Savon Kanda&Rando : Savon tigré au liseré rouge

Savonnerie

Par atelierdemichele

              Quand j'ai vu la création Tiger stripe d'Elle06 avec un lien vers ce type de savons tigrés, j'ai adoré cet effet visuel. De lien en lien, je suis tombée sur l'un d'entre eux avec un liseré rose qui m'a fait penser aux tableaux de mes amis Christine et Kanda.

Styles différents mais tous deux véritables artistes peintres.

 

Elle (Rando) est douce, délicate, effacée mais son sourire et ses yeux dégagent parfois une gaieté insoupçonnée qui se lit dans ses couleurs de prédilection.
Lui (Kanda) ne peint qu'en noir et blanc, il est sombre, ombrageux mais rieur malgré tout.

La galerie Imaginéo a eu la belle idée de réunir leurs tableaux dans une exposition joliment nommée "Kanda et Rando. Dialogue".

Je sais c'est toujours à Paris qu'il y a tout...
Courez-y, rincez vous l'oeil et aérez votre CB autrement qu'avec des ingrédients pour cosméteuses accros!

 

 

 

DSC05578

 

 

                La technique pour fabriquer le savon est simplissime. Il faut une formule claire qui ne trace pas trop vite et laisse le temps de couler alternativement le blanc et le noir (pour Kanda) en une ligne légèrement latérale par rapport au centre du moule rectangulaire.

En arrivant à la fin, j'ai coulé ma pâte rouge (pour Rando) et terminé avec l'alternance blanc et noir.

Voici le lien chez Amy Warden qui démontre parfaitement comment faire.

 

Formule du savon Kanda&Rando

35.50% huile d'arachide
25% huile de coco bio
25% saindoux
9.5% blanc de boeuf
5% huile de ricin bio

Eau et soude pour un surgras de 7%
Soie tussah, charbon de bambou, mica rouge rubis, EPP concentré

 

                   Pour une formule végétale blanche qui mousse, soit dure et trace doucement, il suffit de remplacer les graisses animales par des beurres durs clairs (mowrah, palme, karité raffiné, beurre de mangue ...).

J'évite karité brut et cacao qui donnent un savon beige clair plutôt que blanc.

Ma formule de savon sans palme est curieuse car je voulais terminer la pochette de blanc de boeuf qui faisait exactement 95g. J'ai ajusté avec les autres huiles.

 

 

DSC05577

DSC05580

 

             

             Sur la photo on peut voir les lignes très minces du bas du savon réalisées à la trace fine. La pâte épaissit au fur et à mesure des manipulations et l'on voit vers le haut les bandes plus larges liées à la trace épaissie. Tout est question de doigté...

Partie pour faire la saponification à la main, j'ai dû mixer sans débuller tant j'étais pressée de débuter les zébrures avant une trace trop franche. Je ne vous mets donc pas la possibilité de voir les photos en grand, elles montrent une surface peu lisse et bulleuse très visible quand même.

Tout cela est fort regrettable pour ma réputation de fille douée ^_^

 

 

DSC05575

Découpe transversale

 

        J'adore cette méthode! Et vous?

             


Autour du chaudron

    Michèle, c'est incontestable tu es douée.
    De vrais oeuvres d'art. Essaye t on même de se laver ? !

    Posté par MariaTé le 08 avril 2013 à 13:25
  • Tu es une fille douée, très douée.
    Ah j'adore les savons. J'adore ce savon, je le trouve vivifiant ! La trace fine, ce n'est pas évident : ne risque-t-on pas de ne pas avoir de trace du tout ? (mes interrogations peuvent paraître parfois idiotes )

    Merci pour le lien vers la galerie, j'ai adoré, avec toutefois une préférence pour les belles couleurs de Rando, mais j'aime beaucoup également les tableaux de Kanda dont je ressens à la fois la force et la délicatesse.

    Posté par gingembre le 08 avril 2013 à 13:37
  • Superbe savon! J'adore la touche rouge.
    Merci Michèle de nous faire découvrir les œuvres de tes amis.

    Posté par Loulou le 08 avril 2013 à 14:56
  • Il est magnifique ton Tiger avec ses rayures noires. J'adore ces trois couleurs dans un savon et obtenir un beau rouge qui ne tâche pas c'est une prouesse!
    Cette technique est vraiment gratifiante dès lors que l'on a une trace fine.
    Je n'ai rien contre les gras animaux dans les savons, ils donnent une crémosité toute particulière, je trouve. Même si du coup, je ne peux pas les offrir à tout le monde! Il faut que j'essaye le blanc de boeuf...
    Je suis comme toi, j'ai craqué devant celle belle galerie et j'en ai fait un! Mais sans rouge...

    Posté par Fine le 08 avril 2013 à 18:30
  • Michele, très réussi ton marbrage et très jolis savons. Bravo !

    Personnellement, plutôt que le mixeur, j'utilise la maryse avant la trace pour éviter les bulles dans la pâte à savon.

    Oui, c'est une technique de marbrage qui me plaît beaucoup.

    Posté par Colchique le 08 avril 2013 à 20:12
  • Vraiment très joli ton savon Michèle!
    Il faudra que j'essaie cette technique qui n'a pas l'air très compliquée et le rendu est superbe.
    Ce sera mon prochain essai!

    Posté par Lippia le 09 avril 2013 à 07:42
  • Ce n'est pas le type de savon que je préfère, je crois que c'est la couleur noire qui ne me convient pas.
    Cependant, j'admire la technique appliquée, tu l'as très bien réussie Michèle.
    Je verrais bien un même savon avec d'autres couleurs plus claires pour ma part ; il faudra que je teste la technique, c'est tentant.

    Merci pour cette recette et pour ces liens Michèle.

    Posté par Catherine le 09 avril 2013 à 08:21
  • J'aime beaucoup beaucoup ton marbré excentré avec sa pointe de rouge qui dynamise l'ensemble. Très classe ! Mais dis-moi, le charbon ne dégorge pas au lavage ? J'ai ce problème avec l'oxyde noir, la mousse grise sous la douche ne sied point à mes garçons

    Posté par FD le 09 avril 2013 à 09:11
  • Je retiens ton mélange de gras animaux, je n'ai jamais testé les deux ensemble.
    J'ai du mal à avoir une trace fine, j'ai la malédiction de la TRACE, alors, les marbrages .....

    Mais si, mais si, tu es douée, ma belle, même bulleuse ;o)

    Posté par chabou le 09 avril 2013 à 09:18
  • Ce clin d'oeil me touche beaucoup Michèle, quelle magnifique composition tout en élégance,
    qui te ressemble tant.
    Je n'oserai me baigner avec...
    Mille Grazie

    Posté par Wallis le 09 avril 2013 à 10:15
  • Très beau ton savon! J'adore la touche rouge.

    Posté par Natalia le 09 avril 2013 à 12:19
  • Michèle, tu titilles mon virus de savonnite aigue qui ne demande que de reprendre du service. Ce savon est superbe. Tentatrice!!!

    Posté par Isy le 09 avril 2013 à 15:54
  • Tu m'inspires Michèle
    Ton savon m'inspire, bien +++ que le P3R
    Rando et Kanda m'inspirent, tant de talent et de créativité, c'est magique

    Le visuel de ton savon en triptyque de couleurs, j'adore vraiment.
    Et je note précieusement que le cacao favorise un savon beige clair et non pas blanc.
    Car mon graal du moment est un savon blanc, mais c'est compliqué sans certains macérâts, infusions et HE.

    Alors tu penses que ta méthode m'inspire, d'autant que je ne l'ai encore jamais réalisée.
    La découpe transversale est vraiment superbe.
    Et je confirme que tu es très douée +++
    Bravo tout plein et merci pour ce superbe partage

    Posté par emadra le 09 avril 2013 à 21:48
  • superbe Michèle,

    Ton talent et ton inspiration n'a pas de limite. Tu réussis tout ce que tu touches. J'ai essayé cette méthode, le résultat a été décevant. Mais c'est vrai que avoir une trace fine n'est pas toujours facile, et la crainte que le savon se déphase pousse à aller trop loin. Il me faudra ré-essayer .
    Tes recettes précédentes sont superbes et donne envie de bénéficier d'une formation privée pour maîtriser les subtilités de cet émulsifiant aux qualités intéressantes pour une peau qui a bien vécu.
    Bises

    Posté par annabulles le 10 avril 2013 à 08:57
  • - Annabulles, tu me flattes, tu me flattes
    Il te faudrait peut-être une formule moins riche en karité pour que la trace arrive plus lentement? Je sais que tu en mets souvent.

    C'est une méthode si simple qu'il faut évidemment ré-essayer!

    - Emadra, tu devrais aimer cette méthode dans un camaïeu de beiges : une partie SANS rien et une partie avec tous tes macérats et autres HA pour faire un beige que tu réussis si bien.

    Et voilà!

    - Isy
    Allez au boulot. A quand ta prochaine publication de savon ici?
    Je racole grave là..

    - Natalia
    Merci. Le rouge de ce mica marche très bien et ne bave pas lors de l'utilisation du savon, c'est heureux.

    - Wallis, à quoi cela servirait que je vous fabrique un savon si tu ne l'utilises pas
    C'est vivant un savon, comme tes tableaux, il faut que ça serve.
    Bisous!

    - Chabou,
    La trace c'est le stress total parfois.
    Tu es gentille, hein car ils sont un peu marqués ces savons. J'ai eu honte de les montrer en gros plan.

    - FD, le charbon de bambou est le must pour ne pas avoir de coloration de la mousse.
    Il faut vraiment celui de bambou car les autres poudres de charbon dégorgent.

    Cette poudre de charbon de bambou m'a été offerte par Isy qui a donné son fournisseur dans ce message.
    Je n'utilise plus que celui là pour le noir en savonnerie :
    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2011/04/25/20965557.html

    En plus c'est une poudre quasi micronisée qui ne se sent pas du tout, elle ne forme pas de grain dans le savon.


    - Catherine,
    Oui tu préfères les savons plus neutres. Je pense que cette technique se prêterait tout à fait à des tonalités plus douces comme celui d'Elle06 qui m'a inspirée.

    Même avec une argile rose ou verte le résultat devrait être très sympa et plus dans tes goûts je pense.

    - Lippia, si tu essaies, j'espère que tu viendras nous en montrer le résultat. Tu nous dois bien ça après le poisson d'avril


    - Colchique, cette méthode se prêterait bien à ton goût des coloris en savonnerie. Dès fois je mets ma patience au rebut, du coup il y a des bulles

    - Aah Fine, il drôlement joli le tien!
    Quels colorants as-tu utilisés?
    Quand viens-tu nous parler d'un de tes savons ici, histoire de faire plaisir à Yulaan qui les adore?


    - Loulou,
    Je t'avoue que c'est un genre de mystère pour moi que de cotoyer de véritables artistes peintres. Des vrais qui vivent de ça.

    Mais je ne leur dis pas que je les trouve mystérieux quand même parce qu'ils ont l'air normaux (Christine ne lis pas ça!).

    - Gingembre, la trace fine doit se prévoir dès le départ avec une formule peu riche en gras durcisseurs (25/30% maximum) que sont surtout le karité.

    Je trouve que la palme, les gras animaux, le cacao qui sont aussi des gras durcisseurs n'accélèrent pas tant la trace que cela.
    C'est le karité le plus délicat à manier pour moi sauf si tu triches en lui associant des ralentisseurs de trace comme les huiles riches en omégas 3 et 6 (tournesol, colza...)

    Il faut vraiment réfléchir à la formule quand on veut faire un savon avec beaucoup de manipulations à la trace.

    Merci pour Christine Rando et Kanda.

    - Maria Té, quelle que soit la beauté du savon, il faut l'utiliser
    C'est ma façon de rendre hommage à leur auteur.

    Posté par michele le 12 avril 2013 à 10:32
  • Ton savon est superbe!!!tu donnes des envies.la methode parait simple ,parait seulement;.j ai du charbon actif de chez Zinette convient il ?
    Merci Michèle de nous faire rever,avancer et savonner .j ai un fond de saindoux qui ne demande qu à etre transformé.

    Posté par sylvie le 12 avril 2013 à 13:33
  • La classe cette ligne rouge au milieu !!
    J'ai expérimenté il y a très peu de temps aussi la méthode "tiger stripes" ^^Que c'est bon la sapothérapie...

    Posté par Sealeha le 13 avril 2013 à 18:06
  • J'aime beaucoup ce savon spectaculairement graphique: ma rencontre fortuite d'un tigre et d'une cerise? D'où vient ton mica rouge rubis? Tu as dû en mettre beaucoup car je n'arrive pas à obtenir des couleurs si vives avec les micas que je dois probablement sous-doser.

    Et merci pour tous ces liens, ceux de tes amis créateurs et ceux des savons; c'est toujours très inspirant.

    Posté par venezia le 13 avril 2013 à 23:12
  • Où ai-je la tête? je voulais dire "la" et non "ma" rencontre fortuite…

    Posté par venezia le 13 avril 2013 à 23:13
  • - Venezia,

    Entre tigre et cerise, tu fais le grand écart. Mon mica rouge rubis est superbe et ne déteint pas.
    Il vient de chez Secrets cosmétiques, fournisseur trop discret :
    http://secrets-cosmetiques.com/boutique/18-micas-et-pigments

    Je n'ai aucune idée de la quantité que j'ai mise par contre. Certains micas ne marchent pas du tout face à la soude s'ils contiennent trop peu d'oxydes, je ne pense pas que ce soit une question de %.
    Par exemple, leurs micas jaune et rose fuschia ne fonctionnent pas dans le savon, ils pâlissent très vite.

    Le rose fuschia marche parfaitement bien en émulsions, C'est celui qui a donné le joli rose pâle que j'ai adoré dans ce beurre corporel :
    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2013/01/15/26136671.html

    J'y avais acheté des pots très bien également.


    - Sealeha, je vois que tu n'arrêtes pas!

    - Sylvie, je ne connais pas le charbon de Zinette, il faudrait l'essayer car mes charbons en poudre pharmaceutiques dégorgaient un peu au savonnage.
    Cela ne dérange pas tout le monde, je pense que tu devrais en faire un pour voir.

    Zinette m'a offert un savon marbré avec du noir peut-être fait avec son charbon.
    Je n'ai pas le souvenir d'avoir été particulièrement incommodée par la mousse grise.

    Posté par michele le 14 avril 2013 à 22:11
  • merci pour ces précisions Michèle, je file voir.

    Posté par venezia le 15 avril 2013 à 21:38

Commenter l'article