savon biwil bi-sésame de Venezia

Défi Biwil

Par veneziapetitpois

Quand j’ai lu “un savon avec des huiles alimentaires”, c’est le mot alimentaire qui a fait tilt: je voulais faire un savon à croquer ou presque. J’ai donc cherché une huile qui permettrait des variations quasi culinaires… et si j’ai opté pour l’huile de sésame, dont j’apprécie par ailleurs les effets anti-dessèchement, c’est parce que j’ai pensé … purées de sésame, que je pourrais incorporer pour remplacer les huiles en surgraissage à la trace.

BIWIL, pour certaines ça a été “bibi”, “be cool”, … pour moi, c’est bicolore qui m’est venu à l’esprit. Je ne m’étais encore jamais lancée dans les savons bi-couches, c’était l’occasion. Je voulais du jaune et du noir (sésame doré et sésame noir) … si j’ai eu le sombre, la partie jaune a viré à l’orangé légèrement translucide, ce qui me rend insatisfaite. Ce qui ne me satisfait pas non plus, c’est que, malgré un choix d’ingrédients réputés pour fixer les parfums, le résultat final est très discret au nez. Les savons ont curieusement un parfum évanescent… de grenadine. Mais comme j’en ai assez de tergiverser: bien, pas bien, … tant pis, je me lance.

J’ai préparé pour chaque couleur des mélanges olfactifs et colorés différents

DSCN6011

Teintures de vanille et de safran au mastic

Pour le jaune:
-une teinture alcoolique de safran et de résine de mastic allongée à l’eau de fleur d’oranger (offerte par Mlk), le tout réduit et flambé avant emploi. 
-un mélange de fleurs de carthame (encore un cadeau de Mlk) et de  curcuma en poudre mixés et tamisés, ajouté à de la purée de sésame blanche et bio.
-un reste de macérat de vanille dans de l’huile de coco (on reste dans les deux huiles donc… )

DSCN6014
DSCN6015

En haut, poudre d'açai et flocons noir, en bas, purée de sésame et poudre de curcuma-carthame


Pour le noir:
-une teinture alcoolique de gousses de vanille broyées, filtrée et allongée à la l’eau de fleurs d’oranger, le tout réduit et flambé avant utilisation
-de la poudre d’açai, (le fruit très foncé d’un palmier amazonien aux vertus anti-oxydantes) déjà essayée avec succès sur un autre savon
- pour le sésame noir, je me suis souvenue d’un de mes achats expérimentaux dans une épicerie chinoise: des flocons déshydratés à base de sésame noir, riz noir et haricot noir, sucre, amidon et noix (à délayer dans l’eau pour obtenir un petit déjeuner d’un noir d’encre, fort consistant et pas si mauvais … )

DSCN6013

L'image sur la boite rend bien compte de la couleur du breuvage au sésame et haricots noirs

Pour l’eau de dissolution, j’ai préparé une infusion très corsée de fleurs de carthame et de poudre de curcuma dans de l’eau de fleur d’oranger.   

Ce qui donne:
(pour six savons d’un peu plus de 100g chacun):

150g huile de coco indienne (30%)
350g huile de sésame bio (70%)
6g acide lactique
71g soude
180g liquide dissolution à la fleur d’oranger

A la trace de la partie sombre:
5g flocons de purée de sésame noir (and co)+ 4 gélules de poudre d’açai
-15g de teinture de vanille réduite

A la trace de la partie orangée-que-j’aurais-voulue-jaune:
5g de macérat de vanille-coco
3g poudre de curcuma bio-fleurs de carthame
19g teinture de safran au mastic réduite
20g purée de sésame blanche et bio

J’ai procédé un peu au débotté


DSCN6016

Le mélange de la solution de soude et des huiles vient d'être fait

J’ai incorporé la solution de soude au mélange coco-sésame et j’ai tout de suite divisé la pâte avant la trace.

-Dans un tiers de la pâte, pour le noir, j’ai incorporé après une trace assez légère la teinture ainsi que l’açai mélangé aux flocons de purée sombre.  J’ai versé dans mes moules tronc-coniques pour avoir un chapeau sombre aux savons. 

Puis j’ai patienté… pas assez patiemment je crois. J’ai attendu 20mn avant d’attaquer le jaune. J’avais mélangé la purée de sésame à la poudre curcuma-carthame, je l’ai ajoutée après la trace ainsi que la teinture mastic-safran. Il y a eu une demi heure environ entre la première couche, encore très molle, et la deuxième; j’ai versé doucement, rien de sombre n’est remonté à la surface, j’étais ravie, je tenais à la calotte foncée.
Je suis passée à autre chose, notamment à la lecture des premiers biwil, c’était dimanche…  Toute guillerette, je suis allée contempler mes savons avant d’aller au lit et misère, tout avait me semblait-il, viré au grenat…



DSCN6022


J’ai démoulé le lendemain, ce n’était plus grenat, mais d’un orangé très safrané (j’aurais dû m’en douter, il y a du safran… ) qui devient peu à peu légèrement translucide. Il y a une calotte sombre, un peu irrégulière.
Je les appelerais volontiers mes mal aimés, les pauvres… je les aurais voulu jaune pâle et noir… ils sont orangé-anthracite.
La mousse est abondante et légère.

Je compte sur l'indulgence de sa destinataire, je l'espère moins à cheval que moi sur les couleurs…


Autour du chaudron

    Ca alors !!! Cet après-midi, je parcourais ton blog et je me suis arrêtée sur tes vizirs aux petits pois et j'ai eu l'idée d'un savon "houmous", à l'huile de sésame, au tahin et aux pois chiche... Je ne pensais pas que tu t'en rapprocherais avec le Biwil !!! Tu sais que moi aussi, c'était mes premiers bicolores...

    Je les trouve très beaux, comme ceux de Michèle...J'en mangerais...Ils ont l'air gourmands.
    Pourquoi mal aimés ? Moi je les aime bien !

    Posté par bluetansy le 14 octobre 2008 à 23:12
  • Une vraie merveille Vénézia, je suis bluffée!!

    Posté par bichon le 14 octobre 2008 à 23:14
  • Venezia, on dirait que tu as passé ta vie à fabriquer des savons!
    Une telle complexité, la pâte de haricots noirs, c'est étonnant.

    Que dire du safran? Je n'aurais jamais osé! Rassures moi ce n'est pas du vrai?!

    Dans ta teinture, le mastic, est-ce la résine que tu as dissoute?

    En tous cas, tu n'as pas à rougir de ton savon, la couleur fait penser justement à une résine avec des inclusions. Je pense que c'est dû à la transparence.

    Bravo Venezia et merci pour ta participation.
    Décidément deux huiles seulement, ça en inspire plus d'une.
    Quelle richesse!

    Posté par michele le 15 octobre 2008 à 08:15
  • J'oubliais... Et l'odeur? tu n'en parles pas.

    Posté par michele le 15 octobre 2008 à 08:16
  • Ah oui, je suis d'accord, tu n'as pas à "le mal aimer", un tel luxe et les couleurs sont très belle, moi je dis que ta biwillette est très chanceuse!

    Posté par zinette le 15 octobre 2008 à 10:10
  • Quelle réflexion dans la formulation, je suis très admirative. J'ai hâte de le recevoir

    Posté par ka fée le 15 octobre 2008 à 10:40
  • mais tu rigole ou quoi? elle est rès bien cette couleur! on dirait de l'ambre, en plus avec le sesame ça doit sentir booooon

    Posté par simsima le 15 octobre 2008 à 10:51
  • Merci, les filles, vous êtes trop gentilles…

    @Blue, j'espère que tu vas essayer le savon "houmous", l'idée est super… il faudra juste le ranger au bon endroit: dans la salle de bains et non dans la cuisine… je pense que ce qui est bon pour l'estomac l'est souvent aussi pour la peau (et vice-versa… )
    @Michèle: hum, oui, j'ai mis du vrai safran; j'en avais reçu en cadeau et mon amoureux n'aime pas trop ça dans la cuisine, autant en faire quelque chose… d'ailleurs, j'ai essayé de faire la recette avec des ingrédients que j'avais chez moi.

    pour la teinture de mastic: j'ai effectivement mis des grains de mastic dans de l'alcool à 96° (à peine coupé), ça a fait un liquide très odorant. J'ai filtré, coupé d'un peu d'eau de fleurs d'oranger ('ai noté les proportions si ça t'interesse) et rajouté le safran pour une nouvelle macération. J'ai eu une belle couleur jaune laiteux (les teintures précipitent souvent quand je les dilue). Ce que je n'avais pas prévu, c'est que la teinture de mastic… c'est archi collant. Je pensais récupérer les filamanents de safran macérés pour les incorporer à la pate, ça a été impossible. Après filtrage, j'ai obtenu une pelote resineuse… que j'ai dû balancer, la mort dans l'âme.
    Quant à l'odeur, comme je l'ai écrit, elle reste très discrete, (à peine sucrée grenadine) à ma grande deception. Après plusieurs essais avec les savons, je ne suis pas sûre que les teintures, malgré leur pouvoir odorant effectif (la teinture de vanille était très parfumée, comem celle de mastic-safran) resistent bien à la soude bazooka.

    @ka fée, je le fais un peu sécher avant l'expédition. je l'envelopperai dans un bout de soie qui correspond aux couleurs que j'aurais aimé obtenir. J'espère quand même qu'il te plaira.




















    Quan

    Posté par venezia le 15 octobre 2008 à 10:54
  • C'est la haute voltige, là!! On est vraiment dans la cour des très très grandes savonneuses avec ce défi!

    Posté par luléa le 15 octobre 2008 à 11:26
  • Très très jolis…

    Posté par Nin-8 le 15 octobre 2008 à 11:31
  • Venezia
    Je guettais ton apparition
    Le sommeil de moi a eu raison
    Alors tu t'es envolé sur ton tapis magique
    Traversé les continents
    Cueuilli tous les parfums
    Les tours de main
    Pris à chacun des fils de fantaisie
    Et tu déposes là
    Tel, le cygne noir de la couvée
    Un "mal aimé"
    A mes yeux L'oiseau de Paradis"

    Posté par mlk le 15 octobre 2008 à 11:38
  • C'est très intéressant de voir la façon dont chacune rebondit sur ce défi
    Vénézia et son tempérament épicurien qui croque la vie !
    Un savon transformé en un objet à croquer. Coquine va ! Avec Michele vous faites la paire...

    Toujours dans les tribunes, j'applaudis sans aucun favoritisme...

    Posté par patte le 15 octobre 2008 à 11:56
  • MlK!! Je ne sais plus de quoi je dois m'extasier, des savons ou de tes vers, tu m'emporte!!

    Dis-moi, tu n'as pas changé d'adresse, tu es toujours à r** F******* S**** D****
    Désolée mais je n'ai pas trouvé d'autre moyen de te contacter.

    Posté par zinette le 15 octobre 2008 à 11:59
  • Et bien pour un savon à croquer, il est tout à fait réussi Venezia. Toujours autant de recherche dans tes créations. C'est trés original tout ça. Bravo Venezia !

    Posté par Catherine le 15 octobre 2008 à 14:12
  • Venezia, on dirait qu'il manque une partie de ce que tu as répondu. C'est bizarre.

    Posté par michele le 15 octobre 2008 à 14:26
  • il ne manque rien,… mais j'avais fait des copié collé de mon message pour répondre dans l'ordre, et je n'ai pas vu tout l'espace blanc que ça avait engendré!

    Posté par venezia le 15 octobre 2008 à 14:57
  • Vénézia je suis sûre qu'il me plaira, j'en trépigne sur place rien qu'à l'idée de le tenir dans mes mains.

    Posté par ka fée le 15 octobre 2008 à 15:29
  • Vénézia, ton savon est magnifique! Pourquoi jouer les Caliméros, hein? Je suis persuadée qu'en séchant, il va devenir encore plus beau! Ton bewil bi-sésame safrané est une inspiration pour nous toutes et dire que tu débutes dans la savonnerie... peux-tu imaginer à quoi ressemblera ton 100ème savon? J'ai hâte de lire les commentaires de ta "bewilette" (l'essayer c'est l'adopter, j'adore ce mot!).

    Posté par Loulou le 15 octobre 2008 à 15:40
  • Avec la modification des couleurs du blog et le fond blanc, ton savon gagne encore en transparence.

    Cet amoureux qui n'aime pas le safran en cuisine, il faudrait l'ensorceler avec des biwil bi-sésame safranés!

    Posté par michele le 15 octobre 2008 à 20:03
  • Mais...

    ...mais il est terrible ce savon !!!
    Je passais par hasard (ou presque) et voilà que j'ai envie de faire des savons, un mal aimé...tsss
    Bravo à toutes, je me régale les yeux.

    Posté par Oone le 10 novembre 2008 à 11:13
  • J'en ai reçu un qui s'était mis sur son 31 avec de la dorure sur le dessus.

    Il sent très bon, ce qui m'étonne vraiment car on a tous eu de la difficulté à avoir une odeur dans nos biwils. Une indéfinissable odeur, orientale, je dirais.

    La texture aussi m'a surprise, j'aurais dit qu'il donne une sensation proche des savons au karité. Peut-être est-ce la pâte de haricot qui apporte son duvet?

    Magnifique savon Venezia, doux, odorant et toi aussi, tu n'as pas à être décue, il est superbe!

    Vous vous êtes vraiment surpassées les filles!

    Posté par michele le 11 janvier 2009 à 19:12

Commenter l'article