Savon à la sève de bouleau bio

Savonnerie

Par atelierdemichele

         Au printemps, on peut faire une cure de sève de bouleau pour drainer les émonctoires (foie et reins particulièrement...). Moi j'adore et j'en bois 3 litres tranquillement sur 3 semaines environ.

Je trouve que ça dope réellement la forme au sortir de l'hiver surtout depuis que j'ai trouvé une production bio à proximité de chez moi. Il m'a semblé que c'était bien plus efficace puisque je pousse dans le même environnement que ces bouleaux ^_^

 

        A la fin du cubitainer, j'ai prélevé 100g de sève de bouleau que j'ai bien entendu mis dans un savon.
J'avais testé un savon à la sève de bouleau il y a des années acheté au salon Vivre Autrement à Paris.

Je m'étais promis d'en faire à mon tour.
C'est chose faite!

 

DSC06724

DSC06723

 

                 J'ai imaginé une formule hypra classique sans huiles originales si ce n'est un peu d'huile de baobab et j'ai posé au fond de mon moule des feuilles de silicone en relief très, mais alors très raffinées.

J'adore!

Formule du savon à la sève de bouleau bio

30% huile de coprah bio
20% huile de palme bio
20% huile d'olive bio
15% beurre de karité du Bénin
10% huile de colza raffinée
  5% huile de baobab du Bénin

- Eau déminéralisée et soude pour un surgras de 7%
- 100g de sève de bouleau bio pour 1.2kg d'huiles saponifiées (poids à retirer de celui de l'eau)

- Vitamine E et soie tussah
- Mélange d'HE (fonds de bouteilles).

La sève de bouleau dans les cosmétiques chez Irène

 

DSC06716 DSC06730
DSC06718 DSC06719
        On pourrait offrir les barres entières tant c'est joli

      Les feuilles de silicone en relief proviennent de chez Dans ma Nature.
J'ai presque tout pris et sur les photos ce sont les résultats obtenus avec les motifs "dentelle" et "buisson".
 
Je trouve la sélection de Dans ma nature pour la savonnerie très alléchante. Tout y est fait pour que je continue à travailler plus...

Les feuilles sont posées dans le fond des moules rectangulaires en plexiglas face en relief sur le dessus bien entendu. J'ai doucement coulé la pâte à savon et tapoté le moule sur le plan de travail afin de bien tasser le tout.

En enveloppant les moules dans du papier aluminium, je force la phase de gel pour donner cet aspect un peu translucide au savon une fois sec.

J'ai photographié tout ça sous toutes les coutures en me disant que je choisirai en écrivant ce message.
Je n'ai pas pu choisir...

Motif dentelle en napperon crocheté sur un savon d'Emadra
Motif dentelle avec des lannières pour application de henné sur un savon de Mlk

 

DSC06720

DSC06725

 

 

           La largeur des feuilles est inférieure à celles des moules.

Du coup, il y a une marge qui déborde de part et d'autre et qui ne me plaisait pas de prime abord.
Finalement en les laissant sécher un petit peu avant de décider, je trouve que ça encadre bien le motif.

Qu'en penses-tu?
Tu dois avoir un regard objectif sur tout ça?  ^_^

 

DSC06728 DSC06729
DSC06730DSC06731

 

    Encore quelques images?

 

 

DSC06721

DSC06722

       

            ...

          ... Quoi?

         Je te vois venir avec tes questionnements sans fin.
"La sève de bouleau à boire au printemps, je veux bien. Mais ...
Qu'apporte t-elle dans un savon?"

Ne nie pas! Je sais que tu l'as pensé tout en me lisant...

 

DSC06685 DSC06155
 DSC06726 DSC06733

Non mais attends... D'abord, ça m'a fait plaisir de mettre de la sève de bouleau dans mes savons.
On n'a plus le droit de rien dans ce pays!

Même plus le droit de fortifier le foie et les petits reins de ses savons sans devoir rendre des comptes à des savonnières folles! lol

 

 

 

 

 

 


Autour du chaudron

    Comme ils sont beaux et délicats ces savons Michèle ! tu as bien fait de les photographier sous toutes les coutures, les photos sont très belles à regarder.

    Je trouve que le motif et la translucidité du savon s'accordent parfaitement.
    Tes produits et savons sont toujours de la dentelle et te ressemblent beaucoup.

    Et puis bien sûr que le foie et les reins de nos jolis savons ont le droit d'être dopés eux aussi, non mais... il n'y a pas de raison... hihi

    Posté par Catherine le 29 avril 2015 à 10:45
  • J'oubliais, as-tu ajouté la sève de bouleau au mélange eau/soude ?

    Posté par Catherine le 29 avril 2015 à 10:48
  • Bien évidemment, les savons de la dentellière méritent les bienfaits de cet autre arbre à miracles, aussi bon en interne qu'en externe. La sève renferme du mucilage, un peu de sucre, des hormones végétales, des Acides aminés, des minéraux, tous merveilleux pour la peau du dehors.
    Je fais aussi ma cure de sève bio, qui vient pas de ma région, mais mon ADN est adaptogène😀 et il est vrai que l'action sur la vitalité et l'éclat de la peau est réelle.
    J'ai reçu ce savon brodé avec grand bonheur. Le buisson, ben j'adore car en plus d'être élégant, il émane de ce savon un côté gai, cache cache...on a envie de savoir ce qui se cache sous ce buisson... Moi aussi j'adore, vu que je ne sais cacher mes bonheurs . je trouve le buisson très adapté a la profusion, au foisonnement des qualités du bouleau.

    Posté par mlk le 29 avril 2015 à 12:30
  • On ne t'arrête plus Michele !!!
    Le bouleau après le Moringa ,ta forêt intérieure est riche ...Mais qui ici en douterait?
    Tes savons sont BEAUX ,très BEAUX.
    Tout en finesse et transparence,reflètent celle du bouleau que je connais bien ( celui-là !!!)
    Tes dentelles ( hi,hi ...) habillent merveilleusement le corps de tes savons comme celui d'une nymphe
    Merci pour cette jolie promenade en forêt ,vivifiant nos corps et nos cœurs

    Posté par Pénélope le 29 avril 2015 à 13:05
  • Michele, très beaux savons ! Le rendu que donne ces feuilles de silicone est superbe.

    Posté par Colchique le 29 avril 2015 à 13:11
  • Quelle élégance !

    Qu'ils sont beaux ces savons, quelle délicatesse dans le motif, on dirait une dentelle posée ! quelle imagination de mettre de la sève de bouleau dans un savon !
    Merci aussi pour le gentil message de bienvenue d'il y a quelques jours... j'essaierai d'être moins discrète et de poster quelques commentaires, ce seront des "j'aime" ou "j'aime pas" (euh non ça c'est pas possible) mais je crains de ne rien vous apprendre je n'ai de loin pas toutes vos connaissances ! bon, je m'en vais faire... du savon !!

    Posté par Véro le 29 avril 2015 à 14:08
  • Ces motifs soulignent bien l'élégance de tes savons, et j'aime beaucoup leur couleur douce et leur transparence. Quant aux bordures, je pensais que c'était fait exprès ! donc je préfère "avec" ^-^
    La sève de bouleau, j'en prends aussi chaque fin d'hiver, sauf cette année. Ah zut, tu me fais regretter là ! j'en aurais bien essayé une petite partie dans un savon

    Posté par Elisabeth le 29 avril 2015 à 15:44
  • Quels beaux savons ! C'est très fin, très élégant, j'aime beaucoup et, pour d'autres raisons - enfin presque - je suis en plein dedans. Dans les dentelles ...

    La sève de bouleau, j'en bois, j'en mets dans nombre de mes formules cosmétiques. D'abord, le bouleau est un arbre sacré. L'arbre des chamanes, celui qui pousse le plus au nord, celui sur l'écorce duquel on peu écrire (et on a écrit). Un de ces arbres magiques.

    Alors, tu ne pouvais qu'avoir raison d'enrichir ton joli savon avec sa sève

    Posté par Irène le 29 avril 2015 à 15:47
  • Michèle il est beau beau beau ! Quelle finesse et quelle délicatesse ! J'adore ! La sève de bouleau dans les savons il faudra que j'essaye un jour.
    Bisous

    Posté par Cannella le 29 avril 2015 à 16:29
  • Ils sont magnifiques tes savons ! Tentatrice va ! En petite nouvelle que je suis, ça fait un moment que je songe sérieusement à essayer d'en faire !
    Vous nous mettez l'eau à la bouche toutes avec vos savons tous plus beaux les uns que les autres et moi pauvre débutante qui me disait :tu en feras plus tard , apprend d'abord à faire des crèmes, ne te disperse pas , soit raisonnable , laisse la CB se reposer, je regarde avec envie vos belles créations !!
    Il y a quelques jours à peine, je regardais en me promenant, tous ces jolis bouleaux qu'il y a près de chez moi, et je disais à chéri que ce serait bien d'en planter dans notre jardin! J'adore les bouleaux!
    C'est décidé je m'y met !
    Encore merci pour tes conseils Michèle mais fiston a refusé de se mettre du baume sur les mains.

    Posté par makiro le 29 avril 2015 à 20:33
  • Ah oui , jolie la dentelle ! j'ai craqué moi aussi , il y a quelque semaines lorsque j'ai
    vu des savons semblables sur un forum allemand . J'adore !

    L'année dernière , j' ai fait une cure de jus de bouleau , après avoir percé un trou et
    installé un tuyau sur un des bouleaux de mon jardin , sur les conseils d'une amie .
    J'ai eu un peu mal au cœur mais il s'en est très bien remis : c'est un costaud , le bouleau
    Mon mari était plus que sceptique et personnellement , je n'y ai pas trouvé de bénéfice particulier .
    J'ai eu l'impression de boire de l'eau ...
    Par contre , j'ai halluciné quand j'ai vu le prix en magasin bio .

    Et je n'ai pas pensé aux savons ... comme c'est bizarre (?)
    Il est vrai , qu' on me demande aussi très souvent des explications concernant les ajouts
    dans mes savons .
    Ben oui , hein , pourquoi ? si tu ne sais pas vraiment ???
    Pour le fun et parce que j'y crois , ha ha !

    Posté par patsch le 29 avril 2015 à 21:13
  • Ha Michèle! Je trouve tes sa ons magnifiques ☺ils sont très élégants et fins ...
    Ces motifs sont superbes et tu me tentes bien 😐

    Tes savons ont la taille parfaite et j aimerais bien savoir quel moule tu utilises ?
    je trouve qu'un peu de poésie et de douceur dans ce monde de fous est très bénéfique 😍

    La cure de bouleau est très prisée ,mais je suis allergique alors 😃non au boulot !!!!!!!
    je relis tout ça tranquillement. ....

    Posté par Sylvie le 29 avril 2015 à 21:31
  • Je crois que ce sont parmi les plus délicats que tu aies jamais fabriqués ma chère Michèle. Et puis cette translucidité leur va comme un gant.

    Moi qui ait tout acheter pour me remettre à la savonnerie, Dans ma nature est une antre de la perdition...

    J'hésite encore pour me relancer entre "le meilleur et le plus simple de mes savons" ou le savon du débutant à l'arachide (le blanc naturellement) :
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2014/11/07/30740610.html
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2008/02/18/7999489.html
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2012/02/07/23462705.html

    Mais par ici on ne trouve que de la lessive de soude prédiquée
    Je ne vois pas comment faire pour utiliser d'autres liquides de dilutions et seul l'ajout de miel me vient en tête.

    Je vois aussi que tu emballes tes savons un peu à la manière de notre Lolitarose qu'on ne voit malheureusement plus guère par ici

    Bisous

    Posté par Yulaan le 30 avril 2015 à 00:45
  • Tout ce qui est bon devrait pouvoir être intégré dans les savons et donner de bons savons
    Tiré par les cheveux ? Moi j'y crois

    Magnifiques savons élégants, raffinés avec un très beau décor.
    Michèle, tes photos sont superbes !
    Pour respecter le décor, tu découpes de gros savons ?

    Posté par gingembre le 30 avril 2015 à 13:02
  • Mince!!!!!! Mais que ces savons sont beaux!!!!!!
    Michèle, tu es tellement poète -_-
    Je n'ai jamais fait de cure de bouleau. Il faudrait que j'essaye. Par contre, je fais des tisanes d'orties en ce moment et c'est choquant tellement je ne suis plus fatiguée !!!!! La pêche

    Posté par Nanette le 30 avril 2015 à 14:06
  • Franchement moi, je te comprends parfaitement Michèle et je les trouve sublimes tes savons à la sève de bouleau. C'est évident que je vais me faire un plaisir de copier cette idée !!! mais pourquoi je n'y ai pas pensé alors que j'utilise la sève de bouleau en cosmétique (je la bois aussi). Tant pis quand une idée est bonne il faut qu'elle circule, non !!

    Posté par Elfe des Bois le 01 mai 2015 à 02:47
  • Je viens pour un savon et je … retrouve Yulaan! Quel plaisir! Pour la lessive de soude, si tu ne trouves que ça, pourquoi ne pas mettre des plantes à trempoter dedans? Tu devrais pouvoir t'amuser, mon cher Yulaan, un peu de fantaisie expérimentale est toujours bonne à prendre! Des bisous, des bisous…

    Michèle, ce savon est d'une grande beauté japonisante, c'est ce qui me vient, il est magnifique et ton idée de mélanger les fonds de flacons d'HE me plait beaucoup quand je sens le résultat, je crois que je vais te copier car à l'exception de quelques compositions qui fonctionnent bien, je trouve que de se casser la tête pour le parfumage avec des mélanges savants d'HE n'est pas franchement payant.

    Tu sembles dire que tu as eu une phase de gel complète stimulée par l'enveloppement. Or quand j'emmaillote les miens, la phase de gel n'est pas toujours complète. Y a til une précaution supplémentaire à prendre?


    Pourquoi écris-tu huile de coprah plutôt que de coco?

    Posté par venezia le 01 mai 2015 à 18:02
  • PS toujours pour Yulaan,

    Tu peux ajouter un nombre incroyable d'ingrédients à la trace! Purées de fruits ou de légumes: le petit pois mixé est super, la banane aussi, c'est Nansou qui ajoute toujours plein de fruits mixés (j'ai meme déjà mis des bouts de brocoli bio dans un savon), crème fraiche, yaourt (j'aime beaucoup), fromage blanc, je fais aussi des macérats d'épices dans de l'huile très corsés. J'aidéjà rajouté un peu de baumes, de cremes cosméto, de l'alcool réduit ou non, du zan … le choix est infini (je dirais même hélàs… ) y compris avec de la lessive de soude, que j'emploie souvent;

    Posté par venezia le 01 mai 2015 à 18:06
  • Elégance, raffinement, simplicité, beauté, délicatesse ...
    Tes savons sont magnifiques Michèle, j'adore le look ❤️ +++
    Et cette couleur si pure si tendre, c'est un délice de les contempler.
    Ces feuilles de silicone participent grandement au sublime résultat.

    Pour tester, j'en ai commandé très très très loin !!!
    On peut également poser la feuille de silicone sur le dessus du savon non ?
    Et même question que Princesse pour le papier d'alu.

    Wahou Princesse, que d'expériences, tout est tellement tentant, merciiiiiiiiii

    Posté par emadra le 02 mai 2015 à 19:55
  • - Emadra,

    Merci pour ces compliments enrichis d'un vocabulaire très soutenu!
    Où as-tu commandé tes feuilles de silicone?

    Le résultat ne sera pas aussi lisse et net si tu poses la feuille de silicone au dessus de la pâte.
    Il y a un risque d'emprisonner des bulles d'air alors qu'en la posant au fond du moule et en tapotant le moule après avoir coulé le tout, ce sera bien tassé.


    - Venezia,

    Le mélange d'HE est toujours une surprise et vraiment je ne cherche pas à composer quoi que ce soit.
    La seule constante est que j'y vide quelques agrumes pour les terminer étant donné que ce sont les essences les plus fragiles à l'oxydation.

    J'ai un flacon de 100ml dans lequel il y a un fond d'absolue de jasmin qui m'a surprise tant le parfum est restitué. Je l'ai mis dans l'African queen soap.
    Un autre flacon est composé de fonds d'HE diverses enrichies de PG et patchouli. C'est celui qui parfume ce savon à la sève de bouleau.

    Il m'arrive donc d'y mettre un peu de PG biga et du patchouli quand je ne le "sens" pas.

    Tu as raison de dire que dans le savon les mélanges d'HE sont parfois différents de ce que l'on attend.

    Pour la phase de gel, cela dépend de la formule, de la température de saponification, des corps gras...
    Ici j'ai mis de la sève de bouleau en fin de consommation et qui avait certainement un peu fermenté (tu le vois à la couleur trouble de la sève photographiée).
    Le peu d'alcool a accéléré le processus et j'aime beaucoup l'espèce de translucidité que cela donne au savon.

    Pour avoir une phase de gel complète, il ne faut pas hésiter à cumuler : filmer ou "aluminiser" le moule (pas sur la pâte, SUR le moule), emmailloter dans une couverture et isoler dans un four ou une glacière.

    Mais parfois, elle est incomplète en effet...

    J'écris indifféremment coprah ou coco selon l'humeur
    Sachant que très souvent, l'huile de coco non odorante que nous utilisons pour les savons est du coprah.
    Pourquoi ça te choque?

    - Elfe des Bois,

    Merci pour ton commentaire.
    Je ne vois qu'une solution, refaire une cure de sève de bouleau

    - Nanette,

    Tu as raison, je crois vraiment qu'au printemps, il faut faire quelque chose.
    Quoi qu'on fasse, je trouve que ça fait du bien et dope la forme.

    - Gingembre,

    La découpe dépend du décor pour les dentelles mais pour le buisson, on peut faire comme on veut.
    La seule chose que j'ai anticipé est de ne pas faire de savons trop hauts. Je trouvais à juste titre a posteriori qu'une forme basse décorée était plus jolie.

    J'ai fabriqué 1.2kg d'huiles saponifiées pour les 2 moules non remplis du coup.
    Les savons font environ 1.5/2 cm de large selon le motif.

    Suis-je assez claire?

    - Yulaan,

    Outre les idées de Venezia pour les ajouts, tu peux aussi faire tout simple, quelques bonnes huiles saponifiées, du bon miel et c'est tout.
    Je trouve que tu apprécies généralement les savons simples toi aussi. Non?

    Pour moi rien ne vaut le meilleur et le plus simple

    Es-tu allé dans un autre magasin de bricolage pour acheter la soude en perles? C'est bizarre, l doit y en avoir...

    - Sylvie

    Quelle comique tu fais!

    J'utilise un moule rectangulaire en acrylique allemand pour le motif buisson. Il se visse et je le trouve plus facile d'emploi que les moules Saponine qui ont besoin de films, et dont le montage est plus sophistiqué.
    L'autre est en silicone à parois amovibles venant de chez Dans ma nature.
    Je n'ai pas mis les parois et l'ai utilisé comme ça. Il est plus large et moins haut que mon rectangulaire.

    Je réalise qu'il ne me faut pas de moules compliqués sinon je ne m'en sers pas. J'aime me lever de mon bureau ou de mon fauteuil et faire du savon. C'est un véritable rince tête pour moi.
    Tu vois, j'ai acheté ce moule à parois amovibles et ne m'en sers que sans ces parois
    Folle non?

    - Patsch,

    Où est-il ton forum allemand?

    La sève fraîche est aussi limpide et insipide que l'eau mais elle n'en contient pas moins toutes les bonnes choses que l'on recherche dans le bouleau.
    Si tu penses que c'est psycho krak, n'hésite pas à la prélever et la laisser au frigo pour qu'elle s'opacifie.

    Tu liras ici ou là que c'est moins efficace quand c'est fermenté et vraiment je ne vois pas pourquoi!
    Autrefois, les gens qui en consommaient traditionnellement avaient-ils des frigos, des cubitainers sous vide?

    Non, ils buvaient leur sève légèrement fermentée (voire carrément alcoolisée si tu veux mon avis ) et ils ont laissé cette tradition perdurer jusqu'à nous.

    Alors la prochaine fois, tu passes un très mauvais hiver, tu arrives au mois de février sur les rotules, tu fais tes 3 semaines avec ton gentil bouleau qui pousse sur ton terroir à toi, tu pousses le sceptique au loin et on en reparle?
    Il FAUT y croire Patsch!
    Non mais j'y crois pas moi. Avoir un bouleau dans son jardin, et ne pas y croire

    - Coucou Makiro,

    Oh là là le savon!
    Je te garantis des joies immenses, des folies joyeuses mais ce sera terminé pour la tranquillité d'esprit.
    Faire du savon est vraiment formidable!

    Allez Makiro, à toi!
    Et n'hésite pas revenir ici si tu as des questions, des doutes, besoin de courage ou d'un coup de pouce. Elles ont toutes là les folles.
    N'est-ce pas les folles ?

    - Cannella,

    Merci de ton passage.
    Trouves-tu de la sève de bouleau en bouteille en Martinique? Comment fais-tu?

    - Irène,

    Toi tu nous prépares quelque chose!
    Oui je me souviens de tes cosmétiques à al sève et j'en ai mis les liens dans mon message.

    - Elisabeth,

    Il n'est pas trop tard pour s'y mettre.
    Je suis contente que tu me donnes ton avis sur les bordures que j'ai laissées telles quelles du coup.
    Merci de ton passage régulier et sympathique

    - Véro,

    Pas de timidité.
    Ici on apprécie beaucoup les compliments et les critiques aussi. Alors tes "j'aime, j'aime pas" seront toujours appréciés à leur juste valeur.

    Là vraiment non seulement j'ai copié le savon à la sève acheté il y a quelques années mais j'ai simplement posé les feuilles de silicones au fond du moule.
    Mon imaginaire a été au repos

    Alors qu'as-tu fait comme savon?

    - Merci de ton passage Colchique. Ces motifs plaisent toujours.

    - Pénélope,

    Le jour où j'arrêterai, il faudra appeler le psychiatre tout de suite

    - Mlk,

    Tu l'as tout de suite reconnu ce motif!
    J'adore ton ADN adaptogène

    - Catherine,

    C'est une fois en train de les emballer que je me suis dit qu'il y aura bien quelqu'un qui me demandera les propriétés de la sève dans un savon

    J'ai anticipé

    J'ai rajouté le verre de sève à la trace en 3 fois car je craignais qu'elle ne soit accélérée. Tout s'est très bien passé.

    Posté par michele le 03 mai 2015 à 14:50
  • Merci Michèle pour tes précisions concernant tes moules ,je vai voir ça ,car j ai pour un simple moule en bois que j aimerais changer ..☺

    Posté par Sylvie le 03 mai 2015 à 16:28
  • Michèle, j'ai suivi la recette de ce blog du "savon blanc... naturellement". Je l'ai coulé dans les moules en forme de pied et de dragon (Zinette) et au four. J'ai eu de beaux savons blancs (ça m'a bien changé, je fais toujours des savons de une ou plusieurs couleurs). Je les trouve sobres et très jolis. Recette à garder (merci) !

    Posté par Véro le 03 mai 2015 à 16:58
  • Vraiment jolis et très raffinés ces savons-dentelle.
    Une petite préférence pour le savon avec le côté arrondi de l'avant dernière photo
    Quelle tentatrice tu fais, je vais encore "devoir" tester cette super idée!

    J'aime aussi privilégier la phase de gel pour le côté translucide. J'ai fait dernièrement un savon avec inclusion et l'inclusion était tellement transparente on aura dit du melt and pour ^-^

    Posté par Lippia le 03 mai 2015 à 17:49
  • Michèle, merci pour toutes tes précisions. Donc, il faudrait que j'emballe encore plus pour booster la phase de gel. En général, je niche mes moules au chaud dans des coussins. Je vais remplacer par de l'alu le papier sulfurisé que j'utilise pour protéger les coussins du savon.
    L'ajout de patchouli aux mélanges d'He est une excellente idée, car si son parfum se fond souvent avec les autres, il a un pouvoir fixant intéressant.
    Je t'ai posé la question à propos du coprah juste car j'ai lu parfois qu'il y avait une différence entre l'huile de coprah (faite avec de la pulpe sèche) et celle de coco (qui serait faite avec de la fraiche). Or à ma connaissance l'huile est toujours réalisée à partir de la pulpe séchée (au moins partiellement) sinon, on se contente d'extraire du lait! Au Cambodge comme en Inde, j'ai pu voir des pressages artisanaux, ils se font à partir de pulpe sèche.

    Posté par venezia le 03 mai 2015 à 19:04
  • L'huile de coco extra- vierge qui sent bon se fait à partir du lait comme Catherine l'a fait :
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2010/02/16/16931916.html

    Sinon c'est toujours du coprah et l'on perd le parfum à la dessiccation.

    Posté par michele le 03 mai 2015 à 21:41
  • Oui effectivement Michèle, c'est logique de poser la feuille de silicone au fond du moule.
    Ma feuille de silicone vient de Chine en recommandé sous 15 jours, c'est super rapide.
    Ils ont également d'adorables mini moules en silicone.

    Ton savon est vraiment super élégant car le motif est très fin.

    Quand tu écris à Princesse, emmailloter le moule et pas la pâte.
    C'est à dire que tu ne la couvres pas ?
    T'as pas de cendre de soude ?
    Remarque, vaut mieux avoir de la cendre de soude que de "péter" le dessus de la pâte avec du film qui s'y colle systématiquement :/

    Posté par emadra le 03 mai 2015 à 21:52
  • - Dis donc Lippia...
    Tu penses pouvoir dire ça en catimini sans rien nous montrer? Je sors ma piquouze ou je te supplie?
    Non mais!

    - Véro, merci pour le retour.

    - Sylvie,

    Tu trouveras les moules Saponine qui fonctionnent très bien:
    http://www.saponine.fr/category.php?id_category=7

    Beaucoup de personnes en sont contentes. Irène m'a offert des saponine que j'utilise aussi mai sje suis freinée par les feuilles et les élastiques à mettre.

    Sinon tu as des moules en silicone parfaits aussi chez Dans ma nature.
    J'en ai pas mal venant d'elle aussi et j'apprécie.
    http://www.dans-ma-nature.com/savonnerie/moules/moules-silicone
    http://www.dans-ma-nature.com/savonnerie/moules/moules-silicone/moule-a-savon-silicone-cloisons-amovibles.html

    Ayant débuté avec ce moule allemand que l'on ferme avec seulement 4 vis, j'y ai plus souvent recours mais c'est par paresse que je ne cherche pas trop dans mes caisses.
    Je ne le trouve plus au catalogue, mince, manifestement ils ont fait le choix des milky way molds:
    http://shop.seifenformen.de/

    Le démoulage est vraiment bien plus facile avec tous ces moules (acrylique ou silicone).

    Posté par michele le 03 mai 2015 à 21:56
  • "Remarque, vaut mieux avoir de la cendre de soude que de "péter" le dessus de la pâte avec du film qui s'y colle systématiquement :/"

    Ben oui Emadra
    De plus l'on isole mieux avec de l'air. Quand tu emballes ton moule en laissant de l'air au dessus de la pâte, c'est plus efficace me semble t-il.

    Regarde ici je parlais de la différence entre mettre le motif au dessus ou en dessous :
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2010/02/27/17059939.html

    Posté par michele le 03 mai 2015 à 22:00
  • Merci Michèle, je file voir

    Posté par emadra le 03 mai 2015 à 22:05
  • Superbe cette dentelle, et cet effet translucide est génial. Je pensais que reprendre ta recette suffirait à l obtenir, mais je comprends que la sève de bouleau y participe...
    J admire ta capacité à aller à l essentiel du savon toujours. Tu résistes aux fantaisies dont on se lasse finalement' et tu obtiens toujours des résultats très élégants. Bravo pour cette nouvelle reussite et tous les vœux de longue vie en pleine santé à tes beaux savons!

    Posté par Madame Propre le 03 mai 2015 à 22:37
  • Michèle, Je reviens mettre un petit grain de sel :

    Pour ce qu'on appelle les "feuilles de gliss" dans les moules Saponine, il suffit de les humecter et elles se collent toute seules aux parois du moule Pour les élastiques, je ne dis rien car une fois que le moule est prêt, c'est juste une garantie supplémentaire et je n'ose préciser que les encoches sont tellement visibles que c'est un jeu d'enfant. Et tu as encore une âme d'enfant . Pour les feuilles de gliss, mea culpa, j'aurais du le préciser auparavant car c'est une petite astuce qui rend bien service.

    J'ai souvent parlé de la cendre avec ma Parigote mais maintenant que tu évoques de nouveau le sujet, je ne filme pas mes savons, je mets un torchon au dessus. Et il est vrai que je n'ai jamais de cendre. Peut être est ce la raison ?

    Posté par Irène le 04 mai 2015 à 09:08
  • Michèle,

    L'histoire de l'élaboration de l'huile de coco me turlupine! Depuis les années soixante dix (ça ne me rajeunit pas), j'ai toujours vu fabriquer de l'huile de coco artisanale à partir de coco séchée (la première fois, c'était en Colombie), et elle sent divinement bon! Celle que je vous avais rapporté des Philippines était faite comme ça, et tu avais apprécié son odeur. J'en ai rapporté d'Inde cette année -un parfum de gâteau!- et j'ai vu de mes propres yeux le séchage des morceaux de coco au soleil, (il y a une photo sur mon blog … ) , comme à Siem Reap au Cambodge où au marché, une petite dame broyait le coco devant l'acheteur; ces huiles sont très odorantes et pas trafiquées, c'est juste du pressage dans un moulin plus ou moins rudimentaire. Il n'y a aucune autre manipulation, ni cuisson, ni rien!
    Catherine a eu une patience d'ange et son huile devait avoir un parfum exquis, mais je n'ai jamais vu d'huile de coco fabriquée ainsi à un niveau artisanal commercialisé! Je poursuivrai l'enquète dès mon prochain voyage en Asie en juin.

    Posté par venezia le 04 mai 2015 à 09:23
  • Venezia, tu as raison, j'aurais dû développer. Il existe deux sortes d'huiles de coco, non disons 3 sortes pour être exhaustif :

    - l'huile vierge extra très fine, moelleuse même ici quand il fait froid qui est extraite à partir de noix de coco fraîches broyées (le lait donc).
    On obtient une huile qui sent super bon mais autre chose que le coco plus ordinaire qui sent bon et dont la fragrance est déjà presque cuite comme une pâtisserie.

    Tu en trouves chez BioPlanète et même chez Copaïba qui précisent je pense que c'est de l'huile de lait de coco (appellation peu usitée).
    Elle est bien plus chère car moins rentable évidemment.

    - l'huile de coco qui sent bon et qui est extraite de pulpe séchée mais modérément sinon ça sent le rance.
    Il faut maitriser le séchage pour éviter que les acides gras rancissent. C'est la plus courante dans les pays chauds qui produisent artisanalement l'huile.
    C'est certainement ce que tu as pu observer en Asie et c'est certainement le procédé des huiles en flacons bleu indiennes qui gardent la senteur coco.

    Je trouve la fragrance plus "cuite" je ne sais comment dire et l'huile figée est plus raide que la première dont on peut voire des paillettes translucides dans la surface.
    Je ne sais comment dire, c'est flagrant quand tu les vois côte à côte.

    J'ai dit un peu vite que c'est du coprah aussi car la pulpe de coco est séchée mais la dessiccation est plus maitrisée pour éviter le pourrisement.

    - l'huile de coprah plus ordinaire est issue de pulpe séchée à la chaleur naturelle du soleil pour les productions artisanales mais au four pour les semi-industrielles.
    Cela permet d'éviter le pourrissement que l'on peut observer rapidement sous les tropiques et cela augmente aussi la production évidemment.

    L'huile est ensuite désodorisée quand elle est produite industriellement car elle ne sent pas bon de toutes façons.
    Elle est ensuite suivie ou non d'hydrogénation.

    - Irène
    Tu sembles penser que je n'aime pas ces moules.

    Or c'est simplement que j'ai l'habitude d'utiliser le moule allemand que je possède depuis des lustres et pour lequel les 4 vis sont hyper rapides à monter et il n'y rien d'autre à rajouter.
    J'utilise les Saponine que tu m'as offert bien sûr, n'aie crainte et j'en avais bien lu le mode d'emploi avec la goutte d'eau et tout.

    C'est simplement une question de rapidité et de rangement.

    - Madame Propre

    Je pense en effet que le peu d'alcool de la sève couplé à la phase de gel développe cet aspect.
    Dans les savons transparents à la glycérine, on met de l'alcool pour cela.

    Mais si tu utilises certaines huiles claires raffinées comme le tournesol, tu peux obtenir cet aspect aussi en forçant le gel.

    Posté par michele le 04 mai 2015 à 12:16
  • Voici le lien vers l'huile de lait de coco.
    Chez Copaiba qui propose deux huiles de coco. Il dit beurre de coco d'ailleurs, on ne saura plus de quoi on parle tant il y a d'appellations
    Je ne sais pas s'il y a des certifications comme pour l'huile d'olive.

    http://shop.copaiba.info/component/virtuemart/?page=shop.product_details&flypage=flypage.tpl&product_id=96&category_id=14

    Cette huile de lait semble moderne. Je ne suis pas certaine qu'on en produisant avant et la première que j'ai eue est celle de Bioplanète.

    Posté par michele le 04 mai 2015 à 12:23
  • Merci pour toutes ces précisions Michèle. Donc il y a bien une huile de lait de coco, je n'en doutais pas mais j'ignorais qu'on en trouvât à la vente. Dans les années soixante dix-quatre vingt, quand j'allais beaucoup en Amérique latine, je traquais les huiles de coco artisanales (je les utilisais pour bronzer… ) je trouvais ces huiles très "fraiches" et très artisanales vendues en petits flacons sur les plages, peut être alors étaient-elles faites ainsi? Tu penses bien comment tes explications m'intéressent tant mon imaginaire se nourrit depuis des décennies de cette huile dont je raffole. Je t'avais parlé aussi si tu t'en souviens de savons tout coco dont je n'ai jamais retrouvé ni la trace ni le parfum.

    Posté par venezia le 04 mai 2015 à 15:13
  • j'ai foncé voir le site de Bio planète, mais maintenant, leur huile est faite avec de la pulpe séchée… et elle est appelée vierge. Donc il faudrait voir ce que recouvre exactement l'expression extra vierge?
    (mon huile indienne sent quand même très bon et reste très souple; cela dépend du séchage de la pulpe probablement)

    Posté par venezia le 04 mai 2015 à 15:18
  • @Michèle, je comprends très bien que si tu as ce genre de moule en plus pratique et dont tu as l'habitude, tu n'as pas besoin de changer ... C'est vrai que, pour moi, le fait qu'ils se démontent complètement m'arrange, surtout le bambou car ainsi cela ne prend pas de place. J'étais épatée la première fois que je me suis servie du bambou ! Je ne croyais pas que cela allait fonctionner !

    J'ai fait ma folle : j'ai commander un rabot pour mes savons ! Mais un rabot en inox, super, super. J'en avais envie depuis longtemps

    @Venezia, j'ai envie de faire un tout coco avec de l'huile qui sent si bon mais si tu me dis qu'il n'en restera rien ...

    Posté par Irène le 04 mai 2015 à 17:15
  • Irène,

    Il y a déjà pas mal d'années de ça, Michèle avait tenté pour me faire plaisir de refaire le savon de mes souvenirs, sentant le coco.
    c'est ici:

    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2007/05/02/4774428.html

    et comme elle l'écrit, il était beau, tout blanc… mais ne sentait quasiment pas le coco!

    Et l'un des savons tout coco (mais qui ne sentait pas le coco non plus… ) rapporté d'un voyage au Nicaragua:
    http://princesseaupetitpois.eklablog.com/vanille-coco-cacao-le-plaisir-de-l-onctueux-a109009814.

    Posté par venezia le 05 mai 2015 à 00:07
  • @ Merci Venezia, on va essayer de se débrouiller autrement pour avoir un savon qui sente le coco ...
    Merci pour les liens.

    Posté par Irène le 05 mai 2015 à 13:03
  • Moi aussi j'adore l'huile de noix de coco odorante et gustativement délicieuse .
    Elle a le vent en poupe , en ce moment grâce à son acide gras à chaîne moyenne
    ( l'acide laurique) que certains parent de toutes les vertus .
    Entre autre vertu , celle de ralentir l'évolution de la maladie d'Alzheimer (?)
    Le Dr Mary T. Newport sort un livre , en ce moment , à ce sujet .

    Enfin tout ça pour dire que j'ai trouvé en magasin bio , l'huile vierge de noix de coco
    (Emile Noël) , extraite par première pression à froid de la pulpe fraîche de la noix ,
    qui a , je cite , la particularité de contenir une grande proportion (49%) d'acide laurique .

    Je pressens , que tout le monde va se ruer sur cette huile ...faîtes vos stocks !

    Posté par patsch le 05 mai 2015 à 14:10
  • Personnellement, j'aime beaucoup cuire mon poisson, entre autre, à l'huile de coco, je trouve le goût délicieux. Je ne savais pas d'Emile Noël en commercialisait, merci Patsch...

    Posté par Catherine le 05 mai 2015 à 14:14
  • On trouve aussi une très odorante, bio et tout coco de la marque Les Tourangelles en GMS, surtout Monop et pas trop chère si on veut garder nos culottes de savonniéres. La même, direct sur leurs sites, et d'autres hv sympas à des prix sauveurs de dessous , en garant de la la dignité de la qualité😁

    Posté par mlk le 05 mai 2015 à 22:45
  • Gros bisous Venezia,

    On devrait me voir plus souvent ici à la maisons, à papoter autour du Chaudron avant —je l'espère— revenir pour de bon à écrire des articles.

    Pour les savons, je vais d'abord revenir à des formules minimalises, au bon miel comme dit Michèle, et je verrai pour les expérimentations. Je vais sans doute fabriquer du savon de ménage (à la végétaline sans doute mais je choisis quoi dans le SoapCalc ?)

    Je vais sans doute aussi revenir à mon idée de savon blanc avec une simple ligne verte, hommage à Irène dont j'avais fait plusieurs essais à l'époque du baptême de savon, mais dont aucun ne m'avais plu pour représenter son nom en grec (Eirènée, la paix)

    Grosses bises (et à toutes)

    Posté par Yulaan le 07 mai 2015 à 01:26
  • Ah lalal! Qu'il est délicat ce savon à la dentelle et sève de bouleau
    Arrrgh, je résiste pour ne pas acheter de déco pour savons et toi tu réalises des perfections pareilles, tu les mitrailles dans toutes les poses!

    Depuis le temps qu'il est sur ma liste de "savons à faire le jour où ".
    Pas eu le temps l'an passé, j'ai englouti toutes mes bouteilles avant de me rendre compte qu'il ne restait pas même une petite bolée pour THE soap du printemps. Bravo, bravo!

    Très efficace cette petite cure, comme tu as raison.


    Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiseeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeees!

    Posté par Ahelya-Nadini le 07 mai 2015 à 12:39
  • @Yulaan, comme c'est gentil et délicat de ta part
    Gros bisous

    Posté par Irène le 07 mai 2015 à 13:13
  • Tiens, je n'aurais jamais pensé mettre du jus de bouleau mais pourquoi pas, tu as tout à fait raison, fais comme tu le sens ! En tous cas, ils sont superbes. Juste une question : au bout de combien de temps le as-tu démoulés pour que le motif ne parte pas en vrille au démoulage ? La bise des Alpes.

    Posté par FD-Labaroline le 09 mai 2015 à 23:08
  • - Bonjour FD

    Ils 'agit de sève de bouleau et non de jus.
    L'idée m'a taraudée depuis que j'ai utilisé un savon qui en contenait :
    http://www.vegetal-water.fr/catalogue.php?target=Public.viewReference&referenceOid=24&parentOid=0

    Facile à refaire pour nous

    J'ai mis mon moule au congélateur après 24 ou 48h je ne sais plus. La feuille de silicone s'enlève beaucoup plus facilement je pense.
    Le risque de ne pas congeler est d'avoir un savon insuffisamment dur selon la formule employée.

    - Bisous Ahelya, un plaisir de te revoir par ici!
    Alors, savon à la sève l'an prochain?

    - Mon Yu, dans Soapcalc, pour une huile hydrogénée, tu choisis l'huile de coco au plus fort point de fusion.
    Je regarde ça et je te dis.

    - Oui Irène, le parfum de coco est artificiel ou n'est pas
    Comme la vanille par exemple.

    - Patsch,
    On a de la chance quand même en France aujourd'hui avec tout ces choix d'huiles végétales vierges.
    Je mets un lien
    http://www.emilenoel.com/produit/huile-vierge-de-noix-de-coco-bio


    - Bisous aux gourmandes!

    Posté par michele le 11 mai 2015 à 09:18
  • Yulaan, c'est le coconut oil 92°.
    Je viens de faire une simulation, le taux de soude ne change pas quelque soit l'huile de coco choisie.
    Donc tu prends celui qui te plait le mieux

    Posté par michele le 11 mai 2015 à 09:22
  • Merci beaucoup Michèle ^_^

    Yapluka comme dit Venezia

    Bisous

    Posté par Yulaan le 11 mai 2015 à 20:06
  • Ah non pas l'année prochaine, j'ai acheté ma bouteille, réservée au frais.
    Je cale ma fille devant sa prochaine série de devoirs à envoyer à la correction, je guette la sieste de p'ti bonhomme et hop ça va buller sévère!

    Posté par Ahelya-Nandini le 12 mai 2015 à 17:44

Commenter l'article