Masque visage à la lysolécithine

Les problèmes de peau : tout un poème... Et un programme !

Je voulais publier la recette de mon baume anti-démangeaisons qui me sauve la vie (et la peau !) lors d'une crise d'intolérance alimentaire, quand j'ai mentionné mon masque visage dans un commentaire sur le lait de plantes de Michèle, lui aussi à base de lysolécithine. Et Michèle de me proposer d'en publier la recette !

Après réflexion - et consultation des archives du blog - et pourquoi pas ? Il y a déjà une liste de recettes de baumes longue comme le bras, et beaucoup moins de masques pour le visage. Donc...

 

Sur ce, entrons dans le vif du sujet !

J'ai une peau casse-pieds atypique : mixte déshydratée. Qui réclame donc son content d'eau, été comme hiver.

Mon cahier des charges pour un masque hivernal (eh oui, on se rapproche inexorablement de l'hiver...) :

- ultra hydratant bien sûr

- apaisant

- pas trop riche en huile

- relativement épais pour ne pas dégouliner

 

La lysolécithine s'imposait : elle se travaille à froid et, selon la fiche de Zinette (dont j'apprécie de plus en plus les produits d'ailleurs...), "possède d'excellentes propriétés hydratantes, adoucit et apaise la peau, est également un émollient".

Avec un soupçon d'acide hyaluronique, roi des hydratants.

J'ai également fait appel à ma plante fétiche : la calendula, dont le pouvoir apaisant n'est plus à démontrer, couplée pour l'occasion à de la camomille matricaire dans un macérât huileux sur sésame, le tout dosé à 10%, ma peau ayant besoin d'assez peu de phase grasse.

 

La formule :

10% d'huile végétale (ici macérât de calendula et de camomille matricaire sur sésame)

3% de lysolécithine

80,8% d'hydrolat de mandarine

0,2% d'acide hyaluronique

1% de gomme xanthane

5% de lubrajel : un actif de Caly, très hydratant et cicatrisant, à base de kiosmétine, de gomme carraghénane et de glycérine qui contient déjà un conservateur :

Lubrajel Home Made

Mélanger simplement tous les ingrédients A et placer au bain marie. Puis oter du feu et incorporer les ajouts. Bien fouetter pour parfaitement homogénéiser la préparation puis couler en pot. Vous en avez beaucoup entendu parlé ces dernières années sur le blog !

http://www.calybeauty.com

 

Le procédé est simple : une émulsion eau dans huile à froid, et c'est tout bon !

DSCN4620

DSCN4622

L'ajout du lubrajel

 

Résultat : une crème onctueuse mais fine, qui ne dégouline pas. Je laisse poser le masque pendant 15-20 minutes deux fois par semaine (quand je suis motivée... Oups !), et je rince !

Ma peau boit le masque très rapidement, et depuis que je recommence ce rituel, ma peau se porte mieux : elle est plus douce, plus "rebondie" et beaucoup plus lumineuse.

 

DSCN4624

Zoom sur la texture

 

Bref, une réussite pour une première utilisation de la lysolécithine !

DSCN4626

 

PS : un grand merci à Catherine pour ce défi, un autre à Michèle pour avoir renvoyé à l'étourdie que je suis le lien pour poster ce modeste article. Et mille excuses pour ce retard éhonté...


Autour du chaudron

    Je vais essayer, histoire de maîtriser la bête : j'ai fait une crème à la lysolécithine qui m'a fait un drôle de truc.....
    Je me demandais quelle différence entre la lysolécithine et la lécithine (vue sur AZ) à part que cette dernière parait moins foncée.

    Posté par sylviecamomille le 12 octobre 2018 à 13:47
  • Sylviecamomille : la lysolécithine est une lécithine modifiée.
    Qu'avait donné votre crème ?

    Posté par Kheb le 12 octobre 2018 à 18:56
  • Kheb : tout d'abord, elle est très foncée, genre caramel...
    Elle a d'abord eu l'aspect d'une mayonnaise un peu élastique puis après 1 heure de repos, elle est redevenue liquide, mais pas déphasée. Je l'ai mise dans un flacon et si je l'agite, elle redevient consistance un peu élastique. Bizarre, non ?

    Posté par sylviecamomille le 12 octobre 2018 à 19:01
  • Sylviecamomille : effectivement c'est curieux ! C'est vrai que la lysolécithine est foncée, mais tout de même... Un problème de température lors de l'élaboration peut-être ?

    Posté par Kheb le 12 octobre 2018 à 20:26
  • Kheb : non à froid.....
    Par contre, j'ai pas de kiosmetine pour fabriquer le lubrajel. On peut faire une substitution ?

    Posté par sylviecamomille le 13 octobre 2018 à 11:34
  • Sylviecamomille : je n'ai pas testé de substitution pour le lubrajel, mais je suppose que c'est faisable...

    Posté par Kheb le 13 octobre 2018 à 13:01
  • - Merciii Kheb pour cette formule de haut vol où tout fait envie!
    As-tu changé ton pseudo?

    J'apprécie beaucoup plus la lysolécithine ces derniers temps parce qu'il ne fait pas trop froid et que la sécheresse relative de l'air lui permet de bien faire son boulot en matière d'hydratation.

    . Penses-tu que l'on pourrait juste essuyer ce masque sans le rincer après la pose? J'aimerais bien essayer pour voir.

    . Ce lubrajel maison est tentant aussi. Est-ce toi qui en avait déjà parlé ici sur Potions? Je n'arrive pas à mettre la main sur le commentaire où on en a parlé ...

    . D'où vient l'hydrolat de mandarine? Fait maison?

    . J'aurais ajouté tout de même un peu de conservateur car il n'y en a pas assez dans ton lubrajel pour le conditionnement que tu as choisi, à savoir un pot et surtout si ton hydrolat est fait maison aussi. C'est une plus grande sécurité je pense.

    - Sylvie camomille, je pense qu'on pourrait mieux comprendre si l'on avait ta formule exacte. la lysolécithine est d'un emploi plus facile que la lécithine je trouve alors c'est curieux que tu n'aies pas réussi.

    Par rapport aux lécithines, elle est modifiée pour en augmenter l'hydrophilie.

    Moi j'y ajoute toujours un soupçon de poudres matifiantes telles le rice NS, de l'amidon... pour lester un peu plus la texture.

    Merci infiniment Kheb pour ta créativité et ta participation. Il n'y a pas de délai avait dit Catherine, alors tu n'est nullement en retard

    Posté par michele le 15 octobre 2018 à 17:07
  • Ha bleuet : 48,79
    acide hyaluronique : 0,10
    acide de fruit AHA : 0,01
    HV bourrache : 10
    HV avocat : 10
    HV copaïba : 5
    HV nigelle : 5
    lysolécithine : 20
    cosgard : 0,6
    HE de géranium : 0,5

    Voici la formule: elle n'engage que moi.... J'ai rajouté un peu de gomme xanthame après coup, espérant avec un truc plus "gélifié".
    Je voulais essayer la lysolécithine car je ne voulais pas chauffer mes huiles.

    Il faudra que j'essaie l'esther de sucre comme émulsifiant, car la couleur est vraiment foncée avec la lysolécithine.

    Posté par sylviecamomille le 15 octobre 2018 à 18:10
  • * avoir un truc....erreur de frappe.

    Posté par sylviecamomille le 15 octobre 2018 à 18:11
  • Michèle :
    Oui j'ai changé de pseudo. J'ai laissé peu de commentaires sous le prénom Cécile.

    J'utilise la lysolécithine été comme hiver et c'est du tout bon ! Il ne me manque plus qu'à la tester dans une crème visage cet hiver...

    Je déconseille de simplement essuyer le masque : il m'était resté une désagréable pellicule grasse sur le visage. C'est uniquement en le rinçant que j'ai pu tout enlever.

    Ce n'est pas moi qui ai déjà parlé du lubrajel.

    L'hydrolat de mandarine vient de chez Run'essence. Un délice olfactif !!

    Quel dosage de conservateur me recommanderais-tu ? Je modifierai la formule la prochaine fois.

    Posté par Kheb le 15 octobre 2018 à 19:52

Commenter l'article