"La douceur des micas" : Savon au cèdre

Savonnerie

Par atelierdemichele

                     Mlk avait fabriqué un délicat savon coloré au mica vert-océan qui m'a donné envie de faire quelques essais de coloris : il s'appelait la mouette rieuse.

A la fin de l'horrible et pluvieux mois de juillet de cette année, j'ai fabriqué quelques savons au parfum cèdre-citron avec les trois micas achetés chez Aroma-zone en sa compagnie :

- vert-océan

- gris-argent

- cuivre


savon micas sec

La douceur des micas dans un ciel orageux


                  Une fois secs, leur parfum rend seulement le cèdre mais leurs couleurs fondues m'évoquent un ciel orageux en fin de journée ; Ciel dans lequel volerait la Mouette rieuse de ma copine.

 

Formule du savon au cèdre "douceur des micas"


- 30% Huile d'olive bio

- 30% Huile de coco bio Soapsession (Kafée)

- 30% Saindoux raffiné

- 10% Huile de colza raffinée


Eau et soude pour un surgras de 8%


Micas gris-argent, cuivre et vert-océan au goût

HE : 10ml cèdre de l'Atlas bio, 10ml zeste de citron bio pour 500g d'huiles

 

 

Mode opératoire


- J'ai préparé mes colorants dans 3 bols différents avec de l'huile d'olive en malaxant longuement à la spatule en silicone pour former des fluides lisses.

A la trace extra-fine (en réalité dès que le mélange est homogène), j'ai versé un peu de pâte à savon dans les bols de micas cuivre et vert-océan sans mélanger.

- A la trace fine, j'ai coloré le restant de pâte avec le mica gris-argent huileux et coulé une part dans un moule rectangulaire en silicone.

Puis j'ai mélangé soigneusement les pâtes mises de côté dans les colorants cuivre et vert jusqu'à épaississement.

- J'ai versé ensuite ces 3 couleurs de façon aléatoire dans la pâte grise puis marbré avec une baguette coréenne en inox.

Au bout de 36h, découpage classique avec bords biseautés (non réussis) ou pas.

Rolls des tampons de rigueur !


 

A quel moment faut-il tamponner les savons?


C'est une question à 1000 euros ça !

Selon la formule, le surgraissage, le type de tampon, le moment de l'année ^_^ il faudra attendre un ou deux jours voire des semaines !

Aucune réponse ne peut être précise il me semble. Je dirais que dès que le savon est démoulé et coupé, il faut attendre quelques heures que la texture se stabilise avant de tamponner.

Pour ma part, je sacrifie l'un d'entre eux qui me servira de savon-test ; je le tamponne par tous les bouts jusqu'à ce que je sois satisfaite du résultat avant de passer aux autres savons.

 

Une seule certitude : Dès que la formule contient un corps gras animal, il faut tamponner rapidement car la surface devient dure beaucoup plus rapidement qu'avec d'autres gras.


 Savon micas frais

Savon aux bords biseautés

 

 

             Le mica cuivre donne du rouge rosé (il contient de l'oxyde de fer rouge), le mica vert reste vert d'eau et le gris devient de plus en plus beau au fur et à mesure du séchage du pain.

C'est un gris presque bleuté qui irait drôlement bien avec de la lavande.

Toutes ces couleurs mêlées sont très douces au regard.


             Mon savon sent le cèdre mais vais-je devoir en faire un autre à la lavande et au mica gris-argent, histoire de réaliser une belle alliance couleur-senteur ?

Hi, hi, il est déjà fait !


Autour du chaudron

    Toi, tu es un amour, la mouette de rire s'éclate
    c'est tout pour l'instant, les couleurs rendues par mon vieux mac ih!ih! ne sont pas fidèles
    A demain du travail, un pc très rapide
    Tout de même il y a beaucoup de douceur et de classe 1ère dans ce savon aux micas tentateurs
    J'évite de tamponner, ma main est souvent "obscène" de n'importe quoi et souvent mon savon se fendille
    la main et encore la main qui doit se faire

    Posté par mlk le 02 septembre 2011 à 18:03
  • Michèle, je trouve ces couleurs très sympathiques et j'aime encore plus ce style de tampon ; où l'as-tu trouvé ? il va falloir que j'achète des micas dans ces tons, on peut obtenir de jolis mélanges.

    Effectivement, il n'est pas aisé de savoir quand il faut tamponner les savons, à chaque essai j'ai où fendu, ou écrasé les savons...

    Posté par Catherine le 02 septembre 2011 à 19:49
  • Ces savons sont bien plus poétiques que le climat trempé qui a pu les inspirer! je les trouve ravissants.

    Comme j'ai eu beaucoup de déconvenues avec les micas (la couleur ne prenait pas), j'ai pris l'habitude de les coupler avec un oxyde ou un autre colorant;

    mais peut être que je n'en mettais pas assez. Tu en mets de l'ordre d'une petite cuillère, ou plus?

    Posté par venezia le 02 septembre 2011 à 21:32
  • - Mlk,

    J'ai adoré tes mouettes qui ne vont pas tarder à entrer à la salle de bains.

    Les tampons sont tous différents et ne sont pas tous aisés à manier. Les plus faciles à utiliser sont assurément ces acryliques qui ne mollissent pas et font de toi une fée aux doigts d'or.

    Quel gros mot, ta main "obscène"! Non mais, tu arrêtes!?

    - Catherine,

    Mes tampons en acrylique viennent de chez Aromateasy.
    Il semble qu'il faille les commander désormais, c'est bien dommage, ça enlève la spontanéité.

    http://www.aromateasy.net/store/L-atelier-des-savons/Tampons-%C3%A0-savons

    J'en parlais ici:

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2011/06/24/21473109.html

    - Venezia,

    Je mets généralement 1 à 2 cuillères à moka par part à colorer. C'est très difficile à quantifier puisque je ne mesure pas cette part.

    Je dirais que je dose plus coloré que ce que je voudrais obtenir car les couleurs pâlissent en effet au séchage.
    Je dose d'autant plus si je colore tout le lot et que je mets le mica dans les huiles avant d'ajouter la soude.

    Je trouve les couleurs obtenues avec les micas seuls plus subtiles que celles obtenues avec les oxydes purs qui sont plus colorants.
    Les micas contenant généralement des oxydes, le "fond" colorant y est en principe.

    Posté par michele le 02 septembre 2011 à 22:02
  • Je leurs trouve un petit air poétique et romantique, sans doute que le mélange a la baguette coréenne y est pour beaucoup

    Posté par elle06 le 02 septembre 2011 à 23:37
  • Michele, ils sont magnifiques tes savons et j'adore le dégradé de couleurs que tu as obtenu.

    Tes explications sont toujours au top et d'une très grande précision. Tu soulèves notamment des points que je trouve important de signaler, comme la trace, la dilution des colorants ou micas et le tamponnage.

    Pour la trace et les colorants je procède comme toi, sauf que je préfère pour certains colorants, rajouter un peu d'eau en plus d'un peu d'huile.

    Pour le tamponnage, moi aussi j'ai des problèmes comme certaines de savon qui se fissure.

    J'ai l'impression qu'il faudrait que le savon soit maintenu coincé sur les quatre côtés, pour pouvoir tamponner sans craindre les éventuelles fissures, où bien s'abstenir de tamponner les savons, si on juge qu'ils commencent à être un peu trop durs et donc qu'il faudra tamponner en appuyant trop fort.

    Posté par Colchique le 03 septembre 2011 à 09:49
  • Merci Michèle. il est vrai aussi que j'ai une collection de micas dans les dorés , ce qui fait quand même du ton sur ton si les huiles sont jaunes!

    Pour le tamponnage, en fait, l'idéal serait le maillet (et non le marteau) qui permet une frappe plus large et régulière. Pour me rapprocher de l'effet d'un maillet, je tapote le tampon de la tranche de ma main fermée en poing.

    Posté par venezia le 03 septembre 2011 à 10:27
  • Hum... cèdre-citron, cela me fait rêver !

    Posté par Nansou le 03 septembre 2011 à 15:51
  • Ces savons sont d'une délicatesse ! Entre le subtil dégradé et la finesse du tampon, tu as obtenu quelque chose de magnifique !J'adore !
    Les conseils pour le tamponnage sont les bienvenus et toutes les questions que je me posais ont trouvé leur réponse dans les commentaires.

    Posté par Kat le 03 septembre 2011 à 19:54
  • C'est vraiment dommage que les agrumes ne tiennent pas dans les savons, je trouve le mélange citron-cèdre très agréable.

    Je tenterais bien un savon blanc avec des micas dorés, je ne sais pas si on les verrait beaucoup,
    Venezia, as-tu déjà tenté ?

    Michèle, tes savons si bien tamponnés sont d'une élégance qui se rit de la mouette !

    Posté par chabou le 03 septembre 2011 à 20:14
  • Qui rit avec la mouette Chabou!
    Je vois beaucoup mieux les couleurs Michèle, c'est un ciel entre rougeoyant et grondant
    Un de ces ciels qui des fois ouvrent la porte a un bel arc en ciel
    Je dis "obscène" car une fois j'avais tamponné avec une de mes bagues grenouilles et le trou
    était un peu pas chaste du tout
    Les autres fois ratage et cassure
    alors, j'admire ton doigté et vais tenter cette délicatesse

    Posté par mlk le 03 septembre 2011 à 20:59
  • - Tu me fais rire Mlk! Tamponner un savon avec une bague et en faire un trou ^_^

    Après tu m'apprends des expressions pas catho du tout que j'ai bien du mal à placer sans partir dans un grand rire qui ne fait rire que moi d'ailleurs puisque je n'arrive jamais à dire la phrase en entier...

    Tu vois là, je ris toute seule devant mon écran et j'ai du mal à taper sans fautes!

    Je reviens...

    Posté par michele le 03 septembre 2011 à 21:19
  • Bon, je peux continuer je crois. Mlk, ne me regarde pas!

    Chabou,
    J'ai peur que le doré brunisse avec la soude non?
    Les micas pailletés eux se voient très bien quand le savon blanc est mouillé, j'adore.
    Mais je n'ai jamais tenté le doré.
    Venezia as-tu tenté?

    Kat,
    Quel enthousiasme! J'en ai fait trop peu de ces savons.

    Nansou,
    Le citron est malheureusement peu présent dans l'odeur.
    J'utilisais un zeste un peu trop vieux mais c'est dommage. Il aurait peut-être été intéressant d'ajouter une 3è HE pour "mater" un peu le cèdre.

    J'espérais que le citron se comporterait un peu comme le mélange cèdre-orange qui est délicieux.
    Mais l'orange se sent dans les savons contrairement au citron.

    Venezia,
    J'ai vu que tu maitrisais bien le tampon en bois qui chez moi est très versatile.
    Je tenterai ta méthode.
    Alors as-tu déjà mis du mica doré dans un savon?

    Colchique,
    Peux-tu m'indiquer avec quels colorants il vaut mieux mettre aussi de l'eau avec l'huile?
    Je sais qu'il existe des colorants solubles dans l'eau ou dans l'huile mais je trouve que ce serait intéressant que tu nous donne quelques pistes.
    Je connais ta maitrise des couleurs.

    Elle06
    Le crois-tu? La Corée certainement est inspirante.
    Et entre nous leur cuisine est absolument délicieuse

    Posté par michele le 03 septembre 2011 à 21:33
  • Michele, j'ai utilisé il y a quelques jour du curcuma pour colorer des savons.

    J'ai remarqué que le curcuma ne fondait pas très bien dans l'huile. J'ai donc rajouté un peu d'eau et le curcuma s'est dissout parfaitement. Je fais toujours fondre mes colorants avant de les rajouter à la trace dans la pâte à savon.

    Pour les savons j'utilise plutôt des colorants pas naturels qui fondent tous dans l'huile sans problème.

    Le problème se pose surtout pour certains colorants naturels. La spiruline et la chlorophylle fondent dans l'eau.

    Posté par Colchique le 04 septembre 2011 à 11:53
  • Michele, il y a quelques jours, j'ai coloré des savons avec de la poudre très fine de curcuma.

    Le curcuma s'est dissout dans l'huile, mais j'ai pu remarqué que cette dissolution n'était pas aussi totale que je le désirais ; il a suffit que je rajoute un tout petit d'eau pour que j'obtienne une dissolution parfaite.

    Ci-dessous, ce que j'ai pu remarquer pour le peu d'expérience que j'ai :

    Les argiles et les micas se dissolvent dans l'huile.

    Les oxydes et pigments se dissolvent dans l'huile.

    Le curcuma se dissout dans l'eau.

    La spiruline se dissout dans un mélange eau + huile.

    La chlorophylle se dissout dans l'eau.

    Posté par Colchique le 04 septembre 2011 à 13:07
  • C'est intéressant ce que tu dis Colchique ; merci de partager.

    Posté par Catherine le 04 septembre 2011 à 13:12
  • En fait Colchique on pourrait conclure que les colorants végétaux apprécient un peu d'eau pour donner le meilleur.

    Merci pour ton expertise.

    Posté par michele le 05 septembre 2011 à 13:41
  • Ce que je j'adore... c'est le tampon arbre. Le savon est très original et le mélange cèdre-citron est une bonne idée.

    Posté par Loulou le 06 septembre 2011 à 16:51
  • Ton savon me paraît aussi joli et délicat que la mouette rieuse de mlk, qu'elle a eu la gentillesse de m'envoyer !
    J'aimerais bien tamponner aussi bien que toi un jour, je vais suivre tes conseils ...

    Posté par Jazz le 09 septembre 2011 à 14:22
  • Alors là, j'adore !

    Je crois que ces savons au micas sont ceux que je préfères. Bravo à mlk pour la trouvaille !

    bises ;o))

    Posté par Yulaan le 21 septembre 2011 à 18:09

Commenter l'article