Cold-cream extra-fin et bio pour les pieds

Soins des mains et des ongles

Par atelierdemichele

                En été plus que le reste de l'année, on use et abuse de soins ciblés pour que nos pieds fassent les beaux dans les sandales.

Le mois dernier, arpentant avec elle quelques  rues de Paris, j'ai remarqué sur les ongles habituellement neutres d'une certaine princesse, une couleur d'une audace folle mais qui lui allait très bien.

"Je l'ai vu sur leur table, je leur ai dit : donnez-le moi! J'ai trouvé ça très joli", "Oui c'est osé mais vraiment superbe, tu le portes très bien!"

 

DSC04007

 

               Plus tard, un oeil jeté sur les deux ou trois  magazines féminins qui font LA mode et l'air du temps bobo parisien,  me confirme que oui, il y a du vernis audacieux dans l'air de l'été 2011 : jaune pétant, vert printemps, bleu électrique, orange 70,  rose vulgos...

Pour être IN cet été ma fille, il te faut du vernis audacieux aux pieds!

T'inquiète pas, l'an prochain, tout aura changé. Ces couleurs seront OUT au profit d'autres, donc il te faut aussi miser sur un classique éprouvé pour avoir de très jolis pieds.
Les soins de beauté bio sont en vogue également, choisis donc u
n produit solide sur lequel le plus IN des vernis sera mis en valeur.

Car oui, tu es moderne mais assise sur des bases authentiques, tu seras toujours à la pointe de la mode.

               Ce soin classique et naturel n'est rien d'autre qu'un cold-cream, une variante des cérats de Galien. 
Tu te rends compte que ce cold-cream est à 91% BIO?!
Le IT soin je te dis.

Tu me rétorqueras que c'est gras, que tu risques de glisser sur le carrelage, qu'une crème de chez le norvégien bien connu marchera très bien, que tu es une fille active qui n'a pas le temps ...

Tss, tss, tu n'as pas testé ma formule de cold-cream extra-fin donc attend de voir avant de dire des bêtises!

 

DSC04010

Le cold-cream quelques jours après la fabrication

 

             C'est justement parce que tu n'as pas le temps de te crémer 20 fois par jour qu'il te faut un soin efficace avec de vraies huiles et pas de la paraffine qui va encore plus assoiffer tes jolis petons.

Quand tu auras massé chaque pied pendant une demi-minute avant de te coucher
Que ton compagnon de lit te dira "mais comme tu as les pieds doux ce soir mon amour!" "mais qu'est-ce que ça sent?"
Que tu dormiras comme un bébé
Que tu te lèveras avec le pied doux, léger et coloré (j'espère que tu as déjà les ongles courts et audacieux qu'il faut) ...

Et bien ma fille tu me remercieras!

 

             Pour réaliser le cold-cream, j'ai d'abord fabriqué un macérat huileux avec trois plantes qui ont échappé au manque de soin du jardin cette année:

- Lavande
- Camomille noble (associée à de la camomille matricaire)
- Romarin (sauvé de la soif l'an dernier par Mlk et Venezia un jour de passage sur ma terrasse, il va drôlement bien aujourd'hui)

"Mais enfin Michèle! Elle manque d'eau cette plante!
Et de verser leur verre dans le pot du pauvre romarin qui s'en mourait...
J'ai un instant cru que j'avais au moins trucidé le bébé de la voisine"

 Seul le romarin est frais, la lavande et la camomille noble sont plus ou moins sèches.
Ce macérat peut se faire avec uniquement des plantes sèches comme la matricaire.
On trouve du romarin frais au marché en cette saison.

En teinture, il est superbe pour faire une eau de Cologne.

 

DSC03991

 

              Le macérât est fait sur de l'huile d'olive bio (et vitamine E)  au bain-marie doux pendant 30mn avec changement des plantes trois fois.
J'ai très envie de tenter le cold-cream à l'huile de coco fractionné pour en apprécier la diminution de l'effet gras.

Il me semble impératif de filtrer drastiquement les mâcérats à la fin des 3 macérations pour éliminer toute trace d'humidité liée au romarin frais. Tout ça sent très bon et très rapidement.
C'est un macérât polyvalent que l'on peut coupler à du calendula si l'on ne craint pas l'odeur difficile qu'il pourrait donner.

Ses propriétés : parfum de garrigue, antiseptique, cicatrisant, apaisant cutané, relaxant, circulatoire, anti-inflammatoire.

 

DSC03992Filtration sur un filtre en tissu très chic fabriqué par Moune*

 

 * Filtre en coton (non traité?) bordé d'un liseré de liberty, qui ne rompt pas en cours de route, se lave et se repasse sans broncher. Il possède un petit "lacet" assorti pour l'accrocher au besoin. C'est pratique et ça n'en est pas moins joli.  

Moune, à quand le tutoriel pour les handicapées de la machine à coudre?

 

                  Pour la formule j'ai repris mon vieux grimoire classique dans lequel Cerbelaud donne toutes les déclinaisons possibles de cold-creams.

J'ai choisi celui intitulé cold-cream extra-fin à la glycérine où j'ai remplacé le blanc de baleine par du cétyl palmitate. La présence de glycérine dans un produit riche en gras apporte une hydratation non négligeable.

La très grande proportion de glycérine de ce cold-cream (25%) très largement au dessus des indications maximales (10%)  que l'on lit partout ne me semble absolument pas excessive pour les pieds si l'on prend soin de l'appliquer sur peau humide.

J'ai largement et longuement utilisé des cérats pour nourrir les pieds au quotidien car la présence d'un minimum d'eau me semble utile au long cours.
Un baume doit être appliqué sur peau humide autant que possible.

Recette de baume à la glycérine sans cires.

 

Formule du cold-cream extra-fin à la glycérine bio 

- 9g Cétyl palmitate
- 9g Cire d'abeille blanche bio
- 55g Macérât huileux aux 3 plantes bio sur olive bio
- 25g Glycérine végétale bio
- 2g Huiles essentielles bio

Soit 60 gouttes pour 100 g de cold-cream extra-fin (24 gouttes lavande fine altitude bio, 18 gouttes romarin ct cinéole bio, 6 gouttes camomille romaine bio Nugier, 12 gouttes géranium rosat bio Unmei)

DSC03993   DSC03995 DSC03996

 

Mode opératoire

- Verser de l'eau bouillante sur un mortier et son pilon en marbre placés dans l'évier. Laisser en contact
- Faire fondre les ingrédients sauf les HE au bain marie

- Vider l'eau et essuyer mortier et pilon qui doivent être très chauds

- Verser la préparation dans le mortier chaud et malaxer jusqu'à épaississement net en ramenant régulièrement la crème figée sur les bords et le pilon au centre du mortier.
L'ensemble du processus prend environ 30/40 minutes pour 100g de cold-cream

- Au refroidissement, introduire les HE et malaxer intimement

- Verser dans un pot ou un tube en tapotant délicatement et au fur et à mesure sur un torchon plié afin de bien tasser la formule
- Laisser refroidir encore quelques minutes avant de fermer.

 

DSC03997La texture quelques minutes avant de couler en pots

 

          La texture durcit un peu dans les jours qui suivent la fabrication sans donner un produit aussi ferme qu'un cérat.

L'onctuosité reste palpable mais me semble plus agréable sur les pieds que sur la peau du corps où je trouve la glycérine  plus "seche". C'est du coup moins cireux qu'un cérat.

Le parfum est frais, discret et léger. Je le trouve parfaitement en accord avec les notes du macérât huileux.
Un soupçon de géranium rosat rend le tout moins herbacé.

 

           Et j'ai enfin trouvé quelques pots en verre vert que j'adore. Ils sont si beaux!
Je ne comprends pas que les fournisseurs de verrerie ne les trouvent pas aussi jolis que moi ^_^
La forme ronde est séduisante mais il m'en faudrait des tout simples en 30, 50 ml en verre vert et capuchon noir, doré ...

Je n'apprécie pas le verre bleu que je trouve agressif alors que le verre ambré et le verre vert, tout de même, c'est réconfortant, élégant,  médicamenteux, simple et ...

Bon ça ne s'explique pas, j'adore!

 

DSC04007

 

 

Variante du cold cream extra-fin à la glycérine réalisée à la suite de quelques commentaires

- 9g céralan
- 9g glycéryl stearate SE ou cire n°3
- 56g HV macérée
- 25g glycérine végétale bio
- 1g HE (géranium et marjolaine sylvestre)

+ oxyde rouge

 

DSC04018

 La texture durcit au bout de 24h et donne un cold-cream impalpable, absolument bluffant de pénétration comme dans le karité/butter EZ!

A interpréter pour les personnes qui ne supportent pas le gras.

 


Autour du chaudron

    Tiens, justement il y a 2 jours, je me suis concoctée un cérat rafraîchissant pour les pieds !

    Super recette, toute en simplicité... et efficacité !

    Très intéressante la réalisation au mortier. Y vois-tu une différence avec le procédé plus classique au fouet ? Réalises-tu toujours tes cérats au mortier ?

    Très bel été à toutes !

    Posté par Nilou le 12 juillet 2011 à 16:22
  • j'adoooore, j'adooooore !!! Rien d'autre à dire .c'est parfait pour mes pieds, ceux des voisines et des copines aux pieds archi-secs. Je me le fais ....vite ! Merci lille fois pour cette super recette Michèle.
    Alors: je n'ai rien inventé ; je cherche, je copie ...
    Je vous met le lien avec le tuto. Fini de jurer devant un filtre en papier qui se crève au moment où tout est presque passé .

    http://jebrode.canalblog.com/archives/2008/10/29/11149931.html

    Posté par moune le 12 juillet 2011 à 16:53
  • "C'est justement parce que tu n'as pas le temps de te crémer 20 fois par jour qu'il te faut un soin efficace avec de vraies huiles et pas de la paraffine qui va encore plus assoiffer tes jolis petons."

    On devrait placarder partout cette phrase. C'est aussi en grande partie à cause des huiles minérales que les hommes n'aiment pas le gras car la parafine ne rentre pas dans la peau. Beurk !
    Et je ne te raconte même pas le résultat sur ma peau atopique...

    En tout cas, j'ai bien ri en lisant ton article ^_^ Que c'est bon d'ailleurs !

    C'est vrai que malgré l'utilisation intensive quotidienne de baumes sur les pieds, ils leur manque un petit quelque chose. Ça doit être un peu d'hydratation en effet.

    Ce cold-cream pénêtre-t-il plus rapidement qu'un baume ? et que ton baume au karité et au beurre EZ ?

    Gros bisous ;o))

    Posté par Yulaan le 12 juillet 2011 à 17:07
  • J'oubliais : crois-tu que l'on puisse remplacer la cire d'abeille par du ceralan pour le même résultat ? ou de la cire de riz ? Je suis à court de cire d'abeille...

    Posté par Yulaan le 12 juillet 2011 à 17:17
  • ça à l air éfficace ,vends tu tes préparations?Bises

    Posté par Médina le 12 juillet 2011 à 17:17
  • J'en veux...(un cri du coeur, et pas de mal polie)
    Non , mes placards ne débordent plus de cadeaux, justement mis sur pieds "in" pour certains
    Michèle, j'ai de très vilains pieds et moi j'utilise la "Sc..l" pas si mal formulée avec de l'urée
    Mais tu as su sublimer les mains des parisiennes et les faire rire dans un triste métro, alors je veux de ton cold cream extra fin
    pour des pieds de Bobos et pas Bots bots
    Bises et c'est extra de piocher dans les formules de base,

    Posté par mlk le 12 juillet 2011 à 18:28
  • Encore un soin que les petons doivent apprécier.
    Que tu es productive Michèle ! j'admire toutes tes créations, vraiment.

    Le verre vert est joli, il fait plus ancien que le bleu je trouve.

    Les filtres de Moune semblent super, elle a de l'or dans les mains notre copine.

    Posté par Catherine le 12 juillet 2011 à 18:45
  • j'adore ! Mais le travail au mortier (que je n'ai aps) est il indispensable ? et par quoi remplacer le Cétyl palmitate que je n'ai pas non plus ?
    Merci Michèle (j'avoue qu'en ce moment je suis fainéante pour me creuser la tête avec la cosméto...)

    Posté par Metisse le 12 juillet 2011 à 19:46
  • - Catherine,

    J'ai plein de photos dans mon ordi et des recettes sur canalblog et les carnets secrets.
    Du coup je monopolise un peu la parole mais si vous voulez écrire, faites moi taire, je mettrai un bout de sparadrap sur ma bouche

    J'aime énormément les pots en verre vert.
    Je ne sais pourquoi le bleu a plus la côte, je trouve cette couleur très dure pour des cosmétiques ou des soins.

    J'ai étrenné ces nouveaux filtres de Moune bien plus sophistiqués que les précédents simples sans le liseré.

    Loulou, Chabou et Moune font des trucs superbes en couture.
    On devrait ouvrir un blog collectif papiers et tissus ...


    - Mlk

    Pas de cadeaux on a dit ... Bon comme je t'adore, tu les auras tous coquine gourmande, j'avais pensé pour toi à mettre des mini-pots de côté!

    Tes pieds sont les tiens, pas de complexes!
    L'une de mes soeurs dit toujours ça aussi, ma belle-soeur cache les siens...
    Il y a de fort jolis pieds que l'on ne doit guère envier car porteurs de souffrances insoupçonnées.

    Tu es bien une bobo parisienne tiens... Où es ton vernis audacieux?


    - Médina,

    C'est efficace et très facile à faire.

    Je ne vends pas mes créations, je donne ici tout ce que je sais fabriquer pour que tu puisses le faire aussi

    Sans blague Médina, c'est vraiment aisé et pas cher.


    - Yulaan,

    C'est certainement une bonne idée le céralan qui devrait alléger encore la texture.

    Ce baume me semble être plus agréable sur les pieds que sur la peau où le baume karité/butter EZ te conviendrait mieux car il est impalpable.

    La pénétration du cold-cream reste un produit très ancien du type cérat de Galien.

    Même avec la glycérine, il faut masser sur peau humide pour bien émulsionner, ce que demande les plantes de pieds ou les zones extra-sèches mais pas les épidermes "normaux".

    Posté par michele le 12 juillet 2011 à 20:05
  • Métisse,

    Le travail au mortier facilite l'incorporation complète et lente de la glycérine.
    Tu peux tenter de le faire dans un bol en porcelaine ébouillanté et une spatule souple permettant d'écraser la prépa sur les bords du bol.

    Choisis un bol de taille exagérée par rapport à ton volume de cold-cream pour travailler à l'aise.

    J'avais remplacé le blanc de baleine par un beurre fait maison ici à l'alcool cétéarylique:
    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2008/06/12/9538805.html


    et par des cétyl esters ici:
    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2010/01/08/16429551.html

    Les textures seront légèrement différentes et les cétyl esters qui contiennent du cétyl palmitate seraient les plus proches.

    Au pire, si tu n'as aucun d'entre eux, choisis de l'émulsifiant VE (glycéryl stéarate) ou même de la cire n°3 qui contient du savon.

    Ce dernier serait à te le suggérer un must je pense! Si tu testes dis moi ce que tu en penses.


    - Moune

    J'ai enfin osé l'utiliser celui là.
    Il marche très bien et merci pour le tuto que je n'utiliserai sûrement pas vu que ma machine à coudre est au grenier certainement entourée de milliards de fils d'araignées.

    La dernière fois qu'elle a fait de l'usage c'était pour un sac pochette dont le tuto m'avait été envoyé par Lunemalo.


    - Nilou,

    C'est un produit différent du cérat car il contient de la glycérine en guise de phase aqueuse. Je fabrique les cérats à la mixette à pile.

    La fabrication de la texture cold-cream glycériné est facilitée par le mortier ébouillanté que préconise aussi Cerbelaud.

    Je donne à Métisse plus haut quelques pistes pour essayer avec un bol en porcelaine.
    Il se refroidirait certainement plus vite qu'un mortier en marbre mais ça vaut le coup d'essayer.

    Je te souhaite un très bel été également.

    Posté par michele le 12 juillet 2011 à 20:56
  • MErci Michèle !

    Posté par Metisse le 12 juillet 2011 à 21:06
  • Merci beaucoup pour ta réponse, Michèle.
    J'ai un mortier qui dort dans mon placard et qui ne demande qu'à être utilisé pour un cold-cream extra fin !

    Posté par Nilou le 12 juillet 2011 à 21:39
  • Voilà une recette qui me ravit, et cette fois, j'ai quasi tout dans mon placard déjà... et comme par ailleurs j'ai les ongles des pieds courts et audacieux... j'ai bien envie d'être à la pointe de la mode moi aussi (pour une fois

    Posté par Nansou le 13 juillet 2011 à 09:24
  • Michèle, merci beaucoup et le vernis audacieux je le mettrais en fin de cure au cérat ultra fin et bio
    je n'aurai qu'à piocher dans les boites aux trésors de ma sweet, in s'il en faut
    Dis, 40 minutes de malaxage, c'est plus qu'ultra fin c'est un luxe artisanal que tu nous offres là!
    d'accord aussi pour louer la dextérité haute couture des MCL
    Et merci d'avoir songé à abreuver le romarin

    Posté par mlk le 13 juillet 2011 à 13:38
  • J'avais du temps ce matin et j'ai fabriqué la formule plus haut avec :

    - du ceralan à la place de la cire d'abeille
    - du glycéryl stearate SE à la place du cétyl palmitate. Je n'ai pas de cire n°3 mais elle marcherait tout aussi bien.

    Donc la formule faite est :

    - 9g céralan
    - 9g glycéryl stearate SE
    - 25g glycérine veg. bio
    - 56 HV macérée
    - 1 HE (géranium et marjolaine sylvestre) j'ai diminué à 1%
    + oxyde rouge

    Le malaxage n'a paru très long, plus que la première version mais je n'ai pas regardé l'heure.

    J'ai eu un instant l'impression que ça ne prendrait jamais puis c'est une superbe texture, plus fine encore que la première, plus pénétrante...

    Je pense qu'elle va épaissir un peu d'ici demain mais voilà déjà une photo :

    Posté par michele le 13 juillet 2011 à 15:26
  • Impossible de mettre la photo via l'hébergeur.

    j'ai édité mon message pour l'insérer avec la formule.
    Elle est super, j'ai peut-être un peu trop dosé en oxydes...

    Posté par michele le 13 juillet 2011 à 15:44
  • je vais tenter avec la cire n°3 mais comme je n'ai ni mortier ni bol en porcelaine, je vais le travailler au mixer, ça donnera forcément quelque chose de différent. Les 25% de glycérine me font un peu peur (j'ai peur que ce soit asséchant) mais je vais essayer néanmoins...

    Posté par Metisse le 13 juillet 2011 à 20:34
  • d'autant plus que j'applique mes crèmes sur les pieds quand ils sont secs et non sur peau humide...

    Posté par Metisse le 13 juillet 2011 à 20:36
  • Je reviens pour vous donner la recette que j'ai faite qui diffère un peu de la tienne, Michèle (je n'ai pas les mêmes ingrédients ici...)Je trouve le résultat très agréable, le cérat pénètre bien dans la peau et mes pieds sont tellement secs qu'ils l'absorbent comme des gourmands... je peux donc marcher sur le carrelage sans glisser... Seul bémol, j'ai utilisé la cire n°3 qui me cause toujours le même souci: à un moment donné de l'émulsion, je me retrouve avec quelque chose qui ressemble à de la cervelle de poussin, je remets le tout à chauffer et ça redevient correct en texture...
    Ah oui, détail important: je n'ai pas de mortier ni de pot en porcelaine, j'ai donc réalisé cette préparation au mini mixer. J'ai tout fait fondre et ai commencé l'émulsion puis quand le mélange était encore liquide, j'ai tout mis dans mon pot final et j'ai continué à mixer directement dans le pot...
    Alors pour la formule que j'ai utilisé:

    9g de cire n°3
    9g de cire d'abeille
    44g d'hv de coco fractionnée
    12 g de jojoba
    15 g de glycérine
    10 g de gel d'aloe vera
    10 gtes de géranium odorant
    10 gtes de lavande fine
    10 gtes de bois de santal

    Pour le moment, mon cérat est un peu tiède et ressemble encore à une crème très épaisse mais la texture de celui resté sur la spatule me laisse penser qu'il aura une texture proche du tiens Michèle (du moins, d'après la photo!)
    Voilà pour ma petite expérience!

    Posté par Metisse le 14 juillet 2011 à 10:47
  • Je te remercie Métisse pour ton retour.
    C'est très constructif et enrichissant de lire les améliorations et adaptations réalisés par les uns et les autres.

    C'est donc possible sans mortier ébouillanté.

    J'aime beaucoup ta formule enrichie de gel d'aloé véra qui se rapproche d'un cérat.
    L'avais-tu ajouté pour éviter l'humidification de la peau?
    Comment trouves-tu les 15% de glycérine finalement?

    Celui au céralan et équivalent de cire n° 3 a durci aussi et la pénétration est devenue impalpable.
    C'est surprenant car en 24h, ce n'est plus la même chose!

    Yulaan devrait aimer, la texture est assez proche du karité/butter EZ incroyable.
    Je vais ajouter ça dans le corps du message.

    Merci Métisse!

    Posté par michele le 14 juillet 2011 à 12:13
  • Je vois aussi que tu as incorporé du coco fractionné à la place d'une partie des huiles.

    Je suis réellement curieuse de lire ton avis après quelques jours d'utilisation.

    Posté par michele le 14 juillet 2011 à 12:23
  • Promis je reviendrai te raconter...Tout de suite après l'application (je n'ai pas eu besoin de masser longuement mes pieds), la peau paraissait immédiatement plus lisse et réparée. Je n'aime pas les formules du norvégien, elles me brûlent et je pense que la glycérine en grande quantité me provoque cet effet. Mais, là, aucun souci à 15%. J'ai ajouté l'aloe vera pour son effet réparateur et pour compenser le manque de glycérine. Également parce que j'ai l'habitude de mettre mes crèmes, cérat, beurres.. sur peau sèche et non humide.

    Posté par Metisse le 14 juillet 2011 à 12:36
  • Moi aussi j'adore voir toutes ces déclinaisons. Et je suis très curieux de connaître vos impressions à toutes les deux. Je gage que ces baumes vont encore se bonifier.

    En plus, cela montre à celles qui n'osent pas se lancer l'infini des possibilités que permet la fabrication des soins maison et qu'il ne faut pas buter sur une formule faute de ne pas avoir tel ou tel ingrédient. Il y a toujours moyen de biaiser ;o)

    Posté par Yulaan le 14 juillet 2011 à 15:08
  • Tu as bien raison Yulaan.
    La formule au céralan te plairait vraiment. Je t'en mets de côté pour que tu testes.

    Allez, j'envoie un autre message et après je me tais sinon vous ne voudrez plus me voir par ici

    Posté par michele le 14 juillet 2011 à 16:55
  • Merci Michèle,

    Et j'attends ton avis pour une autre affaire également ;o)

    bises

    Posté par Yulaan le 14 juillet 2011 à 17:14
  • Yulaan, j'ai dû zapper un truc...
    Un mail pour me rafraichir la mémoire?

    Posté par michele le 14 juillet 2011 à 17:24
  • Michèle, personnellement, je ne supporte pas la glycérine dans un produit majoritairement huileux.

    J'ai remarqué que la glycérine se comporte dans un baume ou une crème grasse, de la même manière qu'un excès de glycérine dans une crème.

    Je constate à l'application d'un produit gras qui contient de la glycérine :

    - une pénétration très rapide du produit fini.

    - ensuite une sensation de tiraillement,

    - puis la peau à tendance à se rider et à durcir.

    - pour finir, je ressens un fort besoin de passer les parties de mon corps qui ont été en contact avec le produit fini sous l'eau.

    J'adore les textures et le confort sur la peau que donne le glycéryl stéarate à un produit riche en corps gras.

    Je vois que le glycéryl stéarate SE a l'air d'être l'équivalent de la cire n° 3. Personnellement, je n'ai pas encore testé dans un produit riche en corps gras le glycéryl stéarate SE.

    Le petit pot vert est superbe. J'aimerais que les vendeurs d'ingrédients nous en proposent de toutes les couleurs avec le couvercle en métal argenté.

    J'aime beaucoup la couleur rose que tu as obtenu.

    Posté par Colchique le 14 juillet 2011 à 23:41
  • Je préfère aussi les fortes proportions de glycérine et gras sur les pieds que sur la peau. Et encore j'humidifie toujours comme je l'indique dans le message.

    Il me semble que c'est là qu'on observe l'effet inversé de la glycérine. Elle est faite de grosses molécules qui ne pénètrent pas, c'est un humectant.

    Je serai pas contre moins catégorique dans une émulsion H/E avec 70% d'eau par exemple où je tolère sans problème des grandes proportions de glycérine (12/15% sans souci).

    Ce sont des façons de formuler assez anciennes mais je les trouve intéressantes pour des zones très sèches, pour des traitements ponctuels...
    comme tu peux le voir dans cette crème pour les mains qui en contient 20% (je tente de mettre le lien sans succès)


    Alors sur mes pieds oui, sur le corps il me semble qu'il faut effectivement adapter aux susceptibilités individuelles et surtout formuler comme il se doit (crèmes H/E raisonnablement grasses).

    Je pense que c'est toujours compliqué de donner des indications sans moduler;
    On pourrait entendre dans mon message que je dis qu'on peut toujours utiliser beaucoup de glycérine.
    C'est bien sûr plus subtil que ça

    Merci Colchique de venir donner ton sentiment et ton expérience, c'est si utile!

    Posté par michele le 16 juillet 2011 à 11:15
  • Il s'agit de la crème Laino pour les mains (dont la composition abrégée est sur beauté test).
    Canalblog ne veut pas mettre de liens ce matin !

    Posté par michele le 16 juillet 2011 à 11:15
  • Michèle, merci beaucoup pour ces informations très intéressantes.

    J'ai trouvé la crème Laino pour les mains sur Beauté Test. En effet, cette crème contient un fort pourcentage de glycérine. Apparemment cette crème est composée essentiellement de 10 % de beurre de karité et de 20 % de glycérine.

    Posté par Colchique le 16 juillet 2011 à 14:11
  • si tu prend de la cire d'abeille, veille à ce que se soit à 100% de la cire d'opercule, parce que même en "bio", la cire renferme du fait même que l'abeille y stoque miel, miélat, pollen, et y élève les avettes, automatiquement des traces de propolys et des spores diverses.
    C'est un produit naturel extrat mais une éponge qui absorbe tout
    Et surtout, même en bio, il faut traiter contre le varoa, donc des traces d'acide ou de plantes dans la cire alvéolaire
    seule la cire des oppercules est indemne car à peine le miel opperculé, il est extrait par l'appiculteur

    Posté par Catherine le 16 juillet 2011 à 20:28
  • C'est important d'être vigilant en effet Catherine. Merci pour vos informations.

    Bises Colchique!

    Posté par michele le 17 juillet 2011 à 15:09
  • je reviens vous donner mes impressions de la formule que j'ai réalisée le 14 juillet dernier.
    Concernant la texture: elle me semble (de visu) identique à la tienne Michèle. Elle est fine
    Concernant l'application: le cold crème pénètre bien et vite dans la peau. J'ai déjà marché de suite sur le carrelage après application, sans glisser.
    Les 15% de glycérine qui m'inquiétaient au départ pour toutes les raisons évoquées ci-dessus par Colchique et notamment la crainte que ça brûle et que ça m'assèche la peau, sont infondées. Ma peau est déjà bien moins sèche et plus lisse, elle ne griffe plus.
    Je n'ai cependant utilisé cette formule que sur les pieds.
    Une chose est sûre, c'est que je la referai !
    Merci Michèle !

    Posté par metisse le 18 juillet 2011 à 18:34
  • Ah Métisse, c'est bien que la glycérine passe comme cela sans te dessécher les pieds.

    Comme je le disais à Colchique plus haut, je préfère ces baumes avec glycérine sur les pieds plutôt que sur la peau.

    Merci à toi d'avoir testé pour nous donner ton avis.
    A bientôt!

    Posté par michele le 19 juillet 2011 à 16:29
  • je le trouve magnifique dans la version rose. pourrait-on l'imaginer en vert pour l'assortir au vernis?

    Ça devrait toujours archer je suppose si on remplace la glycérine par un hydro ou alcoolo glycériné (j'en ai pas mal au frigo, de certaines mélangeuses virtuoses de plantes… )

    quand je prépare un macérat huileux avec une plante fraiche, je laisse reposer une nuit pour décanter le lendemain. On en perd, mais je trouve ça plus sûr.

    Posté par venezia le 19 juillet 2011 à 21:21
  • Le vert c'est pour les audacieuses comme toi

    Oui on pourrait bien sûr faire ce cérat avec les HG, ils seraient certainement bons pour l'épiderme plutôt que seulement pour les pieds.

    J'utilise les teintures et HG en frictions de douche pour ne pas les perdre.
    Je n'arrive pas à mettre de liens en commentaires mais tu le retrouvera dans l'index.
    C'est très agréable.

    Posté par michele le 19 juillet 2011 à 22:55
  • j'ai la couleur poivron ou mica rosé!
    Michèle c'est vraiment une texture très moelleuse
    j'aime comme cette crème prend et enveloppe le pied et permet tout en finesse un massage long et "rippant" et cerise sur le gateau, l'odeur est à tomber à tes pieds
    Au bout de trois jours, la corne de mes pieds de gazelle, a presque disparu, c'est doux
    et je puis t'assurer que ton bon public dis la vérité vraie
    ma sweet s'en tartine tout les soirs aussi
    Tu sauves nos pieds après avoir sauvé nos chevelures...Grand merci et bises

    Posté par mlk le 25 juillet 2011 à 17:03
  • j'en mets aussi sur les jambes pour hydrater, impec; Ça donne la sensation d'enfiler des petits chaussons…

    Posté par venezia le 26 juillet 2011 à 13:08
  • Merci pour votre retour, j'ai étalé le rose aussi sur tout le corps ce matin.

    Je trouve qu'il passe mieux que le crème sur la peau, ce sont certainement les émulsifiants qui favorisent cette onctuosité.
    Formule à garder!

    Posté par michele le 28 juillet 2011 à 17:44

Commenter l'article