Baume bio au géranium pour les pieds

Soins des pieds

Par atelierdemichele

      Je désirais refaire un baume sans parfum pour les pieds secs avec des émulsifiants afin d'en affiner la texture et faciliter la pénétration sans effet gras le soir au coucher.

Entre temps après moult recettes écrites sur mon carnet, j'ai reçu des ingrédients commandés et d'autres offerts par les copines. Il m'a fallu un peu de temps pour finaliser ce baume mais je ne regrette pas le résultat obtenu.

La formule est assez nourrissante sans être trop grasse en ce printemps de folie qui nous comble de soleil et de chaleur.
Les pieds, c'est toujours sec ...

20190414_140155

 

Les ingrédients de Typology

Typology est une nouvelle boutique en ligne qui propose quelques produits de beauté, des kits DIY pour faire des cosmétiques très simples, des ingrédients bio pouvant convenir aux touillleuses comme nous et d'autres choses à venir semble t-il.

J'ai été intriguée par le concept,
J'ai aimé lire le parcours et l'histoire de vie du fondateur Ning Ly.

J'ai apprécié qu'ils indiquent que j'ai en mains leur première production,
J'adore les flaconnages un brin pharmaceutiques,
J'aime qu'ils soient plats, faciles à empiler pour limiter les emballages.


J'aime moins le plastique ...Mais j'ai sorti ma carte bleue pour tester des produits que je connais bien et que je pouvais comparer.
C'est à dire l'huile de pépins de figuier de Barbarie, l'HE de géranium rosat entre autres (oui bon ... j'ai craqué pour d'autres choses que je vous cache!).

20190414_140323[1]

 

Le beurre de cacao bio de Madagascar (merci Mlk).

C'est une rareté je pense, on trouve à croquer plein de chocolats de Madagascar mais c'est la première fois que je vois du beurre de cacao de là bas.

Il sent super bon, moulé en petits carrés qui donnent envie de croquer dedans.
Rien qu'au toucher, on imagine la douceur sur la peau.

 

20190401_102814
C'est une splendeur Mlk, dis nous tout! 

 

L'huile de coco vierge et bio de Sao Tome et Principe (pardon hein, l'Afrique là c'est trop bon...)

J'ai capoté grave à l'ouverture du pot. Les différents crus d'huiles issues de divers continents ou régions du monde me passionnent; c'est crucial de faire ces comparaisons afin de garder la typicité des terroirs en cosmétique comme dans l'alimentation.

Par rapport aux huiles de coco habituelles d'Émile Noël originaires de je ne sais où, celle ci a le parfum des rochers coco de Navi Pobè!
Vous ne la connaissez pas mais paix à son âme elle faisait les meilleurs gâteaux au coco de la planète, une odeur, un fondant... mais elle a emporté ses recettes au ciel.

Et je ne vous parle pas de son cake à la muscade...

 

L'huile de Cacay chez Aromateasy

Inconnue à mon bataillon celle là!
La bible des huiles végétales de Michel Pobeda n'en parle pas non plus.

INCI: Caryodendron Orinocense

Elle est originaire de Colombie, inodore et ne laisse pas de film gras sur la peau. Puissant anti-âge doté d'une grande capacité d'absorption par l'épiderme d'après sa fiche technique bien alléchante quoique lapidaire.

20190414_140312[1]

 

Cette huile de cacay contiendrait :

. 50% de plus de vitamine E
. deux fois plus d'acide linoléique (omégas 6) que l'huile d'argan
. trois fois plus de rétinol que l'huile de rose musquée!
Vous comprenez pourquoi je suis repartie avec?

Parfois appelée Inchi, famille des Euphorbiaceae...
Serait-ce de l'inca inchi (Plukanatia volubilis) ou une proche cousine?

Quelques études comparatives sur les protéines de ces deux graines semblent indiquer que ce sont deux plantes distinctes; elles ne sentent d'ailleurs pas du tout la même chose.

20190414_140454[1] 

     

      J'ai pensé à l'émulsifiant VE (ou glycéryl stéarate) qui permet d'incorporer un peu de phase aqueuse (hydrolat, teinture, miel) comme le font si bien Mlk et Venezia.

Un jour j'ai tout de même écrit la formule générale et je l'ai fabriquée très vite dans la foulée pour ne plus changer d'avis.

En clair, beaucoup plus de VE que ce qu'en met d'ordinaire Venezia (5%) qui l'associe au cétyl palmitate. Le fini poudré du glycéryl stéarate (VE) dans les émulsions est parfaitement restitué ici.

Ma formule de départ contenait 15% de VE; j'ai diminué la proportion de beurre de cacao qui granule parfois dans mes expériences de baumes (5-6%) et j'ai crains qu'il soit trop mou.

Du coup ajout de 1% de cire de carnauba en très petite quantité car elles est très durcissante voire cassante si l'on n'y prend pas garde puis .... modification de quelques petits % supplémentaires.

Le résultat est parfait pour moi: souple, onctueux, pénétrant et fini sec sans aucune huile estérifiée ou fractionnée.

48% Huile végétale
30% Huile de coco
14% VE
6% Beurre de cacao
1% Cire de carnauba
1% Vitamine E, HE...

Ce baume peut être utilisé pour le corps de tous si l'on évite les HE.

 

Formule du baume au géranium pour les pieds

15g Huile de coco vierge et bio (Emile noël, celle de Sao Tome et Principe)
14g Huile de cacay (Aromateasy)
10g Huile d'argan cosmétique (Argania)
7g Emulsifiant VE
3g Beurre de cacao vierge bio (Merci Mlk)
0.5g Cire de carnauba (Bilby and Co.)
0.5g ( 15 gouttes) Huile essentielle de géranium rosat (Typology)

 

 

 Idées de substitution

Je vous vois venir avec vos ruminations, il faut encore acheter des trucs pour faire un simple baume, elle va me faire vendre les enfants et les culottes, ma CB fait grève...

- Huile d'inca inchi à la place de l'huile de cacay

- Huile de tournesol à la place du cacay et de l'argan

- Cire de candellila ou cire d'abeille à la place du carnauba - augmenter le beurre de cacao à 5g

Ce qui donnerait un baume SOS multi tâches:

- 15g d'huile de coco
- 24g d'huile de tournesol (ou 14g d'inca inchi et 10g d'argan)
- 7g de VE
- 5 g de beurre de cacao
- 0.5g de cire d'abeille ou de candellila
- 0.5g de vitamine E ou d'huile essentielle.
Je l'ai fait sans HE, j'adore aussi!

 

20190405_172249

20190405_172235

 20190405_172128

 

 

Mode opératoire

- Dans un bécher désinfecté, peser les huiles, le beurre de cacao, la cire de carnauba et le VE.

- Faire fondre au bain marie, mélanger délicatement une fois le tout fondu à l'aide d'une spatule en silicone souple bien chaude

- Ajouter l'HE, bien mélanger

- Couler dans un pot de 50ml au bout de quelques instants avant qu'il ne fige.

- Étiqueter et attendre quelques jours avant d'utiliser, la texture se bonifie au fil du temps, c'est une simple merveille.

20190414_140249[1] 
Mmmm, bon aussi pour les mains et les ongles.


   Tout l'art des baumes est réalisé par l'équilibre entre les proportions de cires, de gras durs, de VE et d'huiles. Ce n'est pas du fignolage compliqué, c'est juste essentiel.

 


Autour du chaudron

  • Bonsoir

    Que c'est bon de te lire!

    Ton aventure de baume pour pieds secs me ramène à tout ce que j'aime mais que je n'ai plus le temps de faire, hélas.
    Ou alors juste un baume à la Michelle pour des desperate feet printanier.

    Haaaan des huiles, des émulsifiants, des HE, tout est dans l'armoire, il faut que je teste ça!

    @ bientôt et merci!

    Bisous chère Michelle!

    Posté par Ahelya-Nandini le 22 avril 2019 à 19:14
  • Encore des tentations, tu sais si bien nous allécher, Michèle !
    Cette huile de Cacay me plairait bien, je file voir. Et ton baume avec émulsifiant va peut-être me faire aimer les baumes.
    Quel est le verdict de ta comparaison de l'he de géranium de typology ?

    Posté par chabou le 22 avril 2019 à 19:42
  • Merci Michèle pour la découverte de ce nouveau site.
    Je comprends pourquoi tu aimes ces flacons... ^_^
    De plus, ils utilisent aussi des tubes comme tu aimes.
    Merci Michèle pour la recette de substitution pour ce baume.
    Pourquoi aimons-nous tellement les baumes???
    Merci et gros becs!

    Posté par Loulou le 22 avril 2019 à 19:51
  • A fabriquer rapidement: car facile et polyvalent !!! En ce moment où on commence à avoir envie de montrer ses pieds, il faut quils soient presentables ....
    J avais bien aimé celui a la nigelle , celui au curcuma et un fait avec un macerat au plantain ....celui ci sera pour ma soeur
    Mais j en garderai un peu !
    L huile de coco est super dans les baumes quelle rend si onctueux .
    Le site dont tu parles est vraiment pas mal , avec des idées de formules et conseils .un peu comme mykosmetic que j apprecie....
    Petite question : j ai entre les mains un baume demaquillant de chez c......e que j aime bien , je ne connais pas tous les ingrédients de l inci ! Je voudrais bien le faire ! Il s agit du : sorbeth 30 tetroaleate, du PEG glycéril ?Qui est un emul apparemment !?
    Si l une d entre vous peux m aider ?
    Merci 🤗
    Allez assez parlé !

    Posté par Syllvie le 22 avril 2019 à 21:13
  • Un baume NON GRAS au TOUCHER SEC, c'est tout ce dont je rêve pour apprendre à aimer les baumes il me faudra l'essayer.
    J'adore l'huile essentielle de géranium, celle de Typology te plaît-elle bien ?
    Tu as encore déniché un fournisseur mu par de bonnes valeur et français de surcroît ; en plus ils sont français, alors ils ont tout bon.
    Merci pour toutes ces infos et cette recette.

    Posté par Catherine le 23 avril 2019 à 07:50
  • Ayéééé , fait !
    j'avais le VE et la cire de carnauba .. . j'ai adapté pour les huiles et ai rajouté de la vitamine E
    huiles essentielles de vetyver , ylang-ylang et extrait pur de vanille de chez Valnet : hummmm , j'adore

    ouiiiii , on ADORE les baumes car vite faits , si gratifiants et se conservant de manière optimale

    Je le laisse se bonifier et je vous dis ....une photo suivra

    (si une d'entre vous veut du VE et/ou de la cire de carnauba , qu'elle le dise ...je peux faire un petit envoi )
    Bonne journée , les tambouilleuses et ....merci Michèle !

    Posté par patsch le 23 avril 2019 à 12:36
  • Cacay... et pourtant on est presque en mai

    L'huile de Cacay je l'ai découverte assez récemment (mais plus chère que chez Aromateasy) en cherchant de l'huile de ricin pas trop chère pour savonner... A la lecture de sa riche composition j'ai craqué pour un flacon et je l''utilise en sérum nuit (avec ajout d'HE) et c'est un ingrédient phare de ma crème visage. Age oblige... dit-elle pour se trouver des excuses - et tout en espérant quand même que cette huile reste un peu confidentielle pour ne pas que les "cacayers" soient tout déplumés. Elle me fait penser à l'huile de Cranberry mais en beaucoup moins oxydable. Ma peau se porte très bien, mais difficile de dire si c'est grace au Cacay !
    Merci Michèle qui me donne envie de faire des baumes même si je n'en ai pas besoin... un baume de nuit au Cacay peut-être ? Plus facile à trimballer qu'une huile.

    Posté par Froog le 24 avril 2019 à 16:24
  • - Chère Froog,

    Pourrais-tu nous dire chez quel fournisseur tu en as trouvé?
    J'ai trouvé cette huile au départ sur un site anglais qui possède des boutiques physiques là bas.

    https://www.hollandandbarrett.com/shop/product/miaflora-cacay-oil-60008483

    Un proche qui y va régulièrement me ramène parfois des pots d'huile de coco bio à un prix défiant toute concurrence et il m'a recommandé de regarder si d'autres huiles m'intéressent.

    En tapant sur le moteur de recherche ce nom pour en connaitre les caractéristiques, je l'ai vue chez Aromateasy... Autant faire travailler une petite entreprise française

    Tu as raison sur les exploitations de ressources végétales. Je crains malgré tout que cette huile ne soit déjà plus confidentielle, elle est présente sur Amazon (grrrr!), Oils of heaven, the soap kitchen, Ecco verde...
    Si on peut l'acheter, c'est qu'elle est déjà disponible et exploitée.

    Veux-tu partager avec nous la formule de ton super sérum? J'adore les huiles visages!

    - Chère Patsch,

    Alors moi je veux lire la formule exacte avec les huiles, les gouttes et tout et tout!
    J'aime tant lire ton enthousiasme et ta rapidité!
    Et ta générosité toujours là.

    Je trouve qu'un mince filme de ce baume est superbement glissant puis pénétrant. J'en mets partout en ce moment et il a pris la relève du baume au curcuma plus nutritif.

    Tu sais ce qui me manque?
    Lire un de tes messages savon

    - Catherine,

    Leur géranium est très classique, je n'ai pas sauté au plafond en le sentant
    Le parfume est agréable, la qualité y est très certainement mais je suis une blasée du géranium; il me fait des choses quand c'est du géranium Afrique de Florame ou du bourbon offert par Sylvie!
    J'avais testé celui de Herbes et Tradition aussi.

    Emadra avait retrouvé du géranium rosat superbe d'Héliocosm chez un autre fournisseur mais j'ai oublié chez qui. Emadra nous le dira peut-être si elle me lit.
    C'était une splendeur pour du rosat, très fin, très parfum.

    Je viens de voir que Typology a mis ça au catalogue:
    https://www.typology.com/products/cire-vegetal-the

    De la cire de thé vert!
    Non...

    - Sylvie,

    Les ingrédients qu baume démaquillant que tu cites sont des PEG émulsifiants que l'on peut vouloir éviter aujourd'hui si l'on désire vraiment du naturel.

    Veux-tu citer la marque, je ne vois pas? c...e?

    On peut toujours chercher à s'en approcher en utilisant des émulsifiants naturels avec des huiles et beurres végétaux comme les fondants de douche de Réo qu'on a tant aimé par ici:
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2007/07/31/5773129.html

    Cite la marque et éventuellement l'INCI et je reviens voir si je peux élaborer un truc avec moins de cires dures que les fondants de Réo.

    - Loulou

    Pourquoi aimons nous tellement les baumes?
    Peut-être qu'à présent, on est des vieilles ma chère

    Non sans blague, les marques naturelles très "hype" font des baumes à gogo, simples, ingrédients nickel, stabilité dans le temps, versatilité, thérapeutiques, parfums ou plaisir...

    Seuls les visages des peaux grasses peuvent avoir du mal à les utiliser mais on a toujours un bout de corps sec non?

    Mon 1er message sur Potions concernait les baumes que je décline toujours avec plaisir et avidité.

    - Chabou,

    Comme je le disais à Catherine, le géranium est classique.
    Je ne sais pas où ils se le procurent mais les géranium d'Egypte sont ainsi, sans surprises.

    Pour avoir le coup de coeur, il faut chercher une autre origine mais c'est plus cher je pense.

    Si tu n'apprécies pas les baumes, c'est que ta peau est certainement normale et bien hydratée. Tu as peut-être une préférence pour les baumes poudrés tels ceux de ton défi qui nous a tant régalées!
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2009/04/24/13501235.html

    - Chère Ahelya,

    Le temps c'est une denrée si précieuse qu'il faut se l'imposer parfois.
    Allez un mini bout de baume qui peut faire usage pour toute la famille, c'est rapide à faire à condition qu'on sorte tout du placard!

    Je t'espère en forme et à très bientôt te lire même en courant

    Posté par michele le 26 avril 2019 à 11:25
  • Alors j'ai découvert le Cacay chez Naissance qui est une boite anglaise à l'origine

    https://www.huiles-essentielles-aromatherapie-directe.fr/
    https://www.discoveringbetter.com

    Mon sérum nuit simplissime pour femme pressée - HV de Cacay + HE Immortelle de Corse (achat direct petit producteur) + HE carotte

    Voilà ! Je vais chercher dans tes recettes de baume fin si je peux pas me faire un petit baume fin sur la même base

    Posté par Froog le 26 avril 2019 à 11:48
  • Coucou Michèle,

    Tu as le chic pour dégotter des ingrédients qui font envie!
    Huile de cacay, quel drôle de nom. Comme elle vient de Colombie, j'ai regardé de plus près pour voir si je n'avais pas bouloté un jour de ses graines sous un autre nom: je ne crois pas. En cherchant, j'ai découvert que la plante appartenait à la même famille botanique que le ricin! On apprend tous les jours.

    Quant au VE dans les baumes, je me contente de 1% + 2% de cetyls ester ou palmitate, ce qui me permet d'ajouter sans souci de stabilité 10% de phase aqueuse.
    je suis comme toi, je trouve la fabrication des baumes aussi addictives que celle des savons… Je peux même avouer qu'en cas de gros coup de blues, gamberger sur une formule de baume relance souvent la machine… 

    Posté par venezia le 26 avril 2019 à 14:05
  • Quelle jolie trouvaille cette huile de Cacay! Comme Venezia, j’ai vite fait une petite recherche pour voir si je connais sous un autre nom mais je suis revenue bredouille.
    Je me sens un peu perdue avec ces émulsifiants car je n’en utilise presque plus et je suis dépassée ou bien j’ai oublié les caractéristiques des uns et des autres mais je te fais confiance les yeux fermés dans leur choix pour obtenir la texture voulue..
    Tu ne nous parles pas de l’odeur finale, mes narines frémissent à l’idee d’une géranium rosat réchauffé et sucré avec coco/cacao.

    Posté par Malegria le 28 avril 2019 à 00:17
  • Petit message personnel pour Venezia, je n’arrive jamais à poster sur ton blog. J’ai invariablement ce message: Le jeton CSRF est invalide. Veuillez renvoyer le formulaire. Je recharge la page, reviens un autre jour, etc rien n’y fait. Connais-tu la solution?

    Posté par Malegria le 28 avril 2019 à 00:31
  • Voici donc Michèle mon adaptation
    J'ai pas mal d'huiles et j'ai tâché de garder une certaine légèreté
    13 g huile de coco bio
    10 g huile d'argan
    7 g huile de pépins de raisin
    4 g de squalane
    3 g huile de jojoba
    7 g de VE
    3 g de beurre de cacao cru bio
    1 g de vitamine E
    1 g de bisabolol
    0,5 g de cire de carnauba et 15 gouttes de HE dont 4 de vétyver , 6 ylang-ylang , 5 d'oléorésine de vanille de chez Valnet

    Il sent très très bon , il est tout doux , facile à prélever et j'en mets partout moi aussi

    un message savon , dis-tu ? euhhhh , ça fait des mois que je n'ai pas savonné , mdrrrr
    non, que j'aie perdu la main mais j'ai du stock à écouler ....( ouais , je sais , rien que des excuses ....ha ha ha )
    bises

    Posté par Patsch le 28 avril 2019 à 13:39
  • Michèle , Merci pour ton aide
    Il s agit du baume demaquillant de chez clinique.
    J ai trouvé l inci mais il est très long !
    Ethythexyl palmitate ,carthanum trinctorius ( safflower),seed oil, caprylic , capric trigliceride,sorbeth 30 tetraoleate,polyéthylène,
    Peg5,glycérol trusostearate, water, tocopherol, phenoxyetanol.
    Voilà !!!
    J ai fabriqué le baume jeudi pour ma soeur : je le trouve vraiment bien : j en mets sur les pieds , mais aussi sur les jambes : pénétration très rapide
    Oui , tu as raison Michèle : des savons
    Patsch
    Hier j ai fait celui de ton livre Michèle avec de l argile rouge qui pour moi etait rose .
    Coulé dans de petits moules et un grand ! Parfait .
    Grâce à Zaza j ai réussi mon savon a la potasse , et vai tenter le savon de Marseille.
    Bises

    Posté par Syllvie le 28 avril 2019 à 17:07
  • Coucou Malégria,

    tu n'es pas la première à e parer de ce fichu jeton!Je vais laisser un message sur le forum d'entraide d'over blog, car j'y perd mon latin !

    Posté par venezia le 28 avril 2019 à 20:06
  • Comme Malegria j ai du mal parfois a laisser un com sur ton blog Venezia ! Bises

    Posté par Syllvie le 28 avril 2019 à 20:19
  • Et voilà la photo de mon baume
    http://zupimages.net/viewer.php?id=19/18/z2cq.jpg

    Posté par Patsch le 29 avril 2019 à 22:33
  • Onctueux à souhait : on en mangerait presque ! Bravo!
    Bonne journée 🤗

    Posté par Syllvie le 30 avril 2019 à 06:46
  • - Patsch, merci pour la photo!
    Il est beau c'est vrai et je pense que la légèreté du squalane associé au jojoba doit y contribuer.
    Je vais tenter ton mélange d'HE; vétiver + vanille, ça doit être sublime!

    Un savon même vieux?

    - Sylvie,

    Clinique c'est très conventionnel comme marque et évanescent comme on peut le faire avec des PEG comme démaquillants!
    Si tu apprécies vraiment ce toucher là, il faut faire l'impasse sur le naturel je pense

    J'aime pour ma part les démaquillants à base de gélisucre ou mieux au sucragel CF qu'on peut faire avec beaucoup d'huiles fractionnée pour l'efficacité et la légèreté sur la peau.
    Un exemple?
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2013/08/29/27771059.html

    Je n'ai pas eu le courage de relire les commentaires...Avais-tu tenté? ça pourrait peut-être te plaire.

    - Malegria,

    L'huile de cacay aurait presque les mêmes caractéristiques que l'inca inchi, les fruits se ressemblent un peu.
    As-tu une idée de l'impact que l'utilisation des huiles d'Amazonie a sur place? Ce serait intéressant que tu puisses nous informer un peu car tous ces palmiers et arbres à huiles d'Amazonie sont disponibles et très utilisées en cosmétique.

    La prudence évoquée par Froog est importante à relever.

    Le glycéryl stéarate est tellement basique qu'il se peut que tu en trouves dans la pharmacie où tu avais trouvé quelques ingrédients. En association avec cires et beurres, il donne un velouté poudré qui allège bien.
    Que fabriques-tu maintenant comme cosmétiques? Du savon? Ou rien du tout?

    - Venezia,

    Cette huile de cacay me plait beaucoup.
    Je suis "oil addict" à présent et je me contenterais presque de ça si je ne prend pas garde à garder un peu d 'émulsions au moins pour le corps.

    Les mélanges huileux- cireux sont tellement ouverts qu'on n'a pas fini avec ça. Je viens de terminer l'écriture d'un ester maison qui me plait mais alors.... je vais l'envoyer ce soir.

    - Ah là là Froog, encore un lieu de perdition pour nous!
    Je ne connaissais pas du tout et j'arrête d'aller voir ce qu'ils proposent

    Immortelle corse, petit producteur... Je meurs d'envie d'en savoir plus encore!

    Posté par michele le 30 avril 2019 à 22:09
  • Merci beaucoup Michèle, je préfère rester au naturel !!!
    Et de ce pas vai voir la formule avec le gelisucre ou sucragel ...
    En ce moment j utilise le demaquillant enzymatique qui me convient bien ...😊

    Posté par Syllvie le 30 avril 2019 à 23:15
  • Merci Michèle pour ce super baume.

    Je l'ai fabriqué conformément à ta recette avec de l'huile d'inca inchi. Je suis ravie, j'adore !

    Il est juste souple comme il faut et me convient parfaitement. Sa couleur claire me plait aussi.

    C'est beaucoup mieux que la vaseline (beurk) préconisée par mon dermato, " y a pas photo !"

    Le second a été fait avec du macérât de calendula et 6 gouttes de patchouli parce que j'en avais envie

    A tester dès demain.

    Posté par gingembre le 02 mai 2019 à 20:33
  • - Gingembre,

    Tu verras que la texture évolue un peu sur plusieurs jours en s'améliorant encore si c'est possible.
    C'est sûr que la comparaison d'avec la vaseline est terrible!

    Au mieux et avec encore moins d'ingrédients, on peut faire celle que j'avais donnée dans le message sur le panier de naissance:
    http://www.potions-et-chaudron.com/archives/2011/10/03/22004305.html

    - 2g cire d'abeille blanche bio
    - 28g d'huile de ricin bio pour 1 pot de 30ml

    Aaah le Patchouli, comme je te comprends!

    - Sylvie

    Potions et chaudron me sert vraiment de bloc notes et je publie même les fabrications sans aucune surprise afin de les retrouver un jour si besoin.
    Mon panier avec les cahiers de cosmétos déborde...

    Posté par michele le 03 mai 2019 à 15:21
  • Coucou Michèle,

    Je n´ai pas d´informations sur l´impact de l´utilisation des huiles amazoniennes dans la région: Je vais tâcher de me renseigner et je reviendrai faire un retour si mes recherches s´avèrent concluantes.

    Oui je me suis remise à la cosmétique, bien que partiellement. Il y a désormais beaucoup plus de facilités à avoir des produits ici. Je n´ai pas tout mais je peux quand même me débrouiller. Je bidouille, j´expérimente, je recherche, ça m´amuse follement!! Tu te souviens de la pharmacie universelle où j´avais effectivement trouvé quelques produits, quelle mémoire Michèle ! Pour le moment pas vu de glycéryl stéarate mais je trouve alcool cétéarylique, stéarique etc sans souci désormais. Je viens même de voir de l´alcool dénaturé et je me suis mise à rêver... Sinon j´ai UN hydrolat (qui vient de France), un émulsifiant et un conservateur qui attendent sagement leur heure.

    Je savonne beaucoup en ce moment, je cherche une recette de base avec très peu de coco, sans huile de palme ni gras dur (pas de karité ni de cacao dont les prix sont prohibitifs ici) en direction des personnes aux revenus modestes, qui sont légion au Pérou et qui ont bien le droit d´avoir de bons savons aussi. J´ai une superbe huile de grignons à l´ancienne (3e pression à froid d´huile d´olive vierge non filtrée) qui donne des savons très doux et durs mais aussi très verts et qui sent très fort l´olive donc je dois la "couper". Je regarde justement tes essais sur l´huile de son de riz, crois-tu que je peux aller jusqu´à 25-30% dans une formule ?

    Je ne trouve pas de lactate de sodium, j´ai fait quelques essais en salant mon eau entre 1 et 3% et je me suis souvenue que tu m´avais autrefois suggéré d´utiliser de l´acide lactique. Ça, je trouve. Veux-tu bien m´expliquer si tu as un peu de temps ?

    Posté par malegria le 13 mai 2019 à 22:37
  • Catherine, si jamais tu passes par là, je te fais un gros bisou ! Et j´en profite pour te demander si tu as des trucs pour préserver les savons du rancissement en milieu chaud et humide. Petits souvenirs de Nouméa... (j´ai encore un tout petit fond de ton magnifique niaouli, je le respire allègrement avec bonheur de temps en temps,)

    Posté par malegria le 13 mai 2019 à 22:53
  • ça y est, j´ai trouvé pour l´acide lactique: il se transforme en lactate quand on saponifie, c´est tout simple et c´est parfait !

    Posté par malegria le 14 mai 2019 à 05:00
  • Chère Malegria, le moyen le plus fiable pour éviter au maximum le rancissement de mes savons lorsque j'étais à Nouméa était d'ajouter à mes huiles de la vitamine E que j'achetais en gélules sous la marque TOCO en pharmacie, j'en mettais 3/4 gélules pour 500/600 gr de savons.

    Gros bisous

    Posté par Catherine le 14 mai 2019 à 19:21
  • Merci Catherine Tu surgraissais donc normalement, ça me rassure (j´ai essayé de surgraisser à 5% seulement mais c´est trop peu pour moi). Je file sur ton post du savon à l´eau de mer (j´ai encore une question pour toi si tu as la patience). Plein de bisous

    Posté par malegria le 14 mai 2019 à 21:50
  • Coucou Malegria, je précise quand même que je limitais le sur-graissage, en général je crois que je ne montais pas au-delà de 7 %, après certains savons rancissaient de temps en temps mais cela dépend d'un tas d'autres facteurs : la composition des gras, l'humidité ambiante lors de la confection ou lors de la période de cure, les ajouts éventuels, etc... pour preuve j'en ai parfois qui se piquent maintenant que je vis dans le Var où le temps est plutôt sec (mais c'est plus rare).
    Cependant, et par expérience, je confirme que le fait d'ajouter de la vitamine E limite bien souvent le phénomène de rancissement. Je crois me souvenir que Michèle est aussi de cet avis, elle pourra peut-être nous le confirmer, ou pas

    Posté par Catherine le 15 mai 2019 à 08:51
  • Merci Catherine pour ta réponse si complète, j’ajoute aussi de la vitamine E mais cet été dela a vite ranci. Hélas c’est en été que j’ai le plus le temps de savonner... J’ai entendu parler de lécithine de soja, lactacte de sodium, sel etc je teste un peu et limiter le surgraissage mais 5% c’est trop peu pour moi. Je vais suivre tes conseils et rester sagement à 7, ou 8 grand maximum. Comme tu dis, de nombreux facteurs entrent en jeu. Bizz

    Posté par Malegria le 16 mai 2019 à 16:32

Commenter l'article