Démaquillant à la gelée royale

Soins du visage

Par atelierdemichele

       Voici une expérimentation avec de l'Ecomulse qui m'avait permit de fabriquer un joli philtre régénérant pour peau mixte mature.

Je l'ai couplé cette fois avec des tensioactifs doux et écologiques en cherchant une action nettoyante efficace mais non agressive. J'utilise régulièrement des savons faits maison à froid pour le visage et ne crains pas ce type de détergent.

 

DSC05358Un beau flacon parme pour la gelée royale

 

 

      J'en profite pour parler un peu de ces tensioactifs naturels aux noms barbares qui en intimident plus d'un. Pourquoi les bases lavantes sont-elles toujours si compliquées?

Pourquoi personne ne semble passionné par la fabrication maison de savons liquides ou de shampooings liquides? Pourquoi tout le monde se rue sur les shampoings solides aux tensioactifs pulvérulents (qui m'étonnent toujours) ou sur le savon naturel fait à froid?

Il est difficile d'utiliser les TA (= Tensioactif) isolément car une bonne base lavante doit

. mousser

. être sirupeuse

. douce pour la peau

. biodégradable ...

Du coup on les mélange entre eux pour compenser les manques et augmenter les propriétés bénéfiques. Même si l'on sait que ce n'est pas la mousse qui lave, elle participe tout de même au plaisir de la douche.

Tout cela demande une petite gymnastique mentale et de simples mélanges sans suspense, sans créativité aucune. Mais on n'a jamais fait aussi respectueux de la peau et de l'environnement alors on rebranche ses neurones et on y va!

 

Petit récapitulatif pour bien formuler une base lavante

TA anionique

SCI, SCS, SLSA, sodium lauroyl sarcosinate, - sulfo succinates, savons, SLS...

belle mousse mais certains peuvent être trop décapants

+ TA amphotère

Cocamidopropyl bétaïne, sodium cocoamphoacétate...

viscosité (épaississant), douceur

+/- TA cationique

BTMS, Guar conditionnante, balsam, conditionner emulsifier...

shampooing, conditionneur

+/- TA non ionique

Acyl et alkyl glucosides (coco glucoside, décylglucoside, lauryl glucoside...), sodium lauroyl ou cocoyl glutamate, lécithines, polysorbates ...

 émulsionnants donc +++ si on rajoute des corps gras ou pour peau ou cheveux secs

 

Sachant que dans le lot, il y a des nouvelles générations de TA qui présentent de très nombreux avantages et qui du coup permettent de belles fabrications moussantes, sirupeuses, douces, gainantes et même substantives pour les cheveux raplapla.

 

Les combinaisons les plus douces

TA non ioniques (solubilisants, émulsionnants, mouillants, doux)

ou TA anioniques doux (moussants, nettoyants, écologiques)

+ TA amphotères (épaississants et doux)

 

 DSC05362Quelques bulles laiteuses le jour de la fabrication

 

 

     Afin d'éviter trop de théorie, je n'en choisis que deux aux propriétés complémentaires :

 

- le TensioNaturel

Peut être remplacé par la base moussante douceur (Aroma-zone)

Je décrypte son INCI afin de le relier à la théorie ci dessus :

TA amphotère : Sodium cocoamphoacetate

 + 3 TA non ioniques : Lauryl glucoside, Sodium cocoyl glutamate, Sodium lauryl glucose carboxylate

+ Agent humectant, hydratant : glycérine.

 

C'est donc une combinaison qui a de bonnes chances d'être douce, moussante et biodégradable. Préconisé à 20/30% pour le visage, je choisis 15% puisque je le couple à un autre TA et à des huiles enrobantes.

 

- Le Natsoft

Peut-être remplacé par le Coco soft (les utiles de Zinette) ou la Douceur de coco (Aroma-zone)

Je décrypte également son INCI :

TA non ionique : Coco glucoside

+ Agent relipidant : Glyceryl oleate

Vous connaissez le VE ou glycéryl stéarate issu de l'acide stéarique et de la glycérine, et bien le glycéryl oléate lui est issu de l'huile de tournesol et de la glycérine.

 

C'est donc la combinaison d'un agent lavant et d'un agent qui restaure la barrière cutanée, intéressant pour les peaux fragiles, sèches ou fines donc bien adapté au visage.

Préconisé de 0.5 à 5%, je choisis 5% pour ne pas trop liquéfier mon lait démaquillant.

           

                    La phase grasse d'un lait démaquillant doit être importante (au moins 20%) pour lubrifier la peau et émulsifier les pigments. Je n'utilise que de l'huile de coco fractionnée puisque tout sera rincé et j'en mets moins de 20% car mon lait démaquillant contient des tensioactifs.

Il ne me semble pas utile de chercher à y mettre des huiles végétales aux propriétés particulières pour son type de peau. Alors me direz vous, pourquoi y mettre un ingrédient aussi précieux que la gelée royale?

Ben parce que.

Parce que ça me fait bien plaisir qu'il y en ait dans le lait pendant que je le masse sur le visage lentement et surtout parce que je l'ai dans mon frigo depuis près d'un an.

L'Ecomulse est un émulsifiant complet qui permet dans le cas présent d'apporter aussi des huiles estérifiées très utiles et efficaces pour solubiliser les pigments du maquillage.

 

DSC05374Deux jours après, la texture gagne en onctuosité

 

 

Formule du démaquillant à la gelée royale


- Phase A

10% huile de coco fractionné (Biowellcosmetic)
10% Ecomulse (Bilby and Co.)
9% eau distillée 

- Phase B

35% gel d'aloé véra maison à 1% d'amigel
10% hydrolat d'encens sauvage (Aroma-zone, merci Emadra)
3% extrait hydroglycériné de fleurs d'osmanthus (merci Venezia)
0.5% allantoïne (Aromazone) 

- Phase C

15% Tensio Naturel (Bilby and Co.)
5% Natsoft (Bilby and Co.) 

- Phase D

1% gelée royale française bio (Ballot-Flurin)
0.8% Ecogard
0.5% mixed tocophérols
0.2% HE (soit 12 gouttes pour 200g de lait démaquillant : 5 encens serrata, 5 bois baume du Népal, 2 bois de rose)

Pas besoin de modifier le pH pour cette formule exacte


 

         Le mode opératoire se fait en plusieurs temps en scindant la phase aqueuse pour pouvoir débuter l'hydratation de la phase A au plus tôt.

Les tensioactifs font à peine mousser le lait, la texture se densifie gentiment au cours des premiers jours, ne cherchez pas à la modifier même si elle parait très liquide.

Au bout du temps de repos, le lait gagne le velouté et le glissant qu'il faut pour bien masser le visage. Attention ce lait démaquillant ne mousse pas lors de l'application, ce n'est pas un gel moussant.

Pour une peau plus sèche que la mienne, 3 à 5% de rice NS permettraient une texture plus dense encore donnant une sensation de crémeux accru sans avoir besoin de graisser outre mesure.

 

DSC05391Dix jours après fabrication

 

 

          Le rinçage à l'eau claire est aisé et laisse une peau bien nettoyée, douce et souple.

J'aime beaucoup le splash d'eau pour nettoyer le visage mais il est tout à fait possible de formuler un lait sans rinçage ni tensioactifs avec le minimum de lécithine.

La formule deviendrait alors (en % ou g):

 

10 HV, 7 à 10 ecomulse, 9 eau

30 gel d'aloé, 3 glycérine ou sorbitol, 0.5 allantoïne, 1 à 3  lécithine poudre

HA ou eau, conservateur, actifs qsp 100%


 

         N'oubliez pas, la lécithine est un TA non ionique donc?... donc?... doux, émulsifiant, peaux sèches et fragiles etc.

De plus il y a des lécithines parait-il révolutionnaires qui nous tentent alors qu'on a fait voeu de chasteté.

Je vous assure qu'on n'est pas aidés  ^_^

 

 

         Et pour me faire pardonner tous ces noms barbares, voici sans aucun rapport, les plus poétiques créations artistiques qu'il est donné de visualiser.

Vous aimez certainement les végétaux, alors régalez vous avec ces robes de l'artiste coréen Yeonju Sung

 

 

dress-springonion-294robe courgettesdress-redcabbage-294

          Robes en oignons de printemps, en courgettes (ma préférée) et en choux rouges.
Vivement l'été qu'on soit belles en légumes!


Autour du chaudron

    Un poil trop tard pour moi, mais au retour .... j'ai bien envie d'essayer ce nettoyant mais pas la robe à choux, hi hi

    Bisous à toutes

    Posté par chabou le 07 janvier 2013 à 08:37
  • Enfin, enfin, merci de réhabiliter ces tensioactifs en tous genres décriés tous azimuts et accusés de tous les maux. Voilà des années que je concocte des shampoings à base de tensioactifs liquides en tous genres, les «recettes» peuvent être simples ou compliquées, demander du temps ou se faire en un tour de main et être parfaitement adaptées au cuir chevelu visé. Après avoir dépensé des fortunes en produit spécifiques conseillés par des dermatologues (j’ai un cuir chevelu très particulier) je me suis tournée vers le fait maison et de tâtonnements en essais plus ou moins réussis (il y eut quelques « epic failures » comme disent mes fils), j’ai enfin cessé de ressembler au grand singe notre cousin se grattant l’occiput à longueur de temps
    Bref, comme d'habitude c'est clair et concis et de tout façon nombre d'entre nous savent bien que lorsque (comme tout tambouilleur(se) qui se respecte) l'on craque pour un trucbulle dont on ne sait pas trop que faire à l'arrivée, une seule adresse où courir dare-dare : "Potions&Chaudron"...

    Posté par Zar'Bee le 07 janvier 2013 à 09:32
  • Michele, merci beaucoup pour cette très belle recette.

    J'apprécie autant les produits liquides que solides du moment que la formulation me semble bonne et quelle est appréciée par ma peau ou mes cheveux. Dans mon entourage, ce sont surtout les jeunes qui préfèrent les produits solides.

    J'adore la robe verte ; une véritable robe de princesse pour une princesse au petit pois (Venezia). Je suis toujours émerveillée par le talent que peuvent avoir les asiatiques dans tous les domaines.

    Posté par Colchique le 07 janvier 2013 à 11:29
  • Quelle belle leçon sur les tensioactifs, dommage je ne m'en rappellerai pas.... mais je pourrai revenir à loisir sur ton article, merci Michèle.

    J'aimerai bien essayer cette recette mais je n'ai pas d'écomulse, est-il remplaçable et par quoi ?

    Moi aussi j'aime bien le splash d'eau pour rincer, ça stimule et c'est bon pour mes rides.

    Posté par Catherine le 07 janvier 2013 à 12:11
  • - Catherine,

    L'émulsifiant peut tout à fait être remplacé par un autre. Il faudra juste augmenter la part d'huile de coco fractionné à 25% par exemple.
    Il suffira de le coupler avec un épaississant pour anticiper la liquéfaction quasi obligatoire dès l'ajout des tensio-actifs.

    Dis moi quel émulsifiant tu aimerais mettre à la place. L'écomulse contient de la cire n°3 mais on peut mettre autre chose.
    Tu me dis et on y réfléchit?

    - Colchique,

    Je trouve que bien peu de personnes postent des recettes de shampooings ou nettoyants avec les TA liquides.
    Il est vrai que ce ne sont pas des formulations palpitantes, juste utiles peut-être.

    - Merci Zar'bee
    Il est très rare de lire ce genre d'enthousiasme à propos des shampooings liquides.
    Bravo alors!

    - Chabou,

    Bon voyage ma belle!
    Ton démaquillant au CG/CA + tensioactifs que je fais aussi depuis si longtemps est un peu plus épais que celui ci.

    Je suis en train de terminer les 200ml que j'ai fabriqués et vraiment je me demande si je ne le préfère pas à tous les autres voire même au savons.
    Il est glissant, agréable à masser sans étouffer, j'ai peu aromatisé et vraiment j'adore.

    Il vieillit super bien,et c'est pour cela que j'ai mis les 3 photos pour observer l'évolution de la texture.

    Posté par michele le 07 janvier 2013 à 16:27
  • Ca tombe bien, j'en ai un peu de cire N°3, j'avoue que je n'ai pas l'habitude de l'utiliser et que je ne sais pas du tout ce qu'elle peut donner seule alors encore moins dans ce produit.

    pour m'aider à réfléchir, L'INCI de l'écomulse :

    Glyceryl stearate SE, Caprylic capric triglycerides, Hydrogenated coconut oil, Cetyl alcohol, Stearyl alcohol, Dicaprylyl carbonate, Sorbitan stearate.

    L'INCI de la cire n° 3 :

    Glyceryl stearate, Potassium stearate

    Il faudrait donc, comme du le dis, augmenter le coco fractionné à 25 % (ou ajouter un peu d'huile de coco ?) ajouter un peu d'alcool cétéarylique ? et le sorbitan stearate, qu'est-ce que c'est ? je m'yperds dans tous ces noms...

    Posté par Catherine le 07 janvier 2013 à 16:52
  • Si Michèle, moi, ça me passionne. C'est difficile de trouver la bonne formule pour peau ou cheveux qui ne me décevra ou lassera pas: toujours trop de quelque chose ou pas assez. En tout cas, j'ai très envie d'un bon démaquillant que je pourrais faire suivre d'un splash éventuellement. Merci pour cette recette qui tombe à pic et pour toutes ces infos qui rendent moins barbares ces TA. Mais je dois d'abord apprendre la leçon par cœur!

    Posté par gingembre le 07 janvier 2013 à 16:55
  • Oh comme tu fais bien Michèle de nous conter toutes les possibilités de ces TA.
    Qui depuis ont fait des petits !
    Sorry, mais pour ma part, j'ai laissé tomber ces jouets qu'il fallait manier avec plein plein de copains TA !
    Je n'ai jamais réussi à élaborer un shampooing qui lave correctement mes cheveux mixtes.
    Et je n'aime pas le shampooing solide qui avait la fâcheuse manie de créer un chiffon de noeuds dans ma tignasse.
    Je n'aime pas le côté "détergeant" en démaquillant visage sur ma peau mixte qui pourtant aime le splash d'eau alors que je love le savon fait maison.
    Mes yeux ont détesté même le TA le plus doux dosé à 1% en lotion.
    En revanche, j'aimai jusqu'à peu les gels douches

    Alors, tu penses comme j'admire ta magnifique formule qui est très tentante.
    Et quelle magnifique collection d'atours légumes, la courgette est splendide

    Posté par emadra le 07 janvier 2013 à 18:58
  • Oups j'ai oublié, très très tentante ton HE Bois du Népal, rien que le nom m'invite au voyage ... peux-tu nous en dire plus s'il te plait, merci

    Posté par emadra le 07 janvier 2013 à 19:02
  • Ohlala, tu dégaines tes flacons plus vite que ton ombre ! On en a parlé il n'y a que quelques jours par mail...

    Bref, comme je te l'ai dit, je vois bien de mon côté une version au sucrose stéarate AZ (TA non-ionique) et MF (TA anionique) avec 20% de coco fractionné et (je n'y avais pas pensé) de la lécithine. À masser et essuyer au coton pour ma maman qui ne supporte pas l'eau sur le visage.

    Pour ma part, j'adore le savon à la potasse épaissi au sel. Je crois que le chlorure de potassium produit lors de l'ajout de sel dans ces savons liquides sont vraiment très traitants pour la peau.
    Les essais de Colchique que l'ajout de sel en présence de potasse produit ces ions-là:
    http://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2012/11/16/savons-durs-a-la-potasse/

    Les tensio-actifs sont-ils vraiment plus doux que le savon surgras en pain ou mon savon potassique (comme celui que tu as reçu d'ailleurs)?

    Bises

    Posté par Yulaan le 07 janvier 2013 à 23:56
  • - Mon Yulaan, je t'ai répondu d'autant plus facilement que ce message a été écrit fin novembre. J'ai eu le temps de voir le fond de mon flacon de démaquillant

    Oui, oui et oui, je trouve les TA naturels plus respectueux de l'épiderme que les savons alcalins.
    Le pH alcalin peut poser problème à certaines peaux, la détergence est plus grande même si l'on formule sans ou avec le minimum de coco.

    Avec les TA naturels modernes, on évite tous ces soucis et l'on a la possibilité de "sur-graisser" avec des agents relipidants comme le glycéryl oléate du Natsoft que j'utilise ici

    Après, je ne dis pas qu'il faut jeter les savons à froids, je n'utilise que ça.

    Mais pour certaines peaux qui ont du mal avec le pH basique, pour les gens qui exècrent le savon en pain et qui adorent le savon liquide, je ne lutte pas pour les convaincre des bonheurs liés au savon en pain

    Je leur fabrique un savon liquide sympa, sirupeux et tout et tout... mais qui est tout de même meilleur pour la peau et l'environnement que les malheureux savons liquides colorés qui sentent bons et qui inondent les étals de supermarchés.

    La joie du fait-maison est là : faire à façon. Donc si ta maman ne supporte pas le rinçage à l'eau, faut-il la convaincre d'utiliser un savon liquide à la potasse doux et formulé avec amour et conscience? Je ne pense pas.
    Ta recette de lait sans rinçage est idéale pour moi. Tu respecteras ainsi le tonique qui lui va déjà même s'il est conventionnel.
    Elle devrait avoir peu de modification de sa routine, ça aussi c'est important.

    Je serai ravie de lire ta formule finie.

    - Emadra, Gingembre, Catherine, je reviens mes copines, là je dois filer!

    Posté par michele le 08 janvier 2013 à 09:19
  • longtemps j ai voulu faire du savon liquide ou schampoing avec la potasse mais les résultats etant variables...je me cantonne au savon surgraissé ou au recyclage de savon ,j ai je ne sais pourquoi une reticence avec les TA ,peut etre parce que je desire tout faire;quelle presomption!je lirai ton article à tete reposée.merci pour toutes ces infos.

    Posté par sylvie le 08 janvier 2013 à 22:41
  • - Sylvie,

    Emiliebulles nous a offert un message bourré de recettes de savon à base de potasse où tu devrais trouver des astuces pour réussir ton savon liquide :

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2011/12/04/22685405.html


    - Emadra,

    Oeil de lynx j'ai noté bois du Népal au lieu de baume du Népal.

    Je corrige cela vite fait et je te mets le lien vers l'huile universelle fabriquée cet été dans laquelle cette HE a fait merveille.
    J'y détaille les notes parfumées liées à la composition chimique :

    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2012/08/18/24636518.html

    Je me promettais dans ce message de la marier à de l'encens et du bois de rose, c'est fait et c'est simple et sublime à mon nez.
    C'est une HE au parfum complexe très séduisant en soi.


    - Gingembre,

    Il en faut pas trop se triturer les méninges. J'ai noté la formule la plus simple en vert. Il suffit de choisir dedans les TA qui nous inspirent le plus ou que l'on possède déjà et de faire varier les proportions.

    Un shampooing raté peut être recyclé en gel lavant corporel ou gel pour les mains jusqu'à ce qu'on y arrive


    - Catherine,

    Je remets le lien vers mon premier test à l'ecomulse où je détaillais la composition :
    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2012/11/23/25571765.html

    Le sorbitan stéarate (ou Sabosorb de Copaiba) est un ester du sorbitol et de l'acide stéarique, du même genre que la cire olive protection (sorbitan olivate). Si tu n'en as pas, tu le zappes en augmentant la proportion de cire n°3.

    Ce qui donne donc pour remplacer les 10% de la formule de lait démaquillant :

    - 5% cire n°3 ou glycéryl stéarate SE
    - 3% alcool cétéarylique ou mélange acide stéarique/alcool cétylique 50/50
    - 2% végétaline ou coco hydrogénée que certains utilisent pour les savons

    J'omets volontairement les huiles estérifiées ici pour augmenter la phase grasse qui sera alors formée de :
    25% coco fractionné ou mélange coco fractionné et autre ester du genre dicaprylyl carbonate.

    Je récapitule?

    - Phase A

    25% huile de coco fractionné/autre ester huileux/HV en mélanges
    5% cire n°3 ou glycéryl stéarate SE
    3% alcool cétéarylique ou mélange acide stéarique/alcool cétylique 50/50
    2% végétaline ou coco hydrogénée que certains utilisent pour les savons
    9% eau distillée

    - Phase B

    0.3% amigel, xanthane ...
    29.7% hydrolat/eau
    3% glycérine
    0.5% allantoïne

    - Phase C

    20% Tensioactif ou base lavante neutre


    - Phase D

    1% gelée royale française bio ou autre actif
    0.8% Ecogard
    0.5% mixed tocophérols ou vit E
    0.2% HE

    Bien entendu, on peut mettre ce que l'on veut comme huiles pour couper les esters, choisir son HA, ses actifs etc.

    J'arrive tout au bout de mon flacon et du coup, tu me donnes envie de faire cette formule là avec la cire n°3 généreusement offerte par Sealeha il y a un moment

    Posté par michele le 09 janvier 2013 à 11:48
  • Merci Michèle ! je m'y colle tout de suite, je reviendrai donner le résultat.

    Posté par Catherine le 09 janvier 2013 à 12:19
  • Merci pour ces informations vraiment intéressantes sur les TA ! Je comptais justement formuler bientôt un shampoing doux aux TA, et ton article va vraiment m'aider... Je ne supporte pas les shampoing au savon, car mes cheveux ne supportent pas un PH basique donc pas le choix... Les TA sont la seule solution ! Bien choisis et bien mariés, effectivement, ils peuvent se montrer bien doux

    Posté par Sealeha le 09 janvier 2013 à 16:11
  • Merci Michèle pour ce formidable exposé sur les tensio actifs.

    Je ne donne pas de formule de shampooings, par exemple, car je trouve que la nature des cheveux est infiniment plus étendue que celle de la peau et il me paraît que ce produit est véritablement très personnel. Par exemple, je rajoute 10 % d'huile végétale dans mon shampooing ...

    Et cela suffit à mon bonheur d'utiliser les TA pour les têtes de toute la famille. J'ai le sentiment que l'on passe son temps à se laver les cheveux chez moi !

    En dehors de cela, je viens de faire une eau micellaire qui m'a définitivement ancrée dans la certitude que les produits avec des TA ne sont pas faits pour moi, je ne les aime pas en démaquillant alors que j'apprécie la crème réalisée avec 1 % de savon maison.

    Je suis certaine, cependant, que tu parviendrais à me faire changer d'avis avec un démaquillant de ta composition, surtout avec ... de la gelée royale ! J'ai adoré ton incise à ce sujet.

    Posté par Irène le 09 janvier 2013 à 18:11
  • Ouh là! je vais revenir lire ce cours sur les TA à tête reposée!

    Tu m'avais donné une excellente formulation de shampoing avec des TA que j'ai sagement faite et refaite, mais je l'ai tant respectée que j'ai fini par faire ça comme un pensum! Donc j'ai arrété et j'achète par litre du shampoing tout fait pour mon amoureux en ajoutant ensuite de l'HE de nard et de mon côté, je carbure aux shampoings solides que je bourr ede plantes et qui sont parfaits pour voyager;

    j'utilisais à une époque un soupçon de TA au babassu d'AZ dans une formule démaquillante, c'était pas mal, mais je préfère de loin les mélanges huileux avec du gelisucre, du natpur ou le rhéoperl si cher à Mlk; tous laissent la peau très douce le soir.
    Un grand merci pour ces affriolantes tenues légumières!

    Posté par venezia le 09 janvier 2013 à 23:38
  • Merci Michèle pour toutes ces informations. C'est bien d'avoir pirs des photos à différents stades de maturation de ton démaquillant. On peut vraiment voir l'évolution.
    Merci pour la découverte des vêtements-légumes, superbes!

    Posté par Loulou le 10 janvier 2013 à 00:10
  • J'ai donc fait mon produit hier midi.
    Dès le refroidissement il est apparu beaucoup trop épais... comme une crème en fait. Je l'ai de suite allongé avec de l'eau et un peu de coco fractionné mais ce matin il est toujours épais, mis dans un flacon, il ne coule pas lorsqu'on retourne le flacon...
    Je l'ai essayé hier soir, j'ai poussé le vice à appliquer du fond de teint avant nettoyage. Le fond de teint est bien parti ; cependant je n'ai pas du tout aimé l'impression laissée sur la peau, la peau tirait plus qu'avec certains savons en pain.

    Je crois que quelque chose ne va pas dans ma recette ou alors je me suis trompée dans les pesées (ce qui m'étonnerait) ou alors ma balance n'est plus fiable, bref ce n'est pas une réussite pour ma part. Voici la recette exacte :

    - Phase A

    25% huile de coco fractionné
    5% cire n°3
    3% alcool cétéarylique
    2% huile de coco (non hydrogénée)

    - Phase B

    0.3% xanthane
    38,7 % eau
    3% glycériné de romarin maison
    0.5% allantoïne

    - Phase C

    15 % base moussante douceur
    5 % douceur de coco

    - Phase D

    1% D panthénol
    0.8% Ecogard
    0.5% mixed tocophérols ou vit E
    0.2% HE

    Michèle, ton produit est plutôt liquide ?

    Posté par Catherine le 10 janvier 2013 à 08:09
  • Michèle j'adore cette recette et je serai tentée de la reproduire afin de l'essayer. En ce moment je me démaquille avec une huile démquillante dans laquelle j'ai mit du Dermofeel PP.
    Ce n'est pas mauvais, d'autant plus que je me maquille principalement les yeux, et pour cette régien de la peau il faut de l'ultra doux. Je ne suis pas mécontente de mon démaquillant, mais je je cherche encore LE démaquillant qui me ferait devenir fidèle à lui LOL.
    Merci pour ta recette, en tout cas dès que je pourrai je la referai

    Posté par Kayacaramel le 10 janvier 2013 à 09:10
  • Oh mince Catherine, il y a manifestement trop d'épaississants et d'émulsifiants.
    Il faudrait baisser les proportions afin d'y intégrer virtuellement la place des huiles estérifiées que j'ai augmentées par ailleurs.

    Je pensais que les tensio-actifs liquéfieraient beaucoup plus que cela. Il faudrait que je revois la formule et que j'en fasse. Je vais y réfléchir et la refaire, je te dirai.
    J'ai utilisé les tensioactifs de Bilby, il faudrait que je les compare à ceux d'Aromazone pour voir si cela vient aussi de là.

    As-tu rectifié l'eau perdue au chauffage? Combien en as-tu perdu?
    As-tu ajouté l'eau pour allonger au pif? Pourquoi as-tu remis de l'huile de coco frac?

    Laisse reposer un peu ton soin avant de le re-tester; Il sera certes épais mais pourra servir pour le corps cet hiver si cela ne convient toujours pas pour le visage.

    Dès que je me penche dessus, je reviens te dire. En fait tu as une crème démaquillante et non un lait

    Posté par michele le 11 janvier 2013 à 08:34
  • Kayacaramel, je trouve aussi que ce sont des soins délicats à formuler.
    J'ai personnellement un faible pour cette formule là mais il faudrait manifestement que je re-travaille les substitutions. Je l'aurai!

    Posté par michele le 11 janvier 2013 à 08:36
  • - Loulou, j'ai aussi craqué sur ces créations végétales. Elles sont bluffantes ces robes!

    - Venezia, la fabrication de lavants manque de frénésie je ne te le fais pas dire. On est des intoxiquées du rythme je crois

    - Irène, c'est presque le même combat que le visage. Il est délicat de formuler pour autrui dans ces deux domaines.
    Colchique aussi utilise pas mal de corps gras dans ses soins capillaires avec bonheur.

    - Sealeha, tu devrais en faire quelques merveilles toi!
    Merci encore pour la cire n°3 avec laquelle j'ai quelques progrès à faire

    Posté par michele le 11 janvier 2013 à 08:49
  • Démaquillant fabriqué sans TA, et j'ai obtenu un lait crémeux plutôt épais qui peut tenir dans un pot.
    J'adore, il est doux et glissant sur la peau, et il dissout parfaitement le maquillage du visage.
    Suis ravie, merci Michèle pour cette superbe recette

    La formule en % ou grammes

    15 coco fract. et camélia
    10 ecomulse
    10 eau

    10 HA encens
    34,§ eau
    0,5 allantoïne
    4 glycérine bio
    0,2 gomme carraghénane

    2 HV fraise
    5 concentré micellaire hydratant
    2 talc cosmétique AZ
    2 honeyquat
    0,5 vit E
    0,3 aloe vera 200x
    dans 3 eau
    0,2 HE
    0,7 ecogard

    Catherine, tu peux peut-être ajouter 2% de D panthénol.
    Ou "recycler" en crème de douche ou ajouter un exfoliant pour un scrub corps.

    Posté par emadra le 20 janvier 2013 à 18:42
  • Oui Emadra, je vais le recycler car je ne l'apprécie vraiment pas sur le visage, mais rien n'est jamais perdu

    Posté par Catherine le 20 janvier 2013 à 19:02
  • Comme j'aime la neige qui paralyse tout!

    - Catherine, j'ai donc eu pas mal de temps aujourd'hui pour refaire le démaquillant en modifiant les % d'émulsifiants et co-émulsifiants.

    J'ai donc fait :

    1 sorbitan stéarate (ou sabosorb MS) : je n'avais plus de cire olive protection d'Aromazone (sorbitan olivate)
    2 cire n°3 (Sealeha merci!)
    1 alcool cétéarylique
    1 végétaline (coco hydrogéné acheté exprès Catherine!)
    20 coco fractionné

    30 jus d'aloé véra
    18.70 eau de glacier (Venezia merci!)
    0.5 allantoïne
    0.3 amigel
    3 glycérine

    15 tensionaturel
    5 natsoft

    0.5 tocopherols mixed
    0.8 ecogard
    1 gelée royale
    0.2 HE (2 bois de rose, 5 sauge sclarée, 5 baume Népal en gouttes pour 200g)

    On obtient donc un lait qui me semble un peu plus fluide que celui fait à l'ecomulse mais la texture peut changer dans les jours qui viennent. J'ai gardé un mini fond de ce dernier pour comparer.

    J'aurais presque tendance à dire qu'il faudrait majorer l'alcool cétéarylique à 1.5% d'emblée mais il ne faut pas conclure trop vite, ça a déjà épaissi depuis ce matin.

    Je vais le tester d'ici quelques temps et je viendrai te dire.

    - Pour l'instant, je teste le démaquillant sans tensioactifs d'Emadra (merci ma belle) qui est aussi doux mais un peu moins glissant à cause de l'absence des dits tensioactifs.
    Le rinçage est aisé, facile et efficace.

    Je suis très fan de la lécithine dans les démaquillants et il y en a dans le concentré micellaire qui est un excellent produit.
    j'avais testé celui vendu par Huiles et sens à l'époque et du coup mes laits démaquillants étaient enfin acceptables.

    Merci d'avoir testé les filles, on y arrivera à trouver les substituions qui fonctionnent aussi bien. C'est important je pense.

    Posté par michele le 21 janvier 2013 à 20:56
  • J'y pense Catherine, j'ai pas mal de jus d'aloé dans ces deux démaquillants et toi pas du tout or c'est un ingrédient très acide.
    Faut-il y voir aussi la modification de la texture?

    Posté par michele le 21 janvier 2013 à 20:58
  • Peut-être Michèle, je ne sais pas, je n'ai pas assez de connaissance pour pouvoir affirmer cela ; tu nous diras ce qu'il donne dans 2/3 jours.

    Posté par Catherine le 21 janvier 2013 à 21:49
  • Ma Catherine, aujourd'hui ce démaquillant a suffisamment épaissi pour ressembler à l'original donc il faut 4 jours. C'est aujourd'hui que c'est notable donc patience.

    Je pense que c'est une bonne formule à garder telle quelle sans augmenter l'épaississant comme je l'aurais voulu.
    Par contre je préfère le premier parfum, le second sent trop la sauge sclarée à mon goût.

    Celui d'Emadra est plus crémeux, plus épais (un poil plus cireux à la fin) et moins détergent puisqu'il n'y a pas de TA. Il serait parfait pour les peaux sèches et pour l'hiver.
    Je l'ai terminé avant hier.

    Formules à garder!

    Posté par michele le 25 janvier 2013 à 22:41
  • Merci Michèle, je vais devoir refaire un essai.

    Posté par Catherine le 31 janvier 2013 à 11:25
  • Tu veux bien attendre un peu avant?

    Posté par michele le 01 février 2013 à 12:56
  • Oui, je n'ai pas trop de temps disponible en ce moment, d'autres priorités comme tu le sais D:

    Posté par Catherine le 01 février 2013 à 13:11
  • Ouf

    Posté par michele le 01 février 2013 à 13:19
  • Merci beaucoup Michèle pour tes échantillons de démaquillant

    Je les ai essayés hier soir sur visage et yeux maquillés, chacun sur une moitié du visage.
    Je leur trouve peu de différence, un peu pour l'odeur bien sûr mais toutes les deux légères et agréables, la seconde formule un peu plus liquide et un peu moins "glissante".

    Définitivement la première recette reçoit ma préférence, le produit est super, mais la recette avec les substituts, donc la 2ème donnée en commentaires, est très honorable et fait bien le travail de démaquillage, tout comme la première.

    Les deux produits laisse la peau toute douce et souple, c'est très agréable.
    Les deux recettes sont donc à retenir et pourront être choisies en fonction des ingrédients que l'on possède.

    Bravo Michèle et merci beaucoup de m'avoir permis de tester tes recettes, je suis très emballée

    Posté par Catherine le 05 février 2013 à 13:34
  • Merci Catherine pour ton retour. La formule originale est un peu plus glissante en effet.
    A bientôt!

    Posté par michele le 12 février 2013 à 10:38
  • Je retrouve cet article avec bonheur 😀
    Je voudrais faire un démaquillant en partant de ta formule ,mais je bloque n ayant pas d ecomulse ni de cire n 3 ,je remplace par le VE ? Ou l olivem ?
    Merci et bonne journée 🌞

    Posté par Sylvie le 28 septembre 2016 à 07:35
  • Oups Sylvie,
    Je ne me souvenais plus du tout de ce message. Je viens de regarder un peu comment tu peux faire tes substitutions et voici ce qu eje te propose :
    1 VE
    2 olivem 1000
    1 alcool cétéarylique
    1 végétaline (coco hydrogéné) sinon un autre beurre du type karité ou cacao
    20 coco fractionné

    30 jus d'aloé véra
    18.70 eau
    0.5 allantoïne
    0.3 amigel ou xanthane
    3 glycérine

    15 tensionaturel
    5 natsoft

    0.5 tocopherols mixed
    0.8 ecogard
    1 gelée royale
    0.2 HE

    Je te laisse voir pour les actifs car la gelée royale n'est pas obligatoire.
    Par contre l'allantoïne est un plus dans le démaquillant qui contient des tensioactifs.

    J'avais bien apprécié ce soin je crois

    Tu nous diras si c'est une bonne formule?

    Posté par michele le 28 septembre 2016 à 20:52
  • Merci Michèle,
    J ai fait en suivant ta formule et c est'super ,un peu épais ,mais c est parfait dans un flacon pompe .
    J ai juste remplacé là gelée royale par du Rice NS .que tu préconisés dans ton article .
    Après le nettoyage, la sensation de peau bien lavée est top sans effet desséchant .😉
    Merci 😀

    Posté par Sylvie le 30 septembre 2016 à 13:40
  • Super!

    Posté par michele le 04 octobre 2016 à 09:03

Commenter l'article