Crèmes riches + intensives

Soins du corps

Par atelierdemichele

     Voici ma structure de crème épaisse, riche et intensive genre pommade d'hiver.
Je l'ai réalisée en émulsion eau dans huile pour un traitement profond et déclinée en deux fois pour les pieds, le corps et le visage.


     Elle est dédiée à toutes les peaux sensibles, sèches, déshydratées, réactives, inconfortables... C
'est un véritable soin S.O.S. peau en détresse.

Il n'est pas obligatoire d'y ajouter des actifs révolutionnaires, elle se suffit à elle même grâce à l'émulsifiant qui permet d'entourer les molécules d'eau de nombreuses molécules d'acides gras.

L'émulsification eau dans huile (E/H) est délicate à réaliser mais l'efficacité est manifeste.
Ce sont des crèmes longues à fabriquer, il leur faut un temps de maturation avant utilisation, elles se bonifient vraiment dans l'attente comme les vrais amoureux.

Et je me dis chaque année  qu'il faudrait en fabriquer une dès le mois de novembre pour tout l'hiver.
Mais bon, la vie, tout ça, tout ça...

 

20190201_141913

 

          J'ai choisi l'émulsifiant Olive protection (INCI: Sorbitan olivate) d'Aroma zone.

C'est l'un des composants de l'olivem 1000 (INCI: Cetearyl olivate, Sorbitan olivate). Je trouve que ce dernier émulsifiant est versatile et adapté à tous types de peaux même les plus sèches si l'on le formule correctement. En effet le couple olivem + olive protection permet aux personnes qui ont une sensation de sécheresse ou de manque avec l'olivem d'augmenter son pouvoir nutritif sans sensation grassouille.

L'olive protection se couple donc aisément à d'autres émulsifiants huile dans eau (H/E) pour en augmenter la couvrance et l'épaisseur. Utilisé seul c'est une véritable gageure de faire tenir l'émulsion.

Il a besoin d'adjuvants (sel d'Epsom) et demande des huiles végétales particulières pour augmenter la stabilité (coco fractionné, squalane, macadamia, jojoba, germes de blé) et l'épaisseur (cire de ricin, cire d'abeille).

Si vous scrutez les formules de ce type de crèmes E/H qui sont de plus en plus représentées dans les marques naturelles, elles comportent à peu près toutes ces corps gras et quelques ions du sel d'Epsom ou du sel de mer banal.

 

Formule générale

A :  Eau, hydrolats pour 100%, 5% Glycérine végétale bio, 1% Sulfate de magnésium ou sels d'Epsom

B : 12% Huile de jojoba, 11% Huile de coco fractionné, 3.5% émulsifiant Olive protection, 1.2% Cire d'abeille ou autre cire végétale, 2.5% Emulsifant VE

C : 6% Squalane d'olive, 6% Huile de macadamia

D: 0.6% Cosgard, 0.4% Vitamine E, 3% actif huileux (extraits CO2, HE...), 3% actif hydrosoluble (extrait hydroglycériné, fucosorb, provitamine B5...)

20190201_141430 20190301_093250[1]
20190201_141421
 20190301_091814

     Et comme je l'ai adorée dès que les températures sont descendues en dessous du zéro aux mois de janvier/février, je l'ai refaite parfumée et en jaune (avec de l'extrait d'argousier très réparateur) pour mes pieds qui ont toujours besoin de crèmes riches.

Formule de la crème riche + intensive

- Phase A

44.80 Eau de source Rosée de la Reine
5 Glycérine végétale bio
1 Sulfate de magnésium (Sels d'Epsom)

- Phase B

12 Huile de jojoba
11 Huile de coco fractionné
3.5 Olive protection
2.5 VE (glycéryl stéarate)
1.2 Cire d'abeille blanche bio

- Phase C

6 Squalane d'olive bio
6 Huile de macadamia raffinée

- Phase D

3 Extraits hydrosolubles
3 Extraits liposolubles
0.6 Ecogard
0.4 Vitamine E

(en grammes et en %)

Pour la crème blanche (visage, corps, masque nourrissant)

Extraits hydrosolubles : 2 Pentavitin (Les utiles de Zinette)+ 1 élixir Energie Elixirs and Co. du livre de Venezia
Extraits liposolubles : 3 CO2 d'onagre

Pour la crème jaune (pommade d'hiver pour pieds secs à très secs, corps)

Extraits hydrosolubles : 3 Pentavitin (voir une autre utilisation dans la crème pour le tibia)
Extraits liposolubles: 1 Extrait CO2 argousier, 2 HE (soit 60 gouttes réparties comme suit 24 mandarine distillée, 24 mandarine rouge*, 12 patchouli)

Pour une fois le parfum ne m'a pas déçue. Généralement les crèmes E/H que je fais ne sentent pas ce que j'y mets. Y faut-il surtout  des notes de tête?

* Pas d'exposition au soleil après application, risque de photosensibilisation

 

Mode opératoire

- Dans un bécher désinfecté, peser la phase A (eau, hydrolat, glycérine et sels d'epsom).
- Dans un autre bécher désinfecté, peser la phase B (huiles de coco fractionné, jojoba, olive protection, VE et la cire).

20190130_144741 20190130_145153

- Porter les deux béchers à 75/80°C
- Verser petit à petit en 3 ou 4 fois et en mixant la phase aqueuse A dans la phase huileuse B. Laisser le bécher dans le bain marie éteint pendant tout ce temps.

20190130_145223

Ne pas ajouter d'eau dans les huiles tant que la texture n'est pas lisse et uniforme. C'est long mais la réussite est à ce prix.

- Sortir le bécher de l'eau chaude et peser la phase C (squalane et macadamia) dans un autre bécher désinfecté.

20190130_145324

- Ajouter la phase C petit à petit et en plusieurs fois tout en mixant.

- Mélanger régulièrement à la spatule en silicone souple jusqu'au refroidissement complet. Il est important à ce stade d'arrêter le mixer et de mélanger doucement et lentement sans se presser.

- Ajouter l'eau perdue en mélangeant très lentement.
- Ajouter la phase D ingrédient après ingrédient en mélangeant doucement.

20190130_165956

- Couler en pot ou en flacon pompe.
- Attendre une semaine que la crème se fasse.

 

Appliquer sur toute zone nécessitant un soin intense

Masque pour le visage (peau sèche et déshydratée)

Le soir appliquer en couche très épaisse, laisser poser pendant 10 à 15 minutes, retirer l'excédent sans frotter et dormir ainsi.

- Crème visage cure intensive

Le matin et le soir, sur 10 à 15 jours (ou en période de ski, sports d'hiver) faire pénétrer gentiment une noisette de crème après avoir tonifié avec un peu d'hydrolat apaisant.
La crème pénètre le temps de s'habiller et de mettre ses collants, chaussettes et autres pulls.

- Crème pour les pieds secs

Tous les jours et surtout le soir avant de se coucher. La crème à l'argousier est jaune, attention aux draps blancs! Moi je ne dors que dans des draps en percale blanche donc chaussettes obligo!

- Le corps ou les zones spécialement sèches (coudes, genoux...)

On applique la crème et on fait son oil pulling pendant que ça pénètre, j'ai mis le temps mais maintenant j'adore!

 

20190301_093202[1] 20190201_141522
20190201_141606 20190201_141913
Quant à la sensation de confort sur 24h, je ne vous dis que ça....

 


Autour du chaudron

    Michele,

    J’adore quand tu fais un petit cours sur les émulsifiants! Et rappeler qu’un simple émulsifiant peut faire le job comme base pour améliorer le confort sans avoir à multiplier les ajouts, c’est vraiment judicieux. J’utise beaucoup le VE depuis des années dans les baumes pour pouvoir ajouter 10% de phase aqueuse mais je n’y pense pas dans les crèmes classiques. Je vais tester. Pour l’ajout d’un elixir, je me promets de faire prochainement un article sur les recherches passionnantes d’un médecin barcelonais ( Ricardo Orozco) qui élargit beaucoup leur mode d’utilisation.

    Je ne suis pas certaine d’avoir utilisé de l’olive protection( il me semble qu’Irene appréciait) car je m’en suis longtemps tenue au P3R. Depuis que je supporte l’olivem - en l’associant à du miel- ma flemme fait que je m’y tiens. Pourtant, l’hiver, les crèmes doudou sont délectables. Bref, un grand merci pour cette formule. L’application en masque va finir de me convaincre d’en fabriquer.
    J’ai quelques questions : je me demande quelle est ou sont la (les) caractéristiques communes des huiles à associer à l’olive protection. Un acide gras particulier? Tu as une idée ?
    Tu crois qu’en ajoutant un élément gel (aloe vera gélifié par ex) ça aiderait à bien tenir en allégeant (mais en hydratant quand même ?)
    Evites tu l’effet ripoliné qu’on a souvent avec les crèmes au P3R qui se font en associant le même genre d’ingrédients ?
    Ps le patchouli pour les petons, c’est un délice

    Posté par Venezia le 01 mars 2019 à 18:21
  • QUE MARAVILLA!

    Que maravilla Michele! Como siempre me encantan tus propuestas , voy a intentar hacerla a ver qué tal me sale! ;p
    Gracias!
    M

    Posté par MIGUEL le 01 mars 2019 à 19:05
  • Oh merci ! Vous proposez la recette que j'attendais depuis longtemps. Et une crème blanche ! Exactement ce que je souhaitais. Ma peau est très sèche. Surtout sur les jambes. Je fabrique des baumes mais ils sont toujours trop jaunes et cela tache les vêtements blancs (ma couleur préférée). J'ai tous les ingrédients disponibles sauf les extraits hydro et liposolubles et l'emulsifiant VE. Puis-je m'en passer ,

    Posté par Pascale le 01 mars 2019 à 20:51
  • Ahhh voilà la recette qu'il me faut car je vois à la texture de ma peau que les huiles ne suffisent plus et que ma peau semble déshydratée
    Puis-je prendre du simple sel de Guérande ou de l'Himalaya , Michele ? ça m'éviterait de retourner chez AZ

    Posté par Patsch le 01 mars 2019 à 23:35
  • Voilà une crème qui me conviendrait bien ! Mais je n ai plus d olive protection : je vai vite commander....


    Je me souviens avoir fait cette crème ou une approchante que tu m avais conseillée il y qq années ,et il est vrai que j étais très satisfaite !
    Je vai regarder ds mon cahier
    Pourquoi tu ne mets d extrait d argousier dans la crème corps et visage ?
    Mille mercis !
    Bon w end a toutes 👍

    Posté par Syllvie le 02 mars 2019 à 10:42
  • Michèle, voici une crème qui semble convenir à bcp de peaux...
    Juste à lire ta recette, je. sens ma peau tirailler ^_^
    Je trouve intéressante l'idée de mettre en excès la crème pendant une quinzaine de minutes.Comme cela on est assuré d'avoir la bonne quantité de crème pour faire la job!!!
    Bonne idée de prévoir de faire ce genre de crème à la fin de l'automne... Yapuka!!!

    Posté par Loulou le 03 mars 2019 à 18:45

Commenter l'article