un biwil inca sa-griffe

Défi Biwil

Par malegria

Coucou tout le monde ! Je suis bien contente de me joindre à vous pour ce magnifique défi.

J'ai eu chaud... c'est mon tout premier savon et certaines savent à quel point il m'a été difficile de me lancer (voilà plus d'un an que, théoriquement, j'étais prête. Mais je trouvais toujours plein d'excuses...).

Avec ce superbe défi il était impossible de reculer et j'ai eu la chance de pouvoir compter sur la précieuse aide de notre Gentille Organisatrice, j'ai nommé l'experte et généreuse Michèle, qui m'a aidée de A à Z, avec des mails patients et détaillés, des encouragements sans cesse renouvellés, et un superbe pas à pas personnalisé.

 

IMGP0093

 

On comprendra aisément que j'ai choisi l'inca inchi, mon huile chouchou, petite merveille de mon Pérou d'adoption.

J'ai décidé de continuer sur cette voie et de réaliser un savon péruvien avec une infusion de griffe de chat, aussi appellée liane du Pérou. Tout comme l'inca inchi, l'uncaria tomentosa est une merveille de la biodiversité péruvienne, c'est une des plantes de la forêt amazonienne qui a le plus interessé l'OMS (après la quinine).

Sur le plan cosmétique elle a notamment des propriétés anti-inflammatoires, amincissantes et anti-âge. Elle colore l'eau d'un rouge-orangé très marqué qui n'a pas persisté dans le savon.

L'huile de coco utilisée dans mon biwil provient d'Iquitos, au coeur de la jungle péruvienne, c'est une huile merveilleusement odorante fabriquée artisalement par une association écologique de la ville, qui travaille étroitement avec les communautés natives.

 

IMGP0102 IMGP0097

déco de graine de sacha inchi & de graines d'achiote
déco de huayruro (graine porte-bonheur) et de graines d'achiote

 

Ne sachant pas trop ce que donnerait une aussi forte proportion d'inca inchi, Michèle m'a recommandé d'introduire un peu d'acide lactique, elle m'a aussi recommandé un surgraissage à 5%, une réduction d'eau pour palier aux problèmes d'humidité et blinder la formule en Vitamine E pour éviter l'oxydation du sacha inchi, qui est une huile fragile.

L'inca inchi aurait un indice de saponification de 191.60, comparable à celui de l'huile de soja.

Je vous livre la formule élaborée par Michèle, que j'ai suivie à la lettre.

120g HV de coco
280g HV de sacha inchi

57g soude
100g infusion de griffe de chat
2g d'acide lactique
5 capsules de vit E

 

IMGP0113 

 

Je crois bien qu'il s'agit d'un procédé à froid parce j'ai dissoud la soude avec une infusion congelée mise dans un bain d'eau glacée, avec des huiles à peine chauffées. La soude n'a pas beaucoup chauffé mais j'ai été très étonnée de voir qu'elle mettait du temps à se dissoudre, je croyais que cela allait être quasi instantané.

La trace (ou ce que j'ai pris pour la trace) est apparue presque tout de suite.

J'ai coulé dans des moules en sillicone et j'ai obtenu plus de savon que prévu car je n'avais considéré que le poids des huiles (erreur de débutante).

 

IMGP0095


Déco "tout pérou" avec inca inchi, huayruro, achiote et hercampuri (gentianella alborosea)

 

Ma biwilette choisira son favori ;)


Autour du chaudron

  • Elle en a de la chance ta biwilette ! Ces savons sont incroyables !J'ose à peine croire que ce sont tes premiers !

    Et ces ingrédients fabuleux ! Du grand art, bravo !!!

    Posté par Nansou le 21 octobre 2008 à 07:13
  • Et bien, il fallait oser !!!Participer à un concours savonesque avec son premier savon, voilà qui me laisse sans voix. Bravissimo,Malégria !! Michèle a eu là une super idée.J'ai parcouru attentivement toutes vos formules, plus recherchées les unes que les autres. Michèle : avoir réussi à entraîner Malégria dans cette aventure est un véritable tour de force. Bravo à toi et à vous toutes, pour cette créativité, ce souci de nous faire partager, vos craintes, vos échecs et ......enfin, vos réussites.

    Posté par moune le 21 octobre 2008 à 07:15
  • Ça y est, tu l'as fait… et merveilleusement réussi ton premier savon, Malégria. Un grand bravo pour cette création péruvienne La mousse a l'air aérienne à souhait et j'adore ta décoration amazonienne. Bravo aussi pour t'être lancée toute seule dans l'aventure savonnesque. Même si tu as bénéficié de l'appui si éclairé de Michèle, il fallait oser… Comme savonner est un virus très tenace,; j'attends donc avec impatience la suite de tes expériences avec la soude

    bises

    Posté par venezia le 21 octobre 2008 à 07:54
  • Toutes mes félicitations Malegria pour ces jolis savons exotiques et incas à souhait!

    Je tiens vraiment à te dire bravo pour ton courage car débuter en savonnerie dans le cadre d'un défi, c'est réellement rare.

    D'autant plus que je t'ai conseillé ce qu'on ne devrait jamais, au grand jamais faire en débutant: une réduction d'eau!
    Mais je te sais consciencieuse, disciplinée et prudente...

    Loulou en a de la chance, elle n'aura pas attendu pour rien.
    Alors comme je te le disais l'acide lactique peut expliquer le côté cassant car il n'y a pas d'excès de soude et ton savon est doux à l'utilisation.

    J'ai un doute sur celui que tu utilises: pur ou en solution à 60%?
    L'inca inchi donne peut-être naturellement des savons durs contrairement à ce dont je m'attendais.
    L'acide lactique n'est peut-être pas obligatoire. Il faudrait rentrer cette formule dans le calculateur d'Eau de rose pour voir ce que ça donne en termes de dureté.

    J'adore la déco mais j'aurais aimé en savoir plus sur ces graines inconnues: hercampuri et huayruro.
    J'espère que tu nous feras un petit billet sur ton savon et ces ingrédients si excitants.

    Merci pour t'être inscrite et bienvenue au club des savonnières compulsives. Je sais que tu es déjà prête pour le second!

    Eh oui Malegria ne veut pas défaire sa table tapissée de papiers journaux et compte faire le second dans la foulée! J'adore, le savon, c'est le gouffre sans fond pour tout le monde!

    Posté par michele le 21 octobre 2008 à 09:23
  • Félicitations! Un superbe début!

    Posté par Blandine le 21 octobre 2008 à 09:29
  • Comme moi, tu débutes dans la savonnerie, mais tu verras on ne se sépare plus de ce virus une fois attrapé, mais ce pour le plus grand bonheur pour toi d'abord et pour tous ceux qui t'entourent. Depuis que j'ai débuté en savonnerie, je dois fournir pour la famille, les amis enfin tous ceux qui constatent la différence avec les savons du commerce!!! Très beau début, j'aurai aimé pour mon premier avoir la chance d'être épaulée par un maître en la matière!!!
    Bon courage dans l'aventure savonnesque!!

    Posté par cathou le 21 octobre 2008 à 09:46
  • Ton premier? Il est tellement… Waow! Je savais que ça valait la peine d'attendre!

    Posté par Nin-8 le 21 octobre 2008 à 09:51
  • Quel premier savon !!!! Et cette décoration est somptueuse.

    Posté par ka fée le 21 octobre 2008 à 10:33
  • Yes !!!!
    Quand je pense que j'ai connu ton blog en faisant une recherche sur la griffe du chat..
    Bravo Malegria d'au delà de l'Océan

    Posté par patte le 21 octobre 2008 à 12:14
  • En ce jour est née
    Une belle au savon débutant
    A ses premiers pas
    D'attentives marraines ont veillé
    Mais, nôtre Sorcière des Andes
    De son pays aux Ors Incas
    Des ailes du Condor
    De la lumière du Machu Pichu
    de la sève du Copaiba
    De la force du Sangre de grado
    A extrait d'inconnues magies
    A enfanté con Allegria
    D'infinies promesses

    Posté par mlk le 21 octobre 2008 à 13:10
  • Quelle réussite Malegria, ils sont superbes !
    Oui, tu peux être fière de toi, même si tu as bénéficié de bons conseils ; pour une première, c'est fantastique.

    Et bien la boucle est bouclée en beauté avec l'inca inchi une de mes huiles préférées. Ce défi nous a offert une farandole de merveilles mais franchement Malegria je te dis BRAVO !!!

    Posté par Catherine le 21 octobre 2008 à 13:28
  • Je n'en reviens pas! Je suis l'HEUREUSE Biwilette!!! Malégria, tu es une femme de défi! Si Michèle n'avait pas lancer le Bewil, quand te serais-tu mise à faire des savons???
    Pour ce qui est de la dissolution de la soude, il faut lui donner un petit coup de pouce en mélangeant... mais tu accélères le processus d'exothermie en faisant cela. Il faut donc prévoir des glaçons ou de l'eau très froide pour maintenir une basse température pour ta solution.
    Malégria, toutes mes félicitations très admiratives pour ce tout premier savon
    JPS : je choisis le savon "porte-chance" donc un des deux premiers.

    Posté par Loulou le 21 octobre 2008 à 15:46
  • Bravo Malegria et bienvenue dans le club des savonnières, tu es tombée dedans, tu es perdue !
    Je trouve magnifique ton décor inca et Loulou a bien de la chance d'avoir un exemplaire (porte-chance en plus !).

    Qui se chargera de faire un tableau récapitulatif de vos merveilleux savons et de leurs propriétés ?
    J'ai ma petite idée et j'ai déjà le crayon en main pour tout noter, je compte bien tous les refaire.

    Posté par chabou le 21 octobre 2008 à 15:53
  • Bravooooo Malégria!!!!! Quel succès, c'est une première fracassante! mais tu ne sais pas dans quoi tu t'embarques!!! La savonnerie!!? Comme dit Michèle c'est un gouffre sans fond, pour notre plus grand bonheur!!!Encore bravo!Bizz

    Posté par Bichon le 21 octobre 2008 à 17:26
  • Magnifique Malégria, quel succès pour un premier!
    ça promet des merveilles à ce stade,
    MLK, tu as été bien inspiré, hein? forcément..

    Posté par zinette le 21 octobre 2008 à 19:46
  • Je suis sure qu'il s'agit là du premier d'une très longue série.

    Quel heureux hasard : finir sur un si beau soleil, une note si exotique,... !

    Je n'ai encore jamais essayé cette HV dans un savon mais tu nous donnes à toutes très envie.

    Bravo.

    Crudité

    Posté par Crudité le 23 octobre 2008 à 18:52
  • Oh la la je suis en pleine grippe les filles, je tiens d'abord à vous remercier chacune pour vos gentils commentaires et vos encouragements. C'était une grande première pour moi (mais ça ne sera pas la dernière).

    @Nansou, le thème inca est inspirateur et facile à trouver pour moi.

    @Moune, merci ma belle. Tu as raison, Michèle sait déplacer des montagnes (ma peur du savon en était une). Et toi, essaieras-tu l'inca inchi dans un savon?

    @Venezia Merci pour tes encouragements, j'ai été suprise par la mousse, je la trouve très belle mais j'ai peu d'éléments de comparaison.

    @Blandine, nin_8, ka-fée et patte merci, j'aime beaucoup la griffe de chat, en dehors de ses propriétés fantastiques, je trouve que le nom fait très sorcière.

    @Michèle, mon initiatrice, encore merci pour ta patience. En fait pour vous dire toute l'histoire j'ai bénéficié il y a un an d'un cours de savon particulier chez Michèle ...que je ne mets à profit que maintenant. C'est vous dire à quel point je flippais et à quel point Michèle a été vraiment très très patiente. A ma connaissance il y a peu à dire sur le hauyruro, elle est seulement décorative bien que sa réputation de porte-bonheur est extrêmement étendue au Pérou. Dans la jungle tous les enfants la portent en collier ou en bracelet. Les incas et la plupart des civilisations pré-incas de la zone l'utilisaient aussi.

    @cathou super une collègue débutante aussi !j'aimerais bien devenir fournisseur officielle des mes proches, tu dois faire d'excellents savons dis-donc pour que tous t'en réclament comme ça.

    @mlk alors là tu m'as gâtée, ce poème est vraiment charmant, il me touche beaucoup. Tout y est. Un joli poème personnalisé... muchos abrazos y carinos MLK

    Posté par malegria le 24 octobre 2008 à 07:02
  • @Catherine, nous feras-tu aussi un savon de ton île? Je suis sûre qu'il serait magnifique et... paradisiaque!

    @Loulou je cherche ton mail pour avoir ton adresse. Et vogue petit savon. Il restera en Amérique hé hé! En fait j'ai mélangé mais je crois que ça a été long parce que ma soude n'est pas sous forme de petites billes, ça fait un peu comme des amandes effilées.

    @Chabou Tu as raison je ne pense plus qu'aux savons... Cette idée de tableau récapitulatif est excellente!

    @Bichon, ça y est j'ai sauté, je suis perdue...

    @Zinette merci beaucoup pour tes encouragements

    @Crudité j'avoue que je ne pensais pas obtenir un si beau résultat. J'utilise déja pour les mains de ces savons et il offre déja une jolie dureté avec une vraie douceur sur la peau. J'ai peu d'éléments de comparaison mais ça m'a tout l'air que l'inca inchi est une très bonne huile pour les savons.

    Posté par malegria le 24 octobre 2008 à 07:19
  • Félicitations pour ce magnifique savon qui a su se faire attendre. Es-tu atteindre de la fièvre savonneuse ?
    tes savons me font penser à des biscuits que l'on nomme lunettes. ce sont des sablés avec 2 trous dans lesquels on coule de la confiture et on les appelle des lunettes parce que ça forme 2 trous comme des yeux.
    je devrais recevoir mon huile d'inca inchi dans la semaine. je comptais la réserver pour des recettes de cosmétiques mais je sens qu'un petit savon s'impose avec cette huile qui a l'air de bien mousser.
    alors Malégria, bienvenue au club des savonnières.

    Posté par eau de rose le 25 octobre 2008 à 23:43

Commenter l'article