Le savon des restes

Savonnerie

Par atelierdemichele

DSC03451

 

              A la fin de l'été, je fabrique toujours un savon dit "des restes" qui contient tous les macérats huileux de l'année précédente.

Je les pèse en notant scrupuleusement leur poids puis je complète la formule avec des huiles de coco, palme, karité et olive.

            Ce sont en général des savons très agréables dont la couleur, le parfum et la texture changent chaque année.

DSC03466



             J'avais tant d'huiles, de beurres et de macérations cette année qu'il serait indécent d'en donner la liste exacte.

J'y ai recyclé quelques fonds de flacons d'huiles courantes, rares, précieuses ou achetées par curiosité au fil des années. Il ne faut pas les perdre et le savon permet des recyclages formidables.


            La couleur du "Restes 2010" est due à un fond de beurre de cacao brun acheté il y a des lustres chez Aromantic et à des morceaux de coques de cacao torréfiées offertes par Malegria.

J'en avais fait un macérat huileux qui est présent dans le savon et j'en ai mixé un peu.
Ils ne donnent pas réellement d'effet exfoliant car je les ai bien mixés avant de procéder au mélange avec la soude.

DSC03447



            Une fois n'est pas coutume, je ne donnerai pas de formule pour ce savon dont j'ai dû réaliser les calculs de soude à la main car les calculateurs n'offraient pas suffisamment de lignes...

Il est parfumé avec des restes d'huiles essentielles dont je me sers très peu.

J'ai complété avec de l'eucalyptus citriodora dont l'odeur tient bien et dont j'espère garder un peu de propriétés anti-inflammatoires et antalgiques. Il est corsé par de l'huile essentielle de petit grain combawa.

DSC03471


                  Tout est possible pour en varier les effets visuels.

Je m'amuse avec tous les instruments qui peuvent servir à marquer la surface: plaques de scrap, râpes à légumes en bakélite Muji, graines diverses, découpage en cubes ou en pains biseautés...


DSC03460

DSC03461


               La couleur a beaucoup foncé au séchage.

La mousse est crémeuse et onctueuse car le savon contient pas mal de beurres exotiques dont je ne me sers quasi jamais (cupuaçu, kokum, sal, mangue, tucuma...).


               Je reste finalement assez classique dans mes choix de beurres (karité, coco, cacao). A eux trois, ils me semblent représenter les différents types de beurres présents dans le monde: insaponifiables, lauriques, stéariques ou stéariques/palmitiques.

Il n'y manque que les "très" palmitiques que l'on trouve entre autres dans les graisses animales (saindoux) et évidemment dans l'huile de palme.          

           

DSC03465


              Et pendant que  je m'amuse à faire tout cela, il y a évidemment plein de chutes qui s'accumulent dans un bol.

Elles servent à décorer d'autres savons car je n'arrête jamais ^_^
Vivement la fin de l'été 2011!

DSC03478

 


Autour du chaudron

    Bon, même avec des restes c'est magnifique....!!

    Posté par Anouck 31 le 05 novembre 2010 à 13:35
  • Michèle, je suis époustouflée ! Tout m'émerveille dans ton article.

    Je trouve tes savons somptueux à tous les niveaux.

    J'ai également remarqué que certains de mes savons fonçaient en vieillissant alors que d'autres éclaircissaient.

    Posté par Colchique le 05 novembre 2010 à 13:50
  • Très beau comme toujours!
    J'en profite pour te dire bravo et merci, pour tes deux livres, je dois avouer que je préfère celui sur les savons car il correspond exactement au livre que j'attendais sur les savons, donc merci beaucoup, ce petit livre je vais le garder précieusement!

    Posté par Lysisca le 05 novembre 2010 à 14:23
  • Vive les restes!!! Michèle, je pense que je vais me précipiter pour utiliser mes restants^-^! J'adore les deux derniers savons mais en fait, tous sont beaux.

    La fournée 2010 semble placée sous le signe épuré et zen.

    Ton article est très inspirant! Merci pour les bises qui m'ont bien été transmises !

    Posté par Loulou le 05 novembre 2010 à 14:46
  • On dirait presque des morceaux de chocolat!
    J'aime beaucoup l'impression arabesques. Avec quoi l'as-tu obtenue? Avec une simple râpe à légumes et surtout ton habileté?

    Je suis étonnée que tu ne consommes pas du cupuaçu, je trouve que dans les savons, il apportent une grande douceur, surtout en association avec le beurre de cacao. J'en utilise aussi dans les baumes et je crois que Kat en est une addict.

    Il y a une question qui me turlupine avec les restes (je recycle pas mal moi aussi): si une huile est légèrement oxydée, mais utilisée en petite quantité dans le mélange d'huiles pour les savons, va- t'elle ou non accélérer l'oxydation du tout?

    Posté par venezia le 05 novembre 2010 à 15:21
  • Ils sont superbes ! Les déco sont magnifiques et la couleur, waouh !

    Alors là tu me tues Michele... comment peux-tu avoir des restes de beurres ? Moi, il m'en manque toujours de ces petites bêtes-là ! Et je fulmine à chaque pénurie !

    Posté par Nansou le 05 novembre 2010 à 15:21
  • J'adore, c'est superbe Michèle!!! Même avec des restes! ^^ Bises

    Posté par Lutin le 05 novembre 2010 à 16:21
  • Ils sont superbes tes savons avec leur arabesque, j'en reste toute béate d'admiration

    Posté par Luciefer le 05 novembre 2010 à 16:27
  • rhooo ! Ils sont trop trop beaux ! Je ne peux pas croire que tu as fait ces arabesques avec l'éplucheur à patates. Si ? Non hein !
    Alors tu notes sur chaque flacon de macérat de quelle huile de support il s'agit ? Sinon, tu ne sais pas calculer la soude.
    Merci beaucoup pour ces magnifiques photos, ces superbes idées.

    Posté par moune le 05 novembre 2010 à 17:12
  • Magnifique!!! et la déco, j'adore!!!

    Posté par Isy le 05 novembre 2010 à 17:20
  • - Isy,

    C'est l'école de la liberté que de fabriquer des savons!

    - Moune,

    Quoi!!! Tu ne m'en crois pas capable?!
    Meuh non, l'éplucheur sert à biseauter les bords pour les rendre plus doux en mains lors du savonnage.

    Je fais très rarement des macérats sur des mélanges d'huiles car je sais qu'ils finiront leur vie dans les savons de fin d'été.
    Le calcul est donc facile à faire.

    - Lucifer,

    Merci pour cet enthousiasme, je n'ai fait que mettre les plaques au fond du moule. Les arabesques se font toutes seules

    - Lutin,

    J'aime beaucoup l'idée que rien ne se perd et qu'il ne faut pas dédaigner des fonds de flacons.

    - Nansou,

    Gourmande va!
    Tu ne peux pas crouler sous les moules ET sous les beurres. Il te faudrait alors une cure de désintox multi-entrées

    - Venezia,

    J'ai mis au fond des moules des plaques à scrapbooking trouvées dans un magasin de loisirs créatifs. Il y en a de toutes sortes qui fonctionnent bien.

    Je les trouve assez onéreuses mais moins que les plaques de déco pour chocolats.

    Ces beurres "nouveaux" se rapprochent tous des 4 beurres courants.
    Le cupuaçu est très proche du karité par les acides gras et les phytostérols.

    Il contient un peu moins d'acide stéarique donc semble plus facile à travailler en baumes.
    Il n'a du cacao dont il partage la famille que la présence d'antioxydants et l'odeur aussi, ce qui me gène beaucoup en cosmétique.

    Le beurre de cacao contient beaucoup plus d'acide palmitique.
    J'ai du mal avec le beurre de cacao noir en cosmétique.

    C'est une odeur trop alimentaire pour moi.

    En ce qui concerne la saponification d 'huiles oxydées, je pense que c'est un phénomène irréversible et inéluctable. Quand ça a commencé, il n'y a rien à faire.

    Si tu tiens absolument à une huile, tu peux la saponifier et utiliser le savon dès que possible.
    Je n'attend pas des lustres car je fabrique tous les ans un savon des restes.

    Une huile que je n'ai pas ou peu touchée en 1 an de fabrications cosmétiques a beaucoup de chances de ne jamais être utilisée alors hop, dans les restes!

    - Loulou,

    Un autre gros, gros bisou! Ils traversent les océans à une telle vitesse ^_^

    - Lysica,

    Merci pour ton compliment qui me touche beaucoup. As-tu déjà fabriqué des savons?

    - Colchique,

    Merci à toi aussi pour ces gentils mots.
    J'aime aussi ces surprises dans le savon. Aujourd'hui ils sont foncés comme de gros chocolats noirs.

    - Coucou mon Anouck!
    Bisous tous doux à toi.

    Posté par michele le 05 novembre 2010 à 18:51
  • Michèle, merci beaucoup pour ton explication sur l'obtention des motifs sur tes savons !

    Je te cite : je n'ai fait que mettre les plaques au fond du moule. Les arabesques se font toutes seules.

    Posté par Colchique le 05 novembre 2010 à 19:26
  • J'adore cette idée, pourquoi perdre de bonnes huiles et beurres, tout mettre pour faire un savon unique y a rien de tel. Bravo ils sont superbes.

    Posté par titeMarie le 05 novembre 2010 à 19:40
  • Vive les fins d'été alors Michèle
    parce que la saison automnale se prête bien à ces beaux morceaux de chocolat, j'adore la sobriété des plaques à la badiane
    Alors pour les arabesques, il suffit simplement dis tu?
    J'ai essayé, et j'ai en partie détruit mon savon en voulant retirer mon dessous de verre aux jolis dessins
    J'ai hâte de recevoir ton livre, j'ai tant de choses à apprendre, comme calculer sans calculateur, même si tu es ma marraine es savons, je sais que je peux toujours apprendre et apprendre encore
    de toi et de tes écrits
    Ils ont la belle peau chocolat à croquer!
    Acheteuse "compulsive", mais écolo, responsable, qui recycle avec art, c'est la classe

    Posté par mlk le 05 novembre 2010 à 20:05
  • Ton imagination est débordante et source d'inspiration pour nous ! Ces savons fin d'été sont splendides et comme Mlk, j'adore ceux à la badiane !
    Recyclage de "vieilles" huiles, riche idée !
    Oui c'est vrai, j'aime beaucoup le beurre de cupuaçu si facile à intégrer dans une crème même légère, ou à travailler dans les baumes.

    Posté par Kat le 05 novembre 2010 à 20:27
  • J'aime beaucoup le concept!

    Posté par Flore le 05 novembre 2010 à 22:39
  • "Vous avez de bien beaux restes ma chère Michèle"... hihi.. blague mise à part, ils sont superbes avec ces décorations, j'aime beaucoup les arabesques et cette empreinte d'anis étoilé.

    Je vais bientôt devoir aussi fabriquer ce type de savons ; le résultat sera une surprise.

    Je me souviens de ton savon des restes à l'huile de nigelle, je l'avais beaucoup aimé.

    Merci Michèle pour toutes ces belles idées.

    Posté par Catherine le 06 novembre 2010 à 04:38
  • Recyclage et refonte sont indispensables lorsqu'on savonne (réponse à : que faire des restes ?), tu nous le rappelles très joliment, Michèle.
    La dernière photo me fait vaguement penser à une soupe coréenne mangée avec des baguettes ^_^

    Posté par chabou le 06 novembre 2010 à 07:04
  • Quand je pense que mes plaques de scrap sont sagement rangées dans des grosses fardes et...attendent des journées plus longues !! Si tu n'étais pas là, il faudrait t'inventer, Michèle.
    Je vais leur faire prendre l'air. Plutôt, leur faire goûter la pâte au concentré de tomates. Ben quoi ! En attendant ces superbes moules à pied.

    Posté par moune le 06 novembre 2010 à 07:45
  • Je ne sais pas ce que sont ces plaques de scrap mais j'admire cette façon d'utiliser tout ce qui existe pour notre passion savonesque, alors vite Moune, sors tes plaques...

    Posté par Catherine le 06 novembre 2010 à 08:09
  • attends !! je dois d'abord envoyer une recette de savon à .... une coupine qui n'a pas le livre de Michèle ! De qui je parle ???

    Posté par moune le 06 novembre 2010 à 10:22
  • bah... je sais pas...

    Posté par Catherine le 06 novembre 2010 à 11:14
  • hummmmmmm !!

    Posté par moune le 06 novembre 2010 à 11:20
  • C'est fini de parler de moi quand je ne suis pas là ?
    Non mais !
    Amazon est en dessous de tout, sur ce coup là.

    Posté par chabou le 06 novembre 2010 à 14:27
  • Parlons un peu de Michèle alors.... Tu as vu comment elle voudrait nous faire croire qu'elle a fait les spirales avec "éplucheur". En laissant les dites-épluchures bien devant les modèles à spirales!! Dire que j'y avais cru.
    Quand même, c'est une super idée, ces plaques.

    Posté par moune le 06 novembre 2010 à 16:31
  • Oh Michèle, ils sont magnifiques!
    Je fais comme toi "le savon des restes", avec mes macérâts, fond de fûts..etc et ce sont les meilleurs!
    Je reste GAGA devant tes savons, les empreintes, de belles idées! Et la couleur, fabuleuse! J'aime cette idée de tout recycler dans le même savon.

    Gros bisous émus,

    Z.

    Posté par Zinette le 06 novembre 2010 à 18:27
  • "mais écolo, responsable, qui recycle avec art, c'est la classe"
    C'est exactement cela Mlk !!

    Posté par Zinette le 06 novembre 2010 à 18:37
  • Les bonnes idées !! Voilà ce que j'aime chez michele , tout simple et en même temps tout joli le tampon à l'anis étoilée ...je viens de terminer de lire ton livre michele , et j'ai le cerveau en pleine ébullition , trop d'idées en même temps lol , par oû vais-je commencer ????

    Posté par feerose le 07 novembre 2010 à 08:59
  • - Merci Feerose!
    Bon savonnage!

    - Zinette, effectivement on ne pourrait pas faire de telles formules d'emblée.
    En tous cas celui là est trop plein d'huiles diverses et il est d'une douceur inégalée!

    - Moune,
    Non mais dis donc, tu arrêtes?!
    Depuis quand je te fais croire des choses?
    Les épluchures ne veulent rien dire de plus que ce qu'elles montrent ^_^

    - Chabou, patience, ça vient!
    Les derniers savons ont été emportés par ma nièce, je n'ai même pas eu le temps de les photographier au démoulage.
    La fleur m'a été inspirée par un blog japonais et les baguettes coréennes sont en réalité des pinces à instruments que j'utilise pour déposer délicatement les morceaux de savon.

    - Catherine, ce sont des plaques en plastique texturé.
    Elles sont suffisamment fines pour être découpées aux ciseaux et mises au fond de mon moule rectangulaire.
    J'ai coulé ma pâte à la trace fine par dessus.

    Le savon des restes à la nigelle était semble t-il mon préféré. J'en avais mis une photo dans le message sur le savon des 3 filles à la camomille:

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2008/06/04/9338003.html


    - Flore merci!

    - Kat, le savon débride bien l'imagination et la badiane huilée laisse une très jolie empreinte en effet.
    Le plus difficile est de l'utiliser au bon moment. Ni trop tôt (ça écrase le savon) ni trop tard (ça fend le savon).

    - Mlk, quelle est la matière de tes dessous de verre?
    Le plastique n'adhère pas si la pâte à savons contient assez de gras durs (50% minimum).
    Et je pense qu'il ne faut pas démouler trop tôt: la fontanelle des savons, tu t'en souviens?

    - Tite marie, il ne faut pas laisser passer le moment où les huiles rancissent. C'est à la fin de l'été au moment de filtrer et ranger les nouveaux macérats que je fais le ménage dans les huiles et beurres à recycler.

    Posté par michele le 07 novembre 2010 à 17:24
  • Michèle
    Pour répondre à ta question oui je fais des savons, je suis grande débutante, je dois être à mon 6ème, les premiers n'étaient que des essais avec des huiles alimentaires, ils avaient beaucoup de défaut mais ils lavaient ... Maintenant j'utilise les beurres, les autres huiles et surtout je réfléchis ( enfin j'essaie de réfléchir à ce que je veux que ça donne même si c'est aléatoire). C'est pour cela que je trouve que ton livre est bien, il reprend les bases essentielles, tu expliques bien les différentes techniques, tu donnes des idées. Bref j'aime beaucoup.

    Posté par Lysisca le 07 novembre 2010 à 19:15
  • Merci Lysisca!

    Posté par michele le 10 novembre 2010 à 18:01
  • Il faut que je me le commande pour noël moi ton livre !!
    Ton savon a une couleur chaleureuse très agréable. Et quel luxe, tous ces macérâts !! J'essaie de recycler les miens au fur et à mesure, mais c'est une bonne idée ce savon spécial recyclage !!

    Posté par Sealeha le 10 novembre 2010 à 18:19
  • Ils sont absolument superbes!
    J'aime beaucoup la couleur et les motifs arabesques, c'est très raffiné!

    Posté par Lippia le 11 novembre 2010 à 19:00
  • - Sealeha,
    C'est même un luxe déjà que de savoir fabriquer ses macérations et d'y associer des plantes en synergie.

    J'aime bien qu'ils ne dépassent pas une année surtout pour les plantes utilisées après récolte.

    - Lippia,
    Merci de ton passage par ici.
    Je ne savais pas que tu lisais Potions et chaudron, on ne te voit que très peu sur les blogs

    Posté par michele le 13 novembre 2010 à 11:18
  • On en mangerai! entre caramel et chocolat miam

    Posté par Pomme le 15 novembre 2010 à 13:08
  • Bonjour Pomme et merci de ton passage!
    Je viens de lire sur ton blog que tu as peur de la soude et tu voudrais prendre un cours.

    Alors file chez Kafée si tu es en région parisienne, elle te prendra la main:
    http://soapsession.com/

    Posté par michele le 15 novembre 2010 à 14:43
  • Merci Michele pour le conseil, mais j'habite dans le Finistère...un peu loin pour aller prendre un cours

    Posté par Pomme le 16 novembre 2010 à 09:25

Commenter l'article