Baume lavande fine-bergamote

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

        Fabriquer quelques baumes à offrir pour les fêtes par exemple se fait en 45 minutes, vaisselle comprise.
Le plus long est d'écrire la recette, tout sortir, compter les gouttes d'huiles essentielles et de faire les étiquettes, comme toujours!

La synergie d'huiles essentielles est calmante, relaxante et peut s'utiliser le soir pour faciliter le sommeil.
Comme elle contient de la bergamote, il est utile de ne pas l'appliquer avant une exposition solaire.

Je me suis amusée à les colorer pour plus de gaieté.

 

20171118_115534_001

 

         Pour une action relaxante, on pense souvent aux essences d'agrumes frais (orange douce par exemple).

Le limonène qu'ils contiennent en très grande quantité est un dérivé monoterpénique dit positivant. Chez certaines personnes, ces notes peuvent s'avérer stimulantes et peu relaxantes.

Je trouve que la mandarine et la bergamote qui contiennent autre chose que le limonène sont plus régulières.

Elles ont des effets relaxants et calmants chez tout le monde, tout comme les huiles essentielles issues des feuilles d'agrumes (petit grain bigaradier, petit grain clémentinier...).

Mais pourquoi n'existe pas de petit grain d'oranger doux?

      

 20171118_113843_001

 

L'essence de mandarine

Ce nom provient du mot Mandarin, plus hauts dignitaires chinois.
Il existe 3 sortes d'essences de mandarine selon le degré de maturité du fruit:

- mandarine verte (fruit non mûr)
- mandarine jaune (fruit entre deux)
- mandarine rouge (fruit mûr)

L'essence du fruit mûr contient un tout petit peu de methylanthranylate de méthyle (ce n'est pas un gros mot), un ester mono terpénique super efficace pour calmer.

On en trouve en plus grande quantité dans l'huile essentielle issue des feuilles c'est à dire le petit grain mandarinier plus rare mais génial en ce qui concerne ses effets sur le sommeil par exemple.

C'est donc l'essence de mandarine rouge qui est à privilégier pour relaxer profondément.

 

20171118_113757

 

 

   L'essence de bergamote

Elle contient un autre ester, le même que celui de la lavande fine, l'acétate de linalyle.
Et même du linalol encore une fois comme la lavande.

C'est une espèce de "lavande d'agrumes" si je puis dire.
Son seul défaut est d'être extrêmement photosensibilisante.

Les huiles essentielles d'agrumes qui sont issues des zestes secs distillés ne sont pas photosensibilisantes. Leur parfum est moins net, moins juteux mais ils permettent de s'affranchir de l'angoisse liée à la photosensibilisation.

 

20171118_114111_001

 

La synergie calmante et relaxante (en gouttes)

18 Bergamote expressée (Florame)*
15 Petit grain bigaradier (Pranarôm)
10 Lavande fine (une absolue merveille de Lavandes et compagnie)
5 Marjolaine à coquilles (Sevessence)
4 Ylang ylang (Ramenée de Mayotte)
2 Benjoin absolue (Aroma Corner)

* Pas d'exposition au soleil après utilisation

 

La formule générale d'un baume clair

15% cire d'abeille blanche
81% Huile végétale claire
3% Huiles essentielles
1% vitamine E

Pour un baume plus souple, compter seulement 10% de cire d'abeille blanche et 86% d'huile végétale.

Faire fondre au bain marie la cire d'abeille dans l'huile.
Ajouter la vitamine E puis les HE dès que le baume aura un peu refroidi sans figer.

Couler en pots et attendre le refroidissement complet avant de fermer.
Étiqueter et attendre quelques jours que le parfum se fasse.

 

20171118_114240 20171118_114246 20171118_114003 20171118_113854

 

La coloration des baumes

J'ai fabriqué 60g de baume pour remplir 3 pots en verre de 20g chacun. Cela m'a donné 3 pots de couleur neutre.

Pour le baume rose, j'ai ajouté dans mon baume fondu quelques gouttes de macérat d'orcanette fabriqué dans de l'huile de coco fractionné pour sa grande stabilité.

Pour le baume orangé j'ai ajouté un peu de macérat huileux de graines de roucou qui ont poussé dans le magnifique jardin de ma mère au Bénin.

J'ai appris incidemment que les fruits mûrs étaient jetés.

Quand j'ai hurlé à travers le mail qu'il fallait m'en garder les graines, elles ont été séchées lentement à l'ombre pour ne pas dénaturer les bêta carotènes qu'elles contiennent.

Le macérat sur coco fractionné est si coloré que je dois user de doigté quand je l'utilise. C'est autre chose que les graines que j'achetais chez les frères Tang en frémissant parce qu'ils doivent contenir beaucoup de résidus de pesticides...

 

 

roucou maman

Le roucouyer qui ne mange que de la fiente de poulet

 

J'ai enrichi la formule générale du fond de cire de jasmin qui me restait et j'ai choisi l'huile de sésame blanc bio que j'adore.

Formule pour 60g de baume coloré

1.2g cire de jasmin grandiflorum (Aromazone)
7.8g cire d'abeille blanche bio (Les utiles de Zinette)
48.6g huile de sésame blanc bio
54 gouttes d'huiles essentielles bios
1 capsule de vitamine E

+ macérats huileux de roucou ou d'orcanette sur coco fractionné (facultatif)

 

 

 

20171118_114306 20171118_114727
20171118_113909
 20171118_113937

 

Cela m'a donné 9 jolis pots de baume anti-stress coloré à faire choisir par celles à qui je les offrais.

A posteriori je trouve le baume un peu plus ferme que ce que je préfère mais mes destinatrices ont tellement apprécié!

20171118_114338 20171118_115654_001
C'est chouette n'est-ce pas?
Joyeuses fêtes à tous!

 


La nouvelle gérante de La Marjolaine,boutique de produits bio près de chez moi procède depuis son arrivée dans les lieux à un gros déstockage ce qui m'a permis d'acquérir une magnifique huile de chanvre bio jurassienne au quart de son prix habituel.

Inutile de vous dire que j'ai fait la razzia et lui ai acheté les 4 bouteilles qui lui restaient. Je la consomme quotidiennement en alternance avec d'autres huiles bio pour sa richesse en oméga 3.

C'est aussi une huile que j'utilise fréquemment dans mes produits cosmétiques car elle est très polyvalente et correspond bien aux besoins de ma peau.

C'était une bonne occasion de lui faire la part belle en savonnerie. D'autant que j'avais dans un placard de la poudre de protéines de chanvre bio qui ne demandait qu'à être intégrée dans un beau savon vert..

Pour encore plus de douceur, je lui ai associé du lait de riz et de l'amidon de riz enrichi d'extraits de mauve et de camomille de chez Alkemilla.

DSCF1405

 

 

 

 

 

 

 

 

Et comme le temps s'y prêtait, j'ai fait ma dilution de soude avec de la neige fraîchement tombée.

 

DSCF1421

La formule:

  • 25% huile d'olive bio marocaine
  • 20% huile de chanvre bio jurassienne
  • 15% huile de coco bio 
  • 10% huile de palme bio ethique
  • 10% huile de ricin bio
  • 10% de cire de soja bio
  • 10 % acide stéarique                                                                                                                                                                                         

Lessive de soude à 40% faite maison à base de neige fraîche avec réduction de soude  de 8%

Ajout à la trace:

  • 100ml lait de riz bio
  • 1% protéines de chanvre bio
  • 0,5% amidon de riz bio enrichi d'extrait de mauve et camomille
  • 2% d'huiles essentielle
  • 30 gtes antiranz
  • 30 gtes d'extrait de chlorophyle 

 

savon chanvre et riz1

 

Le mélange d'huiles essentielles en gouttes:  

  • 150 bois de cèdre
  • 120 vétiver
  • 60 élémi
  • 60 basilic
  • 60 mandarine verte
  • 60 litsée citronée
  • 60 bergamote
  • 30 palmarosa

Je recherchais une synergie verte et boisée en accord avec la couleur vert sombre de ce savon. Son parfum dans le savon fini est surprenant. De prime abord dixit Monsieur; "ça sent l'anis".

Ce qui n'est pas faux; les premières effluves évoquent en effet la badiane avec un fond de réglisse; ensuite apparaissent le vétiver, le cèdre et le basilic rehaussés par les notes fraîches et citronnées des agrumes et de la litsée.

A l'usage, ce sont des notes boisées-acidulées qui persistent sur la peau.

J'ai utilisé la méthode SAFOUR (pour être sûre qu'il soit agréable à utiliser dès la fin décembre). Le lendemain ce savon était d'une incroyable douceur avec un PH autour de 8.

Il produit une belle mousse crémeuses et laisse la peau douce et hydratée..

savon zaza 1

savon zaza 2

 

J'avais initialement prévu de vous parler de mon tout premier savon de l'hiver à la neige, un savon très très crémeux et très doux (Valeurs Soap Calc = 42% creamy, 61% conditionning) à l'huile de pistache et aux haricots azukis mais il s'est trouvé détrôné par ce savon au chanvre et au riz qui m'a plus qu'agréablement bluffée.

      

 

        Une bombe à avoir absolument si l'on a envie de fabriquer des produits parfumés et parfumants pour soi ou pour sa demeure. Tout est original, accessible, complet et je sais qu'elle y a mit du coeur, de la ténacité et du plaisir.

Un spécial copinage totalement assumé!

 

Il s'agit d'un ouvrage de très grande qualité et de grande classe que j'adore sans retenue.

Mais je vais la faire professionnelle comme d'habitude lorsque je parle ici d'un livre autour de la cosmétique maison, de l'aromathérapie ou autre phytothérapie... en reprenant le canevas que nous avait donné Loulou.

Parfums-faits-maison
 J'ai acheté le mien sur le site "La cabane aux arômes de Pescalune" 

 

L'auteur

Passionnée par les cosmétiques et remèdes naturels, Martine Azoulai tient depuis plus de dix ans un blog dans lequel elle livre toutes ses recettes et astuces.

Bon... ça c'est ce qui est noté en 4è de couverture.

Le blog en question est celui de notre amie,  la princesse au petit pois bien connue sous le pseudo de Venezia.

 

 Le contenu

 

Très complet, l'ouvrage de Venezia contient une multitude de recettes, d'informations et de détails pour fabriquer des produits odorants sans forcer sur les huiles essentielles; Il ne contient pas à ma connaissance de fragrances (il y a tellement de recettes, je n'ai pas encore tout lu en détail).

Si elle choisit des HE, elle n'en met pas plus de 3 afin de limiter le coût de ces objets parfumants.

Je trouve que c'est un exploit que de tabler sur les substances odorantes naturelles et Venezia donne les astuces pour fabriquer des teintures, des macérats huileux, des poudres ... qui vont permettre d'extraire les parfums des plantes, épices et aromates.

C'est leur association et le tour de main de Venezia qui permet cela.

 

L'ouvrage est constitué de trois grandes parties:

- L'introduction met en scène les précautions, les modes opératoires, les caractéristiques des ingrédients qui composent les recettes.

- Les recettes pour la maison : brumes d'intérieur, encens, pot-pourris, savons, désodorisants, encaustique ...

- Les recettes pour le corps joliment baptisées "recettes pour moi": vinaigres de toilette, poudres parfumées, barres de massage, eaux de parfums...

Et bien sûr les fournisseurs, une bibliographie et des sites internet pour s'inspirer dans lesquels figure Potions et chaudron ^_^

 

 

   Mes plus 

 

Il y en a beaucoup:

- Tout d'abord, les photos!

Tout à fait le genre que j'adore avec force pots en verre ambré, fleurs et feuilles fraîches, étiquettes simples, illustrations en noir et blanc...Mais Venezia qui a fait ces étiquettes??

Il me semble aussi reconnaître l'univers de Venezia dans certaines photos où les pots et créations sont photographiés sur fond noir d'ardoise.

Bref j'adore!

 

- L'échelle de persistance du parfum dans le temps et l'échelle du rayonnement du parfum dans la pièce ou sur le corps figurent en dessous du titre de chacune des formules.

C'est une très riche idée qui permet de choisir la recette que l'on désire. Il existe des supports plus efficaces que d'autres. On ne se parfume pas le soir avant de dormir comme on parfume ses toilettes!

 

- Quelques pages avec les ingrédients que l'on peut fabriquer soi même.

En particulier le wusulan, parfum à l'africaine décrit sur 3 pages qui sont un ravissement pour l'oeil, le nez et les mains!

 

- Les fournisseurs ne sont pas cités en vrac comme on en a l'habitude mais plutôt par type d'ingrédients.

Par exemple: "je cherche du benjoin de Siam", "je le trouve chez x".

 

 Mes moins 

  

En faut-il vraiment?

Le voilà mon moins: Je dois aller acheter de l'HE de myrte citronnée! Jamais sentie, jamais vue alors que mes tiroirs et autres boîtes débordent d'HE!

Venezia, tu exagères!!!

 

La recette cadeau 

Il y en déjà ici puisque notre auteure s'appelle  Veneziapetitpois sur Potions et chaudron

 

C'est très bientôt Noël, j'espère que tu sais à présent ce que tu vas demander au gros barbu.
14.90€ le livre... il va te trouver tellement raisonnable que tu auras d'autres cadeaux avec.

Veinarde va!

 

 Dans la série "Les huiles essentielles : les indispensables...", et pour compléter les informations plus générales relatives aux huiles essentielles, vous trouverez ci-dessous les familles biochimiques des huiles essentielles avec leurs effets thérapeutiques.

 

Chromatographie de l'huile essentielle de cannelle de Ceylan

 


Les familles biochimiques peuvent paraitre un peu complexes à lire et à comprendre.

Toutes les informations ne sont pas à apprendre par coeur mais  pour vous rappeler que les huiles essentielles sont extrêmement puissantes et que leurs principes actifs ne sont pas anodins et peuvent parfois être dangereux si méconnus ou mal utilisés.

Les huiles essentielles sont composées de composants aromatiques qui sont des molécules chimiquement définies. Ce sont ces éléments chimiques qui confèrent aux huiles essentielles leurs caractéristiques thérapeutiques.

En fait, une huile essentielle peut contenir des centaines de composés. Par exemple, il y a encore peu de temps, on pensait que l’huile essentielle de lavande officinale comptait plus de 300 composés chimiques. Maintenant, il est prouvé qu’elle est constituée de plus de 1000 composés différents comme nous le précise Pierre Franchomme ici.

Cet article sera en deux parties pour ne pas vous assommer complètement d’un coup... 

 

Les acides

Ils se trouvent généralement à l’état de traces dans les huiles essentielles, la majeure partie se retrouvant sous la forme combinée d’esters.

Étant très solubles, ils se retrouvent davantage dans les eaux de distillation (hydrosols). Cependant, certaines huiles essentielles en contiennent jusqu’à 30%. 

Propriétés générales : 

anti-inflammatoires - sédatifs - hépatostimulants - cicatrisants

Quelques huiles essentielles : 

citron - genévrier - géranium...

 

Les aldéhydes  aromatiques

Les aldéhydes aromatiques sont des molécules parmi les plus puissantes des huiles essentielles pour traiter des pathologies microbiennes, virales, fongiques et parasitaires importantes. Cette forte activité est réservée aux cas difficiles, aux échecs avec d’autres huiles essentielles.

Ils sont interdits aux enfants de  moins de 5 ans.

Ils comprennent le cinnamaldéhyde (écorce de cannelle) et le cuminaldéhyde (cumin).

Le premier est un redoutable anti-infectieux, un tonique admirable et un aphrodisiaque reconnu. Attention, il est dermocaustique.

Le deuxième possède des propriétés sédatives remarquables, carminative efficace.

Les aldéhydes aromatiques ne présentent pas de toxicité importante aux doses thérapeutiques. Cependant, pas d’utilisation pure sur la peau et les diluer à une concentration de 10 % maximum dans 90 % d’huile végétale.

Propriétés générales :

anti-infectieux puissant à large spectre -antibactérien - antiviral - antifongique - antiparasitaire - stimulant immunitaire - tonique général antiviral - calmant et stupéfiant - hyperémiant - anti-inflammatoire 

Quelques huiles essentielles :

cannelle de Chine et cannelle de Ceylan - cumin - verveine citronnée...

 

Les aldéhydes terpéniques

Les aldéhydes terpéniques sont des anti-inflammatoires très puissants et fiables.

Ils sont calmants, antalgiques et hyperémiants, mais peuvent être irritants pour la peau et les muqueuses ce qui explique parfois l’action lacrymogène ou tussigène surtout pour les personnes sujettes aux allergies.

C’est pour cela que les huiles essentielles contenant des aldéhydes terpéniques ne peuvent être utilisées pures, il faut les diluer au minimum à une concentration de 50 % pour les adultes et 10 % maximum dans 90 % d’huile végétale pour les enfants de plus de 10 ans. 

L’irritation que peuvent induire ces molécules varie fortement d’une huile essentielle à l’autre. Elle est fonction du type d’aldéhyde et de sa concentration dans l’huile essentielle.

L’activité anti-inflammatoire et sédative de cette famille biochimique oriente leur emploi vers des pathologies rhumatismales, articulaires et tendineuses sans oublier toutes les pathologies affectant le système nerveux.

Propriétés générales : 

anti-inflammatoire, hypotensif, calmant et sédatif, stomachique et eupeptique, antibactérien, antifongique, antiviral.

Quelques huiles essentielles :

eucalyptus citronné, citronnelle de Java, petit grain bergamote...

 

Les coumarines

Malgré leur faible concentration dans les huiles essentielles, les coumarines possèdent une grande puissance d’action. Les coumarines possèdent un tropisme nerveux (effet sédatif majeur) et sanguin (activité anticoagulante).

L’action anticonvulsivante des coumarines sera utilisée en association avec les esters et les éthers.

Chez l’homme, la coumarine pure peut entraîner des hémorragies, mais cet effet reste du domaine de l’expérimentation puisque cette molécule n’est présente dans les huiles essentielles qu’à très faible dose.

Par contre, qu’elles soient appliquées sur la peau ou prises par la bouche, les furocoumarines et les pyrocoumarines sont des molécules photosensibilisantes. Cet effet indésirable se manifeste lors d’une exposition au soleil dans les heures qui suivent l’utilisation de l’huile essentielle et peut être à l’origine d’un processus carcinogénique.

Propriétés générales :

sédatifs  majeurs, anticonvulsivants, anticoagulants, hypotensifs, hypothermisantes, antispasmodiques,(seulement dans le cas des esters et des éthers coumariniques comme la visnagine d’ammi visnaga), anti-infectieux.

Quelques huiles essentielles :

khella, lavande officinale, estragon...

 

Les esters

Ils ont une action antispasmodique, calmante, rééquilibrante du système nerveux et anti-inflammatoire. 

Propriétés générales :

antispasmodique, calmant général, hypotenseur, anti-inflammatoire, antalgique.

Les esters ne sont pas toxiques et présentent de ce fait une facilité certaine pour leur emploi en aromathérapie.

Toutes les voies d’administration peuvent s’envisager sans le moindre problème. Le thérapeute veillera malgré tout à diluer les huiles essentielles très riches en esters terpéniques si une administration par voie cutanée sur une longue période et sur une peau très sensible a été retenue.

L’activité spasmolytique au niveau central, neurotrope et musculotrope associée à l’effet anti-inflammatoire définissent clairement le champ d’action thérapeutique des huiles essentielles riches en esters terpéniques : spasmes de toute étiologie et dystonies neurovégétatives de tout type.

Quelques huiles essentielles :

Lavande officinale, petit grain bigarade, camomille noble...

 

Les éther-oxydes

Ils sont en relation étroite avec les phénols méthyl-éthers. Ils sont antiparasitaires, toniques aux doses prescrites, mais toxiques au-delà des doses physiologiques. En usage externe, ils sont antalgiques et antispasmodiques. 

Au-delà des doses physiologiques, les éther-oxydes deviennent stupéfiants, voire franchement toxiques. Le safrole a un effet carcinogène hépatique chez le rat, mais cet effet n’est pas reproductible chez l’homme.

La myristicine prise en excès induit des phénomènes hallucinatoires (transformation biochimique produisant des molécules semblables à l’amphétamine).

A des doses plus élevées encore, des crises convulsives, voire le décès, peuvent survenir. A doses excessives, l’apiole engendre, après une phase de surexcitation, des symptômes similaires à ceux de l’ivresse alcoolique. 

Myristicine et apiole sont abortifs.

Propriétés générales :

toniques et stimulants, antibactériens, antiparasitaires, stimulants des glandes exocrines, surtout digestives, antalgiques et antispasmodiques (voie externe)

Quelques huiles essentielles :

persil, muscade, sassafras

 

 Les lactones

Les lactones sont d'excellents mucolytiques et de puissants expectorants. Ils sont aussi  bactéricides et fongicides, mais peuvent provoquer des allergies en usage percutané.

Les lactones stimulent les sécrétions digestives et la production de bile par les cellules hépatiques. 

La toxicité  des lactones est toute relative en raison de leur faible pourcentage dans les huiles essentielles.

Vraiment intéressantes, par contre, certaines huiles essentielles contenant majoritairement ces constituants sont à employer avec précaution par voie interne, la voie cutanée étant à proscrire en raison des risques allergiques qui y sont liés, en particulier avec l’huile essentielle massoia.

Les lactones sont toxiques à dose élevée.

Propriétés générales :

mucolytique, expectorante, antibactérien, antifongique, anthelminthique, antimalarique, hépatostimulant, antitumorale, antispasmodique, allergisantes par voie cutanée, tonique digestif, cholagogue et cholérétique.

Quelques huiles essentielles :

achillée millefeuille, ciste ladanifère, inule odorant...

Roll-on anti-stress (deux formules)

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

        Facile à fabriquer directement au flacon, une formule de roll-on anti stress pour une de mes voisines.
Elle aussi aime écouter Dido ♫♪

J'écris la formule dans le cahier de cosméto, je cherche les huiles essentielles.
Je sors les flacons roll-on achetés chez Dans ma nature dont j'adore les emballages; surtout ces roll-on blancs qui envoient du lourd.

En comptant les gouttes une à une dans le roll-on je me dis "c'est bizarre, c'est bientôt rempli alors que je ne dois en avoir que 4ml"...

Je pose tout en équilibre précaire sur le plan de travail  en jurant aux passants mal intentionnés que si ça se renverse, je les tue! 
Je vérifie le cahier et vois que ma formule était écrite pour 10ml et que mon roll-on n'en fait que 5!

 

20171009_140810

     

      Bon.

Quand on n' a pas de tête, il faut avoir des pieds. J'en ai deux.
Pas de panique hein, je descends chercher un autre roll-on. Je verse la moitié des HE dedans.

Et tant qu'à faire, je fabriquerai deux supports de dilution pour les huiles essentielles.
Et je vais lui offrir les deux, elle sera contente.

Je repose le tout en équilibre précaire sur le plan de travail tout en criant aux passants mal intentionnés qui s'en foutent que si ça se renverse, je les tue deux fois!

      

20171009_140702
Roll-on vides chez Dans ma nature

 

Quel autre support mettre à part l'huile de coco fractionné initialement prévue?

Un truc plus frais, plus volatil : de l'alcool de parfumeur et de la glycérine pour diminuer le côté potentiellement irritant de l'alcool, ralentir l'évaporation sur la peau et hydrater bien sûr.

 

Formule anti-stress fraîche et volatile

20171009_140750

- 2ml huiles essentielles (60 gouttes)
- 2.5ml base parfum biologique (Aroma zone)
- 0.5ml glycérine végétale

à même un flacon de 5ml

L'alcool contient un peu d'eau qui trouble la formule. Une fois la glycérine ajoutée, le mélange épaissit à peine et s'étale bien sur la peau.

Avant de les offir, il faut amorcer la bille en la frottant délicatement plusieurs fois sur la main.

 

 

 

 

Formule anti-stress sur huile sèche

20171009_140802
- 2ml huiles essentielles (60 gouttes)
- 3ml huile de coco fractionné

à même un flacon de 5ml

La solution aromatique est limpide et s'étale bien sans graisser.

 

 

         

      Je ferme les flacons et je mélange bien.
Je pose tout ça sur le comptoir, avise le citron qui passait par là, et hop, téléphone moissonneuse-batteuse, photo - blog!

Le mélange (en gouttes) ne sent pas tout à fait la même chose sur les deux supports:

15 petit grain bigaradier
15 ylang ylang complète
10 lavande vraie
5 bergamote zeste*
5 marjolaine à coquilles
5 géranium bourbon
5 camomille noble
pour un roll-on de 5ml

 * pas d'exposition au soleil après utilisation

C'est rigolo, elle a aimé les deux. Un sur la table de nuit pour mieux dormir, un autre dans le sac pour le bureau.

C'est pas beau ça?

 

 20171009_140823
Ben moi ça m'a stressée toute cette agitation pour 2 roll-on 
Du coup j'en ai refait pour offrir à nouveau!


C'est un drôle d'automne que nous avons par ici; un jour l'été, le lendemain l'hiver.Vraiment pas facile pour l'organisme de  s'adapter. Le mien n'y a pas résisté et me voilà submergée pas de vilains virus/microbes récalcitrants qui m'ont terrassée dès mon premier jour de congé.

Action/réaction: dégainer les huiles essentielles pour concocter des potions salvatrices.

J'avais gardé en mémoire l'article de Michèle dans lequel elle évoque les propriétés thérapeutiques de la molécule 1.8 cinéole  qui répond exactement à mes besoins du moment: Gel respiratoire

J'ai repris son idée d'y associer la badiane dont j'aime beaucoup le parfum et qui est très adaptée au système respiratoire. J'avais d'ailleurs acheté le flacon pour chasser une sinusite.

J'avais envie d'un baume léger, glissant, qui pourrait s'utiliser tant pour de longs massages que pour une application rapide et surtout sans laisser de gras. J'avais aimé l'idée croisée sur le blog de préparer une base de gel huileux de massage qu'il suffirait d'agrémenter d'huiles essentielles en fonction de ses envies et besoins,

La formule de la base baume en gelée:

  • 50% huile de coco fractionnée ( huile sèche qui améliore la pénétration des huiles essentielles)
  • 20% huile de coco bio désodorisée
  • 15% coco silicone (ester huileux qui apporte du glissant)
  • 5% beurre de karité bio du Bénin (outre ses magnifiques propriétés, il apporte un peu de corps à ce baume)
  • 10% céralan (ester de cire d'abeille qui permet entre autre de former des baumes souples et onctueux)

 

DSCF1347Il suffit de fondre tous les ingrédients au bain-marie doux, mélanger et conditionner.     La texture très souple permet des condionnements variés mais je n'avais que des pots en verre à ma disposition.

 

 

 

 

 

 

 

 J'ai prélevé 90gr de ce baume auquel j'ai ajouté 10ml d' huiles essentielles.

Mélange d'HE respiratoires (en gouttes)

  • 50 thym saturéoïde
  • 40 pin sylvestre
  • 40 romarin à cinéole
  • 30 eucalyptus radié
  • 30 ravintsara
  • 30 badiane
  • 20 niaouli
  • 20 laurier
  • 20 eucalyptus mentholéDSCF1345
  • 20 origan compact

 

 

 

 

 

Pour compléter ce baume en gelée, j'avais très très envie de bains aromatiques. Quand je suis patraque, j'aime me délasser dans un bain. S'il peut dans le même temps avoir un effet quelque peu thérapeutique, c'est encore mieux.

Je n'avais pas tambouillé depuis des mois ou juste à la va-vite et sans grand enthousiasme pour réaliser les indispensables de l'été. J'avoue que du printemps à l'automne tant que les températures le permettent je vis essentiellement dehors (quand je ne suis pas au boulot) donc je tambouille à minima. Avec le retour du froid qui nous garde au coin du feu, je profite de quelques jours de congés en solo pour rattrapper le temps perdu. Ca devenait urgent! Plus de lessive, plus de gel nettoyant sanitaire, plus de crème pour les mains ("tu me feras ma crème stp, la jaune hein "). Une fois tous ces manques comblés, j'ai eu envie de m'amuser un peu en fabriquant des fizz de bain. Depuis le temps que je bavais devant ceux des copines sans jamais m'être lancée...J'en ai fabriqué des moussants, des fondants, des fizz moussants pour les toilettes...

J'ai conservé les huiles essentielles du baume en moindre dosage et en supprimant certaines potentiellement dermocaustiques ou peu recommandées pour cet usage.

La formule des fizz de bain

  • 42% bicarbonate
  • 22% acide citrique
  • 23% sel (epsom+himalaya)
  • 6% ricin sulfaté
  • 7% HE soit en gouttes:

50 thym satureoïde, 30 ravintsara, 30 eucalyptus radié, 30 niaouli, 30 pin sylvestre, 20 laurier, 20 romarin à cinéole

Le procédé de fabrication est très simple. Il suffit de bien mélanger les poudre entre elles; de diluer les HE dans l'huile de ricin sulfatée puis de verser le liquide sur les poudres en mélangeant bien. Ensuite on verse en moule en tassant bien et on laisse sécher 24h avant de démouler.

Sincèrement, si j'avais su que les fizz/fondants/bombes de bain (ou autres) étaient aussi faciles à réaliser j'en aurais fait depuis longtemps. Ceux que j'ai confectionnés pour nettoyer les toilettes sont vraiment efficaces et les fizz-fondants de bain sont très agréables à utiliser autant qu'à fabriquer car les ajouts possibles sont infinis (beurres, huiles, sels, sucres ou autres poudres solubles, fragrances, HE, etc)

DSCF1349

DSCF1352

 

 

 

 

 

 

 

 Je remercie Michèle qui a validé mes synergies d'HE avant que je me lance dans la fabrication.

Je la remercie aussi pour sa brillante idée de confectionner selon le même principe que les fizz de bain des fizz pour inhalations humides. Ni une ni deux, j'ai zieuté la composition des comprimés pour inhalation aux huiles essentielles achetés l'hiver dernier pendant mes vacances chez Sylvie pour lutter contre une sinusite (c'est un point faible chez moi depuis l'enfance suite à un traumatisme dans une piscine)

Et là bingo, les principaux composants de ce produit sont du sorbitol, de l'acide citrique et du bicarbonate de sodium. Outre les huiles essentielles, les autres constituants ne sont pas vraiment safe (dioxyde de silice, PEG, talc), et peuvent aisément être remplacés, voire tout simplement supprimés. Je n'avais pas de sorbitol sous la main qui dans cette formule ne me semble pas avoir d'autres fonctions que celle d'exipient. J'avais par contre du xylitol qui pouvait tout à fait remplir cette fonction et qui en bonus entre aussi comme ingrédient actif dans la composition de produits de soin de la sphère ORL (sources: http://www.xylitol-sucre.org/ https://www.nasal-xylitol.com/ )

La synergie d'HE inhalatoires que j'ai choisi d'utiliser ici est l'une des suggestions de Dominique Baudoux..

La formule des fizz inhalation:

  • 33% xylitol
  • 25% acide citrique
  • 25% bicarbonate de sodium
  • 14% beurre de cacao bio désodorisé
  • 3% HE (en gouttes):

30 eucalyptus radié, 30 eucalyptus mentholé, 30 arbre à thé

Le processus de fabrication est quasi similaire au précédent si ce n'est qu'il faut préalablement faire fondre le beurre de cacao au bain-marie et que les HE sont ajoutées après avoir mélangé les poudres et le beurre. Il convient ensuite d'utiliser des moules assez petits (fonds de moules à glaçons en silicone par exemple) pour obtenir une trentaine de pastilles. A défaut de moule adapté, une planche recouverte de papier cuisson sur laquelle on forme des petits tas avec une cuillère à moka.

DSCF1358DSCF1363

Les carrés ont le bon format pour une inhalation mais je couperai les ronds en deux.

Ils font parfaitement leur boulot. Pour en profiter plus longtemps, j'ai placé le petit bol dans lequel j'avais préparé l'inhalation sur le diffuseur céramique à chaleur douce qui se trouve à côté du bureau.

 

Ces produits très concentrés en HE sont bien sûr destinés à être utilisés par des adultes

Crème hydra-mate au calendula

Soins du corps

Par atelierdemichele

           Quelques fleurs de calendula ont tardivement éclos au jardin.
Une fois sèches, je les ai mises à tremper au bain marie chaud dans de l'huile de soja bio en changeant les fleurs 3 fois de suite.

Cet extrait de calendula concentré a été introduit dans une crème très hydratante réalisée à l'aide d'un émulsifiant sans huile de palme acheté chez Les utiles de Zinette.

20171009_140120

       

          Le Montanov 202 a pour INCI : Arachidyl alcohol & behenyl alcohol & arachidyl glucoside

C'est un émulsifiant huile dans eau (H/E) qui permet aux émulsions légères ou épaisses d'avoir un toucher mat très intéressant. Ces émulsions sont donc idéales pour les fluides peaux mixtes à grasses, les produits capillaires et le maquillage du teint.

Le Montanov 202 est adapté aux peaux sensibles et son action hydratante est prolongée jusqu'à 5h après application. Il diminue la PIE ou perte insensible en eau chère à Yulaan.

C'est un promoteur de cristaux liquides, biomimétique des couches membranaires des cellules, comme l'olivem 1000 que je couple avec lui dans cette crème hydra-mate au calendula.

Il peut émulsifier jusqu'à 40% d'huiles.

 

 

20171009_135807

 

          Je réserve cette crème à un usage polyvalent, visage, corps, mains, zones sèches, irritées ...

Je l'ai testée sur le dos de ma main légèrement brûlé par du thé le matin même de sa fabrication : Toucher léger, fraîcheur immédiate, soulagement de la douleur.
Après 3 applications successives jusqu'à refus de la peau, le lendemain c'était déjà mieux. En 2 jours, il n'y paraissait plus.

Sa composition est riche en agents hydratants:

- Glycérine végétale
- Xylitol de bouleau
- Squalane d'olive bio (Huiles et sens)
- D Panthénol (Les utiles de Zinette)
- Fucogel (Aromazone)

dont certains sont également des apaisants cutanés:

- Allantoïne
- Soothex

   20171009_131044

 

 

C'est un extrait d'encens Boswelia serrata très anti-inflammatoire, calmant et apaisant.

Il s'utilise de 0.5 à 3% dès lors que l'on formule pour des peaux sensibles, acnéiques, matures  ou avec des ingrédients aux pH extrêmes comme les AHA.

Je ne le trouve plus guère au catalogue de Copaiba.be
Il pourrait être remplacé par un autre apaisant comme le bisabolol par exemple.

 

C'est un ingrédient dont j'ai retrouvé un flacon non entamé dans mes placards. Vu sa rareté, je l'utilise tout de même!

 

Les soins au soothex sur Potions et chaudron

 

 

Formule de la crème hydra-mate au calendula

- Phase aqueuse

20% Eau rosée de la Reine, 18% Hydrolats de millepertuis (merci Annabulles), de géranium bourbon et de sureau (merci Sylvie)

20% gel d'aloé véra à 1% de xanthane fait maison, 4.2% glycérine végétale, 2% xylitol de bouleau bio, 0.5% allantoïne végétale

- Phase huileuse

8% Macérat de calendula sur HV soja bio, 5% squalane d'olive bio, 3% Montanov 202 (Les utiles de Zinette), 1.5% olivem 1000, 2% karité nilotica

- Troisième phase

2.5% Huile de chanvre bio, 2.5% huile d'amandes douces bio, 3% D Panthénol, 3% fucogel, 0.6% écogard, 0.4% huiles essentielles, 0.8% phénéthyl alcool, 0.5% extrait CO2 de calendula bio, 0.5% vitamine E, 1.5% soothex, 0.5% CO2 d'onagre bio

Eau rectifiée aux hydrolats et pH mesuré

 

Mode opératoire

- Dans un bécher désinfecté, introduire l'eau, l'allantoïne et le xylitol.
Faire chauffer vers 50°C en mélangeant jusqu'à solubilisation des poudres.
Ajouter le gel d'aloé véra, les hydrolats et la glycérine en mixant bien

- Dans un second bécher désinfecté, peser les ingrédients de la phase huileuse

- Mettre les deux béchers au bain marie et faire chauffer à 80-85°C.

20171008_180021 20171009_140114

- Verser la phase huileuse dans la phase aqueuse en mixant à l'électrique pendant 5 mn tout en maintenant cette température.
Terminer à l'aide de la spatule en silicone souple ou de la cuillère magique, la crème prend vite et épaissit rapidement.

- Ajouter les ingrédients de la 3è phase sous 30°C, bien mélanger.

Rectifier l'eau perdue en hydrolats et mesurer le pH qui doit être compris entre 5 et 6 pour cette formule exacte.

Couler en flacons pompe ou en pots, la crème épaissit et tient bien en pots.

 

 20171009_135847

              Le parfum d'huiles essentielles a été renforcé ainsi que la conservation anti-microbienne par du phénéthyl alcool qui sent un peu la rose. Il faut attendre quelques jours pour que le parfum se stabilise et s'harmonise.

En gouttes :

7 Géranium bourbon bio (Sevessence)
8 Iary (Bioarôme Madagascar)
6 Orange douce bio (Sevessence)
4 Hélicryse italienne bio (Vitalba)
2 Petit grain bigaradier (Pranarôm)

 

L'huile essentielle d'Iary (dingadingana) est issue d'une plante malgache. Je l'utilisais beaucoup sur les peaux délicates de mes fils. C'est un remarquable anti-prurigineux très bien toléré qui permet de lutter en douceur contre les grattages.

Elle m'a semblé avoir toute sa place ici dans ce soin polyvalent.

On peut la remplacer par une camomille matricaire.

 

                   Un flacon de crème hydra-mate au calendula a été offert à une personne qui travaille baucoup, a les mains lavées à l'année longue et a beaucoup de stress.

Je voulais qu'elle puisse avoir à proximité un soin qui lui serve à tout : visage peau très mature, mains irritées, sèches, petites brûlures ou petits bobos...

Je l'utilise pour ma part sur le corps en guise de soin corporel permettant de s'habiller immédiatement.
J'ai adoré ce crémage doux et onctueux mais mat pour les petits matins pressés où à 5h du mat, j'ai des frissons, je dois me glisser dans les vêtements froids après une douche chaude bienfaisante.

               Mon prochain soin au Montanov 202 sera un fluide matifiant pour peau mixte à grasse.
Faut que je trouve de l'acide salicylique!

 

20171009_135943
Heureusement le parfum évolue un peu et semble moins artificiel après quelques semaines

Les minions p'tits monstres

Savonnerie

Par patsch

En voyant  " Les pavés de Lisbonne " de Michèle , je me suis dis qu'il y a  toujours moyen de mettre en valeur un savon qui ne correspond pas à notre toute première attente . 

J'ai eu plusieurs expériences similaires et  je m'oblige à ne pas me laisser abattre 

Celui qui a marqué mon esprit est un 100% coco dans lequel je voulais recycler une crème pas très réussie 

J'ai mis 120g de crème dans 450g d'huile de coco

et ....

je ne sais pas s'il y avait de l'acide stéarique dans ma crème 

mais ... 

une fois dans le moule , il s'est mis à gonfler , gonfler ....un peu comme celui-là 

303

 

J'ai pris ma spatule en bois pour lui taper sur la tête afin de lui remettre les idées en place 

et... il a eu l'air de bien vouloir entrer dans le moule  

Néanmoins quand je l'ai tranché , un trou béant me narguait au centre de chaque tranche  

Outchhhh ! 

Dépitée , je n'ai pas voulu immortaliser l'instant et le prendre en photo

Je vous laisse donc imaginer à quoi il ressemblait....hummmm

Ensuite ,  est arrivé la fête d'Halloween et à force de ne voir que des monstres sur les réseaux sociaux , l'envie m'est venue de créer le mien 

Je  suis donc allée chercher ce savon relégué dans son coin  ...

Mais oui , bien sûr ...quel potentiel !

Après quelques attentions  , ils furent prêts à prendre le devant de la scène et jouer les minions , lol

 

halloween3

halloween2

 

 

Et deux d'entre eux ont fait le bonheur de deux petites filles 

Comme quoi , la beauté est partout pour qui veut bien la voir 

N'est-ce pas ? 

Baume précieux, soin visage nocturne à la cire du Japon

Soins du visage

Par atelierdemichele

        Quelques ingrédients achetés au printemps je crois bien.
Fin septembre et son temps froid automnal m'ont donné l'envie d'un soin nutritif et cocoon, composée d'huiles précieuses pour traiter le visage le soir en un geste raffiné.

          Un baume est si facile à fabriquer sans avoir besoin de mettre en place la machine industrielle dans la cuisine. J'utilise de plus en plus de corps gras purs sur le visage et ma peau mixte mature n'y voit que du bien.

J'ai sorti mon cahier de cosméto pour écrire une formule riche de très nombreux beurres et huiles végétales épaissis à la cire du Japon issue du fruit du vernis du Japon Toxicodendron vernicifluum (ou arbre à laque).

INCI: Rhus Verniciflua (Peel) Cera

20171002_111606[1]

 

         La cire du Japon est de consistance assez molle, elle me rappelle la cire de jojoba que j'aime beaucoup pour la finesse des baumes que l'on obtient avec. Je n'en ai plus depuis longtemps et je peine à en trouver qui ne soit pas trop vieille.

Elle fond aux environs de 48-54°C (la cire d'abeille fond vers 60-65°C), ce qui lui donne des propriétés moins filmogènes et plus légères.

Composée de triglycérides, esters d'acides palmitique et stéarique entre autres, elle est encore appelée cire de sumac.
Elle procure de très agréables sensations de douceur sur la peau et convient parfaitement aux baumes destinés aux peaux mixtes déshydratées et aux peaux sèches.

On la retrouve souvent dans les rouges à lèvres et les crayons de maquillage pour éviter qu'ils cassent. Elle est donc indiquée pour les cosmétiques végan qui évitent la cire d'abeille.

Autant vous le dire,  dans les différentes formules essayées pour fabriquer ce baume précieux, c'est une cire magnifique, souple et délicate qui se remplacerait certainement par du céralan (diminuer la quantité à 12-14% car il fond à plus haute température) ou de la cire de jojoba.

On la trouve chez Ecco verde au milieu de quelques autres ingrédients pour fabriquer ses cosmétiques maison.

 

20171002_112757[1] 20171002_111429[1]

 

               J'ai écrit une formule simple et l'ai testée sur 10g à chaque fois afin d'évaluer l'onctuosité que j'imaginais pour un soin visage nocturne. Je désirais quelque chose de très suave, parfumé, souple et dont une petite quantité glisserait aisément sur les contours du visage démaquillé et tonifié.

J'aurais pu reprendre la formule du baume à l'indigo plus ferme  mais je souhaitais une texture vraiment souple pour en glisser un soupçon autour des yeux.
Il est bien entendu que les yeux supportent l'application d'huiles pures sans gonfler.

2g cire du Japon
1g Beurre de cacao cru bio
1g Huile de coco vierge bio
6g Huile de tournesol bio

 

                C'était sans compter les huiles et beurres disponibles dans mes frigos et placards après une crise de disette: murumuru, cupuaçu, kokum, cacao cru, coco vierge, calophylle, rose musquée, piqui, chanvre, amandes douces, sésame blanc, inca inchi, hibiscus, acaï, avocat, squalane, tournesol, argan non torréfié, soja...

Evidemment il est simple d'en acheter certains en petits volumes (10 ou 30ml) permettant de s'amuser à moindre coût, en version biologique et sans gâcher.

Mon baume précieux contient en outre quelques macérats huileux sur coco fractionné dont la stabilité permet d'éviter les désagréments oxydants des macérats sur huiles vierges (boutons, comédons...).
A ne pas oublier pour les visages qui bourgeonnent facilement.

Sinon penser aux extraits CO2 très intéressants pour bénéficier des actifs végétaux sans crainte de l'oxydation liée aux macérats huileux.

               J'ai complété tout ça par des actifs liposolubles (Q10, bisabolol, vitamine E, extraits CO2...) et assoupli encore le tout avec un peu de lécithine d'un émulsifiant génial, le fluid lecithin super HTC. Sans elle, le baume serait plus solide, avec elle il est sirupeux et pourrait être coulé en tubes. 

La lécithine n'est pas qu'un émulsifiant, elle est bio compatible et convient vraiment à ma peau que ce soit dans une émulsion que dans des sérums ou baumes huileux.
A little goes a long way, à ne jamais oublier surtout dans les baumes où l'on craint une certaine raideur de la texture ou un effet trop filmogène!

Les baumes ou sérums huileux riches de divers acides gras donnent de fait une sophistication sensorielle que j'adore. J'ai développé la formule ainsi:

20% cire du Japon (ou cire de jojoba ou 12-14% céralan)
10% Huile de coco vierge
10% Beurre végétal dur (cacao, kokum, mangue, cupuaçu, karité nilotica ou ouest africain)
60% Huiles végétales (ou macérats huileux) + actifs liposolubles (Q10, vit E, HE, bisabolol, extraits CO2, lécithine...)

La cire du Japon sent un peu fort, j'ai évité le beurre de murumuru dont le parfum m'écoeure toujours.

 

 

20171002_112757[1] 20171002_111606[1] 20171002_124507[1]
20171002_111451[1] 20171002_101246 20171002_113214[1]
20171002_111616[1] 20171002_124520[1] 20171002_111425[1]

Formule développée du baume précieux visage

20% cire du Japon (Ecco verde)

10% Huile de coco vierge bio

2% Beurre de cacao cru bio
2% Beurre de cupuaçu (Aromazone)
2% Beurre de kokum
2% Beurre de mangue
2% Beurre de karité nilotica (Make it beauty)

5% Huile de sésame blanc bio
5% Huile de chanvre bio
5% Huile d'inca inchi bio
5% Huile de camélia du Japon (Buly)
3% Huile d'hibiscus (Bilby and Co.)
5% Huile de graines de santal (Buly)
5% Huile d'argan non torréfiée bio
5% Huile d'amandes douces vierge bio
3% Squalane d'olive bio
3% Huile d'acaï (Aromazone)
3% Huile de calendula sur coco fractionné fait maison
2% Huile de bellis sur coco fractionné fait maison
2% Huile de tamanu (merci C. ramenée de Tahiti)
2% Huile de rose musquée bio

1% Q10
1% Vitamine E
1% Bisabolol (Aromazone)
1% Extrait CO2 de grenade (Bilby and Co.)
0.8% Extrait CO2 de son de riz
0.2% Extrait CO2 de carotte
0.5% Fluid lecithin super HT (ou lécithine liquide)

0.3% Phenethyl alcohol (Les utiles de Zinette)
1% Huiles essentielles (30 gouttes pour 100g de baume)

 

         Le mélange parfumé a été soutenu par du phénethyl alcool acheté chez Zinette et que je n'avais jamais vu à son catalogue!

C'est un ingrédient qui sent la rose et que l'on retrouve dans l'huile essentielle de rose.
Très volatil, il possède des propriétés anti-microbiennes que l'on pourrait juger inutiles ici dans un baume composé de 100% de corps gras.

Je l'ai acheté car c'est un agent masquant des odeurs trop fortes et il pourrait soutenir quelques compositions de parfums de maison qui me déçoivent à la longue par leur moindre tenue dans les lieux d'aisance malgré quelques astuces (glycérine...).
Inspiration Parfums faits maison dans le livre de Venezia

Très peu suffit ici à sophistiquer mon mélange d'huiles essentielles que j'ai laissé maturer avec le phenethyl alcohol quelques semaines tout de même, ce qui ne m'arrive quasiment jamais!

Mélange d'HE (en gouttes)
5 mandarine distillée (Florame)
6 géranium bourbon (Sevessence)
5 petit grain bgaradier sur fleurs (Florame)
2 patchouli (Astérale qui n'en fait malheureusment plus)
2 sauge sclarée (Essenciagua)
4 encens sacra (Puressentiel)
2 santal d'Ouvéa (merci Catherine)
2 néroli bigarade (Florame)
1 rose bulgare (merci W. ramenée de Bulgarie!)
1 ciste (Vitalba)

 

 

20171002_124507[1]

 

Focus sur deux huiles végétales

Achetées chez Buly, parfumerie basée sur un concept officine à l'ancienne comme j'aime tant. Mot calligraphié personnalisé, écriture manuscrite dès que possible, emballages parfois fait main ... J'adore!

Ils proposent quelques ingrédients positionnés grand luxe qui ont déçu mes copines et que j'ai soigneusement évité d'acheter sauf ces deux huiles végétales rares qui m'ont tapé dans l'oeil que j'ai fragile mais curieux ^_^

- L'huile de camélia des îles Goto

On trouve communément de l'huile de camélia que l'on décrit toujours en rapport avec les beautés japonaises mais elle provient presque toujours de Chine.
Alors peu chère et très raffinée, elle est riche en acides gras insaturés proches de l'huile d'olive donc adaptée aux peaux sèches, matures.

J'aime à dire que c'est l'huile d'olive des beautés chics! 

Surtout quand elle est pressée artisanalement par Mitsuji Inamura, producteur des îles Goto au Japon.
J'ai adoré visionner le film qui lui est consacré sur le magazine de Buly que je vous recommande chaudement de prendre le temps d'écouter et regarder: 5mn seulement pour chaque partie (partie 1 et partie 2).

Tous les producteurs du monde ont une histoire intéressante, vibrante et émouvante. Ce producteur explique avec une calme simplicité que son huile est honmono c'est à dire qu'elle est produite avec authenticité, honnêteté, compétence et héritée d'un savoir faire ancestral.
Ils sont à encourager et à pérenniser. Le travail des hommes doit être onéreux car de très grande valeur.

Un choix de vie que l'on peut s'offrir à plusieurs, ce que nous faisions beaucoup il n'y a pas si longtemps et qui occasionnait de grandes rencontres et de grandes amitiés entre cosméteuses du monde...nostalgie...

 

- L'huile de graines de santal

Ce n'est pas l'huile essentielle de santal si divine issue du bois distillé.
Un peu comme l'huile végétale de lentisque pistachier que j'ai cherché à valoriser dans une pommade, c'est une huile pressée à partir des graines d'un santal australien.

Elle contient de l'acide xyménique et présente un côté sirupeux comme l'huile de ximenia. Elle est considérée comme anti-inflammatoire et stimulante de la microcirculation, toutes qualités utiles aux peaux matures.

Je l'ai aimée et appliquée quelques temps pure sur le visage le soir pour voir ce qu'elle avait dans le ventre. Une idée comme ça m'est venue au fil de l'utilisation qu'elle affine le grain de peau. Elle serait très intéressante pour le corps comme anti-cellulite.

 

20171002_111322[1]
Un baume précieux, ah ça oui alors!

Qui en veut?
Deux petits pots sont à gagner, tirage au sort dans les commentaires le vendredi 13 octobre 2017, jour de chance?

 

          Afin que Catherine récupère un peu de vocabulaire pour commenter mes savons, je publie l'horreur que j'ai commise il y a quelques semaines.
Un peu de chirurgie esthétique et on peut tout faire avec des savons ratés!

La formule contient 50% de beurre de karité ramenés du Bénin l'an dernier.

 

20170724_174540[1]
En tous cas, ça mousse

       

  Le trouvant un peu vieux, j'ai décidé d'en mettre beaucoup dans un savon riche en huile de coco pour contrebalancer la forte proportion d'insaponifiables du beurre.

Coloré en noir charbon, il devait rappeler le savon artisanal dans lequel on introduit beaucoup de cendres de peaux de bananes plantain.

Ma saga au charbon de bambou: le savon détox marbré, le masque au miel

     

Formule du savon "Sous les pavés de Lisbonne"

50% Beurre de karité du Bénin
40% Huile de coprah bio (Bilby and Co.)
10% Huile d'arachide raffinée

Eau déminéralisée et soude pour un surgras de 7%
Poudre de charbon de bambou, vitamine E
1 cocon de soie de Thaïlande (merci Venezia)

 

          L'été s'annonçait très caniculaire, tout le monde ruisselait et je décidais qu'il fallait faire un savon!

Ben voilà, une prise en masse monstrueuse dans le bol, un volcan dans les moules ronds...
L'horreur en 4 volumes.

 

20170704_162504[1] 20170704_162512[1]

 

J'ai rattrapé tout ça dans un grand moule rectangulaire en tassant la pâte insoumise comme j'ai pu.
Et j'ai fermé les yeux.

20170704_162545[1]


        Je les ai ouverts le lendemain et j'ai mis mes lunettes noires. Une fois démoulé et coupé, il fallait se faire une raison: c'était affreux! 

Quelques jours après, hésitant à les jeter à la poubelle (Mince, quand même 50% de beurre de karité et un cocon de soie de Thaïlande!), j'ai enfilé mes gants et massé patiemment ces savons sous un filet d'eau chaude.

Ils m'ont rappelé les pavés noirs de Lisbonne.

On aime ou on n'aime pas mais on retrouve son vocabulaire soutenu.

 

20170724_174545[1] 20170724_174603[1]
Ce sont des pavés ou bien?