LALI : Savon pour le visage

Savonnerie

Par atelierdemichele

          Chaque région, ville ou pays  du monde m'inspire des images, des odeurs, des poncifs (banalités, clichés, stéréotypes...) tout à fait assumés.

Je fabrique  des savons , des tas de savons, d'autres savonsencore des savons et d'autres cosmétiques en les baptisant du nom d'un continent, d'un pays ou d'un adjectif s'y rapportant.
Quand je ne copie pas carrément un savon issu d'un blog du pays en question
!

DSC03195 




          J'ai envoyé un ami m'acheter de l'huile de son de riz dans une boutique japonaise de la capitale.
Il est revenu sans l'huile mais avec un savon curieux, dépaysant en diable quand on sait avec quoi il est fabriqué.

Du coup, je l'ai renvoyé dans le même magasin avec pour mission de me ramener l'ingrédient en question et l'huile de son de riz.
Si possible hein, sans vouloir le commander... tout ça, tout ça.
Il en est revenu avec les deux!

DSC03182
Savon de riz "Dassai" pour le visage

          

Hô, Hôô,  bonheur et excitation!
Je me suis mise en cuisine le soir même puisque j'avais déjà écrit des tas de formules différentes, esquissé la forme, les couches, calculé la soude, imaginé le moule, choisi les autres ingrédients.

Et voilà le résultat:

DSC03195

 

           Mais qu'est-ce donc cet ingrédient mystère?

C'est la lie de saké (mon savon s'appelle LALI, vous vous souvenez?).

Le saké est utilisé en guise de produit de beauté pour ses effets hydratants et éclaircissants du teint.
Il est supposé réduire les tâches de rousseur et les tâches de vieillesse grâce à la présence d'acide kojique, un  anti-oxydant.

Voici un article (en anglais) très instructif sur l'utilisation de saké en cosmétique mais ne prenez pas les informations prosélytes pour les éclaircissants naturels (ac. kojique, arbutine) versus chimiques (hydroquinone...)

Vous trouverez  sur le blog de Lolitarose
.son savon des rizières au saké,
.une crème doudou des filles de l'extrême au saké,
.ainsi qu'un excellent article sur la recherche du teint perdu (rituel de beauté japonaise II).

Il m'est impossible de faire les liens sur son blog, il doit y avoir des caractères spéciaux que je sais pas éliminer. Help please!!!

 

DSC03190

          L'acide kojique a été présenté comme l'une des alternatives naturelles pour diminuer la production de mélanine par la peau.
Vendu sous plusieurs noms et extraits: Dermawhite HS, Phytoclar, Rice extract "COS", Vegewhite... il sert également pour des peelings.
Ils permettent cette peau diaphane  dont les japonaises sont friandes.

Mais des études récentes ont fait état de risques potentiels pour la santé (thyroïde, foie) à partir de 0.1% d'acide kojique, ce qui est vraiment très peu compte tenu des approximations de pesée dans les cosmétiques faits maison et du risque d'accumulation dans l'organisme.

Les crèmes dépigmentantes en contiennent au moins 1% si ce n'est plus.

Il n'est donc pas conseillé d'en incorporer soi même dans ses cosmétiques.  Les dangers de certains produits dépigmentants sont bien réels et consternants.

Quelques infos ici, ici et ici

           D'autres études viennent contredire cela car de nombreux pays consomment des aliments riches en acide kojique normalement considérés comme excellents et même bénéfiques pour la santé (graines de soja, extraits de soja, tofu...).
Que faire?

Il va sans dire qu'encore une fois un aliment ou une plante est constitué de nombreux actifs qui agissent en synergie et que l'on ne peut en résumer les bienfaits à un seul de ces constituants.

La notion de totum en phytothérapie me semble être un principe de base.
   

         DSC03198


         
Bref, considérant qu'il n'y avait aucun danger à utiliser un cosmétique à base de soja, de saké ou de lie de saké, j'ai fabriqué mon propre savon à la lie!

Tout d'abord, il faut savoir que comme toute lie qui se respecte, la lie de saké (qui a beau être japonaise) ne sent pas très bon.
Au mieux, on trouve que ça sent la fondue savoyarde avec beaucoup de vin.

J
'en ai fait sentir à un haut-savoyard, maître ès fondue, qui après l'avoir humé, m'a regardée comme si en disant cela, je l'avais insulté. Lui, sa mère, son père et même ses ancêtres avant lui!
Fort heureusement pour moi ^_^ il ne peut pas me soupçonner d'en vouloir à toute sa descendance qui trouve que ça sent bien la fondue à la fin du repas quand on gratte le fond du caquelon ...

           La lie de saké ou saké kasu est utilisée dans la cuisine japonaise (je n'ai trouvé que ces recettes de soupe miso  et plat de poisson ou viande tous deux à la lie de saké).

Un essai apparemment réussi de chocolat à la lie de saké a été réalisé par Jean-Paul Hévin, chocolatier parisien.

          Le saké kasu se présente comme une pâte souple facile à découper en morceaux.
Pour l'introduire dans le savon, je l'ai mixé dans de l'eau bouillante, filtré pour retirer les résidus trop exfoliants puis mis à congeler en glaçons.


DSC03179


          J'ai utilisé cette lie directement en pâte exfoliante sur le visage.
Ce n'est certes pas pratique mais j'en suis ressortie avec un teint mat, poudré peut-être légèrement trop astringent pour une peau sèche mais le teint est indubitablement plus net.

L'effet est éphémère mais j'imagine qu'en guise de masque coup d'éclat, c'est parfait! Rassurez-vous tout de même, je n'ai pas changé de couleur!

           Cette eau de lie a été introduite à la trace pour l'une des couches du savon.
Pour l'autre, j'ai dilué la soude dans l'eau de lie.

Entre les deux couches, j'ai saupoudré une minuscule pointe de poudre de thé vert matcha à travers les mailles d'un tamis en inox comme ici.

La présence d'alcool fait gonfler la solution caustique. Normalement il faut faire éventer l'alcool avant de fabriquer la lessive de soude (pour les savons à la bière par exemple).

L'éruption caustique peut s'avérer dangereuse.

            Ne prenez donc pas de risques, mettez vos gants (évident n'est-ce pas?) et faites le dans un récipient haut posé dans l'évier pendant toute cette opération.       

DSC03178DSC03180DSC03183

      

  Astuces pour séparer deux couches de savon par une poudre

- En mettre très, très peu.
En séchant la couleur des poudres "bave" toujours dans la pâte à savon donnant l'illusion que la couche est plus épaisse.

- La saupoudrer à travers un tamis très fin idéalement en inox.
Répartir une fine poussière sur toute la surface sans revenir sur vos pas. La couleur semblera unie au séchage.

- Ajouter la seconde couche de savon  peu de temps après la première et travailler à la trace moyenne ou épaisse si vous voulez une ligne droite.
S'aider éventuellement d'une cuillère pour ne pas abîmer la surface.

DSC03188
La poudre de matcha est ici à peine perceptible et pourtant la ligne dans le savon est bien visible.

 

         

 Le savon Dassaï a pour INCI: Sodium hydroxydesoja (c'est écrit collé), acides gras, lie de saké. Je choisis donc de fabriquer le mien avec le plus possible d'huiles fluides et peu de détergence.

Formule du "Savon Lali" pour le visage

- 58% Huile de soja bio
- 40% Huile de son de riz
- 2% acide stéarique

Sirop de riz bio
Vitamine E

Soude pour un surgras de 7%

Couche claire: Eau de lie de saké à la trace
Couche foncée: Soude diluée avec l'eau de lie
Poudre de thé vert matcha entre les deux
          
Fabriqué au fouet à main bien entendu! La présence d'alcool dans la lie aide formidablement à accélérer la trace qui ne viendrait jamais avec ce type de formule.

La couche foncée trace plus vite que l'autre.

Savons à la lie de saké ici  et  ici

 

DSC03197



                    Particularités de la formule

Uniquement des huiles fluides (soja et son de riz) pour la douceur d'un nettoyant prévu pour le visage et juste 2% d'acide stéarique pour durcir un peu ce savon qui augure d'être très mou.

** Huile de  soja

L'huile de soja semble être mal considérée en savonnerie dans deux de mes livres sur les savons car elle serait peu chère (!) et de peu de valeur pour la peau.

 
Peut-être parce qu'elle constitue la majeure partie des huiles végétales des margarines aux USA et en Australie où elle est hydrogénée, certainement issue d'OGM et extraite par solvants.

Si sa particularité d'être hydrogénée est catastrophique pour la santé humaine dans l'alimentation, il n'en reste pas moins que l'huile de soja, pressée à froid, issue de l'agriculture biologique es
t surtout  riche en omega 6 (acide linoléique)  et omega 9 (acide oléique)... comme plein d'excellentes huiles végétales!

Elle forme peu de mousse et est une excellente alternative aux graisses animales pour qui veut des savons vegan.

Mes divers essais avec cette huile en très grande quantité (30/40%) montrent qu'elle est plus douce pour la peau lorsqu'elle est combinée à de l'huile d'olive.

** Huile de son de riz

Magnifique huile à saponifier!

Elle présente des caractéristiques étonnantes dans le savon pour une huile liquide:
. elle donne des savons qui moussent très bien,
. elle est peu rancissable grâce à la présence d'un anti-oxydant spécifique, le gamma-orizanol.

mais les savons à l'huile de riz passent volontiers par une phase de gel et ils collent un peu plus aux moules.

Dans une bonne formule équilibrée en gras durs comme l'huile de coco, ça colle moins.

Dans ma formule presque uniquement constituée d'huiles fluides, j'ai saponifié à basse température et coulé en moule large et plat sans isolation. Il n'y a pas eu de phase de gel.

**Acide stéarique

Comme la cire d'abeille, il permet de durcir un peu les formules de savons.
J'en mets en général 2 à 3% jamais plus pour ne pas avoir un savon cassant et "tirant" sur la peau.

L'acide stéarique est souvent issu d'huile de palme et c'est l'indice de saponification de cette dernière qui est généralement retenu dans les calculateurs.

**Sirop de riz bio

Parce que le sucre dans les savons majore la mousse alors formée de larges bulles très stables.

Il est possible d'ajouter 1 à 2 cuillères à café de sucre (dissout dans un peu d'eau) ou de sirop de sucre par kg d'huiles

-soit dans l'eau froide avant la soude,

-soit à la trace.

L'ajout de sucre ou de sirop de sucre dans la solution de soude chaude risque de le faire caraméliser.

Le sirop de riz n'est rien d'autre que du sirop de glucose produit à partir du riz. Je l'ai introduit en même temps que la vitamine E dans mes huiles tièdes, ça marche aussi très bien.

Et il participe à la référence au Japon évidemment!

Formule générale d'un savon visage japonais

- 58% huile de soja, huile de sésame blanc bio
- 40% huile de son de riz
- 2% acide stéarique (pour durcir un peu plus, monter à 3% et diminuer l'huile de soja et/ou sésame à 57%)
Soude/eau de riz ou lait de soja, crème de riz très fine, sirop de riz, vitamine E et un peu d'alcool de riz pour accélérer la trace.

 

 

          Mon savon LALI met une éternité à sécher, il est encore souple trois semaines après la fabrication.

Il est très doux, peu détergent et bien joli.  La ligne de thé vert a bruni et est plus nette.

Je suis très agréablement  surprise par sa mousse bulleuse qui n'est pas gluante comme celle des savons 100% olive. J'en utilise une petite boule faite avec les chutes une fois par semaine en guise de démaquillant le soir.

           Comme le savon fait maison est basique, il vaut mieux mettre une crème après usage.
Je pense qu'ils méritent encore un long séchage.

 

DSC03196

   
           Le savon dassai original étant foncé, j'ai recommencé en utilisant beaucoup plus de lie de saké (150g) pour diluer la soude.

La formule est plus classique mais très riche en huiles diverses et douces dont  de l'huile de sésame noir:

30 coco, 16 cacao, 12 colza, 10 karité, 10 olive, 10 sésame noir, 5 tournesol, 3 autruche, 2 jojoba, 2 ricin, sirop de riz bio, eau, lie de saké, soude pour un surgras de 8%.

Grâce à cette composition, il est très doux (Loulou, j'ai besoin de ton vocabulaire soutenu!). Il mousse fin et bulleux.

Il est bien joli ce second dassai n'est-ce pas?

 

DSC03201


            

           Mais alors quelle odeur de fond de caquelon!!!

Soit le vrai dassai ne contient pas beaucoup de lie, soit son alliance avec l'huile de sésame noir n'est pas recommandée dans un savon.
Dire que j'en ai fabriqué 1.5kg ! 


Autour du chaudron

  • Michèle
    Te lire, s'y plaire et apprendre sans blague, il nous faut absolument ton livre de savonnière
    En quelques lignes tu dresses une très belle table
    Le savon est magnifiquement sobre et élégant et pas à la japonaise mais joliment à la Michèle
    la nôtre
    Ton défaut mignon "heurter la tribu des nez délicats" te seras pardonné tant te lire est enrichissant et aimable

    Posté par mlk le 08 mars 2010 à 17:01
  • Formidable article Michèle (j'ai mis les liens pour Lolitarose).
    Oui, tu devras le faire ce livre de savonnière, tu te le dois par tout ce que tu apportes dans ce domaine (pas que celui.là d'ailleurs).

    Je n'ai pas terminé de le "dépiauter", de l'analyser mais je sais que les japonaises utilisent de l'alcool et pas seulement de saké.
    L'alcool et le sucre, de façon tout à fait régulière.

    Sans parler de tout ce que nous a appris là sur le côté technique, il est tout simplement magnifique d'une beauté sobre, chic.

    Merci ...

    Posté par Irene le 08 mars 2010 à 17:10
  • J'aime beaucoup le look de ton savon lali !!! Très réussi, très fin, j'adore !! Et merci pour l'astuce d'une cc de sucre pour booster la mousse...

    Posté par Sealeha le 08 mars 2010 à 17:18
  • et je plussoie les autres pour la demande d'un livre sur la savonnerie, qui viendra compléter ton premier livre que je me suis fait offrir pour noël ^^

    Posté par Sealeha le 08 mars 2010 à 17:20
  • Je serais plutôt de celles qui aiment les teints bronzés mais les tâches de vieillesse, non.
    Ton article, indépendamment du beau savon bien net, estampillé abeille ou doucement rayé (j'aime), lève le voile pour moi sur les produits éclaircissants. J'en avais lu le danger mais je ne savais pas trop pourquoi. Je comprends mieux maintenant et je trouve ta mise en garde avisée, elle pourra éviter une surconsommation d'acide kojique aux amatrices.
    En ce jour de la fête de la femme, je me permets de penser : vous êtes belles, les filles, TOUTES, alors ne changez rien !

    Posté par chabou le 08 mars 2010 à 19:43
  • Je suis écroulée de rire, j'imagine la fabuleuse odeur de ces savons !!! lol
    Indépendamment de cela, la recette est magnifique et la lie de sake semble très intéressante !
    Mais moi, c'est le sirop de riz qui me fait rêver !

    Posté par Nansou le 08 mars 2010 à 20:05
  • Nansou,
    La tribu des nez délicats n'a qu'à bien se tenir, le second savon vaut le détour. J'espère qu'au séchage, ça s'atténuera.

    Tu trouveras le sirop de riz dans les magasins bio. Il y a toute une flopée de sirops de toutes sortes dont celui d'agave à l'index glycémique moins élevé.

    Chabou,
    Oui les dépigmentants peuvent être dangereux. La Mairie de Paris a mis en place des mesures d'information pour les populations d'Afrique qui s'y adonnent.

    Pour la fête des femmes, j'ai eu droit à mon thé tout à l'heure gentiment offert par mon dernier bout d'homme. Vive les femmes alors!

    Sealeha,
    Merci pour ta présence toujours si enthousiaste!
    Essaie le sucre, ça fonctionne vraiment très bien.

    Irène,
    Tu es une perle. Merci pour les liens, il faudra que tu m'expliques comment tu fais.

    Mlka 1 nédélica
    Tu en auras du joli, sobre et chic mais aussi du qui pue du caquelon.
    On s'y fait bien, ça sent la fondue...

    Mince, c'est une odeur appétissante non?

    Posté par michele le 08 mars 2010 à 21:39
  • La description si précise de ce savon m'enchante absolument. j'en aime tout, jusqu'au saké kasu au parfum de fromage qui pue… merci merci merci, cet article est une magnifique source d'inspiration.

    Tu me redonnes l'envie d'introduire de l'alcool dans les savons… et sans le flamber à l'inverse de ce que je pratique!

    j'ai souvent utilisé l'huile de soja bio dans les savons et dans les baumes, -toujours en mélange- je l'apprécie beaucoup

    Posté par venezia le 08 mars 2010 à 22:29
  • J'avais ajouté une teinture odorante sans la
    flamber dans je ne sais plus quel savon ; il ne s'était rien passé qui puisse m'inquiéter.

    Mais ce qui est très rigolo c'est que ... j'ai acheté la semaine dernière du sirop d'agave et l'alcool qui va avec si vous voyez ce que je veux dire...

    On va voyager !

    Bonnes fêtes à toutes les femmes qui ne doivent pas oublier qu'elles sont des magiciennes !

    Posté par Irene le 08 mars 2010 à 23:10
  • Michèle
    Merci pour le qui pue avec chic et goût
    Ah! nous les femmes, l'éternité nous appartient et c'est nous qui avons rêvé le monde, reste encore à lui apprendre l'amour, alors à nos baguettes

    Posté par mlk le 09 mars 2010 à 00:20
  • Merci Michèle pour cet article très instructif. Que j'aime apprendre, apprendre et encore apprendre quand je viens sur potions. Je trouve qu'acquérir de bonnes bases cosméto (pour la formulation de chaque produit, le mode opératoire optimal, la sécurité etc) n'est pas si simple, mais passionnant et bien^-sûr indispensable. Ici avec ce savon, me voilà gâtée, tu nous fournis plein d'infos.

    Je suis charmée par l'aspect de ce savon sobre et chic. Pour l'odeur hihi c'est psychologiquement bizarre pour un savon. Mais perso, je m'interesse peu aux belles odeurs de nos crèmes, j'avoue que j'aime bien quand elles "puent bon", avec quelques hv et he "pouah" mais si efficaces (le tamanu par exemple j'adore! ou la carotte).

    Posté par malegria le 09 mars 2010 à 01:13
  • Un savon à ton image, sobre, chic, symbolique et en plus tu nous livres des tas d'astuces que tu partages allègrement ...merci pour toute cette générosité .

    Posté par Mystic le 09 mars 2010 à 10:37
  • Je suis en admiration : te lire est déjà un vrai plaisir en soi, mais quelle dextérité pour l'élaboration de ce savon !!! C'est à la fois prodigieux et incroyable, ce savoir-faire !

    Posté par Kat le 09 mars 2010 à 12:07
  • Je viens de voir le magnifique tampon "inca"
    du savon dasaî, japoinca
    Remarque il y a des japonais non! au Pérou?
    Michèle il est beau, beau

    Posté par mlk le 09 mars 2010 à 13:07
  • Je me permets de vous rappeler (excuse-moi Michèle), l'article :

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2010/02/06/16493552.html

    sur lequel vous avez le lien direct du mode d'emploi pour l'abonnement au flux des articles et commentaires du blog.

    Je suis à la disposition de toutes (et tous) pour de l'aide en particulier si nécessaire.

    C'est vraiment particulièrement pratique.

    Posté par Irene le 09 mars 2010 à 13:34
  • Il est très beau ton savon, comme toujours.
    J'aime beaucoup tes explications qui nous permettent de progresser.
    Je suis aussi de tes fan qui aimeraient bien un livre sur le savon écrit de ta main.
    Quant à l'odeur de fondue (la vraie n'est pas la savoyarde....), ça donne une petite touche suisse à ton savon japonais!!!

    Posté par Pat0212 le 09 mars 2010 à 14:09
  • Michèle, non, non, non, stp, ne change pas de couleur... peux-tu t'imaginer avec une crinière et décolorée... !!!
    Tu pourrais faire un kit avec ton savon associé à une crème pieds kipuent pour toutes ces dames qui ont le nez sensible!
    Sérieusement, très impressionnante cette recette de savon.
    Pour ce qui est du livre, je veux bien participer à la relecture pour les expressions. Voici ma proposition : "Grâce à sa composition, ce savon est très doux avec une mousse fine malgré la présence de bulles."
    Bon, maintenant, reste plus qu'à écoulé ton stock!!!

    Posté par Loulou le 09 mars 2010 à 15:44
  • Erratum

    Je reprends, "Grâce à sa composition, ce savon est très doux avec une mousse fine constituée d'une multitude de bulles." C'est mieux comme cela, non?

    Posté par Loulou le 09 mars 2010 à 21:03
  • - Loulou, tu aurais dû être maîtresse d'école. Merci!

    - Pat, quel télescopage, je croyais faire japonais et j'ai fait haut-savoyard.

    Pas suisse hein la fondue! Haut-savoyard, j'ai déjà quelques soucis à dire que la lie de saké sent la fondue.
    Si en plus, on lui donne une autre nationalité, ça ne va pas aller même si on mange la même de l'autre côté de la frontière hi, hi...

    - Irène, tu n'arrives pas à le vendre ce truc! Je suis inscrite et c'est bien quand on traine à venir lire les commentaires.

    - Mlk, le tampon représente un chat qui met sa vaste serviette autour du cou pour manger la rangée de poissons à ses pieds!
    Pas suisse, pas inca, c'est japonais et haut-savoyard les filles!

    Je vais tenter de tourner la photo. Je me demande d'ailleurs pourquoi ils tamponnent un savon à la lie de saké avec ce motif...

    - Merci Kat!
    C'est le découpage crénelé et les 2 couches qui lui donnent ce côté raffiné.
    Autrement c'est une saponification vraiment banale.


    - Merci Mystic, j'aime beaucoup les symboles, je trouve que c'est le reflet de notre imaginaire.

    Je crois que toi aussi tu les apprécies car j'ai vu de jolies réalisations du ton blog au symbolisme toujours très fort.

    - Malegria quel plaisir de te revoir, tu nous manque cruellement, tu sais!
    Je milite activement pour acquérir les bases.
    Sans ça je crois vraiment que progresser est plus difficile.

    - Irène,
    L'ajout d'alcool devrait se faire en contrôlant la trace dans des formules contenant beaucoup d'huiles fluides.
    Si on mixe à grande vitesse, on a aussi plus de chances de précipiter les choses.

    Ici, c'est vraiment sans danger sauf si l'alcool est introduit dans la soude où ça peut gonfler.

    Où vas-tu nous emmener avec l'agave? Chez Malégria?

    - Venezia,
    L'huile de soja est excellente je trouve aussi pour les dermatoses.
    Vu sa composition, c'est très étonnant que SM Cavitch et Tadielle ne l'aiment pas trop dans les savons.

    Bisous à tous!

    Posté par michele le 09 mars 2010 à 22:13
  • Michèle, j'ai bien ri !
    Bien après le premier article, je sais combien de personnes sont encore allées voir le mode d'emploi chez mon hébergeur, donc cela intéresse. Il y en a une a laquelle je suis disposée a donner en binôme l'utilisation mais j'attends qu'elle soit prête. Donc, façon de rappeler que je suis toujours disponible ...

    Cela sera le Mexique ...

    Posté par Irene le 09 mars 2010 à 23:03
  • Chic alors Irène on va voyager!


    Je pense avoir trouvé ce qu'il me faudrait pour le 2è dassai et l'huile d'autruche:

    http://www.bilby-co.com/deodorants-and-dentifrice-fr/nobo.html

    °°

    Posté par michele le 10 mars 2010 à 00:08
  • NoBo va désodoriser le savon, qui va parfumer notre jolie peau... on retombe sur ses pattes ...d'autruche.
    Ne fais pas attention, Michèle, ça arrive quelquefois quand je me lève ))
    Merci pour l'info sur le NoBo, je ne l'avais pas vu.

    Posté par chabou le 10 mars 2010 à 06:52
  • Irene, ne me dis pas que tu veux faire un savon mexicain à l'agave... Incroyable... BOn, je vais encore revoir ma copie, je vais être en retard pour mes devoirs pour Kafée !

    Posté par Nansou le 10 mars 2010 à 08:22
  • mlk : en quelques lignes !!! tu plaisantes ou quoi ? il m'a fallu m'y reprendre à plusieurs jours pour arriver à tout lire.Et, je dois tout reprendre du début !!
    @ Michèle : j'ai des crampes à la nuque ! je suis époustouflée par tant de talent. Merci mille fois pour ce fabuleux cours.
    @ Irène : "elle" est si stressée à cette seule idée, qu'"elle" rate tous les commentaires de la veille.Tant pis pour "elle"."Elle sait que tu es toujours prête à donner de ton temps . Merci beaucoup Irène.

    Posté par moune le 10 mars 2010 à 08:56
  • Moune, mais non, tu sais bien, on va prendre tout notre temps, tranquillement...

    Posté par Irene le 10 mars 2010 à 10:33
  • @Moune
    Pourquoi me dis tu que je plaisante?
    Je suis comme toi, une as de l'informatique ih!ih!
    d'ailleurs ou est Cath?

    Posté par mlk le 10 mars 2010 à 12:05
  • @ mlk : tu dis , tu complimentes Michèle sur son talent à nous décrire en quelques lignes !! y a au moins dix pages à imprimer, pour lire tranquilement au canapé.Mais je reconnais qu'il fallait toutes ces lignes. D'ailleurs, j'ai des questions . Minute, hein dites, je dois lire le savon de chabou, fabriqué dans le labo ?!

    Posté par moune le 10 mars 2010 à 15:59
  • oups !! oui, Irène, et....il en faudra !!Merciiii.

    Posté par moune le 10 mars 2010 à 16:00
  • Ah, comme j'aime trouver autant d'explications détaillées ! et pour quel résultat ! Lolita-San est fan évidemment sauf pour lesavonquipuelefromage. Comment se fait-ce Michèle ? On va maintenant se nettoyer le museau à la fondue puis se crémer à la graisse d'autruche puante ! Remarque c'est un bon moyen pour se faire une place dans le métro les jours de grève ))
    Trève de plaisanterie, ta lie de saké me paraît intéressante en gommage, va falloir que j'aille faire une virée dans les boutiques japonaises.
    Merci pour cette belle création et ce passionnant article qui mérite vraiment de figurer dans un livre.

    Posté par lolitarose le 10 mars 2010 à 22:39
  • hihi, 1,5 kg de fond de caquelon ! Faut aimer se savonner...

    Je me moque mais je dis quand même : chapeau bas madame ! Tu es une virtuose du savon. Ils sont superbe ces savons. Fins, graphiques et font très japonais finalement dans leur simplicité sophistiquée.

    Quant à l'usage, je ne peux que faire les yeux rond, moi qui ait la peau facilement sèche avec les savons, mêmes les super savons des copines hyper sugraissés (les savons, pas les copines hein !). Sur le visage, je n'ose même pas imaginer.

    Enfin, j'admire. De loin, certes, mais j'admire quand même ;o))

    Bisous de PP à une grande P (comment ça, on comprend rien à ce que je dis... ?)

    Posté par Yulaan le 11 mars 2010 à 23:59
  • Et je plussoie Lolitarose : un livre ! vite, un livre pour nous faire partager tous tes secrets de sorcellerie... pardon, de savonnerie !

    Bises ^_^

    Posté par Yulaan le 12 mars 2010 à 00:00
  • Vous me faites rire!
    Bisous à tous et encore MERCI pour votre enthousiasme!

    Posté par michele le 12 mars 2010 à 12:13
  • Un savon comme je les aime tant, sobre et chic. Merci Michèle de nous indiquer la technique pour faire de jolies lignes, je n'ai pas encore essayé mais cela ne saurait tarder.

    Posté par Catherine le 17 mars 2010 à 03:10
  • Rhooooooooo! J'y ai pensé et tu l'as fait...je matelais à une formule spécial Japon, pays de mon coeur, sans arriver à quelque-chose de concret.

    Bravo pour LALI!!!

    Posté par Nandini - Ahelya le 06 avril 2010 à 19:29
  • Merci Catherine.
    Que voulais-tu y mettre toi Nandini dans ton savon du Japon?

    Posté par michele le 07 avril 2010 à 13:55
  • Du saké of course, du riz (huile, eau, lait, crème, poudre), Huile de sésame bio, ou soja Bio, de la soie Tussah, principalement, mais il me manquait quelque-chose de typiquement jap, quelque-chose de peu comment et vraiment représentatif.
    D'où des recherches sur les secrets de beauté nippons, même si les critères sont très différents.
    Je n'allais quand même pas mettre du miso ou du wasabi!!!
    Me connaissant et marchant "au nez", il faudrait limite que j'aille sur place pour m'imprégner des odeurs locales, des plantes, fleurs etc... :^^:
    Mais ayant eu trop de bouleversements cette année j'ai stoppé ma quête...pour le moment.

    Un savon transparent Cambodgien me tente bien aussi.

    Et un savon indien à la mangue...

    En fait, il faudrait des journées de plus de 24H pour réaliser toutes mes envies!!!

    Posté par Nandini - Ahelya le 07 avril 2010 à 14:55
  • Rien que ça!

    Posté par michele le 09 avril 2010 à 13:14
  • DOCUMENTATION

    je suis jeune dame ivoirienne sans emploi, je aimerai apprendre a fabrique le savon en poudre pour la lessive, liquide pour le ménage et la vaisselle. Besoin de aide
    Brigitte

    Posté par brigitte le 13 avril 2010 à 18:39
  • Brigitte,

    Je suis désolée de ne pas pouvoir vous aider. Ces savons sont industriels et ne semblent pas accessibles.

    Il faudrait peut-être vous rapprocher des fabricants.

    Posté par michele le 16 avril 2010 à 09:50
  • ça y est!!!
    C'est testé et approuvé!
    Il est très doux, la peau de mes enfants, de mon visage l'apprécie beaucoup.
    Même s'il fond viiiiiite et sent les algues; une odeur qui me fait vraiment penser au Japon!
    C'est indéfinissable, mais bien là

    Ah, à défaut d'avoir des journées de plus de 24h, je me contenterai de mieux m'organiser et de profiter de ces vacances pour savonner, cosméter etc...

    Merci Michèle!!!

    Bises

    Posté par Nandini - Ahelya le 18 avril 2010 à 13:39
  • apprendre afaire

    coment preparer le cavon poudre

    Posté par zeroil le 05 août 2011 à 00:57
  • bonjour, c'est la selection du jour chez blogsofsoap.

    Posté par swanee le 12 janvier 2012 à 22:43
  • Merci Swanee!

    Posté par michele le 13 janvier 2012 à 14:48
  • Bravo pour cette recette,je serais prête à le tester si tu en refait!!!

    Posté par Médina le 16 février 2012 à 09:30
  • Peut-on mettre du lait de riz et pour diminuer l'alcalinité du savon du jus de citron et quelle quantité?
    Peut-on mettre du saké pour accélérer la trace?

    Posté par Coco le 22 septembre 2012 à 03:53
  • Bonjour Coco,

    Du lait de riz évidemment comme tous les laits végétaux apportera du velouté à la mousse et beaucoup de douceur.

    Pour diminuer l'alcalinité du savon, il n'y a rien d'autre que de laisser un temps d'attente suffisamment long et encore, cela ne le rendra jamais neutre.
    Les savons à la soude sont toujours alcalins. Le jus de citron ne donnera rien de ce côté là, j'en ai bien peur même si vous l'utilisez en grande quantité. Il risquerait peut-être même de contrarier l'action de la soude pour saponifier vos huiles.

    N'ayez pas peur de l'alcalinité des savons faits maison, votre peau si elle est en bonne santé a la capacité de restaurer son pH après le lavage au savon. Et vous mettrez généralement une crème ensuite voire un hydrolat avant la crème.

    Le saké peut accélérer la trace comme tous les autres alcools, il faut impérativement être prêt à couler la pâte si elle fige trop vite.
    Lolitarose a réalisé pas mal de savons au saké dont les liens sont dans mon message ci dessus.

    Bonne création à vous!

    Posté par michele le 22 septembre 2012 à 10:59
  • savon lali sake

    bonjour

    si je bien compris le savon lali dassai et contre les taches de peau je voudrai vraiment enleve les taches que je au je peu trouve le savon ?pourrai vous me donne le non du savon exacte svp

    une outre question frabrique vous de creme eclaircissant aussi ?

    Posté par ththe le 08 décembre 2013 à 02:14
  • Bonjour ththe, ce savon s'appelle comme ça : Dassaï et a été acheté dans une boutique japonaise de Paris qui vend des aliments, de la vaisselle etc. en provenance du Japon.

    Posté par michele le 10 décembre 2013 à 08:48

Commenter l'article