Cocooning vanille cacao rose version crème beurrée

Soins du corps

Par zazalismartagon

Automne hivernal, envie de cocooning, une tasse de thé épicé au chocolat devant les flammes joyeuses du feu de bois, des bougies, un bain chaud... et s’envelopper dans un cocon de douceur.

J'ai le thé (pour ça je ne manque pas de choix),  le feu, les bougies et le bain chaud mais me manquait le cocon de douceur.

Mes formules de laits sprayables d'été à 8 % maximum de corps gras étaient devenues complètement obsolètes, tout comme ma crème de douche qui est pourtant très onctueuse (je partagerai cette recette aussi car je la trouve idéale pour l'été)

L'appellation crème beurrée est empruntée à Colchique ou Vénézia, je ne sais plus laquelle des deux a dégainé la première mais je la trouve parfaitement évocatrice de la texture de ce type de produit et la préfère de très loin à l'anglicisme Body Butter.

La formule de cette crème est une interprétation version naturelle d'un Body Butter de chez The Body Shop que ma copinette Izaline avait utilisé avant sa conversion au naturel et dont elle cherchait à copiter la fa formule pour en retrouver la texture qu'elle n'était pas parvenue à obtenir jusqu'alors.

Je lui ai donné la main dans ce décryptage d'INCI et le résultat de nos cogitations communes a donné naissance à ce beurre corporel fondant cocoonant. J'ai pu tester avec bonheur la version amande d'Izaline qu'elle m'a gentiment envoyée pour me remercier de mon aide et j'ai eu bien sûr envie de la réaliser aussi.

Voici la version qu'Izaline a publié sur son blog:
http://chrizalide.blogspot.fr/2014/03/beurre-corporel-bodyshop-like-version.html

         Je l'ai légèrement modifiée pour l'adapter à mes envies et besoins.                                                                                                                      

C'est une formule que je reprends régulièrement cer j'aprécie sa texture épaisse qui rappelle un peu celle du Cold Cream tout en pénètrant très rapidement et en laissant un léger film protecteur mais non gras. La peau est douce, hydratée et nourrie durablement.

Dans ma dernière interprétation de cette crème, outre la modification du système émulsifiant que je fais systématiquement parce que j'aime le couple VE/MF pour sa complémentarité (et l'hydratarion apportée par les lactates/lactylate), j'ai aussi remplacé le lanoline par de la cire de rose car je trouve la cire moins collante et moins filmogène que la lanoline, aussi et surtout pour son parfum envoutant que j'avais envie de marier à la vanille et au cacao (mon beurre de cacao est vraiment très odorant et son parfum ressort d'ailleurs assez fort en saponification)

La formule:

Phase huileuse:

8% de macérat de vanille de Madagascar sur huile de son de riz bio qui est une de mes chouchoutes en cosmétique
7% d'huile d'argan du Maroc (merci Mamajdida) dont les propriétés pour la peau ne sont plus à démontrer
6% de macérat maison de grande consoude sur huile d'olive bio de Tunisie, encore une huile magique pour la peau   
2% de beurre de karité brut bio du Bénin un incontournable pour moi
2% de beurre de cacao brut bio très odorant nourrissant, protecteur, hummmm... J'adore
2% de macérat de vanille de Madagascar sur huile de coco vierge bio hydratante et nourrissante
6% de glyceryl stearate (émulsifiant VE AZ)
2% de stearoyl lactylate (émulsifiant MF AZ)
2% d'alcool cétéarylique co-émulsifiant épaississant
1% de cire de rose de Damas épaississante et protectrice (en plus de son délicieux parfum)
0,2% de vitamine E pour la protection des huiles contre l'oxydation (dans la mesure où les macérats de vanille en contiennent déjà)

Phase aqueuse:

20% d'hydrolat maison de vanille de Madagascar très parfumé        
10% de gel d'aloe vera maison très hydratant et apaisant
10% d'extrait hydroglycériné maison (à 50% de glycérine) de pivoine rouge du jardin hydratant et anti-oxydant
0,2% de gomme carraghénane dont j'aime le pouvoir hydratant
0,5% d'allantoïne
QSP eau rosée de la reine

Ajout:

0,8% de conservateur Cosgard

Pas d'ajout supplémentaire, je trouve que les ingrédients choisis sont suffisamment riches pour répondre aux besoins de ma peau et je trouve que le parfum totalement
régressif issu de la synergie des ingrédients complète parfaitement l'objectif cocoon de ce produit.

DSCF0663On voit bien la rétractation de la crème et son côté beurré sur les bords de la photo je trouve.


Autour du chaudron

    miam ça doit sentir la crème chocolat vanille. J'espère qu'il n'y a pas d'enfant dans les parages qui la prendrait pour une crème glacée
    Ta crème donne vraiment envie et on ne peut pas rêver mieux pour un effet cocooning. Aucune peau ne se plaindre si elle est nourrit avec cette crème.

    Posté par rokia le 16 novembre 2016 à 00:33
  • Merci Zaza pour cette belle formule qui me plaît beaucoup 😀elle convient parfaitement à ma peau sèche et il est bien tentant de mettre les doigts ds ton pot 😀
    Tu as fait une crème vraiment sur mesure et bien valorisé tes préparations, macérâts ,glycérinés avec de bonnes huiles eet les plantes de ton jardin.
    Je me suis régalée à te lire car on sent le plaisir que tu as pris à fabriquer ta crème et bien sûr le bonheur de ce moment de détente qd tu l appliqués et te détend près de la cheminée avec un bon thé, ambiance très chalet mais il est vrai que chez toi il doit commencer à faire frisquet ⛄
    Bises et bonne journée 🌞

    Posté par Sylvie le 16 novembre 2016 à 07:04
  • Une tasse de thé épicé au chocolat ?? tu m'expliques belle Zaza ?
    ah tu as dis sur FB que tu poserais ta formule mais t'as pas dis que ce serait sur potion ! Cachottière ^_^
    Ça fait du bien de te lire sur un blog ah tu as fais 2 extrait glycériné maison de pivoine rouge quelle est la différence entre les 2 ?
    Et ton cacao il vient d'ou pour sentir si bon ? Cristinou peut être ?
    <3

    Posté par violette le 16 novembre 2016 à 07:47
  • Merci Zaza pour cette belle recette.
    Une crème beurrée pour adoucir les jours gris et froids.
    Et une très belle idée pour les cadeaux de fin d'année !
    As-tu reproduit l'extrait glycériné de pivoine publié par Michèle ?
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2015/06/10/32111590.html

    Posté par gingembre le 16 novembre 2016 à 10:50
  • Elle doit être fantastique cette crème! Et quelle panoplie de macérâts et extraits fait maison! C'est une chance de pouvoir en faire autant soit même.

    Posté par Caroline le 16 novembre 2016 à 12:41
  • C'est un plongeon tout vanille! Je trouve intéressant de faire deux macérats différents de vanille: sur lequel la vanille est-elle la plus présente?
    dis nous en plus sur ton hydrolat maison de vanille, c'est tentant!

    Mlk a fait une BB crème pour le corps qui semble avoir un peu cette texture, et pour l'hiver, y a pas plus cocon. bravo C'est un véritable dessert corporel

    Posté par venezia le 16 novembre 2016 à 13:50
  • Belle crème gourmande !
    je me suis tellement habituée à avoir le mode opératoire avec les formules de Michèle que je suis un peu dubitative ...VE , MF .... y'en un des deux qui va en phase aqueuse ou je me trompe ?

    Posté par patsch le 16 novembre 2016 à 19:45
  • Étonnamment Rokia le parfum de la cire de rose domine sur fond de cacao vanillé mais ça n'en est pas moins gourmand. J'en étale avec plaisir sur les lèvres

    Sylvie tu as vu juste j'ai pris beaucoup de plaisir à sa réalisation dont les effluves se sont répandus dans toute la maison comme lors de la fabrication d'un hydrolat très parfumé
    Le froid a en effet gagné les montagnes jurassiennes et je suis bienheureuse à l'idée de retrouver très bientôt la douceur narbonnaise

    Merci Violette, j'ai supprimé la ligne intruse d'extrait de pivoine. Je ramais tellement pour écrire l'article directement sur le blog que j'ai bifurqué sur le bloc-note pour faire ensuite un copier-coller... en oubliant de supprimer une ligne.
    Le thé épicé au chocolat est en réalité une infusion yogi tea choco bio que je trouve totalement additive.
    Quant au beurre de cacao brut bio très odorant il provient de la boutique Homemade Cosmetics.

    Gingembre l'extrait de pivoine est un simple extrait hydro-glycériné dosé à 50% de glycérine et dont j'ai renouvelé les fleurs 3 fois. Je vais me pencher sur l'extrait de Michèle qui doit en effet être beaucoup plus odorant que le mien. Merci pour le lien

    Caroline c'est un vrai plaisir pour moi de réaliser les matières premières. J'ai la chance de vivre dans une nature relativement bien préservée (parc naturel de montagne) et très riche en espèces végétales variées dont j'use avec bonheur. C'est d'ailleurs cette belle et riche nature qui m'a amenée à la cosmétique naturelle maison.

    Merci Venezia J'ai fait de nombreux macérats de vanille mais il ne m'en reste que 3, les 2 de la recette et un autre sur de l'huile bio de pépin de raisin. Mon préféré était celui sur coco fractionné parce que nettement plus odorant que les autres. C'est dans l'huile son de riz que la vanille est la plus odorante ici mais le macérat sur pépin de raisin l'est encore plus. Dans l'huile de coco le parfum de la vanille s'est lié à celui de la noix de coco ce qui la rend moins présente. Mais pour qui comme moi aime les odeurs de vanille et de noix de coco, leur association est délicieuse... avec le cacao c'est la cerise Quant à la rose je trouve qu'elle apporte du raffinement à la synergie olfactive ainsi que son côté régressif.
    Un ami marié avec une malgache m'a ramené de Madagascar des gousses de vanille fraiches grasses et bien dodues en grosse quantité, d'où l'hydrolat de vanille car j'ai la chance d'être équipée d'un petit Alquitara en cuivre

    Posté par Zaza Lismartagon le 16 novembre 2016 à 21:50
  • Tu as le sens du partage toi ma chère Zaza Lismartagon!
    Je me suis dit en lisant la notification que tu nous offrais un second savon à l'instar de Rebelle Aussi

    Je pense qu'il n'est pas utile de retirer ton message, il n'est hélas pas mis en valeur comme il se doit mais je gage que tu as d'autres créations en réserve à offrir?

    J'adore le mélange MF/VE sur lequel je reviens très souvent car il permet d'avoir des viscosités très larges. Comme je le tolère parfaitement sur le visage, je me fais souvent des crèmes anti-décrépitudes avec.

    Je vois que tu as préféré forcer sur le VE que sur l'épaississant afin d'obtenir le beurre et tu as bien raison car il devrait être bien plus fin à la pénétration. Me trompe-je?
    Elle me plait beaucoup ta crème. Je me la garde sous le coude cette formule, des fois que l'hiver nous tombe dessus un de ces jours!

    Il y a pas mal de véritables huiles aussi, ce qui devrait plaire à Colchique que tu évoques dans ton message. J'espère qu'elle n'a rien de grave et que son absence est volontaire.

    N'est-ce pas mon Yulaan qui utilise cette expression crème beurrée?
    Il s'y trouve, rien que dans le nom d'ailleurs, le véritable grand écart qu'il a toujours cherché en émulsions: une crème pénétrante avec une texture de beurre. Il nous manque grave là parce que je suis certaine qu'il aurait énormément de remarques sur ta formule

    Merci infiniment pour ta participation à Potions et chaudron ma chère et au plaisir de te relire?

    Posté par michele le 18 novembre 2016 à 14:35
  • Michèle j'avoue sottement ne pas avoir réfléchi avant de partager et il est vrai que ça tombe un peu comme un cheveux sur la soupe en plein milieu du défi moucheté.
    Je me familiarise petit à petit avec les fonctionnalités du blog et viens juste de découvrir que j'aurais pu programmer l'article pour qu'il soit publié après le défi.
    Tant qu'il ne fait pas d'ombre à ce chouette défi tout va bien
    J'aurais certes pu aussi aussi publier le savon moucheté "de secours" mais deux savons pour un défi ça me semblait exagéré

    Tu as parfaitement raison concernant le dosage du VE et des épaississants; la crème pénètre très rapidement et permet de s'habiller de suite après l'application.

    J'espère aussi que Colchique va bien et que son absence est un choix.

    Du coup tu me mets le doute concernant l'origine de l'appellation crème beurrée.
    C'est peut-être en effet Yulaan dont j'adore le brainstorming formulatoire.
    C'est vrai qu'on ne l'a pas lu depuis longtemps aussi; que devient-il?

    C'est moi qui te remercie d'avoir ouvert pour moi le couvercle de ton grand chaudron

    Posté par Zaza Lismartagon le 19 novembre 2016 à 09:06
  • Bonjour!
    Je suis absolument débutante en cosmétiques maison mais je lis avec gourmandise des recettes ici et là (surtout ici) depuis plusieurs années. Et j'achète des ingrédients, d'autres ingrédients et aussi quelques ingrédients en prévision du jour où je me lancerai...
    Et là, miracle, la recette me fait envie, j'ai presque tout ce qu'il faut et je suis d'humeur à tenter le coup.

    Mais... Il n'y a pas de détails sur la marche à suivre, je ne me rends pas compte de la difficulté de réalisation et je n'ai qu'une vague idée des températures, ordre d'incorporation et tout et tout. Serait-il possible d'avoir un petit mode d'emploi, s'il vous plaît? Peut-être que mes merveilles à INCI compliqués auraient fini de s'ennuyer dans mon placard...
    Et à propos d'INCI, j'ai de l'alcool cétylique et pas cétéarylique. Est-ce que je peux me fier à la proximité des noms et remplacer l'un par l'autre?

    Merci d'avance!

    Posté par Perrinette le 23 novembre 2016 à 08:49
  • Bonjour Perrinette, tu as raison, je n'ai pas détaillé le processus de fabrication partant à tort du principe que les lecteurs du blog savent fabriquer une émulsion.

    Si tu es débutante, je te conseille de t'informer au préalable sur ce que sont les émulsions cosmétiques et leur réalisation.
    Cet article d'AZ est assez bien conçu mais tu en trouveras bien d'autres sur la toile ou dans des livres: http://www.aroma-zone.com/info/fiche-savoir-faire/les-emulsions
    Ce qui me semble le plus important au préalable c'est de bien stériliser ou désinfecter ton matériel, tes contenants, ton plan de travail et tes mains.

    Tu peux en effet remplacer l'alcool cétéarylique par du cétylique, voire alcool cétylique + acide stéarique si tu as.

    N'hésite pas à regarder les recette de Michèle sur ce blog car elle explique chaque fois en détail le procédé de fabrication, photos à l'appui, et c'est une vrai pro qui répondra avec plaisir à tes interrogations

    Je ne suis personnellement pas un modèle dans ce domaine car en bonne fainéante que je suis j'utilise beaucoup le mixeur (ou ma petite machine qui travaille toute seule mais chut, shame on me hihihi) pour mes émulsions que je fais du coup très souvent en "one pot"

    Posté par Zaza Lismartagon le 23 novembre 2016 à 20:29
  • Merci, merci!
    J'ai jeté un œil sur le topo AZ, je vais potasser plus sérieusement.
    J'ai de l'acide stéarique.
    Et je suis allée voir le site de ta copine Izaline qui met tout ensemble et qui fouette quand c'est à bonne température. Ça ressemble à une méthode pour débutante, ça!

    Donc, plongeon dans l'émulsion ce week-end... Wouhou! Chuis toute contente!

    Posté par Perrinette le 24 novembre 2016 à 20:05
  • Oui Perrinette, le "one pot" c'est facile et pratique mais toutes les recettes ne s'y prêtent pas malheureusement.
    Je te souhaite un joli plongeon

    Posté par Zaza Lismartagon le 28 novembre 2016 à 12:44
  • Zaza, j'adore ton récit, tu nous embarques avec toi dans ton univers 😃
    Et ton ressenti sur les différent macérats de vanille, c'est super intéressant.
    Le duo MF VE permet tellement de déclinaison de textures ...
    Il convient quasi à toutes les peaux.

    Ton beurré cocooning doit être un régal sur la peau.
    Moi aussi, j'apprécie les formules plus "riches" l'hiver.
    Et pareil, MF et VE sont en phase huileuse.

    Merci énormément de partager sur Potions

    Michèle, c'est vraiment trop bien de découvrir chaque intervenante sur ce formidable blog collectif

    Merci sincèrement

    Posté par emadra le 29 novembre 2016 à 23:25
  • Coucou Zaza,faite hier 😀et je suis très contente .
    J ai suivi ta trame et change quelques petites choses, du lubrajel-natural pour moitié avec l aloe vera, et pas mis les mêmes huiles, par contre j ai utilisé la cire de rose et un macérât de vanille ,je l ai d ailleurs fini ....
    On pourra comparer 😉elle est bien beurrée ,mais penetre très bien et laisse la peau toute douce .sans film gras .et comme toi je me suis régalée qd je l ai faite ..
    J espère que tu n as pas trop froid 😠
    Bises

    Posté par Sylvie le 30 novembre 2016 à 07:42
  • Bonsoir!
    Je l'ai faite et elle est réussie! Trop facile le one pot...
    Elle est sûrement beaucoup moins raffinée parce que je n'ai pas les macérats précieux mais elle laisse la peau douce, douce, douce pendant des heures. J'adore!
    Merci beaucoup pour la recette et les conseils.

    Posté par Perrinette le 30 novembre 2016 à 19:00
  • Bravo les filles! Contente de vos réussites et surtout que cette formule vous plaise.
    Emadra oui il est des plus agréable sur la peau.
    Merci pour ton accueil ainsi qu'à vous toutes sur ce magnifique blog.
    Sylvie je vais devoir en refaire car j'en ai offert et utilisé tous le pot.

    Posté par Zaza Lismartagon le 02 décembre 2016 à 20:15

Commenter l'article