Baume tendre et réparateur

Défis

Par Lys Blanc

                                       Photo_115

 

Un petit baume tout simple.

Une part  d’huile de camélia et de son de riz évidemment.

 Une touche de Lotus Bleu pour ne pas oublier le divin qui est en nous, la force incroyable dont nous sommes capables. Une fleur merveilleuse dont j’ai pu découvrir l’odeur et les vertus grâce à Irène. Une fleur sacrée dans toute l’Asie mais aussi au Japon .Un symbole de pureté et de renaissance  mais aussi à laquelle on prête des vertus médicinales et spirituelles .

Un brin de coquetterie car parfois en période de tourment, penser au futile peut faire du bien. Des macérâts  de  Lys et de busserole pour garder de belles mains,et de la poudre de riz pour la douceur.


6 Céralan

3 Cire de Lotus

12 Beurre de karité

6 Beurre de kokum

10 Huile de camélia

12 Huile Inca Inchi

10 Cire de jojoba

6 Macérât de busserole/Noix du Brésil

6 Macérât de Lys/Tournesol

12 Rose musquée

8 Huile de son de riz

6.5 Macérât vanille/Coco fractionnée

0.3 Absolue de Lotus Bleu

0.2 Vit E

5 Poudre de riz

Photo_114

 

 

Une touche de douceur, un baume  réconfortant (au moins pour la peau)  je l’espère.


Autour du chaudron

    Ce pot me plait beaucoup lys blanc. Est-ce une trouvaille de brocante?

    Et cette formule toute en huiles et macérations semble parfaite pour les peaux malmenées.

    As-tu fabriqué tes macérats de busserole et lys toi même?
    C'est une jolie idée car les japonaises aiment le teint très blanc.

    Que sent-il ce baume au final? Tu as pas mal d'accords olfactifs avec la vanille, le lotus, la noix...

    Merci pour ta participation délicate et fine.
    Toi aussi tu sembles apprécier le beurre de kokum.

    Posté par michele le 29 mars 2011 à 08:55
  • Merci Michèle d'être l'instigatrice de ce défi qui nous pousse à donner le meilleur de nous même.
    Merci aussi pour ton gentil commentaire.

    Le pot est bien une trouvaille de brocante,j'ai eu la chance de trouver un série complète,je me suis fait un beau cadeau (vous allez en avoir marre de mes pots!).

    Je n'ai pas fabriqué les macérâts,mais les prochains le seront quand les bouteilles seront finies (j'attends des bulbes de lys) car au final,j'utilise très peu ces macérats,je n'en ferai que de petites quantités à l'avance selon les recettes.

    J'ai du mal à reconnaitre l'odeur de noix dans le baume. On sent surtout l'odeur sucrée de la vanille et du Lotus.On reconnait la petite note aquatique du Lotus,ce n'est finalement pas déplaisant,je n'aurai pas cru aimer.

    J'apprécie aussi le kokum,souvenir de ma toute première tambouille. Je l'associe au mot "réparateur".Bizarrement,je ne pense jamais à l'utiliser autrement qu'en baume.

    Posté par lys blanc le 29 mars 2011 à 09:45
  • Lys Blanc, ton phrasé est si doux et délicat, je parle là de la poésie qui émane de ton texte
    Tu es très joliment inspirée et ce baume illustre parfaitement le bonheur que tu as eu à le composer
    je crois que ta douceur atteindra le coeur

    Posté par mlk le 29 mars 2011 à 10:59
  • Ce baume représente une pensée joliment matérialisée Lys Blanc et ce chouette contenant y contribue bien.
    Bravo et merci.

    Posté par Catherine le 29 mars 2011 à 12:25
  • Ce baume est très joli ! Je ne connais pas du tout le macérat de busserole !

    Posté par Nansou le 29 mars 2011 à 13:23
  • que c'est joli!!
    Lys, tu nous donnes envie de l'essayer et d'exposer ta création <3

    Posté par Pooky le 29 mars 2011 à 13:42
  • Lys blanc, magnifique baume et le petit pot est ravisssant.

    La recette de ton baume me plaît énormément.

    Bravo !

    Non, non, je ne risque pas d'en avoir marre de tes pots.

    Posté par Colchique le 29 mars 2011 à 13:51
  • Mlk, ton compliment me va droit au coeur,surtout venant de toi,car je n'ai absolument aucun sens de la poésie.

    Catherine,c'est moi qui te remercie.

    Nansou,j'ai connu le macérat de busserole lorsque je cherchais à faire une crème anti-tâches pour les mains.Associée à d'autres plantes,elle semble efficace pour 2 de mes amies (visage ou mains).On peut en trouver dans les sous-bois,mais je ne sais pas trop si je la reconnaitrais,ou en feuilles séchées aussi(ou toute faîte,mais le flacon est trop grand,à moins d'en faire des quantités).

    Merci ma Pooky,ma grande amie...

    Colchique,je suis ravie que tu apprécies cette recette,car j'apprécie toujours ce que tu fais,c'est un très beau compliment.

    Posté par lys blanc le 29 mars 2011 à 14:38
  • quelle recette élégante, Lys blanc! Vraiment tout en délicatesse; un vrai pansement de l'âme.

    on peut aussi faire des macérations huileuses avec des pétales de lys, plus faciles à trouver que les bulbes (j'avais prospecté pour trouver un site qui vende des bulbes, mais la vente ne se fait qu'à une période très courte, et je loupe toujours le moment!). Le macérat de pétales est particulièrement apaisant et cicatrisant.

    Posté par venezia le 29 mars 2011 à 15:44
  • Merci pour l'info Vénézia. Si mes lys de couleur ne sont pas malades cette année j'essaierai. J'en ai commandé des blancs pour cette année. je ne sais plus si la couleur a une importance.Je crois que oui...(j'ai aussi raté le moment pour les roses de Damas)

    En tout cas merci pour ton avis sur cette recette,c'est très gratifiant de ta part!

    Posté par lys blanc le 29 mars 2011 à 15:58
  • Lys blanc,

    c'est une variété spécifique de lys qui est vraiment classée médicinale : le lys blanc (lilium candidum) appelé aussi lys de la madone.
    (voir ici: http://les-plantes-medicinales.net/2011/03/lys-blanc-lilium-candidum-l/

    Posté par venezia le 29 mars 2011 à 17:25
  • J'avais trouvé des bulbes de lys frais sous vide certifiés bio (label étranger) dans un magasin chinois.
    Ce n'était pas du lys blanc mais c'était pour le fun de faire une extraction maison.


    Lys blanc (c'est rigolo ton pseudo du coup ^_^), Chabou avait parlé de l'alliance busserole/lys dans son baume pour les mains réalisé lors du défi HE mal aimées de Malegria:

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2010/12/05/19710787.html

    Elle avait choisi de faire une macération glycérinée il me semble avec sa busserole.

    Ne penses-tu pas qu'on pourrait utiliser ces macérats (lys et busserole) pour unifier le teint du visage par exemple?
    Ce serait un moyen de terminer tes flacons.

    Posté par michele le 30 mars 2011 à 09:16
  • oui,c'est la honte avec un tel pseudo...
    Très intéressant ton lien,merci Venezia.

    Oui Michèle,je me rappelle de cet article.
    Une amie avait testé sur le visage à l'automne et avait vu son visage s'unifier(moins de soleil aussi il faut dire).Il faut dire que j'avais ajouté un tout petit peu d'AHA aussi.Ma maman n'a pas vu d'amélioration par contre sur le visage.
    Je ne tiens pas trop à tester sur moi,j'aime bien mes tâches de rousseur et vu que j'ai la peau mixte,je n'utilise pas les macérats (sur tes conseils).J'essaierai sur ma fille,elle commence à avoir des tâches de rousseur et n'aime pas.Bon,je vais faire faire une cure à tout le monde lol

    Posté par lys blanc le 30 mars 2011 à 11:18
  • Bravo pour ces excellents articles

    Posté par Arlette le 30 mars 2011 à 19:04
  • Lys blanc, j'adore le contenant et le contenu est tout à ton image!!!

    Un baume élégant. Dans les périodes difficiles, l'élégance mais aussi du baume au coeur.

    Posté par Loulou le 30 mars 2011 à 20:17
  • Merci Loulou et Arlette,c'est vraiment très gentil.

    Posté par lys blanc le 31 mars 2011 à 09:33
  • Baume divin et la poésie accompagnant ce commentaire nous laisse à un voyage spirituel
    Merci

    Posté par Médina le 31 mars 2011 à 09:52
  • Très belle création

    Ce baume est aussi délicat que ta façon d'en parler... Une jolie façon aussi de rendre hommage à ceux qui sont en ce moment dans une situation difficile, et à qui on pense à notre façon.

    Bravo.

    (et belles trouvailles que ces jolis pots en verre... Ca me donne envie d'aller chiner ce week-end!)

    Posté par Missrimel le 31 mars 2011 à 20:19
  • Merci beaucoup à toutes les 2 médina et Missrimel(et bonne promenade ce WE)

    Posté par lys blanc le 31 mars 2011 à 22:14
  • L'élégance du coeur, du pot...et surtout ce qu'il contient !
    Ta formule semble magique avec ces macérations et ces huiles si judicieusement choisies et couplées.
    Merci pour cette magnifique offrande.

    Posté par Kat le 01 avril 2011 à 09:14
  • Merci beaucoup pour ton message Kat

    Posté par lys blanc le 01 avril 2011 à 22:13
  • Elégance, raffinement et retenue : tu es une créatrice très japonaise ! Je craque devant ton si joli pot, moi qui écume inlassablement vide-greniers et brocantes !
    Ta formule est très recherchée et comme toi j'adore le beurre de kokum que pour ma part j'utilise dans (presque) tous mes soins visage. Idem pour l'huile de son de riz qui apporte tant d'émollience.
    Bravo pour cette jolie réalisation si élégamment racontée en plus !

    Posté par lolitarose le 04 avril 2011 à 19:04
  • C'est très gentil à toi Lolitarose,tu me fais plaisir.
    J'ai eu beaucoup de chance pour ces flacons.
    Malheureusement,le japon, m'a pas mal inspiré ces temps-ci,j'ai encore des idées.

    Pour le baume en lui-même,j'ai refait une 2è tournée et oublié d'incorporer la cire de Lotus,que je chauffais à part,à 60°. Je m'en suis rendue compte en faisant la vaisselle. Je préfère presque sans la cire de Lotus,ça ne change pas grand chose au niveau de l'odeur,mais c'est beaucoup plus fin.Je crois que 3% c'est trop.

    Posté par lys blanc le 04 avril 2011 à 22:17
  • Les cires de fleurs sont fascinantes dans les baumes mais sans doute as-tu raison sur le dosage. J'avais adoré en incorporer dans un baume à lèvres (à la rose), ça avait donné une belle texture en m'évitant l'ajout d'HE.

    Posté par lolitarose le 04 avril 2011 à 22:23

Commenter l'article