Savon Miel - Lait de brebis pour petites filles

Soins des enfants

Par atelierdemichele

        Elles ont 9 et 5 ans. Elles ont la peau sèche. Que faire, quoi faire?
Du savon bien sûr!

         Un savon bourré d'huiles végétales douces avec du bon lait de brebis bien gras, de la soie et du miel.
Le lait de brebis se trouve en magasins bio. Il est vendu sous forme liquide ou en poudre.

 

DSC06370

           

           J'achète ou l'on m'offre parfois un litre de lait liquide un peu exceptionnel (brebis, chèvre, ânesse, jument) que je répartis en pochons d'environ 300g/ml mis à congeler.
300ml c'est le volume moyen que me donne le calculateur pour diluer la soude nécessaire à saponifier 1kg d'huiles.

Je les utilise tels quels au fur et à mesure et oh surprise, il arrive que lors de la décongélation de l'appareil, je retrouve un pochon de super lait tassé au fond d'un tiroir.
Ce fut le cas de ce lait de brebis aussitôt sacrifié sur l'autel de la saponification. 

Le lait de brebis est bien différent des autres laits animaux par sa richesse en matières grasses.
Il faut en être prévenu quand on le mélange à la soude car ses acides gras précipitent aussitôt. Il est utile de mixer un peu à l'électrique ou d'en incorporer une partie à la trace ou dans les huiles.

 

ANIMAL                MATIERES GRASSES (g/l)

Brebis                              70-75
Chèvre                             40-45
Vache                               35-40
Femme                                35
Jument                             10-15
Ânesse                             10-15

Source

 

DSC06371

         J'ai voulu une formule riche contenant certaines huiles végétales que j'adore saponifier.

Ces petites filles sont craquantes, adorables, bien différentes de mes deux ouragans tropicaux pour lesquels j'avais fait un savon sans palme, au miel de carotte qui ne les a pas adoucies.
Ce serait formidable non, de pouvoir laver les gens pas faciles avec du bon savon maison, histoire de leur modifier le caractère ^_^

La formule générale

- 25% huiles lauriques (coco, palmiste ou noyau de palme)
- 35% huiles durcissantes et beurres crémeux (palme, cacao, karité)
- 40% huiles douces, traitantes, stabilisantes de mousse (son de riz, ricin, colza, olive)

Attention, j'ai trouvé la trace un peu rapide, il a fallu couler rapidement.

Si l'on n'a que les 3 huiles basiques, cela donne :

- 25% coco
- 35% palme
- 40% olive
Soit le meilleur et le plus simple de mes savons que l'on peut enrichir ou pas.

Autre savon au lait de brebis : Chez Tokaya

 

DSC06372

 

               Le savon a été réparti en moules individuels de formes enfantines pour leur faire plaisir. Je n'ai photographié que ceux-ci destinés à leur mère qui a le droit elle aussi de goûter aux savons faits maison.

Je les ai isolés dans le four éteint et ils ont connu une phase de gel énorme qui les a d'autant plus foncés que ma formule contient du colza jaune, du karité, du cacao...

La mousse est assez fine, peu bulleuse mais dense comme une crème.
Je sais qu'elles vont jouer avec.

 

Formule du savon Lait-miel-karité pour petites filles

20% huile de palme bio
15% huile de coprah bio
10% huile de noyau de palme du Bénin
10% beurre de cacao bio
10% huile de son de riz indienne (merci Mlk)
10% huile d'olive bio
10% huile de ricin bio
10% huile de colza bio
5% beurre de karité du Bénin

Lait de brebis bio et soude pour un surgras de 7%
Soie tussah, vit E, miel de printemps bio

 

Pas de parfum

Mais il a une indéfinissable odeur de lait caramel ou lait vanille certainement dû à la phase de gel intense. C'est un parfum qui s'apparente quasiment à un goût et qui me plaît beaucoup.

J'aurais voulu le faire exprès que je n'aurais pas pu...

 

DSC06369

Moule fleurs et abeilles Milky way molds (MWM) chez les utiles de Zinette

 

 


Autour du chaudron

    Je comprends maintenant pourquoi je préfère, et de loin, les yaourts aux lait de brebis! Ils sont plus grassouillets que les autres.
    Tu ne penses pas que le miel contribue à booster la phase de gel?
    En tout cas, ils sont drôlement jolis (j'ai prévu depuis longtemps de m'offrir ces moules un de ces quatre).
    Si j'ai bien lu, tu as mixé le mélange soude-lait avant de l'incorporer aux huiles?

    Posté par venezia le 11 février 2015 à 10:31
  • Venezia,

    Je voulais mettre ce tableau comparatif car je le trouve intéressant en savonnerie.

    Le miel mais aussi le lait ont participé à l'augmentation de la température dans les moules et ont boosté la phase de gel. Ces savons ont été fabriqués en septembre, je ne sais plus quelle température il faisait mais certainement assez doux, ce qui augmente aussi ce phénomène je pense.

    Ce moule est un Milky Way, la marque de ceux qui te causent tant de soucis au démoulage. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi Mlk, Miss Ed et toi avez du mal avec ces moules que je trouve parfaits pour ma part.

    Je laisse le savon durcir entre 36 et 48h dans les moules, une nuit au congélo et ça se démoule tout seul après un temps d'attente d'à peine 5 minutes à la sortie.

    Est-ce une question de formules?
    J'utilise souvent un minimum de 30% de gras durcisseurs (palme, karité, cacao) hors coco et je ne sais si c'est cela qui aide.
    Je mets rarement des infusions, rarement des teintures etc. qui peuvent ramollir transitoirement les pâtes.

    As-tu tenté une formule simplissime du genre 30% coco, 30% palme, 40% olive sans aucun ajout pour voir?

    C'est un vrai mystère

    Posté par michele le 11 février 2015 à 13:10
  • Je n'avais jamais pensé à un savon qui lave les défauts.... si tu trouves la composition, tu vas faire fortune, car il va y avoir un paquet de demandes!!
    Les enfants, ça dure tellement peu de temps, que finalement les défauts ne sont pas si graves je trouve. C'est chez les adultes qu'il faudrait ce savon, et bien nettoyant, avec le la pierre de lave incrustée pour les plus sales!

    Ta recette est superbe! Quel beau mélange de plein de bonnes choses! Je trouve que l'huile palme et palmiste accélèrent beaucoup la trace en effet, mais ils apportent tellement d’onctuosité que pour des savons unis ça vaut le coup de les utiliser.
    10% de ricin, est-ce que la savons ne reste pas trop mou? Pourquoi autant (si tu peux m'expliquer...) J'avais en tête d'avoir lu sur ce blog que l huile de ricin, c est bien, mais mas trop non plus. je n'en mets donc jamais plus de 5%, et peut être que je passe à côté de quelque chose de super!

    Et enfin, faut -il favoriser ou non le gel pour les savons chèvre-miel? Dans mon cas, j'ai fait deux fois, et j'ai gelé deux fois. J'ai eu des ronds au milieu, car mon gel n'était pas complet. Pourtant, mes savons étaient au four, sur étuve, à 35 degrés. J'aimerais bien éviter ces ronds! soit avoir un gel complet, soit pas de gel du tout.
    Dans mon avant-dernier dernier savon au lait de chèvre, sans miel pour que ça chauffe moins, j'ai donc décidé de le mettre au frigo et non au four. J’aimerais tant avoir le beau blanc de lait dans mon savon!! Mais peine perdue, j'ai quand même eu un rond de gel partiel au centre, et le savon est crème, pas blanc.

    Du coup je ne sais pas trop que faire... je précise que j'ai dissous ma soude doucement dans des glacons de lait (100% lait de chèvre, avec 38% de liquide), et que la lessive est blanche, et mon savon aussi avant le gel.

    Faut il travailler avec un discount élevé? Moins d'eau, c est moins de gel je crois, non?

    Enfin, si je ne mets pas 100% de lait de chèvre pour la lessive, mais plutôt 60% avec 40% d'eau, alors je n'ai pas le rond du gel, le savon reste plus régulier.

    Voià ma petite expérience, je serai heureuse de savoir ce que vous pensez de ces différentes options et quels choix vous faites pour travailler le lait de chèvre!

    Posté par Madame Propre le 11 février 2015 à 13:21
  • J'ai fais cette nuit un savon lait de brebis et miel un autre chèvre et miel.j'ai pas eu de phase de gel j'ai fais ma dissolution de soude dans un tiers d'eau je garde cette formule.
    Merci pour tes partages

    Posté par Blanche le 11 février 2015 à 14:43
  • Pour les milky way, cela m'arrive surtout pour les savons "camée", les gros. Au niveau de la tête, la partie la plus épaisse, donc j'en ai conclu que ça mettait longtemps à sécher, car j'incorpore dans mes formules suffisamment de gras durs; c'est une semaine à dix jurs en moyenne, et en laissant une journée au froid ! Pour les autres MW, deux ou trois jours , voire quatre suffisent.

    Posté par venezia le 11 février 2015 à 16:46
  • ai encore bataillé avec ces moules ma chère tentatrice, et j'admire presque jalouse...péché avoué...pardonné. Je dois avoir le caractère de tes 2 ouragans, et mon passage chez les corbeaux n'a rien arrangé... Le savon de ces époques n'avaient en rien la douceur des tiens. Pour le coup tu es une soeur sourire, Marie-Ange, la seule qui n'a jamais utilisé le savon pour nous laver de nos folies enfantines et ça c'est le paradis. Et le printemps des minots💞

    Posté par mlk le 11 février 2015 à 20:06
  • Michèle,que de douceur ,de tendresse gourmande dans ta formule riche et me semble t'il ,très complète,pour un savon destiné aux peaux fragiles de jeunes enfants.
    Il est bien tentant ce joli savon couleur caramel.
    J'ai un litre de lait de chèvre qui désespère que je lui trouve une destinée ( pas très fan du goût,je préfère de loin la douceur du lait de brebis) ,et ta jolie formule serait sans doute ce qu'il lui fait.
    Il ne me reste cependant plus d'huile de noyaux de palme,par quel autre huile puis- je la remplacer ?
    Merci pour ce superbe partage qui donne envie de se laver pour gommer nos défauts 💞

    Posté par Pénélope le 11 février 2015 à 20:42
  • je ne sais pas si, de vote côté, vous galérez, mais je dois m'y reprendre à plusieurs reprises et attendre un temps fou pour que les commentaires puissent s'afficher!

    Posté par venezia le 11 février 2015 à 21:21
  • Tu aurais du appeler ton savon Maya ,en pensant à cette petite abeille espiègle et courageuse 🐝. ...
    Merci Michèle pour ce si beau savon et ce moule qui nous tend les bras .
    Les petites filles doivent être ravies ,les enfants apprécient souvent les savons maison ,ils ont moins de réticence que leurs parents.
    une odeur de lait caramel?alors la c est sur on retombe en enfance.
    Et dis moi ,combien as tu mis de miel? please ☺

    Posté par Sylvie le 12 février 2015 à 22:11
  • - Comment fais-tu Sylvie pour mettre cette mini-abeille dans ton commentaire? C'est très mignon!
    Je mets généralement 1 cuill à soupe rase de miel pour 1 à 1.2 kg d'huiles à saponifier.

    L'odeur délicieuse était bien involontaire et tenait bien au savonnage après la cure.

    - Venezia,

    Canalblog bugue souvent. Il ne faut pas hésiter à revenir.
    J'ai oublié de répondre à ta précédente question sur le mixage soude/lait. En effet, je mixe au fur et à mesure que je rajoute les perles de soude dans le lait.
    Il faut attendre qu'il y ait un volume suffisant sinon ça peut faire des éclaboussures de soude.

    Dans cette formule j'ai attendu que le lait décongèle complètement.
    Généralement je fais toujours un mélange liquide/glaçons pour baisser la température de la lessive mais on ne peut pas mixer les glaçons.

    Je pense que c'est aussi l'absence de glaçons qui a contribué à augmenter la température et a favorisé la phase de gel.

    - Pénélope,

    L'huile de palmiste ou noyau de palme est très proche de l'huile de coco. Ce sont elles qui font la mousse du savon grâce à leur richesse en acide laurique.
    Tu peux aussi y mettre du babassu si tu en as.

    Je n'ai jamais bu de lait liquide de ma vie à part celui du sein de ma mère alors le goût du lait de brebis me laisse vraiment très perplexe :-O O.o

    - Mlk,

    Mystère et boule de gomme pour ces moules!
    Je ne comprends pas. As-tu tenté une formule hyper simple comme celle donnée plus haut à Venezia?

    Comment fais-tu les coeurs toi aussi? Trop jolis!

    - Venezia,

    Il me semble qu'Irène aussi utilise un coeur en forme de camée. Je suis certaine d'avoir reçu d'elle un savon camée mais petit.
    Y a t-il une différence de démoulage entre les petits et les gros?

    - Blanche, tu savonnes la nuit?
    Deux savons d'un coup, quelle addiction
    Merci pour ton astuce de dilution.

    Posté par michele le 13 février 2015 à 11:57
  • Voici quelques réponses à tes questions/remarques Madame Propre. Ce sont quelques pistes issues de mon expérience personnelle, certains font autrement.

    - "Je trouve que l'huile palme et palmiste accélèrent beaucoup la trace en effet"

    Pour ma part, c'est surtout la palme et le karité qui font cela.
    L'huile de palmiste est riche en acide oléique et je la trouve moins rapide que le coco par exemple.

    Du coup dans cette formule où je n'attendais pas une telle rapidité de la trace, ça m'a un peu déroutée.

    - "10% de ricin, est-ce que la savons ne reste pas trop mou? Pourquoi autant (si tu peux m'expliquer...) J'avais en tête d'avoir lu sur ce blog que l huile de ricin, c est bien, mais mas trop non plus. je n'en mets donc jamais plus de 5%, et peut être que je passe à côté de quelque chose de super! "

    Oui tu passes à côté de quelque chose de super
    Il n'y vraiment aucune norme en matière de savons maison. On fait vraiment ce qu'on veut n'est-ce pas?

    L'huile de ricin veloute réellement la mousse et 10% ne me semble pas excessif.
    Vois chez Lalla ces remarques avec une recette avec 22% de ricin qui aide beaucoup à rendre plus agréable la mousse d'un savon riche en beurre de karité :
    http://ideescosmetiques.canalblog.com/archives/2010/02/18/16863287.html

    -" Et enfin, faut -il favoriser ou non le gel pour les savons chèvre-miel?"

    C'est affaire de goût visuel. La qualité du savon sera de toutes façons superbe mais l'aspect esthétique changera.
    La richesse du lait en sucres peut favoriser le chauffage intense du savon.
    La phase de gel donne d'emblée un savon presque fini. La saponification y est rapide et efficace.
    Mais le gel modifie les couleurs et l'on peut avoir des préférences.

    Le gel intensifie les couleurs des oxydes, micas et autres argiles mais aussi celles d'un savon non coloré qui semble donc plus foncé. C'est ainsi qu'un savon au lait qui évoque plutôt la blancheur semblera décevant s'il est beige.

    La phase de gel incomplète est plus frustrante comme tu l'indiques car le halo au centre du savon peut être malheureux.
    Si tu as des doutes, il faut isoler le moule dans une glacière, sous une couverture de laine ou polaire, dans le four éteint...
    Toutes ces manoeuvres vont favoriser un gel complet de toute la pâte.

    - "Faut il travailler avec un discount élevé? Moins d'eau, c est moins de gel je crois, non? "
    Pas à ma connaissance.
    C'est plus risqué je trouve et selon la formule, on peut avoir un savon moins lisse, plus moche visuellement.

    - "Enfin, si je ne mets pas 100% de lait de chèvre pour la lessive, mais plutôt 60% avec 40% d'eau, alors je n'ai pas le rond du gel, le savon reste plus régulier"

    C'est logique, tu dilues ton lait donc il y a moins de sucres donc moins de risques de faire une phase de gel.

    - "Voilà ma petite expérience, je serai heureuse de savoir ce que vous pensez de ces différentes options et quels choix vous faites pour travailler le lait de chèvre!"

    Pas si petite que ça ton expérience ;D

    J'avais fait un message sur les savons au lait de chèvre avec du lait toujours dilué pour les débutants :
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2007/03/07/4232837.html

    Mais quel que soit le lait, si j'en ai beaucoup, je fais du 100% sauf si c'est un lait en poudre.

    Merci pour ton commentaire très détaillé et le lien vers ton blog!

    Posté par michele le 13 février 2015 à 12:27
  • De plus j'oubliais, les petits moules font souvent moins de gel que les grands moules car la pâte y chauffe plus.

    mais selon la formule, les conditions, tu peux aussi avoir une belle phase de gel dans les moules individuels (cf mon savon ci dessus ;D).

    la savonnerie est une activité intense tant il y a de paramètres de variabilité!

    Posté par michele le 13 février 2015 à 12:35
  • Chère Michèle,bon je vai tout te dire ,mon plaisir le soir au lit c est de lire vos com sur potions avec ma tablette ,qui au départ devait assouvir ma soif de lecture !donc il y a plein de petites figurines c est bien sympa!bon après je n ai plus le courage de lire ...

    Mon prochain savon sera au lait de brebis ,que j apprécie tant !
    bon je suis sur l ordi pas de smiley de chévre ou brebis !lol

    Posté par sylvie le 13 février 2015 à 13:09
  • Comme j'aime ces savons que tu sais si bien faire Michèle.

    Tu dis qu'il s'en dégage une odeur naturelle qui persiste au savonnage, je suppose que ça sent un peu comme certains caramels, cela donne envie à la gourmande que je suis.

    Tout comme Venezia, je suis devenue addicte aux yahourts et fromages au lait de brebis moi qui ne bois aucun lait liquide par ailleurs. Je comprends pourquoi, vu la forte teneur en gras.

    Je n'ai pas non plus de problème pour démouler mes savons coulés dans les quelques moules milky way que je possède, une ou deux heures au congélateur, quelque fois passage sous l'eau chaude (sur le fond du moule) et le tour est joué.

    Il y a beaucoup d'informations intéressantes dans cet article et les commentaires ci-dessus, merci.

    Je ne vois pas la petite abeille de Syvie moi, mais un petit carré.... dommage.

    Posté par Catherine le 13 février 2015 à 13:43
  • Moi aussi, je les aime beaucoup. Ils sont parfaits ! Tellement, que je manque de vocabulaire
    L'odeur serait due au mélange miel-lait ?

    J'adore les savons au miel. Il me reste à tester le lait autrement qu'en poudre.


    Ces moules sont vraiment très jolis mais Zinette n'en a plus. Je vais me consoler avec mon moule chouette si mignon

    Je n'ai pas non plus ces emoticones. Décidément, ce blog attise nos envies

    Posté par gingembre le 13 février 2015 à 16:18
  • Je n'ai jamais essayé de diluer la soude avec du lait car l'entreprise me paraissait
    un peu délicate mais mais mais ... j'ai trouvé par hasard du lait de brebis chez un
    petit producteur de fromages .

    Je n'ai plus le choix , il va falloir que je tente
    J'aime les savons beiges mais allez savoir pourquoi ... il faut toujours que je joue
    avec les couleurs
    En route pour un savon beige et tant qu'à faire , je vais le parfumer avec une synergie
    d'HE qui s'apparente au goût des orangettes .
    La soude va-t-elle me laisser ce parfum ?

    Posté par patsch le 13 février 2015 à 20:59
  • Merci de toutes ces informations Michele! Très interessant cet article de Lalla. Je vais faire un essai prochain avec plus de ricin. Et puis il faut faire encore beaucoup de savon pour bien maîtriser la pages de gel et qu elle soit complète. Je me remets au boulot des ce week end!

    Posté par Madame Propre le 13 février 2015 à 21:33
  • Merci Michèle pour ce partage, moi c'est plutôt avec l'huile de grignon que cela me pose problème au démoulage , une semaine après , ça colle toujours au moule ( fabriqué le 4 janvier) après la cure quel régal. Toujours un plaisir tes recettes

    Posté par Médina le 17 février 2015 à 10:56
  • Merci Michèle pour cette superbe recette!
    Il me tarde d'essayer un savon au lait, ce que je n'ai jamais fait.
    Je n'ai pas de lait de brebis mais du lait de chèvre qui s'ennuie et ne demande qu'à être utile
    J'avais lu très récemment une formule au lait de chèvre chez Soapacadabra qui me tentait beaucoup.
    Et maintenant la tienne au lait de brebis... je ne évidemment peux plus reculer!

    Posté par lippia le 17 février 2015 à 19:54
  • Ces savons sont adorables Michèle

    Alors, voici un savon dans un moule camée, et c’était vraiment une formule difficile puisque c'était un savon au sel :

    http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/2415

    En général, je n'aime pas trop les moules Milky Way alors que je n'ai pas constaté de problème en ce qui me concerne. C'est juste que les moules en silicone sont tellement super !

    Maintenant, pour le lait, pour faire mon savon au lait d'ânesse, pour lequel je ne voulais vraiment pas rater,

    http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/9237

    j'ai fait un granité avec le lait d'ânesse et j'ai fait couler, doucement, très doucement, la soude sur le granité de lait. Le tout, dans le grand bac de mon évier empli d'eau froide et de glaçon. Mais quel savon ! La lessive de soude est donc restée blanche.

    Concernant l'huile de ricin - sauf dans cette formule justement et je ne sais d'ailleurs pas pourquoi - c'est systématiquement 10 %.

    Je m'excuse, je ne sais pas trop à laquelle d'entre vous je réponds ...

    Posté par Irène le 18 février 2015 à 14:50
  • Bonjour Irène, je crois que c'est un peu à moi que tu réponds (pour le lait et l'HV ricin), en tout cas ce que tu dis m’intéresse beaucoup, et tombe en plein dans les interrogations!
    J'ai découvert ton blog, et il est super, bravo! Je vais aller potasser tes articles ce soir
    Merci beaucoup!

    Posté par Madame Propre le 18 février 2015 à 16:44
  • @Merci Madame Propre

    Posté par Irène le 18 février 2015 à 16:50
  • Que c'est beau Michèle, que ces savons sont beaux.
    La couleur beige chère à mon coeur, la formule toute douce, et la forme est superbe.
    Ces petites filles devaient être ravies.

    Ton tableau sur les différents laits et leurs matières grasses est très instructif.

    Effectivement, les moules MWM, c'est no way pour moi :/
    Malgré passage au congélateur mais jamais une nuit complète.
    Le démoulage est quasi impossible même en tentant différentes formules !
    Après énervement, maltraitance (oui je les ai tapé plein de fois) ... je vous ai donné ces moules.
    Même si le choix de formes et motifs est incroyable, heureusement il y a tant d'autres moules bien plus sympa à utiliser.

    Posté par emadra le 11 mars 2015 à 22:38
  • Le mystère des moules Milky Way s'épaissit
    Bisous Miss Ed!

    Posté par michele le 13 mars 2015 à 12:10

Commenter l'article