Barre "Un soir nous deux"

barrinette_Olga_copie



photo_barre_MounePar où je commence, moi ? Par n'importe où.....
Ah! oui : donc, j'accepte le défi, pour faire plaisir à Chabou et puis aussi, parce que, les barres, ça me connait !.
Les formules de Michèle, je les ai toutes faites, les dures, les moins dures, les mollettes.
On a six semaines, même pas la peine d'y penser maintenant.....J'ai pas le temps. Oui, j'exerce une profession qui m'occupe dix-huit heures par jour ! C'est quoi ? "Ingénieur en bien-être familial "Quoi, qu'est ce que c'est ?
Ça vous ferait plaisir  de voir l'employé qui met, en regard de "profession" : "un trait", ou, "néant", ou "sans" ?
Moi, ca me fait dresser les cheveux . Donc, j'ai lu ça quelque part, et je me suis appropriée aussitôt ce statut.
Je me demande si je vais pas le faire inscrire sur ma carte...

Après beaucoup de jours d'exercice de métiers en tous genres, je fais une visite par ici .Je constate que Blandine "est prête». Que certaines ont fini par ranger leurs paillettes et leur micas. Moi, je m'en fous, j'en ai pas .Donc, pas besoin de savoir comment on les met. Que certaines autres ont fait une barre .......qui coule. AIE !! Faudrait peut-être que je m'informe un peu.......
"Michèle, ça va, ta barre ?
Non, elle est trop molle......AIE !!
Chabou, ça va ta barre ? Non, elle coule.AIE !!
Je reviens par ici....ça coule, ça fond chez tout le monde .......Ou ça casse ! Aie Aie Aie !!
Prise de panique, j'ouvre mon carnet secret : pauvre folle !! tout ce que je met dans mes barres,  on ne
 peut pas le mettre !!!
Mais quelle HORREUR !!!! Chaboooouu, je veux plus faire le défi.......Si, tu le fais.........
Alors, je file à la cave faire un premier essai. RATE !!
Le temps presse maintenant. J'opte, lâchement, je l'avoue, pour la formule que Michèle m'a si gentiment
envoyée.
Je reviens faire un tour par ici. Certaines ont trouvé le nom !!!! QUOI ? il fallait baptiser la barre ?
Qu'à cela ne tienne, j'ai un nom. Depuis longtemps.......je vous l'offre......
Ce sera " un soir nous deux"... La petite barre qu'on dépose négligemment sur la table de nuit....
Oui MAIS, Toutes les participantes, ne sont PAS "nous deux" !! Alors...mes amies qui ne sont pas "nous deux", pour vous, ce sera " JUST FOR YOU " et, sachez bien qu'il vaut mieux être bien SEULE, que MAL à deux ....

Je ne sais pas faire les étiquettes. Mon fils était pris par l'étude ! J'échappe aux étiquettes !
Le parfum .
(quoi, c'est tout mélangé, ce que je raconte ? je l'avais dit, hein...)

je reprend.......Le parfum, donc, je l'avais, celui de mon "soir nous deux". En belle quantité d'avance, bien mûr.
Oui, mais dans ma naïveté, je croyais réussir ma barre du premier coup. Et j'y ai flanqué quasi tout mon mélange.
C'est ainsi que j'ai rajouté, à la volée, des gouttes de ceci, de cela, sans rien noter. Jusqu’à une quantité suffisante.
Je retourne à la cave, je sors mon cacao......88 gr !!! AIE !! Vous connaissez la suite de l'histoire du beurre de cacao. J'étais venue en parler. '
(je vous la refais ?allez, non, je la refais pas ...Ouiii, j'aime bien les petits points, j'en met partout, je fais ce que je veux, j'ai droit à des lignes !!!!! )
A ce moment-là, Irène nous racontait .......sa commande de boites. j'ai bien ri !
(pardon, Irène)
J'ai moins ri quand je me suis souvenue que la maison de fournitures d'emballages se trouvait au même endroit que mon marchand de cacao .
(ca t'apprendra à rire du malheur des z'ôt )Vous n'imaginez tout de même pas que j'allais renvoyer L'HOMME une seconde fois. C'est quoi, ingénieur en bien-être familial ? Ce n’est pas tyranniser son homme, hein!
Donc: j'ai du inventer des contenants qui contiendraient......éventuellement de l’huile.
Je sais, c’est pas terrible, mais c'est tout ce que j'ai trouvé. Et ça m'en a pris du temps ! Tout un samedi ! Sur la table de la cuisine !
Quand les hommes ont commencé à tourner autour de la table, à me dire "ça va ?", "tu avances bien?", "tu en as encore pour longtemps" ?." c'est joli".....Mon mari a coulé un regard discret, mais voyant ,du côté de la cuisinière, J'ai regardé l'heure .
ILS AVAIENT FAIM !!! Je me suis repenchée sur mes emballages.... Et mon mari a claironné bien haut " M....s, je crois que le dimanche soir est.... ravancé au samedi soir !! Oui, j'ai instauré le dimanche soir "the kitchen is closed" (
ça le fait mieux en anglais )
Vous voyez, je suis aux ficelles, c'était pas si long que ça , tout compte fait .
Après relecture et rajout de quelques petits points, je vous laisse. Et, je vous dis une nouvelle fois que la récompense était à la mesure du défi. Merci mille fois, Chabou...
voici :

 

  210 gr beurre de cacao.

        62 gr karité de la côte d'Ivoire
         42 coco fractionnée macérée à chaud avec racine orcanette
         20 gr amidon (rice Copaiba)
         210 gouttes d'un mélange d'he qui viendra un peu plus tard....


Ceci est donc la recette de Moune.

Je lui ai demandé une photo et si elle en a une, je viendrai la rajouter. Pour l'instant, j'ai mis la photo que j'ai prise à la réception des barrinettes ...

Dernière nouvelles : Moune n'a pas pris de photo. J'ai donc reconstitué comme j'ai pu sa jolie présentation ...


Autour du chaudron

    merci beaucoup, Irène

    Comme tu es rapide et......forte.Tu es déjà revenue plusieurs fois faire des ajouts, remettre une photo.Au fait, je peux savoir pourquoi tu as laissé mes fautes en bleu ? Tu sais pas les mettre dans la même couleur, peut-être ?... Ca me fait bien rire, on dirait une dictée, corrigée par une maîtresse.

    Posté par moune le 08 juillet 2009 à 12:40
  • Alors, cette dame là est timide
    patouille en informatique
    n'a plus de beurre de cacao
    garde sa culotte et fait rougir ses tomates
    Cette dame là, passe de temps en temps ici ou ailleurs nous baigner de sa douceur
    Cette dame là, quand j'ai vu sa fleur de tendresse
    sa fleur de paix si rosée de timidité
    J'ai pensé à dire à cette dame là
    merci pour ta force tranquille,ton amour, ta générosité, ta fleur attentive et si délicatement
    présentée
    Ah! oui, pour le parfum je ferais comme cette Dame
    tendresse, je reviendrais
    Cette dame a aussi un mari tout mimi et gentil
    on ne s'en étonne pas!
    Qui sème des fleurs de tendresse récolte des chants d'amour

    Posté par mlk le 08 juillet 2009 à 12:53
  • Mais qu'est-ce que tu racontes Moune ? Mets tes lunettes !

    Posté par Irene le 08 juillet 2009 à 13:02
  • La jolie rose de Moune, toute douce, reconstituée avec patience avec ses pétales supplémentaires, sa corolle.
    Quel beau travail tout en harmonie.

    Et ton parfum, Moune, dont on ne connaîtra peut-être jamais la composition (!) est tout de cœur et de tendresse. C'est l'amour tendre , c'est l'enfant câlin, le réconfort mais bien féminin.

    Bravo, Moune, merci à toi d'avoir eu le courage d'aller jusqu'au bout, même si tu as dû faire courir ton adorable mari !

    Posté par Irene le 08 juillet 2009 à 13:42
  • Je suis crampée... (morte de rire). Quelle histoire, Moune! Les tiens ont bien de la chance d'avoir un génieur en bien-être familial aussi... ingénieuse!

    Posté par Loulou le 08 juillet 2009 à 14:49
  • je te reconnais bien dans cette histoire...

    ta barre, tu peux en etre fiere!

    gros bisous, elle sent trop bon!

    Posté par blandine le 08 juillet 2009 à 15:26
  • haaa ! Mlk :comment tu sais bien aligner les mots, les rendre tantôt si amusants, tantôt si plein de poésie et de délicatesse.Merci beaucoup d'entourer ma rose de tant de gentillesse.
    @ Irène: je viens pour la troisième fois, et à chaque fois, tu embellis la page, tu as fait de mon petit berlingot,une page toute en douceur, toute en fraîcheur. J'ai du mal à la reconnaître et je suis toute émue. merci mille fois pour ton aide et ta générosité.Ton message me va droit au coeur.
    @loulou : quel plaisir de te lire.... je suis contente de t'avoir "crampé". Vos expressions n'ont rien à envier aux nôtres..
    @blandine : merci, ma toute belle. je dois venir chez chacune, parler de sa barre. Il me faut juste le temps........

    Posté par moune le 08 juillet 2009 à 15:57
  • Ma Moune, c'est une rose sans les épines, une tartine qui tomberait du côté pain, nous laissant la confiture à déguster, toujours !
    Une attentive aux mots agiles, une perspicace qui réconforte et qui rit, toujours !
    Une maman qui gronde et cajole, une fausse fofolle qui court, qui court, toujours !
    Un coeur gros comme ça, qui donne vite, bien et sans tergiverser, toujours !

    Ta rose barrinette te ressemble, ma grande, celle-là a une mention spéciale dans mon coeur.

    Posté par chabou le 08 juillet 2009 à 16:17
  • Mon dieu et moi qui ne savait pas, qui n'imaginait pas, qui n'envisageait pas les affres dans lesquels pataugeait notre pauv tite Moune, qui l'ai saoulée de questions pendant la réalisation de son défit...je la supplie de me pardonner mon ignorance....et quel joli résultat d'amitié !!

    Posté par Mounett le 08 juillet 2009 à 17:40
  • Quelle jolie fleur nichée dans sa corolle !
    C'est émouvant de voir qu'une famille entière y a participé... Je trouve cette fleur vraiment à ton image, ma Moune, toute en douceur, chaleureuse, accueillante... Un grand merci et un gros bisou à toi.

    Posté par profiteresse le 09 juillet 2009 à 17:24
  • La féminité à l'état pur ! Le choix de la rose, bien sûr, mais aussi le raffinement mis dans la mise en valeur avec ces superbes pétales d'étoffe rose moirée. Et l'odeur...que dis-je ? le parfum, si féminin, fleuri, doux raffiné, de ceux que l'on ne sent que dans une salle de bains de femme.Et tout cela se dépose naturellement sur la peau, tout en douceur.
    Une aventure familiale des plus réussies, pour notre plus grand bonheur. Merci moune.

    Posté par lolitarose le 11 juillet 2009 à 13:30
  • merci Moune pour cette adorable et si délicieuse rose dans son joli écrin ...fait main en plus !
    ben oui quoi on se s'invente pas Ingénieur en bien -être familial mes amis ! on voit là que notre chère Moune a toute l'expérience requise en la matière !
    allez hop! moi aussi je vais m'approprier ce titre après tout pourquoi un tiret ou rien du tout en face de profession ? tu as bien raison !

    décidément les filles votre patience n'a d'égal que votre richesse de coeur et votre générosité d'âme!

    je t'embrasse!

    Posté par missmiss le 12 juillet 2009 à 00:57
  • L'ajout d'amidon lui donne de la tenue tout de même!
    Quant au parfum, c'est impossible de le définir, juste j'adore!

    Je suis étonnée par la richesse et la profondeur des odeurs de vos barres les filles. Elles me semblent vraiment dignes de donner des parfums.

    Pensez vous que ce soient les supports huileux qui les valorisent?

    J'aime tout jusqu'ici!

    Posté par michele le 13 juillet 2009 à 16:46
  • Michèle, c'est possible que les supports huileux valorisent les parfums et même certain. L'année dernière, je me suis retrouvée dans une minuscule boutique de parfums,à Londres, et ils étaient uniquement sur huile. Vendus seulement dans des flacons de verre. Totalement inabordables mais, même si elle prêchait pour sa paroisse, la vendeuse méprisait souverainement les parfums sur support alcool.
    J'ai des parfums réalisés avec de l'alcool qui tiennent très bien ; mais j'ai le sentiment que l'huile leur donne une autre dimension. Reste le problème de la conservation ...

    Posté par Irene le 13 juillet 2009 à 19:03
  • Alors là Moune, je t'avais reconnue avant de lire ton nom, ton style est inimitable, j'aime ton humour et ton faux désordre car on voit que tu es aussi très rigoureuse. J'aime tellement cette fleur délicate, elle semble éclore comme par magie mais avec une force! Peux-tu nous mettre sur la voix de ta synergie d'he?

    Posté par malegria le 14 juillet 2009 à 20:05
  • Quelle jolie fleur, Moune et quel plaisir de te lire…
    Quand j'ai découvert ta réalisation, j'ai vraiment été enchantée par sa poésie. Une présentation exquise, si joliment fignolée, des pétales roses, une corolle verte, un écrin rouge, avec meme un lien de rafia pour ceinturer le tout: une main d' artiste… c'est vrament un bonheur de découvrir les univers des unes et des autres.
    la fleur rose est toute douce, et son parfum oscille entre une approche fleurie et une note plus racine que je n'arrive pas à définir.Merci pour tout ce que tu as mis de toi dans cette barrinette.

    Posté par venezia le 14 juillet 2009 à 21:10
  • Encore ! Encore ! Encore ! Je suis sur ma faim. Pas de synergie parfumée !!!! Là c'est nous que tu tyrannises Moune. Mais comment pourrait-on t'en vouloir. La générosité transparaît tellement de ton texte. Comme beaucoup ici (non non non, je ne dénoncerait personne !) tu es une conteuse-né. J'ai beaucoup ri en te lisant, alors...
    ...ENCORE ! J'en veux encore !

    Bises

    Posté par Yulaan le 17 juillet 2009 à 00:01
  • Moune, je continue ma tournée des commentaires mais ce sera le dernier ce soir. je suis saôulée par toutes ses odeurs.

    je t'interdis (en ais-je le droit ?) de te défiler la prochaine fois si tu t'inscris à un autre défi. Ta barre est tout simplement divine et j'attends avec impatience ta synergie (si tu la retrouves un jour !)

    quand à l'emballage, il met fort bien en valeur ta rose.

    Merci à l'ingénieur en chef, au mari de l'ingénieur pour sa participation et aux enfants qui n'ont pas l'air d'être morts de faim.

    Posté par eau de rose le 21 juillet 2009 à 23:46

Commenter l'article