"Nilotica, mon amour": baume crémeux au karité

         

          Quoi de plus banal qu'un baume au karité? baume_nilotica_froid

Un autre baume au karité, pardi mais avec du beurre de karité nilotica bio que j'ai pu tester avec étonnement et bonheur ces derniers mois.

Mais qu'a t-il donc de plus que les autres beurres de karité?

4sheanuts_nilotica
Noix de karité
Images d'ici    

          Les karités poussent en Afrique dans la zone sub-sahélienne ou plutôt sur une étroite bande de cette zone allant de l'Atlantique à la corne de l'Afrique.

          Il existe 3 variétés botaniques de karités dont la seule qui pousse en Ouganda et au Soudan est la variété nilotica.

Les deux autres variétés ne se rencontrent qu'en Afrique de l'Ouest.

nilotica

Plongée dans le pot de beurre nilotica

              Les différentes études portant sur le beurre de karité l'ont été sur les variétés ouest-africaines et je ne connaissais le nilotica que de nom.

On le qualifie souvent en anglais de beurre de karité est-africain.

nilotica_green_nuts

Noix vertes de karité avec l'arbre en arrière plan (Images d'ici)


          Ayant pu me procurer un pot de nilotica, j'ai d'abord été surprise:

- de sa couleur blanche alors qu'il s'agit d'un beurre non raffiné juste protégé de l'oxydation par un mélange de vitamines ACE.

- de son odeur extrêmement discrète mais franche

- de son onctuosité presque comparable aux beurres "artificiels" hydrogénés ou non.

- de la pénétration parfaite sans poisser que j'apprécie dans les bons beurres de karité

Bref, j'étais conquise dès l'ouverture du pot! Et pourtant, je pourrais être une blasée du karité ;-)

          J'ai pu retrouver quelques caractéristiques particulières de la composition du beurre nilotica pouvant expliquer sa texture différente alors que  les procédés de fabrication artisanaux se rapprochent de ceux pratiqués en Afrique de l'Ouest:

- une plus grande quantité d'oléine (fraction liquide du beurre) d'où une moindre quantité d'acides gras saturés évidemment,

- une moindre quantité de stérols et de vitamine A.

Le karité nilotica serait donc moins efficace sur les vergetures par exemple.

baume_chaud_pot

Le baume frais coulé

           Afin de le tester autrement que pur ( j'arrive presque au bout de mes 100ml sans l'avoir "travaillé"), je vais profiter d'un conseil que j'ai donné dernièrement pour fabriquer un baume crémeux pour les lèvres et les mains.

           Comme j'aime bien savoir si les formules que je "ponds" fonctionnent, je l'ai testé hier en 15 minutes chrono en abandonnant ma cire d'abeille adorée pour de la cire blanche épurée sensée donner des baumes plus raides.

Je pense que l'on obtiendrait la même chose avec de la cire de l'apiculteur ou les autres cires en feuilles.

  Formule du  "Nilotica, mon amour"


- 10g de beurre de karité nilotica bio et équitable

- 10g huile d'olive extra-vierge bio de Sicile très peu odorante
- 10g huile de noix d'Amazonie bio
-  5g d'huile de tournesol bio
-  5g macérat de jasmin frais sur jojoba bio

- 5g beurre de cacao bio
- 5g de cire d'abeille blanche

- 3 capsules de vitamine E (pour traiter les lèvres)


baume_nilotica_chaud
           Baume chaud

Mode opératoire

- Dans un bécher désinfecté, introduire les beurres et la cire d'abeille à faire fondre au bain-marie.
- Ajouter les huiles fluides et la vitamine E, bien mélanger
- Couler en pots
- Faire prendre au réfrigérateur pendant 15 minutes
Et voilà, c'est tout!

Formule générale

- 30g d'huiles fluides différentes pour un meilleur rendu cosmétique
- 10g de beurre de karité d'excellente qualité
- 5g de beurre de cacao
- 5g de cire d'abeille
- Vitamine E

            On obtient un baume très fin, à la très discrète odeur de jasmin, qui pénètre rapidement les mains et donne sur les lèvres un léger film protecteur et brillant.

baume_nilotica_gros_plan

                    Baume "Nilotica, mon amour"...

J'ai photographié le pot un peu trop tôt, le baume est plus crémeux que sur l'image.

       Je ne sais pas comment fonctionnerait cette formule avec mon beurre de karité du Bénin mais je vais tester, ça c'est sûr!

Le beurre Nilotica que j'utilise vient d'Ouganda, est issu du commerce équitable et est soutenu par l'association Nilotica Botanicals.

Sur leur site, vous trouverez en bas de page, des liens formidablement instructifs sur le karité.

Une tentative d'introduction de ce beurre en France est en cours et ce serait le bonheur pour toutes les déçues du beurre de karité... mais aussi pour les folles de karité comme moi!


Autour du chaudron

    Moi qui voulais partir en Casamance, il va falloir que je prévois une escale en Ouganda ! Qui vient ?
    Merci Michèle, tes explications me donnent toujours des fourmis dans les jambes et une envie inexplicable d'utiliser illico ces produits.

    Posté par chabou le 08 avril 2009 à 12:32
  • Nilotica une vraie invîte à larguer les amarres
    et la texture si crémeuse et onctueuse nous pousse à coocooner
    Tu peux bien continuer à être folle du karité
    car ce n'est pas l'enfermement qui te guette
    sous cette camisole là

    Posté par mlk le 08 avril 2009 à 13:53
  • Baumes, baumes, baumes, quand vous nous tenez!!!
    Et que dire du beurre de karité... Michèle, mer ci pour cette découverte via ta recette de baume. L'article sur l'association est très intéressant. L'Afrique bouge, c'est incroyable et cela grâce au courage et à la volonté des femmes.

    Posté par Loulou le 08 avril 2009 à 15:04
  • Je viens de recevoir ce beurre et ta recette tombe à pic ...
    Ne penses-tu pas que tu aurais pu remplacer la cire d'abeille par du beurre de kokum ? Je l'ai tenté l'autre jour pour un baume et cela a très bien fonctionné.
    Merci pour cette recette et tes essais !

    Posté par Irène le 08 avril 2009 à 15:28
  • Les baumes sont une addiction et je vois bien que je ne suis pas la seule à être intoxiquée…

    Ce que tu écris de ce karité immaculé me donne la furieuse envie de m'envoler vers sa terre natale…

    je ne pense pas assez à mettre beaucoup de vit E dans un baume à levres (as tu utilisé du toco 500?)

    Posté par venezia le 08 avril 2009 à 18:04
  • Tu m'intéresses avec ce "Vitellaria nilotica"
    Mais je suis attachée au karité de l'Afrique de l'OUest du point vue de l'odeur. J'ai un peu de mal avec celui que j'avais acheté et qui venait du Soudan. Cela devait être un nitolitica
    Reste que les caractéristisques que tu mets en avant , je ne les avais pas retrouvé. (texture bof, odeur..)

    Posté par patte le 08 avril 2009 à 19:43
  • Ah je ne savais pas du tout qu´il existe plusieurs sortes de karité. Si celui-ci contient moins de stérols et de de vitamine A, est-ce á dire qu´il est moins riche en insaponifiables ?

    Tu dis que la photo n´est pas fidèle á la texture, je trouve que ton baume a deja un aspect particulièrement crémeux. On a envie de plonger les doigts dedans pour un beau moment de volupté.

    Posté par malegria le 08 avril 2009 à 20:47
  • Michèle :pas d'amidon ?

    merci aussi pour ces essais et cette belle documentation.
    Chabou : MOI !!!!!!!!!!!
    Loulou : tu viens aussi ? Tu pourras emmener ton masseur et........nous le prêter.

    Posté par moune le 09 avril 2009 à 07:02
  • Michèle, non non, je n'ai rien vu de ton article sur le beurre Nilotica... moi j'ai du beurre de karité du Bénin et je l'aime....

    Posté par Catherine le 09 avril 2009 à 07:31
  • Moune, il s'agit de mon acupuncteur!!! Mais oui, je pourrai vous le prêter car il est extraordinaire.

    Posté par Loulou le 09 avril 2009 à 17:27
  • (Avec la voix de Léon Zitrone, pour les plus vielles) : .....Nous venons d'assister en direct à la déclaration d'amour de Catnerine à son beurre de karité ;o)) bises, la miss du bout du monde !

    Posté par chabou le 10 avril 2009 à 07:12
  • - Chabou,
    Avec une telle proposition, tu es sûre de faire le plein, on embarque toutes!

    - Mlk, ce n'est vraiment pas pour toi cette formule. La cire d'abeille ne te convient pas.
    As-tu pu tester la cire blanche pour comparer?

    - Loulou,
    Je crois pouvoir dire que l'Afrique a toujours bougé malgré les clichés...

    - Irène,
    D'où vient ton beurre nilotica?

    Je n'ai jamais utilisé de kokum mais il me semble avoir lu que c'est plutôt un substitut du beurre de cacao.
    J'aime un peu de cire dans les baumes pour le glissant et la couvrance qu'elle donne mais il y a autant de baumes que de "baumeuses" si je puis m'exprimer ainsi donc toutes les formules sont les bienvenues.

    Est-ce que tu nous donnerais la tienne?

    - Venezia,
    Oui on se comprend. Les baumes, c'est toute une histoire...
    Je corse en vit E pour l'effet anti-radicalaire. On en a toujours besoin que ce soit pour les lèvres que pour les mains.

    J'utilise les capsules car je les trouve pratiques mais c'est vraiment une habitude.

    Mes baumes ne trainent pas assez pour que je me prenne la tête avec la mixed tocophérols que j'ai longtemps utilisée dans les émulsions. Elle est effectivement plus efficace en cosméto.
    J'ai des plaquettes de toco un peu partout. Un flacon de moins, c'est mieux pour moi

    Ma consommation de vit E et d'alcool à 90° est effrayante!

    - Patte,
    Je suis aussi attachée au ouestaf, mais je me demande d'où vient ton nilotica.

    Car l'odeur du mien est franchement très correcte et côté texture, c'est un beurre souple et vraiment impeccable au niveau de la pénétration.

    Peut-être es-tu tombée sur un mauvais lot...

    - Malegria,
    La composition en insaponifiables est différente effectivement.
    Ce qui me semble intéressant à noter, c'est la richesse en oléine plus facile à utiliser dans un soin pour peaux grasses entre autres.

    Je mets souvent un peu de beurre de karité même dans les émulsions peaux acnéiques et là le nilotica pourrait très bien être mis en plus grande quantité pour ce type de peaux.

    J'ai photographié le baume après la sortie du réfrigérateur. Il est plus onctueux et crémeux que ce qu'il donne à voir sur ces images.

    - Moune,
    Il n'y a vraiment pas besoin de mettre d'amidon, la pénétration est juste parfaite pour moi.

    Les huiles végétales que j'ai choisies sont relativement fines (noix Amazonie, jojoba).

    J'ai une huile d'olive sicilienne bio absolument extra en cosméto: fluide, un toucher presque sec et une odeur infiniment plus discrète qu'on ne l'imagine. Bon tout le monde sait que j'adore l'huile d'olive en cosméto!

    - Catherine,
    Tu pourras bientôt le voir en vrai. Et tu n'auras pas besoin de renier le béninois, moi aussi j'adore!

    Posté par michele le 10 avril 2009 à 09:51
  • la texture est incroyable … et d'une douceur qui panse mes plaies du moment…

    Patte,
    sur le site de fresholi, il est recommandé de fluidifier le nilotica par chauffage avant la première utilisation (je résume beaucoup mais tu peux aller faire un tour sur leur site).

    Posté par venezia le 10 avril 2009 à 11:27
  • merci bien mesdammes.

    Posté par moune le 10 avril 2009 à 16:12
  • Voici l'INCI du beurre de Kokum :

    INCI:GARCINIA INDICA SEED BUTTER

    Il est moins raide que le beurre de cacao et je l'utilise quand il me prend l'envie de ne pas mettre de cire. Enfin, comme tu dis, les baumeuses sont spéciales ! J'aime beaucoup mélange les beurres.

    Je suis en voyage et dès que je rentrerai, je te dirai d'où vient mon beurre de nilotica.

    Je l'ai utilisé hier avant de partir, à froid, avec huile de coco et macérat de vanille et fève Tonka : j'avais subitement envie de retrouver l'Afrique où j'ai vécu. Plus un peu de glycérine, vitamine E et d'arrow root.

    J'ai été étonnée de la finesse du résultat : mais il faut faire attention, il est vraiment plus mou que les autres beurres de karité. Et j'ai commis une erreur, j'étais pressée, je partais, mais il fallait le marier avec, par exemple, un beurre de café et - ou - une saveur chocolaté. Mais pas trop sucré surtout, rappelant celle des fèves de cacao.

    Cependant, nonobstant que je n'ai pas une odeur vraiment d'Afrique, c'est un bonheur !

    Posté par Irene le 10 avril 2009 à 19:45
  • Ah, je crois me souvenir qu'il vient de chez From Nature with love.

    Posté par Irene le 10 avril 2009 à 19:58
  • Irène, c'est quoi l'odeur de l'Afrique pour toi? C'est intéressant de noter que la souplesse de ce karité nilotica permet la trituration à froid.

    J'en ai fait une chantilly venezienne en 2 coups de cuillère à pot et la chantilly est fluide, pénètre immédiatement. Très intéressant.

    J'ai retrouvé le lien vers Fresholi:
    http://www.fresholi.co.uk/index.php?option=com_content&task=view&id=506&Itemid=76

    Je n'ai pas eu besoin de faire quoi que ce soit avec le beurre de nilotica botanicals qui est juste sublime.

    Posté par michele le 11 avril 2009 à 10:54
  • Oh merci beaucoup pour ce test, la texture a l'air incroyablement fondante et onctueuse !

    Posté par Athenarottweiler le 11 avril 2009 à 10:58
  • @Michèle
    C'est pas pour moi?
    Je ne fais rien pour les lèvres en home made traumatisée je suis
    Mais pour les progrès de la science, je veux bien goûter de cette crème onctueuse au Nilotica et puis aussi de la chantilly Venezienne ....comment cela je suis gourmande!
    @Irène
    Un poème sur l'odeur de ton Afrique?

    Posté par mlk le 11 avril 2009 à 11:42
  • Ah, il faut que je vous le dise, même vite, mais je reviendrai : j'ai mis ma chantilly sur mon visage ce matin (je n'avais pas fait cette préparation pour le visage) : stupéfaction ! Un glissé incroyable, une pénétration surprenante, je suis bluffée !

    Pour l'odeur de l'Afrique (j'ai vécu en Côte d'Ivoire) : j'allais dans les plantations de café et de cacao et je me souviens de l'odeur des caféiers en fleurs ... Je me souviens de l'odeur un peu âpre des fèves de cacao quand j'aidais mon père à les analyser. Et aussi de leur couleur.

    Alors, un mélange de café, de cacao, et ces caféiers en fleur, cela me rappelle le néroli !

    Mais ce ne sont pas des odeurs légères. (un poême, je ne crois pas. Les choses ont trop changé dans ma chère Côte d'Ivoire ...).

    Posté par Irene le 11 avril 2009 à 12:10
  • Merci pour le lien Vénézia et Michele vers le site de Fresholi
    Cette variété est donc fort intéressante..
    Celui que j'ai eu provenait directement du Soudan par le biais d'une connaissance.
    Quid de la qualité ? En vous lisant maintenant, je me pose des questions..
    En tout cas, la présentation laissait elle même à désirer : beurre dans un plastique, avec pas mal d'impuretés...et cette odeur !

    Posté par patte le 11 avril 2009 à 20:32
  • The Shea Project / Projet Karité

    Bonjour à toutes et à tous -

    Nous nous sommes le Projet Karité (the Shea Project) d'Ouganda du nord - les originaux du buerre de karité de la variété Nilotica en forme moderne / amélioré...

    Bien que nous sommes là, le lien du site > n'est pas trop facile à trouver.

    Veuillez voir aussi www.nuspa-nilotica.org - le site-Web de l'Association des Productrices du Karité d'Ouganda du Nord (NUSPA).

    Nous espérons de traduire tous en français dans le meilleur délai...

    Merci et meilleures salutations !

    Posté par Eliot Masters le 13 avril 2009 à 15:58
  • Merci Eliot pour ces précisions.

    Posté par michele le 14 avril 2009 à 09:12

Commenter l'article