bio et cardamome verte bio offerts par Venezia, baies roses, coriandre du jardin et aneth)


graines

 

             Je fabrique donc trois fois 500g d'huiles que je coule à trois heures d'intervalle:

- une couche avec l'infusion corsée de feuilles de Pimenta racemosa pour dissoudre la soude en espérant garder la couleur rouge dans le savon, l'une de mes éternelles quêtes.

Au contact de la soude, l'infusion rosit et se transforme en beige rosé très doux, finalement très joli.

biwil_3e_couche

 

- une couche blanche sans ajouts avec de l'eau pour dissoudre la soude.

biwil_2e_couche

 

- une couche blanche dans laquelle je rajoute une cuillère à soupe de graines pulvérisées grossièrement au mortier

graines_pulv_ris_es

biwil_1ere_couche

 

          J'espérais secrètement que les baies roses gardent leur couleur dans la pâte en écho au beige rosé de la couche à l'infusion.

Pour l'instant c'est presque gagné mais je ne suis pas sûre que ça perdure au cours du séchage qui a déjà fait foncer toutes les nuances.

 

       J'ai commencé à découper les barres très classiquement :

biwil_superpos_s

 

Prise d'une inspiration de dernière minute, j'ai eu envie de faire des tours rectangulaires que je trouve finalement bien plus jolies.

Comme ça, ma binôme biwil pourra choisir celui qui lui plait le mieux:

 

biwil_tour

         

          Ce savon a une mousse fine, assez peu dense (heureusement qu'il y a 30% d'huile de coco!) mais il est déjà doux puisque 70% d'huile poly-insaturée dans une formule, c'est vraiment top!

J'imagine que dans quelques semaines, il donnera tout son potentiel même s'il ne sent rien du tout! Bououuououh!

P.S. Quel vocabulaire ont ces savonnières:  bibi, pépin... Chapeau les filles !


Autour du chaudron

  • Es tu consciente d'avoir signé pour te faire chapeauter ? lol
    Il est très beau ce biwil ! On dirait une tranche napolitaine ! On en mangerait !

    Posté par bluetansy le 12 octobre 2008 à 22:31
  • je vais finir par dormir devant cet ordi pour guetter les idées incroyables des biwileuses… Tu te plains de ne pas avoir de rouge, Michèle, mais je trouve ce savon tricolore d'un très grand chic…

    Posté par venezia le 12 octobre 2008 à 22:34
  • Roooo Michèle, c'est superbe!! Quelle belle recette! Bon il va falloir que je me magne le train moi!!!!!!

    Posté par bichon le 12 octobre 2008 à 23:08
  • Très impressionnant!

    Posté par Kaléas Fé le 12 octobre 2008 à 23:25
  • wow quelle imagination!

    on dirait du gateau*miam*

    Posté par Blandine le 12 octobre 2008 à 23:29
  • Michèle
    Je te donne ma plume, toutes mes plumes
    J'irais cueillir toutes les plantes
    Je mendierais à tous les jardins
    Pour m'émerveiller de tes contes
    et tours de magicienne
    Comment dormir maintenant
    sous la chaleur de ce Biwil
    hot et spicy
    Un biwil "Soukouss"

    Posté par mlk le 12 octobre 2008 à 23:38
  • J'adore le Bay-rum, j'adore les épices: celui-là, il a tout pour me plaire!

    Posté par Nin-8 le 13 octobre 2008 à 00:33
  • Bravo Michèle, avec ton descriptif tellement imagé, lorsque j'ai vu ta tour, j'ai vu les tours de San Gimignano. C'est drôle, tu décris des senteurs, des plantes plutôt exotiques et je vois la Toscane!

    Posté par loulou le 13 octobre 2008 à 01:37
  • ton savon est magnifique!!! J'adore la forme "tour" ça lui donne en plus un charme fou!
    Vous m'ébahissez mesdames!!

    Posté par jellylorum le 13 octobre 2008 à 07:35
  • C'est splendide.

    Posté par ka fée le 13 octobre 2008 à 09:19
  • Michèle, ton savon est trés trés joli, comme d'habitude, quelle finesse dans l'aspect, dans les couleurs... j'ai failli "adopter" l'huile de pépin de raisin mais je ne pense pas que j'aurais réussi un si beau look !

    Posté par Catherine le 13 octobre 2008 à 09:58
  • comme toujours, plein de tatonnement, d'expérience... u ne fais donc jamais rien au hasard?!!
    pour arriver à un savon qu'on oserait même pas utiliser! on dirait une tranche de gateau glacé, les filles je vous envie beaucoup, amusez vous bien!

    Posté par simsima le 13 octobre 2008 à 12:25
  • Chapeau, quelle créativité, il est magnifique!
    Visuellement, on dirait une tranche de gateau, au niveau de la composition, je trouve très sympa l'utilisation de plantes et d'épices.

    Posté par denva le 13 octobre 2008 à 13:21
  • zut mon commentaire a disparu (ou mal enregistré en pleine nuit ?).

    je reviens ce soir

    Posté par eau de rose le 13 octobre 2008 à 14:24
  • Il est ma-gni-fique! Comme quoi, juste deux huiles et tu fais des merveilles.

    Posté par zinette le 13 octobre 2008 à 18:04
  • Michel ce savon est ravissant.

    Et toutes ces épices ça fait voyager...

    J'imagine qu'il est légèrement exfoliant ?

    Belle réalisation en tout cas. Bravo !

    Crudité

    Posté par Crudité le 13 octobre 2008 à 23:21
  • Ce n'est pas une barre pour les cheveux alors ?
    J'aimais bien l'idée car j'utilise l'he de bay en lotion de rincage depuis des années ! (et il faut voir la crinière..)

    Comme toujours, j'aime bcp le déroulement de ton préparatif.
    Question : quel est le moment qui est le plus "jouissif" pour toi : avant, et tous tes tâtonnements, tes recherches etc..
    Pendant ?
    Ou alors après, avec le résultat obtenu et le sentiment de l'artisan qui a fait un bon travail ?

    J'ai zoomé sur tes gribouillages d'écolière : impréssionnant

    En tout cas, moi, j'applaudis dans la tribune...(mais comme je ne veux pas m'attirer des animosités, je vais m'abstenir de prendre partie..Courageuse mais pas trop ! Surtout vu les noms qui arrivent (Véné, Malegria etc...)

    Posté par patte le 14 octobre 2008 à 12:34
  • Après le commentaire que je viens de laisser sur le biwil de Blue, Patte, je vais éviter de prononcer certains mots...

    Mais comme il n'y a pas de mineures ici (rassurez moi, il n'y en a pas n'est-ce pas?) le plus jouissif (oui, je l'ai dit!)c'est tout: du début à la réalisation, chaque moment de l'élaboration est délicieux à vivre.

    Bon, il est tard, je débloque et mon compagnon de lit m'attend...

    Posté par michele le 14 octobre 2008 à 22:55
  • j'étais pas revenue depuis le début de semaine et je vois qu'il y a eu des merveilles depuis (je commençais à complexer).

    alors je recommence mon commentaire : miam miam, ton savon aguise ma faim Michèle. Ce dégradé de couleur sied (j'ai un doute sur la conjugaison) très bien à ton savon.

    je crayonne comme toi de temps en temps mais des fois sur le papier c'est bien plus facile que la réalité.

    Posté par eau de rose le 17 octobre 2008 à 13:27
  • Wouh !

    La version tour est une splendeur !!!
    Merci les filles pour votre partage, je me copie les recettes au cas où j'aurais le courage de m'y mettre.
    Organisez-vous pour faire un livre avec pleins de belles photos et de recettes (of course), moi j'achète !

    Posté par Oone le 10 novembre 2008 à 11:22
  • Il est drôlement beau Michèle
    Les feuilles de bois d'inde donnent donc le rosé?
    Bizarre que l'odeur n'ait pas perduré
    cela me donne envie de m'y coller
    j'en ai des feuilles et des teintures mais pas assez de temps

    Posté par mlk le 25 mars 2012 à 11:43
  • Oui c'est plus un beige rosé qu'un véritable rose mais il était très joli et stable.
    N'hésite pas à l'occasion d'en refaire si tu as des feuilles, elles sont super!

    Posté par michele le 25 mars 2012 à 19:35

Commenter l'article