"Ca sent le Soufre !" : ma rencontre avec "Pépé le Putois"

Savonnerie

Par Isy0

pepe_le_pew2


En savonnerie, tout est possible! Parfois, on obtient des petites merveilles qui fleurent bon le paradis et .... parfois on obtient des horreurs qui ne sentent pas la rose lol.
C'est le cas du savon d’aujourd’hui.

Au début baptisé « Ca sent le soufre ! » il a rapidement changé de nom pour maintenant se prénommait avec fierté « Pépé le Putois » vu l'odeur qu'il dégage.

Tout a commencé par un superbe colis provenant de mon amie Ziza – alias Pumbaa2 sur le forum des Céphées– (merci ma belle !). Ce précieux paquet contenait des merveilles olfactives qu'elle s'était fait parvenir de la Martinique. Un ingrédient en particulier avait retenu toute mon attention : de la fleur de soufre.

J'ai demandé à mon amie l'utilisation que je pouvais en faire. Réponse : du savon ! Et c’est là, à mon grand étonnement que j’ai appris que cette poudre jaune à l’odeur d’œuf couvé, est largement utilisée en cosmétique sur les peaux à problèmes. Qui l'eut cru ! En effet, cette substance possède des propriétés germicides, anti parasitaires, anti-fongiques et antiseptiques.

Plus d'informations

  

Je suis donc partie à la pêche aux informations pour en savoir plus et notamment à combien le doser. Sur un forum étranger, j'ai fait la connaissance d’une savonnière américaine, Sue Farmer, propriétaire de Back Country Soaps

Elle fabrique et vend avec succès des savons et notamment celui au soufre. Après avoir tenté sans succès de doser à 10% (comme on le voit sur certains sites internet), elle s’est aperçue que 4% de soufre était amplement suffisant pour avoir de très bons résultats.

 

Voici ce qu’elle écrit à propos de ce savon :

« Promote the repair of problem skin areas of Acne, Rosacea, Eczema, Psoriasis, Seborrheic Dermatitis, Dandruff, Shingles, Itchy Bites, Rashes, Related Dry Itching. Sulfur has germicidal, fungicidal, parasiticidal & keratolytic actions* »

 

(*)kératolytique : adj. et subst. masc. (Ce) qui a la propriété de dissoudre ou de ramollir la couche cornée de l'épiderme.

 

Moi, trouillarde comme je suis, j’ai tenté à 3%, juste pour voir.

Sue m’a gentiment donné un coup de pouce en me révélant qu’elle diluait la poudre jaune dans un peu d'eau et versait le tout dans les huiles/beurres. Introduit seul dans la formule, on obtient une pâte à savon qui rapidement avec la montée de température vire au orange.

En curant, la couleur vive part pour reprendre une teinte neutre (voir le savon au soufre « Sulphur Soap » chez Sue)

 

Gonflée à bloc et munie d’une épingle à linge pour mon nez, je décide de me jeter à l’eau.

Au final, voici la formule de ce savon très spécial (fabriqué le 6 février dernier) :

 
30% Coco
3 % Palm
60% Huile d’olive
5% huile de ricin
2% huile d’arachide

Eau et soude pour un surgraissage à 8

 

Ajouts pour un batch de 700g d‘huiles :

21 g de fleur de soufre
80g de boue de la Mer Morte
28g de poudre de Neem (rassurez vous, la poudre ne sent pas contrairement à l’huile !)
1 CS miel
1 CS d’huile d’argan
1CS bouillie d’avoine bio Holle acheté en magasin bio "La Vie Claire" 
Pour le dessus du savon : saupoudrage de charbon de bois pour son pouvoir désintoxifiant.

 

Sue m’avait confié qu’une fois la cure achevée le savon ne sentait que très légèrement le soufre. Mais juste au cas où, j’ai décidé d’ajouter quelques huiles essentielles :


5ml de citronnelle (pour intensifier le coté « repousseur d’insectes »)
5ml de menthe verte
10ml de romarin

 

Au démoulage, le savon vert kaki (dû à la poudre de neem) embaumait la citronnelle dans les moules individuels et empestait l'oeuf couvé dans le grand moule (voir photo ci-dessous). Après deux semaines, l'odeur mute : cela sent l'allumette. Aujourd’hui, trois mois après, les huiles essentielles commencent à percer faiblement.  La texture n’est pas lisse, on sent au toucher les grains de soufre mais il n'est pas pour autant exfoliant.

 

DSCF1282
                            

J’obtiens un savon qui, question esthétique, est plutôt limite et qui, question odeur, n'est pas ma tasse de thé. Le rêve !

 

Qu'en est il des ses propriétés ?

Je vous livre les résultats (Tests sur deux cobayes maison qui souffrent d'eczéma et d'acné)

- Soulage immédiatement les démangeaisons dues à l’eczéma (les effets sont d’autant plus importants que le savon est laissé quelques minutes sur la peau avant le rinçage)
- Accélère de manière spectaculaire la cicatrisation des plaies ;
- soulage de manière notable l’acné juvénile.

 

Remarque :

Certaines personnes sont allergiques au soufre donc faire un test avant de se lancer.

Si vous voulez tenter de faire ce savon, sans pour autant aller à la Martinique, sachez que c’est possible!!! En effet, la fleur de soufre ou le soufre sublimé s’achète en pharmacie (2,40euros les 100g). Une modique somme à investir pour confectionner ce savon trés spécial qui ne pas doit pas être mis entre toutes les mains nez !

 

Debut avril, j'ai pris mon courage à deux mains pour doser à 4%.

Voici le résultat en image (synergie pamplemousse, tea tree, bergamote).


DSCF1416


Autour du chaudron

    Je trouve qu'esthétiquement il est assez joli ! C'est sa couleur qui ne te plaît pas ?
    Pour l'odeur, as-tu laissé un peu de pate sans HE de côté pour voir ce que ça donne au naturel ?

    Posté par Nansou le 04 mai 2011 à 08:45
  • Isy,

    Chaque fois que je te lis, j'ai aussitôt envie d'expérimenter!

    On trouve souvent des eaux très soufrées dans les stations thermales et c'est vrai que ça ne sent pas la rose! Mais je pense qu'une odeur médicinale un peu spéciale participe probablement à l'efficacité d'un traitement.

    Pour revenir à ton savon putois soufré, je trouve que tu as fait le max avec tes ajouts si bien choisis. As-tu tout intégré avant ou après la trace?

    Posté par venezia le 04 mai 2011 à 09:29
  • Merci les filles!
    - Nansou : diffile de dire car c'est un tout, mais je pense que c'est la couleur, vert-kaki qui me défrise le plus. Non, je n'ai pas eu l'occasion de tester sans he pour voir la véritable odeur de "Pépé".
    - Venezia : c'est le plus beau compliment que tu pouvais me faire, merci!De mémoire, j'ai intégré la boue +souffre+poudre de neem avec les hv au départ.Le reste à la trace.

    Posté par Isy le 04 mai 2011 à 10:06
  • Isy, dommage que l'odeur de tes savons soit désagréable car je les trouve très beaux.

    Le plus important c'est tout de même que ces savons soient efficaces.

    Posté par Colchique le 04 mai 2011 à 10:27
  • Isy, Tu es aussi très créative et pleine d'idées.
    J'ai déjà un savon 20% de coco à essayer ! Un autre de Michèle pour les F....... précieuses , comme l'a rebaptisé MLK. Maintenant, voici un autre qui promet d'avoir beaucoup de succès auprès des savonnières entourées "d'eczémateux et d'acnéiques. Il m'intéresse drôlement, ce savon . Penses-tu qu'on puisse remplacer la poudre de neem par de cette huile ?
    Ca se trouve où ça, "" la vie claire "" , s'il te plaît ?

    Merci beaucoup pour cette formule Isy.

    Posté par moune le 04 mai 2011 à 11:55
  • - Colchique, tu as raison, l'important c'est qu'il fonctionne.
    - Moune, tu peux sans problème remplacer la poudre par l'hv de neem.Il faut juste ajuster les proportions.
    La "Vie Claire" est un magasin franchisé bio en France. Donc tu dois pouvoir trouver de la bouillie d'avoine dans tout magasin bio. Voici le produit en question :
    http://www.holle.fr/Produkte/Haferflockenbrei.htm
    Je l'utilise beaucoup en savonnerie car contrairement aux flocons d'avoine ce n'est pas exfoliant et on l'ajoute directement à la pâte sans avoir à le diluer.

    Posté par Isy le 04 mai 2011 à 12:25
  • Merci beaucoup Isy. Je dois pouvoir aussi ici. Nous avons aussi ces magasins. Bonne idée , cette poudre d'avoine. Merci d'avoir mis le lien Isy.

    Posté par moune le 04 mai 2011 à 13:28
  • Fantastique ! Chapeau pour la recherche et félicitations pour le savon ; car ,même s'il ne sent pas très bon, les effets curatifs semblent être évidents !
    C'est vrai que toutes les préparations pharmaceutiques au soufre ne sont pas du plus bel effet olfactif !
    Je trouve ces savons très jolis pour ma part.
    J'ai une question : peux-tu expliquer pourquoi de la boue de la mer morte et du miel dans un tel savon ? Merci !

    Posté par Kat le 04 mai 2011 à 14:00
  • - Kat, merci. J'ai choisi le miel car c'est un aide précieux à la cicatrisation des plaies. C'est un vieux remède qui a été testé avec succès en milieu hospitalier(rôle antibactérien). La boue de la Mer Morte est connue ,elle,pour traiter les problèmes de peau tels que l'exzema et autres.

    Posté par Isy le 04 mai 2011 à 14:35
  • Merci pour cette recette ( kératolytique) vue que j ai ce probléme là :kératose pilaire.Mais il me semble que le Neem est conseillé pour tout ce qui est insectes pourquoi le mettre dans cette recette?

    Posté par Médina le 04 mai 2011 à 15:11
  • Médina, avec plaisir. Tu as raison, le neem repousse les insectes. Mais il possède aussi de nombreuses propriétés utiles dans le traitement des maladies de peau (antiseptique, anti-fongique, antibactérien...).

    Posté par Isy le 04 mai 2011 à 15:27
  • Je les trouve très "root", très beaux. Ils me font penser à des morceaux de bitume en fait (et le bitume, c'est vieux comme le monde).

    Quand les as-tu fait ? il se pourrait que l'odeur évolue encore non ?

    Et la seconde fournée, que sent-elle ?

    en tout cas, moi j'adore ce genre de savon (j'avais adoré les savon de Michèle à la lie de saké alors que l'odeur...). Surtout que j'ai une peau eczémateuse ET acnéique à ses heures.
    Donc je comprends parfaitement l'intérêt de ce type de savon. Reste plus qu'à trouver une manière de les rendre moins difficiles au nez. Je suis certain que tu trouveras. Je n'ai aucun doute la dessus étant donné ta virtuosité ès savonesque.

    Des bises ;o))

    Posté par Yulaan le 04 mai 2011 à 15:38
  • Ou puis je trouver de la boue de la mer morte?à part y aller sur place

    Posté par Médina le 04 mai 2011 à 18:20
  • - Yulaan :Merci. La première fournée a été faite le 6 février et la seconde le 7 avril dernier. Pour cette dernière j'ai utilisé la synergie suivante : 3 pamplemousse 1 tea tree 1 bergamote. Je pense qu'effectivement ces savons ont besoin d'une cure plus longue car l'odeur semble s'améliorer ou peut être est-ce moi qui m'y suis habituée. Je viens de les renifler tous les deux. A mon nez, le premier sent légèrement la menthe et le second le pamplemousse.
    - Médina : Je ne me souviens plus où j'avais acheté cette boue. Par contre, j'ai déjà vue en magasin bio,la marque Massada en commercialisait (jamais testé donc à voir).

    Posté par Isy le 04 mai 2011 à 22:02
  • - Nansou, j'ai réfléchi de nouveau à ta question et je corrige ce que je t'ai dis précédemment (j'ai d'ailleurs apporter quelques modifs au texte de l'article).Même si je n'ai pas gardé de pâte sans he pour voir ce que cela donne au naturel, je peux te dire les choses suivantes. Au démoulage le savon sent l’œuf couvé puis env. deux semaines après cette odeur disparait pour être remplacée par celle d'allumettes. Aprés trois mois, ce "parfum" s'atténue grandement.Voilà, j'espère avoir été claire, sinon dis moi.

    Posté par Isy le 04 mai 2011 à 22:48
  • Nul doute que malgré son parfum ton savon rencontrera beaucoup de succès vu le nombre de personnes qui soufrent d'eczema et autres problèmes de peau; et lorsqu'on trouve un produit efficace, peu importe s'il ne sent pas la rose.
    En plus ils sont très beaux. Après le succès de ton 100% coco, ton putois devrait à son tour faire des émules ! bravo !

    Posté par lolitarose le 04 mai 2011 à 22:51
  • Merci de ta réponse, Isy.

    Posté par Kat le 05 mai 2011 à 09:44
  • Isy, tu pourrais même marcher dans la "m...e" que tu porterais bonheur et beaucoup surtout de bons plans
    Je suis née au bord d'un Volcan et ai beaucoup apprécié le "putois"
    le souffre en Indonésie, ils sont mignons les putois et c'est quand ils sont en amour qu'ils puent le plus...Alors ton savon doit vraiment sentir le qui fait du bien
    magistrale composition soignante
    je trépigne d'essayer pour moi sans boutons, et mes jeunes à boutons
    Que dire, ils sont beaux et le premier a une vraie tête de costaud qui va tout nettoyer

    Posté par mlk le 05 mai 2011 à 16:21
  • Il est sublime. Ca fait un moment que je voulais faire un savon au soufre que j'ai eu effecivement en pharmacie il y a quelques temps déjà. Tu me donnes vraiment envie de le faire enfin. Surtout qu'on m'en a déjà demandé. Bravo

    Posté par Missmo le 07 mai 2011 à 03:20
  • Quand j'étais ado j'utilisais un savon de pharmacie au soufre, et il sentait vraiment pas bon!!!
    Et en plus il était moche. Mais efficace.
    Celui la déjà il est très beau, et apparemment d'ici peu il sentira bon aussi, merveilleux!!!

    Posté par diam28 le 07 mai 2011 à 14:05
  • Merci les filles pour vos compliments :
    - Lolitarose : Tu as raison, qu'importe l'odeur du moment que cela marche!
    - Kat : avec plaisir!
    - Mlk : ROOOOHH, tu me fais rougir avec tes compliments!
    - Missmo & Diam28: Vous souvenez vous de la marque qui commercialise ce savon en pharmacie ?Cela m'interesse pour savoir la composition.Et quelle odeur le savon avait.
    - Missmo : Vas y et fonce!
    - Diam28 : Croises les doigts pour que les huiles essentielles prennent le dessus.

    Posté par Isy le 07 mai 2011 à 20:17
  • Isy c'est le soufre que j'ai acheté en pharmacie. Quand aux savons au soufre en Guadeloupe il y a pas mal sous des marques différentes vendues en supermarché. Ce type de savon est très prisé aux Antilles parce que les gens connaissent et apprécient les vertus du soufre.

    On a en Guadeloupe pas mal de sources d'eau chaude soufrée grâce à volcan "la soufrière". C'est plutôt agréable d'aller prendre son bain comme ça dans la nature.

    J'ai un savon au soufre à la maison mais il n'y a plus l'étiquette malheureusement. Il ne sent pas mauvais, le soufre est à peine perceptible. Il sent plutôt le type de savon parfumé qu'on trouve dans le commerce. Je pense que c'est le genre de savon fait avec des bases toutes faites et auxquelles on ajoute tout un tas de trucs.

    Il faudrait que je vérifie ça au supermarché.

    Posté par Missmo le 07 mai 2011 à 21:41
  • Merci Missmo pour ces infos.

    Posté par Isy le 07 mai 2011 à 21:53
  • Missmo, veinarde!

    Isy
    Je vais vraiment m'empresser de faire un soufré
    Feniqa en fait aussi, à l'huile d'olive
    et franchement en y regardant de plus près sur un super écran, ils sont vraiment beaux

    Posté par mlk le 08 mai 2011 à 11:07
  • Mlk, merci j'ai trouvé la compo. Je vous fais un copier-coller.
    http://www.feniqia.com/fr/produit_cosmetiques.php?ref=savon_vertu_soufre

    Composition naturelle de premier choix : Huile d’olive et différentes huiles végétales nobles selon les soins, huiles essentielles, épices

    INCI : sodium oleate, sodium laurate, Prunus Amygdalus dulcis, Glycerin, Aqua, Mel, Olea europea, Laurus nobilis, Sulfur. Thymus Vulgaris. Fraxinus Quircus Alba.
    Le dernier ingredient m'intrigue, est ce le frêne ?J'ai besoin de vos lumières. Merci par avance.

    Posté par Isy le 08 mai 2011 à 11:46
  • Ils sentent le soufre ça c'est sûr. J'ai très nettement eu la sensation de me promener au bord d'un cratère de la Soufrière.

    Je reviens te dire mes impressions dès que je les aurais testés.
    J'adore tes expériences Isy!

    Posté par michele le 09 mai 2011 à 14:09
  • il n'a pas l'air mal ce savon , !! quand j'ai voulu faire un avon au soufre pour les mycoses cutanés et l'acné , ils m'ont dit qu'on a inetrdir la vente du soufre !! et je sais son odeur beurrrrk !!

    Merci pour cette recette Isy
    Bisouuuus

    Posté par sonya le 09 mai 2011 à 15:06
  • Je les ai essayés tous les deux sans être incommodée par l'odeur de soufre.

    Si elle est bien présente, elle est reliée à un effet médicamenteux qui ne me rebute pas du tout. J'ai déjà eu à utiliser de ces produits anti acnéiques notamment dans un savon.

    Je n'arrive pas à identifier l'effet olfactif apporté par les HE qui doivent certainement adoucir le piquant du soufre.

    La texture est poudrée, on sent les grains peu abrasifs grâce certainement à la mousse très crémeuse (penses-tu que ce soit l'avoine? je réalise qu'il n'y a pas de beurre de cacao).

    Le second dosé à 4% n'est pas horrible Isy. Il faut certainement que je le laisse sécher un peu car il fond très vite.

    Merci beaucoup pour ces essais qui me permettent de mieux goûter ta prose.

    Posté par michele le 13 mai 2011 à 17:49
  • Michèle : merci pour ce retour.C'est super gentil d'avoir jouer le "cobaye" pour ce savon trés particulier.
    Pour la granulosité de "Pépé", je soupçonne soit l'avoine ou la boue de la Mer Morte ou une combinaison des deux.Dans le deuxième j'en ai moins mis et je pense que c'est mieux.

    Posté par Isy le 26 mai 2011 à 22:14
  • l'essentiel l'efficacité et grâce à toi je vais l'essayer ce joli savon , merci ma belle !
    Bravoooooooooo

    Posté par sonya le 07 juin 2011 à 21:36
  • j'ai fais le test avec la recette de Christine Armand

    Bonjour à toutes,

    Merci Isyo pour ton article très bien fait. En recherchant des infos sur les savons au soufre, je suis tombée sur ton blog que je consulte très régulièrement pour la mine d'infos qu'il rassemble ! J'ai testé hier la recette de Chrisitine Armand "Savon marbré au soufre" et je voulais vous faire part de mon expérience. Elle préconisait de dissoudre la poudre de soufre directement dans 2/3 de la pâte à savon (1/3 avec du charbon), je t'avoue que j'ai un peu galéré car la poudre de soufre ne se dissout pas facilement et ce matin en regardant mon savon dans son moule je m'aperçois qu'il contient des poches de soufre et qu'il a viré au orange ... beurk ! Je vais donc retenter l'expérience en suivant tes conseils : dissolution dans 1 peu d'eau, le tout mélangé dans huiles/beurres ! Merci encore pour cet article et bonne continuation !!!

    Posté par Nathalie046 le 19 juin 2013 à 09:53
  • Bonjour Nathalie046,

    Isy viendra certainement compléter ma réponse à votre commentaire qui s'était perdu au milieu des autres.

    Je copie/colle une partie de son message ci dessus :

    "Sue m’a gentiment donné un coup de pouce en me révélant qu’elle diluait la poudre jaune dans un peu d'eau et versait le tout dans les huiles/beurres. Introduit seul dans la formule, on obtient une pâte à savon qui rapidement avec la montée de température vire au orange.
    En curant, la couleur vive part pour reprendre une teinte neutre"

    Donc la couleur orangée est normale et devrait s'estomper au séchage.

    D'une manière générale il est toujours plus facile d'intégrer les poudres dans les savons une fois qu'on les a diluées.

    L'eau ou les huiles de la pâte à savon sont déjà liées sous forme de savon à la trace et les poudres ne s'y dispersent pas aisément.
    On dilue les argiles, les plantes, le charbon, le lait en poudre... à l'eau, certains pigments à l'huile etc. avant de les mettre dans la pâte à savon. C'est un gage de bonne dispersion.

    Faites attention quand même aux poches de soufre pur sur la peau.

    Posté par michele le 21 juin 2013 à 10:37
  • Bonjour Isy0
    Tout d’abord, un grand merci pour ton blog, tes recettes et tes articles très intéressants. (+ l’humour )
    Je suis intéressée par cette recette de savon au soufre et à la boue de la Mer Morte pour ma cousine, qui souffre de psoriasis.
    Elle utilise un savon du commerce similaire une ou deux fois par semaine. J’ai commandé sur le Net du soufre et de la Boue de la Mer Morte car je n’en trouvais pas ici. J’espère que ce c’est bien de la boue de la Mer morte que j’ai reçu, il est manifeste que l’on ait du mal à en trouver (comme du savon d’Alep), compte tenu de la situation tendue qui règne là-bas.
    Je ne suis pas une novice en savonnerie, mais pas non plus une experte, loin de là. J’en suis à une bonne quinzaine de savons. Mais je n’ai jamais réalisé (ni formulé) de savon avec autant « d’ajouts » !!
    Ma question porte sur la boue de la Mer morte justement. J’ai bien compris que dans cette recette, il fallait l’intégrer avec le soufre aux huiles tièdes avant d’incorporer la lessive de soude.
    Qu’il y avait un surgraissage de 8 % indiqué dans la recette.
    Toutefois la boue est forcément humide et contient donc un bon pourcentage d’eau, et d’autant plus si l’on dilue le soufre aussi pour une meilleure dispersion. Il est vrai aussi, qu’il faut prendre en compte la poudre de Neem ainsi que l’avoine.
    Ma question est la suivante :
    Faut-il appliquer une réduction d’eau à cette recette ? Doit-on laisser le % d’eau à 38 ? Ou bien l’abaisser à 33% ??
    J’utilise SoapCalc et BrambleBerry en général. Il y aussi MMS – beaucoup plus aléatoire - et SummerBeeMeadow.
    Merci d’ores et déjà de bien vouloir m’éclairer. Excellente semaine à toi.
    Lizbelle

    Posté par Lizbelle le 04 juillet 2016 à 08:53
  • Bonjour Lizbelle,

    Je me permets de répondre à votre question en attendant qu'Isy vienne y apporter des compléments.

    A mon avis, vous pouvez peser votre quantité d'eau telle qu'elle vous est suggérée par le calculateur et en prélever une portion avant d'y ajouter la soude).

    Cette portion servira à diluer vos divers ajouts.
    Cela vous permettra de ne pas faire une réduction d'eau trop franche avec les soucis que cela pourrait occasionner si vous n'êtes pas tout à fait à l'aise en savonnerie.

    Isy a laissé ses savons sécher près de 3 mois il me semble et c'est pour moi aussi une bonne façon de procéder vus les multiples ajouts humides.
    L'eau en excès s'il y en a sera mieux évaporée.

    Personnellement j'utilise quasiment toujours MMS et ne le trouve pas aléatoire du tout

    Posté par michele le 05 juillet 2016 à 14:35

Commenter l'article