Crème réparatrice au karité

Soins des enfants

Par atelierdemichele

          Décidément leur crème ne convient pas. Le parfum leur plaisait mais elle n'est pas assez nourrissante avec le froid qui arrive.

Je recommence donc avec mon ingrédient fétiche: le beurre de karité qui me semble très intéressant  pour toutes les peaux mais c'est un must pour les peaux sèches des enfants.

100_2841

Un guerrier féroce garde la crème    

 

           Celui que j'utilise cette fois-ci ne vient pas du Bénin comme d'habitude mais du Mali et nous a été offert à Venezia et moi sur un salon. Il est un poil plus odorant que celui dont j'ai l'habitude mais semble d'excellente qualité: étalement parfait, pénétration immédiate sans poisser.

Cette fois, je formule avec l'olivem 1000 (émulsifiant dont j'ai déjà parlé) ainsi qu'avec des cétyls esters comme épaississants.

 

          Pour accompagner le karité, j'avais écrit ma formule avec du coco fractionné et au moment de rassembler tous les ingrédients, force est de constater que je n'en ai plus. Mince alors, je l'aime bien dans les laits et les crèmes corporelles...

Je choisis donc une huile sans intérêt particulier, achetée juste par curiosité (il va falloir arrêter avec cette curiosité pousse à la dépense!) : l'huile végétale de pépins de pamplemousse.

Elle est différente de l'extrait de pépins de pamplemousse couramment utilisé comme soin traitant ou "conservateur" mais je n'ai pas d'informations particulières ni sur son extraction, ni sur sa composition exacte, ni sur ses propriétés, à part ce qu'en dit le fournisseur Gracefruit : c'est à dire les formules "bateau" caractérisant les huiles végétales.

          L'huile végétale de pépins de pamplemousse est jaune pâle, très fine avec une bonne pénétration sans film gras. Elle ne sent rien de particulier.

Elle est anti-oxydante, bonne pour les peaux sensibles et endommagées, riche en vitamine C.

C'est un sous-produit de l'industrie des jus de fruits. Elle serait donc produite de manière respectueuse et éthique puisque les pépins sont valorisés.

 

100_2829

Quelques ingrédients    

 

            La formule comporte entre autres:

- un peu de cire pour freiner la déshydratation. J'ai choisi la cire de candelilla qui est très dure et est une alternative intéressante à la cire d'abeille pour les végétariens.

- des huiles de pastel (Isatis tinctoria), de bourrache bio et de chanvre bio riches en acides gras essentiels que l'organisme ne peut pas synthétiser (omégas 3, 6 et 9).

Ce sont d'excellentes huiles pour les peaux sèches, eczémateuses et/ou vieillissantes qu'il faut impérativement introduire en 3è phase sans chauffer.

Elles ont été protégées dès l'achat par de l'anti-oxydant antiox-Cos et sont conservées au réfrigérateur.

 

100_2834

Gros plan en fin de fabrication

 

          Comme ces huiles sentent toutes les trois très fort, et qu'avec le beurre de karité, ça devient  "gore", je rajoute à la fin de la fabrication une huile essentielle que j'adore pour son odeur de bonbon bien chimique: l'HE d'Eriocéphalus punctulatus ou Camomille du Cap.

J'en ai trouvé au départ chez Aromantic qui semble ne plus en avoir puis chez Myrtea où je l'ai achetée en un ml avec beaucoup de regrets puisque je viens de mettre ce millilitre dans les 300g de crème que j'ai fabriqués!

C'est une huile que j'utilise comme les autres camomilles pour ses propriétés puissamment anti-inflammatoires. Elles sont donc utiles dans l'eczéma, les allergies et les dermatoses en général. Comme la camomille matricaire elle est bleutée grâce au chamazulène.

 

          Mon mélange odorant le plus réussi avec la camomille romaine a été : 15 gttes mandarine bio, 5 gttes lavande officinale bio, 5 gttes camomille noble.

La matricaire me semble bien plus difficile à marier malgré ses magnifiques propriétés réparatrices et apaisantes.

La camomille de Cap donne d'abord cette odeur surprise de bonbon rouge chimique puis devient très proche de la camomille noble.

L'une de mes bibles d'aromathérapie préférées la qualifie de "powder fruity fresh camomille-like", c'est dire...

 

Quelques infos sur la flore sud-africaine chez Venezia

Quelques information sur un site anglais spécialisé dans les camomilles


100_2835

La mise en flacon à travers l'entonnoir en inox désinfecté

 


Formule de la crème réparatrice au karité :

- Phase huileuse

7% HV de pépins de pamplemousse

5% Beurre de karité

4% olivem 1000

3% Cétyls esters

0.5% vitamine E

0.5% cire de candelilla


- Phase aqueuse

71% eau de source corse Georges (existe en bouteilles de 125ml très pratiques pour ne pas gaspiller)

3% glycérine végétale bio

1% poudre de miel

1% aloe vera concentré x 200

0.5% gomme xanthane


- Troisième phase

1% huile de bourrache bio

1% huile de pastel

1% huile de chanvre bio

0.5% conservateur


et 1ml d'HE d'Eriocephalus punctulatus pour 300g de crème.


Cette jolie crème vert très pâle peut être conditionnée en pot pour offrir pendant les vacances :

100_2838

 

ou en flacon pompe pour les loustics :

100_2839

 

Une formule simple de crème réparatrice au karité :

- 20/25% maximum de phase grasse:  avec entre autres 5% karité, 7% huile végétale fine comme le jojoba, 3% alcool cétylique ou cétyl esters, 0.5% cire végétale ou d'abeille et le reste en émulsifiant et vitamine E.

- 70/75% de phase aqueuse: eau de source, 3% glycérine, aloe vera, miel, silicium organique...

- 5% troisième phase: conservateur, 3% huiles fragiles réparatrices (bourrache, chanvre, onagre, rose musquée, inca inchi...), 0.5 à 1% HE de camomille et lavande.

Si vous avez du mal à formuler en fonction de votre émulsifiant, sonnez ici. Je reviendrai si je le connais.

 


          La crème  pénètre très vite en laissant la peau souple et discrètement parfumée, elle sent un peu le pétrole-chimique (comment ça c'est contradictoire ?!) tout de même mais mes fils adorent !

Il parait que c'est même mieux que la vanille/cacao dont ils se sont bien vite lassés. Heureusement que je n'en avais fabriqué que 200g.

On part la tester au bord de la mer dans le vent et le froid !


Autour du chaudron

    Merci beacoup pour la petite recette "lot de consolation", Michèle.
    Je n'ai pas la moitié des ingrédients pour réaliser la première.Mais je suis bien tentée par sa lointaine cousine. Quel est l'ingrédient qui donne cette jolie couleur ? C'est une bonne idée d'aller tester les crèmes là où elles doivent servir ! Je referais bien une crème grand soleil, moi !

    Posté par moune le 26 octobre 2008 à 19:37
  • Que d'huiles qui me font rêver… L'olivem commence à bien piquer ma curiosité aussi! Dommage que j'ai pas (du tout) la peau sèche!

    Posté par Nin-8 le 26 octobre 2008 à 21:39
  • tu m'impressionnes avec l'he d'eriocéphalée !
    Aie ! Ca doit faire tout drôle de voir disparaitre ainsi son ml dans d'un coup...
    Je ne savais pas que Mytrea en vendait. Mais vu son prix, quand je lis son nom dans une formule de Vénézia et ici pour la tienne, je traduis par Camomille noble
    J'oserais pas l'utiliser, je crois que je ne ferais que la sniffer !
    Ta crème doit être particulièrement apaisante. Va t elle calmer les grands gamins ?

    J'apprécie le fait que tu donnes à chaque fois une formule plus synthétique et à la portée de chacun dans tes recettes

    Merci Michele

    Posté par patte le 26 octobre 2008 à 22:27
  • je vais tester ta synergie HE avec la camomille car je ne sais jamais avec quoi la marier!

    Posté par Blandine le 27 octobre 2008 à 09:39
  • Juste en regardant la photo de cette crème, j'imagine qu'elle a une texture aussi légère que cette que tu m'as offerte pour eczéma et que j'ai tant aimé ; l'odeur doit aussi être "spéciale", tu sais si bien créer des synergies qui ne ressemblent à rien d'autres et que j'aime tant en général.

    Je trouve qu'ils sont bien gâtés ces enfants et qu'ils ne mesurent sans doute pas la chance qu'ils ont d'avoir une maman qui a autant de talent pour leur fabriquer de beaux produits si efficaces...

    Tout comme Patte, j'apprécie que tu indiques l'équivalence pour celles qui n'ont pas tous ces beaux ingredients.

    Merci Michèle

    Posté par Catherine le 27 octobre 2008 à 09:58
  • Michèle, je ne te sonnerais pas durant ton escapade
    car toute ma tribu est habillée en collection Olivem
    Et moi je porte du V&M très gâtée je suis
    Donc mes pouces de cosméteuse baîllent d'ennui faute de testeurs
    Vivement les demandes et la suite de ta collection Olivate
    Oseras tu un bain de mer?
    A bientôt

    Posté par mlk le 27 octobre 2008 à 10:50
  • Michèle, cet Olivem commence vraiment à m'intéresser, elle a l'air superbe cette crème.
    merci de pour tes belles recettes.

    Posté par zinette le 27 octobre 2008 à 14:19
  • Merci Michèle pour cette belle démmonstration de crème pour monstres aux nez, malgré tout, délicats!!! Le TP en direct, j'adore!
    Je suis bien contente de voir réapparaître Monsieur qui tu sais!
    Pour augmenter l'effet apaisant pourquoi ne pas remplacer l'eau par une infusion de camomille ou de mauve. J'agrémenterai la formule avec un macérat de calendula et/ou de camomille. Je trouve que calendula et camomille se marient bien pour apaiser et adoucir la peau.
    Est-ce que je peux connaître les références de "l'unes de tes bibles d'aromathérapie préférées", stp??? Merci!
    Bonne vacances Michèle et bon repos!!!

    Posté par Loulou le 27 octobre 2008 à 15:00
  • Merci pour cette jolie formule Michèle. La texture a l'air superbe, et je l'imagine encore mieux après avoir eu le plaisir d'essayer certaines de ctes crèmes dont la texture gonflante et l'étalement me ravissent.
    Est-ce que la poudre de miel, l'aloe et la glycérine remplacent ici le couple habituel NFF + glycérine ?

    Posté par malegria le 27 octobre 2008 à 21:40
  • Wouaw, bien trop ompliqué pour moi cette recette!

    Posté par Aricia le 28 octobre 2008 à 09:06
  • Quelle belle recette, merci bcp pour la suite : recette simplifiée, elle me convient tout à fait celle ci et je vais en prendre modèle..alors mes émulsifiants sont MF et VE, si tu peux éclairer ma lanterne afin d'afiner ta recette, autrement j'ai tout ce qu'il faut sauf silicium organique. Bonnes vacances!!!

    Posté par cathou le 28 octobre 2008 à 17:53
  • Ctte formule me plait baucpup, mais tu es sévère envers le premier lait qu tu avais fabriqué et qui sent si bon le cacao…

    J'avais rapporté du Cap de la camomille d'afrique du sud mais je l'avais trouvée déjà diluée, elle sent donc déjà plus la camo que le bonbon. j'adore les camomilles que je mélange souvent (parfois meme billard à trois (voire à quatre)bandes: camo romaine, diluée, celle de néoils (merci à Chabou qui m'as approvisionnée avant de partir), camo du cap diluée, et extrait CO2 de matricaire d'un bleu profond… plus une pointe de "gulestan", -pour faire plaisir à Patte- qui renferme, entre autres, de l'He de camo sauvage d'Afghanistan, mais le flacon tire à sa fin et pour en avoir un autre, je pense que c'est râpé…

    J'ai des adresses de sites d'ingrédients sud africains… peut être oserai-je un jour une commande…

    Posté par venezia le 28 octobre 2008 à 22:00
  • toute à mes déclinaisons de camomille, j'en ai oublié de te souhaiter bonnes vacances -pas trop venteuses, mme s'il s'agit de tester la creme…-

    Posté par venezia le 28 octobre 2008 à 22:02
  • J'allais me désespérer de ne pas pouvoir tester ta formule qui a l'air pleine de de belles promesses et puis que vois-je? Une formule simplifiée! Je cogite pour l'instant (j'ai encore pas mal de crème de jour aussi...) mais je sens que le froid aura raison de mes réticences très bientôt... Merci Michelle!

    Posté par Vanessa le 29 octobre 2008 à 14:37
  • Et voilà, testée in vivo, la crème fonctionne très bien mais... l'odeur est vraiment couverte par le karité à l'application mais la tribu des "Nez délicats" ne semble pas gênée.

    - Moune, le vert pâle de l'huile de chanvre aussi a disparu. C'est maintenant une crème "crème".

    - Ninette, l'olivem se prête à des textures extrêmement fines qui conviendraient à des peaux mixtes ou grasses.

    J'en ai fait des gel-crèmes:
    .5% olivem 1000
    .95% eau, hydrolats, actifs, conservateurs, HE sans autres gras que l'olivem.

    La texture peut être un peu fragile ou bien tenir sans que je n'ai pu déterminer pourquoi mais c'est un gel crémeux très très agréable.

    - Patte, mes loustics le valent bien, tu sais

    - Blandine, j'ai adoré ce mélange. Essaie et dis m'en des nouvelles.
    Il mûrit formidablement bien dans les émulsions dont les parfums me causent souvent des sueurs froides comme tu as pu le remarquer.

    - Catherine, elle est plus couvrante que la crème eczéma (fabriquée pour l'été) que tu as eue.
    Je l'ai lestée pour l'hiver et mes fils avaient vraiment la peau très sèche.
    Ils mettaient leur crème et ça ne se voyait pas...

    Le beurre de cacao n'a pas les mêmes propriétés que le karité.

    - Mlk, un bain de mer, tu veux ma mort!
    Jamais sous ces latitudes en automne, ni même en été d'ailleurs...
    Non, je la regarde, j'y vais à peine avec mes bottes fleuries, je me recharge en iode et c'est bien assez.

    - Zinette, j'adore l'olivem. En fait j'adore les émulsifiants, je crois.

    - Loulou, les ingrédients que tu cites sont dans la panoplie de départ mais je cherche toujours à faire efficace et peu odorant.

    Et c'est difficile. Mais là mes fils me l'ont dit sans ambages, il n'était pas efficace le lait au cacao malgré sa bonne odeur.
    Je pense qu'ils connaissent la sensation de soulagement procurée pas les crèmes malgré la réticence à l'appliquer.

    Mon manuel est "the aromatherapy practitionner reference manual" de Sylla Sheppard-Hanger très très complet sur toutes les HE existantes je crois, avec des mises à jour régulières.

    Je l'avais acheté directement à l'auteur à un prix honteusement élevé vu que c'est une reliure à spirales en deux volumes mais je ne le regrette vraiment pas.
    Il y a tout de manière très synthétique.

    - Malegria, je ne crois pas que l'efficacité hydratante soit identique au NFF.
    Dans cette formule, je recherchais surtout l'aspect nourrissant même si j'ai monté à 1% l'aloe vera 200 au lieu des 0.5% habituels.

    - Aricia, il suffit de faire la crème que tu veux avec 5% de beurre de karité. Ce n'est pas si compliqué...

    - Cathou, voici une ébauche avec MF/VE:

    * Phase huileuse: 5% karité, 7% jojoba, 4% VE, 3% alcool cétylique, 1% vitamine E

    * Phase aqueuse: 5% MF, à calculer (Eau, HA), 10% gel d'aloe vera, 1% poudre de miel

    * Troisième phase: à calculer (conservateur), 3% (bourrache, onagre, inca inchi... en mélange), 0.5% HE (camomille, lavande, bois de rose...)

    Il te suffira de compléter le pourcentage de ton conservateur puis de faire la soustraction de tous les ingrédients d'avec 100% pour avoir ta proportion d'eau et d'hydrolats.

    Si tu as besoin d'autres renseignements, dis moi.

    - Venezia,
    Le lait au cacao n'est pas en soi mauvais, je l'ai personnellement utilisé conjointement à mes fils sur le corps avec beaucoup de succès.
    Il n'est juste pas adapté à leurs besoins.

    je vais rester "thérapeutique" et ressortir les HA, le chaulmogra etc... pour la prochaine fournée.

    - Merci Vanessa, tiens nous au courant de tes essais.

    Posté par michele le 03 novembre 2008 à 22:33
  • Michèle, j'ai bien vu que les ingrédients sont dans ta recette. Et c'est justement pour cela. C'est comme lorsque tu mélanges un hydrolat et son HE, tu potentialises ton complexe aromatique. Il me semble que c'est la même chose avec un macérat et son HE. Les résultats du mélange des deux est puissant.
    Merci pour la référence que je ne connaissais pas du tout.

    Posté par Loulou le 04 novembre 2008 à 15:22
  • Je vais copier ta recette "loustic" Michèle et mettre en flacon pompe
    car la maman est vraiment trop "roots" sans he, car j'ai des macérats maison tout à fait convenables pour mes petiots et puis pendant que j'y pense, les hommes de mon entourage très pragmatiques et pas totalement "c..s" sentent comme des envies de se tartiner au vu de tes recettes ...aurais tu cela dans tes carnets secrets,

    Posté par mlk le 02 décembre 2008 à 19:59
  • Michèle, ma curiosité se porte non pas sur la Camomille du cap, mais sur l'HV pastel; Où en s-tu trouvé ? Quelles sont ses propriétés ?

    Posté par Nansou le 07 janvier 2010 à 07:43
  • Nansou, je l'ai eue par copinage et ce n'est pas possible autrement dans les faibles quantités qui m'intéressaient.
    J'en avais fait profiter Venezia et Bluetansy à l'époque.

    J'en trouvais en 10ml à un prix stratosphérique chez Codina et il me semble en avoir vu quelque part d'autre mais où?
    Elle se rapproche de l'huile de brocolis qui est aussi une brassicaceae.

    Posté par michele le 08 janvier 2010 à 14:48
  • Je viens de relire le post de Bluetansy sur cette huile et en relisant les commentaires, Mr Léopold propose des envois par colissimo pour les touilles maison.

    labelbluecosmeto.canalblog.com/archives/2008/09/18/10622179.html

    Si tu es intéressée, vois sur les céphées si plusieurs personnes en veulent.
    On en reparle?

    Posté par michele le 08 janvier 2010 à 14:53
  • OK merci !!! Je ne savais pas qu'il était si compliqué de s'en procurer ! Oui, je vais voir sur les Céphées si ça ferait des heureuses !

    Posté par Nansou le 08 janvier 2010 à 15:53
  • Je viens d'acheter de l'huile de pastel ici :

    http://www.atelier-cosmetic-bio.com/huiles-vegetales-macerats-minis-huiles-xsl-370_214_410.html

    Il ne faut pas rater sa recette !

    Posté par Irene le 08 janvier 2010 à 16:32
  • C'est clair que je vais m'inscrire sur les céphées ...

    Posté par Irene le 08 janvier 2010 à 16:33
  • Merci Irene pour le lien, ça pourra être utile !

    Je viens d'envoyer un mail au monsieur qui produit l'huile, j'attends sa réponse pour les quantités et tarifs.

    Posté par Nansou le 08 janvier 2010 à 18:17

Commenter l'article