Crèmes riches + intensives

Soins du corps

Par atelierdemichele

     Voici ma structure de crème épaisse, riche et intensive genre pommade d'hiver.
Je l'ai réalisée en émulsion eau dans huile pour un traitement profond et déclinée en deux fois pour les pieds, le corps et le visage.


     Elle est dédiée à toutes les peaux sensibles, sèches, déshydratées, réactives, inconfortables... C
'est un véritable soin S.O.S. peau en détresse.

Il n'est pas obligatoire d'y ajouter des actifs révolutionnaires, elle se suffit à elle même grâce à l'émulsifiant qui permet d'entourer les molécules d'eau de nombreuses molécules d'acides gras.

L'émulsification eau dans huile (E/H) est délicate à réaliser mais l'efficacité est manifeste.
Ce sont des crèmes longues à fabriquer, il leur faut un temps de maturation avant utilisation, elles se bonifient vraiment dans l'attente comme les vrais amoureux.

Et je me dis chaque année  qu'il faudrait en fabriquer une dès le mois de novembre pour tout l'hiver.
Mais bon, la vie, tout ça, tout ça...

 

20190201_141913

 

          J'ai choisi l'émulsifiant Olive protection (INCI: Sorbitan olivate) d'Aroma zone.

C'est l'un des composants de l'olivem 1000 (INCI: Cetearyl olivate, Sorbitan olivate). Je trouve que ce dernier émulsifiant est versatile et adapté à tous types de peaux même les plus sèches si l'on le formule correctement. En effet le couple olivem + olive protection permet aux personnes qui ont une sensation de sécheresse ou de manque avec l'olivem d'augmenter son pouvoir nutritif sans sensation grassouille.

L'olive protection se couple donc aisément à d'autres émulsifiants huile dans eau (H/E) pour en augmenter la couvrance et l'épaisseur. Utilisé seul c'est une véritable gageure de faire tenir l'émulsion.

Il a besoin d'adjuvants (sel d'Epsom) et demande des huiles végétales particulières pour augmenter la stabilité (coco fractionné, squalane, macadamia, jojoba, germes de blé) et l'épaisseur (cire de ricin, cire d'abeille).

Si vous scrutez les formules de ce type de crèmes E/H qui sont de plus en plus représentées dans les marques naturelles, elles comportent à peu près toutes ces corps gras et quelques ions du sel d'Epsom ou du sel de mer banal.

 

Formule générale

A :  Eau, hydrolats pour 100%, 5% Glycérine végétale bio, 1% Sulfate de magnésium ou sels d'Epsom

B : 12% Huile de jojoba, 11% Huile de coco fractionné, 3.5% émulsifiant Olive protection, 1.2% Cire d'abeille ou autre cire végétale, 2.5% Emulsifant VE

C : 6% Squalane d'olive, 6% Huile de macadamia

D: 0.6% Cosgard, 0.4% Vitamine E, 3% actif huileux (extraits CO2, HE...), 3% actif hydrosoluble (extrait hydroglycériné, fucosorb, provitamine B5...)

20190201_141430 20190301_093250[1]
20190201_141421
 20190301_091814

     Et comme je l'ai adorée dès que les températures sont descendues en dessous du zéro aux mois de janvier/février, je l'ai refaite parfumée et en jaune (avec de l'extrait d'argousier très réparateur) pour mes pieds qui ont toujours besoin de crèmes riches.

Formule de la crème riche + intensive

- Phase A

44.80 Eau de source Rosée de la Reine
5 Glycérine végétale bio
1 Sulfate de magnésium (Sels d'Epsom)

- Phase B

12 Huile de jojoba
11 Huile de coco fractionné
3.5 Olive protection
2.5 VE (glycéryl stéarate)
1.2 Cire d'abeille blanche bio

- Phase C

6 Squalane d'olive bio
6 Huile de macadamia raffinée

- Phase D

3 Extraits hydrosolubles
3 Extraits liposolubles
0.6 Ecogard
0.4 Vitamine E

(en grammes et en %)

Pour la crème blanche (visage, corps, masque nourrissant)

Extraits hydrosolubles : 2 Pentavitin (Les utiles de Zinette)+ 1 élixir Energie Elixirs and Co. du livre de Venezia
Extraits liposolubles : 3 CO2 d'onagre

Pour la crème jaune (pommade d'hiver pour pieds secs à très secs, corps)

Extraits hydrosolubles : 3 Pentavitin (voir une autre utilisation dans la crème pour le tibia)
Extraits liposolubles: 1 Extrait CO2 argousier, 2 HE (soit 60 gouttes réparties comme suit 24 mandarine distillée, 24 mandarine rouge*, 12 patchouli)

Pour une fois le parfum ne m'a pas déçue. Généralement les crèmes E/H que je fais ne sentent pas ce que j'y mets. Y faut-il surtout  des notes de tête?

* Pas d'exposition au soleil après application, risque de photosensibilisation

 

Mode opératoire

- Dans un bécher désinfecté, peser la phase A (eau, hydrolat, glycérine et sels d'epsom).
- Dans un autre bécher désinfecté, peser la phase B (huiles de coco fractionné, jojoba, olive protection, VE et la cire).

20190130_144741 20190130_145153

- Porter les deux béchers à 75/80°C
- Verser petit à petit en 3 ou 4 fois et en mixant la phase aqueuse A dans la phase huileuse B. Laisser le bécher dans le bain marie éteint pendant tout ce temps.

20190130_145223

Ne pas ajouter d'eau dans les huiles tant que la texture n'est pas lisse et uniforme. C'est long mais la réussite est à ce prix.

- Sortir le bécher de l'eau chaude et peser la phase C (squalane et macadamia) dans un autre bécher désinfecté.

20190130_145324

- Ajouter la phase C petit à petit et en plusieurs fois tout en mixant.

- Mélanger régulièrement à la spatule en silicone souple jusqu'au refroidissement complet. Il est important à ce stade d'arrêter le mixer et de mélanger doucement et lentement sans se presser.

- Ajouter l'eau perdue en mélangeant très lentement.
- Ajouter la phase D ingrédient après ingrédient en mélangeant doucement.

20190130_165956

- Couler en pot ou en flacon pompe.
- Attendre une semaine que la crème se fasse.

 

Appliquer sur toute zone nécessitant un soin intense

Masque pour le visage (peau sèche et déshydratée)

Le soir appliquer en couche très épaisse, laisser poser pendant 10 à 15 minutes, retirer l'excédent sans frotter et dormir ainsi.

- Crème visage cure intensive

Le matin et le soir, sur 10 à 15 jours (ou en période de ski, sports d'hiver) faire pénétrer gentiment une noisette de crème après avoir tonifié avec un peu d'hydrolat apaisant.
La crème pénètre le temps de s'habiller et de mettre ses collants, chaussettes et autres pulls.

- Crème pour les pieds secs

Tous les jours et surtout le soir avant de se coucher. La crème à l'argousier est jaune, attention aux draps blancs! Moi je ne dors que dans des draps en percale blanche donc chaussettes obligo!

- Le corps ou les zones spécialement sèches (coudes, genoux...)

On applique la crème et on fait son oil pulling pendant que ça pénètre, j'ai mis le temps mais maintenant j'adore!

 

20190301_093202[1] 20190201_141522
20190201_141606 20190201_141913
Quant à la sensation de confort sur 24h, je ne vous dis que ça....

 


Autour du chaudron

    Michele,

    J’adore quand tu fais un petit cours sur les émulsifiants! Et rappeler qu’un simple émulsifiant peut faire le job comme base pour améliorer le confort sans avoir à multiplier les ajouts, c’est vraiment judicieux. J’utise beaucoup le VE depuis des années dans les baumes pour pouvoir ajouter 10% de phase aqueuse mais je n’y pense pas dans les crèmes classiques. Je vais tester. Pour l’ajout d’un elixir, je me promets de faire prochainement un article sur les recherches passionnantes d’un médecin barcelonais ( Ricardo Orozco) qui élargit beaucoup leur mode d’utilisation.

    Je ne suis pas certaine d’avoir utilisé de l’olive protection( il me semble qu’Irene appréciait) car je m’en suis longtemps tenue au P3R. Depuis que je supporte l’olivem - en l’associant à du miel- ma flemme fait que je m’y tiens. Pourtant, l’hiver, les crèmes doudou sont délectables. Bref, un grand merci pour cette formule. L’application en masque va finir de me convaincre d’en fabriquer.
    J’ai quelques questions : je me demande quelle est ou sont la (les) caractéristiques communes des huiles à associer à l’olive protection. Un acide gras particulier? Tu as une idée ?
    Tu crois qu’en ajoutant un élément gel (aloe vera gélifié par ex) ça aiderait à bien tenir en allégeant (mais en hydratant quand même ?)
    Evites tu l’effet ripoliné qu’on a souvent avec les crèmes au P3R qui se font en associant le même genre d’ingrédients ?
    Ps le patchouli pour les petons, c’est un délice

    Posté par Venezia le 01 mars 2019 à 18:21
  • QUE MARAVILLA!

    Que maravilla Michele! Como siempre me encantan tus propuestas , voy a intentar hacerla a ver qué tal me sale! ;p
    Gracias!
    M

    Posté par MIGUEL le 01 mars 2019 à 19:05
  • Oh merci ! Vous proposez la recette que j'attendais depuis longtemps. Et une crème blanche ! Exactement ce que je souhaitais. Ma peau est très sèche. Surtout sur les jambes. Je fabrique des baumes mais ils sont toujours trop jaunes et cela tache les vêtements blancs (ma couleur préférée). J'ai tous les ingrédients disponibles sauf les extraits hydro et liposolubles et l'emulsifiant VE. Puis-je m'en passer ,

    Posté par Pascale le 01 mars 2019 à 20:51
  • Ahhh voilà la recette qu'il me faut car je vois à la texture de ma peau que les huiles ne suffisent plus et que ma peau semble déshydratée
    Puis-je prendre du simple sel de Guérande ou de l'Himalaya , Michele ? ça m'éviterait de retourner chez AZ

    Posté par Patsch le 01 mars 2019 à 23:35
  • Voilà une crème qui me conviendrait bien ! Mais je n ai plus d olive protection : je vai vite commander....


    Je me souviens avoir fait cette crème ou une approchante que tu m avais conseillée il y qq années ,et il est vrai que j étais très satisfaite !
    Je vai regarder ds mon cahier
    Pourquoi tu ne mets d extrait d argousier dans la crème corps et visage ?
    Mille mercis !
    Bon w end a toutes 👍

    Posté par Syllvie le 02 mars 2019 à 10:42
  • Michèle, voici une crème qui semble convenir à bcp de peaux...
    Juste à lire ta recette, je. sens ma peau tirailler ^_^
    Je trouve intéressante l'idée de mettre en excès la crème pendant une quinzaine de minutes.Comme cela on est assuré d'avoir la bonne quantité de crème pour faire la job!!!
    Bonne idée de prévoir de faire ce genre de crème à la fin de l'automne... Yapuka!!!

    Posté par Loulou le 03 mars 2019 à 18:45
  • Comme le temps passe!

    - Loulou,
    Oui on peut s'en servir comme un masque et prévoir une crème bien riche en amont du besoin.
    Je ne le fais jamais comme tu l'imagines...

    Fort heureusement j'ai toujours un baume qui traine et je vais de ce pas publier celui au curcuma que j'ai adoré faire et utiliser cet hiver.

    - Sylvie,

    J'ai d'abord fabriqué la crème blanche et puis Venezia a parlé d'argousier en revenant de Mongolie. Et j'ai eu envie d'une crème à l'argousier.
    Du coup je l'ai pensée pour les pieds mais on peut bien entendu la garder pour le visage en adaptant. Je 'lai utilisée sur le corps aussi, j'adore l'odeur obtenue avec ce patchouli.

    - Patsch,

    Désolée pour le retard apporté à te répondre.
    Tu peux saler à ta guise ^_^j'aime la préciosité du sel de l'Himalaya.

    Chez Hervé Herau, voici l'INCI de la pommade.

    http://www.herveherau.com/la-pommade.html

    Je te mets le sel en minuscule pour le voir au milieu des autres ingrédients:

    AQUA, BERTHOLLETIA EXCELSA SEED OIL, BUTYROSPERMUM PARKII BUTTER, PRUNUS AMYGDALUS DULCIS OIL, CERA ALBA, GLYCERYL OLEATE, sodium chloride, PINUS PINASTER SEED OIL, POLYGLYCERYL-3-POLYRICINOLEATE, BENZYL ALCOHOL, TSUGA CANADENSIS LEAF EXTRACT, OLEA EUROPAEA OIL UNSAPONIFIABLES, SODIUM BENZOATE, POTASSIUM SORBATE, CITRIC ACID, ZINC, MANGANESE, MAGNESIUM, COPPER, TOCOPHEROL, D-LIMONENE.


    - Pascale,

    Pour les baumes, vous pouvez choisir de la cire d'abeille blanche et des huiles végétales peu colorées.
    Un exemple ici:

    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2013/05/07/27102548.html

    j'avais oublié que je vous faisais déjà la sorcière...

    Vous pouvez ne pas mettre d'extraits lipo ou hydrosolubles.

    Catherine vous donne ici un soin avec de l'olive protection sans autre émulsifiant:
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2010/09/06/18982898.html

    Si vous n'y mettez que des ingrédients clairs, ça sera bien blanc.

    - Miguel,

    Muchas gracias pour ce message!

    - Venezia,

    J'attends avec impatience tes précisions sur ces usages d'élixirs! Tu en parles drôlement bien.

    L'olive protection me semble bien plus facile à apprivoiser que le P3R et il ne me donne pas ce slippery effect que j'ai pu enfin mater en restant très droite dans mes formulations.
    Il marche aussi très bien dans les baumes, il se marie bien au VE et j'ai envie de tester avec de l'olivem 1000.

    Irène utilisait beaucoup l'olive douceur plutôt que le protection il me semble mais avec des phases grasses importantes (jamais moins de 30% je crois).

    Il n'est absolument pas judicieux d'ajouter un gélifiant ici, ça ne fonctionne pas dans les E/H.

    Je en saurais pas te dire pourquoi ces huiles végétales là fonctionnent mieux car elles n'ont pas grand chose à vois en termes d'acides gras. J'ai même eu de tests qui déphasaient et qui se reformaient sous mes yeux ébahis en ajoutant du macadamia inodore de Zinette!

    J'ai trouvé cette bouteille d'huile de macadamia raffinée dans une pharmacie inconnue où j'allais chercher de la vit E, j'ai sauté dessus!

    Posté par michele le 25 mars 2019 à 17:32
  • Merci beaucoup Michèle pour ces précieuses précisions. J'ai finalement réuni tous les ingrédients de votre recette (sans argousier car exit le jaune) et je vais pouvoir concocter cette belle riche blanche crème ...
    Encore une bête question avant que de m'y mettre : ajouter l'eau perdue dites-vous ... Et comment la quantifiez-vous ? Au hasard Balthazar de votre petit pif ?

    Posté par Pascale le 25 mars 2019 à 17:42
  • Ah non pas de Balthazar ici Pascale
    J'adore votre expression!

    J'utilise un bécher que j'ai pesé à vide pour connaitre son poids, disons P1 = 130g.
    A la fin de ma fabrication, je pèse le tout, bécher + 100g par exemple de cette crème, cela doit me donner P1 (130g) + 100g = 230g, ce qui n'arrive jamais quand on chauffe la phase aqueuse pour faire l'émulsion à la bonne température indiquée pour l'émulsifiant.

    Si j'obtiens par exemple 210g, je sais qu'il faut que je rajoute 230 - 210 = 20g d'eau (ou d'hydrolat si vous préférez, cela enrichit la crème).

    Posté par michele le 25 mars 2019 à 17:49
  • Et moi j'adore votre rigueur !
    Quand je fais des crèmes (pas très souvent à vrai dire je l'avoue), je ne fais jamais cette complémentation en eau perdue, vous allez me rendre rigoureuse Michèle, moi l'adepte du pif au mètre (maître Balthazar) mille mercis pour toutes ces explications. Je vous dirai la tête de ma crème à l'occasion. Et bonne soirée ✨✨

    Posté par Pascale le 25 mars 2019 à 19:37

Commenter l'article