Coeur d'onguent

Soins du corps

Par atelierdemichele

        Difficile de l'appeler baume car il contient de l'eau.
Dommage de l'appeler crème car il contient 25% de beurre de karité.
Je l'ai appelé coeur d'onguent. Il se veut réparateur, nourrissant et un peu hydratant quand même.

       L'onguent est formulé avec du coeur de crème, émulsifiant que Magic Emadra nous a donné envie d'avoir absolument grâce à sa coquette formule de sérum H+.

J'ai voulu le mettre un peu à l'épreuve en :
- en procédant à une fabrication en one-pot
- utilisant beaucoup de beurre végétal: 25% de beurre de karité comme unique phase huileuse
- en restant pourtant raisonnable sur la quantité d'émulsifiant nécessaire : 5% soit le minimum recommandé par Aromazone.

 

DSC06498
Sept jours après la fabrication, c'est un beau beurre assez ferme

 

      J'ai utilisé le minimum d'ingrédients pour ne pas tenter le diable : glycérine, allantoïne comme seuls actifs.

Pas d'hydrolats, pas d'autre gélifiant que mon duo fétiche (xanthane et carraghénanes) introduit à l'aide du gel d'aloé maison dont je vous parle à longueur de messages. Cette fois, je l'ai fabriqué avec du jus d'aloé ferox.

La différence d'avec l'aloé véra est qu'il est issu de cueillette sauvage en Afrique du Sud, le liquide est plus épais alors qu'il ne contient rien d'autre que du jus de feuilles et de l'acide citrique.

Gel d'aloé ferox maison
. 98.4g jus d'aloé ferox bio
. 0.5g gomme xanthane
. 0.5g gomme carraghénane
. 0.6g Ecogard

 

        Le coeur d'onguent est donc un soin réparateur, adoucissant, anti-irritant, cicatrisant, hydratant, légèrement kératolytique grâce à la seule allantoïne végétale (Les utiles de Zinette).
Elle est mise à hauteur de 1%, dose maximale généralement recommandée.

L'onguent est destiné aux zones du corps qui ont besoin d'être nourries, cicatrisées, lissées et adoucies même ponctuellement.
Pour majorer l'action cicatrisante et anti-inflammatoire, on pourrait y mettre du D panthénol à hauteur de 5%. Je regrette de n'y avoir pas pensé lors de l'écriture de la formule.

Les mains abîmées peuvent largement en profiter puisque l'allantoïne supprime les rugosités. Elle peut donc être utile sur les zones spécifiques que sont les genoux, les coudes...

Je trouve l'action kératolytique plus douce que celle de l'urée à forte dose.
Cela permet de l'utiliser sur les peaux sensibles dès lors qu'elles tolèrent l'aloé véra/ferox, seul ingrédient de la formule qui pourrait s'avérer irritant.

On peut évidemment baisser le taux d'HE à 0.2/0.3% en cas de peau particulièrement sensible voire les éviter.

 

DSC06496
Trois jours après fabrication

 

        Mon mélange d'huiles essentielles bios est très doux. Il possède une action antiseptique, calmante, anti-allergique, cicatrisante, anti-inflammatoire, anti-irritante...
Il contient 3 HE que l'on peut utiliser chez les enfants sans problème particulier en respectant une dose adaptée à leur âge.
Dans le coeur d'onguent, j'en ai incorporé 1% soit 30 gouttes pour 100g d'émulsion.

. 15 gouttes Lavande fine 1400m (Lavandes et Cie)
. 10 gouttes Mandarine distillée bio (Florame)
. 5 gouttes Camomille noble bio (Puressentielles)
Pour 100g d'émulsion

      

Formule du "Coeur d'onguent" 

- Phase A

33% Eau de source Rosée de la Reine
1% Allantoïne végétale

- Phase B

30% Gel d'aloé ferox maison
25% Beurre de karité du Bénin
5% Coeur de crème (Aromazone)
4.4% Glycérine végétale bio

- Phase C

1% Huiles essentielles bios
0.6% Ecogard

Eau perdue au chauffage ajustée et pH rectifié à l'acide lactique si besoin

 

DSC06492
La texture encore souple en fin de fabrication

 

Formule générale d'un coeur d'onguent en one-pot
5% émulsifiant Coeur de crème, 25% beurre de karité, 30% gel d'aloé ou 0.3% gomme xanthane/carraghénane à parts égales, 5% glycérine, conservateur, eau, hydrolats, actifs, HE q.s.p. 100%

 

Mode opératoire

- Phase A

L'allantoïne est plus dispersible dans l'eau à chaud.
Peser les deux ingrédients dans un bécher désinfecté. Porter cette phase à 50°C dans un bain-marie chaud et bien mélanger jusqu'à disperser la poudre.
Le mélange doit être limpide.

- Phase B

Peser tous les ingrédients dans un bécher désinfecté.
Ajouter la phase A sans attendre qu'elle refroidisse.
Porter au bain marie chaud en mélangeant continuellement à la cuillère magique jusqu'à fonte totale de tous les ingrédients.
Mixer à l'électrique à 75°C pendant 5 bonnes minutes.
Faire refroidir en mélangeant continuellement jusqu'à 35°C à l'aide d'une spatule en silicone souple.

- Phase C

Ajouter les ingrédients un à un en mélangeant bien entre chaque ajout. A ce stade, je reprends très brièvement le mixer électrique pour bien disperser le conservateur et les HE.
Ajuster l'eau perdue au chauffage et bien mélanger à nouveau.
Mesurer le pH et rectifier si besoin à l'acide lactique.

 

            Le coeur de crème présente la particularité d'épaissir dans les jours qui suivent la fabrication.
Selon la fiche technique d'Aromazone fort bien faite comme d'habitude, il est indiqué :

"Pour formuler des baumes aux textures mousseuses, utilisez un beurre à hauteur de 25 à 30% en tant qu'unique phase grasse. Laissez reposer votre préparation 24 h pour que la texture mousseuse se développe"

C'est donc ce que je voulais faire en n'utilisant que du beurre de karité à hauteur de 25% comme seule phase grasse même si je ne suis pas très fan des textures mousse.
Juste après la fabrication, la crème est lisse, brillante et coule bien dans les tubes et les pots. Elle est restée bien lisse heureusement mais a considérablement épaissi en 48h pour ne plus bouger ensuite.

Vous souvenez vous de mes recherches pour obtenir un beurre corporel type The body shop nommé Laboutik Ducor?
Après quelques jours, le coeur d'onguent donne une texture beurrée à la surface assez ferme, exactement comme ceux au karité de cette marque.

 

            La pénétration est aisée, ne laisse aucun résidu gras ou lourd malgré les 25% de karité. Tout comme les beurres corporels cités ci dessus, je radote.
Le toucher est sec et pourtant doux. Il conviendrait parfaitement à ceux qui n'aiment pas le gras mais dont la peau a besoin d'être nourrie.

Je pense que l'on peut encore améliorer la glissabilité grâce à un mélange de karité et d'huile de coco plus, soyons fous, un peu de veg'line que j'adore.
Peut-on monter à 30% de beurres avec seulement 5% de coeur de crème?
A tester absolument!

 

DSC06493
 Onguent  tout juste coulé


Autour du chaudron

    Merci Sylvie, ta synergie est superbe.

    Fraîche, dynamisante et en même temps assez féminine. J'avais reconnu le mood réunionnais (géranium bourbon, combawa)
    Je vais la garder!

    Posté par michele le 10 février 2016 à 09:38
  • Merci Michèle ,pour le compliment 😶
    Je trouve que le combawa donne un plus aux synergies ,un coup de frais bien reconnaissable.
    J ai aussi voulu une synergie apaisante quand je prends une douché le soir
    Bises 😀

    Posté par Sylvie le 10 février 2016 à 13:24
  • Je viens enfin à mon tour de décliner ce fameux cœur d'onguent qui patientait dans ma to do list depuis trop longtemps:

    Phase A:
    23% eau
    1% allantoïne

    Phase B:
    15% gel aloe vera
    15% lubrajel naturel maison (http://www.calybeauty.com/post/lubrajel-home-made.aspx)
    15% beurre de karité (moitié nilotica, moitié brut du Burkina)
    10% huile de coco vierge
    5% cœur de crème
    4,9% extrait HAG de calendula maison
    3% beurre de cacao

    Phase C:
    5% provitamine B5
    0,6% cosgard
    0,5% bisabolol végétal

    Je n'ai pas mis d'HE pour conserver le parfum délicieux de la noix de coco nuancé par celui du cacao.
    Je les ai remplacées par du bisabolol pour encore plus de soin.
    J'ai conditionné cet onguent dans des tubes alimentaires à remplir argentés pour lesquels j'ai fini par craquer; je trouvais que la texture s'y prêtait bien.
    J'attends demain que la texture ait épaissi mais j'ai oint mes mains avec le fond du bêcher et je suis déjà conquise par son côté très nourrissant sans résidu gras ainsi que par son toucher poudré.

    Merci Michèle pour cette belle formule.

    Posté par zazalismartagon le 18 novembre 2017 à 20:31
  • J'ai oublié les 2% d'huile de ricin dans ma formule ci-dessus, désolée.

    Posté par zazalismartagon le 18 novembre 2017 à 21:23
  • Aah merci Zazalismartagon, j'aime beaucoup ces déclinaisons personnelles.
    Je remets ici le lien vers le lubrajel maison de Calybeauty car celui de ton commentaire est cassé:
    http://www.calybeauty.com/post/lubrajel-home-made.aspx

    C'est la saison de ces soins cocoon et je suis ravie que tu remettes cette formule en avant tant je l'avais aimée.

    Ta version doit être super hydratante avec les actifs que tu y as mis. J'aime beaucoup.
    Une photo peut-être?

    Posté par michele le 22 novembre 2017 à 09:35
  • Michèle je parviens à faire fonctionner le lien que j'ai inséré mais mieux vaut deux fois car cet ingrédient simple à confectionner soi-même est vraiment épatant et multifonctionnel.

    Alors oui cette version est super hydratante mais un peu trop fluide à mon goût.
    J'avais envie d'une texture bien "pommadée" comme la tienne alors j'ai reformulé ainsi:

    Phase A
    -22% beurre de karité brut bio
    -3% huile de coco odorante bio
    -3% huile de ricin bio
    -2% beurre de cacao cru bio
    -5% émulsifiant cœur de crème
    -1% cire de sumac

    Phase B
    -15% gel d'aloe férox bio
    -15% lubrajel HM
    -9% hydrolat de bambou HM
    -8,5% hydrolat achillée millefeuille HM
    -8,5% hydrolat consoude HM
    -1% allantoïne
    -1% amidon de riz bio Alkemilla qui est enrichi en macérat huileux de mauve et de camomille

    Ajouts à froid
    -5% de provitamine B5
    -0,6% cosgard
    -0,3% d'extrai pur de vanille bio (Dctr Valnet)
    -0,1% de teinture de benjoin HM

    Et cette fois la texture pommadée est bien là, youpi
    Elle me rappelle beaucoup celle de la crème de la petite boite bleue.
    Elle reste très hydratante mais plus nourrissante et filmogène que la précédente version sans aucun résident gras.

    Sur la photo la version 1 se trouve dans la cuillère en haut et cette version 2 sur la spatule en dessous:
    http://zupimages.net/up/17/47/ty77.jpg

    Posté par zazalismartagon le 26 novembre 2017 à 16:58
  • Tu es une distillatrice toi aussi Zaza? Tes hydrolats font rêver, je n'ai jamais vu d'hydrolat de consoude!

    Il faudrait que tu m'expliques ça!!! : "1% amidon de riz bio Alkemilla qui est enrichi en macérat huileux de mauve et de camomille"
    C'est quoi? Tu le fais toi même?

    Je te trouve très cachottière avec ces préparations que je découvre avec ravissement. Laquelle des deux versions préfères-tu pour l'action hydratante et protectrice?

    Le parfum de la seconde doit être délicieux.

    Posté par michele le 27 novembre 2017 à 22:20
  • Michèle oui, je distille avec bonheur depuis une bonne dizaine d'années; j'ai même réussi à récupérer quelques ml d'huiles essentielles d'agrumes et de lavande

    Concernant l'hydrolat de consoude, j'avoue que c'est une tentation à laquelle je n'ai pu résister. Le jardin foisonne de consoude dont je réalise du purin pour le plus grand bien de mes plantes alors pourquoi pas un hydrolat. J'en fait bien sûr aussi des macérats huileux et des extraits HAG mais ces 2 derniers à partir de racine alors que l'HA est réalisé avec les feuilles et les fleurs. En plus les feuilles de consoudes en beignets sont un régal gustatif.
    J'en distillerai de nouveau au printemps prochain, je pourrai t'en envoyer si tu as envie de tester

    L'amidon de riz Alkemilla je l'ai déniché grâce (ou à cause) de toi. Je ne connaissais pas la boutique Ecco Verde avant ton Baume Précieux... Et forcément je n'ai pas mis que la cire du Japon dans mon panier. J'y ai entre autre ajouté cet amidon de riz bio enrichi que j'ai croisé au détour du rayon promos: https://www.ecco-verde.fr/alkemilla/amidon-de-riz-bio
    Quand j'ai lu sa composition je n'ai pas pu résister.

    La version 2 correspond plus à ce que je souhaitais en terme de texture.
    Elle correspond tout à fait à l'usage que tu mentionnes à savoir les zones très sèches du corps.
    Elle est parfaite pour protéger et réparer les mains en cette saison froide et neigeuse.
    Pour une action encore plus filmogène (pour des mains qui sont souvent dehors) j'ajouterai de la lanoline.
    La version 1 a une texture plus aqueuse, plus gélifiée et plus fluide.
    Elle pénètre bien plus rapidement quand la version 2 se prête au massage.
    Elle n'en est cependant pas moins hydratante ni nourrissante.
    J'ai adoré l'utiliser en masque visage; malgré l'épaisseur conséquente de produit appliqué il ne restait qu'à peine des traces au bout de 15 mn.
    Je l'utilise toute la journée sur mes mains après le lavage.

    Posté par zazalismartagon le 28 novembre 2017 à 20:51
  • Michèle, je confirme pour le parfum

    Posté par zazalismartagon le 28 novembre 2017 à 21:21

Commenter l'article