Sérum bleu

Soins du visage

Par atelierdemichele

     Pour cet été, j'ai fabriqué un sérum huileux très léger et d'une couleur apaisante, le bleu.

La couleur bleue est assez difficile à utiliser en cosmétique et en cosmétique maison encore plus car seuls les pigments artificiels donnent des bleus éclatants et stables dans la durée.

Les émulsions au pH acide font virer les coloris et seules les huiles aux couleurs très claires sans fond jaune permettent de ne pas verdir le bleu.

Je n'ai pas eu d'autre choix que d'utiliser des huiles estérifiées ou fractionnées ainsi que du squalane très agréable et permettant de mimer un peu le sébum. Un soupçon d'huile de camélia par dessus et j'avais obtenu l'excipient idéal pour ce bleu!

20200727_141816

 

            J'avais écrit sur Potions un message affichant la robe des HE qui est assez peu évoquée alors que leur couleur influe grandement sur la teinte de nos cosmétiques.

Or j'ai un faible pour les associations harmonieuses (texture, couleur, senteur, indication) qui conditionnent finalement l'efficacité des cosmétiques et des soins thérapeutiques.

20200727_143241[1]

 

           Depuis quelques mois, je cherche en vain une huile essentielle bleue dont le parfum me plairait.
L'achillée millefeuille, la camomille matricaire/allemande ou la tanaisie bleue... 

J'ai eu une merveilleuse achillée corse de Vitalba terminée depuis belle lurette, zéro camomille matricaire agréable et une épouvantable orménis ou camomille du Maroc, si difficile olfactivement qu'elle a terminé dans un savon.

Et jamais je n'ai acheté de tanaisie, la fameuse bluetansy dont nous avons eu longtemps une homonyme en cosmétique maison.

J'en ai trouvé une très belle, très fine, très bio chez Myrtéa-Oshadi.
Et je ne suis pas déçue du résultat dans le sérum bleu.

20200727_141817 20200727_141605
20200727_141618
 20200727_142022

             

            L'huile essentielle de Tanaisie bleue (Tanacetum annum) est encore appelée Camomille bleue du Maroc. Elle ne doit pas être  confondue avec les véritables camomilles ni avec l'ormenis qui vient également du Maroc.

Sa couleur bleu profond comme la mer signe sa richesse en chamazulènes, ces principes actifs aromatiques formidables pour les peaux sensibles, abîmées, allergiques...

C'est une huile essentielle anti-inflammatoire et antihistaminique puissante notamment au niveau cutané.
Elle apaise la peau, calme les démangeaisons, traite les allergies et stimule la micro circulation localement.

Autant vous dire que j'en applique consciencieusement matin et soir parce que je porte un masque pour le boulot et j'ai à peine le temps de le retirer quelques minutes pour déjeuner.

Son parfum est tout en contraste, doux et puissant, fruité et herbacé, la note florale arrive lentement. Je trouve qu'outre les effets réparateurs sur l'épiderme, elle m'aide à dormir et à lisser les effets de la ménopause sur la peau.

Mais c'est une huile à manipuler avec précautions car elle contient des cétones neurotoxiques et est potentiellement oestrogen-like.

Précautions: Femmes enceintes et allaitantes, jeunes enfants, épilepsie, antécédents ou cancers hormonodépendants.

 

 

20200727_141944

 

Formule de Mon sérum bleu

Dans un très joli flacon de 15ml muni d'une pipette, incorporer:

- 1 goutte d'HE de tanaisie bleue bio
- la moitié en huiles estérifiées ou fractionnées (Gosulin IL chez Zinette, coco fractionné, dicaprylyl carbonate, coco silicone...)
- le reste en huile de macadamia ou noisette raffinées, squalane d'olive, huile de camélia...

Mélanger, attendre quelques jours pour que le parfum se stabilise et appliquer 2 à 3 gouttes dans votre crème habituelle ou votre sérum du soir.

 

20200727_141818

 

          J'ai choisi du Gosulin IL que j'adore, du squalane, du camélia et un soupçon de noisette raffinée inodore très claire. Le tout a été acheté chez Les utiles de Zinette dont j'apprécie toujours et encore, la qualité et la présence.

Je l'ajoute matin et soir à un peu d'huile végétale pure pour pouvoir masser lentement et longuement chaque parcelle du visage. Je le fais intuitivement en respectant les masses musculaires et certains points d'acupuncture selon un protocole de massage du visage dont on parlait sur ce vieux message.

Prendre le temps chaque jour de se masser le visage se voit. C'est une méthode repulpante, lissante et profonde facile à apprendre et à mettre en oeuvre chaque jour avec de l'huile même la plus bête huile vierge pressée à froid que vous avez.

On peut s'inspirer des vidéos de facialistes partageuses.
J'aime particulièrement la façon de faire de la célèbre
Sophie Carbonari.

          Les sérums huileux sont tellement faciles à fabriquer!

On s'achète plusieurs flacons de 10ml d'huiles végétales précieuses ou qui nous plaisent particulièrement, on mélange le tout dans un flacon de 50ml et on ajoute ou pas des HE pour que ça sente bon.

Puis on choisit un flacon plus petit, joli, muni d'une pipette et on transvase au fur et à mesure en gardant le grand flacon au réfrigérateur.
Leur prix en magasin est assez stupéfiant.

 

guasha

 

Problématique

Le vague actuelle de l'utilisation de pierres naturelles pour tout (spiritualité, lithothérapie, yoga, méditation, femme sauvage...) voit apparaître des rollers et des gua sha de toutes sortes vendus avec les huiles et sérums visage.

Je m'interroge sur la façon dont ces pierres sont obtenues ayant en ma possession un certain nombre d'entre elles offertes par mes amies, un gua sha de jade acheté en Chine et utilisé professionnellement  ainsi que des pierres achetées lors d'un voyage à Madagascar il y a plus de 30 ans. Déjà à cette époque les conditions matérielles des personnes (dont des enfants) qui entraient dans les mines, les extrayaient ou les vendaient me faisaient frémir.

Un lien très instructif de The good goods sur la folie des cristaux.

Aujourd'hui tout est là, bien pire encore puisque le monde entier veut faire des trucs de sorcière, purifier son âme et sa demeure avec des pierres et du palo santo, veut se masser le visage avec un gua sha, qu'on en voit sur tous les réseaux sociaux...

Et que même les marques naturelles et éthiques en vendent et vantent leurs mérites sur la beauté sans parler de la souffrance humaine collée à leur extraction. Et pourtant, ça donne envie.

Bien sûr, ça donne envie!
Quid de leur sort quand tout le monde sera passé à une autre mode?
Quid de l'impact environnemental de ces extractions naturelles?

Je suis donc sûre que vous ferez la part des choses si vous n'en avez pas et démarrerez par un auto massage manuel avec les mains. Nos mains font déjà des merveilles en créant ces cosmétiques, ce sont aussi des guérisseuses et des créatrices de notre beauté.

En tous cas, on y croit!

 

 


Autour du chaudron

  • J'apprécie de plus en plus les sérums huileux pour le visage et comme je nage dans de l'eau chlorée assez régulièrement, je trouve que ça se trimballe bien.
    La couleur est magnifique et le choix du flacon digne de ta finesse et ton bon goût.
    J'apprécie tout particulièrement la dernière partie de ton texte. Ces derniers temps, est-ce l'âge ou les effets de cette pandémie, je suis un peu dégoûtée et dépassée par tous ces humains qui gaspillent et jettent, consomment sans penser à la provenance de ce qu'ils achètent, envahissent des lieux, les salissent et repartent sans assumer les conséquences... Bref, les temps sont durs pour les rêveuses!
    Te lire, toujours une joie!

    Posté par S4br1n4k le 27 juillet 2020 à 23:00
  • J aime beaucoup aussi les serums huileux ! Et comme toi je garde le gros flacon au réfrigérateur...dans le dernier j ai mis de la lysolecithine.j aime bien aussi faire une huile oins élaborée pour le corps surtout l été...
    Je vai me pencher sur cette huile essentielle à la couleur si belle.

    Je préfère l auto massage ! J ai un rouleau de jade acheté sur les conseils de mon acuponctrice et je l utilise peu , c est pour stimuler certains points .mais j ai du regarder sur google ce qu etait un gua sha.....
    Il est toujours difficile de resister à de telles nouveautés, surtout quand c est pour améliorer notre bien être ; au détriment de celui des autres ?
    Bon vaste débat.
    Deja on fabrique tous nos produits ; on les offre et dans le lot certains sont interpellés.
    En tout cas ton huile me plait beaucoup et tes flacons aussi🤗

    Posté par Syllvie le 28 juillet 2020 à 13:51
  • La couleur de ton sérum est superbe et tes photos sont magnifiques !

    J'avais oublié que cette huile essentielle de tanaisie faisait partie de mon stock ! Elle est certainement pas aussi bonne que celle que tu présentes, mais je vais quand même l'utiliser pour me concocter un petit sérum anti démangeaison (piqûtres d'insecte) et pourquoi pas l'utiliser en massage. Sans les pierres dans mon cas car ça ne me parle pas trop...

    Merci Michèle pour cette belle recette et tous les bons conseils et infos.

    J'espère que tu pourras bientôt prendre des vacances et moins porter ce masque. Enfin, laisser respirer ta peau !

    Posté par gingembre le 30 juillet 2020 à 18:02
  • - Gingembre,

    Comment trouves-tu l'odeur de ta tanaisie? Quelle marque est-ce?
    Je suis très heureuse d'avoir choisi celle de Oshadi qui a toujours des HE de très grande qualité car aucune de celles senties auparavant ne m'avait emballée.

    L'envers du décor de ces pierres n'est pas beau à voir. Il faudrait d'ailleurs toujours se poser ces questions de la souffrance des êtres humains dès qu'apparait une mode.
    Peut-on vraiment être beau si sur notre visage transparait l'horreur?

    Je serai curieuse de lire ta composition anti démangeaisons de piqures d'insectes. Je dois m'en préparer une

    - Sylvie,

    Un gua sha est plutôt plat et utilisé en massage énergétique chinois sur tout le corps. C'est une manière de faire l'effet rubéfiant des cataplasmes à la moutarde ou autres ventouses si tu as connu une grand-mère qui pratiquait ça.

    L'utilisation sur le visage sur les points d'acupuncture permet aussi d'obtenir des effets délassants sur les traits et le passage à la beauté n'est qu'un pas de plus .

    Ce qui pose problème est la masse de ces rollers et gua sha déversée sur le monde occidental dans la mouvance "naturel-yoga-méditation-new age".


    - S4brin4k,

    Quel plaisir de te relire ici!
    Plus personne ne peut se voiler la face à présent.

    Même si j'évite de porter un jugement sur ce qui nous motive ou non à faire un effort, tout d'un coup, ça m'a sauté au visage en cherchant des cosmétiques au bluetansy pour m'inspirer.

    Toutes les marques naturelles qui ont des sérums huileux que j'aime bien ont communiqué et/ou vendent ces rollers et gua sha!
    J'ai recherché un tout petit peu sur internet et l'horreur m'est apparue quand j'ai arrêté d'éviter de me remémorer mon malaise à Madagascar. A cette époque les pierres étaient utilisées surtout en bijouterie et en décoration.

    J'ai ajouté le lien de good goods qui m'a incitée à en parler sur le blog.

    Bonnes vacances à toutes!

    Posté par michele le 02 août 2020 à 13:48
  • Michèle,

    L'HE de tanaisie a été commandée sur Aroma Zone, elle est bio et est produite au Maroc.

    Je l'avais commandée il y a deux ans pour l'incorporer dans un baume destiné à apaiser les démangeaisons (eczéma, piqûres...) et, horreur !, je ne l'ai pas utilisée rapidement et... je l'ai oubliée !

    J'aime son odeur mais je ne suis pas une référence en la matière. Peu d'HE me sont désagréables au nez Mais je suis très tentée d'acheter celle d'Oshadi.

    J'ai repris ton idée pour la recette, du caprylis, de l'huile de son de riz et deux gouttes d'HE dans un petit flacon de 15 ml. Du coup, le sérum est vert alors que l'huile essentielle est bien bleue, mais je ne suis pas surprise. Pour le prochain sérum, je chercherai une HV bien blanche. Le sérum semble efficace pour soulager les démangeaisons, à confirmer...

    J'ai reproduit ta crème à l'allantoine que j'aime beaucoup pour les mains. Comme elle est très blanche, je pourrai y ajouter, lorsque je la referai, une goutte de tanaisie.

    Et puis, pour boucler la boucle, je compte bientôt aller courir la campagne pour faire un beau bouquet de tanaisie et le garder en vase. J'aime beaucoup cette plante et, cette année, j'en vois beaucoup.

    Posté par gingembre le 02 août 2020 à 17:36
  • Un beau bleu marin! Je me souviens de ton spectaculaire quintette de baumes colorés dont un bleu avec des colorants alimentaires je crois, série qui m’avait bien inspirée ( j’avais décliné 7 chakras en couleurs). Le jaune des huiles est un vrai piège pour obtenir des bleus bien francs. Par ailleurs, certains bleus sont tres sensibles au pH. Dans mes souvenirs, pastel et indigo fonctionnent.
    J’ai acheté il y a longtemps un petit rouleau de jade au magasin chinois de la rue Monsieur le prince , et m’en sers de temps en temps( sensation de frais) mais d’où sort la pierre, je ne saurais le dire. De nombreux micas sont aussi d’une source problématique, hélas. Tu as bien raison de rappeler l’importance de la provenance des ingrédients à la mode. Je crains aussi pour la production d’HE de plantes sauvages ou de bois exotiques ( plus de santal blanc, pillé en Inde, palo santo trop demandé) tant il en faut pour distiller. Quant à la tanaisie, j’ai un micro flacon tres odorant ( à Paris, donc je n’ai pas l’etiquette sous les yeux) utilisé avec parcimonie voire avarice.
    J’ai ramassé de la tanaisie sauvage en Lorraine il y a deux ou trois ans, pour suspendre les bouquets comme antimite: échec total.
    Pour un bleu profond en HE, j’en avais eu un magnifique avec de la matricaire de neoils en GB.
    J’aime beaucoup cette idée de sérums colorés, j’avoue m’en tenir souvent par flemme à l’orange vibrionnant de l’argousier

    Posté par Venezia le 02 août 2020 à 23:39

Commenter l'article