Cérat de Galien au beurre de karité

            Je terminais mon pot de cérat au néroli me disant qu'il serait parfait avec un soupçon de beurre de karité dedans.
Pas de temps, pas de temps...
Mais si! Le temps.

Catherine a dit que ce serait bien de poster autre chose que du savon, alors on y va!

       Un cérat me semble être le plus simple et le meilleur au quotidien pour les pieds secs qui réclament sans fin un soin nourrissant.
Mais la décrépitude qui est une "boit sans soif" m'a fait alterner ces derniers temps, cérat, karité-aloé et karité fouetté.

Le karité, le karité, toujours le karité! MAIS OUI, le karité!
Je suis certaine qu' Angélique aussi aime le karité du Bénin. On clique et on revient lire en écoutant cette sublime mélodie. On a tous besoin de douceur.

Cette fois je voudrais tester cérat-karité.
La formule sans borax tiendra t-elle?

 

DSC07046
 Le lendemain de la préparation, la texture n'est pas optimale.

       

        J'ai joué de prudence en y incorporant uniquement 4% de beurre de karité qui pourraient devenir 5% si l'on omet vit E et HE.
Je testerai sur la prochaine fournée...

 Formule du cérat de Galien au beurre de karité du Bénin

 55% Huile de tournesol bio
25% Hydrolat de millepertuis maison (merci et bisous à ma chère Annabulles)
15% Cire d'abeille blanche bio
4% Beurre de karité du Bénin
0.5% Vitamine E
0.5% HE

 

La texture est moins lisse visuellement au départ puis elle s'affine au fil du temps pour donner un cérat crémeux et bien beau.
L'application est très agréable, plus longue, plus étirable.

Je n'ai pour l'instant pas assez de recul sur l'efficacité sur pieds très secs versus cérat simple mais le week-end sur France Inter pendant que je prépare mes cosmétiques, Guillaume que j'adore dit toujours "ça peut-pas-faire-de-mal".
Gallienne... même famille que Galien?

Déclinaisons du cérat de Galien avec ou sans karité par l'Herboriste

 

          J'ai sorti ce qu'il fallait, ça prend très peu de temps finalement et j'ai même sorti des tubes pour mettre du cérat dedans comme l'avait suggéré Patsch dans un commentaire.
C'est ultra pratique à l'usage.

Même s'il faut presser assez fort sur le tube pour faire sortir le cérat, ça fonctionne très bien.
Du coup la très grande majorité du cérat-karité a été coulée en pots car ça n'a pas été une mince affaire!

Pour la mise en tubes, il faudrait réchauffer le cérat avant de couler, ce que je ne pouvais faire avec les HE dedans.
A refaire donc puisque sans conservateur, c'est assurément en tubes que ce cérat vieillira le mieux si l'on ne l'utilise pas régulièrement.

 

DSC07039

1 balance à 0.1g près       
1 spatule en silicone souple
1 mixer électrique
2 pots en verre de 60 et 30ml
1 tube de 30ml (facultatif)
1 spatule de prélèvement (facultatif, un couteau à bout rond suffit)
2 béchers 250 et 50 ml

Beurre de karité
Cire d'abeille blanche bio
Huile végétale
Hydrolat
Mélange d'HE (facultatif)
1 capsule de vit E (500mg)

1 gazinière
1 casserole pour le bain marie
Du papier absorbant

 

DSC07047
 En attendant, cérat de Galien au beurre de karité, moi j'adore!

 

           Rien à redire, c'est une texture vraiment sympa si l'on aime déjà les émulsions épaisses.
 A mi-chemin entre un karité fouetté et un cérat.

Le mode opératoire est "easy peasy", juste  un mixage à l'électrique sur 100g qui allège quand même considérablement la texture.
La présence de beurre de karité accélère la prise, il faut donc être prêt à couler rapidement.

J'apprécie grandement la cire d'abeille blanche bio d'Aromantic qui apporte une certaine souplesse malgré tout.
Il faudrait tester avec de la cire blanche non bio plus dure pour voir...
En ce moment, je suis très "crèmes blanches".

L'application se fait soir et matin ou juste avant d'aller marcher en forêt. J'adore!
Il faut que j'arrête de dire j'adore...

 

        Pour les pieds, j'aime beaucoup la pertinence de l'huile essentielle de patchouli qui lisse miraculeusement les callosités. Elle fait merveille aussi pour lisser les peaux acnéiques.
Son parfum se marie bien aux agrumes, au vétiver et au géranium.

J'ai fait un peu thérapeutique en y ajoutant de l'eucalyptus citronné anti-inflammatoire et du ravensare aromatique (Ravensara aromatica) à doses minimes.

Trop longtemps confondue avec l'HE de ravintsara (Cinnamomum camphora), ses propriétés anti-inflammatoire, anti-fatigue, tonique et dé-stressante conviennent bien à un soin pour pieds sportifs ou non.

Mélange d'HE bonnes pour les pieds (en gouttes)

3 patchouli (Astérale)
3 petit grain bigaradier (Florame)
2 mandarine distillée (Florame)
2 mandarine verte bio (Sevessence)*photosensibilisante
2 géranium Afrique (Florame)
1 ravensare aromatique (Homéopharma Madagascar)
1 eucalyptus citronné (superbe, chez Astérale)
1 vétiver (Astérale)

        A posteriori, j'aurais dû choisir comme agrumes de l'orange douce, plus gourmande. L'acidité des mandarines et du PG pique un peu le patchouli je trouve. Après maturation, il aurait quelque chose d'un cologne.
Le parfum est spéciaaal n'est-ce pas, mais qu'est-ce qu'il a dit Guillaume déjà?

DSC07072
  ... ça-peut-pas-faire-de-mal.

 


Autour du chaudron

    Oui, après tous ces beaux savons, changeons un peu de registre

    Michèle, il a belle allure ce cérat au karité. Je pense que je préférerais cette texture à celle du karité fouetté qui ne me plaît jamais au bout de quelques jours, je trouve que le produit durcit trop.

    Donc tu trouves ce cérat/karité encore mieux que ton cérat au néroli ? il doit être formidable alors ; j'adore celui au néroli, mais je crois que c'est son odeur qui me fait "chavirer".

    Merci de nous donner toujours de nouvelles pistes et de tester pour nous des produits pour prendre soin de nous, pour nous faire du bien, nous en avons besoin.

    Elle a une jolie voix cette Angélique, j'aime.

    Posté par Catherine le 27 novembre 2015 à 18:48
  • Ma chère Michèle, adore, adore autant que tu peux, autant que tu veux et je t'en prie ne cesse pas d'adorer!
    Ton soin, j'adore!
    Et la jolie musique aussi!
    Je suis heureuse d'avoir pu toucher une de tes concoctions "cérat contenant du karité", même si c'est pas celle-là. Je m'en enivre régulièrement...
    Quel plaisir de te lire!

    Posté par S4br1n4k le 27 novembre 2015 à 18:55
  • Si si chère Michèle continue d'adorer et à nous régaler !
    .... moi aussi j'adore Guillaume ! Et ce cérat Galienne ne fera QUE du bien j'en suis certaine

    Posté par Pescalune le 27 novembre 2015 à 19:53
  • Michele, merci beaucoup pour cette très belle recette de cérat.

    Posté par Colchique le 27 novembre 2015 à 20:23
  • Une petite phrase par ci , une autre par là ...
    A chacun de tes articles , j'en apprends un peu plus , tout en douceur comme ton (tes) cérat(s) !
    Meeercii ! j'adoooreeeu !

    Posté par patsch le 27 novembre 2015 à 22:53
  • Bonjour Michèle. Ne cesse jamais d'adorer parce que nous, on adore quand tu adores ^-^. J'aime te lire. Tu décrirais comment faire une omelette que j'adorerais. Cela dit, je devrais essayer d'en faire du cérat, je n'en fais pas souvent, je n'y pense tout simplement pas. Je n'ai que du nilotica, tu penses que je peux essayer avec ? Comme d'habitude, je n'ai pas la possibilité de reproduire ta synergie, mais je l'imagine très bien...

    Posté par Nanette. le 28 novembre 2015 à 08:19
  • J'adore et j'ai adoré ton cérat à la fleur d'oranger
    Tu adores le karité et j'adorerais que tu nous dises toutes tes bonnes raisons de l'adorer.
    et j'aime bien le Gallienne, déjanté.
    Le blog de l'herboriste avec tous ces cérats est une vraie mine à détourner avec les trucs plus modernes, voire les plus simples comme un petit bout de savon au karité maison…
    Je me demande si un peu de lécithine, le nouveau de Zinette, ne le rendrait pas encore plus crémeux et efficace.
    Bon je me demande et il faudrait comme toi trouver le temps , que tu as trouvé pour nous offrir ce temps à nous qui fait du bien. Merci ma copine

    Posté par mlk le 28 novembre 2015 à 13:59
  • ben moi, je ne sais même pas ce que c'est un cérat...alors je m'en vais étudier !
    bisous

    Posté par valouF le 28 novembre 2015 à 14:40
  • Un peu de douceur...

    Ce soin assez simple et pourtant tellement efficace me fait de l’œil , et je veux bien prendre soin de mes petits petons en écoutant Adèle et sa jolie mélodie, tout en rêvant, pourquoi pas, que je fais découvrir le cérat de Galien à Guillaume .. (clin d’œil), je ne sais pas faire l’icône.
    je relève que le patchouli à le pouvoir, entre autres propriétés, d'agir sur les callosités. J'apprends toujours quelque chose de nouveau dans tes articles, c'est un vrai bonheur. Bizzz...

    Posté par Annabulles le 28 novembre 2015 à 23:52
  • Je fais souvent un " petit cérat " pour mes pauvres pieds archi secs ..
    Mais, je n'ai jamais pensé à ajouter un rien de karité ! Bonne idée ça, Michèle .

    Par contre, je fais toujours macérer quelque chose dans mon huile ..

    Pour le "cérat à talons secs" : un bout de racine de consoude fraiche et quelques feuilles séchées du printemps ; Pour la racine, c'est le moment, pour celles qui sont ..à l'orée du bois !

    La viscosité de la racine donne un petit moelleux au cérat que j'aime beaucoup . Mais ..évidemment, le cérat n'est plus blanc ..mais merveilleusement vert .

    Je vais "copier" ta synergie pour mon prochain ..

    merci beaucoup, ma Michèle .

    Posté par moune le 29 novembre 2015 à 07:27
  • Ton cérat au néroli a été mon doudou de table de nuit jusqu'à la fin du pot! La texture, le parfum, un pur délice!

    Je pense que ta formule de base de cérat, une vraie merveille, est très polyvalente. Je l'ai longtemps déclinée en ajoutant un soupçon de substitut de lanoline qui donne beaucoup d'onctuosité.
    je vois pas pourquoi un peu de karaté pourrait la faire capoter!, C'est aussi du gras, donc à priori compatible avec la formule.
    J'adore l'association patchouli-agrumes: je trouve que le patchouli colle merveilleusement avec du pamplemousse (encore plus que de l'orange), du lime ou du combawa qui apportent une petite note acidulée-chantante, présente aussi -mais en bien plus amorti- dans les bons eucalyptus citronnés.

    PS deux questions ustensiles:
    -c'est quoi cette belle balance avec le plateau en verre protecteur? Je ne cesse de bousiller les miennes, une vraie ruine, avec les chiffres numériques qui s'effacent (en raison du gras qui finit toujours par s'infiltrer dans les rouages). Je viens encore d'en racheter une!
    -tu arrives à faire 100g de cérat avec le mixer sur la photo dont le pied me semble quand même imposant?

    J'appartiens aussi au fan club de Galienne (et à lui de Jean Claude Ameisen)

    Posté par venezia le 29 novembre 2015 à 14:39
  • Ah , Venezia ! si tu fais du karaté avec la formule , c'est sûr ... elle va capoter
    Pardon .......mais j'ai pas pu résister .......ok ..je sors !

    Pour la balance , tu peux la protéger en l'entourant de film étirable ...ça marche bien !
    car même avec le plateau , il en tombe parfois à coté .

    Posté par patsch le 29 novembre 2015 à 17:22
  • - Patsch,
    Ne sors pas, , je viens de lire le commentaire de Venezia

    - Venezia,
    Pardon pour le fou rire, on devrait pouvoir se corriger à posteriori, ces claviers nous rendent comiques malgré nous!

    Je sais que tu es une fan des cérats revus et corrigés. Je pense que l'on n'y pense pas assez pour ces soins ponctuels, faciles à faire.

    Ma balance est une Soehnle 66150 Ultra 2 qui pèse jusqu'à 500g avec une précision au 0.1g près.
    Je trouve le plateau suffisamment grand pour tenir mes béchers métalliques de 250ml et surtout je peux fabriquer jusqu'à 400g de crème sans changer de balance.

    Le plateau est en plastique transparent et non en verre et il se lave parfaitement. Je n'utilise pas l'astuce de Patsch par habitude de manipulation mais elle permettrait certainement d'éviter une usure prématurée.

    J'utilise le moins possible de protecteurs. Sur la photo tu vois un sopalin mais en vrai il est toujours plein d'alcool quand j'y pose des ustensiles désinfectés.

    En ce qui concerne le mixer, c'est un Bamix qui marche très bien avec 100g au total. J'utilise le plus souvent le couteau photographié à côté de la capsule de vit E et le bécher métallique photographié aussi.
    Le mini bécher en verre sert à chauffer l'hydrolat.

    Gallienne et Ameisen, j'adore. Quelle classe tous les deux, leurs voix sont formidables.

    - Moune,

    Je suis contente de te voir reparler de la racine fraîche de consoude.
    J'en ai séché l'an dernier et j'oublie tout le temps de l'utiliser. Tu m'avais parlé d'un macérat très épais fait avec de la fraîche et j'oublie tout le temps d'en faire.

    Dommage que l'on soit dimanche soir. J'irai très bien tôt. Avec quoi tu la retire, c'est super dur!

    - Je file au ciné mes copines, je reviens!

    Posté par michele le 29 novembre 2015 à 17:51
  • dépêche-toi , Michèle ...

    Enfile ton caban, tes bottes et ...file au bois ..
    Sinon, tu vas plus la trouver . Ici, il me reste juste une canne de bambou pour la localiser ..

    Alors je vous explique mon ""comment je fais "", si ça vous dit

    il faut une bêche ou au moins une pellette à transplanter . Dégager un peu la terre autour de son pied avec les mains (tu peux mettre des gants , MIchèle! ) , puis enfoncer la pelle un peu écartée des tiges encore visibles .
    Sectionner avec la pellette ,enfoncée en oblique,dès qu'on sent la résistance . Et hop ! un bout de racine ..
    Elle est très profonde, parfois plus d'un mètre, elle ne craint rien . Pas la peine de laisser un bout de racine sectionnée ..

    Ensuite : la laver, la brosser sous l'eau courante ; je fais avec un brosse à dents (pas la mienne, une achetée exprès pour quelques centimes n'importe où ! )

    Ensuite: gratter la peau foncée, ça colle, ça resalit la racine blanche .

    Je re-rince, puis, je la plonge quelques instants dans une "cabolette" remplie d'alcool à 70°
    Pour être sûre qu'elle est bien propre et désinfectée .

    Ensuite: faire des mini tronçons, les plus petits possible sur une planche bien désinfectée aussi .

    Pas besoin de sortir ton marteau, Michèle ! Ca se coupe tout seul .
    par contre, tu peux jeter ta racine "séchée"" ... depuis un an ..

    Ensuite , mettre les rondelles dans l'huile (coco fractionnée ou tournesol ou ... ) et porter au bain-marie . Ecraser de temps à autre avec le mortier ou une cuillère.

    Filtrer (drastiquement, oui ...Michèle ) après la macération . L'huile devient visqueuse, je stocke dans un flacon à large ouverture . Et, par prudence, je met du conservateur en plus de la VT E , et au frigo (d'où, le bocal large ouverture )


    Je n'ai jamais fait de teinture, on devrait y penser .
    La consoude fait des miracles, genre pour des fractures de cervicales, dorsales .....
    On n'est pas obligé de se casser le dos pour vérifier, on me croit sur parole

    Maria Trében l'a dit avant moi, mais je le redis aussi ..

    * cabolette : petite boite, petit récipient, petit plateau .. n'est pas au dictionnaire "français de Belgique ! On s'en fout, si le mot n'existe pas, les belges se l'inventent ....

    un petit coup d'oeil ? c'est là :

    http://www.jchr.be/langage/belgicismes.htm

    belle journée à toutes , mes amies .

    Posté par moune le 30 novembre 2015 à 08:01
  • Ça. Ma Moune c'est de l'excellence et mérite un post à part entière. Tu n'as rien inventé certes... Mais alors quel plaisir de lire tes façons. Elle fait des miracles la consoude, des fois trop vite.
    J'ai un neveu belge maintenant et toi ma Moune... Alors vive la Belgique

    Posté par mlk le 30 novembre 2015 à 08:18
  • Tu aurais pu préparer ta consoude en la mouillant d'un peu d'alcool avant de faire le macération, comme elle est coriace, cela l'ouvre et elle libère les composants hydrosolubles. Bises la cueilleuse.🌸😘

    Posté par mlk le 30 novembre 2015 à 08:25
  • Admiration

    Vous êtes toutes et tous (sisi, il s'en trouve....) mes inspiratrices! Votre humour m'enchante et redresse ma tite tête de tortue. Je hume, je respire et de contempler vos créations j'en sens la douceur, j'imagine pots et flacons....Bref un jour promis je gravirai la première marche vers votre Olympe!!! Quoi.....Pas le droit de rêver? Je m'active pourtant....Grâce à la dame aux macérats, celui de camomille matricaire m'enchante.(la bellis aussi). Les résines s'alanguissent dans l'alcool...La consoude!!! Prends garde à toi, j'arrrrriveeee.

    Posté par tortue36 le 30 novembre 2015 à 09:56
  • - Merci Tortue36 pour ces gentils mots.
    Les cérats sont vraiment faciles à faire, à interpréter selon nos désirs ou besoins. Et comme vous aimez les plantes, c'est une belle façon de les faire vibrer!

    - Mlk tu as dit tous les mots qu'il faut à Moune.
    Elle fait quelques pépites mais en parle si peu.

    Je n'ai jamais mis d'émulsifiants dans les cérats à part quelques épaississants. J'aime la texture simple avec ces 3 ingrédients de base.
    Le cérat que je vous ai offert a été réalisé avec la cire d'abeille en feuilles de Bilby et 5% de karité au lieu de 4.

    Je ne sais si c'est la cire ou l'augmentation de karité qui modifie sensiblement la texture. Elle est un poil moins séduisante que celle qu'à reçue Venezia à la cire blanche bio d'Aromantic.

    Zinette en a rentré, je teste dès que possible pour comparer avec celle d'Aromantic.
    On en reparle donc?

    - Moune, c'est super!
    Je dois aller voir si mon coin est encore exploitable, j'aurais des regrets à ne pas pouvoir faire la macération dès cette année. On n'a pas encore vraiment eu de gel fort, je pourrai peut-être reconnaitre l'emplacement.

    Mes feuilles de consoude sont déjà séchées mais bigre, jeter mes racines racornies

    - Chère Annabulles, je suis ravie de te lire!
    L'émoticone se fait avec un point virgule ; suivi d'une fin de parenthèse )
    J'espère que tu pourras bientôt refaire des cérats avec quelques plantes macérées.

    J'ai fait cet après midi pour mon grand, 400g de lait corporel au monoï avec un mélange d'HA de Sylvie et des tiens. Il est reparti avec tous ses flacons et a raflé plein de savons à la cure non terminée.

    - ValouF
    Un cérat c'est souvent la première émulsion que faisaient les personnes qui désiraient faire leurs cosmétiques.
    Aujourd'hui je pense que les émulsifiants disponibles partout ont fait oublier ce soin basique mais incontournable pour les peaux à eczéma.

    Belles découvertes avec les cérats!

    - Nanette,

    Oui, oui le nilotica en remplacement. Tu devrais obtenir une superbe texture.
    Pour ton petit bout à peau délicate, un pot de cérat est un must non?

    - Patsch,
    Je m'étonne que vous trouviez toujours un truc à apprendre.
    Des fois je trouve que je radote, du coup je vous mets de la musique

    - Colchique
    Fais-tu parfois des cérats? Que mets-tu sur tes pieds?

    - Pescalune,

    Et toi? Continues-tu à faire quelques cosmétiques? Un cérat c'est simple et avec une bonne recette, ça se fait facilement.
    j'imagine le merveilleux parfum que tu obtiendrais avec toutes tes HE de la cabane!

    - S4br1n4k,
    Tu as la même version que Mlk.
    Je pense qu'au Canada, un pot de cérat de côté doit faire de l'usage en hiver.

    J'ai du retard de lecture sur ton blog. J'arrive!

    - Catherine,
    Cette recette date déjà et les cérats que vous avez reçus au néroli datent d'il y a à peine 2 semaines.

    C'est presque une émulsion en effet et la texture est différente d'un karité fouetté plus dense. Question de goût aussi.

    Posté par michele le 30 novembre 2015 à 22:14
  • C'est beau, c'est doux, c'est simple et la synergie doit être superbe Michèle.
    What else ? ben rien.
    Ben si je hume avec délice mon cérat néroli qui est mon doudou.
    Comme tu m'as dit d'attendre avant de l'utiliser, tu vois suis discipliné, enfin pour l'instant

    @ Venezia, en peu de temps, je viens de flinguer 2 balances identiques à celle de Michèle.
    Pourtant, suis soigneuse ...
    Bref, je viens d'acquérir la new d'AZ qui est pour l'instant parfaite, compacte et même plus précise que la SOEHNLE

    Posté par emadra le 30 novembre 2015 à 22:42
  • Comme toujours vos recettes me font envie mais, un peu plus tard, je n'ai pas le temps pour l'instant.
    Pour la consoude séchée je ne la jetterai pas.
    Il y a 3 ans à la suite d'un accident de voiture mes genoux avaient doublé de volume et j'avais une sensation de brulure continue. En plus des cataplasmes d'argile j'ai utilisé de la teinture (à 70°) de racine séchée de consoude achetée en ligne. Cette teinture marron et légèrement visqueuse calmait miraculeusement la douleur et a bien participé à la "réparation" de mes deux genoux.

    Posté par Agapanthe le 01 décembre 2015 à 01:11
  • @mlk,
    je suis contente que ..ta famille s'allonge vers la Belgique ! Pour le mouillage à l'alcool, tu as raison; je me disais que, comme elle a un peu trempé pour se désinfecter, c'est suffisant . Je vais le faire mieux ..
    Tu as raison, en baume cicatrisant, elle peut être rapide .

    Pour les blessures, je n'utilise QUE le miraculeux "baume cicatrisant express" de vénézia !! Je me suis sérieusement râpée l'articulation du pouce ..à la microplane .
    J'en ai appliqué sur la plaie ouverte,(propre hein ! ) même pas eu peur .. c'est magique !!

    Pour les extra-terrestres, elle est là :

    http://princesseaupetitpois.eklablog.com/baume-cicatrisant-express-au-ceralan-maison-a109009850


    @michèle,
    les feuillles conservent leurs propriétés , les racines aussi, mais je pensais à la dureté moi !
    Mais, comme dit mlk, en les trempant dans l'alcool, ça les ramollirait non ?

    @ agapanthe :c'est super que tu sois passée en parler . Tout compte fait, je reprend ma pelle ...
    Je vais faire une mini teinture .

    @coucou emadra : j'ai aussi celle d'AZ, j'en suis ravie aussi .

    Posté par moune le 01 décembre 2015 à 06:25
  • Je viens de racheter une balance (de 0,1g à 500g) à la maison de thé que j'adore rue Quincampoix
    http://www.terredechine.com
    Espérons qu'elle va résister!
    J'ai eu plusieurs Soehnle que j'achetais chez Simon, mais après leur avoir retourné deux fois la dernière qui marchait mal, j'ai renoncé.
    @ Michèle,
    Je n'ai jamais fait de cérat avec un Bamix, je me contente d'un fouet à capucccino (puissant). Vois-tu une différence?
    La consoude est puissante, je me souviens qu'à une époque, je commandais des racines bio chez Baldwins, maintenant, je me contente de faire des macérants huileux avec des feuilles (bossées avec du thé vert) car je n'ai pas de pieds à déterrer!
    Pour le baume très cicatrisant, merci Emadra de le rappeler: j'y suis pour peu de choses, c'est le ciste qui fait tout!

    Posté par venezia le 01 décembre 2015 à 15:49
  • Hum, il faut lire boostées avec du thé vert et non bossées (ça, c'est parce que je bosse!)
    dur de ne pas pouvoir se corriger après coup…

    Posté par venezia le 01 décembre 2015 à 15:51
  • J’imagine ton grand garçon, fier des réalisations cosmétiques de sa maman en faire la promotion auprès de ses ami(e)s, après t'avoir tant moqué Il a délaissé sa posture d'adolescent provocant.
    Je suis ravie que l'hydrolat de millepertuis ait trouvé sa place dans tes créations. J'aime beaucoup cette plante à l'apparence simple et pourtant capable de soigner autant le vague à l'âme que les peaux blessées. La consoude dont Moune parle si bien me fait aussi de l’œil.
    Merci à toute pour votre bonne humeur et vos commentaires pertinents. Bises.

    Posté par annabules le 01 décembre 2015 à 17:46
  • Merci Michèle pour tout : la voix chaude de ton "Angélique" qui est aussi la notre et que j'adore. Plus je vieillis, plus j'apprécie cette voix.
    Ha, ce fameux cérat de Galllien qui, il y a qq années, nous paraissait tellement compliqué...
    Jolie photo d'un beau plan de travail ^-^. Il y a des réflexes et des gestes qui nous suivront jusqu'au bout ^-^ ^-^ ^-^
    Chabou parlait ici de son mélange patchouli/citron : http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2008/01/15/7577327.html
    C'est vrai que l'on ne peut pas corriger les fautes à avoir lancer la publication de notre billet mais j'apprécie le fait de ne plus avoir à copier et coller le commentaire en cours et pouvoir revenir sur ce dernier après avoir fait des aller et retour sur le blog ou sur la toile!!!
    Moune, merci pour ton tuto si bien écrit!
    Bises à toutes.

    Posté par Loulou le 01 décembre 2015 à 18:43
  • Merci Michèle pour cette jolie recette qui fait envie!
    Non non tu ne radotes pas, on a toujours besoin d'explications , il y a toujours quelque chose que l'on ne connait pas ou que l'on a oublié ; et puis la répétition est une des clés de l'éducation. Donc merci d'être notre professeur et de nous guider dans les méandres de la cosméto.
    Je n'ai jamais fait de cérat , que peut-on mettre comme autres huiles?
    du chanvre mélangé à une autre HV pour les peaux eczémateuses ? huile d'olives ? Je n'ai pas encore tenté les macérats , Peut-on mettre de la teinture mère de millepertuis ? de calendula ?
    J'ai un grand garçon parti depuis un an en Australie qui a beaucoup de problème de peau , j'aimerais qu'il trouve pour son retour quelques savons, crèmes et baumes pour soigner sa peau
    Merci encore Michèle

    Posté par makiro le 01 décembre 2015 à 20:06
  • - Makiro,

    Plusieurs réponses à ton gentil commentaire.

    * Je pense que n'importe quelle huile végétale liquide peut faire l'affaire. Le choix sera fait en fonction de la destination du cérat ou de la texture. Une huile estérifiée (coco fractionné) donnerait un toucher plus pénétrant qu'une huile d'avocat par exemple.

    * Bien sûr que l'HV de chanvre marche bien pour les peaux eczémateuses. A protéger d'un bon anti-oxydant simplement.
    Je mettrais également une huile oméga 9 très protectrice (olive TB) mais aussi un peu d'omégas 6 (tournesol, sésame, soja...) qui réparent bien le tissu cutané.

    Pour 100g de cérat avec karité, tes 55g d'huiles liquides se composeraient comme suit par exemple
    .25g huile oméga9 (olive ou avocat...)
    .15g huile oméga6 (tournesol, soja, sésame...)
    .10g huile oméga 3 (chanvre, inca inchi...)

    * La structure d'origine de ce cérat ne se prêterait pas à l'ajout de teintures pour lesquelles un baume avec émulsifiant serait plus approprié.
    Cela donnerait une texture plus onctueuse qu'un baume classique et très agréable je trouve.
    Voici un exemple de Mlk fait avec des teintures et des macérats:
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2011/08/31/21925503.html

    La formule générale de Mlk pour ce types de baumes aux teintures serait :
    .60g HV, macérats huileux...
    .10g émulsifiant VE ou autre permettant d'émulsifier la teinture
    .10g cire végétale ou d'abeille ...
    .20g de teintures
    .30 gouttes HE que je pense facultatives

    Voilà Makiro, je pense que ton fils sera content d'avoir du choix et pourra te permettre de savoir ce qui fonctionne le mieux pour ses soucis de peaux.
    Et ensuite, tu viens délicatement nous poser tout ça sur Potions et chaudron vu que tu as les clés

    - Loulou,

    Je retrouve avec plaisir ce message de Chabou et je pense faire le mélange dans un flacon tant il m'inspire, j'adore chacune de ces HE.

    Je note ici sa composition pour mémoire :
    .10 gttes de lavande d’’altitude
    .3 gttes de petit grain bigarade
    .5 gttes de citron
    .2 gttes de patchouli

    Je suis ravie de savoir que tu apprécies aussi Angélique Kidjo qui fait une belle carrière à l'international.

    - Bisous mon Annabulles.
    Ton hydrolat de millepertuis est parti soigner plein de peaux. Je suis ravie tu penses bien

    - Venezia,

    Oui je vois nettement une différence dans la crémosité du cérat quand il est mixé au bamix qui permet en outre d'en fabriquer plus à la fois.

    Même si je pense que le type de cire d'abeille intervient aussi, la puissance de mixage change vraiment la donne et un miser à capuccino aurait du mal avec 100g je pense.
    Zinette a rentré une belle cire d'abeille blanche bio que je teste en ce moment dans mes baumes et qui est très prometteuse :

    http://lesutilesdezinette.com/fr/beurres-huiles/1544-cire-d-abeille-blanche-bio-en-pastilles-100-gr.html

    Je ne l'ai pas encore testée dans un cérat mais ça ne va pas tarder, je dois en recommander. En plus elle sent bon le miel comme celle d'Aromantic, ce qui ne gâche rien dans une cire blanche.

    - Moune

    Merci beaucoup pour tes précisions.

    - Agapanthe,

    Ah oui merci pour tes infos. Je garde mes racines racornies alors. Il ne me reste qu'à les mettre dans l'alcool et voir.
    Un beau baume à la consoude me fait envie du coup... La formule de Mlk ci dessus irait parfaitement!

    - Emadra,

    Le cérat venait d'être fabriqué quand je vous l'ai offert et je le trouvais moins beau qu'avec la cire blanche bio.
    Je ne sais pas si la texture s'est affinée depuis mais je pense que cette cire change tout.

    Quant au néroli qui vous a toutes fait chavirer, j'indiquais à Sabrinak qu'il m'avait d'abord semblé trafiqué mais qu'il a passé le test du papier sans y laisser de trace du tout.

    Je l'avais fait venir de l'Ile Maurice, marque Mantra :
    http://www.mantra-ayur.com/eo_neroli.html

    J'ai l'impression qu'il s'agit d'un attar ou d'une co-distillation parce qu'il fait très parfum.

    Mince alors pour cette marque de balances! Je suis contente de la mienne et j'espère qu'elle va durer

    Posté par michele le 02 décembre 2015 à 09:31
  • Merci Michèle pour cette très belle recette. J'adore !!!
    Et aussi Angélique et Guillaume
    J'avais copié celui à la fleur d'oranger pour bébé et je l'ai donné.
    Il faut donc que je fabrique cette nouvelle recette car j'aime beaucoup les cérats, c'est tellement doux-doux et sa synergie me tente.
    Merci Moune Je copie-colle ta façon de travailler la consoude et m'en vais voir si je peux la repérer.

    Posté par gingembre le 02 décembre 2015 à 09:40
  • Michele, j’utilise pour mes pieds la même crème hydratante que pour mon corps.

    En ce moment, j’utilise pour le corps les beurres corporels The Body Shop pour leurs odeurs très régressives que j’adore. Les beurres Corporels The Body Shop, font partie des rares produits vendues dans le commerce que j’apprécie, car ils allient efficacité et plaisir des sens comme la vue et l’odorat.

    Les cérats sont les premières préparations que j’ai faites lorsque je me suis intéressée aux cosmétiques faits maison. Ci-dessous, un lien vers une de mes recettes de cérat.

    https://cosmeticshomemadecolchique.wordpress.com/2010/12/31/creme-a-la-cire-dabeille/

    Posté par Colchique le 02 décembre 2015 à 10:29
  • - Merci beaucoup pour ton lien Colchique.
    Encore une recette qui m'avait échappé et qui fait la part belle au nilotica.

    - Gingembre,

    On doit avoir des tas de goûts en commun alors
    Dès que je reçois la cire de Zinette commandée, je refais du cérat.

    Posté par michele le 02 décembre 2015 à 11:25
  • Je touille de moins en moins malheureusement Michele .....
    Par manque de temps surtout .... de patience un peu aussi lol ! Disons qu'en prenant de l'âge je vais au plus simple et donc au plus rapide ...... mais faudrait que je m'y remette un peu ! vraiment !!

    Posté par Pescalune le 02 décembre 2015 à 11:39
  • Ce cerat me tente bien,d autant plus qu il contient du karité que j aime tant .,et qui fonctionne très bien pour moi et ma peau sèche !
    Par contre j attendrai un peu pour le faire ,ici il fait chaud et on n à pas trop envie de faire un cerat,encore que ....
    Je mets presque autant de crème que chez moi
    Bises ☺

    Posté par Sylvie le 04 décembre 2015 à 19:09
  • Cette synergie d'he est l'une de celles que j'utilise le plus souvent, mais plutôt sans citron (rajouté pour l'astringence dans un après-rasage). C'est sympa de m'y faire repenser !

    Emadra l'a utilisé aussi dans ses bougies je crois, une merveille d'odeur que je renifle chaque fois que je passe devant.
    Lavande, petit grain, patchouli, le trio gagnant

    Ton cérat me va bien, Michèle, il soigne la peau de mes jambes et la veloute tous les matin mais bientôt "n'en a plus", alors je vais en fabriquer très vite.
    Bisous

    Posté par chabou le 05 décembre 2015 à 08:26
  • - Pescalune, c'est vrai qu'un cérat c'est vite fait et ça sert à pas mal de zones du corps si l'on a une peau mature.
    Et tu as le choix du parfum dans ta cabane

    - Sylvie, un cérat au géranium bourbon!
    Mais pourquoi n'en ai-je jamais fait?

    - Chabou,
    Merci pour la synergie. Je suis contente que tu apprécies le cérat.
    Celui ci au karité est différent de l'original mais j'adore aussi.

    Posté par michele le 08 décembre 2015 à 19:39
  • Michèle ☺tu as deviné où je suis 😀
    Si j ai le temps je ferai bien ce cerat ou ta mousse craquante et le laisser ici .....
    Bises

    Posté par Sylvie le 09 décembre 2015 à 13:06
  • Posté par michele le 09 décembre 2015 à 15:50
  • Quelle différence entre les feuilles ou les racines de consoude? les propriétés sont-elles différentes? Il me reste un peu de karité macéré aux feuilles de consoude que j'ai fait en début d'été, en gâchant la moitié de mon karité. Or, je n'ose pas l'utiliser dans une crème, une émulsion: et d'une parce que je pensais qu'il fallait l'utiliser à dose thérapeutique, donc pas sur le long terme, et aussi parce qu'en fait je n'ai pas cerné si la consoude cicatrise, ou consolide... Mais Moune, tu m'as donné envie pour l'an prochain, de tenter une macération de racine...

    Posté par nanette le 09 décembre 2015 à 18:56
  • nanette, j'espère que tu repasseras par ici ..

    les feuilles : sont moins riches en allantoïne que les feuilles . Par contre , elle donnent une très belle couleur aux baumes beurres et surtout au x savons : elle tient dans le temps .

    Dès la belle saison quand les tiges sont bien hautes, je coupe et fais sécher des feuilles (elles gardent leurs propriétés, une fois sèches) et JE GARDE LES TIGES

    Elle sont gorgées d'allantoïne , toutes juteuses, bien grasses quoi .
    je les coupe menu menu (tu les laves hein d'abord ! ) et je les met à macérer à chaud , enfin tiède ..
    Je fais deux ou trois macérations successives , avec pressage à la cuillère à soupe ou au pilon ,entre chaque macération, je complète avec de l'huile .
    Pour les tiges de consoude : je fais avec de la coco fractionnée et: je met VIT E ET conservateur après la mise en bouteille . En effet, comme c'est aqueux, il faut du conservateur", j'ai bien trop peur de travailler pour rien ...

    Je ne comprend pas pourquoi tu dis ""en gâchant la moitié de mon karité """ ???

    Posté par moune le 12 décembre 2015 à 07:43
  • Bonsoir Moune. Merci beaucoup pour ton explication... qui m'ouvre pleins d'autres questions, désolée...
    J'ai utilisé les feuilles, par excès de prudence, ayant lu quelque part que la grande quantité d'allantoine pouvait ne pas être inoffensive pour les enfants. Mais peut-être que j'ai compris de travers aussi ^_^. Par contre, je ne savais pas qu'on pouvait utiliser les tiges, tu m'ouvres de nouveaux horizons... merci beaucoup pour ton pas-à-pas ☺. Vivement le printemps (je suppose que c'est la belle saison dont tu parles non?).
    J'ai eu un mal de chien à faire mon macérat dans le karité, et à le filtrer, n'ayant que des filtres à café : impossible de presser pour en récupérer le maximum, du coup j'en ai perdu un bon 1/3.
    Crois-tu que je puisse l'intégrer ce macérat de consoude dans une émulsion, genre lait pour le corps? En effet, il a une très belle couleur, qui me donne envie de voir ce que ça peut donner dans un lait corporel. Mais je ne sais pas si on peut utiliser la consoude au quotidien sur de grandes surfaces de peau. De plus, (dernière question, ouf ...), est-ce que la consoude s'utilise plus pour cicatriser et apaiser les peaux lésées, ou bien pour réparer ou consolider?
    Bonne fin de soirée )) et merciiiiiii ♥

    Posté par nanette le 13 décembre 2015 à 23:05
  • haa, je suis bien contente...

    que te voilà, nanette,

    alors : je fais des émulsions corps, des cérats, des crèmes à mains abimées ,des gelées , avec la consoude .

    Je l'adore et , j'en met partout . Tiens, je ne me serais jamais souciée de savoir si c'était trop ou pas !
    Peut-être que notre Michèle va passer et nous en dire plus . Mais, je me dis déjà que ce n'est pas excessif, puisqu'elle n'est pas pure comme la poudre du commerce .

    Pour les macérats au karité, une astuce : j'utilise un filtre en inox en forme de cône plein de petits trous, avec un manche, C'est très solide et tu peux presser avec une cuillère ou avec un pilon .

    J'ai trouvé ce site pour te faire voir, mais on en trouve partout dans les magasins d'art ménager :

    http://www.amazon.fr/REVIMPORT-Passoire-conique-Chinois-t%C3%B4le/dp/B0097BIE2Y


    Ensuite, pour refiltrer après le passage dans ce cône, j' uitlise des filtres en tissus ; tu peux les relaver et les réutiliser nombre de fois . J'ai choisi maintenant de faire des grands , pour plus de confort au filtrage . Je me suis fait un gabarit en cartonnette,coutures comprises !!! (par exemple le carton des intérieurs de chemises d'hommes .

    Je te fais le lien vers le magique tuto que j'avais trouvé :

    http://jebrode.canalblog.com/archives/2008/10/29/11149931.html

    Je choisi de faire des grands pour plus d'aisance , en drap blanc tout simplement .
    Et à ta dernière question : elle est bonne pour cicatriser et consolider les fractures .

    Pour apaiser, je cumule calendula, consoude, millepertuis ...

    J'ai répondu à tes questions ???

    Posté par moune le 14 décembre 2015 à 06:29
  • Bonjour Nanette et Moune, c'est très instructif de vous lire! J'adore. Moune est ce que tu pourrais nous faire un article au printemps ? Avec des photos ( j'ai toujours peur de me tromper) et une recette ? Ça serait super !
    Pour la filtration la vieille technique du collant ,quand on a rien sous la main, c'est pas mal du tout!

    Posté par makiro le 14 décembre 2015 à 11:17
  • Moune, je te serre dans mes bras. Tes conseils sont précieux et m'ouvent une infinité de possibilités. Merci infiniment. Le collant, j'y ai pensé mais les morceaux de feuilles de consoudes passent au travers des mailles.

    Posté par Nanette le 14 décembre 2015 à 12:05
  • J ai copie ton cerat il est très agréable ,mais un peu moins fin que celui que tu m as offert au néroli! Et que j adore .
    Peut être est ce du à la cire d abeilles ou u karité ?
    En tout cas la formule est 👍

    Posté par Sylvie le 11 février 2016 à 09:41

Commenter l'article