Crème fine à l'Emu L : Idées pour un contour des yeux

Soins du visage

Par atelierdemichele

                  Un émulsifiant généralement utilisé pour fabriquer des émulsions lactées mais que j'aime beaucoup décliner en crème avec un peu d'épaississant car elle permet d'obtenir des crèmes fines, à pénétration rapide.

La dernière en date est formulée pour le corps d'une de mes proches qui aime beaucoup les crèmes d'inter-saison, un peu moins riches que celles que je fabrique l'hiver et pas encore un lait d'été.

C'est un luxe formidable, je trouve, de pouvoir adapter la texture des soins corporels aux saisons et puisqu'elle aime bien ce que je lui fabrique, je m'exécute toujours de bon coeur.

            

                    L'Emulsifiant L a pour INCI/ C14-22 Alkyl Alcohol C12-20 Alkyl Glucoside.
Ses chaines d'alcool gras et un sucro-ester lui donnent une belle douceur sur la peau tout en apportant l'émollience nécessaire à un lait comportant peu de phase huileuse.

De ma formule de crème fine, on arrive à une texture que j'adore, ce que je préfère dans certaines émulsions: fin et pourtant nourrissant.

** Formule générale d'un lait sprayable à l'Emu L

- 6% huiles végétales
- 1% Emu L
- 0.3% gomme xanthane
Eau, hydrolats, conservateurs, actifs, huiles essentielles pour 100%

La texture finale arrive au bout de quelques heures. Patientez...
 

Il s'agit d'un lait très fin et à l'étalement facile.

J'ai le souvenir d'un lait d'été très agréable et pourtant suffisant pour nourrir et hydrater la peau malgré une très faible proportion de corps gras.

Ce lait fait un bon nettoyant pour le visage peu maquillé.

Il peut bien entendu se mettre dans un flacon pompe ou petit tube à embout biseauté .

Il peut être interprété en fluide contour des lèvres ou des yeux pour des peaux plus jeunes ou qui préfèrent une texture de sérum. Sa faible proportion de gras est intéressante pour les personnes dont les yeux gonflent à l'application de crèmes trop riches en huiles.

Pour ce type d'yeux, il vaut mieux se rabattre vers des formules gélifiées (Moune, on attend ta nouvelle version...) mais ils peuvent apprécier la forme lactée un peu plus confortable.
 

** Formule générale d'une crème fine pompable à l'Emu L

- 3% Emu L
- 9% Beurres mous
- 9% Huiles végétales
- 3.5% Epaississants (idéalement en mélanges: alcool cétylique, acide stéarique, cétyl esters, cétyl palmitate...). Ces deux derniers étant plus fins et moins épaississants, pensez à diminuer à 2/2.5 % si vous choisissez les deux premiers ou l'alcool cétéarylique.

- 0.5% Gomme cellulose (ou xanthane)
- 0.1% Cire fine (riz par exemple mais c'est facultatif  pour les yeux)
Eau, hydrolats, conservateur, huiles essentielles, actifs pour 100%

Patientez quelques heures pour obtenir la texture finale...

A interpréter en crème contour des yeux et lèvres pour peaux matures qui pourrait se mettre en flacon pompe, en pots ou  en tubes biseautés selon le côté que vous voulez lui donner: simple ou luxueux.

         
               
J'ai fait le choix de faire cette crème pour le corps avec 2% d'huiles essentielles mais elle serait parfaite en crème anti-âge pour le contour des yeux  sans aucune huile essentielle.

Elle est pompable et il suffit de bien choisir:


- Les huiles végétales

Tournesol, sésame désodorisé, jojoba.
mais aussi son de riz par exemple

- Les hydrolats

Bleuet, hamamélis qui ont l'avantage d'être astringents. C'est d'ailleurs grâce à cette propriété qu'ils lissent le contour des yeux.

Il est évidemment possible de les couper d'un peu d'eau pour une meilleure tolérance mais il faut savoir que les hydrolats apportent un léger effet tirant utile dans certains cas mais toutes les peaux ne le supportent pas.

- Les actifs

. Centella asiatica
Offrez vous le top: le teca milk extract au lieu de chercher à extraire les actifs dans des macérats huileux ou glycérinés. S'ils contiennent certainement quelque chose d'intéressant pour cicatriser, vous n'en aurez pas l'efficacité sur les rides comme dans le teca milk extract fait exprès pour ça et très efficace, foi de michele!

Utilisé ici et ici (sous le nom de centamilk)

. Camomille, vitamine E, extraits de Hêtre (existe en fleur de Bach) et de fougère néo-zélandaise (cyathea cumingii).

Là vous pouvez vous déchainer sur les extraits CO2 ou sur la glycérine et le coco fractionné afin de réaliser des extraits intéressants de plantes plus accessibles (rose, camomille...)

. Acide hyaluronique, silicium organique et autres extraits anti-âge plus techniques.


                  Ma formule de crème fine est confortable et pénétrante comme la crème contour des yeux de la gamme anti-âge d'une marque naturelle que j'aime bien pour son design et ses formules sobres.

La crème pour les yeux matures contient  le même émulsifiant (Emu L) avec les caractéristiques que je vous indique plus haut pour les huiles, hydrolats et actifs.

                  Je trouve qu'une peau mixte aux alentours des 30/40 ans se satisferait bien de ce type de texture. Elle devrait en profiter tant que les hormones ne viennent pas s'en mêler...

DSC03217


**Formule de la crème fine à l'Emu L**

Fabrication en un genre de "one pot" qui fonctionne très bien.


- Phase A

70, 40g Hydrolat d'hélichryse bio Vitalba
1g allantoine
0.5g gomme cellulose


- Phase B

5g beurre de karité nilotica
3g Emu L
3g Huile de kukui  (ou de son de riz)
2g huile de coco bio
2g beurre d'avocat mou bio
2g huile de sésame désodorisé (ou de tournesol)
2g huile de soja désodorisé (ou d'avocat)
2g huile de millepertuis/olive/pépins de raisins/coco fractionné (offert par Moune)
2g cétyl palmitate
1g vitamine E
1g alcool cétylique
0.5g acide stéarique
0.1g cire de riz


- Phase C

2g protéines
d'avoine hydrolysées (peaux sèches déshydratées, atopiques, eczéma)
2g HE
0.5g conservateur géogard 221

+/- Acide lactique pour le pH

 

Mode opératoire

- Phase A

Chauffez l'hydrolat vers 50° pour y dissoudre l'allantoïne qui ne craint pas la chaleur. Ajoutez la gomme cellulose et fouettez dans le bain-marie jusqu'à la prise d'un gel très fin.

- Phase B

Ajoutez à la phase A, mélangez  et chauffez à 75/80°C. Mixez pendant 5/10 mn pour faire prendre l'émulsion. Refroidissez dans un bain d'eau froide (et non d'eau glacée).

- Phase C

Ajoutez à la crème et mélangez bien, rectifiez le pH et l'hydrolat perdu si nécessaire et coulez en flacon pompe ou en pots.

 

               Si vous en fabriquez 100g, ne rajoutez pas les 2% d'huiles essentielles. Vous pourrez en prélever de quoi remplir un flacon pompe de 30ml enrichi en actifs spécifiques pour le contour des yeux.

Le reste sera parfumé et enrichi en actifs pour le corps, le reste du visage, les mains etc.

Il est très difficile de ne fabriquer que 25g de crème pour le contour des yeux.


Mélange d'huiles essentielles pour le corps (en gouttes)

12 encens d'Oman,
10 kunzea ambigua,
10 bergamote,
10 géranium rosat,
10 épinette noire,
7 genévrier nain corse,
3 feuilles de girofle
.

***La bergamote est très photosensibilisante, certaines de ces huiles essentielles sont contre-indiquées pour les enfants et les femmes enceintes.***

 

          La composition n'a pas d'effet thérapeutique particulier. J'ai voulu une odeur dynamisante comme le printemps.

La kunzea et l'épinette noire me semblent indiquées pour booster l'organisme et le faire sortir de la torpeur hivernale.

Le genévrier apporte une petite note verte à l'ensemble et les autres HE faciles à aimer civilisent le tout (géranium, encens, bergamote).


          Les feuilles de giroflier donnent une huile essentielle rare bien plus douce que les clous. L'odeur est sensiblement la même et j'aime bien en pimenter les compositions un peu mièvres.

La personne à qui est destinée cette crème est assez discrète et classique.

Je lui ai toujours fabriqué des odeurs très conventionnelles (lavande, agrumes, litsée...) jusqu'à cet été où j'ai corsé tout ça avec quelques gouttes de Hina sans noter le mélange.

Or l'huile de Hina est une odeur osée, profonde, mystérieuse et envoûtante qui peut ne pas plaire à tout le monde.

Et bien, elle m'en parle encore et s'étonne (moi aussi d'ailleurs, c'est la faute de Mlk!) que je n'aie pas noté les quantités exactes mais juste les huiles utilisées.

Bref, je ne sais plus refaire cette odeur et depuis, j'ose pour elle des compositions plus pepsy! 


                  Les odeurs peuvent révéler votre nature profonde...


Autour du chaudron

    j'aime aussi beaucoup cet emulsifiant et je m'en sers souvent pour mes laits démaquillants..
    Jolie crème...

    Posté par metisse le 05 avril 2010 à 11:03
  • Jolie recette Michèle, et j'aime tes
    explications ...

    C'est vraiment un soin parfait pour le tour des yeux.

    Les odeurs - aussi bien celles qu'on aime que celles que nous n'apprécions pas - sont très significatives. Et il est remarquable de constater qu'avec les évolutions dans le fil de nos vies, nos
    préférences changent.

    Merci !

    Posté par Irene le 05 avril 2010 à 11:36
  • super, tout simplement. je me penchais sur la question du contour des yeux, et voila une jolie recette declinable d'ailleurs. merci Michele, de partager.

    Posté par Nepenthes le 05 avril 2010 à 11:58
  • MOi j'ai un rêve : pouvoir me pencher sur ton aromathèque Michèle ! régulièrement, tu parles d'HE dont j'ignorais totalement l'existence... tu possède des trésors !!!

    Posté par Nansou le 05 avril 2010 à 12:19
  • Michèle, j'ai oublié mes lunettes et ne peux vraiment bien lire, mais j'ai vu yeux gonflés
    et mature et emu L, que j'aime bien utiliser aussi
    et justement j'ai écrit une formule que je compte essayer et pour les même bonnes raisons qui t'ont poussé à écrire cette belle formule, sur jolie fleur posée
    Comment, tu n'as pas noté le nbre de gttes? ce sera donc une synergie "collector"
    Merci, de nous préparer à la collection printemps été, qui sera légère, légère et osée

    Posté par mlk le 05 avril 2010 à 12:43
  • - Mlk,
    Pourquoi yeux gonflés ce matin? J'espère qu'aucun cochon ne t'a fait pleurer!

    Vois-tu, je n'ai pas noté cette synergie à l'hina et notre fils à toutes m'a montré dernièrement un papier avec une synergie à la rose où je n'ai pas noté non plus (là il en a la preuve en plus, j'avais avoué!)...

    - Nansou,
    Là encore j'avoue, il y en a partout chez moi des HE!
    Et encore tu ne sais pas comme je me fais violence pour ne pas craquer!

    - Merci Nepenthès.
    Très joli pseudo, aimes-tu ces plantes carnivores?

    - Irène,
    J'ai découvert ces dernières semaines que je commence à saturer du patchouli.
    Il doit y avoir des hormones là dessous, mince alors!

    - Merci Métisse.
    L'emu L est très versatile, c'est effectivement dommage de le cantonner aux laits.

    Posté par michele le 05 avril 2010 à 12:51
  • Coucou ! me revoilà ! (enfin !)

    Dis Michèle, es-tu sûre qu'il s'agisse d'un glycéro-ester ? avec un INCI tel que glucoside, je l'aurais classé sans les sucro-esters non ?

    Je ne connais pas l'ému L. Chabou vient de m'offrir un lait corporel fabriqué avec l'ému L et pour le peu que j'en ai essayé, je le trouve assez confortable, "couvrant" pour un lait aussi fluide.
    Pour du très fluide, j'utilise mon cher sucrose stéarate qui donne un toucher très frais et pénétrant assez différent de celui-ci. Et quand je veux une crème plus épaisse, mon choix se porte sur d'autres émulsifiants.
    Qu'apporte celui-ci par rapport aux autres ? a-t-il un petit plus qui le fait se distinguer dans cette armada d'émulsifiants dont nous disposons désormais ?

    Je ne connais pas du tout les feuilles de giroflier. Sont-elles au clous de girofle ce que les feuilles de cannelier sont à l'écorce ? L'odeur est très semblable mais apporte un léger plus. Dans le cas de la cannelle, les feuilles ont une légère tonalité métallique très subtile et originale, moins balourde que l'écorce. Le type de rendu est-il similaire avec les feuilles de giroflier ? Ont-elles le même petit départ aldéhydé-floral presque savonneux que les clous ?

    Bisous à toutes !
    PP

    Posté par Yulaan le 05 avril 2010 à 13:21
  • Michèle, encore une belle recette qui me fait découvrir un nouvel émulsifiant, une nouvelle huile essentielle : feuille de girofle, une bien jolie marque de produits bio.

    Quel est ce bel instrument qui te sert de présentoir pour ta crème?

    Posté par Loulou le 05 avril 2010 à 13:28
  • - Loulou,

    Tant mieux si tu apprends encore des choses, aurais-je encore des trucs à dire?

    L'instrument est une cuillère à absinthe qui appartient à mon cher et tendre.
    Elles sont très jolies mais ne servent à rien d'autre.

    C'est bien dommage d'ailleurs. En voici quelques unes:

    http://l.ballarini.perso.infonie.fr/exemples.html

    - Yulaan,
    Heureusement que tu as des yeux de lynx! Je viens de rectifier dans le texte. C'est évidemment un sucro-ester issu du glucose.

    Alors pour la couvrance des émulsifiants utilisables pour faire des laits, je classerai par ordre décroissant de légèreté:

    - Sucrose stéarate d'Aroma-zone (sans épaississants)
    - Emu L (1% avec 6% HV fluides)
    - Cétéaryl glucose (1.5%) et alcool cétéarylique (1.5%)
    - MF/VE/alcool cétylique selon la formule du lait voyageur de Catherine.

    Evidemment tout dépend ensuite des huiles utilisées, de la présence de beurres, de gélifiants...

    L'odeur de la feuille de giroflier est moins "odontologique" que celle du clou. Je pense que la moindre présence d'eugénol y est pour beaucoup.

    Je viens de voir qu'il y en a aussi chez Labo-hevea.

    Posté par michele le 05 avril 2010 à 13:54
  • Merci pour ce super article!

    Posté par Ninie le 05 avril 2010 à 13:57
  • La lecture de ce post m'a immédiatement attirée, je suis à la recherche d'une formule " créme " fine, seul hic pas d'émuslsifiant L pensais je, mais habituée aux achats compulsifs d'ingrédients, je me méfie de ma mémoire et aprés vérification : j'en ai de l'émulsifiant L..... il sera périmé dans un mois mais demain je me lance....merci encore!

    Posté par evelyne le 05 avril 2010 à 13:58
  • Michèle
    Non, je n'ai pas pleuré et pas de cochons aux alentours, j'ai juste oublié mes lunettes et au travail, là depuis 10 heures ce matin, je marche au radar et à la loupe...J'épluche tous les savons de Potions

    Posté par mlk le 05 avril 2010 à 14:12
  • Je suis écroulée !

    Michèle, tu sais que le patchouli a la réputation d'être aphrodisiaque ...

    Et toi, ma parigote, tu manques d'idée pour les savons. Tu veux que je t'en donne ? Bises

    Posté par Irene le 05 avril 2010 à 14:19
  • Irène, non
    J'ai juste pris conscience lors du baptême de PP
    que Potions regorgeait de merveilles savonnesques
    que je prends le temps et l'envie de bien tout lire
    Exemple/ le savon du débutant peut donner un savon bien blanc et pas besoin de gras de bêbête
    Et des bises

    Posté par mlk le 05 avril 2010 à 14:26
  • Oui, je sais ma parigote, ce blog recèle des merveilles inépuisables et on s'aperçoit qu'on à encore tant à essayer ...

    Posté par Irene le 05 avril 2010 à 15:18
  • Je rattrape mon retard dans l'index savon. Patience, ça va venir...

    Posté par michele le 05 avril 2010 à 15:52
  • - Ninie, merci!

    -Evelyne,
    Il ne te reste plus qu'à le décliner cet Emu L:

    . crème fine en crème visage, crème corporelle, crème mains, crème contours yeux et lèvres
    . lait en nettoyant, fluide contour yeux et lèvres, lait traitant (bobos ou brulures, anti-moustiques...)

    Courage!

    Posté par michele le 05 avril 2010 à 17:28
  • Merci pour la recette et ces déclinaison !

    Posté par elle06 le 05 avril 2010 à 17:53
  • Michèle,

    quelle bonne surpris: je clique sur ton premier lien (emulsion lactée)… et sur quoi je tombe? Sur ton merveilleux lait répulsif que j'avais usé jusqu'à sa dernière goutte en son temps (et même hors de tout délai raisonnable… mais il n'avait pas bougé!) il avait une texture magnifique (et un parfum que j'ai encore dans les narines, si je puis dire). il fait partie de tes créations qui ont vraiment marqué mon esprit.
    Je remarque qu'ici, tu as compté une phase huileuse nettement plus conséquente; mais l'usage n'en est probablement pas le même. je n'avais pas fait attention à l'émulsifiant que tu avais utilisé alors… là, je ne risque plus de l'oublier.

    Pour ton mélange parfumé, je suis étonnée de ce que tu écris à propos du genevrier et de sa note "verte", c'est marrant les codes que chacune a! pour moi, c'est plutot le kunzea qui est vert et le genevrier un soupçon plus boisé.
    merci de me faire découvrir l'He de girofle feuille, je mes partout de la girofle pour donner une note œillet aux mélanges fleuris, mais comme elle est plutôt raide, je suis ravie de lui découvrir une petite sœur plus légère.
    bref, que du bonheur à te lire.

    Posté par venezia le 05 avril 2010 à 18:34
  • ...Juste pour manifester ma présence, je vais tout lire tranquillement demain au travail, à la maison, je n'ai pas le temps. Le monde à l'envers !
    J'aime bien l'ému L, les laits sont inratables. Mais je continue à préférer l'olivem. Je suis comme Nansou, j'aimerais être une petite souris dans tes boîtes à aroma !

    Posté par chabou le 05 avril 2010 à 21:06
  • Super Michèle que tu aies refait un article sur cet émulsifiant.
    Je l'ai essayé dans une crème visage mais je trouve que ma peau tire un peu, ce n'est pas la texture idéale pour moi.
    Je vais le tester en produit contour des yeux, il devrait bien convenir.
    En lait sprayable, je le trouve super, j'en ai fait un produit anti-moustiques et franchement, c'est super bien.
    Encore beaucoup d'essais à faire et c'est chouette.
    Merci Michèle.

    Posté par Catherine le 05 avril 2010 à 21:24
  • Les beaux jours arrivent et l'envie d'alléger les formules aussi. Cet émulsifiant, que je n'ai jamais testé, me semble parfait pour ces textures estivales. J'avais réalisé un lait sprayable au CG de Bilby il y a fort longtemps (suite à une erreur de dosage), mais cet emu L me semble une belle trouvaille. Pour les parfums, je ne peux pas dire que mes goûts changent, mais j'aime changer de parfum. Mais pour l'instant je ne me suis pas encore lassée du patchouli même si j'en porte moins en ce moment.
    Je m'en vais relire la recette et la synergie parfumée. Merci pour cette bouffée d'air frais. Bises.

    Posté par lolitarose le 05 avril 2010 à 22:45
  • Chabou a pris beaucoup de son temps entre hier et aujourd'hui pour repositionner les bannières et nous avons eu pas mal de soucis !
    Merci beaucoup Chabou.

    Posté par Irene le 05 avril 2010 à 22:46
  • Michèle , moi non plus je n'ai pas fini avec l'index des savons mais cela sera vraiment très bien. C'est fou ce que nous parvenons a mettre dans nos savons ...
    Énorme HS...

    Posté par Irene le 05 avril 2010 à 22:50
  • Merci Michèle, je ne connaissais pas cette forme de cuillère à absinthe. Il faut dire que l'on voit seulement une petite partie sur la photo. C'est un superbe objet. Cela donne envie d'aller visiter le musée. Je le marque dans mes tablettes de choses à visiter!

    Posté par Loulou le 05 avril 2010 à 23:51
  • @Chabou
    Je suis très contente d'être un "mage sans terre" accueillie
    dans une maison fort agréable et conviviale
    La bannière, petites fleurs au coeur de midinette me va à ravir et farpaitement...Merci à toi , vous toutes
    Comme toi, c'est du travail que je flâne sur mes blogs favoris

    @Michèle
    Plus de patchouli, mais du nard! bien causant lui aussi

    Posté par mlk le 06 avril 2010 à 00:15
  • Superbe recette encore une fois... Tu penses vraiment qu'on ne peut pas faire l'équivalent du teca milk extract en homemade ?? Mince alors !!

    Posté par Sealeha le 06 avril 2010 à 09:23
  • Mlk, elles sont bien jolies tes fleurettes !

    Posté par Catherine le 06 avril 2010 à 09:30
  • Cath! ce sont les artistes des coulisses de Potions
    qui ont oeuvré

    Posté par mlk le 06 avril 2010 à 13:07
  • Merci Michèle pour ces précisions. Où placerais-tu l'olivem, la xyliance et l'émulliance dans ce classement de couvrance ?

    Bisous ;o))

    Posté par Yulaan le 06 avril 2010 à 14:13
  • Yulaan,

    Ce sont des cétéaryl-"quelque chose", je les mettrais avec le CG90+AC juste avant MF/VE qui ont des stéarate plus couvrants à mon sens.

    Mais comme je te le dis souvent, ce n'est que de la théorie.
    Tout ça peut ne pas s'avérer juste en fonction des ingrédients qui composent la crème entre autres.
    Et moi j'aime bien ne pas faire que du jus de crâne. J'expérimente beaucoup avant de conclure.

    - Sealeha,
    Non je crois que si tu veux un effet anti-rides, anti-cellulite avec la centella, il faut du Teca.
    Les macérats huileux n'ont pas d'efficacité sur ces problèmes.

    A mon avis ils peuvent être un peu cicatrisants, je ne sais pas trop. Mais je crois bien que lorsque j'ai fait un peu d'herborisation à Madagascar on utilisait la plante directement sur la peau.
    Je me demande si la mode de la macération huileuse n'est pas due à Biomada qui en vend.

    Il y a de la centella en Inde également mais je ne sais pas comment ils l'utilisent en externe.

    son INCI/Cetearyl Isononanoate (<50%), Methylpropanediol (<30%), Alcohol (<10%), Asiaticoside (>5%), Madecassoside (<5%)

    Les actifs asiaticosides et madecassosides sont assez présents.

    - Lolitarose,
    Tu lui avais trouvé un effet tenseur mais je pense que c'était dû à la phase aqueuse tout en hydrolat.

    - Catherine,

    Tu avais choisi quelle formule pour faire ta crème?

    - A bientôt Chabou! Merci pour le boulot!
    Avez-vous perdu les bannières de Tallulah et Thomaelle dans la bagarre?

    - Venezia,

    Effectivement j'avais été étonnée de la longévité de cette crème à l'époque conservée à l'EPP/benzoate de sodium.

    C'est marrant, je trouve le kunzea presque fleuri en fond et le genévrier pas du tout bois, je le trouve très frais.
    Mais je n'ai pas les qualificatifs du parfumeur mais plutôt des adjectifs liés à l'évocation.

    C'est tout un monde ces parfums!

    - Merci Elle06!

    Posté par michele le 06 avril 2010 à 18:15
  • Michèle, j'avais fait ainsi :

    * 2 coco maison
    * 2 beurre olive
    * 2 sésame/vigne rouge
    * 2 HV abricot
    * 5 BK
    * 2 pépin raisin/calendula/camomille/barbane
    * 3 coco fractionné / pépins raison / pâquerette
    * 0,1 cire de riz
    * 71 mélange HA
    * 3 émulsifiant L
    * 0,5 cellulose
    * 1 allantoîne
    * 1,5 alcool cétylique
    * 0,5 stéarique
    * 5 urée

    * 0,5 conservateur
    * 2 HE

    Posté par Catherine le 06 avril 2010 à 20:11
  • Bravo et merci Chabou et Irène pour le travail sur les bannières, vous avez dû vous amuser... lol...

    Posté par Catherine le 06 avril 2010 à 20:15
  • Oui, et on a retrouvé les bannières "perdues dans la bagarre". Tout est "propre en ordre" comme on dit ici !

    Posté par Irene le 06 avril 2010 à 21:33
  • Michèle,
    on n'a peut être pas aussi les mêmes provenances pour les HE!
    Ton lait post moustiques a été d'autant plus vaillant qu'il a beaucoup voyagé! (tu l'avais conditionné dans un flacon alu, je pense que ça a û peut être aussi jouer en sa faveur, ainsi que ta rigueur pour le respect des règles d'asepsie )

    Posté par venezia le 07 avril 2010 à 13:15
  • Merci Catherine. Peut-être te faut-il quelques actifs ou est-ce vraiment l'émulsifiant qui ne te convient pas?

    Posté par michele le 07 avril 2010 à 13:51
  • Il faudrait un jour qu'on fasse une rencontre "sniffette d'HE" de différentes provenances.

    Chacun apporte ses flacons de quelques huiles et on compare...

    Posté par michele le 07 avril 2010 à 13:53
  • Oh la la ! les jolies bannières ! Merci les filles, c'est superbe, sacré boulot !

    Posté par lolitarose le 07 avril 2010 à 21:43
  • Félicitations les Filles! Quel boulot! Merci!

    Posté par Loulou le 08 avril 2010 à 15:36

Commenter l'article