Baume nourrissant et apaisant pour les Japonaises

Défis

Par La Fee Colchique

Je suis en état de choc devant les terribles épreuves dont doit faire face le Japon.

 

Le Japon évoquait pour moi les geishas, les samouraïs, les makis, les sushis, le feuilleton Shogun et les dessins animés mangas diffusés à la télévision par Dorothée et que je regardais avec mon fils. La réalité est malheureusement bien différente.

 

Le Japon est également appelé le pays du soleil levant et c’est la raison pour laquelle j’ai opté pour un baume de cette couleur.

 

J’ai mis de l’huile d’amande douce dans ce baume pour deux raisons. La première raison c’est parce que les japonaises ont les yeux en amande et la deuxième raison c’est parce que les japonaises ont besoin de douceur en ce moment.

 

Quand je vais manger dans un restaurant asiatique, je prend toujours au dessert des kumquats confits ; c’est donc la raison pour laquelle j’ai opté pour la cire de néroli. Pour  parfumer d’avantage ce baume, j’ai rajouté de l’absolue de jasmin qui est une plante beaucoup cultivée en Asie et qui sert à parfumer le thé.

 

J’ai mis dans mon baume de la maïzena pour l’effet soyeux qu’elle donne à la peau.

 

Je trouve ce baume tellement agréable sur la peau ainsi que son odeur, que j’ai tendance à vouloir l’utiliser plusieurs fois dans la journée ; c’est tout de même le soir avant d’aller me coucher que je l’apprécie le plus.

 

DSCN1061

 

Recette :

5 % beurre de kokum

5 % beurre de karité Nilotica

60 % huile d’amande douce

10 % cire de néroli

12 % émulsifiant olive protection

4 % cétyls ester

4 % alcool cétéarylique

15 gouttes de vitamine E

30 gouttes d’absolue de jasmin

10 % maïzena

 

DSCN1063

  


Autour du chaudron

    Un joli baume à la couleur réchauffante, dans un joli contenant finement décoré. Il doit sentir bien bon et en plus tu dis qu'il est très doux... bravo et merci Colchique.

    Posté par Catherine le 27 mars 2011 à 08:00
  • coucou Colchique,

    Ton baume est un bel hommage parfumé et la douceur qu'il suggère est un apaisement.

    je suis intriguée par l'emploi de l'olive protection dans ta formule: à ton avis, qu'apporte cet émulsifiant? Est-ce pour assouplir la quantité importante de cire florale?
    Le mélange néroli-jasmin doit donner un résultat suave.

    Posté par venezia le 27 mars 2011 à 08:01
  • Il est beau ton baume;.. un bel hommage.

    Posté par Nansou le 27 mars 2011 à 10:41
  • Quel joli écrin pour un baume au parfum certainement sublime ! Néroli et jasmin, un enchantement !
    J’aime beaucoup le beurre de kokum qui donne un fini très fin aux baumes, plus que n'importe quel autre beurre que j'ai testé jusqu'ici.
    Par contre la cire de néroli ne cristallise-elle pas un peu ?
    Merci de ce bel hommage.

    Posté par Kat le 27 mars 2011 à 11:43
  • Ooops ! je voulais dire "ne cristallise-t-elle pas...

    Posté par Kat le 27 mars 2011 à 11:44
  • Quelle élégance, comme les japonaises de notre imaginaire
    Il semble un peu scintillant, as tu mis des micas irisés?
    La couleur soleil levant est superbe, autant que l'hommage qui embaumera loin
    Je pense aussi que le moelleux est donné par l'olive protection

    Posté par mlk le 27 mars 2011 à 11:53
  • Catherine, Nansou, Florence, merci beaucoup pour vos messages.

    Venezia, j'ai tenu à mettre l'émulsifiant olive protection, car je trouve que cet émulsifiant apporte plus de finesse, de brillance et un meilleur confort sur la peau que l'émulsifiant VE.

    On ne s'en rend pas compte sur la photo, mais ce baume est très fin et pas du tout granuleux, car j'ai fait chauffer au bain marie les ingrédients à une température suffisamment élevée et que j'ai remué ma préparation sans m'arrêter jusqu'à complet refroidissement. J'ai rajouté la vitamine E et l'absolue de jasmin une fois le baume complètement froid.

    Je trouve que le mélange néroli jasmin est absolument sublime.

    Kat, oui, même avis que toi pour le beurre de kokum utilisé aussi bien dans les baumes que dans les crèmes.

    La cire de néroli n'a pas du tout cristallisé ; à mon avis, parce que j'ai bien chauffé toute ma préparation au bain marie et fouetté jusqu'à complet refroidissement, sans accélérer le refroidissement par un bain marie froid. J'ai évité à ce baume tout choc thermique après l'avoir retiré du bain marie chaud.

    Mlk, oui, moi aussi j'ai été très surprise de la couleur tirant sur l'or de ce baume. Ce baume est brillant mais pas scintillant comme sur la photo. Sur la photo on dirait qu'il est pailleté.

    Je pense que le moelleux est dû à l'olive protection et également aux beurres.

    Oui, c'est un baume pour les japonaises de l'ancien temps dans leur magnifique kimono.

    Posté par Colchique le 27 mars 2011 à 16:20
  • Cette couleur soleil réchauffe le coeur. Et je confirme que néroli-jasmin est une association divine, y compris simplement en hydrolats. Bravo pour ce très bel hommage !

    Posté par lolitarose le 27 mars 2011 à 17:15
  • C'est si joli Colchique!
    La trace de doigt de la 2è photo est très suggestive; On n'a qu'une envie, c'est de l'essayer à notre tour.

    Je trouve les baumes avec épaississants bien plus agréables au bout de quelques semaines de mûrissement.
    Ils gagnent en onctuosité de manière très nette.

    De plus l'adjonction de ces émulsifiants/co-émulsifiants permet effectivement une prise bien plus lente.
    c'est intéressant de lire que tu as pu le malaxer jusqu'au bout et obtenir une surface plane malgré tout.

    Avait-il vraiment besoin des 10% de maïzena? Pardon, je viens de lire que c'est pour un effet soyeux et non pour diminuer la sensation de gras.

    Merci Colchique, c'est superbe.

    Posté par michele le 27 mars 2011 à 18:02
  • Lolitarose, merci beaucoup pour ton message.
    Michèle, oui, il faut fouetter pendant un bon bout de temps et donc il vaut mieux s'installer dans son fauteuil bien confortablement.

    Oui, la maïzena est un plus mais pas du tout indispensable. J'ai mis la maïzena uniquement pour l'effet soyeux qu'elle donne à la peau une fois que le baume a pénétré.

    J'ai tout de même l'impression que sans la maïzena, j'aurais obtenu un baume d'une couleur plus foncée.

    Posté par Colchique le 27 mars 2011 à 18:22
  • Ton baume est vraiment superbe Colchique.Il doit être tout doux et fondant. J'imagine le plaisir que l'on peut avoir en l'utilisant.

    Posté par lys blanc le 28 mars 2011 à 10:05
  • Une belle couleur pleine de lumière dans ces instants tristes et grisonnants.

    L'odeur doit être également divine, pleine de sensualité, un parfum pour s'évader et imaginer les enchantements de la vie.

    Très bel hommage

    Posté par Gwen le 28 mars 2011 à 10:10
  • Fée Colchique, ton baume est lumineux et l'odeur doit être vraiment subtil. De quoi apaiser le coeur et l'âme en de si terribles circonstances.

    Posté par Loulou le 28 mars 2011 à 16:14
  • Lys blanc, Gwen et Loulou, merci beaucoup pour vos messages.

    Posté par Colchique le 28 mars 2011 à 22:28
  • Colchique et Kat, je n'arrive pas à comprendre que kokum et cacao ne soient pas identiques dans un baume.
    Avez-vous fait la différence avec une même formule?

    Leurs acides gras sont quasi-identiques et je n'arrive pas à trouver le kokum supérieur.
    Il y a beaucoup de beurres indiens qui ont une composition très proche du cacao.

    Posté par michele le 29 mars 2011 à 09:01
  • Michèle, je trouve une nette différence lorsque je formule une préparation avec soit du beurre de cacao, soit du beurre de kokum.

    Extrait Wikipédia pour le beurre de cacao :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Beurre_de_cacao

    acide stéarique : 34 %
    acide oléique : 34 %
    acide palmitique : 26 %
    acide linoléique : 2 %
    autres acides gras saturés : 4 %
    pourcentage total en graisses saturées : 57-64 %

    Extrait Labelblue pour le beurre de kokum :

    http://labelblue.canalblog.com/archives/2005/06
    /06/554341.html

    acide palmitique : 2 à 6 %
    acide oléique : 30 à 42 %
    acide stéarique : 50 à 62 %
    acide linoléique : 0 à 5 %

    Je n'ai pas trouvé d'informations sur la composition du beurre de kokum chez Wikipédia. J'ai mis le lien du blog de Labelblue, car je trouve que les informations sur ce blog font toujours l'objet d'une recherche sérieuse.

    J'ai remarqué que le beurre de kokum me donnait des préparations beaucoup plus crémeuses que le beurre de cacao.

    Je ne trouve pas que le beurre de kokum soit supérieur au beurre de cacao. Je trouve ces beurres différents. Je trouve que le beurre de kokum appliqué sur la peau donne un fini mat contrairement au beurre de cacao qui donne un aspect huileux.

    Posté par Colchique le 29 mars 2011 à 13:38
  • Michèle, je m'aperçois que le lien vers l'article du blog de Labelblue ne fonctionne pas.

    Il suffit de taper beurre de kokum sur Google pour avoir accès à l'article concernant le beurre de kokum de Labelblue.

    Posté par Colchique le 29 mars 2011 à 13:40
  • Je n'ai pas fait deux préparations semblables pour tester, mais je trouve que le fini est plus crémeux, plus fin avec le beurre de kokum qu'avec le beurre de cacao.
    Oui ces beurres sont différents dans leurs applications. Et Colchique a raison pour le fini plus mat.

    Posté par Kat le 29 mars 2011 à 13:58
  • Je suis perplexe car je me réfère aux acides gras des huiles données dans les fiches d'Aroma-zone plutôt qu'aux compositions données ailleurs:

    http://www.aroma-zone.com/aroma/Fiche_beurredekokum.asp

    http://www.aroma-zone.com/aroma/fichebeurrecacao.asp

    Et le beurre de kokum est très proche du cacao.

    KOKUM:

    Composition en acides gras :
    - lot LV188 :

    * Acides gras essentiels poly-insaturés (AGPI ou AGE) ou vitamine F : acide linoléique (oméga^-6) (2%)
    * Acides gras mono-insaturés (AGMI) : acide oléique (oméga-9) (36.08%)
    * Acides gras saturés (AGS) : acide palmitique (20.66%), acide stéarique (35.38%)


    CACAO:

    Composition en acides gras :
    - Lot LV215:

    * Acides gras essentiels poly-insaturés (AGPI ou AGE) ou vitamine F : acide linoléique (oméga 6) (3.19%)
    * Acides gras mono-insaturés (AGMI) : acide oléique (35.07%)
    * Acides gras saturés (AGS) : acide stéarique (34.89%), acide palmitique (24.16%)


    C'est sûr que ce n'est valable que pour ces lots là et que de légères variations dans les composants peuvent donner des caractères organoleptiques différents (le fameux côté huileux du cacao).

    Il me faut faire des essais comparatifs!

    Merci Colchique et Kat pour vos ressentis.

    Posté par michele le 30 mars 2011 à 09:08
  • Michèle, oui, le mieux c'est de faire des essais comparatifs.

    Je n'ai jamais acheté le beurre de cacao d'Aroma Zone qui est en effet selon leur fiche technique proche du beurre de kokum.

    J'achète mon beurre de cacao chez les Utiles de Zinette :

    http://lesutilesdezinette.com/product_info.php?products_id=757

    Posté par Colchique le 30 mars 2011 à 12:24
  • Bravo pour cet excellent article

    Posté par Arlette le 30 mars 2011 à 19:15
  • Arlette, merci pour ton commentaire.

    Posté par Colchique le 30 mars 2011 à 22:19

Commenter l'article