Rosée de jeunes noix de coco : mon hydrolat au goût de paradis

Bonjour à toutes/tous,

J'avais promis..... j'avais promis il y a approx deux ans déjà ..... que je publierai un article sur mon hydrolat de jeunes noix de coco.....Pour les besoins de l'article j'avais même re-créé les conditions d'obtention de ce liquide odorant de A à Z et cette fois j'avais pris des photos pour en faire un montage.

Mais, le résultat final ne me satisfaisant pas, j'ai remis à plus tard l'écriture de cet article .....grossière erreur!!!!  car la vie se charge ne vous distraire et cet article a fini pas vieillir dans mes tiroirs pendant près de 2 ans. Donc j'ignore si cet article est toujours d'actualité mais je tenais tout de même à vous le présenter.

Le voici donc avec quelques rides en plus : ma rosée de jeunes noix de coco.

Donc, vous l'aurez compris, aujourd’hui, je souhaiterais vous parler non pas de savons mais plutôt d'alambics et d'hydrolats fait maison.

Qu’est-ce qu’un alambic ? Selon  Le Larousse :

nom masculin (arabe al-anbīq, du grec ambiks, -ikos, vase)

Appareil servant à la distillation, composé d'une chaudière (cucurbite) soumise à chauffage et d'où les vapeurs se dégagent par le chapiteau, puis passent par un col-de-cygne pour gagner le réfrigérant formé par un serpentin refroidi par de l'eau.           

 

J’ai découvert ce fascinant domaine grâce au super blog de Cristine.

http://www.100100plantes.com/ et plus particulièrement ses pages traitant de ses hydrolats fait maison : http://www.100100plantes.com/article-hydrolats-faits-maison-mes-trucs-73756016.html

Sur le net, plusieurs fournisseurs proposent ces objets. Les miens (eh oui, j’ai succombé deux fois !!!) viennent de Tunisie. C’est plus particulièrement grâce à Sonya que l’aventure a été possible. Son blog : http://naturedouce.canalblog.com/

Ses hydrolats, petites merveilles olfactives : http://naturedouce.canalblog.com/archives/hydrolats_faits_maison/index.html

Son email : oum-3ali@hotmail.com (n'hésitez pas à la contacter pour toutes questions). Pour vous donner une idée, elle présente ici les différents modèles et leurs utilisations: modele_alambic

En faisant la connaissance de la douce Sonya, je suis tombée sous le charme de ses superbes hydrolats !

Un monde nouveau s’est ouvert à moi !

Pour la petite histoire, j’ai longtemps résisté avant d’acheter mon premier alambic me disant que je n’en aurais pas l’utilité (un gadget supplémentaire qui encombre) et que les eaux florales achetées en magasin me revenaient moins chers au final……

Mais, trois arguments m’ont fait basculer :

-  Dans le commerce, celles proposées sont bien souvent « communes » : fleur d’oranger, bleuet, camomille….. Or, avec mon propre alambic, les possibilités d’obtenir des hydrolats inhabituels voir même de les combiner sont infinies : bambou-prêle pour un hydrolat boosté en silice.... Pour combattre les poux qui régulièrement assaillent l’école de ma fille, je lui fait un hydrolat special anti poux (menthe, citronnelle, lavande, thym, ortie, romarin….), avec un chouia de vinaigre des 4 Voleurs  et le tout conditionné dans un spray.... les poux se tiennent loin.

Pour d'autres idées d'hydrolats ciblés, je vous renvoie ici au blog Cristine (100% Plantes ma Passion) : hydrolat été spécial minceur/contour des yeux http://www.100100plantes.com/8-categorie-11981785.html et celui de Sonya (Hydrolat contour des yeux: http://naturedouce.canalblog.com/archives/2011/11/02/22556697.html)

- Habitant à la campagne, je suis environnée de plantes « distillables » : acacia, chèvrefeuille, prêle, bambou, sureau, achillée, menthe, thym, lavande  … ils poussent littéralement sous mes fenêtres…

- La possibilité de distiller des fruits/légumes : j’ai déjà testé pommes, prunes, tomates, concombres…. et aujourd’hui, je vais vous parler de celui de noix de coco.

 

Plutôt que de vous endormir d’un long discours, je vous ai concocté un montage en images. J'espère qu'il vous plaira.

Pour la petite histoire, c’est chez Grand Frais (http://www.grandfrais.com) que j’ai fait la connaissance de ces « jeunes noix de coco ». Mon cerveau s’est mis tout d’un coup en marche  :  « et si on les distillait, me suis je dit….. ».

Un peu d’infos sur Wiki

http://fr.wikipedia.org/wiki/Noix_de_coco

L’eau présente dans la noix de coco est indispensable à la survie de la noix. Elle puise dans ce liquide pour grandir. Donc plus la noix est jeune plus il y a de liquide à l’intérieur….. Elémentaire mon Cher Watson me diriez vous….

Donc merci de me suivre dans mon aventure :

 

 

 

 Au final avec 4 jeunes noix, j'obtiens 75cl de Rosée de jeunes noix de coco. L'odeur est fidèle, pas comme une fragrance mais plutôt comme celle d'une noix de coco fraiche. Je l'utilise dans les soins capillaires (nourrit et fait briller les cheveux),dans les déodorants (action anti bactérienne)... autant pour ses proprietes cosmétiques que pour son odeur paradisiaque.

Le printemps arrive timidement et je guette les premières fleurs. Petit à petit, j'apprends à les connaitre et à les reconnaitre (merci Cristine).... tout en réfléchissant à mon prochain hydrolat.

Et vous, avez vous déjà attrapé le virus de la distillation ?

Si vous fabriquez déjà vos propres eaux florales, merci de partager vos expériences et de me dire vos préférés.

Isy

 


Autour du chaudron

    Isy, merci beaucoup pour ce très bel article avec vidéo.

    Ces noix de coco m'ont rappelė un séjour en Thaïlande, où je me suis régalée à boire à la paille le jus des énormes noix de coco fraîches.

    Posté par Colchique le 27 février 2013 à 19:15
  • oh Isy il n'est jamais trop tard pour bien faire!
    Je suis tellement contente de te lire à propos de ces hydrolats que j'ai eu la chance de recevoir; Deux merveilles de ta part : coco frais et pomme absolument merveilleux de parfum, très fidèles aux fruits d'origine, c'est bluffant!.

    Ils sont toujours intacts au dernier snif d'il y a 2 mois je crois.
    Cela semble si banal à dire mais c'est un privilège de pouvoir ainsi faire les distillats que l'on désire.

    A cet égard je suis très intéressée par tes mélanges polyvalents.
    Je me suis commandé dernièrement des mélanges d'HA a façon Rose-kinkéliba super dont je parlerai bientôt.

    Je te remercie infiniment d'avoir pris la peine de faire ce montage vidéo et d'expliquer avec les liens où acheter son alambic chez Sonya que je ne connaissais pas et le blog de Cristine qui t'a inspirée à l'origine.

    Je vais ressortir ces merveilleux HA de leur cachette et je reviendrai t'en parler.
    Il m'a été donné de tester l'HA de romarin de Lolitarose utilisé dans un gommage détox ainsi qu'un HA de ciste de Montpellier offert par Sylvie et dont j'ai fait un soin buste à paraitre bientôt.

    C'est sublime de tester des produits si vivants.
    Vous êtes mes petites productrices d'HA et j'adore!

    Merci encore Isy et surtout ne reste plus si longtemps sans nouvelles. Il y aurait été très dommage de garder ça pour toi car faire ici son HA de coco frais, ce n'est pas si banal...

    Posté par michele le 27 février 2013 à 21:18
  • mmmm les souvenirs des noix de coco fraiches de la Martinique et les odeurs je crois que tu vas faire remonter beaucoup de souvenirs et d'odeurs lol
    quelle chance tu as d'avoir un alambic, j'aurais aimé en avoir un petit mais ils sont encore trop cher peut être un jour ^-^

    Posté par violette le 28 février 2013 à 09:40
  • Holala j'ai reçu une bonne dizaine de notifications c'est normal ou ça vient de canalblog? Merci grosses bises

    Posté par Mirandoline le 28 février 2013 à 13:18
  • Désolée pour les notifications multiples

    Juste un mot en passant pour répondre à Mirandoline.
    Je pense être responsable des multiples notifications que tu as reçues. J'ai apporté différentes modif à l'article alors qu'il était déjà paru donc j'ai du cliquer par erreur sur "notifier les abonnés".
    Désolée.

    Merci les filles pour votre accueil. Cela fait chaud au cœur. Je n'ai jamais eu l'occasion de gouter une noix de coco fraichement coupée comme en Thailande ou en Martinique (uniquement celles vendues ici en France). Cela doit être une expérience unique.

    Michèle, je te remercie d'avoir laisser la porte entrebâillée afin que je puisse me faufiler à nouveau et poster cet article. Il me tarde de voir ton prochain article sur des mélanges d'HA a façon Rose-kinkéliba.
    (Ne connaissant pas le Kinkéliba, j'ai googlé : est ce cet arbrisseau que j'ai trouvé sur Wiki ?http://fr.wikipedia.org/wiki/Kinkeliba)

    Dis moi, l'ha de ciste que tu as recu en cadeau de Sylvie, te souviens tu si c'était à partir de fleurs sèches ou fraiches ? Cela m'interesse.

    Posté par Isy le 28 février 2013 à 16:17
  • Cela doit être sympa de pouvoir faire ses hydrolats avec les plantes qui poussent autour de toi.
    Ton essai avec ces jeunes noix de coco semble très concluant. Même si tu n'as jamais eu l'occasion de goûter un jeune coco sur le terrain, tu en as au moins une petite idée maintenant.

    Ah, une noix de coco, c'est simple mais ça peut faire rêver..

    Merci Isy pour cet article ; tu devrais venir plus souvent

    Posté par Catherine le 28 février 2013 à 19:50
  • Je ne sais pas comment tu fais pour faire cet hydrolat : moi dès que je vois de la chair de coco... faut que je la mange :p
    Merci pour ce tuto !

    Posté par Pomme Cannelle le 01 mars 2013 à 19:49
  • Je fais mes hydrolats avec un alambic en cuivre à colonne achete chez Maritas,il est de 3litres,http://www.maritas.es/ ,je l ai depuis deux ans ,c est mon mari qui l a choisi apres des recherches multiples.il est super,je distille le printemps venu pas mal de plantes mediteranneenes:thym,romarin,lavande et ciste de montpellier Ysi j utilise les rameaux ,il vaut mieux comme beaucoup de ces plantes le ramasser au printemps ,l été il grille mais sent tres bon!! je le ramasse pres de chez moi (Narbonne) dans un massif tres aride.je testrai bien quand il sera en fleur l acacia,je n ai pas fait de bambou alors que j en ai plein dans mon jardin,je fais aussi menthe,verveine ....est ce que tu les utilises en interne?j ai aussi offert par Karine du blog Bioty passion (je l ai rencontre quand je suis allee en vacances sur sa belle ile!)un petit florentin ou essencier pour recueillir les HE ,mais vu mon petit alambic je n en ai que tres peu. je vous conseille d aller voir le blog d Helene
    www.mellimellow.com
    elle a entre autres un alambic en verre,de plus elle est tres douee en phytotherapie.

    je suis enchantée par ton article ,quelle imagination.

    Posté par sylvie le 02 mars 2013 à 13:47
  • Catherine, merci pour ton accueil. Tu as raison, l'ha de coco me donne une ptite idée de la vraie saveur.... manque plus que la mer bleue et les cocotiers.... il faisait moins 8 ce matin, je reve de cocotiers et de soleil (Isy rêveuse)

    Pomme Cannelle : j'avoue honteusement avoir gouté la chair d'une des noix avant de les distiller pour voir et par gourmandise....donc tu vois je n'ai pu résister....

    Sylvie, merci pour ta réponse... Quelle chance d'habiter le sud où tu peux cueillir les plantes fraiches. J'habite le sud ouest donc un peu trop froid pour avoir ce genre de plantes comme la ciste.
    Pour répondre à ta question, je n'utilise pas les ha en interne. Je sais que c'est possible mais j'avoue que je n'y pense pas. Et toi, le fais tu ?
    Merci pour le lien pour le site, j'irai faire un tour.

    Je viens de distiller ce matin du "lemongrass" et l'odeur est superbe. Cela fait partie des plantes qui lutte contre la transpiration excessive. Donc, je compte l'utiliser pour un deo pour voir.

    Posté par Isy le 02 mars 2013 à 15:33
  • Sylvie, je viens de voir ton alambic en cuivre ainsi que celui en verre d'Helène (Melli Mellow), ce sont de véritables bijoux....

    et j'ai aussi lu avec interet son post sur le livre : "Hydrosols: The Next Aromatherapy"
    http://www.mellimellow.com/2011/08/20/mon-nouveau-livre-de-chevet/

    Merci pour le partage.

    Posté par Isy le 02 mars 2013 à 16:19
  • Oh Isy, les deux hydrolats de pomme et de coco sentent encore si bon. Je n'ai aucune envie de les mettre en cosmétique, je pense les vaporiser en avant-soin.

    Le livre de Susan Catty est de loin le plus complet sur l'utilisation des HA en interne. Les indications sont celles des plantes dont elles sont issues, ce qui est quand même gênant parce que la distillation donne un extrait de plante et nn un totum de la plante.

    Ce n'est que chez Christian Nugier que l'on a quelques informations sur la composition de ses HA, Il les fait analyser comme on le fait pour les HE, c'est la seule façon à mon avis de savoir ce que l'on ingurgite dans un HA.
    Il faudrait faire cela tout aussi systématiquement que l'on fait des certificats d'analyses des HE pour savoir ce qu'il y a exactement dedans.

    Sylvie tu nous fais rêver aussi. Je publie très bientôt pour la fête des femmes ce que j'ai fait avec ton HA de ciste.

    Bravo les filles, j'adore vos expériences!

    Posté par michele le 02 mars 2013 à 21:58
  • "et nn un totum de la plante"
    Mis pour "et NON un totum de la plante".

    Je mets le lien vers le jardin des Nielles et ses senteurs de Nugier. Je ne le vois plus, on peut acheter ses produits chez Simples pluriel :

    http://www.simplespluriel.com/produits.php

    Posté par michele le 02 mars 2013 à 22:02
  • quel bel hydrolat ! tu as bien de fait de poster, même deux ans plus tard, j'ai eu la joie de te lire.

    Posté par Nepenthes le 03 mars 2013 à 12:16
  • ho Isy de l hydrolat de lemongrass !tu as pris les fruits evidemment.
    j utilise parfois les hydrolats en interne,par exemple le romarin pour une cure de printemps ,j en ai ramassé hier qui était en fleur.je mets une c à soupe pour un litre d eau.la carotte aussi doit etre benefique.je garde les hydrolats au refrigerateur et ça prend de la place.si tu veux on pourra faire des echanges...ton hydrolat de noix de coco doit sentir bien bon ! ça sent les iles ou il fait chaud et surtout qui dépaysent.bises

    Posté par sylvie le 04 mars 2013 à 19:06
  • Bonjour Isy,

    Je n'avais pas imaginé aller au delà de mes infusions et autres macérations, cette approche me séduit.
    Je ne dispose pas de grande quantité de matière première dans mon jardin, quelques fleurs de jasmin , pétales de rose ou fleurs de citronnier tout au plus, mais la campagne environnante et généreuse alors, pourquoi pas. Je vais lire et relire cet article est ses liens et attendre l'explosion de la nature. Cela ne saurait tarder. Merci beaucoup pour cet article très intéressant

    Posté par annabulles le 05 mars 2013 à 11:12
  • @Annabulles,
    Jasmin, rose, citronnier : tu habites dans le jardin d'Eden???? C'est le rêve de pas mal de cosméteuse d'être entourée par ces plantes.Merci pour ta com.

    Posté par Isy le 05 mars 2013 à 11:27
  • Isy,

    Je viens de lire le mail que tu m'as envoyé et je recopie ci-dessous ton commentaire sans ton adresse mail :

    "@Michèle : Merci pour le retour sur ces deux ha. Ils sont partis comme des ptits pains donc je doute qu'il m'en reste. Ce qui fait que j’apprécie grandement de savoir qu'ils n'ont pas bougé.

    @ Nepenthes : Merci pour ton compliment.

    @ Sylvie, le lemongrass je l'ai trouvé à Grand Frais. Il était conditionné comme sur la photo ci-dessous :
    http://sanghitradexpo.com/sangi/lemongrass.php

    D'habitude, le lemongrass que je trouve est tout sec. Or celui ci était coupé de peu donc j'ai sauté dessus à pied joint. J'en ai acheté deux paquets (3,54euros les 2, une fortune lol) et je me suis empressée de les "hydrolater".Je suis fan de l'odeur (pointe citronnée) car cela sent l'été. "

    Posté par michele le 05 mars 2013 à 12:48
  • Isy peux-tu nous développer un peu comment tu procèdes pour nettoyer ton alambic? Il me semble que c'est un point important pour garder la propreté et éviter la contamination des hydrolats.

    Savez-vous si certains matériaux sont préférables à d'autres? Cuivre, alu, inox?
    J'ai un faible pour le verre moi

    Posté par michele le 05 mars 2013 à 13:18
  • @Michèle :
    Mon alambic est en inox donc je le rince soigneusement et le laisse sécher la tête en bas.

    Posté par Isy le 05 mars 2013 à 13:44
  • moi aussi le verre me tentait mais dégourdie comme je suis je l aurais cassé donc :cuivre,et je suis tres satifaite.avec le printemps qui pointe le bout de son nez distiller des plantes est tres agreable:la maison embaume ,tout revit.

    Posté par sylvie le 05 mars 2013 à 14:46
  • Isy, sais tu que ton hydrolat me laisse encore son goût de la belle et chaleureuse façon
    J'ai adoré recevoir ces petites bouteilles colorées et m'en imprégner de leurs nectars
    J'ai bu l'hydrolat de coco Isy, et sans honte tant cela m'a fait vibrer
    Merci encore pour ces précieux breuvages et rien que le souvenir me met encore l'eau à la bouche
    Kayacaramel, se débrouille aussi fort amoureusement avec ses hydrolats, c'est le blog Lilibubbles dream
    Ce sont des façons que je vous envie

    Posté par mlk le 07 mars 2013 à 10:18
  • Mlk, je suis touchée par le compliment et ravie de voir que mes "ptites bouteilles" ont fait leurs effets.
    Je suis allée voir le site de Kayacaramel que j'ai découvert grâce à toi. Et je vois avec joie que je ne suis pas la seule à être prise de "distillite aigue"lol.

    Posté par Isy le 11 mars 2013 à 16:43
  • merci Isy

    avec du retard je te remercie Isy pour ce partage , un très bon article bien interessant
    tu me tentes avec le coco mais je dois d'abord trouvé une Coco fraiche
    bonne journée ensoleillé et gros bisouuuuuus

    Posté par sonya le 26 mars 2013 à 12:13

Commenter l'article