"De Mysore à Tombouctou": Beurre corporel santal - karité

Soins du corps

Par atelierdemichele

          Pour ma première formule de cosmétiques en 2009, j'ai eu envie d'une bonne crème nourrissante, qui pénètre vite et qui sent bon.


J'aime beaucoup les beurres corporels qui présentent un avantage sur les baumes car ils ont une phase aqueuse hydratante.

Je les formule en général avec un émulsifiant permettant un côté un peu gras, pour les pieds par exemple. Mais tout le monde n'apprécie pas cette sensation pour la peau du corps.

cosm_to_049
         

          Il faisait -7° hier matin, il y a de la neige partout, les routes sont plus ou moins bloquées et devant le peu d'activité qui se profilait pour la journée, j'ai pu sortir fioles et flacons, investir la cuisine déserte et ... je suis partie de Mysore vers Tombouctou en passant par Tunis.

Traduction: Huile essentielle de santal de Mysore, beurre de karité et néroli de Tunisie sous forme d'eau florale et huile essentielle.
Le tout dans un beurre corporel avec 30% de beurre de karité qui n'est pas "lourdingue" grâce à l'olivem 1000. Il permet une pénétration rapide, surprenante pour une telle texture.

cosm_to_048

          La formule vient du site indiqué par Mlk où j'ai trouvé une recette de body butter à l'olivem 1000.
Elle est vraiment facile à faire en naturel et donne un beurre consistant qui rappelle un peu l'aspect de la crème au pot bleu sans le côté cireux dû à l'acide stéarique qui fait sa particularité.

          Je l'ai testé ce matin même sur mon visage pour lequel, je cherche une solution en ce moment et j'adore... pour l'instant.

Sur les mains aussi, il est parfait.

Pour le corps, on aurait envie de le rendre un poil plus glissant mais la formule est si simple que je ne voudrais pas trop la modifier avant de finir le pot.



Formule du beurre corporel "De Mysore à Tombouctou"

- Phase A
6% olivem1000
2% cire d'abeille en feuilles de Bilby (indispensable à mon avis. Diminuer la proportion pour celle de l'apiculteur)
30% beurre de karité du Bénin
0.5% vitamine E
2% Tocolive (insaponifiables de l'olive) à remplacer par du squalane d'olive

- Phase B
33% eau de source
20% hydrolat de néroli bio
3% glycérine végétale bio
1% arrow root tamisé

- Phase C
0.5% géogard 221
2% huiles essentielles

 

cosm_to_043
Les deux phases dans le bain-marie


Mode opératoire:

- Peser un bécher propre vide et noter le chiffre obtenu.

- Y mettre l'arrow-root et ajouter petit à petit l'hydrolat en mélangeant à la cuillère magique sans former de grumeaux.
Ajouter le reste de la phase B, mélanger et porter à 75°.

- Peser la phase A dans un autre bécher et porter à 75°.

- Verser A dans B sous agitation au mixer électrique.
Mixer pendant 5 mn pour former l'émulsion.
Mélanger continuellement avec une maryse jusqu'au refroidissement.

cosm_to_044
L'émulsion avant l'ajustement de la quantité d'eau


- Peser le bécher et retirer le poids du bécher vide du chiffre obtenu.
Vous devez obtenir un poids proche de la quantité de crème que vous voulez fabriquer, ôté du poids de la phase C.

Ajouter le poids manquant en eau ou hydrolat et mélanger délicatement à la maryse


Pour les 200g que j'ai fait, il me manquait 6g d'eau évaporée pendant la réalisation de l'émulsion.

Si on ne rectifie pas le poids d'eau manquant, on obtient une émulsion plus grasse que celle prévue. Plus le volume de crème réalisé est faible, plus on a de chance de perdre de l'eau au chauffage.

- Ajouter la phase C et bien mélanger.
Couler en pots à large ouverture et prévoir une spatule pour s'en servir.


          La texture épaissit un peu plus en 24 heures.

Cette formule ne nécessite pas de modifier le pH qui est d'environ 5. La formule d'origine donne une fourchette de 6 +/- 0.2.


          On obtient donc un beurre épais qui ne graisse absolument pas la peau mais la laisse souple et nourrie.

J'ai hésité sur le taux d'arrow-root qui me semble a posteriori un peu élevé (seulement 1% pourtant).
J'aurais aimé un peu plus de glissant et je pense la refaire avec du sea silk et du silicium organique.


cosm_to_045

       

           J'adore le mariage du santal et du néroli, luxueux s'il en est, mais très réchauffant en ces temps glacés.

Il provient d'un mélange que j'ai fabriqué en avance et couvre bien l'odeur de mon karité que je trouve plus odorant que d'habitude.

Mélange parfumant:

- 2 parts de néroli de Tunisie
- 4 parts de lavande fine
- 5 parts de santal de Mysore



        Si vous avez de l'olivem 1000, n'hésitez pas, comme moi, il vous réconciliera avec les crèmes épaisses.

30% de beurre de karité. Aaah là là, c'est le bonheur !


Autour du chaudron

    Michèle, K pour Michèle
    Je l'ai faite aussi celle là et te la destinais
    ben oui 30% de Karité=Michèle,mais déclinée à l'oranger et fouettée au fouet ballon ce qui lui donne une texture mousse
    C'est vrai qu'elle manque de glissant et j'avais pensé au fucogel pour améliorer et puis c'est un ingrédient nouveau pour moi
    Je n'ai pas mis d'amidon! c'est vrai aussi que c'est un doudou pour se dorloter avec ce froid
    Mais tu la mets sur le visage aussi?

    Posté par mlk le 07 janvier 2009 à 13:57
  • c'est le bonheur!

    Par les températures polaires de ces derniers jours, c'est sur une crème pareille c'est que du bonheur! Moi qui raffole du karité, je sens que je vais dès ce soir tenter l'expérience. Crois-tu que l'on peut remplacer l'arrow root par de la sève de bambou (je viens juste d'en commander) et que j'ai intérêt à la dissoudre dans l'eau comme toi ?
    Pour le glissant, peut être qu'il suffit d'augmenter la dose de squalane, je pense qu'on devrait pouvoir aller jusqu'à 5-6%.
    Super recette en tout cas !

    Posté par lolitarose le 07 janvier 2009 à 14:05
  • j'adore cette formulation merveilleusement simple. L'idée olivem+cire d'abeille est vraiment tentante. Tu ne crois pas qu'on pourrait tenter le one pot?

    Posté par venezia le 07 janvier 2009 à 14:24
  • Tu me tentes vraiment avec l'olivem, j'ai vraiment envie de l'essayer celui-là...;

    Posté par cathou le 07 janvier 2009 à 16:48
  • j'aurais du te lire avant de faire le lait pour le corps pour mon chéri ! je n'aurais pas galéré autant avec mon ph élevé à faire baisser et j'aurais eu une creme bien protectrice comme il la veut!
    je vais me procurer de l'olivem, ça a l'air génial cet émulsifiant!

    Posté par christine le 07 janvier 2009 à 17:20
  • J'applaudis !
    Peut être pas pour le visage, mais pour le corps, c'est un rêve !
    J'ai adopté l'Olivem avec un bonheur...Alors je décline désormais
    Questions au sujet de l'olivem 1000 :
    *tu as noté que l'Olivem était assez exigent : il faut vraiment que la t° de l'eau et celle de l'huile soit la plus proche possible, sinon...Ce qui n'est pas le cas de la Polawax qui permet plus d'écarts
    *Sais tu pourquoi au début, quand l'émulsion commence à prendre, il se forme comme des petits grains -qui peuvent soulever un mouvement de panique la 1ère fois...- ? Cela vient de l'Olivem ou de son association avec l'alcool cety ? Je travaille avec un fouet à main..

    J'imagine le parfum de ta synergie si précieuse...Il me manque juste le néroli et le santal !!!
    Merci Michele

    Posté par patte le 07 janvier 2009 à 23:00
  • 30% de karité waouh Michèle effectivement ça te manquait! Cette crème doit être une merveille de douceur pour la peau. J'adore cette texture, sur la photo on dirait un peu la texture d'une chantilly, est-ce ça?

    J'aime aussi quand la crème corporelle laisse un film protecteur légèrement gras sur la peau, qui devient douce douce douce...

    Posté par malegria le 08 janvier 2009 à 05:23
  • Jolie crème, on en mangerait !
    Il faut vraiment que je me procure de l'Olivem...
    Je vois bien le beurre d'argan pour les pieds que j'ai tant aimé avec de l'Olivem.

    Je vois que vous avez bien froid en France en ce moment, si vous saviez comme j'ai chaud ! des températures au-dessus de la normale chez moi.
    Michèle, penses-tu que je puisse faire des crèmes légères intéressantes avec l'Olivem ?

    Posté par Catherine le 08 janvier 2009 à 09:39
  • Ah, comme d'autres, je n'ai pas d'olivem (ni les moyens d'en commander pour l'instant...) Quels changements interviendraient si j'utilisais de la polawax à la place??? A bien y regarder, je n'ai pas de tocolive non plus, décidément le destin est contre moi! J'imagine que la texture serait différente sans ces ingrédients...

    Posté par Vanessa le 09 janvier 2009 à 12:16
  • J'ai pris le billet pour ce voyage odorant et cocoon
    je n'ai eu que quelques minutes de vol, pour un envol de plusieurs heures dans un habit parfumé et satiné
    Il faut vraiment essayer les copines la formule de Michèle pour un hiver douillet et je dirais très "sensuel" Michèle ton mélange odorant

    Posté par mlk le 09 janvier 2009 à 17:05
  • Coucou tout le monde,

    - Mlk,
    Nous avons donc les mêmes goûts! Merci beaucoup pour ton cadeau.

    Je trouve ton beurre plus glissant que le mien. Qu'as-tu mis à la place du tocolive?
    Il est moins compact aussi grâce au fouet ballon que tu adores je suppose.

    J'aime beaucoup le parfum mais qu'as-tu utilisé comme mélange?
    Il sent bien plus que l'orange et j'aurais dit qu'il y a de la rose dedans...

    J'aimerais bien ta formule Mlk, si elle est notée quelque part

    - Lolitarose,
    Je pense que la sève de bambou peut s'utiliser de la même manière que l'arrow-root. Normalement, le formule de départ est faite avec du polyacrylate de sodium, un polymère qui sert à capter l'eau.
    J'ai hésité à la remplacer par la gomme xanthane et la forte proportion de karité m'a fait lui préférer l'arrow-root qui peut aussi capter de l'eau.

    A postériori, c'est peut-être trop 1% car du coup le beurre manque de glissant.
    La formule de Mlk est mieux et elle nous dira ce qu'elle y a mis exactement comme corps gras. Peut-être a-t-elle augmenté la part d'huile fluide.

    - Venezia,
    Le "one pot" avec la cire d'abeille devrait se faire à température contrôlée pour éviter qu'elle ne durcisse en cours de route.
    C'est à tester.

    Mais je pense que le mixer électrique est plus prudent que la main quand on "one potte".

    - Cathou,
    Je n'arrête pas d'en faire l'apologie; Je trouve, avec cette première recette de beurre, que c'est l'un des émulsifiants les plus polyvalents que j'ai eu à tester.
    Et j'en teste à tour de bras, tu sais!

    - Christine,
    Oui, la peau est acide et à force de lire partout pH neutre, on imagine que la peau est neutre.

    Or pH neutre pour un cosmétique veut dire "neutre POUR la peau" donc acide.

    - Patte,
    Je ne fabrique jamais sans vérifier les températures et j'émulsifie toujours les deux phases à la même température quel que soit l'émulsifiant et je fais de même pour les cérats.

    N'ayant pas vraiment l'expérience de la polawax, je n'ai pas tout à fait les mêmes habitudes de fabrication que beaucoup.
    Et au cas où tu ne l'aurais pas remarqué , j'essaie d'être très rigoureuse.

    Et même si la polawax permet plus d'écarts que d'autres émulsifiants, je ne crois pas que c'est comme cela qu'elle devrait être utilisé pour donner le meilleur d'elle même.

    En ce qui concerne les grains, je n'ai pas observé cela.
    Mais je n'ai pas encore testé l'olivem avec l'alcool cétylique mais seulement avec des cétyl esters, de l'oliwax ou sans co-émulsifiant.
    Vérifies tu la température?
    Peut-être qu'elle n'est pas à 70/75° et que certains produits précipitent quand tu mélanges.

    Pour le parfum, patience...

    - Malegria,
    la texture est plus dure qu'une chantilly. Je dirais presque comme un cérat sans le côté glissant que je regrette de ne pas avoir obtenu du coup.
    Celle de Mlk est plus proche d'une crème fraîche liquide un peu trop fouettée donc un peu dure mais pas trop.

    - Catherine,
    Ce beurre n'a pas le côté crémeux du beurre d'argan.
    La crème pour le buste que j'ai faite avec l'olivem est très légère.

    J'en ai refait avec juste du coco fractionné comme corps gras et les mêmes proportions d'émulsifiant pour encore plus de légèreté et c'est presque scandaleux, une telle texture.

    Si tu tentes, n'utilises que le coco frac, tu verras, pour un pays chaud, ce devrait être formidable.

    - Vanessa,
    Avec un autre émulsifiant, tu risques une texture très grasse je pense car il y a 30% de karité.

    Mon désir avec ce beurre était d'utiliser 30% de karité et non de tester l'olivem.
    Même si je suis certaine qu'il contribue à ne pas en faire un beurre grassouillet.

    -Merci Mlk, je suis contente que nous ayons pu nous échanger la même formule sans le savoir à l'avance.

    Posté par michele le 10 janvier 2009 à 14:09
  • Comment!il n'y a pas que de l'oranger
    Las! Michèle tu peux m'envoyer les tontons flingueurs, car j'étais persuadée d'avoir mis dans cette formule qui est pour toi, une synergie qui t'avait bien plu(celle de la crème mains)
    Alors j'ai du rester dans la mouvance rose,lavande,menthe,encens oliban comme pour le lait de la cigale, sauf que la menthe est en proportion +faible
    Enthousiasmée par le Karité ton amie et obnubilée par le bon suivi de la formule je n'ai pas noté le reste et j'ai encore pianoté à mon gré trop contente de sortir du corset même au karité
    J'ai suivi la formule en mettant ou squalane ou hv de rose dans jojoba et un mélange de xanthane et cellulose dans les proportions indiquées
    J'adore ta formule, le parfum qui reste vraiment sur ma peau et chez moi, elle est souple et montée
    Ben, la prochaine fois, juré, promis je NOTE
    "L'erreur est humaine mais y persévérer est diabolique" et je ne suis pas diabolique non mais
    J'ai mon pot avec moi et je humemmmmmmmmmmmbon

    Posté par mlk le 10 janvier 2009 à 17:33
  • Re
    Je parlais du pot que tu m'as offert hummmmmmmmmmmbon

    Posté par mlk le 10 janvier 2009 à 18:42
  • Merci

    Incorrigible Mlk...

    Michele, merci.
    Je viens de gouter ta formule. Quel régal ! Mais mon avis est il objectif, vu que j'affectionne les crèmes aux textures épaisses ?
    Certes, peut être ce "glissant" mais cela reste très secondaire. Très bonne pénétration, onctuosité parfaite, le tout se fond dans la peau.
    Et le parfum...
    Le santal est envoutant, il mange le Néroli ! C'est très subtil. Et il reste sur la peau. Le soir, c'est épatant

    Quand je pense qu'au début je râlais en utilisant l'Olivem en obtenant des textures trop fluides !!!
    J'ai l'exemple que cet émulsifiant nous permet de jouer sur une palette de textures.

    J'ai en effet testé hier : mes "petits grains" au début de l'émulsion avec l'olivem, proviennent bien d'une "petite" erreur de température !

    Posté par patte le 11 janvier 2009 à 15:30
  • je confirme...

    ...c'est du bonheur ! j'ai donc profité du climat polaire pour tester à mon tour l'olivem et cette super recette, que j'ai un peu remanié pour tenir compte de tes impressions sur le manque de glissant; j'ai également remplacé le karité par du beurre de Kokum car je venais juste de recevoir une commande et l'arrow root par de la sève de bambou. Je me suis limitée à 20% au lieu des 30, j'ai remplacé la cire d'abeille par de l'oliwax et un chouillat de cire de riz, augmenté un peu le squalane et complété avec des macérats maison 6%. A chaud, la texture semble parfaite et côté glissabilité c'est parfait. Je confirme donc que ta recette est géniale et l'olivem (1ère expérience) à tester absolument.

    Posté par lolitarose le 11 janvier 2009 à 18:38
  • -Mlk, je suis pliée de rire.
    Les tontons flingueurs peuvent rester chez eux, j'adore ton beurre même si je ne peux pas savoir exactement ce qu'il y a dedans.

    Il va falloir que je t'offre un corset souple pour que tu n'aies pas la tentation de t'en échapper trop vite.
    ))

    - Patte, c'est à toi que j'ai pensé en réalisant ce beurre "bien épais".
    Le mélange d'HE a été fait en avance et les odeurs se mélangent.
    J'aime beaucoup santal et néroli.

    - Merci Lolitarose de venir mettre ton expérience.

    Pourrais-tu mettre ta formule exacte pour visualiser mieux ce qui change?
    Je serai très contente de pouvoir améliorer ce premier jet.

    Posté par michele le 11 janvier 2009 à 19:26
  • ton beurre est formidable

    Michèle, j'ai suivi ton "mode d'emploi" à la lettre et les principales modifications apportées à ta recette ont constitué à diminuer la quantité de beurre et la remplacer par des huiles. Le résultat, après une nuit de repos est un beurre d'aspect très consistant mais qui fond et glisse tout en douceur au contact de la peau ; je pense qu'il doit être très proche du tien. Je mets donc mes proportions pour que tu puisses juger
    6% olivem
    1% oliwax
    0,5% cire de riz (je pense qu'on peut s'en passer)
    20% beurre de kokum
    5% squalane
    3,5% macérat maison camomille (sur olive)
    2,5% macérat maison orange (sur tournesol)

    pour la phase eau j'ai utilisé des hydrolats et à défaut d'arrow-root j'ai pris la même quantité de sève de bambou.

    Ta recette est vraiment formidable et particulièrement en ces temps de froid intense où même les peaux grasses se transforment en peau de croco.

    Posté par lolitarose le 12 janvier 2009 à 22:37
  • Oui, c'est bien ce que je craignais... Donc, il faudrait réduire la proportion de beurre, peut-être. Je ne sais pas si c'est le bon moment pour moi de tester ce beurre (qui pourtant me tente énormément) car je n'ai pas les ingrédients ni l'expérience qu'il faut... Je vais retourner à mon tricot, je testerai l'olivem une autre fois et en attendant, je ferai une recette plus simple. Mais merci pour tes réponses, c'est vraiment appréciable ce genre de "suivi".

    Posté par Vanessa le 14 janvier 2009 à 14:06
  • Michèle, quand tu dis "j'en ai refait avec juste du coco fractionné comme corps gras", tu parles du beurre d'argan ou du beurre corporel au santal ?
    j'ai des doutes sur ma compréhension... hihi

    Posté par Catherine le 30 janvier 2009 à 09:14
  • Merci Lolitarose et c'est un plaisir, Vanessa.

    Catherine, c'est la crème pour le buste que j'ai refaite avec du coco frac à la place de toutes les huiles. Tu peux en imaginer l'évanescence.
    Un scandale, je te dis!

    Posté par michele le 01 février 2009 à 19:49
  • Merci Michèle, je vais essayer et je te dirai... j'attends toujours mon Olivem qui tarde, ha... je me meurs...

    Posté par Catherine le 02 février 2009 à 06:49
  • Mais il vient d'où cet olivem: Sydney ou l'Europe?
    Si c'est Sydney, il exagère...

    Posté par michele le 02 février 2009 à 09:03
  • Oui, de Sydney... mais la commande est bloquée car ils attendent leur réapprovisionnement pour 2 produits ; je suis tentée d'annuler ces 2 produits mais les frais de port étant élevés et les montants minimum de commande tellement importants que ce serait bêta...

    Posté par Catherine le 02 février 2009 à 10:19

Commenter l'article