Savon "Blanc de boeuf-santal"

Savonnerie

Par atelierdemichele

cosm_to_093

          Chez le boucher, il y a quelques semaines:

- Bonjour monsieur, avez-vous du blanc de boeuf?"
- Mmm M'dame, du blanc de boeuf?

Petit air bovin sur le visage (pardon monsieur le boucher, je ne résiste pas...)

Du gras qui entoure les rognons de veau?!
- Oui, s'il vous plait.

Il va vers la porte de la chambre froide, sort deux paquets et se retourne vers moi:

- Vous en voulez combien?
- Euh 500g? 1kg? (Qu'est-ce que j'en sais moi?)

Il se retourne, s'affaire sur l'étal, se retourne à nouveau:

- C'est sûr, vous ne voulez pas les rognons?
- Oh non merci!

S'il savait que la seule fois où j'ai tenté de cuisiner des rognons de veau, j'ai cru que ma cuisine, que dis-je ma maison toute entière, était devenue une immense pissotière.

Tout a fini à la poubelle, même la planche à découper!
Dorénavant je ne mange les rognons (que j'adore en plus) qu'au restaurant.

Vous en connaissez vous des personnes qui cuisinent encore les rognons?

- Bon, il y en a  682g, c'est bon?
- Oui c'est très bien, merci. Combien vous dois-je?

Re-air bovin, il se retourne vers son collègue, re-air bovin x 2 , conciliabule...

- Rien, c'est gratuit ma p'tite dame!

Air bovin ce coup-ci de l'autre côté de l'étal.
Merci monsieur le boucher, vous venez de contribuer à faire avancer la science savonnière!

Arrivée à la maison, j'ai fait fondre tout doucement le magma un peu sanguinolent qu'il m'avait donné.
J'ai filtré à travers un tamis en nylon très fin et mis au réfrigérateur.

cosm_to_096

            Le blanc de boeuf se présente  comme beaucoup de graisses animales (gras de canard, gras d'oie, saindoux, émeu...). C'est blanc, très fin et ça pénètre superbement la peau sans laisser de gras.

Je regrette de ne pas avoir pu en obtenir en bio.

"Blanc de boeuf-santal".
On fait ce qu'on peut pour rendre le gras qui entoure les rognons de veau un peu glamour...

Dans la nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques (INCI) de nombreux savons, on trouve le mot "tallowate de sodium" qui est de la graisse animale saponifiée.
Normalement c'est du gras de boeuf mais rien n'est moins sûr, on peut y retrouver toutes sortes de gras animaux.

 

cosm_to_093

 

          Les personnes végétariennes ne devraient donc pas utiliser ce type de savons.
Cette graisse animale très fine sert à faire les frites dans certains pays et en savonnerie, elle est sensée donner beaucoup de douceur au savon.

D'autres gras animaux saponifiés avec succès ici, ici, ici.

          Aujourd'hui j'ai voulu tester la méthode "Gagner du temps" dont Kafée parle ici sur son excellent blog consacré presqu'exclusivement à ses savons.

Cette méthode consiste à mettre la solution de soude fraîchement préparée (donc très chaude) au contact des gras durs puis d'ajouter les huiles fluides.
La saponification se poursuivant ensuite comme d'habitude, on gagne du temps en sautant quelques étapes.

          La réaction de saponification débute donc avant l'ajout de toutes les huiles, ce qui semble apporter une sensation de surgras supplémentaire.
En réalité les huiles dures commencent à être saponifiées avant les huiles fluides mais les molécules de soude en excès sont utilisées de toutes les manières.

Cette méthode est réservée aux savonnières expérimentées car la manipulation de la soude très chaude voire fumante  majore les risques.

 

cosm_to_083

          Je choisis de parfumer avec un flacon d'huile de santal acheté dans le quartier indien de Paris sur lequel il est indiqué "Mysore Sandalwood oil (pure) Export quality".

Mais vu le prix dérisoire auquel il est vendu par rapport au coût d'une véritable huile essentielle de santal de Mysore, vu son parfum, je subodore que c'est au mieux un attar d'autres plantes sur bois de santal de Mysore.

Voici chez Venezia quelques indications sur cette méthode de distillation et ses déviations modernes.

Sinon, c'est une fragrance.

          Je procède à un test qui me confirme que c'est certainement un mélange odorant et non des HE pures.
L'accélération soudaine de la trace me confirme ce fait.

Test pour repérer les véritables huiles essentielles des autres

cosm_to_087


Déposer quelques gouttes de votre HE sur une feuille de papier. Laisser sécher 24H.

Si c'est une huile essentielle pure, les molécules aromatiques doivent s'être évaporées laissant le parfum mais aucune tâche grasse comme le ferait une huile végétale.

Voici le résultat avec de l'HE de lavande bio Florame, une huile d'olive bio et le santal indien.


On voit bien les traces grasses de l'huile d'olive et du santal.

cosm_to_084

 

             Formule du savon " Blanc de boeuf-santal"

- 450g Huile de coco indienne
- 250g Blanc de boeuf (Tallow dans le calculateur)
- 250g Huile d'olive bio
- 250g Huile d'arachide bio
- 150g Beurre de karité bio
- 100g Huile de colza bio
- 50g Huile de Macadamia bio

Soit 1500g d'huiles.

Soude et eau pour un surgras de 6%
Méthode "Gagner du temps" de Kafée

cosm_to_085

cosm_to_086

Soie Tussah (Zinette)
5g d'huile de santal indien fragrance

 

Il y a eu une phase de gel et curieusement la pâte semble friable et givrée alors qu'elle n'est pas caustique. L'aspect extérieur donne une sorte de marbré fort joli ma foi.

cosm_to_088

          Le savon obtenu est très doux, sent bien fort l'Inde et le parfum persiste même sur la peau après le savonnage.

La mousse fine au départ est très crémeuse et douce. Testé peu de jours après sa fabrication, il est très nourrissant pour les mains.
Je pense qu'il se bonifiera bien.

cosm_to_095

          J'ai peu surgraissé car ce savon doit partir loin dans une toute petite île du Pacifique (non pas chez toi Catherine) où il est très attendu.

Le climat y est chaud et humide, le santal y est apprécié car il rappelle un voyage presque initiatique en Inde et le stock de savon du premier voyage est terminé!

            Je pense réutiliser ce gras de boeuf dans une formule réalisée classiquement car cet essai a comporté deux nouveautés, la méthode de Kafée et cette graisse.

Ne sachant pas à quoi imputer les conclusions (phase de gel, friabilité, aspect marbré), il me faut recommencer.

Ah là là que la vie est dure !


Autour du chaudron

    rhoooo on dirait de la neige !!! si si une fois qu'on l'a roulé en boule pour faire les batailles !!!!
    bel essai en tout cas ...
    et pour répondre à ta question ... moi je fais encore des rognons hihihihi de boeuf, de porc, de veau ... et c'est succulent ... et pas si malodorant hihihihi
    mais à choisir je préfère un de tes petits savons
    gros bidoux

    Posté par cece le 13 novembre 2009 à 10:30
  • Ce savon est d'un très beau blanc … et sent parfaitement le santal indien… effectivement si tes amis ont le blues de l'Inde, ils ne peuvent qu'y repenser en se savonnant le matin…

    Je me rends compte que je n'ai fait qu'une fois un savon blanc (pour bébé, que je n'ai pas mis sur mon blog 'ailleurs) car j'ai tendance à fretiller avec les ajouts! or c'est très beau. (mais ce n'est pas pour tout de suite car j'ai plusieurs macérats colorés qui m'attendent… )

    Moi aussi, j'aime beaucoup les rognons… je suis étonné sur ce que tu dis de l'odeur rognonesque de pissotière… (peut être étais-tu tombée sur un bœuf avec problèmes de prostate!)

    Posté par venezia le 13 novembre 2009 à 10:54
  • Le blanc de ce savon est très beau !! Il faudra que je teste moi aussi l'ajout de ce gras dans le savon, surtout si ça donne un savon très doux (mais je vais attendre les résultats de tes tests hi hi !). En plus je pourrai en avoir du bio par mes beaux-parents qui sont agriculteurs et éleveurs... Enfin bon, pas du bio mais du raisonné, c'est déjà ça !
    Pfff quand j'y pense, c'est malin, depuis que j'ai fait mon premier savon, je ne pense plus qu'à ça pfff...

    Posté par Sealeha le 13 novembre 2009 à 11:07
  • Je n'ai jamais testé les graisses animales dans les savons (cire d'abeille exceptée).. C'est un tord je sais,je crois que cela est assez bénéfique en savonnerie; mais j'ai du mal avec l'idée (pourtant je ne suis pas végétarienne...)

    Comme pour la méthode rapide, j'ai du mal avec l'idée, j'aime prendre mon temps et préparer mes ajouts tranquillement...

    Je suis curieuse de savoir :

    - si l'odeur de santal a bien tenu
    - sens-tu derrière une odeur de graisse de bovin où n'y a t-il aucune odeur ? il me semble que le saindoux est un peu coriace lui...

    Posté par Nansou le 13 novembre 2009 à 11:41
  • J'adore les rognons de moutons au madère, tu devrais re-essayer, tu peux les rincer à l'eau vinégrée avant de les faire cuire.
    Vraiment utile, ton truc pour reconnaître les He pures, je vais m'en donner à coeur joie ce week-end. ...et tu me rappelle mon envie de faire des savons de pays, blancs, au saindoux et graisse de canard. J'ai tout acheté, sauf le temps !

    Posté par chabou le 13 novembre 2009 à 12:38
  • Tes savons sont magnifiques mais ce n'est pas une surprise.
    J'ai essayé d'ajouter un peu de saindoux à mes savons sur tes conseils et ils sont en effet très doux. Ce n'est déjà pas simple de trouver du saîndoux, je pense que c'est encore une autre affaire pour le gras de boeuf.
    Concernant les rognons, je suis de ton avis, ça sent encore boien pire que la caisse de mes chats!

    Posté par Pat0212 le 13 novembre 2009 à 15:43
  • Michèle, j'attendais avec impatience la parution de celui-là ! Je me tenais prête avec mon blanc de boeuf.
    Ce que j'aimerais savoir, c'est si monsieur a apprécié ta volonté de satisfaire ses souhaits !! tu ne nous dis pas tout ...
    en tous cas, pour obtenir un savon blanc de blanc, tu me fais faire un grand pas. Merci , Michèle.

    Posté par moune le 13 novembre 2009 à 16:02
  • Une expérience de rognons : ceux de taureaux, mangés dans un restau routier.

    Mais cette idée de graisse de boeuf me donne des perspective du côté de mon AMAP, dont je ne consomme pas la viande par ailleurs.

    Je suis comme Venezia : j'ai envie de faire des savons colorés, mais pourquoi pas un blanc après ça ?

    Et j'avais aussi envie de tester la méthode Ka fée...

    Posté par Lyjazz le 13 novembre 2009 à 16:04
  • Très beau savon, très bel article très
    instructif ... Merci pour le "truc" des HE !
    J'ai de la graisse de canard en bocal que mes hommes ont ramené d'une ballade dans le Sud Ouest (coucou Chabou ...). Je ferai un savon avec mais mes velléités dans ce domaine
    s'arrêteront là ...
    Tiens, je viens de parler pendant que j' écrivais à mon homme qui m'a dit :"c'est un pêché de faire du savon avec de la graisse de canard !". Surtout la sienne, je pense, qu'il se la réserve pour ses pommes de terre ...

    Je suis heureuse de voir que tu es en pleine forme Michèle.

    Posté par Irene le 13 novembre 2009 à 17:26
  • Très très belle expérience. J'aime la petite touche glamour apportée par le Santal. Je me demande aussi si le blanc de boeuf à une odeur particulière. En tout cas tu me donnes envie de courir chez mon boucher pour me procurer ce gras de rognons, que j'adore d'ailleurs. Les rognons, hein, pas le boucher

    Posté par ka fée le 13 novembre 2009 à 18:45
  • Très très belle expérience. J'aime la petite touche glamour apportée par le Santal. Je me demande aussi si le blanc de boeuf à une odeur particulière. En tout cas tu me donnes envie de courir chez mon boucher pour me procurer ce gras de rognons, que j'adore d'ailleurs. Les rognons, hein, pas le boucher

    Posté par ka fée le 13 novembre 2009 à 19:07
  • Il est très beau , élégant , fin, racé, malgré sa naissance peu ragoutante(je ne suis pas fan du tout des abats) et autres couillus d'ou qu'ils viennent
    Ce savon est donc le cygne blanc né de "bovins" Michèle si les pharmaciens ne te regardent plus avec des yeux ronds, il restera deux bouchers surement encore interloqués ...ils vont se convertir en poissonnier pour faire des ronds
    j'ai essayé la méthode de Kafée, pour voir car moi j'ai le temps
    c'est très, trop rapide et je trouve que la magie alchimisante s'y perd beaucoup, mais cela fonctionne très bien malgré tout
    Mes savons mettent plus de temps à sécher et ils sont comme friables, j'en témoigne, mais semble très crémeux
    Tu dis que l'on peut l'utiliser, car j'ai bien envie de Mysorer avec
    Merci pour toutes les explications sur ces huiles indiennes
    J'ai un dôme blanc, et moi je resterais bien dessous même si j'aime ma liberté

    Posté par mlk le 13 novembre 2009 à 20:46
  • très beau ce blanc de blanc.! Mais lave-t-il aussi blanc qu'A...l??? Ah, ah, ah!!!Y-avais-tu pensé Michèle???
    Alors, j'ai essayé à 2 reprises la méthode de Kafée. 1 fois ss réduction d'eau et l'autre avec. Je trouve, comme pls, que ss réduction d'eau, les savons mettent bcp plus longtemps à sécher et sont moins beaux que d'habitude mais ne sont pas friables comme pour certaines. En revanche, avec réduction d'eau, les savons sont très beaux. Mais comme ^les deux recettes sont différentes... difficile de tirer de vraies conclusions.
    Personnelllement, je trouve que c'est un sacrilège d'utiliser du gras de canard pour faire du savon, je préfère l'avoir dans mon ventre que sur ma peau!!!

    Posté par Loulou le 14 novembre 2009 à 02:45
  • Coucou, Loulou, ici la graisse de canard est vraiment moins chère que le saindoux et beaucoup plus facile à trouver. Quant à l'avoir dans l'assiette, avec modération, oui : si les Landais sont de ceux qui ont le moins de problèmes cardio-vasculaires, ce n'est pas très bon pour la ligne.
    Trop drôle, ta vanne !

    Posté par chabou le 14 novembre 2009 à 08:40
  • Chabou, les petites pommes de terre rissolées dans le gras de canard... Si tu savais le prix d'un lobe ici... J'ai renoncé à faire mon foie gras! Pour ce qui est de ma ligne aussi... j'ai renonçé!!!
    Pour ce qui est de la vanne, les séquelles de l'enfance restent...

    Posté par Loulou le 14 novembre 2009 à 14:25
  • Et moi qui avait justement envie de savons très blancs ! mais je n'avais pas pensé à la graisse de rognons, j'aurais eu trop peur que cette fameuse odeur de pissotière n'empeste mes savons que je rêvais... à la rose ! mais j'aime leur blancheur et de ce qu'il semble leur douceur. Les graisses animales donnent-elles systématiquement des savons très blancs ?
    Chabou et Loulou, vous me donnez faim ! et j'avoue qu'un peu de foie gras chaud avec quelques patates rissolées... mais je m'égare !
    En tout cas Michèle, tes expériences animales sont des plus intéressantes. As-tu essayé ces graisse en cosmétique ? on les disait excellentes pour la peau lorsqu'elles étaient à la base des crèmes de beauté.

    Posté par lolitarose le 15 novembre 2009 à 17:31
  • Lolitarose,


    j'avais tenté le saindoux (bio) dans les baumes: texture 'une très grande finesse… mais ça rancit vite, hélàs.

    Posté par venezia le 15 novembre 2009 à 21:40
  • J'ai du retard...

    - Merci Venezia pour ta réponse.
    Je ne sais plus si tu avais ajouté de l'aox Cos. J'avais été déçue aussi de sentir la rose couverte par l'odeur légèrement rance.

    - Lolitarose

    Je t'avais offert de l'onguent pour crevasses qui contenait du gras de canard.
    J'utilise souvent l'huile d'émeu pour mes fils.

    J'ai juste un peu de réserve pour les gras de plus grosses bêtes comme le gras de boeuf à laisser pénétrer car ce sont des bêtes qui reçoivent quand même beaucoup de médicaments et autres hormones.

    Beaucoup de ces substances et les pesticides sont lipophiles donc...

    Si j'en trouve en bio, je n'hésiterais pas!

    Les graisses animales donnent toujours un savon blanc mais il faut les coupler avec d'autres huiles pâles ou raffinées.

    Dans ma formule, à part l'olive (qui malgré sa couleur ne donne pas de vert), il n'y a que le colza bio qui est très jaune mais à 10% ce n'est pas ressorti.

    - Loulou,
    Ce n'est pas le foie gras qui fait grossir, c'est tout ce qu'on mange pour survivre en attendant d'en manger

    Je n'avais pas percuté pour la lessive. Tu as dû en entendre de belles!

    - Chabou,

    Est-ce que ton boucher te vend les rognons déjà coupés et lavés?
    Parce que le rognon entier à découper, ça sent l'urine quand même... Je n'ai vraiment pas pu et pourtant je ne suis pas bégueule.

    - Mlk,

    C'est marrant comme chacune est différente. J'aime beaucoup la méthode de Kafée justement parce qu'elle permet de faire des essais en courant, juste quand on en a envie et qu'on n'a pas le temps de tout préparer.

    J'ai fait un savon hier soir et ce matin, hop, une autre partie pour la 2è couche en 30mn chrono! C'est super.

    - Kafée

    Le blanc de boeuf sent très peu je trouve par rapport au gras de canard.
    Les savons au 100% saindoux pour le linge sentent fort mais ici à 16% environ, je ne sens que les HE.

    Les autres essais au saindoux incorporé avec d'autres huiles ne sentent pas non plus.

    - irène,

    Effectivement s'il faut prendre le train pour aller acheter de la graisse de canard dans le Sud-Ouest, ça devient de la provocation d'évoquer l'idée de la savonner.

    N'avez-vous pas d'autres gras animaux plus accessibles en Suisse?

    - Lyjazz,

    Je suis ravie de voir que tu expérimentes plein de savons.
    N'hésites pas à interroger ton AMAP, c'est une denrée très rare ces gras en bio.

    - Moune,

    Monsieur a dit à l'ami pour lequel j'ai fabriqué ce savon qu'il était jaloux parce que c'est vraiment la crème des savons (?).

    Comme je le rassurais parce qu'il me reste assez de gras de boeuf pour lui en refaire, il m'a dit qu'il voulait exactement le même, blanc, avec la même mousse et avec cette odeur discrète de santal. Bref, le MEME!

    Donc j'ai fait un savon hier soir avec de la chlorophylle et des inclusions de chutes de celui ci(j'avais trop envie de changer! Je ne sais pas refaire exactement pareil).

    Et un autre ce matin qui a servi à faire la 2è couche sur le vert et quelques autres bien blancs.
    Mais j'ai parfumé à la lavande et au santal amyris parce que je n'avais plus du santal indien.

    Si ça ne convient pas, j'irai à nouveau faire une mine bovine à la boucherie

    - Pat,

    Merci pour tes gentils compliments.
    Mais qu'avez vous donc comme gras animaux en Suisse?

    Il y a du chocolat au lait en Suisse, donc des vaches tout de même. C'est curieux...

    - Nansou,

    C'est tellement personnel les appréhensions.
    Si jamais tu arrives à les dépasser (comme moi avec les rognons crus un jour...), tu devrais être contente.

    Il n'y a pas d'odeur du tout au final si tu ne fais pas un 100% gras animal.

    Ce santal tient si bien qu'il parfume même la peau.
    J'en avais déjà utilisé en plus grande quantité et mes moules en silicone ont senti l'Inde pendant des lustres.
    J'en ai même eu un qui a donné une légère odeur à un savon sans HE.

    Ce n'est pas l'odeur de l'huile essentielle de santal de Mysore mais plutôt un parfum indien difficile à décrire.

    - Sealeha,

    Alors, ça y est, tu es passée à la améthode à froid?
    N'hésites pas à récolter du gras presque bio, c'est précieux même en bouche!

    - Venezia,

    Je ne sais pas s'il avait quelques soucis de prostate mais le découpage du rognon cru m'a vraiment dérangée.

    - Cece,

    C'est vrai que le "marbré" bien involontaire donne une impression de givre ou de neige. Je trouve ça joli.

    Pour les rognons, j'avais même appelé ma mère qui m'a dit que j'aurais dû demander au boucher de me le faire.
    Mais je n'arrive plus à passer outre.

    Alors j'en mange dehors chaque fois que j'en vois à la carte. Je suis surprise de voir que vous êtes plusieurs à les cuisiner vous même.
    Le débitez vous aussi?

    Posté par michele le 16 novembre 2009 à 11:25
  • Michèle il y a tout ce qu'on veut ici mais je ne mange pratiquement pas de viande et jamais d'abats ! Non, s'il y a des bocaux de graisse de canard dans mes armoires c'est que mes hommes en avaient acheté au cours d'une de leurs ballades masculines. Mais je peux en trouver sans problème ici,
    Ce blanc est très attrayant ; cela ne me dérangerait pas d'essayer.

    Posté par Irene le 16 novembre 2009 à 17:13
  • @Michèle
    Il faudrait que tu en ramènes pour qui tu sais du santal de mon quartier, et nous aurons peut être la réponse à nos questionnements
    Je peux m'en occuper avant que tu partes

    Posté par mlk le 16 novembre 2009 à 19:25
  • Michèle: j'ai fait ce savon à la graisse de boeuf hier. J'avais si envie. Il est beau..... J'aimerais bien savoir le nom "juste" de cette He d'Inde, qui sent si bon !! Je m'en ferais ramener....
    Je me réjouis de voir ton autre savon. Là-dessus, je vais démouler les miens.
    Bisous à toutes.

    Posté par moune le 17 novembre 2009 à 16:40
  • J'utilise un petit coeur de cette recette depuis quelques jours, et j'avoue être très fan de ce savon ! J'en aime énormément la texture !
    Finalement, c'est peut-être bien du gras de boeuf qu'il me faudrait !!!

    Posté par Nansou le 07 avril 2010 à 17:57
  • Nansou, si tu oublies que c'est du gras animal, je suis certaine que tu apprécierais la douceur qu'ils apportent aux savons.
    Allez courage!

    Posté par michele le 09 avril 2010 à 13:12
  • renseignement

    Bonjour, j'ai lu avec attention la recette de fabrication, vos commentaires, et je n'ai vu nul part,
    LA QUANTITE DE SOUDE ET D' EAU qu'il faut pour les quantités de graisse indiquées, merci à qui
    pourra me renseigner, viviane.cregut@hotmail.fr, A bientot.

    Posté par haaa le 21 décembre 2011 à 07:49
  • Bonjour Viviane,

    Avez-vous déjà fait du savon? Si non je me permets de vous indiquer un lien vers plusieurs messages qui vous aideront à débuter:

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/index.html?headerbar=2&headerbar2=9&headerbar3=22


    Vous pouvez vous exercer à calculer vous mêmes les quantités de soude et d'eau avec l'aide d'un calculateur automatique.
    Il est facile d'utilisation.


    http://www.thesage.com/calcs/lyecalc2.php

    Il est d'usage d'éviter de donner les quantités afin que les lecteurs maitrisent la manipulation de la soude et surtout sachent calculer les quantités nécessaires s'ils modifient quoi que ce soit dans la recette donnée.

    Posté par michele le 21 décembre 2011 à 17:19
  • Graisse de boeuf

    Bonjour Michele
    Je récupère dans une dizaine de jours de la graisse de boeuf Bio pour faire des savons.
    Je n'ai rien précisé au boucher : est-ce que l'on ne peut utiliser que certaines parties de la graisse (celle des rognons ? gras du beefsteack (suif) ? Ou peut-on utiliser toutes les parties de graisse et les faire fondre ? Ce que j'ai lu depuis sur internet me fait craindre les odeurs résiduelles si j'utilise toute la graisse indifférement.
    Merci de vos conseils, Nathalie

    Posté par Nath le 11 mars 2013 à 08:53
  • Nath, c'est très précieux de la graisse animale bio, c'est rarissime.

    Que ce soit celle autour des rognons (la plus fine à mon avis) ou une autre, toutes les graisses peuvent se saponifier.

    Les odeurs résiduelles, je n'en ai jamais senti pour ma part alors que j'ai saponifié tout ce qui me tombait sous les spatules.
    Je pense qu'il s'agit certainement d'une graisse rance ou d'un savon rance, ce qui peut arriver aussi avec des graisses végétales bien entendu.

    Régalez vous et mettez éventuellement un anti-oxydant comme la vitamine E dans votre formule. Ce serait formidable si vous reveniez nous conter l'affaire

    Posté par michele le 11 mars 2013 à 11:50

Commenter l'article