Sérum après-rasage au santal de Mysore

Soins pour hommes

Par atelierdemichele

          Je pense que les hommes sont des poules de luxe qui s'ignorent.
 

.Je veux bien mais avec du santal de Miizaure (insister sur le i)

.On dit Maïzore et c'est si rare, je ne peux pas t'en mettre dans des sels de bain

.En français on dit Mizaure. Et ça sent vraiment très bon le santal de Mizaure (ton taquin car il sait que je le planque mon santal)



DSC04487



               Il faut que je lui refasse un soin après-rasage.
 

Il le veut dans un flacon pompe car le dernier aloé/lavande mis en tubes n'est pas pratique.

Il ne veut plus un gel à rien mais un soin au santal de Mizaure

Il veut bien que j'y mette un peu de gras et même beaucoup de gras s'il est au santal de Mizaure

Il veut bien tout ce que je veux si c'est au santal de Mizaure...


             Je comprends qu'il adore le santal de Mysore!

Rare et cher je vous le dis, très très rare le santal DE mIZaURE, aujourd'hui introuvable le sAnTal de MaïzaUre mais bon, quand on aime, il ne faut pas compter.

Mon santal de mYSorE...
 


DSC04485



Formule du soin après rasage pour poule de luxe qu'on aime tant


- Phase A

6% Glycérine végétale bio/fleurs d'acacia maison

2.5% Polymère végétal bio (Biowellcosmetic)


Diluer le polymère dans la glycérine, bien mélanger pour former une pâte sirupeuse lisse


- Phase B

40,60% Hydrolat de santal blanc (Norfolk essential oils)

30% Hydrolat de lavande bio (Héliocosm)

10% Silicium organique


Mélanger les hydrolats et le silicium organique dans un bécher désinfecté

Ajouter en filet le mélange glycérine + polymère tout en mixant à l'électrique sans faire de bulles

Mettre au bain marie et maintenir tout en mixant à 80° C pendant 10 mn. Ne pas hésiter à faire des allers et retours hors du bain marie. Le gel d'une couleur grisée se forme et épaissit lentement.

Mélanger encore 5 mn à l'aide d'une spatule en silicone extra-souple à 80°C

Retirer du bain marie au bout de ces 15mn, mélanger à la spatule en silicone jusqu'au refroidissement

Ajuster la quantité d'eau perdue avec de l'hydrolat de santal, bien lisser à la spatule.


- Phase C

5% Extrait végétal maison de calendula sur coco fractionné


Mélanger intimement à la spatule


- Phase D

3% Fucogel (Biosaccharides gum-1)

2% extrait concentré d'Aloé véra x 40 (Bilby and Co.)

0.6% Ecogard

0.3% Huile essentielle de santal de Mysore (9 gouttes pour 100g de sérum, quand on aime, on ne compte pas soi disant...)

+ 2/3 gouttes de Co2 d'argousier bio


Ajouter les ingrédients un à un en lissant bien à la spatule en silicone sans faire de bulles.

Ajouter le CO2 d'argousier bio pour rehausser la couleur en un jaune pâle très élégant.



             

                  Le résultat est un sérum exactement comme on le voit proposé par les marques conventionnelles de grand luxe.

Un sérum:

- gélifié et rond
- onctueux et doux
- souple et pénétrant
- à l'effet frais et confortable en même temps
- une véritable réussite qui protège et ne peluche pas
- au santal de Mysore qui plus est.

Quand on aime, on ne doit pas compter alors j'en ai fabriqué deux flacons rien que pour lui.



DSC04490



Formule générale d'un sérum au polymère végétal

- 2.5% polymère végétal, 6% glycérine végétale ou extrait végétal sur glycérine pure

- Eau, hydrolats, silicium organique, actifs hydrosolubles, 0 à 5% HV fine, conservateur, HE pour 100%



              L'hydrolat de santal que je possède est distillé en Grande Bretagne par Norfolk essential oils avec des copeaux de bois de santal importés.

Il sent très bon, est intéressant pour les peaux lésées puisqu'il contient les composés hydrosolubles du bois. C'est un après-rasage de choix.

Aroma zone propose une eau aromatique de santal, je cite :"obtenue à partir de la concentration de l'huile essentielle de Santal blanc sauvage dans une eau de qualité, après distillation à la vapeur d'eau".

Elle me semble être une macération d'huile essentielle de santal sur eau distillée. Si elle est intéressante pour le parfum, elle ne me semble pas apporter les caractéristiques cosméto-thérapeutiques d'un véritable hydrolat issu de distillation de plantes.


            Je fabrique ainsi des eaux de patchouli quand je ne désire que le parfum.

Dans un flacon en verre coloré, introduire: 

. 1 ou 2 gouttes d'huile essentielle de patchouli Astérale (la meilleure)
. 100ml d'eau distillée (achetée à la pharmacie de préférence en flacons de 100 ou 250ml)

Agiter fortement et laisser en contact au moins une semaine avant l'empoi.

Conserver à l'ecogard et/ou filter au besoin



                 Le sérum après-rasage est une bombe de séduction tant au niveau de la texture, de la couleur que du parfum.

La mise en oeuvre est on ne peut plus simple.


Cette formule peut se décliner avec des actifs précieux et très anti-âge pour les peaux matures.

Un soin très sophistiqué peut naître avec ce polymère végétal épaississant que je découvre et qui me plait énormément.
 

La fiche technique de Biowellcosmetic est très bien faite et indique les principales caractéristiques du polymère végétal bio.

 

DSC04478


Son INCI : Citrus limon fruit extract

Une origine végétale donc, issue de l'agriculture biologique et certifiable par Ecocert.

Une belle alternative pour ceux qui n'apprécient pas la gomme xanthane puisqu'elle peut servir à gélifier la phase aqueuse d'une crème.

Comme elle ne peluche pas, elle convient aux peaux très acides chez qui la xanthane présente cet inconvénient.


Par rapport à la gomme konjac que j'adore pour sa rondeur, le polymère végétal convient mieux aux peaux qui préfèrent la légèreté.

Je ne pense pas qu'on puisse en faire des masques confortables comme avec la konjac qui est la meilleure pour cela à mon goût.

Mais alors, j'adore la texture du sérum!


 

DSC04491

 

Mon beau sanTAl de mYSorE...

 


PS: Je vous abreuve de messages, patience...


Autour du chaudron

    Du santal de Mysore... quelle chance il a ton mari, et comme je le comprends !

    Ce polymère végétal semble bien prometteur pour ce type de produit ; on n'arrête pas le progrès et c'est très intéressant pour l'expérimentatrice" que tu es.

    Je n'ai pas compris ton PS : "Je vous abreuve de messages, patience..."

    Posté par Catherine le 26 mars 2012 à 20:23
  • J'ai adoré te lire Michèle.
    Je reviendrai ..

    Posté par moune le 26 mars 2012 à 20:33
  • - Catherine, je pense que mon mari le vaut bien. Il dit qu'il assume complètement d'être une poule de luxe! Pourtant il n'en a pas du tout l'air
    Ce qui est étonnant pour moi dans ce polymère c'est son origine.

    Je publie les messages avec un peu de précipitation, j'en ai marre de les voir en brouillons depuis décembre donc patience, ça s'arrête bientôt

    - A bientôt Moune.

    Posté par michele le 26 mars 2012 à 22:42
  • Michele, merveilleuse recette et précieux sérum après-rasage pour chouchouter un homme et en faire un prince charmant qu'on ne se lasse pas de renifler.

    J'adore l'odeur du santal de Mysore que j'ai eu l'occasion de sentir dans un parfum de Serge Lutens.

    Oui, ce polymère donne très envie d'être testé également dans un sérum anti-âge.

    Bravo et merci beaucoup pour ce partage.

    Posté par Colchique le 26 mars 2012 à 23:20
  • @ Michèle, je riais devant mon écran en te lisant hier soir ..
    je pense que nos maris "savent" et qu'ils assument avec bonheur ..
    Ne pense-tu pas que tous les maris des "cosméteuses "se transforment en poule de luxe ?
    Le mien superposerait volontiers deux ou trois couches différentes si ça ne le transformait en phare !

    " Et ça , tu crois que ce serait bon pour moi ?
    "naan "" , c'est mon pot !! J'ai la peau qui me tire, j'ai besoin d'une" sous-couche ..."

    Oui, mais j'ai la peau qui me tire aussi parfois...
    Menteur !!!

    Tu veux que je sois ridé hein !!

    han ça va mets-en ....

    haaaaaa !!

    et vlan ! le doigt dans mes pots !!

    Diis, tu me feras une ""sous couche ""aussi à moi ?
    c'est pas une poule de luxe ça ?
    ------------------------
    ben à part ça ma Michèle, que dire de ce gel ?
    il doit sentir divinement bon ton mari ...

    je ne pourrais pas commenter ni texture, ni odeur..no toucher... n'ayant pas la moitié des ingrédients
    Mais je peux deviner que tu t'es éclatée avec ce nouvel ingrédient gélifiant ..

    Tu as profité de ce poste pour nous renvoyer à quelques "façons de faire" perdues de vue. Et ça !! J'adore !! Je finis par perdre de vue ...

    je vais voir ce qu'on raconte sur ce produit ""à avoir"" , quitte à bouffer les pelouses.

    Remarque : je mange depuis une semaine les jeunes pousses de chicorée (délicieux en salade)

    Bon, j'ai assez parlé pour un bon moment là !! Place aux autres copines Moune !!!!!!!!!!!!!

    Posté par moune le 27 mars 2012 à 08:01
  • - Moune,

    J'adore ta description. Fais lui une sous-couche, c'est si rare les hommes qui veulent mettre des choses. Le mien, c'est sels de bains et après rasage. Point.

    Manges-tu les pousses de chicorée à cause des culottes en soie La Perla? Ne va plus à Rome, c'est trop ruineux!



    Dans cette formule le seul ingrédient que tu n'as pas est le polymère. C'est lui qui donne le gel. Le reste est tout à fait adaptable (glycérine, hydrolats, actifs, huile végétale, conservateur et HE), je pense que tu as tout ce qu'il faut.
    Tiens je vais rajouter une formule générale.


    - Colchique,

    C'est une odeur qu'on a du mal à imaginer même quand on connait le santal. Une telle profondeur parle d'elle même, il faut juste fermer les yeux et humer.

    J'ai fait sentir à mon mari plusieurs santal les uns après les autres. Depuis, il n'a plus que mizaure à la bouche :/

    Posté par michele le 27 mars 2012 à 09:03
  • @ oui, je lui ferai ...sûrement jour.. pour économiser mon sérum qui ne lui convient pas
    .
    @oui Michèle : rajoute donc une formule "générale" Tu ne dois pas perdre cette bonne habitude .

    @ cela fait ... des siècles que je ne suis pas allée à Rome voyons . Mais on trouve toutes les marques ici tu sais ...
    @ les jeunes chicorées : Légume délicieux en salade quand les feuilles sont jeunes. Après, ça devient amer.

    On dit que c'est bon d'en faire une cure à chaque printemps . Je ne sais pas si c'est vrai, mais ça coùte rien d'en manger.

    Après, je fais faire aux miens une cure .. de jeunes pousses d'ortie (faut un S ou pas ?) ..en quiches, en soupes. .
    J'en coupe des bassines entières que je déshydrate, que je passe au moulin, que je met en gélules et, que nous prenons durant l'année..

    Quand je dis qu'il me manque des heures dans mes journées...

    Ouch! encore un hors sujet ...
    je me cache...........

    Posté par moune le 27 mars 2012 à 09:21
  • Bon, d'accord, en ce moment la police, la justice, sont fort occupées, mais n'y a t-il pas des lois qui protègent les femmes fragiles, de tomber sous l'influence d'acheteuses compulsives, qui de plus nous narguent avec des produits de luxe quasi introuvables. J'avais épousé un magnifique coq, et le voilà lui aussi transformé en poule de luxe ! Michèle, tu me mettras sur la paille, en attendant l'ex-beau mâle se contentera d'une pâle copie mysorienne (sic) !

    Posté par Alyana le 27 mars 2012 à 09:23
  • Hi hi !! J'ai bien aimé la manière dont tu as décrit les "caprices" de ton homme ^^ Le miens ne veut rien comme produit, sinon des gels douches ou des savons :/ Heureusement que j'ai mon papounet, sur qui je peux tester tous les produits imaginables pour homme (pour la douche, après rasage, nettoyant visage, même crème etc...).
    Ton polymère végétal éveille ma curiosité... J'avoue que le seul gélifiant que j'utilise pour l'instant est la xanthane, mais je n'ai jamais eu d'effet "peluchant" avec elle.
    Et je voulais te poser une question : je vois que tu chauffes tes hydrolats. On lit partout que cela peut altérer leurs propriétés. Mais comme ils sont issus d'une distillation (donc à chaud), je me posais la question si c'était "vraiment vrai" qu'il ne fallait pas les chauffer si on voulait conserver toutes leurs propriétés ?

    Posté par Sealeha le 27 mars 2012 à 10:37
  • Ça me dit quelque chose, ce flacon.

    Hélàs, trois fois hélàs, la manufacture de Mysore n'aurait pas encore ré-ouvert parait-il (en tout cas, c'est ce que m'a dit un parfumeur de Calcutta)
    j'essaierai bien ta formule, -qui me plait beaucoup dans son élégante simplicité-, avec du patchouli, qui est, avec le hina, le graal de ma poule de luxe à moi.

    Je ne serais pas aussi définitive que toi sur le choix du patchouli. J'en ai pas mal, de diverses provenances, et avec des nuances différentes. Par exemple, celui de Baldwins en GB est magnifique, -tout comme leur vetiver d'ailleurs-.

    Sous quelle forme est ton extrait concentré d'aloes? J'utilise depuis un moment les ampoules d'aloes de Super diet sans conservateur, mais c'est moins concentré, même si fort efficace.
    j'evite de me connecter sur biowellcosmetic: donc, tu es une vilaine tentatrice !

    Posté par venezia le 27 mars 2012 à 12:28
  • Il est BÔ Michèle ton flacon du précieux Mysore
    Ma poule de luxe à moi, ne met rien du tout, il utilise juste les savons et lorgne sur mes huiles essentielles, vu qu'il se targue d'être un "nez", je planque, je planque
    Le soin, là est super sobre, simple et raffiné...j'aime beaucoup
    Je vais t'emboîter le pas pour cette série Biowell, qui a vraiment des produits performants
    J'ai aussi utilisé le polymère végétal, mais j'ai moins chauffé que toi
    C'est vrai, il donne des gels très ronds et non pelucheux, mais l'amigel aussi, ça c'est pour Moune qui pourra garder ces dentelles
    Dans mon quartier, on trouvait un santal de Mysore, dilué, certainement moins précieux que le "tien"
    mais j'ai en souvenir son envoutant parfum
    Et tes autres "poules de luxe" avec 3 poils naissants, ils ne succombent pas à Mysore?
    A moins que tu ne les vois encore que sous "Chaulmoogra"
    Santal de Mysore et un lavandin, cela devrait être bien aussi, pour économiser un peu du précieux
    Michèle, tes brouillons sont drôlement bien pensés et formulés pour des brouillons

    Posté par mlk le 27 mars 2012 à 13:52
  • - Mlk,

    Je me suis basée sur le modèle du site en rajoutant les huiles végétales. Je voulais vérifier qu'on pouvait en mettre un peu sans problème.
    Ensuite, j'ai personnalisé avec mes actifs et hydrolats.

    Il faut que je re-fasse des tests avec l'amigel qui m'a toujours fait moisir mes gels à l'époque. Le géogard n'existait pas et j'utilisais le couple EPP/sodium benzoate.
    C'était fatal pour l'amigel qui pourrissait toujours très vite. Je n'en mettais pas dans les émulsions où j'ai toujours choisi cellulose ou xanthane.

    A t-il changé de composition? Est-ce lié à la moindre performance du conservateur, je ne sais mais depuis, je suis restée sur une méfiance certainement infondée...

    - Venezia, c'est sûr qu'il te dit quelque chose le flacon
    C'est le dernier qui me reste alors tu imagines que c'est un crêve-coeur que d'en extraire la moindre goutte.

    Je ne connais pas le patchouli de Baldwins et tous ceux que j'ai en ma possession ont tous le nez terreux qui leur donne une certaine uniformité.
    Seul celui d'Astérale s'en distingue vraiment d'emblée et me plait beaucoup. Ensuite, je choisirais celui de Florame.

    J'en ai un autre acheté chez Nugier que j'avais oublié dans un coin et... il est super!
    Comme ils sont tous assez vieux, je vais remettre le nez dessus, je pourrais changer d'opinion


    - Sealeha,

    C'est un vaste débat qui suscite beaucoup de positions tranchées sans que je n'ai jamais eu de réponses qui me prouvent que les hydrolats chauffés perdent leurs propriétés.
    Comme tu le soulignes, ils sont produits lors de la distillation et je ne crois pas que le réchauffage ultérieur dégrade quoi que ce soit à part volatiliser le peu d'HE qui y est dissout.

    Or je n'utilise pas les hydrolats pour les HE mais pour les composés hydrosolubles et quand c'est possible j'utilise souvent HA et HE d'une même plante dans mes crèmes afin d'avoir les deux types de composés issus de la distillation.

    Il y a un autre vaste débat sur le fait de les conserver ou non au réfigérateur. Je mets les miens dans le frigo pour le même type de raisons. Je ne crois pas que les producteurs d'hydrolats les conservent précautionnesement à température contrôlée, ils les transportent dans des voitures surchauffées en été et frigorifiées en hiver...

    Un hydrolat produit à Madagascar dont le tonneau attend sur le tarmac de l'aéroport le temps d'être embarqué en soute à 4°C pendant 10h ne me semble pas dégradé.
    Etc, etc.

    Je chauffe donc mes hydrolats mais n'en fais pas l'apologie. Je rectifie l'eau perdue souvent avec de l'HA à la place de l'eau sauf exceptions.
    Il me semble que seul le parfum d'un HA pourrait être modifié par les changements de température et encore... je pense que c'est l'oxydation et le vieillissement naturel de l'HA qui agit sur le pH et donc modifie l'odeur.


    Oups je m'emporte et je suis pressée, je reviens continuer tout à l'heure

    Posté par michele le 27 mars 2012 à 15:58
  • Moi j'adore être abreuvé avec de tels articles ! ^_^



    Je trouve les sérums très masculin dans leur aspect. C'est frais, rapidement appliqué et bourré d'actifs pour faire des soins costauds... et luxueux. Bref, j'adore !

    Ta propre déclinaison est superbe. J'adore la couleur si solaire. Je ne sais pas pourquoi, je l'associe à la vitamine C alors que tu n'en as pas mis dedans. Ça me donne envie de m'en faire un tiens !



    Je crois que le santal est l'une des senteurs qui "parlent" le plus aux hommes. Je n'en connais pas un seul qui n'apprécie pas. Personnellement, je suis totalement addict.

    Malheureusement, je ne connais pas du tout le Mysore. Je n'ai que du santal calédonien, donc même pas du santal album mais de l'austrocaledonicum. Il est très fin, fidèle au santal mais avec un fond "noix de coco" assez sucré que j'adore.

    Comment est celui de Mysore ? J'aimerais drôlement le sentir vu sa réputation.



    "6% [...] extrait végétal sur glycérine pure"

    Alors là, je le prends pour un clin d'œil à nos derniers échanges par mail à propos des EPS

    Malheureusement, je n'ai encore jamais commandé chez Biowell Cosmetic et je pense résister encore quelques temps (enfin, c'est surtout mon portefeuille qui fait de la résistance ). Donc pas de polymère végétal pour moi pour le moment.

    Comment est ce sérum par rapport à une version au Simulgel comme ton gel pour les jambe "Frisson bleu"?
    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2009/06/07/13998919.html



    Le mien n'est pas une poule de luxe. C'est savon pour le corps et le visage, et crème visage. Point.

    Il refuse obstinément de mettre ne serait-ce qu'un lait pour le corps. Mais comment fait-il pour avoir un grain de peau si parfait sans aucun soin ?!


    Bises

    Posté par Yulaan le 27 mars 2012 à 16:02
  • Michèle, je papillonne et re-papillonne à la lecture de ce trop booo sérum pour poule de luxe.
    Le mien, ne met rien hormis DES pschitts de sens bon, sachez qu'il a le doigt collé sur l'atomiseur, si si, tellement il aime l'odeur !
    Et heureusement qu'il n'a pas senti le santal de Myosore ... il serait capable de ...

    La poulette que je suis raffole d'amour de sérums et de tous les actifs hydratants +++.
    Sur la photo, la texture parait fine et tout comme tu l'as décrite dans "Le résultat"

    Alors, suis curieuse, quelle est la différence de texture, d'application, de rendu, de sensation ... sur la peau
    en comparaison du sodium acrylate plus et ou du mélange de Jasméroli ?

    Merci pour ton appréciation sur la gomme konjac, je me posais justement la question.

    @ Alyana, cela te dit une association de malfaiteurs de poulettes

    Posté par emadra le 27 mars 2012 à 16:34
  • - Emadra,

    Si j'étais toi connaissant à présent un peu tes goûts, je ferais ce sérum sans réajuster l'eau.

    Je m'explique : Comme il faut chauffer à 80° C pendant 15mn selon la fiche technique, on perd pas mal d'eau (-15% environ pour cet essai chez moi donc avec les phases A et B j'obtenais environ 75g de gel).

    Le sérum est alors parfait pour les peaux matures mixtes car il a une rondeur qui pourrait se suffire à elle même si l'on décide de ne pas mettre d'HV.

    Donc je fabriquerais du gel sans ajuster l'eau.
    Chez moi il resterait donc environ 75g de gel dans lequel je rajouterais 0.6% d'ecogard soit 0.45g donc +/- 0.4-0.5g.

    De ce gel, je prélèverais seulement de quoi faire 50g au total de sérum en recalculant mes actifs :
    45g sérum + 5 g actifs (acide hyaluronique, CO2, fucogel , propanediol dicaprylate, HE ...)


    On peut alors se faire un truc concentré d'actifs à utiliser à la goutte car ce sérum s'étale merveilleusement bien.

    Le reste peut être mis de côté, utilisé pour en faire un masque douceur visage, un sérum capillaire non gras pour pointes sèches (super ça non pour les chevelues ?) ... que sais-je?


    - Yulaan,

    Je réponds à Emadra par la même occasion à propos de la comparaison avec le sodium acrylate plus du frisson pour jambes lourdes.

    Outre le fait qu'il est naturel (ça ne gâche rien hein?) le polymère avec l'eau rectifiée comme ici donne à peu près la même sensation. Je dirais que le polymère végétal a un début d'étalement plus proche d'un gel naturel que d'une émulsion.
    Le simulgel ayant une rondeur presque émulsionnée en plus du toucher gel-frais. J'appelle ça un gel-crème.

    Quant à la comparaison avec le mélange d'esters de sucre selon jasméroli, on n'a pas du tout la même sensation je trouve. Les esters de sucre font des émulsions fines et fraîches certes mais ce sont des émulsions, pas des gels.

    Il y a une différence notable dans les extractions EPS qui se font sur des degrés successivement croissants d'alcool puis stabilisation dans la glycérine et nos extraits végétaux directement sur glycérine.
    Je l'utilise pure quand je prends des fleurs ou plantes fraîches qui apportent de l'eau mais je ne suis pas certaine de ce que j'extrais ni en quelle quantité.

    Mais quid de la pénétration cutanée de tout cela? Si tant est que cela pénètre. On y croit de toutes les manières.



    - Alyana,

    Un coq qui se transforme en poule de luxe, c'est normal c'est l'évolution qui veut ça.

    J'aime beaucoup le santal de Nelle Calédonie aussi ou le santal blanc d'Indonésie. Ce sont des odeurs bien différentes et tout à fait honorables.

    S'il n'y avait plus une HE inaccessible, je ne les sentirais plus toutes compulsivement à la recherche de la perle rare. Et ça me fait ça avec du géranium, du patchouli, de la menthe, du citron ... et du Mysore.

    On a senti dernièrement sur un salon une magnifique HE de cyprès, totalement inédite et envolante. On a des surprises comme ça qui font vivre avec juste du cyprès.


    - Moune, j'aime beaucoup ces remèdes base de plantes. Ce n'est pas hors-sujet du tout, moi je mange tout ce qui est comestible même si c'est offert ou acheté pour les cosmétiques.

    Merci à tous!

    Posté par michele le 27 mars 2012 à 20:30
  • Non, Michèle, n'arrête surtout pas de publier et continue à écrire...
    Merci pour l'astuce de l'eau de patchouli.
    Je trouve que "nos" hommes demandent de plus en plus que nous leur préparions des soins "justes pour eux" et ceci pour notre plus grand plaisir!

    Posté par Loulou le 27 mars 2012 à 21:52
  • Tu sais trop bien parler aux poulettes Michelle
    Explications détaillées, comparaisons avec émulsifiants, recette avec mode opératoire
    Merci infiniment, enfin avec petit bémol, m'aguicher subtilement

    Posté par emadra le 27 mars 2012 à 23:04
  • - Loulou, Oh pas de souci que j'arrête, j'en envoie encore une ce matin!
    Bises avec plein de soleil et de chaleur. Nous sommes gâtés en ce moment.

    - Emadra

    Posté par michele le 28 mars 2012 à 09:36
  • Bonjour,

    Mon chéri a rigolé pendant un bon quart d'heure en lisant l'article et les commentaires.
    Monsieur adore les absolues de cacao, la codistillation myrrhe/safran, certains attars. Et trouve qu'un sérum c'est chic, utile, s'étonne de ne pas en avoir.

    La glycérine/ fleurs d'acacia est un extrait hydroglycériné? Parfumé?

    Est-ce que le fucogel pourrait être remplacé par de la gomme fructane?

    Posté par Lalla le 28 mars 2012 à 10:23
  • Merci pour ton explication ! Je crois que je vais succomber plus facilement à la tentation parfois de faire chauffer mes hydrolats
    Il faut justement que je prépare une petite crème à la rose pour l'anniversaire de ma soeur ^^

    Posté par Sealeha le 28 mars 2012 à 10:28
  • @ toutes les poulettes,
    Oubliez associations de malfaiteurs, déglingage des tirelires de vos nénettes adorées, "volage" éventuel du petit rectangle plastique d'un proche ...
    Restez dans le droit chemin, Aurélie de BIOWELL COSMETIC est notre amie, elle a le bon goût de proposer pour une commande de quelques petits sachets, un envoi en lettre
    Souriez, allez en paix et merci qui !

    Posté par emadra le 28 mars 2012 à 19:04
  • Emadra ! (réf à merci qui) comme tu connais bien la nature humaine, justement, je me parlais à moi même (pour être sûre de n'être jamais contrariée!) en pensant que ce serait bien une tite commande sans gros frais de port, je pars donc en paix mais surtout avec le fameux petit rectangle d'un très proche, et sans regret car il en profite le bougre !

    Posté par Alyana le 28 mars 2012 à 19:46
  • Emadra, t'es trop... tout !!!! je t'aime !

    Posté par Catherine le 28 mars 2012 à 19:47
  • Michèle, tu m'ouvres des horizons nouveaux, le santal de Nelle Calédonie, la chair de ma chair y habite et m'a odieusement fait croire qu'on ne trouvait que du Niaouli, damned, j'aurais vraiment dû le confier à la DASS !

    Posté par Alyana le 28 mars 2012 à 19:51
  • Alyana, non, pas à la DASS ! le pauvre ! A sa décharge, il devient très difficile d'acheter du santal en Nouvelle-Calédonie ; dis-lui qu'il peut peut-être encore en trouver chez Brousse niaouli SARL à Nassadiou, (près de Bourail) ou alors à la coopérative agricole à Nouméa, près du rond-point de La Belle Vie.

    Posté par Catherine le 28 mars 2012 à 20:06
  • - Catherine

    Heureusement que tu as les bons tuyaux pour que le fils d'Alyana sauve sa peau!
    Quel dommage que le santal soit devenu rare pour le particulier.

    J'ai vu un reportage il y a quelques mois où l'on montrait une jeune parfumeure aller dans les plantations, rencontrer les planteurs et distillateurs, monter comment on préserve la ressource en replantant.
    il me semble que c'était à Lifou.

    Pas encore nostalgique?


    - Alyana,

    Si tu l'abandonnes en Nouvelle Calédonie, il aura de bonnes chances d'être adopté! J'espère que tu es déjà allée le voir là bas te remplir les yeux de ce ciel bleu qui me manquera à jamais.

    Maintenant, tu sauras où aller chercher toi même tes HE si tu y vas


    - Emadra,

    Une carrière au Quai d'Orsay te tend les bras!
    Merci donc Emadra pour ton dévouement. Les Aurélie sont les meilleures (comment ça c'est mon 3è prénom?)


    - Sealaha

    Si cela ne te choque pas nous serons donc au moins deux
    Bises à la rose alors!


    - Lalla

    Allez au boulot, il a raison cet amoureux, comment se fait-il qu'il n'a pas encore son sérum qui sent ce qu'il aime !?

    Co-distillation myrrhe/safran, j'imagine...

    L'acacia/glycérine n'est pas hydro. Il a été réalisé cet été avec des fleurs fraîches plongées dans la glycérine végétale bio conservée à l'Ecogard.
    Le parfum y est encore présent, un peu modifié par le temps mais très agréable encore. Il ne persiste malheureusement pas dans les émulsions.

    La fleur d'acacia (Robinier faux-acacia) est émoliente et adoucissante :
    http://knol.google.com/k/acacia-ou-robinier-faux-acacia#

    La fructan gum est un polysaccharide également. On pourrait remplacer le fucogel par des carraghenanes aussi.
    L'efficacité sera peut-être différente du biosaccharide gum-1 mais notable quand même.
    C'est un gel sirupeux composé de séquences de différents saccharides alors que la fructane est composée de la même séquence et n'épaissit pas tant que cela.

    La texture finale sera peut-être différente je ne sais. Tu nous diras si tu testes?

    Posté par michele le 28 mars 2012 à 22:35
  • Je lui piquerais bien son sérum à ta poule de luxe ! je suis sûre qu'il ferait très bien la job même sur mes joues sans barbe
    Mais ce que je trouve le plus intrigant dans la formule c'est ce polymère de citron : serait-ce de la pectine issue du citron tout simplement ? c'est en tout cas très intéressant à suivre.
    Le santal est tout un monde en soi : pour moi c'est l'Inde, les parfums "peace and love" qu'on achetait à l'adolescence (j'alternais entre santal et patchouli). le monde des parfums est infini et on y perdrait bien vite et bien volontiers et sa petite culotte et le petit rectangle en plastique de tous les zhom chéris de la création !

    Merci pour cette formule simple à réaliser ou à décliner et qui me parle vraiment.

    Posté par lolitarose le 28 mars 2012 à 22:54
  • Lolitarose,

    Est-ce qu'il y a beaucoup de pectine dans le citron? Tu donnes une piste pour rechercher.
    Les INCI sont de plus en plus lapidaires je trouve surtout pour ces extraits végétaux.

    Je suis certaine que le sérum te plairait aussi.

    Posté par michele le 28 mars 2012 à 23:44
  • Oui michele, le citron fait partie de ces fruits dont on extrait la pectine c'est pour ça que j'y ai pensé en voyant l'inci tres lapidaire

    Posté par lolitarose le 29 mars 2012 à 07:26
  • ben oui, on met..

    le jus d'un citron par kilo de fruits qui n'en contiennent que très peu pour...les faire prendre...

    @alyana : tu n'es pas une personne fréquentable .Je vais demander à quoi tu ressembles.. pour me sauver si je te rencontrais. Trop peur pour mes cartes !!!!!!!!!!!!

    Posté par moune le 29 mars 2012 à 08:24
  • @ Moune, "tes cartes" tu essaies de m'appâter vilaine tentatrice, ne t'inquiètes pas, le jour où tu me verras (déja ce sera trop tard) tu me reconnaîtras, doigts crochus, € imprimé sur les pupilles et langue pendante ! Tu as raison, je suis infréquentable, moi-même j'hésite à me fréquenter.

    @ Michèle, pour l'adoption, c'est fait, mais je reste sa banquière préférée ! Et malheureusement, nous n'y sommes jamais allés, j'attends que la téléportation soit efficace, Nice Paris est déjà un calvaire, alors 25 heures d'avion !

    Posté par Alyana le 29 mars 2012 à 09:52
  • Ah ben j'aurais dû le savoir avec les kg de confitures que je fabrique chaque année (stupeur!)

    Je mets spontanément du jus de citron sur mes morceaux de poire ou tomate avant de les confire (confiturer?) mais surtout pour leur éviter de s'oxyder quand je dois les faire attendre.
    Je comprends mieux pourquoi elles sont meilleures avec que sans .

    Merci les filles pour cette info capitale, j'avais le réflexe pomme pour la pectine.

    Posté par michele le 30 mars 2012 à 11:15
  • Oups j'oubliais de préciser qu'il faut vraiment limiter la quantité d'huile végétale et d'acides à rajouter dans le gel au polymère.
    J'en ai refait rapidement avec la même architecture mais

    - 6% de propanediol dicaprylate + coco frac/orchidée
    - 3% d'extrait CO2 carotte, cassis, calendula et argousier
    - 2.5% aloé véra x 40
    - 0.5% d'HE néroli, patchouli ...

    Mais la texture est plus liquide et moins agréable à l'étalement.
    Dommage pour mes testeurs

    Posté par michele le 30 mars 2012 à 11:20
  • Michèle, j'ai utilisé ton architecture de gel au polymère pour réaliser un gel soin pour lutter contre la dermatoporose, au stade primaire. Je n'ai pas osé ajouter des huiles végétales, de peur qu'il y ait relargage (je crois que tu en parlais dans ton gel respiratoire). Ai je eu tord? J'ai fais une 2eme version avec 1% de sucrose stéarate et 3% d'huiles végétales riches en vitamine A, histoire d'augmenter les actifs de ce soin. La testeuse me donnera son avis sur la texture. J'aime vraiment bien ce polymère, merci de nous l'avoir fait découvrir.

    Posté par MariaTé le 14 juin 2013 à 11:46

Commenter l'article