Elixir marin pour la nuit : sérum huileux au coenzyme Q10

Soins du visage

Par atelierdemichele

          Le philtre marin au nouvel émulsifiant Ecomulse voit son action renforcée par quelques gouttes d'un sérum huileux riche en actifs marins lui aussi.

Une formule simplissime juste à peine gélifiée par du rhéopearl (INCI / Dextrin palmitate) offert généreusement pas Mlk qui en a fait une huile merveilleuse très universelle dans ses applications.

Elle y explique très bien ses propriétés et ses utilisations pour magnifier une huile végétale qui devient alors un élixir de beauté.

Autre sérum huileux anti-âge aux plantes

Sérum huileux pour peau mixte

          

DSC05338

 

            Le rhéopearl est en rupture pour l'instant, ce qui peut arranger vos affaires si comme moi, vous êtes théoriquement à la diète. Ce sérum peut tout à fait se faire sans.

Je verrais bien une formule avec juste 0.5% d'huile de palme rouge pour booster la couleur, apporter des anti-oxydants voire pour "lester" un peu le mélange;

Ou alors plus sophistiqué encore, 0.5% de céralan (cera bellina) ou synchrowax (ou esterwax) à faire fondre comme le rhéopearl avec les huiles les plus stables. Attention à ne pas rajouter les autres huiles trop froides pour ne pas faire figer.

 

          Le sérum est composé:

- d'un peu d'ester huileux, le propanediol dicaprylate aux propriétés émollientes et hydratantes plus un glissant sensoriel appréciable. Il peut être remplacé par de l'huile de coco fractionné qui allège aussi le toucher des huiles.

-d'huile de macadamia inodore très protectrice mais fine au toucher. J'ai du mal avec l'odeur de l'huile de macadamia bio que je trouve par trop persistante en cosmétique. J'adore la version inodore des Utiles de Zinette qui est juste parfaite.

- d'huile de pavot bio

- d'huile de rose musquée bio

- de deux actifs marins sur coco fractionné : Sea aster oil et Alaria extract aux propriétés anti-âge, hydratantes, circulatoires.

Idées  marines de Lolitarose

 

          Et puis que serait un sérum huileux sans mon Qiou Ten qui fait rire mes fils quand je le prononce? Hein que fait-on sans son qiou ten le soir? Ben rien, alors j'en mets aussi ^_^

Il colore un peu, donne une tonalité riche et soyeuse en couple avec la rose musquée à la robe orangée.

Pas d'HE, pas de CO2?  Mais ça fait déjà 9 ingrédients, ça suffit non?

          

 

Formule de l'élixir marin pour la nuit

 

30% huile de pavot bio (Christian Vilain)

30% huile de macadamia inodore (Zinette)

25% propanediol dicaprylate (Héliocosm)

10% huile de rose musquée bio (Héliocosm)

1% rhéopearl (merci Mlk)

1% Sea aster oil (Bilby and Co.)

1% Alaria extract (Bilby and Co.)

1% vitamine E Mixed tocophérol (Bilby and Co.)

1% Q10 (Cosméto-shop)

 

 

Mode opératoire

- Dans un bécher désinfecté, peser le propanediol dicaprylate (on peut remplacer par du coco fractionné) et le rhéopearl (on peut omettre alors pas de chauffe), chauffer au bain marie à 90° pour bien disperser la poudre

- Au refroidissement, ajouter les autres ingrédients un à un en mélangeant bien. L'huile est à peine gélifiée mais elle a plus de corps et de glisse

- Conditionner en flacon pompe

 

Bon... J'ai dit que c'était pour la nuit mais j'en mets aussi le matin, j'en mets aussi en journée sur les joues quand je ne suis pas maquillée et des fois, même sur les mains, histoire de sentir le velouté de la peau.

Je vous assure que des sérums de cette qualité là, il n'y a qu'à la maison qu'on peut en faire. J'ai regardé par curiosité le prix de vente de ce type de soin en bio : à partir de 30 euros les 30ml.

Et il n'y a même pas de qiou ten dedans! Le mien, c'est un élixir...


Autour du chaudron

    Qiou ten, ça sonne chinois ou bigouden pour moi… d'ailleurs, je n'ai jamais utilisé de qiou ten!!

    J'ai testé l'huile de palme rouge béninoise dans un savon, qui a hérité d'une couleur flamboyante… c'est une belle idée dans un sérum…
    les extraits marins sentent-ils la mer?

    je constate que tu es en pleine vague rosier muscat… il y a un livre (La rose sauvage) publié aux ed triades que j'aime beaucoup car il raconte toute l'épopée chilienne de ces roses utilisées à l'origine pour servir de clôture.

    Posté par venezia le 02 décembre 2012 à 21:30
  • La beauté du flacon et l'étiquette bien chic réhaussent encore la belle couleur de cet élixir ; sûr qu'on ne trouve pas de si beaux produits dans le commerce. J'aime beaucoup l'huile de rose musquée aussi, j'en mets presque toujours dans mes produits pour le visage.

    Posté par Catherine le 02 décembre 2012 à 21:45
  • Ah ! Ah ! j'aime bien le Qiou ten et moi aussi j'ai cru que c'était chinois ! J'adore les sérums huileux, mais depuis que je suis à Rome je les mets en solo car il ne fait pas assez froid pour enfiler un sous-pull et ma peau se met à clignoter quand je mets la double couche. Tu vas voir que je vais regretter le temps pourri de Paris !
    Pour la couleur, la texture et les anti-ox, j'aime bien réaliser un macérat d'urucum sur coco (2/3) et coco fractionné (1/3) ; tu crois que le gélisucre en faible quantité ne pourrait pas se substituer au rheopearl ? même si ce sont 2 ingrédients différents.
    J'y aurais quand même bien mis une petite HE moi, juste pour la sensualité olfactive en plus. je sais, j'exagère !
    En tout cas je suis fan de tes élixirs (j'ai encore un super souvenir d'une certaine huile merveilleuse).

    Posté par lolitarose le 02 décembre 2012 à 21:52
  • Michele, excellente idée d'avoir pensé à l'huile de palme rouge qui est je trouve de l'or en barre pour la peau ainsi que celle de rose musquée.

    Oui, le mot élixir s'accorde très bien pour les mélanges d'huiles précieuses.

    Ton élixir dans son flacon a l'éclat des topazes.

    Merci beaucoup pour cette très belle recette !

    Posté par Colchique le 02 décembre 2012 à 22:43
  • Vraiment très chic ton élixir Michelle. Je reste rêveuse car je n'ai rien de tout cela mais très admirative, malgré tout. Bises.

    Posté par Loulou le 03 décembre 2012 à 01:12
  • Puisque tu es, à l'insu de ton plein gré, mon guide, et que cette recette est à ma portée, je pars à la pêche aux ingrédients. Envie de humer les huiles de palme rouge, de pavot, de rosier muscat... Et puis, moi aussi, j'ai besoin de Qiou ten!

    Posté par gingembre le 03 décembre 2012 à 08:44
  • Que c'est joli Mimi
    Que de co incidences heureuses, car tout comme Venezia, j'ai mis à bon profit ( itou, en savonnerie) l'huile de palme rouge de Constant qui donne à petite dose un merveilleux jaune poussin, alors, je l'imagine fort bien pour illuminer un élixir précieux
    Tu as la main et l'esprit tout en délicatesse et je trouve aussi que tu donnes de belles idées à offrir en toute simplicité fort chic.
    Bon, l'esprit un peu embuée quand je suis passée tôt ce matin, je ne trouvais pas le Qiou T'en et me demandais avec envie, quel ingrédient tu avais encore déniché dans ta Patachine
    Je regrette vraiment le manque de rhéopearl, car il est merveilleux pour mes cheveux et facile comme tout à mettre en oeuvre...J'ai décidé de me mettre à la diète et de n'acheter que des ingrédients très polyvalents comme ce rhéopearl...Jusqu'au prochain
    C'est une belle composition et un beau cadeau à offrir, sans les craintes liées aux émulsions aux conservateurs naturels.
    Je vais vite te copier pour mes précieuses qui aiment ce genre de douceurs

    Posté par mlk le 03 décembre 2012 à 16:34
  • Oh quel sublime tandem marin, sérum et huile précieuse.
    Ce superbe elixir est un philtre d'or aux mille vertus dans sa robe très minimale.
    Le toucher doit être doux et glissant sur la peau et incite au massage du visage avec du Qiou ten, indispensable pour ma part, dans tout soin visage.
    Tu es notre E Lauder car tu formules tes soins avec délicatesse et tes contenants sont toujours sobres et élégants.
    Contrairement aux marques bio qui imposent des flacons d'une mochitude !
    Même si c'est secondaire, n'empêche ils sont mochissimes

    Posté par emadra le 03 décembre 2012 à 23:27
  • - Miss Ed,

    Le toucher est velouté par le rhéopearl offert par Mlk mais je pense vraiment que c'est la touche de sophistiqué dont on pourrait se passer si l'on n'en a pas.
    J'ai toujours utilisé mes sérums huileux en faisant attention aux huiles végétales choisies et c'est vraiment gratifiant.

    Je trouve que les marques bio font à présent des efforts de packaging notamment les marques de niche : Absolution, patyka, Neom ...
    C'est sûr que les traditionnelles gardent encore une allure rustique certainement très maitrisée malgré les apparences.

    Merci pour la comparaison avec Estée

    - Mlk,

    J'ai des scrupules du coup car tu as été très généreuse avec ton rhéopearl. Je n'ai pas d'expérimentations nouvelles en vue alors je peux attendre que Huiles et sens s'approvisionne en janvier.
    Je peux te redonner le pot dis moi, pas de gêne entre nous.

    J'ai un peu de mal avec mes bonnes résolutions car j'ai lu quelques nouveautés chez Aromazone (sodium lauroyl sarcosinate, concentré de micelles comme celui qu'huiles et sens vendait et qui me convenait très bien dans les démaquillants et masques).

    J'ai fait mon dernier lait démaq il y a 15 j sans ça et il est super. Mais, Alyana a sorti son fouet...

    A chaque fois que j'ai offert des sérums huileux, j'ai fait un tabac. Tout est dans le flacon ma chère même si on se décarcasse avec de très bonnes huiles bio et tout... c'est l'enveloppe qui plait.
    Ce sont des soins aux allures de préciosité et luxe qu'il ne faut vraiment pas dédaigner.


    - Gingembre,

    Même avec 2 huiles culinaires (tournesol + colza) mariées à de l'huile de coco fractionné, du squalane ou du jojoba, tu fais un soin tip top.

    Dessus, un peu de vitamine E, un peu de CO2, une belle odeur d'HE et tu passes encore un cran dessus.

    Si tu verses le tout dans un joli flacon pompe ou même un flacon brun avec compte goutte petit, très petit + une jolie étiquette un peu pharmaceutique, c'est le luxe suprême en 5 minutes!

    - Ma Loulou,

    Pique les idées ci dessus et tu es sûre d'avoir un peu de tout ça.
    Belles bises!

    - Colchique,

    La couleur de l'huile de palme rouge donne un orangé doux et lumineux comme si l'on avait infusé les huiles avec du rocou. Il suffit souvent d'une petite goutte pour donner l'idée d'une huile riche et luxueuse.

    Les bêta carotènes donnant bonne mine aux teints les plus clairs, on aurait tort de s'en priver.

    - Lolitarose,

    Tu as raison, le gélisucre pourrait lester un peu mais je crains qu'en application, on sente trop la glycérine qui s'y trouve.
    Il faudrait tester pour déterminer la quantité minimale mais l'idée est trèèès tentante!

    - Catherine,

    C'est un flacon que j'avais déjà utilisé pour le sérum jaune :
    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2012/06/20/24536909.html

    et qui me plait beaucoup aussi.
    Il vient de chez Cosmeto-shop
    http://www.cosmeto-shop.com/flacons-cosmetiques-en-verre/270-flacon-small-care-30-ml.html

    Il se lave, s'alcoolise et se réutilise vraiment bien. Je fais juste attention à la bague métallique que je crains de mettre au lave vaisselle ou à la stérilisation.

    Je ne répèterai pas que j'adore, tu croiras que je radote ^_^ malgré le poisson.

    - Venezia,

    L'huile de rose musquée a été mise à tous les soins si je puis dire car je tiens à terminer le flacon. J'en avais 100ml ce qui est juste beaucoup trop pour une huile de cette composition même stockée au réfrigérateur.

    Je trouve l'inca inchi bien plus stable et paré de moins de glamour.

    Et c'est dommage car c'est une magnifique huile que je mangeais aussi quand Malégria m'en offrait. Elle me manque Malégria et pas que pour son huile hein

    Tiens je vais la remettre au goût du jour dès la fin de mon flacon de rose musquée car c'est une huile trop méconnue à mon sens.

    Les extraits marins de Bilby ne sentent pas la marée, fort heureusement. Ils sont vraiment géniaux pour ça et pour leur texture liquide très facile à utiliser.

    Posté par michele le 04 décembre 2012 à 14:37
  • Merci Michèle. Je trouve que ton étiquette argentée donne tout le fini chic à ton flacon.

    Dirais-tu que ce sérum est mieux que ton "huile aux simples merveilles" que j'ai tant et tant aimée ?

    Posté par Catherine le 04 décembre 2012 à 17:27
  • Ohlala, ça me donne des idées pour Noël ! C'est une excellente idée et en plus c'est nouveau pour moi, je n'en ai jamais fait. Je crois que je vais faire un mix entre cet élixir et l'Huile des Simples Merveilles car j'ai très envie de me lancer dans un macérât à chaud sur coco frac (j'ai du calendula et de la camomille romaine). Je crois aussi que je vais faire une version argan-cassis-rose musquée. J'adore le concept.

    Tu sembles dire que la rose musquée et l'inca inchi sont presque interchangeable. La rose musquée n'a vraiment rien de plus ? Je pense notamment au rétinol et aux caroténoïdes.

    Crois-tu que l'introduction de lécithine (0,5%) et/ou de sorbitan olivate (olive protection à 2-3%) puisse donner une sensation approchant celle du rhéopearl ?

    Bises ;o))

    Posté par Yulaan le 04 décembre 2012 à 20:05
  • Oh! non Michèle, pas de scrupules, j'ai trouvé un autre petit jouet...Que je comptais poster mais dont je vais donner la formule ici en commentaires, pour répondre aussi à Yulaan
    C'est marrant que tu parles de l'huile d'inca inchi, j'en ai mis dans ma dernière formulation qui se rapproche beaucoup de ce que tu as fait...Cette huile que tu m'avais offerte aussi, il y a un bout de temps
    Je pense que Malegria, devrait se manifester car c'est en pensant à elle que j'ai sorti cette huile d'inca Inchi
    Si je peux, je mettrais aussi une photo

    Here we are, quand ya pas faut faire autrement et fondant au possible

    Si Soyeuse elle se nomme

    Formule
    50% hv (moringa, abyssinie, baobab) Ton huile de baobab qui "hume" un peu beaucoup, mais j'aime
    30% hv en mixte d'olive sicilienne, sésame offert par Venezia et Inca Inchi offert par Michèle
    10% propanediol l'autre ester de heliocosm
    3.5% huile à la lavande et néroli de Puressentielles
    3% Talc HLC( talc et hydrogenated lecithin) de chez Biowell cosmetic
    2.5 fluidlecithin de chez Kayacaramel
    0.5 vitamine E de chez Zinette
    He de Davana, bois de ho+ synergie de thés offert par Eloysis, fondues selon la méthode de Kayacaramel sur la lavande de Sylviane reina!!!!
    coloré au mica bronze de Az
    Un pur bonheur, soyeux, doux, sent délicieusement bon et c'est douxdoux, pas gras pour un sou
    Remplace avantageusement le rheopearl manquant
    Tu vois Michèle, cela m'oblige à cogiter
    Merci à toi

    Posté par mlk le 04 décembre 2012 à 22:28
  • AAh Mlk c'est dommage de perdre cette belle formule ici.
    Fais un effort pour la publier et mettre une photo. J'ai tellement envie de la voir!

    Est-ce que le talc opacifie?

    Posté par michele le 05 décembre 2012 à 06:49
  • merci pour cette formule tres sympa ,parfaite pour moi qui aime beaucoup mettre un serum le soir et bien masser,j ai remarqué que l huile de rose musquée atténuée les petites rougeurs de secheresse.apres il me manque plein d ingredients .bonne journée.

    Posté par sylvie le 05 décembre 2012 à 08:32
  • Merci Michèle, à force de tourner autour de ce sérum, je me dis que j'ai quelques bonnes huiles (en tenant compte des omégas, je retiens la leçon), des extraits CO2, du céralan, de l'huile de coco fractionnée, un peu d'HE et bien sûr, le Qiou ten ! Allez, je me lance !

    Posté par gingembre le 05 décembre 2012 à 08:45
  • Merci Michèle pour les infos. J'en prends bonne note. C'est vrai que l'aspect extérieur fait bcp...
    Je suis comme MLK et toi, j'aimerai bien avoir des nouvelles de Malégria. Bises.

    Posté par Loulou le 05 décembre 2012 à 17:04
  • Oh non Michèle, le packaging ne fait pas tout ! ou alors on laisse le flacon bien en vue mais sans utiliser le contenu. Mais là plus je lis et relis, plus je sens que le rheopearl me titille... J'ai une CB toute rutilante, à peine reçue et jamis servie... si c'est pas un coup à Murphy d'avoir retiré le rheopearl des rayons ;

    MLK, tu sembles dire que cette lécithine (encore un truc tentant il me semble) peut faire la job. Est-ce que c'est CETTE lécithine en particulier ou crois-tu qu'on peut essayer avec n'importe laquelle ? celle d'Az ou même en granules ? je suis en plein trip lécithine en ce moment !

    Posté par lolitarose le 05 décembre 2012 à 19:42
  • Coucou ma Loli, non ce n'est pas, ce ne sont pas les lécithines qui font et donnent le côté non gras et soyeux, ce sont vraiment ces poudres modifiées, tels le rheopearl, le talc hlc, le lauroyl lysine aussi certainement dans ces formulations d'huiles suaves et soyeuses
    Pour moi, les lécithines apportent un truc frais et glissant et nourrissant et huileux malgré tout
    La peau a le sentiment d'être "pulpée et pleine et comblée
    Par contre, elles sont vraiment difficiles à mettre en oeuvre en gardant la main légère
    J'ai des "tocs" avec ces lécithines et je me demande si je ne devrais pas tenter d'autres associations pour que visuellement tout un chacun y trouve son compte.
    Là, j'ai juste tilté sur ce talc modificateur de toucher et sensation grasse, il se trouve qu'il comporte une lécithine hydrogéné(déshuilé?) je ne sais car il est quasi impossible d'en connaitre toutes les composantes.

    @Michèle
    Oui, je vais poster cette formule à ta suite vite fait, Mamzelle Ed, prend les photos

    Posté par mlk le 05 décembre 2012 à 21:28
  • Graziz mille ma MLK ! maintenant je vais aussi vouloir du talc modifié ! Pfff !

    Posté par lolitarose le 06 décembre 2012 à 19:02
  • - Catherine,

    La comparaison est difficile avec l'huile des simples merveilles qui me semble encore plus précieuse que cette huile ci que je jugerais plutôt fonctionnelle et efficace.
    La première avait un parfum particulièrement sophistiqué qui lui donnait une allure distinguée. J'avais aussi beaucoup travaillé les alliances d'acides gras et cela se sentait au niveau cutané je pense.

    - Yulaan,

    Je ne dirais pas que l'on peut substituer l'une à l'autre, le fait d'en parler ensemble m'est venu du fait de leur origine géographique commune.

    L'huile de rose musquée contient plus oméga 6 que 3 outre les carotènes et rétinol que tu évoques.
    L'inca inchi serait un champion oméga 3 quasiment autant que l'huile de lin sans les mêmes fragilités à l'oxydation.

    L'introduction de sorbitan olivate gélifierait l'huile en effet mais je ne pense pas que cela puisse se comparer au rhéopearl. Tous ces améliorants donnent une sensorialité plus précieuse que les huiles végétales seules mais le toucher est différent à chaque fois je pense.

    On pourrait dire que c'est comme des baumes de base fin où tu fais attention aux proportions mais qui donneraient encore autre chose si tu y incorpores des émulsifiants, co-émulsifiants, amidons, esters ...
    Tout sont ainsi améliorés au niveau sensoriel mais tous sont différents tout de même.


    - Sylvie,

    Regarde ma réponse à Gingembre plus haut et tu verras que même avec plein d'ingrédients manquants tu as certainement autre chose qui pourrait tout à fait convenir.

    Il faut se libérer de certains ingrédients et même oser, oser comme vient de le démontrer Mlk qui a fait son sérum avec des ingrédients que je ne possède pas et auxquels je n'aurais jamais pensé pour un sérum.

    Et vois comme elle en est contente ^_^

    - Gingembre,

    Comme je suis ravie de lire ce commentaire plein d'allant. J'espère que tu viendras nous donner ta recette afin de démontrer s'il le fallait encore que tout est possible avec sa personnalité, ses goûts et ... son placard.


    - Lolitarose,

    J'espère que tu ne feras pas d'amnésie de code CB cette fois hein ^_^


    - Merci Mlk pour le message.
    Je mets le lien ici pour poursuivre la conversation :

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2012/12/06/25756549.html

    Posté par michele le 09 décembre 2012 à 15:11
  • Ah, comment sommes nous faites ? (je dis nous ainsi je me sens moins seule !) : ce rhéopearl inaccessible me hante !

    Je le dis très sincèrement : il n'y a pas dans le commerce de produits équivalents à ceux que nous sommes capables de réaliser (là aussi je dis "nous" !). Et, chose qui ne m'était pas arrivée depuis longtemps, j'ai eu l'occasion de tester des échantillons de produits très propres, très classe essayés en particulier en Corse : rien à faire, il manque quelque chose.

    J'apprécie énormément les qualités de l'huile de rose musquée mais soit je l'utilise dans un bi phasé où je mets les trésors dont je n'affectionne pas l'odeur, soit je l'intègre en petite quantité.

    C'est vraiment un beau sérum décliné dans la spécialisation : les bienfaits de la mer.

    Je ne parviens pas à utiliser l'huile de pavot car je m'en sers en peinture, mais quelle belle huile !

    Posté par Irène le 09 décembre 2012 à 18:32
  • Irène est revenue !

    Merci Michèle pour ces précisions. Je note précieusement. J'adore le terme "améliorants", c'est très juste.

    Bises

    Posté par Yulaan le 09 décembre 2012 à 19:23
  • Non, non pas d'amnésie ! et pour éviter de me morfondre de ne pouvoir acheter, j'ai suivi les conseils de MLK et moi aussi j'ai fait mon petit sérum huileux avec ce qui traînait dans mon placard !

    Posté par lolitarose le 09 décembre 2012 à 22:42

Commenter l'article