Deux parfums pour Noël

Senteurs et parfums

Par veneziapetitpois

Puisque l’heure est aux cadeaux, voici deux formules de parfums que l’on peut préparer dès maintenant si on veut les offrir au moment des fêtes.

 

DSCN7706

Une œuvre de l'artiste suédoise Nathalie Djurberg (photographiée à la Biennale de Venise 2009)

Pour fabriquer des parfums, je m'inspire des proportions indiquées par Nerys Purchon dans sa Bible de l'aromathérapie (Marabout), livre parfois controversé car il y renferme des approximations. Mais je l’ai gardé dans ma bibliothèque car il renferme des formules pour à peu près tout, y compris pour les produits ménagers.

Nerys Purchon intègre donc de l’eau distillée (j’utilise de l’eau éminéralisée ou une eau de source la moins minéralisées possible), de la glycérine et de la vodka. Je préfère l’alcool à 96° car il extrait mieux les parfums. A défaut d’alcool à 96, choisir de l’alcool ethylique vendu en pharmacie et non modifié (alcool à 90°)

Par ailleurs, je fixe les HE avec de la teinture de benjoin, également achetée en pharmacie. Je compte environ autant de gouttes d’HE que de benjoin. 

Comment je procède pour mes essais parfums:

 Je gamberge un peu la formule selon mon inspiration et je fais une sélection d’HE. Je renifle deux par deux celles que j’ai choisies pour voir si ça colle ensemble (une par narine… ) puis je me lance.

Je laisse reposer quelques jours et je sens à nouveau, je rectifie éventuellement le tir quand c’est trop fade ou trop confus.

 

La première formule, assez simple, est à base d’agrumes.

 

DSCN6505

Chant d’agrumes

 

40ml alcool 96°

2 cuil café eau distillée

1/4 cuil café glycérine

40gtes HE citron bio

40gtes HE orange sanguine

30gtes HE bergamote

10gtes HE neroli

120 gtes teinture de benjoin.

 

Je l’avais laisser macérer plus de deux mois.

Au bout de deux mois, j’ai mis le flacon une nuit au congélateur, puis j’ai filtré le lendemain. C’est ce qu’on appelle glacer un parfum, pour éliminer les impuretés.

J’ai rajouté 10ml d’alcool au total au moment d’utiliser.

 


 L’autre est un essai que quelques unes connaissent et ont apprécié (dans une crème corps, son parfum -que la tonka “vanille “ un peu- tient très bien). J’ai essayé de reproduire le parfum d’une crème du commerce dont je raffole (Remède de Gattefosse, par ailleurs très efficace contre tous les bobos de peau).   J’en ai refait pour compter exactement les gouttes. Dans cette formule, j’ai compté la tonka comme une HE quand j’ai ajusté le benjoin.

 

Parfum de peau

 

DSCN6621

Colliers d 'offrandes (photo prise à Bénarès)


Lavande d’altitude 20gtes

Pamplemousse 10 gtes

Gingembre 10 gtes

Santalum album 20

Patchouli 20 gtes

Sauge sclarée 10 gtes

Encens 20 gtes

Bois de rose 20 gtes  

origan compact 10 gtes

Teinture de tonka 30 gtes

Teinture de benjoin 180 gtes

 

J’ai fait maturer sans diluer pour incorporer dans mes crèmes corps.

 

Si on veut l’utiliser en parfum, il suffit d’ajouter:

65ml d’alcool 96

Avec 3 cuil à café eau déminéralisée

½ cuil à café glycérine

au moment de la maturation

 

puis 18ml alcool avant l’utilisation finale.

 

Bon Noël parfumé…


  1