L'élan d'un cœur… bancal pour le Japon

Par veneziapetitpois

C'est l'histoire d'un baume qui se voulait  apaisant, protecteur, remontant, rouge comme un cœur palpitant, un cœur battant pour le Japon…

 

Seulement voilà, s'il est apaisant et remontant, -je le teste tous les soirs-, il est très moche et pas vraiment rouge. Je me suis demandée si j'allais en refaire un autre… mais je n'arrive pas à m'y résoudre… comme ça fait plusieurs soirs que je sors puis rentre mes éprouvettes, je me suis dit:ça suffit…  Acceptons son aspect déglingué… à l'image du Japon.

Je vous présente donc ce baume rose-lavande-niaouli, petit estropié granuleux, d'un ton orangé pas flamboyant, et un peu plus mou que prévu. Il faut dire qu'il a vécu des accidents de parcours: ma balance a définitivement rendu l'âme en pleine action; je l'ai mise sous le bras, suis descendue chez l'épicier pour changer les piles, ce n'était pas ça…  j'ai sorti une autre balance dont la tare marquait obstinément 0,7g et j'ai tenté de faire avec.

 

P1210934

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Baume rose au cœur pour le Japon

10g de cire d'abeille en feuilles

10g beurre d'ucuuba

6g de cire de rose

huile de buriti 3

huile d'argousier 5

macération carotte/tomate/urucum dans olive 10

oleine de karité 20

huile parfumée bio Pure Altitude 40

IPP 6 (isopropyl palmitate)

cocktail d'HE de lavandes (aspic,  sauvage, d'altitude, lavandin super) 3

HE de niaouli 2

2gtes elixir environnement à l'achillée

 

Le choix des ingrédients parfumés

- La rose est la grande consolatrice. De l'huile essentielle de rose, c'est ce qu'une aromathérapeute  avait  donné à respirer au chef des pompiers de New York après le 11 septembre (343 pompiers de son équipe disparus). J'ai choisi la cire de rose délicatement parfumée.

-Le niaouli: c'est l'huile essentielle utilisée pour apaiser les peaux irradiées, avant et après les séances de radiothérapie. Le niaouli a aussi la propriété de stimuler les défenses immunitaires.

-Les lavandes:  la lavande incarne à mes yeux le bassin méditerranéeen, et par là un peu de notre Occident. C'est un soutien venu d'ici, un message parfumé et apaisant que je voudrais envoyer jusqu'au Japon. J'ai mélangé diverses lavandes pour avoir un plus large éventail de molécules.

La note lavande  domine dans le mélange parfumé.

 

Le choix des autres ingrédients

Je souhaitais un baume dont la couleur rouge, stimulante, pourrait contraster avec ses effets apaisants et donner un coup de fouet visuel.

Je le voulais aussi très protecteur pour la peau. J'ai donc cherché des composants aux fortes propriétés anti oxydantes, ce qui est le cas des huiles végétales de couleur soutenue, d'où la présence d'huiles de buriti, d'argousier, de la macération de tomates/carotte/urucum dans olive. Hélàs, malgré ces apports très teintés, j'ai un orangé pas terrible.

J'ai incorporé du beurre d'ucuuba, qui donne beaucoup de moelleux aux baumes, possède des propriétés anti inflammatoires et antiseptiques,  et permet de foncer les  couleurs, -j'en ai utilisé des dizaines de fois sans souci!-  Est-ce lui le fautif? Dès le surlendemain de la fabrication, le baume a granulé ce qui ne m'arrive en général qu'avec du beurre de karité quand il n'est pas assez chauffé. Ici, j'ai incorporé de l'oléine sous forme liquide, qui ne m'a jamais posé de problème particulier.

J'ai également ajouté une huile sèche bio au parfum délicieux (marque Pure altitude), avec de l'extrait d'édelweiss, petite fleur alpine qui symbolise l'énergie de la vie malgré des conditions difficiles; il est par ailleurs cicatrisant.

Enfin, il y a deux gouttes d'un élixir censé protéger des radiations: yarrow environmental solution.

Si j'arrive à en refaire (pour l'instant, je bloque), je viendrai éditer ce texte et remettre une nouvelle photo.


Autour du chaudron

    Venezia, ton baume a peut-être un aspect "déglingué" comme tu le dis mais les composants sont bien choisis et recherchés, comme sait si bien le faire la Reine des baumes que tu es.

    Le site que tu indiques est très très intéressant et on y apprend beaucoup. Merci.

    Tu veux mon avis ? laisse-le tel quel ton baume, je trouve que son look se marie parfaitement à la situation et puis il est résolution sorti ainsi, alors c'est qu'il le devait.

    Posté par Catherine le 12 avril 2011 à 03:27
  • Le plus joli dans ton baume c'est ton geste et tout ce qu'il signifie ... et à moi il me plait

    Posté par cannella le 12 avril 2011 à 04:31
  • Ton baume est très intéressant ! déjà le duo tomates-rose (j'attends avec grande impatience que mon potager me donne des tomates à faire macérer) et ton elixir très intriguant.

    Je ne savais pour l'HE de rose donnée en apaisant au chef des pompiers de New-York...

    Posté par Nansou le 12 avril 2011 à 07:23
  • @Catherine,

    merci pour ton indulgence envers mon gnome-baume; J'ai trouvé l'élixir dont je parle sur un site américain mais ce site en français me semblait plus intéressant pour ses explications. Il faudra que je prenne le temps un jour pour parler des élixirs, notamment avec les réflexions d'Anne yvette Peyrard, dont la finesse d'observation est merveilleuse. Voici son site:
    http://www.espritdesfleurs.org/

    @Cannella, merci à toi aussi

    @Nansou, pour ce macérat, il faut impérativement bien dessécher tomates et carottes avant

    Posté par venezia le 12 avril 2011 à 09:05
  • Ce gnome-baume comme tu l'appelles est bien joli, je trouve et certainement très agréable à l'instar de tes baumes habituels ! Je ne peux croire qu'il soit mal aimé....
    Pendant son élaboration, tu as connu trois "catastrophes" aussi si j'ai bien lu ?! Etrange coïncidence.

    Posté par Kat le 12 avril 2011 à 10:07
  • Il a l air succulent ce baume ,et je suis devenu Addict à ton blog , j attends avec impatience les sujets postés.Merci Venzia

    Posté par Médina le 12 avril 2011 à 11:02
  • Venezia, ton baume contient d'excellents ingrédients ce qui en fait forcément un excellent soin.

    On peut voir que ton baume est très joli et on dirait que quelques petits flocons de neige sont venus s'y déposer.

    Merci beaucoup pour cette recette qui je pense n'ai pas à remettre en cause.

    Posté par Colchique le 12 avril 2011 à 14:11
  • Je le trouve très émouvant,ce petit baume soi-disant "cabossé".Ce n'est pas grave pour son apparence,il fait son effet.

    Posté par lys blanc le 12 avril 2011 à 21:38
  • @Kat,

    Effectivement, je n'avais pas réalisé que ce baume a eu trois accidents de parcours: trop orange, trop granuleux, trop mou!
    Le trop mou est lié à mes approximations obligées de pesage, le trop orange à ma mauvaise évaluation des couleurs:j'aurais dû ajouter un colorant suppplémentaire ; quant au trop granuleux, je n'ai pas encore éclairci le mystère.

    @ Médina,

    Merci, tu me ferais presque rougir…

    @ Colchique,

    Merci pour cette vision poétique du ratage!

    @Lys blanc,

    C'est vrai que je suis surprise de son effet vraiment très apaisant, j'en mets tous les soirs sur la plante des pieds avant de me coucher, et il m'aide à m'endormir (j'ai fait des tests comparatifs avec d'autres baumes… ce n'est pas ce qui manque à la maison!)

    Posté par venezia le 13 avril 2011 à 10:07
  • Il est tout feu , tout flamme
    Il éclaire et illumine et le parfum chère PPP
    j'avoue avec bonheur te faire une totale confiance
    Un bancal qui va attendrir et consoler et panser

    Posté par mlk le 16 avril 2011 à 20:58
  • Et bien moi, j'aime bien son aspect "étoilé", c'est un peu comme si ton baume transmettait des étoiles pour remplacer les larmes.

    Ta synergie est quasiment guérisseuse à elle seule.

    Posté par Loulou le 19 avril 2011 à 22:16
  • Il faut savoir s'incliner devant les coups du sort. Il faut croire que le parallèle avec les nouvelles du Japon est criant.

    J'ai très rarement eu des baumes qui cristallisaient avec du karité (une fois avec de l'huile de chanvre que je ne voulais pas chauffer et l'autre fois avec du karité raffiné que l'on m'avait offert).

    Par contre ça m'arrive régulièrement avec du beurre de cacao ^_^ or c'est assez peu rapporté.
    Peut-être que ton ucuuba ?

    Du coup j'ai fabriqué un ersatz de "Butter EZ" qui aide à éviter ce phénomène.
    Le mélange avec uniquement du karité est super au niveau du toucher.
    Je n'ai pas vérifié la cristallisation.
    Il faudrait que je teste avec du cacao et que j'en parle sur Potions...

    Il m'est arrivé de fabriquer un baume "monde de lavandes" avec des lavandes de plusieurs provenances couplées à de l'absolue de lavande. Très efficaces en effet.


    Merci pour ta participation Venezia. Elle ne peut qu'aider, c'est certain.

    Posté par michele le 20 avril 2011 à 09:05

Commenter l'article