Vulva bôm

Soins du corps

Par atelierdemichele

         A force d'en voir, d'en lire la composition, d'en conseiller pour tous types de femmes en besoin, j'ai fini par en faire et en offrir.
Voilà l'histoire du dernier pot de cosmétique du sexe fabriqué en version vegan et publié aujourd'hui, 11 octobre 2020 parce que c'est la neuvième journée internationale des droits des filles.


 

20201011_120839
Quelle couleur!

 

         Le dernier pot de quoi?

Les pantalons et leggings bien serrés
Les jolis body-ies en
synthétique
Les sexy strings aux coutures saillantes

Le soin pour toilette intime pourtant doux de Rogé
Les lingettes intimes "parfumées à utiliser en toutes circonstances pour rester fraîches" (!)

Les bouleversements hormonaux
Les traitements post cancers du sein
La ménopause et son vent de sécheresse

Les sexes épilés ou rasés intégralement
L'inconfort vulvaire après un rapport sexuel

L'activité sportive avec un slip inadapté

 ...  qui vous brûlent la chatte

Oui

On va appeler un chat... une chatte et on va évoquer toutes ces situations qui nous laissent la vulve irritée et  inconfortable.

On ose demander un soin adapté sans huile minérale, sans parfum et sans antiseptique.

Un soin sans hormone que l'on nous interdit pourtant si nous avons guéri d'un cancer du sein, que le traitement nous met en ménopause artificielle et provoque parfois les mêmes symptômes. On va même exiger que ce soit remboursé par la sécu!

 

             Le baume pour vulves apaisées est une découverte ultime pour toutes les femmes quel que soit leur âge. 

Il dé-tabouise une situation si fréquente que l'on n'en parle jamais et que l'on supporte vaillamment comme quasiment toutes les difficultés inhérentes au vécu féminin.

Bien sûr il existe à présent beaucoup de lubrifiants naturels, à base d'eau ou d'huiles.

      Mais si l'on n'a pas seulement besoin de lubrifier mais aussi besoin d'apaiser, de calmer, d'hydrater, d'assouplir nos vulves au quotidien, je ne connais rien de mieux qu'un simple baume (cire + huile végétale). N'importe quelle formule convient et je dirais même que n'importe quelle huile végétale convient.

Mais je crois que si l'on prend le temps d'utiliser un macérat de calendula, c'est déjà mieux.

      Si l'on prend le temps de se le fabriquer ce macérat de fleurs, si l'on choisit une belle cire végétale pour aller avec ses convictions ou encore la cire d'abeille de l'apiculteur du coin, si l'on met son bain marie en route,  si l'on choisit un joli pot, qu'on décide de se fabriquer son propre vulva bôm comme j'avais fabriqué mon bikini bôm pour aller chez l'esthéticienne...

Et bien c'est trop top!

!!!!! : Ce vulva bôm est incompatible avec les préservatifs en latex, les spermicides... qu'il pourrait inactiver

         Après moults essais insatisfaisants à base de cire de tournesol comme seule cire végétale, j'ai fini par la mélanger à de la cire de candelilla pour durcir et du beurre de cacao pour majorer l'onctuosité.

 

Formule du Vegan Vulva Bôm qu'on le vaut bien

4g de Cire de candelilla (Bilby and Co.)
1.5g Beurre de cacao du Pérou offert par Malegria
3g Cire de tournesol (Aromateasy)
7.5g Huile de coco bio (De Sao Tome Emile Noël)
5g Huile d'argan non torréfiée bio
15g Huile de carthame bio
15g Macérat de fleurs de calendula (merci Sylvie et Chafou) sur huile de jojoba
0.5 Vitamine E

Pour un pot de 50ml

 

 

20201011_120855 Macérat de calendula/HV tournesol bio en cours
Huile de coco Saô Tome
 Vulva Bôm fraichement coulé

Le Vulva bôm, le macérat de calendula en cours, l'huile de coco bio de Sao Tome
et le vulva bôm fraichement coulé en pot

 

        Et parce que vos copines, soeurs, mères et autres voisines le valent bien elles aussi, je pose ici une formule pour 100g.

Vous pourrez faire au moins 4 heureuses qui recevront chacune un pot de 30ml à essayer et peut-être à faire elles mêmes si cela leur plait et qu'elles veulent DIY.

- 8g de cire d'abeille ou de candelilla
- 3g Beurre de cacao
- 3g cire de tournesol

- 15g huile de coco bio
- 70g huiles végétales bio au choix (tournesol ou carthame pour une bonne huile réparatrice et douce) dont 25 ou 30g de macérat de calendula souvent vendu sur tournesol bio
- 1g Vitamine E

 

 20201011_120820

                Le macérat de fleurs de calendula a été réalisé sur de l'huile de jojoba.

Cette dernière très stable à l'oxydation me semble la plus adaptée aux macérations à masser sur nos délicats organes. J'ai réalisé le macérat à chaud au bain marie doux en 2 fois. Une fois avec les fleurs offertes par Chafou, l'autre avec celles de Sylvie.

Les autres huiles végétales du baume sont riches en insaponifiables cicatrisants et anti-inflammatoires comme celle d'argan cosmétique non torréfiée que j'aime baptiser "karité liquide". Les autres sont riches en omégas 6 très réparateurs du ciment cutané (carthame) que l'on peut remplacer par du tournesol bio.

Une formule extra simple de vulva bôm donnerait :

10g Cire d'abeille ou candelilla (ou 8g)
3g Beurre de cacao (ou 5g)
15g Huile de coco
72g Macérat de calendula sur tournesol

Le beurre de cacao apporte un peu d'onctuosité aux baumes; les cires végétales sont plus plastifiantes que la cire d'abeille.


Autour du chaudron

  • Merci Michèle de penser à nos chattes dont personne ne parle jamais et dont peu captent la sensibilité.. !

    Posté par Rebelle Aussi le 11 octobre 2020 à 15:43
  • Merci

    Merci pour votre article que j'ai partagé. J'ajouterais bien une petite goutte de d'HE de Géranium

    Posté par Mumu le 11 octobre 2020 à 16:19
  • Merci Michèle pour ce vulva bôm. Dès que j'ai un petit moment, je tenterai de le faire. Encore merci pour tous vos conseils.

    Posté par Naïm le 11 octobre 2020 à 17:15
  • Merci !

    Merci Michelle

    Une belle idée !
    Cela me changera de l'huile de coco seule qui faisait déjà miracle.

    Posté par Ahelya-Nandini le 11 octobre 2020 à 20:13
  • Tout comme Mumu, je mets de l'huile essentielle de géranium dans ma formule.
    Je n'ai jamais pensé faire un baume. J'y vais de ce pas!
    Merci Michèle.
    On dirait que la saison des baumes est repartie!!!

    Posté par Loulou le 11 octobre 2020 à 23:20
  • Chère Michèle qui prend même soin de la partie la plus cachée et précieuse de nos anatomies ! Merci pour ce baume. Peut il convenir à une jeune fille et je ne me trompe si je suppose que l'usage peut être étendu à la sphère voisine qui souffre parfois d'irritation ? N'ayant pas de cire de tournesol un substitut à me conseiller ?
    Bilby avait autrefois une fameuse cire d'amande dont il doit me rester un soupçon, cela conviendrait-il ?

    Posté par marie le 13 octobre 2020 à 13:38
  • Ah Michèle je suis ravie que mon calendula ai servi à une partie si importante de notre anatomie... Que de tabou autour de nos sexes ! Ce baume est d'un bel orangé...a l'air soyeux et surement trés confortable. Encore un trés bel article ! Merci de prendre soin de toutes les parties de notre corps... je crois que là il n'y a plus un seul cm2 que tu n'ai pas éxploré bravo !

    Posté par Chafou le 13 octobre 2020 à 20:49
  • - Chère Chafou,

    Aussitôt reçues, aussitôt mises en macération!
    Je vais chercher s'il reste une partie de nos corps sans soins, tu me titilles ?

    - Chère Marie,

    Ce baume convient à tout âge et peut bien entendu être étendu sur la raie des fesses si elle en a besoin aussi. Ce n'est pas rare d'ailleurs que ce pli soit sec et irrité notamment chez les personnes âgées et je frémis à l'idée qu'on ne leur pose jamais la question...

    La cire de tournesol est assez souple à mon avis contrairement à ce qu'en laissait dire son point de fusion donc elle peut être remplacée par la cire d'abeille comme dans l'exemple simple donné en fin de mon message sinon oui pour la cire d'amande!
    Je rêve de retrouver de la cire de jojoba qui aurait été superbe ici.

    - Chère Loulou,

    Oui les baumes c'est reparti, 2°C ce matin au lever, j'ai omis les gants pendant ma marche rapide et bien, je m'en souviendrai!

    Je n'ai pas jugé utile de mettre d'HE pour la vulve. Les acides gras me semblaient tout à fait suffisants pour réparer la peau et l'action anti-infectieuse me gène pour cette zone qui est la porte d'entrée des bons germes impliqués dans notre microbiote.
    Tout est affaire de ressenti évidemment même si on estime que les HE respectent le microbiote, moi je ne ne sens pas ici.

    - Chère Ahelya,

    L'huile de coco a été très vendue surtout comme lubrifiant et je m'en étonne aussi, je la trouve un peu plus "sèche" au toucher. Question d'âge? Tu pourrais être ma fille

    Le baume permet vraiment une réparation des tissus irrités et je ne te dirai pas ici comment je l'ai senti comme lubrifiant, on va me jeter

    - Chère Naïm,

    C'est un plaisir!
    Et tellement facile à faire...

    - Chère Mumu,

    Merci pour le partage!
    Comme je le disais à Loulou, je n'ai pas utilisé d'HE pour cette indication mais allez, 1 goutte pour les 50ml c'est OK.
    Le géranium est très dermophile en effet.

    - Chère Rebelle Aussi,

    Je dirais que trop de gens parlent de nos chattes par allusions, y pensent et il y a même un blond odieux qui dit tenir les chattes de ses conquêtes pour leur parler...

    Sa délicatesse est à nous!

    Posté par michele le 18 octobre 2020 à 17:07
  • Quelle belle idée et réalisation!J’ai aussitôt envoyé la formule à une copine medecin sexologue qui suggérait déjà je crois des mélanges d’huiles. Penses tu qu’un petit ajout d’une huile riche en omega 3 (je pense à cameline par exemple) complèterait très bien tes huiles pleines d’omega 6 si douces pour la peau? J’adore ton obstination à mettre en valeur l‘efficacité des huiles végétales.

    Posté par Venezia le 19 octobre 2020 à 09:21
  • J etais passée trop vite !!! Merci beaucoup pour cet article ! Je m empresse de le faire pour ma soeur !!!

    Posté par Sylvie le 27 octobre 2020 à 16:32
  • Ahahahahaahaha! Nous savons donc que le V. Bôm a passé tous les crash tests chez Michèle.

    J'en ai réalisé un d'après ta formule de base, histoire de comparer avec l'huile pure. Et bien nous en sommes ravis, Monsieur comme Madame. ça miaule en coeur comme jamais !

    Posté par Ahelya le 07 novembre 2020 à 19:35
  • Ahelya, Coquine va!

    Bisous Sylvie, j'espère qu'elle en sera soulagée et heureuse.

    Venezia, bien sûr un peu d'omégas 3 seraient parfaits ici pour leur action anti-inflammatoire. Je pense qu'il faut alors blinder en anti-oxydants ou en fabriquer très peu à la fois pour ne pas risquer le rancissement.

    Les HV contiennent tout ce qu'il faut pour tout faire, je suis de plus en plus flemmarde en cosmétique pour moi et reste souvent sur de l'huile couplée à un baume, du karité ou une crème quand je peux dérouter une lait familial.

    Posté par michele le 11 novembre 2020 à 17:40

Commenter l'article