"Piquant on the rocks"

Défi Délire d'odeurs

Par atelierdemichele

          Quand Chabou a lancé son défi baume, j'ai tout de suite dit oui, sans réfléchir à mon programme des semaines qui précédaient la date butoir.

Le challenge paraissait simple, vous comprenez.
Un baume en barre, fastoche non? On fait ça vite fait, on ajoute des couleurs et un mélange d'odeurs.

Pas besoin de se creuser la tête avec des calculs compliqués...

cosm_to_020


          Quand j'ai débuté les essais, la panique m'a gagnée car rien ne marchait!

Trop colorés, trop mous, trop friables, trop odorants voire "puant des pieds", trop gondolés, tout trop.
Je faisais moins la fière, moi qui voulais qu'on challenge à mort sans cires!
Que faire, quoi faire?

          N'ayant plus le temps de tout révolutionner, j'ai tenu à garder quelques idées:

- une odeur épicée autour d'une huile essentielle de Bay Saint Thomas (Pimenta racemosa) que j'adore
- des macérations huileuses colorées par des plantes
- pas d'ajouts de poudres pour faire tenir la texture
- pas de micas ni de paillettes
- un moule à glaçons de base pour une forme très simple
- du karité bien entendu!

cosm_to_021

         

          Le mélange d'huiles essentielles a été réalisé en premier pour laisser maturer le parfum:

- 20 parts de lavande fine bio
- 12 parts de bay (West Indian Bay)
- 11 parts de bois d'Amyris d'Haïti
- 5 parts de litsée citronnée bio


cosm_to_025

         
         

           Les macérations de plantes à chaud sur de l'huile de coco fractionnée pour limiter la sensation de gras dans des baumes sans poudres asséchantes:

- couleur verte: Poudre d'épinards achetée chez Missmiss
- couleur jaune: Poudre de curcuma bio
- couleur rouge: Racines d'orcanette offertes par Moune

cosm_to_044

Résultat:

- Le curcuma tâchait la peau mais  j'adorais sa couleur jaune fluo.
J'en ai réduit la proportion dans le baume final.
- La poudre d'épinard a un pouvoir colorant assez faible
- Seule l'orcanette n'a pas joué les capricieuses comme elle le fait dans les savons. Le rouge est joli et prend bien dans le baume
- Les baumes ont tendance à éclaircir avec le temps car ces colorations végétales sont photo-labiles.

Soupir, soupirs, soupirss...

          

La formule pour "Piquants on the rocks"

- 50g de beurre de cacao bio
- 10g de beurre de karité du Bénin
- 10g de macération de plantes sur coco fractionné
- 60 gouttes d'huiles essentielles

pour une couche de 14 piquants.

cosm_to_022

Chaque baume contient environ 3% d'huiles essentielles (2.86% exactement). Prudence, celle de Bay peut chauffer un peu la peau.

          J'ai coulé chaque couleur à 3 heures d'intervalle en mettant le moule au réfrigérateur à chaque fois.

Le démoulage fut fatal à certains baumes jusqu'à ce que Venezia dise de mettre le moule au congélateur (merci ma belle!).

cosm_to_019

          Pour ne pas gâcher, j'ai ensuite fabriqué un savon du défi avec les baumes fondus introduits à la trace.

Les filles ne l'ont pas reçu, il a été fabriqué il y a peu.

cosm_to_043

Formule du "Savon du défi de Chabou":

32% huile de pépins de courge bio
31% coco
27% palme bio
5% beurre de cacao du chocolatier
5% beurre de karité du Bénin

Soude et eau pour un surgras de 5%
Baumes du défi à la trace
Mélange d'HE du défi
Soie
Morceaux de savons en mosaïque coulés au fond.

          Comme je suis un peu déçue du résultat final de mes baumes dont je voulais des couleurs plus tranchées, j'ai déniché de petits paniers d'osier à voilette en cherchant des boîtes en carton de dragées (merci Irène pour cette idée!).
Et pas d'étiquettes évidemment!


cosm_to_026

   
         

Merci à Chabou pour ce défi magistral et à toutes les participantes.
Vous êtes formidables!



         

   

      

Autour du chaudron

    Finalement, ta formule est très simple... (il fallait juste la penser...)

    C'est joli ces 3 couleurs (il faut agrandir la photo pour bien voir) et j'adore la présentation ; le coup du recyclage dans un savon, c'est tout toi aussi.

    Bravo Michèle.

    Posté par Catherine le 08 juillet 2009 à 10:39
  • Voici ma technique pour commenter les barrinettes : j'attends l'article, je ne le lis pas, je m'enduis les bras et l'intérieur des poignets, je ferme les yeux et ... c'est parti !

    Je me retrouve, toute petite, dans ma Provence, allongée sur le ventre à regarder l'eau couler dans le petit ruisseau qui serpente.Il y a des petites herbes, au fond, qui dessinent des formes étranges.
    Les cigales s'en donnent à cœur joie, les odeurs se mélangent mais on est au "sud". Je suis enveloppée, réconfortée de mes grands et petits chagrins. C'est la nature, le soleil, la lavande qui ondoie et s'unissent pour me câliner, me réchauffer.
    Oui, Terre Mère, enveloppe moi, je vais mieux, la paix est là. Mais que se passe-t-il ? Ai-je si vite grandi ? C'est une autre chaleur plus sensuelle, moins innocente. Toujours au sud mais j'ai beaucoup voyagé, rapidement.La petite fille est partie ... mon homme va aimer, il aime ... Il m'embrasse très fort, il ne sait peut-être pas pourquoi mais moi, je sais.

    L'odeur, l'odeur de ta barrinette Michèle !

    Alors, après, j'ai lu ta formule. Quoi, comment ? Aucune poudre ?
    C'est réussi, avec un mélange parfumant étonnant.
    Et ton joli panier si innocent mais ... rouge lui va si bien à ta barrinette !

    Merci Michèle !

    Posté par Irene le 08 juillet 2009 à 11:36
  • Mais oui Catherine, je suis très simple comme genre de fille.
    Pourquoi cette réputation de compliquée me suit, dis moi )

    Irène, Irène, je suis partie en voyage avec toi. J'aime tes mots.

    Posté par michele le 08 juillet 2009 à 11:58
  • Elle est au Sud, moi je suis au pied de la Soufrière, dans le bruit des cascades et cachée par les hautes lianes, dans mon petit panier rouge
    comme le volcan, c'est tout le parfum de mon Pays
    citronné et pimenté et vert et à multiples facettes
    Je n'aurais pas pensé à métisser la lavande que j'aime aussi avec ces coeurs brûlants tropicaux
    Comment as tu fais sans poudres et avec des macérations huileuses pour faire un glaçon qui nous chauffe sans perdre de sa tenue?
    Merci Ma Dame

    Posté par mlk le 08 juillet 2009 à 12:09
  • Très belle démonstration Michèle. Tes barrinettes sont adorables et le panier leur va si bien! Et que dire du savon aux barrinettes!!! Bravo!

    Posté par Loulou le 08 juillet 2009 à 14:39
  • Mon sud est un peu plus à l'ouest, mais si peu, entre flamants roses de l'étang de l'Or et cimetière marin, bleus de l'eau, du ciel et de l'âme confondus. Et le mistral magistral qui siffle et nous enivre, transportant les odeurs ...de nos barrinettes !
    Chaque barre essayée sur un coin de peau m'a révélé son secret ; la tienne, Michèle te va si bien !
    Tu nous dit n'avoir pas exploré toutes les possibilités de parfum par manque de temps, mais c'est une réussite, un petit bijou de couleurs et de senteurs dans son emballage "so classe", too much.
    Ses odeurs délicieuses - tout à fait ce que j’attendais d’un parfum qui s’attarde sur la peau, bravo ! – m’étaient inconnues et j’ai cherché en vain. (Je ne connaissais ni la Bay St thomas, ni le bois d’Amyris).

    Dites, les filles, qu’y a-t-il de mieux que d’être traitées de "formidables" par quelqu’un d’exceptionnel ? ;o))

    Posté par chabou le 08 juillet 2009 à 16:01
  • Joie de te lire Chabou !
    Profite bien de tes vacances !

    Posté par Irene le 08 juillet 2009 à 16:13
  • j'ai réussi à me connecter mais seulement dans
    ma salle de bains !!!c'est pas trop confortable mais je peux rester en contact, c'est génial

    Posté par chabou le 08 juillet 2009 à 16:27
  • Au fait, pourquoi, piquants ?

    Posté par chabou le 08 juillet 2009 à 16:30
  • Dis donc Chabou, comme tous les chefs tu es planquée!
    Allez viens un peu plus souvent orchestrer ton " Bagdad Café"
    ou sont les Edr, Lutine, and co? et puis entendre ta voix c'est cool

    Posté par mlk le 08 juillet 2009 à 21:53
  • Coucou Mlk, vous me manquiez tellement que j'ai réussi à avoir une connexion mais ça ne fonctionne pas toujours. Par contre, c'est beuacoup mieux que d'être OBLIGEE de manger un crumble chez McD pour me connecter ;o)))
    Bisous à toutes, ma famille trouve que je sens très bon, le soir, au fond des bois ....non, je m'égare là, je suis à la mer, mais je ne sais pas comment faire pour économiser vos barrinettes : elles fondent de plaisir au contact de ma peau dorée.

    Posté par chabou le 09 juillet 2009 à 08:08
  • Piquant on the rocks ! C'est magnifique.
    L'odeur est extraordinairement saisissante, titillante... presque insolente... et douce à la fois. J'avoue que je ne reconnais aucune des odeurs premières, mais je trouve la façon dont elles se sont mêlées très surprenante et très réussie. C'est un vrai travail d'ofèvrerie, je trouves que tu manies et cisèles les odeurs avec beaucoup de talent.
    Un grand merci Michèle.

    Posté par profiteresse le 09 juillet 2009 à 17:41
  • PS à MLK : pardon pour le retard ! Je cours après le temps... Mais je ne vous oublie pas.

    Posté par profiteresse le 09 juillet 2009 à 17:42
  • Merci les filles pour tant de compliments alors que j'ai la sensation de "peut mieux faire" )

    Chabou j'ai choisi "piquant" car je suis partie sur l'HE de pimenta racemosa.

    Posté par michele le 09 juillet 2009 à 21:52
  • Enfin, le répit du week-end où je peux prendre tout le temps qui sied à l'appréciation de ces merveilleuses barrinettes.
    En déballant mon paquet, j'ai découvert tous ces adorables emballages, au milieu duquel, un petit panier rouge se tenait bien droit. Et à l'intérieur un bon bon couleur arc-en-ciel ne demandait qu'à sortir accompagné de toutes ses effluves.
    C'est toute la fraicheur hespéridée des eaux estivales qui s'est échappée du petit panier pour venir se déposer sur ma peau. Une texture glissante et douce - assez proche de la mienne finalement - qui se prête parfaitement au jeu du parfum solide. Plus qu'une barre de massage, tu as réalisé là une cologne en barre. J'adooore. En plus le parfum tient parfaitement sur la peau.
    Bravo Michèle.

    Posté par lolitarose le 11 juillet 2009 à 13:23
  • ah voici enfin la fameuse "barrinette pas réussie" de Michèle !

    et bien pour un ratage...c'est plutôt une très belle réussite si vous voulez mon avis!^^
    et puis Michèle est trop modeste ...ou trop perfectionniste ! dans les 2 cas c'est tout à son honneur !

    elle est superbe cette barrinette, elle sent la Provence c'est vrai !
    légère, pétillante , fraîche ! c'est un vrai délice !
    et puis elle fond juste ce qu'il faut sans être trop grasse et ceci sans poudres en plus! moi je dis bravo!

    et puis l'emballage est si joli !comment résister?
    allez! hop! je m'en vais me tartiner à nouveau moi ! )

    je t'embrasse!

    Posté par missmiss le 12 juillet 2009 à 01:05
  • Merci, merci!

    Posté par michele le 13 juillet 2009 à 16:47
  • Tiens, il y avait un petit chaperon rouge dans le défi… c'est que je me suis dit en découvrant ce panier que j'adore… puis, je me suis retrouvée en Italie en découvrant la glace aux rayures napolitaines qu'il renfermait et son parfum style Capri: des bulles, un soupçon d'amertume, "un été jaune citron", (meme s'il n'y a pas de notes agrumes) voilà ce que cette barrinette m'évoque…
    L'orcanette tient bien les autres couleurs se sont subtilement estompées, c'est vraiment très joli. Un plaisir de plus à savourer…

    Posté par venezia le 14 juillet 2009 à 21:47
  • Le plaisir des yeux avec cette barre à forme simple, tout le raffinement tient en ces 3 couches colorées naturellement. Le plaisir du conte que tu maries décidément toujours aussi bien, lire tes articles c'est une ballade champêtre (en fait, je revois toujours ta cuisine ainsi que la cheminée du salon qui crépite lorsque je te lis).
    Et puis le savon des chutes, et puis l'objection aux poudres, tout est tellement signé par toi.

    Merci.

    Posté par malegria le 16 juillet 2009 à 04:26
  • Je leur trouve un air très moderne mais en même temps tellement romantique avec ces couleurs pastelles. Elle sont très belles Michèle tes barrinettes, ne soit surtout pas déçu si les couleurs sont un peu passées.

    Quant au parfum, il est d'une simplicité déconcertante (comme la barre) mais doit être d'une complexité olfactive que je n'ose imaginer, surtout avec de la maturation. L'He de bay est elle-même assez complexe je trouve, même pour une épice quand on prend le temps de la laisser s'exprimer.

    Je suis toujours aussi fan

    Bises

    Posté par Yulaan le 17 juillet 2009 à 00:08
  • Challenge pas si simple que ça quand je lis tes efforts à nous offrir une barre colorée et odorante dans un écrin de couleur.

    Posté par eau de rose le 21 juillet 2009 à 22:02
  • Oui Venezia, les couleurs ne tiennent pas bien et l'odeur est plus plate de jour en jour. Tout ça a manqué de temps pour maturer le projet.

    Merci Malegria, j'avais l'idée mais pas assez de temps pour faire le nombre d'essais requis.

    Yulaan, la bay a prit toute la place et du coup le parfum manque de relief. A refaire donc...

    Eauderose, oui ce défi était tout sauf simple.
    Et pourtant deux beurres et un parfum, on ne peut plus minimaliste!

    Posté par michele le 21 juillet 2009 à 22:45
  • Toute déboussolée par la pouledelux je n'avais pas bien senti ce Piquant on the rocks.
    Tous les soirs mes petits me demandent de s'en mettre et choisissent une ou deux barres.

    J'aime beaucoup la bay st Thomas et je ne sens plus du tout la lavande, mais le mélange est très bon et me plait beaucoup. Frais, racé, qui ne demande qu'à évoluer.

    La consistance ici, par temps d'orage très lourd est... bonne à mettre au frigo. Disons qu'elle est pâle, pas rouge mais beige, et qu'elle fond à peine regardée.
    Mais c'est égal : elle agit comme un baume sur ma peau et s'étale sans problème.
    Je la réserve pour les soirs plus frais, voilà !

    Posté par Lyjazz le 21 juillet 2009 à 22:57

Commenter l'article