Émoi et moi : ce tout premier savon!

Savonnerie

Par S4br1n4k

Dame Soude et son collier de perles me défient du regard.
Jamais je n'aurais cru m'y coller de si près!

La vie, hein?
Le respect est de mise et la plus grande attention obligée. C'est qu'elle brûle, cette dame!
Elle demande, que dis-je, elle EXIGE qu'on prenne son temps!

Aurait-elle compris la vitesse du coeur, si différente de celle de la tête?
Nous perdons la tête à son contact et c'est très bien comme ça!

Avec un trac pas possible, j'ai tout préparé, vérifié 2 fois, mes huiles et beurre, l'eau déminéralisée, la soude pesée, l'espace de travail bien protégé, la recette sur un post-it, le masque sur le nez et la bouche, les lunettes de protection par-dessus les lunettes pour la vue, un foulard, une veste à manches longues, des gants jusqu'aux coudes, un pantalon, des souliers fermés.

Ouf. J'ai peur chaud.

Parce que vous ne le savez pas, mais moi je le sais : chez moi on m'appelait Clouseau, en mémoire de ce légendaire et si maladroit inspecteur.

Pour ce tout premier savon, j'ai choisi la prudence en suivant la recette de ce pas à pas et en faisant mon calcul d'eau et de soude avec cet outil.
Pour les paresseuses du clic, voici la formule en % :

 

Huile de noix de coco bio : 30%
Beurre de karité bio : 30%
Huile d'olive extra vierge bio : 40%

Dans ce cas-ci, soude et eau calculés sur 400g avec le calculateur
Surgraissage à 8% avec macérat de calendula
HE lavandula angustifolia 1% et HE citrus sinensis (orange douce) 0,5%

 

Comme la notion de surgraissage me laissait perplexe, je suis tombée sur ceci qui m'a bien éclairée.

Je voulais de la douceur. Je voulais que vous, néophytes mais aficionados de ce monde de la cosméto DIY, vous osiez essayer et vous manifester, comme je le fais ici aujourd'hui!

Je voulais rendre hommage à mon adorable petit loup de 3 ans qui-a-la-peau-qui-parle, source de toutes mes recherches et changement de vie vers le "fais-le-toi-même"! S'il n'existait pas, je ne serais certainement pas ici à vous parler savon.

 

 

Puis le calme, ce calme de la-vie-d'avant-les-enfants, qui s'installait dès la première note en posant le pied sur la scène alors que les projecteurs s'allumaient, il est arrivé à point pour séduire Dame Soude et avoir raison de sa méfiance.

J'ai béni mes années de danse. Ce calme : si bienvenu pour repérer cette fameuse trace, signe que la pâte est prête.

Maintenant, ajouter l'huile de calendula et les HE. J'ai espoir que dame Soude daigne laisser vivre cet arôme à la fois apaisant et revigorant, mais si j'en crois la vaste expérience de Doc Michèle, les HE d'agrumes ne survivent pas à moins d'être distillées et concentrées. J'apprends aussi que l'huile essentielle pour parfumer un savon, c'est pas le choix le plus écolo, vu la quantité de matière première nécessaire pour produire ces merveilles, ni le plus économique, parce qu'il en faut quand même beaucoup pour avoir un arôme. Merci Doc M. pour cette parenthèse éducative :D

Avant de couler, j'ai libéré de son sachet une poudre de pamplemousse bio reçue d'une gentille de Potions (merci Patsch!) et l'ai bien mélangée dans la pâte, pour un mini + exfoliant, mais doux.

Ah oui, est-il utile de mentionner que si je me suis mise aux savons, c'est après avoir reçu un de ces sublimes savons? Ça ne m'était jamais arrivé d'avoir les mains plus douces après le lavage qu'avant! Ne manquait qu'un murmure d'encouragement et c'est Michèle qui m'a achevée hi hi!

 

 Beaucoup d'émotions dans ce processus.

 

Les enfants, ce soir-là, ont eu une mère un peu euphorique et de très bonne humeur : j'avais vaincu ma peur!

26 heures plus tard, j'ai démoulé et coupé pour commencer la cure. Autant le dire tout de suite, j'aurais dû attendre un peu plus, mais bon, ce qui est fait est fait! Pour la forme, on repassera, mais à ce stade-ci, ça m'est égal... Tant qu'il mousse, lave et hydrate, je serai contente... Ce savon sera prêt pour la rentrée.

 

Que dire de plus? J'ai la piqûre!

Comme l'a dit Loulou, on ne voit plus les choses du quotidien de la même façon! Je vois des moules partout! Merci Catherine pour l'idée de mouler dans des pots à yogourt, j'en ai subtilisé un à une amie (consentante) au boulot pour faire le petit savon rond! ;)

J'ai comme l'impression que je viens de mettre les pieds dans un univers très envoûtant ¡Ay!

 

P.S. Non, ce n'est pas moi qui danse sur la vidéo : c'est une danseuse bien actuelle et très talentueuse qui s'appelle Rocío Molina - j'ai pas trouvé mieux pour dépeindre l'intensité de cette première recontre avec la soude. Pas aussi bruyant, peut-être, mais tout aussi intense ;)

 


Utilisations et précautions d'emploi des huiles essentielles

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par lloulou

Suite aux commentaires dans cet article ; j'ai décidé de faire un rappel quant à l'utilisation et aux précautions d'usage pour l'emploi des huiles essentielles.

Voici des informations générales qui vous permettront, pour les néophytes, de mieux comprendre ce qu’est une huile essentielle et comment l’utiliser en toute sécurité.

Pour les personnes expérimentées, il s'agira d'un rappel ^_^

 

Huiles-essentielles-Cèdre-Scierie-MSG

 

L’aromathérapie

L’aromathérapie est l’utilisation des huiles essentielles à des fins thérapeutiques. C’est une « biochimie thérapie » naturelle sophistiquée qui repose sur la relation existant entre les composantes chimiques des huiles essentielles et les activités thérapeutiques qui en découlent.

Cette dernière recourt à une méthodologie rigoureuse qui s’inspire de données scientifiques solides confirmées tant par la clinique que par le laboratoire. C’est un mode de thérapie naturelle de qualité supérieure, d’une prodigieuse efficacité et qui complète très bien toutes les autres approches alternatives ou allopathiques.

 

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

Une huile essentielle est un concentré d’essence volatile de plante aromatique obtenu par distillation à la vapeur d’eau ou par extraction comme pour les agrumes.

Une huile essentielle peut-être extraite à partir de la fleur, la feuille, l’écorce, le bois, la résine, la semence…

 

La distillation à la vapeur d’eau

La majorité des huiles essentielles sont obtenues par distillation par entraînement à la vapeur d’eau sous basse pression. Le procédé consiste à faire traverser par de la vapeur une cuve remplie de plantes aromatiques.

A la sortie de la cuve de distillation et sous pression contrôlée, la vapeur d’eau enrichie d’huile essentielle traverse un serpentin où elle se condense. A la sortie, un essencier (appelé autrefois vase florentin) recueille l’eau et l’huile essentielle. La différence de densité entre les deux liquides permet une séparation aisée de l’huile essentielle recueillie par débordement.

Un autre procédé réservé aux zestes des Citrus (mandarine, orange, bergamote…) consiste à gratter le zeste frais pour récupérer l’essence sur une éponge naturelle que l’on presse ensuite pour en recueillir l’huile essentielle.

Les autres procédés d’extraction ne peuvent être utilisés à des fins thérapeutiques.

 

Qualité des huiles essentielles

Certains produits vendus comme huile essentielle, proviennent d’espèces non certifiées sur le plan botanique, d’autres sont coupées, rectifiées ou allongées. En aromathérapie scientifque, seules les huiles essentielles 100% pures et naturelles, chémotypées, complètes, doivent être utilisées.

 

Lorsque vous achetez vos huiles essentielles plusieurs points sont importants :

* sachez lire les étiquettes !

Sur les flacons, certaines informations doivent apparaître :

  • le nom latin ainsi que le nom commun de la plante ex :
  • eucalyptus radiata - eucalyptus radié

genre espèce

eucalyptus citriodora

  • la partie de la plante utilisée
  • le pays d’origine
  • le chémotype (définit la spécificité chimique d’une même plante en fonction des paramètres géo-climatiques)
  • un numéro de lot qui fait référence à une analyse chromatographique. Cette dernière fournit la liste des molécules aromatiques qui composent cette huile essentielle.

Les huiles essentielles doivent être embouteillées dans des flacons en verre teinté.

Le prix est influencé par une multitude de variantes, comme par exemple la nécessité de cueillir plusieurs kilos de certaines plantes afin de fabriquer une petite quantité d’huile essentielle.

Pour obtenir un kilo d’huile essentielle (environ un litre), il faut cueillir :

  • 4000 à 12000 kilos de mélisse
  • 3500 à 4000 kilos de rose de Damas (fleur), soit un hectare de rosiers !
  • 150 kilos de lavande vraie
  • 50 kilos de lavandin grosso
  • 6 à 7 kilos de boutons floraux de clous de girofle

 

Le prix élevé des huiles essentielles incite certains manufacturiers ou distributeurs à ajouter des produits de synthèse afin d’abaisser le coût. Par exemple, l’huile essentielles rosa  Damasca (rose de Damas) est la plus précieuse des huiles essentielles. Soit 3 à 5 $ la goutte. Elle est souvent reconstituée à partir d’huiles essentielles moins chères telle que le cymbopogon martinii (Palma rosa) ou l'huile essentielle de cananga odorata (Ylang-Ylang).

Un autre bon exemple : l’huile essentielle de cinnamomum zeileicum (Cannelle) provenant de la feuille coûte moins cher à produire que celle provenant de l’écorce. Pour remédier à ce problème, des laboratoires peu scrupuleux ajoutent un peu d’huile essentielle d’écorce de cannelle à l’huile essentielle de feuille de cannelle. On obtient ainsi une huile essentielle reconditionnée qui ressemble à s’y méprendre à de l’huile essentielle d’écorce de cannelle. La durée de distillation a aussi une influence sur le prix du produit fini.

  

Le chémotype : attention à la confusion

Lorsqu'on nomme une huile essentielle, on mentionne le nom de genre de la plante, suivi du nom de l'espèce : exemple thymus vulgaris (thym vulgaire). Cependant, pour une même plante aromatique, il existe souvent plusieurs "chémotypes" qui permettent de définir l'huile essentielle à partir de ses composants. En effet, ceux-ci ne sont pas immuables. Ils varient en fonction de divers éléments comme l'ensoleillement, l'altitude, la nature des composants du sol, etc. Ainsi, deux plantes identiques peuvent sécréter des essences dont les composants sont les mêmes mais dans des proportions différentes.

    * Pour différencier ces huiles essentielles extraites de chacune de ces plantes, on utilise le terme de "chémotype".

    * Ces chémotypes doivent être bien connus du praticien pour que l'aromathérapie qu'il pratique soit efficace et sans danger.

    * Le nom de l'huile essentielle utilisée devra donc être complété par le nom de son composant chimique dominant.

II en découle que suivant le chémotype, l'action thérapeutique sera différente ; c'est ce qui fait tout l'intérêt de cette forme d'aromathérapie.

 

Rosmarinus officinalis L. camphoriferum  - Romarin officinal à camphre
Contre-indications : bébé, enfant, grossesse (neurotoxique, abortive par la présence de cétones)

Rosmarinus officinalis L. cineoliferum – Romarin officinal à cinéole
Contre-indications : aucune connue mais éviter tout surdosage

Rosmarinus officinalis L. verbenoniferum – Romarin officinal à verbénone
Contre-indications : sujet hépatique hypersensible, jeune enfant, grossesse (sauf nécessité) (neurotoxique, abortive)

Rosmarinus pyramidalis – Romarin pyramidal
Contre-indications : aucune connue (ne pas surdoser)

 

Thymus mastichina L. cinéolifera
Contre-indications : aucune aux doses physiologiques

Thymus satureiodes Cosson borneol-carvacroliferum
Contre-indications : aucune aux doses physiologiques (légère dermocausticité)

Thymus serpyllum L. em. Fries
Contre-indications : aucune connue aux doses physiologiques (mais dermocaustique au niveau des muqueuses)

Thymus vulgaris L. geranioliferum – Thym vulgaire à géraniol
Contre-indications : aucune connue aux doses physiologiques

Thymus vulgaris L. linaloliferum – Thym vulgaire à linalol
Contre-indications : aucune connue aux doses physiologiques

Thymus vulgaris L. paracymeniferum – Thym vulgaire à paracymène
Contre-indications : non connues

Thymus vulgaris L. thujanoliferum – Thym vulgaire à thujanol-4
Contre-indications : aucune connue aux doses physiologiques

Thymus vulgaris L. thymoliferum – Thym vulgaire à thymol
Contre-indications : usage externe (dermocaustique)

 

 

Modes d’emploi et applications

 Comme les huiles essentielles sont composées de molécules volatiles, elles pénètrent facilement les tissus humains, qu'on les ingère, les applique sur la peau ou les respire. Le choix de la voie d'absorption dépendra tant de l'effet visé que de la nature de l'huile, puisque certaines ne conviennent pas à un usage interne ou cutané.

Toutes les huiles essentielles chémotypées ont une telle affinité pour la peau qu’il leur suffit de quelques secondes pour être absorbées d’abord par la couche cutanée puis diffusées dans la micro circulation périphérique avant de se retrouver dans la circulation sanguine générale pour y exercer leur action thérapeutique

Pour se convaincre de l’efficacité de ce mode d’administration, frictionnez la plante de  vos pieds avec de l’huile essentielle d’eucalyptus radiata. Après 15 minutes, votre haleine sentira l’eucalyptus. Autrement dit, en  15 minutes, l’huile essentielle a pénétré la peau et se retrouve dans la circulation générale pour y exercer ses bienfaits puis est éliminée.

 

Voie externe

L'huile se diffuse dans l'organisme à travers la peau; on la mêle à une huile de massage ou à un onguent. Cependant, certaines huiles essentielles ne peuvent être appliquées sur toute la peau car elles sont dermocaustiques (ex : cannelle, girofle…)

 

Par voie interne

Etant donné que les huiles essentielles sont irritantes pour les muqueuses car elles ne sont pas missibles, c’est-à-dire qu’elles sont toujours insolubles dans l’eau  (elles ne se diluent pas dans l'eau), il faut utiliser un agent « gras » pour les absorber.  On les mélange généralement à du miel, de l’huile végétale première pression à froid, du yoghourt. On trouve aussi sur le marché des préparations « disper ou labrafil » pour boire un mélange d’HE,  des oléocapsules (avec une base d'huile végétale) ainsi que des formules en capsules et en suppositoires.

 

Voie aérienne

L'huile diffusée dans l'air est absorbée par les voies respiratoires; il existe plusieurs modes de diffusion.

   - La méthode passive (poterie poreuse) ne permet qu'une faible évaporation, sans que les particules puissent agir sur la qualité de l'air.

   - La chaleur (sur une chandelle ou une lampe) diffuse le parfum, mais risque de détruire les propriétés thérapeutiques des HE.

   - Les ventilateurs (dans les systèmes d'aération des maisons ou des autos) sont un très bon moyen, sauf s’ils sont munis d’un filtre qui risque de retenir une partie des particules.

   - Les diffuseurs électriques à soufflerie permettent une nébulisation des huiles et une diffusion dans un espace assez vaste; c'est la meilleure méthode pour un usage thérapeutique par voie aérienne.

 

Pulvérisation

Diluez quelques gouttes d'huile essentielle dans un peu d'alcool et mélangez le tout à l'eau d'un atomiseur ou un brumisateur. Idéal pour parfumer une pièce et créer un climat chaleureux.

Bain aromatique

Exemples  d’HE : le Lavandin (Lavandula hybryda), le ravensara aromatique (Ravensara aromatica), l'eucalyptus réchauffant (Eucalyptus radiata),. Les essences d'agrumes sont aussi très agréables pour les bains aromatiques comme l'orange douce (Citrus sinensis), le pamplemousse (Citrus paradisii)  et le citron (Citrus limonum).

Les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l'eau, il faut utiliser un émulsifiant telle une base de bain moussante ou plus simple et plus efficace que nous avons tous à la maison, de la crème fraîche ou un jaune d’œuf ou tout simplement une noisette de shampooing. Ajouter à 20 gouttes d'une ou plusieurs HE de votre choix à 1 cuillère à soupe de crème, mélangez à l'eau à la toute dernière minute puisque les huiles essentielles sont volatiles. 

Ne jamais utiliser l’HE de menthe poivrée (Mentha X piperita) dans le bain.

 

Massage

Pour calmer un muscle endolori, détendre un dos crispé, relaxer le corps tout entier, ou tout au contraire, se donner un bon coup de fouet matinal, rien de telle qu'un massage effectué avec une huile parfumée aux huiles essentielles. (jamais de massages avec un huile essentielle pure!). Complètement absorbée par la peau, elle agissent immédiatement, "là où ça fait mal" et continuent leur effet des heures durant. 

 

Compresse

En compresses, les huiles essentielles activent la circulation, décongestionnent ou calment (Il faut choisir l'huile en fonction du traitement choisi). Confort et soulagement, simplicité d'emploi, ces compresses ont vraiment tout pour elles! Diluez quelques goutte d'huile dans un peu d'alcool que vous verserez dans un bol d'eau. Tremper un coton ou une petite serviette, appliquez sur la zone concernée et laissez en place 4 ou 5 minutes. Recommencez 3 ou 4 fois pour un résultat prolongé. Selon le résultat souhaité, les compresses seront chaudes ou froides.

 

Cataplasme

 Rien de tel qu'un cataplasme d'argile pour calmer un endroit douloureux et détendre les muscles endoloris. Si, en plus, vous parfumez l'argile avec une huile essentielle, vous profiterez doublement de votre cataplasme. L'huile essentielle, combinée à l'argile agit tant en surface qu'en profondeur et continue d'agir des heures durant.

 

Inhalation

Le simple fait de respirer l'huile directement à la bouteille vous procure déjà un sentiment de bien-être. Quelques gouttes sur un mouchoir qui vous accompagnera tout au long de la journée, parfumera votre sac à main et vous fera profiter des bienfaits de la plante lorsque vous humerez le mouchoir. Un petit coton imbibé de quelques gouttes, mis près de votre lit, vous apportera une nuit calme et pleine de songes exquis!

 

Inhalation à la vapeur

Dans un bol d'eau très chaude, versez quelques goutte d'huiles essentielles choisies et penchez-vous sur le bol. Recouvrez la tête d'un linge pour ne pas laisser échapper la vapeur et... laissez-vous griser des parfums bienfaisants des plantes. Pour lutter contre un rhume ou une sinusite, pour préparer la peau à recevoir un masque de beauté ou pour décongestionner le visage, les huiles essentielles sont souveraines en bien des situations.

 

Précautions d’emploi et contre-indications

Par précautions et excès de prudence , les 3 premiers mois de toute grossesse interdisent l’emploi des HE.  Seul un médecin aromathérapeute ou un aromathérapeute certifié peut en prendre la responsabilité.

Toujours se laver les mains après utilisation des huiles essentielles.

Ne jamais injecter d’huiles essentielles par voie intraveineuse ou intra-musculaire.

Utiliser des HE de haute qualité (100% pures et naturelles) et de marques réputées.

Ne pas laisser les flacons à la portée des enfants.

Les personnes allergiques devront prendre la précaution préliminaire de tester sur le poignet une goutte d’huile essentielle.

Les yeux, le nez, le conduit auditif, les zones ano-génitales ne peuvent jamais être l’objet d’application d’HE pures.

En cas d’absorption ou d’instillation accidentelle, ingérer ou appliquer une huile grasse pour diluer l’HE puis faite le 911 pour l’Amérique du Nord ou le 17 (si ma mémoire est bonne...) pour la France ! Je ne connais pas le numéro pour la Belgique, Moune???

L’huile essentielle de menthe poivrée ne s’applique jamais sur une surface étendue du corps en raison de la réaction glacée qu’elle provoque. Cette même huile essentielle sera strictement contre-indiquée pour les femmes enceintes et allaitantes ainsi que pour les enfants de moins d’une dizaine d’année car cette huile essentielle peut provoquer un spasme laryngé.

  

Conservation

Le flacon sera conservé à un température variant de 5°C à 35°C.

Le flacon sera soit en verre coloré, soit en aluminium.

Le flacon sera toujours bien scellé par un bouchon étanche afin d’éviter l’évaporation.

 

Dans ces conditions, les huiles essentielles pures et naturelles se conserveront pendant au moins 5 ans et plus.

Il faut noter que les essences de Citrus se conservent un peu moins longtemps car elles s’oxydent.

 

J'espère que cet article vous aura permis de mieux comprendre ce qu'est une huile essentielle et comment l'utiliser de façon sécuritaire.

Si vous avez des précisions à apporter afin de compléter l'ensemble de ces informations, vous êtes les bienvenus! 

 

Gommage botanique Corps à la lavande

Soins du corps

Par atelierdemichele

      J'aime bien fabriquer et utiliser des gommages visage ou corps.
Les particules végétales biodégradables permettent de ne pas polluer la planète et donnent à l'exfoliant un aspect naturel très séduisant.

J'ai repris les formules de mes gelées huileuses faites avec du gélisucre (sucragel AOF) ou du sucragel CF.

 

DSC06943
Quand c'est rouge et noir posé dans de l'azur, j'adore!

    

     Le principe de base est de malaxer fortement l'émulsifiant pour le gonfler et l'épaissir afin d'y rajouter une phase huileuse conséquente (baume transparent).

Le baume obtenu peut être enrichi d'ester de sucre pour en augmenter la viscosité et la rinçabilité (gelée démaquillante huileuse) et même se transformer en masque nettoyant à l'aide d'argiles ou de charbon de bambou (masque noir rénovateur).
Ils donnent tous des laits soyeux au rinçage.

Bien entendu, on y met tous les actifs liposolubles sur lesquels on a craqué et même des actifs hydrosolubles s'ils sont mis en mini-quantité (1 à 2%).

Scrub corps bio à l'olive (au gélisucre)

     Tout d'abord, je voulais fabriquer un masque à l'argile violette que je trouve super jolie, presqu'intriguante en cosmétique.
L'huile et la poudre de graines de pin maritime attendaient depuis quelques mois que je les valorise.

Et puis lors de la réception d'une commande chez Cosmeto garden, j'ai reçu un échantillon cadeau de pépins de myrtilles tous rouges, tous ronds et ... j'ai changé mon fusil de masque.

Lait corps bio à l'huile de graines de pin maritime

 DSC06939
Il faut mettre des lunettes pour voir les points noirs, ce sont les graines de pin maritime broyées.

 

        La poudre de graines de pin maritime est un peu rude. Elle est d'ailleurs préconisée pour le corps par Océopin qui la commercialise.

La granulométrie de la poudre est assez fine pourtant mais si l'on a déjà tenté de décortiquer des graines de pin maritime, on peut comprendre qu'elles sont assez abrasives.

Le fait de les mélanger à des pépins de myrtilles ronds et non broyés améliore la tolérance d'autant plus que je dépasse rarement 5% d'exfoliants.
Je trouve odieux d'encombrer les salles de bain de trucs et machins cosmétiques et cela me permet de fabriquer un gommage qui pourrait aussi être utilisé sur mon visage assez costaud pour le tolérer.
Les peaux sensibles n'utiliseront que les pépins de myrtilles.

         Même si l'émulsifiant Sucragel CF contient déjà de la glycérine, j'en rajoute 10% dans la formule afin d'améliorer l'aspect hydratant d'un gommage qui "maltraite" quand même la peau.

En plus la glycérine augmente quand même la stabilité au long cours de ce masque qui doit un peu voyager.
Le seul actif à part elle est le bisabolol anti-irritant soluble dans les huiles contrairement à l'allantoïne qui a toute sa place dans les masques exfoliants émulsionnés.

J'ai assuré le coup de la stabilité en mettant cette fois ci 2% d'ester de sucre (sucrose stéarate) au lieu d'1%.

 

DSC06948

 

Formule du gommage botanique à la lavande

- Phase A
30% Sucragel CF (Les utiles de Zinette)
10% Glycérine végétale bio
2% Sucrose stéarate (Ester de sucre AromaZone)

- Phase B
45% Huile de coco fractionné
8.5% Huile de graines de pin (Océopin)
Mica bleu au goût

- Phase C
1% Bisabolol végétal (Aroma Zone)
1% Huiles essentielles (soit 30 gttes pour 100g)
0.5% Vitamine E

- Phase D
1% Poudre de graines de pin maritime (Océopin)
1% pépins de myrtilles (Cosmeto Garden, merci Mamzelle Emie)

 

DSC06925 DSC06926 DSC06929
 DSC06937 DSC06939 DSC06951

 

Mode opératoire

- Phase A
Dans une mini coupelle, peser la glycérine et y diluer le sucrose stéarate en un sirop léger.
Dans un bécher désinfecté, introduire le sirop de sucrose stéarate en filet dans le sucragel CF, bien mixer. Porter au bain marie à 70°C.
Mixer fortement pour faire épaissir le mélange.

- Phase B
Dans un bécher désinfecté, peser les huiles, bien mélanger et porter à 70°C.

- Phase A et B
Verser ces huiles petit à petit et en mince filet dans le 1er bécher à 70°C tout en mixant fortement. Je fabriquais 200g et j'ai donc utilisé mon mixer électrique Bamix mais 50 ou 100g peuvent parfaitement se monter à la cuillère magique.

Ne pas rajouter d'huiles tant que le mélange n'est pas bien épais.
Maintenir à 70°C pendant tout le processus sans surchauffer.

Facultatif: Pour colorer, ajouter un peu de mica bleu au goût dans le bécher d'huiles quand il en reste environ 20ml, mélanger uniformément.
Continuer les rajouts colorés dans la masse
.

Mixer régulièrement jusqu'au refroidissement complet.

- Phase C
Ajouter tous les ingrédients actifs un à un en mixant bien entre chaque ajout.

- Phase D
A l'aide d'une spatule en silicone souple, mélanger les particules exfoliantes pour bien les répartir dans la masse.
Conditionner en pots ou tubes, étiqueter.

 

       Le parfum du gommage botanique à l'huile de graines de pin maritime

Quand j'ai terminé le masque, je me demandais sottement à voix haute quel parfum irait avec la couleur bleu lavande.

"Ben la lavande!" m'a t-on répondu fort à propos.
J'ai pardonné quand on a rajouté "C'est exprès le poivre et les graines de moutarde dedans?

Pfff... des fois je vous jure,  j'ai envie de démissionner  Smiley rire lol  

Mélange d'huiles essentielles bios à la lavande (en gouttes)
10 lavande fine 1400m
9 Absolue de lavande
9 lavandin super
9 marjolaine à coquilles
6 bergamote (*)
6 myrte rouge commune (à acétate de myrtényle)
4 sauge sclarée
4 pruche
2 absolue de rose de Damas
2 clou de girofle

(*) la bergamote est photosensibilisante, ne pas s'exposer après utilisation

DSC06949

DSC06953
 Ben alors... et les étiquettes?

 

Conseils d'utilisation

- Appliquer le gommage botanique à la lavande sur peau sèche propre mais non humidifiée.
- Masser en mouvements circulaires doux. La gelée se transforme en huile.
- Humidifier légèrement et masser délicatement. Au contact de l’eau, le gel huileux devient une émulsion laiteuse qui se rince facilement à grande eau claire.

S’utilise 1 à 2 fois par semaine

Moi j'adore parce que le lait au rinçage est bleu!

 

Savon doux à l'huile de chanvre

Savonnerie

Par atelierdemichele

         Il a bien fallu terminer le flacon d'huile de chanvre bio. Je ne l'utilise pas en cuisine car c'est l'une des rares huiles végétales avec la cameline dont je n'apprécie pas le goût.
Pour ingérer les bons omégas 3, je préfère les huiles de noix, d'inca inchi, voire même de lin...

C'est un savon que j'ai voulu très simple visuellement et que je n'ai pas parfumé à l'instar du savon visage en stick qui contient aussi de l'huile de chanvre.

Mais un savon simple peut s'emballer très simplement et joliment.

 

DSC06580

 

              Les vertus de l'huile de chanvre saponifiée sont surtout celles indiquées pour les peaux sèches, atopiques et sensibles pour peu qu'elles supportent le savon fabriqué à froid dont le pH n'est pas celui de la peau.

C'est une huile riche en acides gras essentiels les plus doux pour la peau.

Sa couleur verte persiste bien dans les savons et pâlit un peu plus après le séchage.
Je trouve que c'est un vert qui, une fois saponifié, contient une pointe de jaune, ce que ne donne pas l'huile d'avocat toute aussi verte mais foncée.

Comme elle contient beaucoup d'acide gras sensibles à la chaleur j'enrichis toujours avec de la vitamine E, anti-oxydant efficace.

 

DSC06577

 

Formule des savons doux à l'huile de chanvre

30% huile d'olive bio
25% huile de coco
15% huile de palme bio
15% huile de chanvre bio
15% beurre de karité du Bénin

Eau déminéralisée, jus d'aloé férox et soude pour un surgras de 8%
Vitamine E

 

DSC06576

 

            

           Le savon a été coulé dans un moule rond et j'ai fait  des disques plus fins (2.5cm)  que ceux que je fabrique en général (3cm).
Cela donne à l'usage une bonne prise en mains mais ils sont moins durables du coup...

Autre savon rond à la boue de la Mer Morte

         Le tampon en acrylique superbe de la Caverne de Tanit à été appliqué sur les deux faces.
Je vous en parlais déjà à propos du meilleur et plus simple de mes savons qui était découpé en classiques rectangles. Je trouve que cela rend tout aussi bien que sur le rond.

Qu'en pensez-vous?

       

          Afin de les protéger avant de les offrir, j'ai choisi quelques pages issues d'un magazine publicitaire dont les photos sont inspirées du Brésil.
Les magazines féminins sont parfois vendus avec des catalogues un peu luxueux vantant les articles de grands magasins parisiens.

Ici c'est un catalogue du Bon Marché mais les Galeries Lafayette et le Printemps font de même soit à Noël (dont le visuel m'inspire un peu moins), soit comme ici pour un thème carioca lors de l'année du Brésil en France (Oups il y a longtemps déjà!).

Je les garde lorsque les photos sont jolies car le papier est souvent épais et la qualité de l'impression magnifique.
Les pages me servent à emballer mes savons à moindre coût et pour un travail rapide et facile. La meilleure colle pour cela me semble être la colle en ruban mais quand je n'en ai plus comme aujourd'hui, il me faut jouer avec des pinces à linge qui maintiennent le collage le temps nécessaire, ça bouge un peu et c'est un peu moins soigné...

Les emballages de savons en papier recyclé par Patsch
Les emballages de savons en papier recyclé par Emadra

 

DSC06572

DSC06578
C'est trop bien l'été!

 

           

En forme le savon...

Savonnerie

Par CatherineNC

J'ai fait un peu de rangement dans les boîtes où j'entasse mon matériel de savonnerie et j'ai redécouvert des boîtes, des pots, des trucs et des machins...

J'ai réuni quelques pots de récupération qui contenaient essentiellement des yahourts, des crèmes desserts, des produits laitiers et, bien sûr, j'ai eu envie de fabriquer du savon à couler dans quelques un de ces pots.

Je vous les montre pour donner des idées à celles et ceux qui débuteraient en savonnerie et qui n'auraient pas encore acheté de moules en silicone ou autre, ou à celles qui auraient déjà vendu toutes leurs petites culottes pour assouvir leurs envies de fabrications cosmétiques et dont la carte bleue serait devenue rouge.

Oui on peut trouver des moules à savon à moindre coût pour faire de jolis savons aux jolies formes arrondies qui seront agréables à tenir en main.

Voici quelques exemplaires de ma dernière fournée :

 

 

pot 1

pot 2

pot 3

pot 4

 

 

Vous pourrez trouver sur ce blog d'autres idées de détournement d'emballages comme des briques de lait, de jus de fruits, etc... mais je trouve que ces petits pots sont très pratiques pour obtenir des savons individuels, qui suppriment la difficulté de la découpe pour celles qui ne sont pas équipées en ustensiles relativement coûteux ou qui ne sont pas à l'aise dans l'utilisation d'un couteau pour obtenir des blocs bien nets et réguliers.


Je précise que pour ce type de moule il est souvent utile de placer les savons au congélateur (au moins une heure). S'ils sont, malgré tout, récalcitrants, faire couler de l'eau chaude sur le cul du savon pour réchauffer le plastique et exercer de petites pressions successives, en général ça fonctionne bien ; si le savon est trop ramolli et ne cède toujours pas, le remettre au congélateur et recommencer l'opération, il finira pas céder...

 

De nombreux savons faits de la sorte ont été publiés sur ce blog, je vous en rappelle quelques uns et surtout le merveilleux savon d'Annabulles, coulé dans un pot de yaourt à  la grecque de brebis (comme la seconde photo ci-dessus) :

 

http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2011/11/30/22674643.html

et quelques autres :

http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2007/05/10/4901991.html

http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2009/09/06/14971419.html

 

Je me dois tout de même de vous donner la composition du savon présenté ci-dessus :

 

Composition du savon "En forme"

 

30 % huile de coco

20 % huile de palmiste

20 % huile d'olive

15 % huile de son de riz (macération feuilles de géranium citronné)

15 % huile de carthame


Mélange aqueux pour dissoudre la soude :

glycériné de feuilles de tomates (un reste à écouler)
hydrolat de menthe (un fond qui commençait à dater)
eau déminéralisée

Soude pour un sur-graissage à 8%

3% huiles essentielles : 1/1 romarin et menthe poivrée

 

Je trouve ce mélange très frais à cette saison pour une douche qui met en forme.

J'ai été déçue par ma macération de feuilles de géranium citronné dans l'huile de son riz, l'odeur n'est pas ressortie, c'est pourquoi je l'ai utilisée dans ce savon.

 

Une semaine après sa fabrication le savon développe déjà une belle mousse et est très crémeux.

 

 

photo 1 unnamed
photo 3 (1) photo 3

  

Je vais vous raconter la mésaventure qui m'est arrivée, ceci pour vous rappeler qu'

 

il est important de prendre toutes les précautions de sécurité lorsqu'on fabrique du savon.

 

Dans un premier temps, j'ai eu la bonne idée de remplacer toute la quantité d'eau de dissolution de la soude par un glycériné maison de feuilles de tomates... une première pour moi, résultat : le mélange est rentré en éruption et la soude a très vite débordé de son pot !!! le pot en verre était brûlant, intouchable et je n'ai pu qu'attendre que l'éruption se calme ; heureusement, le pot était posé sur une triple épaisseur de toile cirée, sinon je ne donnais pas cher de mon beau plan de travail... d'habitude, lorsqu'il ne fait pas si chaud dehors, je fais mon mélange sur une table de jardin, sur la terrasse, sans toile cirée...

Alors PRUDENCE ! tout peut arriver, même aux "vieilles" savonnières.. hihi

J'ai donc refais mon mélange de soude, en incorporant tout de même un peu de glycériné mais en y allant tout doucement, cette fois tout s'est bien passé...

 test_video

 

;;;


Petits savons pour Sabrina

Savonnerie

Par patsch

savonnières (3)     

Les merveilleux gâteaux de Fée la fête

Et  Sabrina , la bouche en coeur , de demander ...

"Vous pourriez faire ça , en savon ?

Je ne sais plus qui a dit  :  " Fastoche " ... hein ?

Yapluka !

 

Ma recette qui donne des savons qui bullent , comme j'aime

32 % huile de coprah
32 % huile d'olive
32 % huile d'arachide
4 % huile de ricin
Lessive de soude pour un surgras de 8 %

 

Pour la mise en oeuvre , voici des photos :

 

sabrina1 sabrina2
sabrina4 sabrina5

 

 

Réalisation des savons

 

sabrina6 sabrina7

 

Et .. c'est là que ça se corse !

Ma seringue n'était pas assez fine et précise et ma pâte , un peu trop épaisse

Allez , on y va quand même !

sabrina8

sabrina9

 

Alors ?  les filles ??   ( pour les gars intéressés aussi ..)

J'aimerais trouver un outil avec lequel je pourrais faire des décorations plus délicates ...

Avez-vous une idée ?

Fluide corporel à l'angélique

Soins du corps

Par atelierdemichele

         C'est la formule d'un lait très fluide et frais.
J'ai obtenu un toucher pénétrant comme un splash d'eau sur le corps ainsi qu'un joli parfum apaisant d'angélique.

DSC06881

         

         Le mélange émulsifiant pour obtenir cela est à base d'olivem parce que ... parce que j'aime trop l'olivem 1000 qui se marie vraiment avec tout : les autres émulsifiants naturels ou conventionnels, les co-émulsfiants plus ou moins épaississants, les beurres, les huiles, les esters...

Bref on peut tout oser avec l'olivem comme point de départ.Je me demande même si je ne formule pas comme un co-émulsifiant à présent.

Là j'obtiens un lait sprayable sans émulsifiants réputés pour cela (Emu L et gélisucre par exemple) grace à un mélange inédit avec du BTMS que l'on voit assez peu dans autre chose que le capillaire.
Il apporte un toucher conventionel différent du simulgel qui est plus "rond" et qui donnerait une sensation nourrissante alors qu'il ne l'est pas.

Oui je sais.

Le BTMS contient un dérivé sulfate, oui tout le monde ne l'apprécie pas, oui il peut gratter le cuir chevelu mais bon là ce n'est pas pour le cuir chevelu, c'est pour l'autre cuir et je termine ainsi ma pochette avec le peu qu'il reste (2g ric-rac) ^_^

Formule générale d'un fluide Olivem/BTMS
2.5% Olivem 1000,
1.5% alcool cétéarylique, 1% BTMS, 9.5 à 10% HV, 7.5% huile estérifiée
3% glycérine, 20% gel d'aloé véra, Eau, actifs, conservateurs qsp 100%

 

 

DSC06882

 

          Pour maintenir la pénétration éclair, je ne mets pas de beurres de karité mais un substitut végétal de lanoline et un peu d'huiles végétales.

Une fabrication osée, un genre de one pot et voilà.

Les actifs sont simplissimes: de l'aloé véra, de l'acide hyaluronique et du D panthénol que j'utilise pur en poudre, ce qui occasionne une phase supplémentaire pour le diluer afin de l'incorporer à froid.
Ensuite comme d'habitude, de l'eau, des hydrolats, de la glycérine, de la vitamine E et pis cétou.

 

DSC06876
 J'ai tapoté dans la goutte pour vous montrer l'étalement du lait

 

          C'est vraiment tout? Il parait que je mets toujours un ingrédient nouveau même dans des formules simples.
Ben je réalise que oui, mea culpa.

Qui est le fautif? C'est l'Ecosilk
INCI/ Isoamyl Laurate, Isoamyl Cocoate (Gosulin IL de son vrai nom)

Je voulais renouveler mon extrait CO2 d'onagre, il n'y en avait plus en France et j'ai été obligée de passer une petite commande Outre Manche chez Aromantic.co.uk où j'avais repéré cet ingrédient.
Mon oeil a vu l'Ecosilk, j'ai cliqué.

On peut le remplacer par l'une des multiples huiles estérifiées à notre portée (coco fractionné, coco caprylate, dicaprylyl carbonate, dodecane) et même les mélanger entre eux si l'on a la chance d'en posséder plusieurs.

Moi je préfère généralement le coco fractionné qui a une capacité d'étalement moins élevée et qui est moins sec qu'un dodecane (dry touch)  par exemple.
Et bien l'Ecosilk c'est encore plus mieux parait-il, c'est une alternative naturelle au cyclométhicone, en cours de certification par Ecocert (un label c'est mieux que pas de label malgré ses limites) et son toucher est encore plus lisse et plus soyeux.

Je souhaite le tester plus tard avec du P3R car il a la capacité de transformer le toucher d'une émulsion E/H en celui d'une H/E.

 

DSC06878

 

Formule de fluide corporel à l'angélique

- Phase A

15% HA de prune (Aromateasy)
0.1% acide hyaluronique poudre

- Phase B

20.90% eau Mont Roucous
1.5% D Panthénol poudre (Ma cosmetoperso)

- Phase C

20% gel d'aloé véra
15% HA de géranium bio
7.5% Ecosilk (Aromantic)
3% substitut végétal de lanoline
3% huile de dattier du désert
3% glycérine végétale bio
1.5% huile de jojoba bio
2.5% olivem 1000
1.5% alcool cétéarylique
1% BTMS

- Phase D

2% huile d'amandes douces bio
1% HE (60 gouttes pour 200g de fluide)
0.6% Ecogard
0.4 %Vitamine E mixed tocopherols

 

Mode opératoire

- Phase A: Dans une coupelle désinfectée, diluer la poudre d'acide hyaluronique dans l'hydrolat, hacher grossièrement à l'aide d'une lame métallique, laisser gonfler.

- Phase B: Dans une autre coupelle désinfectée, diluer la poudre de D Panthénol dans l'eau, mélanger et laisser de côté.

- Dans un bécher désinfecté, introduire tous les ingrédients de la phase C, mélanger grossièrement et mettre à chauffer au bain-marie jusqu'à 75° en agitant régulièrement (tout doit être fondu).

- A 75° C, mixer à l'électrique en maintenant cette température constante jusqu'au refroidissement (environ 30°C).
Ajouter les deux phases A et B limpides en mixant vigoureusement.

- Phase D: Peser et ajouter chaque ingrédient au fur et à mesure en mélangeant entre chaque ajout.
Rectifier l'eau perdue au chauffage avec de l'hydrolat de prune qui sent à peine et ajuster le pH si besoin.

Conditionner en flacons spray ou pompe et étiqueter

 

DSC06879

Mélange d'huiles essentielles à l'angélique

15 gouttes lavande fine altitude (Florame)
10 gouttes petit grain bigaradier sur fleur (Florame)
5 gouttes angélique racines* (Nugier)

* Riche en furocoumarines, elle accroit la sensibilité cutanée aux rayons UV  à partir de 0.78% (soit environ 16 gouttes dans 100ml) comptées avec un compte gouttes capillaire en verre de pharmacie.
Pour nos codigouttes c'est plutot 23 gouttes pour 100ml. J'en ai mis 5 gouttes dans 100g de lait qui mesurent environ 120ml.
source : Monica Werner et Ruth Von Braunschweig- L'aromathérapie- Ed. Vigot

 

        Un lait de faible viscosité, donc assez pénétrant.

J'ai utilisé de l'alcool cétérarylique de chez Aroma-zone que je trouve beaucoup moins épaissisant que celui de Copaïba qui apporte un velouté fin. Un peu surprise, je comparerais mon lait à un splash d'eau les jours de canicule d'autant plus que la lavande est bien présente.

C'est un produit léger qui pourrait être utilisé le soir avant le coucher pour faciliter le sommeil quand il fait si chaud que l'on prend une douche avant de dormir et que la chaleur nous fait tourner et retourner dans le lit sans répit malgré la fatigue.

On peut même l'utiliser si l'on ne trouve pas le sommeil à cause de pensées parasites. Je suis restée sagement à 1% d'HE mais on peut l'augmenter, n'y mettre que de l'angélique...

L'huile essentiellle de racine d'angélique est une panacée qui agit sur un très large spectre (du psychisme au physique).

"Elle lutte contre l'angoisse et l'asthénie, elle ramène à la réalité les sujets qui ont tendance à ruminer ... aide à retrouver le contact avec la terre...et chose très rare dans le monde végétal, elle contient du pentadécanoïde... molécule odorante de la famille des lactones macrocycliques... note légèrement érotisante et animale...redonne confiance en soi et aide à reprendre courage...aucun effet secondaire connu aux doses physiologiques"

Source : Monica Werner et Ruth Von Braunschweig- L'aromathérapie- Ed. Vigot

 

C'est un lact'Arôm ^_^

 

Huiles essentielles - découverte : le romarin camphré.

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par lloulou

 

romarin-feuille

 Photo empruntée ici

 

Je suis une fan absolue des baumes de Vénézia. J'aime particulièrement ses baumes pour le décalage horaire. Vénézia à publié une formule revue et corrigée de son baume du matin anti-décalage horaire. Parmi les modifications apportées, il y avait entre autre : l’huile essentielle de romarin camphré. C'est en lisant la recette que j'ai réalisé que j'utilisais seulement deux variétés de romarin.  En lisant sa nouvelle formule, j'ai voulu en savoir plus sur la variété de romarin qu'elle utilisait. C’est alors que j’ai réalisé que je ne connaissais pas vraiment l’huile essentielle de romarin à camphre : rosmarinus officicinalis camphoriferum pour son nom latin.

Ma curiosité fut piquée au vif et j’ai commencé à fouiller ici et là pour en savoir un peu plus.

 

Cette HE est intéressante et bien documentée mais doit être, malgré tout, considérée avec un petit bémol par  les néophytes car un tiers de ses molécules sont des cétones. Ces molécules sont neurotoxiques et abortives.

Cette sorte de romarin pousse dans le sud de la France.

Les molécules aromatiques sont extraites à partir des sommités fleuries.

 

Un peu de chimie :

cette huile essentielle est constituée principalement en pourcentage d’une trentaine de monoterpénones cétones qui est le camphre (bornéole), d’une trentaine d’oxydes terpéniques pour le cinéole et d’environ 40 % de terpènes dont le camphène et le pinène.

 

Contre-indications

L'huile essentielle de romarin à camphre est neurotoxique et abortive si mal utilisée.

Elle ne peut être utilisée durant toute la grossesse et toute la période de l’allaitement.
Elle ne peut être utilisée avec les enfants de moins de 6 ans.
Elle est interdite pour les personnes épileptiques.
Elle est interdite pour les personnes atteintes ou à risque de cancers hormonaux.

 

Mon conseil

utiliser cette HE de façon ponctuelle. Si vous n’en avez pas, vous pouvez très très bien vous en passer et la remplacer par de l’huile essentielle de romarin à cinéole ou à verbénone qui contiennent elles aussi un peu de camphre.

Malgré toutes les contres-indications ci-dessus, cette huile essentielle possède plusieurs propriétés intéressantes mais n’est absolument pas indispensable à avoir dans son « aromathéque » !!!

L’huile essentielle de romarin à camphre se marie bien avec les huiles essentielles de citrus.

 

Les propriétés principales

Cette huile essentielle permet de relaxer les muscles dans les cas de contractures musculaires, de crampes, de douleurs.

Elle a une action antalgique, notamment dans les cas de névralgies dentaires.
Elle est emménagogue sans action hormone mimétique.

Elle est mucolytique.
Elle est décongestionnante pour la sphère veineuse.
Elle est décongestionnante pour la voie hépatique.

 

Quelques formules

 

- Pour un effet coup de fouet

1 goutte diluée avec 1 goutte d’huile végétale sur les points pulsatifs du poignet et frotter avec l’autre poignet.

 

- Huiles ou gel de massage pour des douleurs musculaires

1 goutte d’HE de romarin à camphre
3 gouttes d’HE de pamplemousse
1 goutte d’HE d’eucalyptus citronné
1 C. à soupe (C. à table ou 15 ml) d’huile végétale ou de gel de massage

Masser localement sur la zone endolorie
ou d’HE de gaulthérie pour les personnes qui ne sont pas allergiques à l’aspirine.

 

- Un baume pour adoucir une toux 

10 gr de cire d’abeille
15 gr de macérât de camomille
15 gr de macérât de calendula
10 gr de beurre de karité
15 gouttes d’huile essentielle de romarin à camphre
15 gouttes d’huile essentielle de laurier
10 gouttes d’huile essentielle d’anis étoilé
5 gouttes d’huile essentielle de basilic
5 gouttes d’huile essentielles de camomille noble

Lorsque le mélange fondu de cire d’abeille et de macérât est à 37°C, ajouter le mélange d’huiles essentielles. Mélanger au moins une minute afin que les huiles essentielles puissent être réparties de façon homogène.

Masser le thorax et le haut du dos 4 fois par jours pendant 3 à 4 jours.

Pour les personnes qui me connaissent, vous allez me dire qu’il y a beaucoup d’huiles essentielles dans cette formule, moi qui donne normalement dans le minimalisme !!! Mais une fois n’est pas coutume…

Si vous ne possédez pas une ou plusieurs des huiles essentielles ci-dessus, vous pourriez utiliser du niaouli, du palma rosa, de l’eucalyptus radié, du tea tree…

N’oubliez pas que les huiles essentielles sont versatiles ce qui leur confère une grande polyvalence. Vous pouvez jouer avec les familles de molécules. Si vous n’êtes pas familier avec leur action biochimique, utilisez leurs propriétés thérapeutiques.

 

Pour les personnes qui pratiquent l’aromathérapie énergétique, j’ai trouvé une seule information. Du coup, j’ai voulu savoir si cette huile essentielle était souvent utilisée dans cette forme d’aromathérapie mais, en fait, c’est la seule information que j’ai pu trouver. Rien lu chez Patricia Davis, Michel Odoul et Elske Miles… Je me dis que si ces auteurs n’ont rien écrit sur l’huile essentielle de romarin à camphre… c’est qu’il n’y pas grand chose d’autre ailleurs!

Voici ce que j’ai trouvé dans les livres de Nicolas Piolé.

« C’est une huile essentielle de mise en mouvement qui agit contre toutes les rigidités, tant physiques que spirituelles (Exemple type : le vieux célibataire, râleur et misogyne…) »

La prochaine fois, je vous parlerai d’une huile essentielle beaucoup plus facile à utiliser!!! C’est promis.

Et vous, connaissiez-vous cette huile essentielle ? Si oui, comment l’utilisez-vous?

 

Olé ! macérats

Savonnerie

Par patsch

 Tes macérats ?  tu en fais quoi ....?

Parce qu'il n'y a plus de place pour les pâtes , dans le placard  .. m'a-t-il dit ...

Ouiiiiiii  !

Ben oui , Michèle l'a bien dit  : " Des macérats et des teintures , on en fait toujours trop  .

Coco - patcouli
Palme - combawa
Palme -tilleul
Sésame - myrte
Arachide - tonka
Olive - lavande
Macadamia - vanille

ol_1

 

Ils sentent si bon !

Puisqu ' ILS et ELLES  ne veulent plus de baumes ..

( je ne veux pas savoir pourquoi ,  je sens que ça va m'énerver ...)

Savonnière , je suis . Savon ce sera

Même si , de tous ces parfums , la soude s'emparera !

 

La recette

23 % coco - patchouli
22 % palme - tilleul et palme - combawa
16 % sésame - myrte
13 % arachide - tonka
18 % olive - lavande
  8 % macadamia - vanille

 Dilution de 11 g de sel et 16 g de sucre dans l'eau nécessaire à la dissolution de la soude
Puis dilution de la soude ( à calculer) pour un surgras de 4 %

 

Depuis quelques temps , je vais admirer et scruter les manières de savonner , des savonnières allemandes  sur ce forum  .
Elles sont talentueuses et prolifiques , avec des chefs de file , comme la fameuse Dandelion ou Mini69 .
Leurs recettes sont très éclectiques et souvent ne s'encombrent  pas des indices d'iode ...

Mais surtout , à l'initiative de Dandelion ,  elles mettent toutes ou presque du sel ( 2% environ ) et du sucre ( 3-4 % ) dans l'eau nécessaire à la dilution de la soude .

Le sucre donne une mousse abondante et garderait la pâte fluide plus longtemps .
Le sel bien dissous ,  ne se fait pas sentir et rend le savon dur très rapidement .

Chaque fois que j'en mets , le savon est prêt à être démoulé au bout de 24 h voire moins .
Mais , il y a un mais ...

En procédant ainsi , j'ai souvent un savon friable à la coupe alors que ça ne semble pas leur poser de problème .

Voilà , voilà ... le principe m'intéresse mais ne me réussit pas à chaque fois et comme ma compréhension de l'allemand laisse à désirer , je galère .

 

Et mon savon  ... comment dire ... n'a pas la grâce des savons de Mlk
Oui , il s'est effrité à la découpe ,

mais contrairement à mes prévisions  , il a cette douce odeur , sentie lors du mélange de tous ces macérats .

 

ol_2ol_3

J'ai versé dans le moule , les 2/3 de la pâte à savon , mélangés à de la poudre et des pétales de calendula
Puis j'ai éclairci la pâte restante avec un peu de dioxyde de titane , l'ai mixée à trace épaisse et l'ai posée à la poche à douille , comme en pâtisserie .

J'ai savonné à 32° environ , puis j'ai couvert le savon et pour qu'il ne chauffe pas trop , l'ai mis au réfrigérateur .
Est-ce cette action qui a préservé une partie des parfums ?
Il  me tarde de refaire la recette , avec moins de sel , cette fois

mais ....

il va falloir que je refasse des macérats ...

Oh non ... ?
Oh  si  !!  tu ne mangeras plus de pâtes , il y a plein de légumes au réfrigérateur  !

OUI  , oui !

 

ol_5

Savon crémeux, formule gracieuse de Mlk

Savonnerie

Par atelierdemichele

       Quand Mlk a publié son savon intitulé "Moment de grâce", j'ai été sensible à son plaisir de nous décrire comment il est né et à l'ambiance de la journée particulière qu'elle avait passé avec son amie.
J'avais très attentivement lu la formule, vraiment différente de ses habituelles 80% coco et j'ai admiré le brillant et les coloris pastels de ses savons.

        Et puis un jour en bonne compagnie, nous sommes allées déambuler aux Halles, avons acheté du beurre de cacao en pastilles chez G. Detou, sommes allées déguster des pizz chez l'italien.
Et nous nous sommes arrêtées à la boutique de matériel de pâtisserie...

Le savon que j'allais faire avec les feuilles de silicone prises ce jour là ne pouvait qu'être fait selon sa formule.
Ce savon dont j'avais adoré le crémeux et la douceur valait bien ces 3 jolis motifs.

 Mo
 DSC06892 DSC06894
DSC06889

 

Comment faire le savon crémeux, formule gracieuse de Mlk?

- 30% huile d'olive (mélange de raffinées et vierges)
- 30% huile de coco indienne
- 12% beurre de karité du Bénin
- 10 % huile de baobab du Bénin (je n'avais plus l'huile de son de riz de la formule originale de Mlk)
- 8% beurre de cacao pastilles G. Detou
- 5% huile de soja raffinée
- 5% huile de ricin bio

Eau déminéralisée et soude pour un surgras de 7%

. 5 capsules de Vitamine E
. 2 cac de lait de jument bio en poudre (merci Mlk)
. 1 cac de poudre de baobab bio
Pour 1500g d'huiles

 

DSC06883
Les feuilles de silicone aux motifs très fins posées dans le fond des moules

 

J'ai utilisé des moules aux formes simples mais suffisamment grands pour ne pas avoir à découper certaines feuilles de silicone.

Je les ai collées au fond des moules grâce à un peu d'eau et j'ai coulé la pâte à savon à la trace moyenne par dessus. Les moules ont été isolés afin de faire des phases de gel complètes et j'ai pu démouler 36h après sans passer au congélateur.

Le découpage s'est fait au jugé mais on pourrait encore une fois offrir ces plaques entières car je n'ai pas complètement rempli les moules et les savons sont assez peu épais. Charge à chacun de découper son savon à la taille voulue.

 

 

DSC06887
Cette feuille de silicone contient 3 motifs à la queue leu-leu
C'est la seule que j'ai dû découper car aucun de mes moules ne pouvait la contenir entière

 

Pour raccourcir les feuilles de silicone, je me sers d'une règle métallique plate et d'un cutter. Leur finesse peut être embêtante si l'on ne fixe pas la feuille grâce à une règle qui sert de guide à la lame du cutter.

La coupe des savons est simple avec un couteau de cuisine, je n'ai pas eu besoin de mon découpeur.
J'ai laissé certaines plaques en longueur car je les trouve jolies et elles pourraient être trouées et enrubannées.

 

DSC06891

DSC06893

 

 

Rien à dire n'est-ce pas?

Ils sont juste beaux, simples et chics comme j'aime, les losanges sont originaux et les petites rosaces ont un côté kawaï que toutes les filles aiment bien.
La mousse est farpaite comme on aime à dire, déjà douce et crémeuse alors que je viens de les fabriquer.

 

 

DSC06904 DSC06907

 

DSC06905

 

 

 

Bon...
On peut faire la formule de Mlk avec d'autres motifs, d'autres couleurs, les parfumer, avec ou sans lait, avec des fleurettes, des inclusions, les couper, les laisser comme ils sont...

Elle est juste top!

Je répète : 30% coco, 30% olive, 12% karité, 10% son de riz, 8% cacao, 5% ricin, 5% soja.
Le bonheur sans huile de palme!