La rose s'incruste...

Savonnerie

Par CatherineNC

 

Devant l'insistance de mes copines parisiennes que j'ai eu la joie et la chance de rencontrer tout récemment et surtout devant les menaces de Michèle qui nous terrorise toujours, piquouze à la main, je ne peux faire autrement que de vous montrer ici un petit savon échangé à cette occasion.

Cela tombe bien, nous sommes dans un courant "rose", regardez par ici.

Nous connaissons toutes et tous la symbolique de la rose mais, quelque soit sa couleur, son odeur, celle-ci représentera toujours pour moi l'amour et c'est un vrai plaisir que de l'offrir à ceux que j'aime.

 

IMG_2933

 

 

La composition de ce savon est quasiment la même que celle du savon que je vous ai montré avant les fêtes de Noël ; cette recette me plaît beaucoup et je l'ai refaite pour mes copines, pensant qu'elles pourraient l'apprécier. Avez-vous remarqué, c'est souvent lorsqu'on veut vraiment faire plaisir et réussir son cadeau qu'on échoue, pour moi c'est souvent le cas ; alors j'ai pris le moins de risque possible pour cette fois, n'ayant pas le temps dont j'aurais aimé disposer pour préparer cette rencontre. La couleur n'est pas du plus heureux effet, lait + orcanette ne donnent pas un mélange fantastique à mon goût mais l'ensemble est quand même plaisant.

 

 

2013-07-15 15

 

 

La recette (qui elle aussi s'incruste....)

32 % d'huile d'olive infusée à l'orcanette

30 % d'huile de coco

16 % d'huile de son de riz

10 % de beurre de cacao

 7 % de beurre de karité

 5 % d'huile de ricin

 

Dissolution de la soude dans du lait de chèvre congelé (pour la totalité du liquide)

Soude en granules pour un surgraissage à 6 %

 

Vitamine E, contre le rancissement

Mélange d'huiles essentielles (au nez) : Orange, géranium, bergamote, vétiver, patchouli

 

Le savon a été coulé dans un moule en bois plat (chemisé) :

 

2013-07-15 15

 

Avant durcissement j'y ai posé quelques petites roses, façonnées à la main. Elles attendaient sagement dans mon placard une occasion spéciale pour sortir de leur cachette ; il y en avait des roses et des blanches. Elles étaient jolies mais quelques pétales se sont abîmés lors du transport (c'est délicat une rose, c'est fragile).

La découpe a été réalisée avec cet instrument :

  

2013-07-15 17

 

Il fallait réduire le poids des présents au maximum...

Je peux vous dire que, malgré la force que j'ai dans les bras qui surprend souvent, je suis repartie avec une valise qui pesait un âne mort et que j'en ai bavé dans le métro pour aller d'une gare à l'autre. 

 

Mais je recommencerai....  

 


Roses en savons

Savonnerie

Par atelierdemichele

         Beaucoup de savonnières en font : Catherine une foisCatherine deux fois, Venezia, Venezia and Venezia again, Irène, Kafée, Colchique, Colchique again, more from Colchique, Emadra, me, myself and I

 

On les façonne soi même comme Colchique et Catherine qui devrait quand même nous parler de sa dernière et adorable série.

Ou alors, on les tamponne, on utilise des moules quand on manque de cette patience là. Il en existe de différentes sortes mais la forme que je préfère c'est vraiment celle ci.

 

 La rose est peut-être la forme la plus séduisante pour un savon.


DSC05735Moule rose Milky way molds chez Zinette

 

 

        Pour que le plaisir soit complet, ma formule est riche en omégas 6 que je me damnerais à saponifier encore et encore.

 

30% huile de coprah bio
25% beurre de mowrah bio (Bilby and Co.)
10% huile de son de riz bio (merci Mlk)
10% huile de soja bio
10% huile de sésame blanc bio
5% huile de noix bio
5% huile de ricin bio (Aroma-zone)
5 blanc de boeuf belge

Eau déminéralisée et soude pour un surgras de 8%

Miel de châtaignier bio
Soie tussah
5 capsules de vit E, 10 ml d'HE de basilic africain, 5ml orange 10Fold, 10 ml petit grain bigaradier Cevenat pour 1kg d'huiles saponifiées

 

 

            L'acide linoléique (omégas 6) se trouve dans ce savon sous forme:

- d'huile de son de riz
- d'huile de soja bio à la robe jaune d'or
- d'huile de sésame blanc bio
- de beurre de mowrah dont j'ai miraculeusement retrouvé un pot de 250g non entamé dans le fond du réfrigérateur. Sa DLUO est passée mais il est en excellent état.
Il peut valablement être remplacé par du beurre de cacao pour une mousse encore plus crémeuse.


           Il s'agit d'une de ces formules riches en corps gras divers dont je suis certaine qu'ils font des merveilles une fois mariés à la soude. La forme du savon est simple mais sa formule l'est moins.

Outre les omégas 6, j'ai choisi:

- l'incontournable huile de coco qui fait des bulles
- la très originale huile de ricin qui à 5% vous donne plein d'acide ricinoléique stabilisateur de mousse et gage d'onctuosité
- le blanc de boeuf qui apporte douceur et dureté
- l'huile de noix qui donne de l'omégas 3, traitant et réparateur de peaux sèches.

 

         Tout cela serait presque banal si le savon n'était:

- enrobé de miel de châtaignier bio au goût un peu trop corsé pour mon palais
- habillé de soie tussah
- parfumé d'un mélange juteux d'huiles essentielles

.Orange 10fold
.Petit grain bigaradier du Paragouaïï que j'adddoooore
.Basilic africain ramené du Bénin mais pour lequel le chémotype indique tant de phénols qu'il fait un peu peur à utiliser dans un produit non rinçé.

Son parfum sublime, divin mélange de basilic exotique et de lippia citriodora m'a fait craquer alors que je savais ne pas pouvoir l'utiliser autrement que dans un savon.

 

         Un choix d'huiles végétales qui remplacent l'huile de palme dans le savon car elles contiennent une proportion très honorable d'acide palmitique, une merveille quand il est saponifié.

 

         La mousse est dense et veloutée, la forme est séduisante, le parfum addictif.

Que dire de plus? Ils mettent tant de temps à durcir que je dois les laisser encore sécher...

 

DSC05737

 

 DSC05734

 Simple et beau n'est-ce pas?

 

         

Si vous aussi, vous aimez les savons en forme de roses, n'hésitez pas à mettre le lien vers vos savons dans les commentaires. Ce serait formidable de connaître d'autres blogs plus jeunes que nous!

Les vieilles aussi peuvent ajouter des liens vers les leurs même si je vous aime déjà ^_^

 

Synergies d'huiles essentielles pour les mains

Soins des mains et des ongles

Par atelierdemichele

                   Pour avancer dans cette année des mains et des pieds, j'ai répertorié ici quelques idées de synergies d'HE à appliquer à l'aide d'un support neutre.

Le choix d'huiles essentielles et d'huiles végétales est autant que possible réduit à des ingrédients courants et polyvalents.

Elles traiteraient toutes sortes de soucis liés à nos mains. Les personnes qui fabriquent leurs cosmétiques, font la cuisine, tricotent ou cousent, bricolent etc. connaissent l'importance d'avoir des mains soignées et opérationnelles.

 

Pour 2 cuillères à soupe d'huile végétale, de beurre, de crème, de baume ou de gel neutres.
Mélanges d'HE dosés à environ 0.5% (sauf indication contraire) soit 9 gouttes pour 30ml

 

 

créa d'adam michelangelo

 

 

- Mains sèches

 

2 cuillères à soupe de beurre de karité ou 2 cuillères à soupe d'huile macérée aux pétales de calendula

+ 2 gttes HE patchouli, 3 gttes HE lavande ou petit grain bigaradier ou ess. mandarine*, 3 gttes HE géranium et 1 gtte HE palmarosa

ou 3 gttes de bois de rose ou bois de Hô, 2 gttes de lavande fine, 2 gttes d'ylang ylang et 2 gttes de carotte parties aériennes fruitées Fraisse et Quattrone (elle existe bien sûr, tu as raison mon Mlk ^_^)

ou 3 gttes HE géranium rosat, 3 gttes HE lavande fine et 3 gttes ess.  mandarine*

Malaxer le beurre de karité à température ambiante pour le ramollir, ajouter les HE, mélanger et mettre en pot. Appliquer sur mains légèrement humides après chaque lavage.

 * ne pas s'exposer au soleil, l'ess de mandarine est phototoxique

 

- Mains irritées, brûlures superficielles et petits bobos

 

2 cuillères à soupe d'huile d'olive macérée de fleurs lavande, de millepertuis* ou de calendula

+ 5 gttes d'HE de lavande fine et 4 gttes d'HE de myrrhe

ou 4 gttes d'HE de petit grain bigaradier, 2 gttes d'HE de camomille matricaire et 3 gttes d'HE de dingadingana ou iary (très anti-inflammatoire et efficace sur toutes les irritations cutanées).

 *Le macérat de millepertuis présente un risque de photosensibilisation et ne doit pas être appliqué au soleil.

 

main pariétale

Source

 

- Mains froides

 

1 cuillère à soupe d'huile de millepertuis* et 1 cuillère à soupe d'huile de tamanu

+ 6 gttes d'HE d'hélicryse italienne, 6 gttes d'HE de poivre noir et 6 gttes d'HE de gingembre (1% HE)

ou 8 gttes lavandin, 8 gttes de romarin camphré et 2 gttes d'HE de lentisque pistachier (1% HE)

 *Le macérat de millepertuis présente un risque de photosensibilisation et ne doit pas être appliqué au soleil.

 

- Mains douloureuses

 

2 cuillères à soupe d'huile de millepertuis* ou macérat d'arnica ou gel à l'arnica (voir en fin de message)

+ 4 gttes HE menthe poivrée, 6 gttes HE eucalyptus citriodora et 8 gttes HE gaulthérie ou gingembre si allergies à l'aspirine et aux salicylés (1% HE)

ou 10 gttes HE petit grain combawa et 8 gttes HE katafray (1% HE)

Massage prolongé des mains et des doigts 2 à 3 fois par jour

*Le macérat de millepertuis présente un risque de photosensibilisation et ne doit pas être appliqué au soleil.

 

main pariétale 2

Source

 

 

- Crevasses au bout des doigts

 

2 cuillères à soupe de baume au calendula :

3g cire d'abeille
6g huile de coco, de babassu, de beurre de karité, de beurre de cacao...
21g huile de jojoba macérée au calendula

+ 3 gttes d'HE myrrhe, 3 gttes HE lavande aspic, 2 gttes HE géranium et 1 gtte d'HE ciste

ou 4 gttes d'HE de bois de rose ou de Hô et 5 gttes HE de géranium

Appliquer 3 à 4 fois par jour sur les crevasses et protéger éventuellement d'un petit pansement.

 

 

- Tâches de vieillesse

 

2 cuillères à soupe de macérat de busserole ou huile de jojoba ou huile de bulbe de lys

+ 5 gttes HE de carotte, 3 gttes HE de petit grain citron et 1 ess de zeste de citron*

ou 5 gttes HE de carotte et 4 gttes HE de céleri* (n'ayons pas peur de l'efficacité)

Appliquer uniquement le soir au coucher en couche généreuse.

*L'essence de citron et l'HE de céleri présentent un risque de photosensibilisation et ne doivent pas être appliquées au soleil.

 

 

main paroi

Source

 

- Mains matures

 

1 cuillère à soupe d'huile de macadamia ou de jojoba +  1/2 cuillère à soupe d'huile d'argan ou de germes de blé + 1/2 cuillère à soupe d'huile de rose musquée, bourrache ou onagre + 2 à 4 gttes de vit E

+ 5 gttes HE de bois de rose ou de Hô ou lavande fine d'altitude, 3 gttes de géranium et 1 gtte HE de girofle (très anti-oxydante)

ou 3 gttes HE palmarosa, 3 gttes HE hélicryse italienne, 2 gttes HE lavande fine et 1 gtte HE ciste

ou 5 gttes HE bois de rose ou de Hô, 2 gttes absolue de jasmin et 2 gttes HE carotte

Appliquer sur les mains matin et soir jusqu'à pénétration complète

 

- Ongles et cuticules

 

1 cuillère à soupe d'huile de jojoba ou jojoba macéré à la vanille + 1 cuillère à soupe d'huile de sésame ou amandes douces

+/- 3 gttes HE ylang ylang ou géranium, 3 gttes essence de citron* et 3 gttes HE myrrhe

Les huiles essentielles sont facultatives.

 

Le mélange d'huiles végétales peut être inclus dans un baume pour une texture plus épaisse et plus pratique :

10g cire d'abeille
10g huile de jojoba/jojoba vanille
10g huile de sésame ou d'amandes douces
4 gttes vitamine E

*L'essence de citron présente un risque de photosensibilisation et ne doit pas être appliquée au soleil.

 

 

 

 

main paroiSource /musée Rodin

 

- Rituel beauté des mains et des ongles

A faire dans l'ordre, si possible une ou deux fois par mois en prenant du temps pour soi.

 

. Bain effervescent en poudre

2 1/2 cuillères à soupe de bicarbonate de sodium
2 cuillères à soupe d'acide citrique
1 1/2 cuillère à soupe de fécule de maïs (maïzena)
dans une coupelle

Bien mélanger, ajouter quelques gouttes du colorant de votre choix, laisser sécher 1 ou 2 h.

Stocker dans un pot en verre.

Ajouter une cuillère à soupe du mélange dans un bol d'eau tiède, y tremper immédiatement les doigts sans attendre la fin de l'effervescence pendant 3 à 5 mn.

L'acide citrique du mélange va blanchir les ongles et éclaircir la peau. L'effervescence procure un mini-massage détente toujours appréciable.

 

. Gommage lissant


2 cuillères à soupe de sucre fin
1/2 cuillère à café d'huile de coco fractionné ou de jojoba
1/2 cuillère à café d'argile blanche

Malaxer en une pâte sablée. Stocker dans un petit pot en verre.

Prélever une noisette de gommage, masser délicatement les mains en un geste de savonnage sans oublier le pourtour des ongles, les espaces interdigitaux et la paume des mains.

Rincer abondamment à l'eau claire.

 

Sérum nourrissant et re-structurant

1 cuillère à café d'huile de jojoba ou de macadamia
1/2 cuillère à café d'huile de tournesol, de sésame, d'argan ou d'amandes douces
1/2 cuillère à café d'huile de noix, d'onagre, de chanvre ou de rose musquée

Stocker dans un flacon brun de 10 ml

Masser les mains légèrement humides avec 5 ou 6 gouttes du mélange.

 

. Gel-crème hydratant

1 cuillère à soupe de gel d'aloé véra
1 cuillère à café de glycérine (mieux pour l'hydratation) ou d'huile de jojoba, d'huile de coco fractionné, autre ester huileux
1 goutte d'HE de petit grain bigaradier ou citronnier

Bien malaxer et conditionner en pot.

Pendant environ une semaine, appliquer matin et soir sur les mains après avoir homogénéisé la texture.

 

 

Ce message n'est pas exhaustif.
Il gagnera beaucoup à être enrichi de vos commentaires, idées ou astuces pour prendre soin de vos mains, pour leur beauté, leur santé ou juste pour partager.

A tout de suite donc!

le 70 au chaudron

Savonnerie

Par atelierdemichele

         Je suis très gâtée par mes amis.

S. a débarqué pour le week-end avec armes, enfants, mari et bagages d'où elle a extrait une bouteille en plastique remplie d'un trésor ambré : L'huile d'olive pressée par sa mère dans les montagnes de Kabylie.

Son mari a dit une fois encore que c'était "une huile 100% bio, sans pesticides ni autres produits chimiques", faite "à la main au bled" et que "tu peux y aller en confiance et tout".

J'y vais en confiance et tout, depuis quelques années maintenant que S. m'en rapporte. Chaque année d'ailleurs, je trouve qu'elle augmente la quantité qu'elle  m'offre.

Un jour sans crier gare, quand elle repartira du week-end à la campagne, elle va m'embarquer avec armes, enfants, mari et bagages, fleurs et plantes sauvages direct au bled, comme ça je serai servie à la source ^_^

L'olivier en Kabylie

DSC05727

 

          Certains ont dit "Mais tu ne vas pas la mettre dans un savon?!".

Je ne réponds pas aux provocations et ne dis pas ce que je fais de mes huiles ou ingrédients, j'en mange toujours quand c'est comestible au grand dam de Venezia et j'en cosmète aussi.

Cette huile d'olive de Kabylie entre toujours dans la composition du lait corporel que je fabrique pour le fils de S. qui avait la peau extra-sèche tout petit. Elle a pris l'habitude une fois par an de m'offrir de cette huile quand elle a su que j'en mettais dans les cosmétiques.

Et l'huile de sa grand mère a sauvé plus d'une fois la peau de ce jeune homme en devenir (ça pousse comme du chiendent les gosses!).

 

            Et comme cette fois, j'en ai un bon litre, j'en profite pour en faire un savon au chaudron avec une formule de savon de Castille que j'adore :

70% huile d'olive
15% huile de coco
15% huile de palme

 

 

DSC05731

 

 

Un savon de Castille est un savon 100% huile d'olive saponifiée mais l'usage veut que l'on garde cette appellation pour n'importe quelle formule riche en huile d'olive.

          Fabriqué à froid, ce savon développe une toute petite mousse suffisante quand on désire un savon peu détergent pour peau fragile ou pour l'hygiène intime. La présence d'huiles de coco et palme évite le gluant des savons très riches en huile d'olive surtout si on le fait sécher longtemps.

          Fabriquée au chaudron, la saponification d'emblée optimale et efficace permet d'obtenir un savon moussant, dur et très gratifiant peu de temps après la fabrication. N'étant pas une adepte des savons 100% huile d'olive, je les préfère cuits au chaudron.

 

          Pour cette fois, j'ai remplacé l'huile de coco par le fond d'huile de palmiste qui me restait (snif). C'est ce qui a conditionné le poids étonnant des huiles saponifiées (770g).

Je ne vous dis pas le bonheur que ça fait olive + palmiste + palme au chaudron. Une tuerie peut-être?

Je l'ai parfumé avec le mélange de toutes les HE reconditionnées pour faire les photos du message sur la robe des huiles essentielles. Au final la gaulthérie prend le dessus et la camomille matricaire renforce le vert du savon.

 

 

DSC05726

J'aime beaucoup le côté brut de la découpe et le tampon indien offert par Chabou il y a des années

 

             La formule du 70 au chaudron

70% huile d'olive "100% bio et tout" de la maman de S. en provenance directe de Kabylie (540g)
15% huile de palmiste en provenance directe du Bénin (115g)
15% huile de palme bio en provenance directe de Bilby and Co. (115g)

280g d'eau distillée
103g de soude caustique en perles (surgras de 5%)

3 capsules de vitamine E à 500mg
Mélange de la robe des HE dont de la matricaire qui verdit le savon

 

Mode opératoire

- Préparation de la solution de soude

Dans un bécher, peser l'eau. Choisir la fourchette haute du calculateur pour cette formule exacte (192-289g) car la cuisson au chaudron fera évaporer beaucoup d'eau.

Pour éviter la vaporisation de la soude lors du mélange à l'eau, je mets toujours une partie de cette eau en glaçons. La température ne monte jamais au delà du raisonnable et les poumons sont un peu protégés. Ici j'ai mis 160g d'eau pour 120g de glaçons.

Ne pas avoir peur, l'eau distillée va geler car le congélateur génère beaucoup de vibrations lors de son fonctionnement.
La surfusion de l'eau distillée

Ajouter petit à petit et en mélangeant la soude pesée dans une coupelle, bien mélanger au fur et à mesure

- Fonte des huiles à saponifier

Dans une casserole en inox de volume très supérieur à celui des huiles à saponifier, faire fondre les gras durs et l'huile d'olive. Ajouter les capsules de vit E et bien mélanger.

Eteindre le feu.

- Saponification

Ajouter la solution de soude dans les huiles et mixer pendant 5 minutes.

Remettre la casserole sur feu doux en mixant continuellement jusqu'à la trace franche. Ne pas surchauffer mais mélanger régulièrement en ramenant la pâte qui fige des bords vers le centre à l'aide d'une grande spatule rigide. La pâte s'opacifie, gonfle et semble cristalliser.

Maintenir la chauffe très douce et le mélange manuel pendant environ 15 mn, temps au bout duquel la pâte devient plus translucide alors que les bords plus froids restent opaques. Eteindre le feu.

- Parfum et façonnage

Ajouter les HE et bien mélanger, tasser la pâte dans un moule rectangulaire.

Il est possible de vérifier que la saponification est faite car au lavage la casserole et la spatule vont mousser dans l'eau alors que l'eau de lavage des ustensiles d'un savon fait à froid ne mousse pas avant un minimum de 24h.

Laisser refroidir et durcir entre 12 et 24h. Démouler, découper et laisser sécher quelques jours à plusieurs semaines.

 

 

DSC05729

La mousse à J + 15

      J'adore, c'est tout!

 

 Je vieillis... -_-

               Puisque je vous le dis : ma peau n'est même plus grasse ! Mais ma peau est toujours mixte et vraiment très déshydratée. Les ailes du nez notamment, autrefois luisantes et grasses ("autrefois"... on a l'impression que ça fait 10 ans mais c'était il y a quelques mois seulement ^_^), sont désormais très déshydratées et montrent des strilles très marquées dès que je bouge ma bouche de part et d'autre de mon visage.

J'ai même pris l'habitude de mettre deux voire trois couches généreuses de crème sur mon visage (j'adore voir ma peau se pulper et se repuler de plus en plus à chaque couche).

Matin et soir !

Bientôt, ça sera les anti-décrépitudes ! Je guette les rides... T_T

 

280620131017
Il aurait fallu un flacon pipette...

 

               Seulement voilà, avec le beau temps et la chaleur, j'apprécie moyennement le côté luisant de ces multiples couches.

J'ai donc formulé un sérum à mettre sous ma crème pour en booster le pouvoir hydratant et n'en mettre qu'une seule couche.

Tiens, il faudrait quand même que je vous en parle de cette fameuse crème car c'est bien la première fois que je vais reproduire une formule quasiment à l'identique tant j'en suis satisfait...



 

Formule de la Gelée hydratante absolue du Dr Yu.

(Clin d'œil au merveilleux Masque hydratant du Dr M. de Michèle à la formulation proche)

hydrolat de rose damascena qsp 100
5 panthenol (solution à 75%)
5 Lactil (Complexe hydratation intense AZ)
5 Fucogel 1,5P (Zinette et Lili's Bubble Dreams)
1 fragrance Douceur d'Orient AZ (qui ressemble selon moi beaucoup à un soliflore Néroli — en mieux ^_^)
1 sodium hyaluronate (acide hyaluronique en poudre AZ)
0,8 cosgard

en % / pour 100g

 

Mode opératoire, tout à froid :

- Diluer le Fucogel, le Lactil et le panthenol dans l'hydrolat.

- Ajouter le sodium hyaluronate poudre et mélanger grossièrement à la spatule en coupant les amas de poudre le plus possible.

- Ajouter le conservateur et la fragrance quand la gelée a déjà commencé à épaissir un peu

- Remuer régulièrement à la spatule en silicone, toujours en essayant de couper les amas s'il y en a. Le gel de sodium hyaluronate met un peu plus de trois heures à s'homogénéiser de lui-même.

- Conditionner en flacon pompe ou mieux en flacon pipette pour rester dans l'esprit très pharmaceutique et chic.


Appliquer quelques gouttes de la gelée qui s'étale aisément et pénètre à la vitesse de l'éclair.

 

 

12032013989 12032013990
12032013991 12032013995

 


               Pour cette gelée, je me suis inspiré d'une marque d'institut dont j'aime l'image très dermatologique et les produits très ciblés et concentrés. J'en aime aussi la routine en mille-feuille de plusieurs sérums bazooka avant de mettre la crème hydratante qui scèlle la routine de soins.

Il s'agit de : 

prévenir les dommage de l'environnement extérieur (les UV notamment) avec un soin anti-oxydant, 

corriger les éventuels problèmes de peau (imperfections, pigmentation, sensibilité, etc.)

- hydrater pour conserver une peau saine et un teint éclatant.

 

               Vous l'aurez compris, je suis dans ma période de sérums bazooka hyper-concentrés. Et ça fonctionne!

Depuis que j'utilise la gelée hydratante avec ma crème par dessus, m peau est très "pulpée", douce et un teint très frais même en fin de journée. C'est devenu mon duo du matin et du soir.

Mes strilles de déshydration disparaissent bien mieux avec ce duo qu'avec les multiples couches de la crème seule.

Par contre, le sérum seul ne suffit pas à mon avis. Il est de toute façon illusoir de vouloir hydrater sans un minimum de gras sous nos latitudes, notamment un système anti-pertes hydriques efficace. Et les humectants sont toujours plus efficaces sous occlusion (sous un système filmogène efficace donc) que seuls.

Peut-être pour les jours d'extrême chaleur ou de chaleur orageuse...

 

               J'ai essayé de ne pas être redondant dans le choix de mes actifs tout en essayant d'être relativement exhaustif pour lutter contre la déshydratation sur tous les fronts :

- du panthenol pour garder une peau saine,

- du Lactil (Complexe hydratation intense AZ), pour mimer le facteur d'hydratation naturel de la peau,

- le sodium hyaluronate pour repulper et garder un film aqueux au contact de la peau,

- et du Fucogel 1,5P dont je ne me passe plus pour l'hydratation en deux temps (voir dans la brochure du fabricant pourquoi il me semble être un excellent complément au sodium hyaluronate pour une hydratation sans faille sur plusieurs heures).

Le concept de multi-hydratation et sa gelée à l'olivem 1000 par Michèle

Le sérum hydratant d'Emadra
L'hydratant au fucogel de Michèle



280620131019
Je n'aurais pas dû colorer ma gelée avec du mica cuivré : on a envie de le manger !
On dirait du coulis de cerise... Ça n'est pas pour rien que j'ai failli l'appeler
"Eat me", comme dans Alice au Pays des merveilles ^_^


 

••• Focus sur l'acide hyaluronique •••


               L'acide hyaluronique (ou plutôt le sodium hyaluronate puisque la formule sodique est la seule disponible en cosmétique et en médecine esthétique) dont nous disposons est un acide hyaluronique de haut poids moléculaire. La preuve : il est très gélifiant alors que les acides hyaluroniques de faible et très faible poids moléculaire le sont bien moins.

Il est de ce fait parfait pour restaurer le film protecteur de la peau (le fameux coussin aqueux à la surface de la peau). Je trouve dans ce sens qu'il s'apparente pas mal à l'inuline ou aux carraghènanes qui sont aussi des polysaccharides gélifiants.


Attention par contre aux boniments marketeux qui vante les mérites anti-âge de l'acide hyaluronique en application topique. Il est certes utile pour repulper les ridules de déshydratation mais c'est avant tout un hydratant.


Personnellement, je lorgne du côté des acides hyaluroniques de très faible poids moléculaire outre-atlantique qui eux sont plus hydratants, plus pénétrants et seraient même capables de stimuler un chouia le procollagène avec un discret effet tenseur.

Il me semble néanmoins que Zinette propose une solution de sodium hyaluronate LMW (pour Low Molecular Weight) en solution à 1%. Il serait intéressant de fabriquer ce sérum en remplaçant l'hydrolat et le Na hyaluronate poudre par cette solution...

Formule d'un sérum simple hydratant à l'acide hyaluronique (source)

(en % / pour 100g)

- 1% sodium hyaluronate poudre
- conservateur qs (à ajuster selon le conservateur)
eau déminéralisée qsp 100

 

               Vous l'aurez compris, je me suis mis au layering, un peu à la mode japonaise SkinCeuticals. Je vais donc vous parler des deux autres sérums et des deux crèmes que j'utilise dans ma routine quotidienne :

- le sérum anti-oxydant et éclaircissant à la vitamine C,

- la crème hydratant peau mixte,

- la crème de nuit resurfaçante et anti-imperfections à l'acide salicylique,

- le sérum du contour de l'œil anti-cerne et anti-poche (pas très glamour mais diablement efficace !).


La suite au prochaine article donc...


Mais j'y pense... Et vous, quelle est votre routine de soins ?


               En attendant la recette de gelée hydratante de mon fiston qui nous a fait une petite blague et avant qu'Irène ne me visualise encore coiffant mes longs cheveux, je vous mets la recette d'une cire coiffante fondante pour des cheveux crépus courts.

La cire chauffée dans les mains s'utilise sur cheveux humides en onctions légères avant coiffage. L'effet recherché est un peu de brillance.

Elle peut être utilisée sur les pointes des cheveux longs en avant-shampooing ou en mini-touches pour lisser un chignon.

 

DSC05704

 

            La formule contient seulement 4 corps gras dont les fonctions sont complémentaires. J'en ai fabriqué 30g largement suffisants pour un premier jet  et j'y ai rajouté un peu de vitamine E anti-oxydante.

 

12g huile de son de riz
10g huile de coco bio
6g cire de jojoba (Absolubio)
2g lanoline véritable
+ une capsule de vit E (500mg)

 

Mode opératoire

- Peser les ingrédients dans un bécher désinfecté
- Porter au bain marie chaud jusqu'à fonte totale des ingrédients
- Mélanger quelques minutes à l'aide d'une spatule souple en silicone préalablement chauffée au bain marie et essuyée
- Couler en pots avant refroidissement et laisser durcir complètement avant de fermer
- Etiqueter et dater (oui, oui je dis tout le temps ça et je devrais dater moi aussi )

 

Propriétés de ces quatre huiles pour les cheveux crépus

 

- L'huile de son de riz

Rarement citée parmi les huiles végétales pour cheveux secs et crépus au profit des huiles oléiques africaines, je la trouve plus riche en acides gras omégas 6 qui restaurent le ciment cutané.

Elle peut être remplacée par de l'huile de tournesol, de sésame, de soja...

Les cuirs chevelus peuvent présenter des lésions de grattage ou une sensibilité, suite de soins agressifs comme les défrisages, coiffures tirées et autres soins lissants.

La personne à qui est destinée cette cire a récemment coupé ses cheveux pour les laisser naturels.

Aujourd'hui on appelle ça "big chopper". C'est moche cette expression non?

On a tant de choix en français : Se raser la tête, se couper les cheveux courts, se faire la boule à zéro, ressembler à Lisette Malidor, avoir une tête de coco ... Une fois dans une autre vie et ailleurs, un client particulièrement désinhibé m'a demandé "mais pourquoi vous avez une tête de coco comme ça?" ^_^ 

 

LISETTE

Source photo

Ma copine a donc le cuir chevelu sensible. Elle appliquera la cire en soin coiffant quotidien mais aussi en massages profonds et doux sur le cuir chevelu une fois par semaine la veille du shampooing.

 

- La lanoline véritable

Emolliente, réparatrice, protectrice, anti-déshydratante...

Elle est décriée pour ses effets allergisants potentiels  (il ne faut pas oublier le sens du mot potentiel...), son origine animale etc.

Mais pour cette personne non allergique, non veggie, je trouvais ce corps gras tout à fait approprié. Il peut absorber une partie de son poids en eau, réalisant ainsi une émulsion extemporanée lors de l'application sur cheveux et cuirs chevelus humides.

Elle peut être remplacée par du substitut végétal de lanoline mais il faudrait alors augmenter légèrement la proportion de cires pour que le baume ne soit pas trop mou.

 

- L'huile de coco vierge et odorante

Nutrition, brillance, parfum léger.

Elle peut être remplacée par une autre huile laurique comme le babassu, le muru-muru, le noyau de palme... voire par du monoï qui n'est autre qu'une macération de fleurs de tiaré sur de l'huile de coco.

L'acide laurique possède une forte affinité pour les protéines du cheveu et devrait faire partie de la phase grasse des formulations capillaires pour cheveux crépus et secs que ce soit sous forme d'huile de coco pure en mini quantité ou mieux sous un autre dérivé (coco fractionné par exemple).

 

 - La cire de jojoba

Lubrification, brillance, lutte contre la déshydratation, normalisation de la production du sébum, viscosité du baume.

Elle peut-être remplacée par de la cire d'abeille pour une texture plus ferme voire par une autre cire végétale comme la candellila pour les végétariens.

J'aime beaucoup cette cire issue de l'hydrogénation de l'huile de jojoba et j'en ai retrouvé chez Absolubio; Si l'on choisit les cires d'abeille et de candellila à la place de la cire de jojoba, je recommande de couper une partie des huiles végétales par de l'huile de jojoba dont les qualités sur le cheveu crépu ne sont plus à démontrer.

L'huile de jojoba semblerait en outre avoir une action bénéfique en cas de chute de cheveux.

 

  DSC05703

              

Je lui ai offert un spray capillaire très simple pour les matins pressés afin qu'elle humidifie cheveux et cuir chevelu avant de sceller l'hydratation à la cire.

Cette lotion hydratante et calmante peut s'appliquer régulièrement sur le cuir chevelu qui gratte, pique et démange.

60g eau Rosée de la Reine
30g HA de camomille romaine bio, HA de lavande bio et HA d'ylang ylang bio (Astérale ) à parts égales
4g D panthénol
3g Fucogel (les utiles de Zinette)
2.4g glycérine végétale bio (Bilby and Co.)

0.6g Ecogard

Introduire tous les ingrédients dans un flacon de 125ml désinfecté, mélanger en agitant bien,  mesurer le pH et rectifier si besoin, couler en un flacon spray de 50ml à recharger.

 

 

La glycérine végétale. Pourquoi en version BIO?

J'utilise autant que faire se peut de la glycérine végétale ET bio.

La glycérine végétale est souvent issue de la saponification d'huiles végétales pour former des savons dé-glycérinés. Si elle est végétale, cela rassure les personnes qui ne la désirent pas issue de la pétrochimie ou de graisses animales.

Même si ces dernières sont quand même de la glycérine ^_^ la végétale qui rassure a de fortes chances d'être issue de la saponification d'huiles de palme et de palmiste pas rassurantes du tout pour moi puisque vu son faible coût, c'est  certainement de la palme de Malaisie.

Alors que si la glycérine est végétale et BIO, au moins la palme saponifiée a des chances d'être bio et équitable. Ou alors la glycérine provient d'autres huiles comme la karanja bio. On se rassure comme on peut...

 

 

 

 

 

Exercice de style : copie de crème-masque du commerce

Soins du visage

Par FD_Labaroline

(Attention, billet dodu !)

Une fois n'est pas coutume, et j'en appelle à votre induglence, ce sera une recette sans photo. Pour la simple et bonne raison que je n'ai pas pensé à en prendre au moment où j'ai fait le produit (je n'ai pas le réflexe photo, il va falloir que ça change Madame Labaroline !)

Dans la vraie vie comme dans ma vie virtuelle, j'ai des copines qui sont loin de la cosmétique maison. Mais vraiment très loin. Et mes navigations blogosphériques surfent sur de nombreux espaces de "beautysta" qui testent les produits de la cosmétique conventionnelle. Même si je ne suis pas directement interessée, ni même concernée par les miracles annoncés de la nouvelle crème X ou Y qui est tellement mieux que la B et la C réunies, je m'informe avec assiduité. Ainsi, toute l'année 2012 a vu l'engouement autour d'une certaine crème Coréenne. N'y tenant plus, me sentant un jour plus hardie qu'à l'ordinaire, j'ai posé un commentaire sur un blog, comme un défi "han mais attends, chuis sûre qu'on peut te faire la même chose en home made juste avec des bonnes choses dedans, vazy balance l'INCI !". Je ne l'ai certes pas dit comme ça mais c'était l'idée !

La gentille blogueuse, loin de s'en offusquer, m'a donc envoyé l'INCI, son adresse perso et je n'avais plus qu'à relever le défi ! Vous imaginez bien le challenge de folie, proposer en home made un produit copie d'un best seller de la blogosphère à une beautysta parisienne qui se fiche du bio et du naturel autant que de sa première épilation ! Grosse pression et pas question de me dégonfler (ça, jamais !) Me voilà donc à refaire le

Sleeping BB mask d'Erborian, avec seulement l'INCI en main, en n'ayant jamais vu, ni senti ni touché l'original (hors de question d'aller l'acheter juste pour ça !)

J'ai épluché les composants, j'ai refléchi de longues nuits, des journées entières (grosse pression, on a dit...) et je m'y suis mise.

Tout d'abords, j'ai commencé par faire un tableau que j'ai joint au produit de la destinataire (un peu de pédagogie ne nuit pas...)

INCi d'origine

Propriétés

Ingrédients de remplacement

Aqua/Water*

humectant

HA thé vert et HA camomille matricaire

Cyclopentasiloxane**

silicone, agent filmogène d'origine pétrochimique,

Remplacé par palmitate de cetyl

Glycerin

Humectant, émollient

glycérine

Dimethicone

agent émollient, antimousse (?!)

Coco caprylate

Methyl Gluceth-20

Humectant, hydratant

urée

PEG/PPG-18/18 Dimethicone

émulsifiant

Cire olive (Potassium olivoyl hydrolyzed wheat protein, cetearyl alcohol, glyceryl oleate, glyceryl stearate, potassium hydroxide)

Dimethicone/Vinyl Dimethicone Crosspolymer

Agent de contrôle de la viscosité

Phenoxyethanol

Ether de glycol. Conservateur

Benzyl alcool DHA

Panthenol

Agent d'entretien de la peau, réparateur et cicatrisant cutané

panthénol

Polysorbate 20

émulsifiant

cire olive douceur

Butylene Glycol

Humectant, agent masquant (masque ou réduit l'odeur de base d'un produit), solvant

omis

Prunus Amygdalus Dulcis (Sweet Almond) Oil Huile d'amande douce

Émolliente, assouplissante, apaisante

Huile d' amande douce

Zea Mays (Corn) Oil Huile de maïs

Hydratante. D'un intérêt cosmétique non répertorié dans la littérature mais ingrédient peu cher...

remplacé par noyau d'abricot (émolliente, revitalisante, régénérante)

Sesamum indicum (Sesame) Seed Oil

Régénérante , assouplissante, anti-oxydante

Huile de sésame

Triticum Vulgare (Wheat) Germ Oil (germe de blé)

Nourrissante, régénérante, très émolliente

Huile de germe de blé

Centella Asiatica Extract (extrait de centelle asiatique)

Cicatrisant, régénérant, réparateur cutané

remplacé par extrait de grenade (anti-oxydant, calmant, réparateur cutané)

Parfum/Fragrance

Agent parfumant

omis

Ethylhexylglycerin

Agent désodorisant (?!)

omis

Scutellaria Baicalensis Root Extract (extrait de scrutellaire)

anti-inflammatoire

Remplacé par extrait de calendula

Polygonum Cuspidatum Root Extract (Renouée du japon)

Anti-oxydant

Remplacé par extrait CO2 de rose

Glycyrrhiza Glabra (Licorice) Root Extract (Extrait de réglisse )

éclaircissant et anti-inflammatoire

Extrait de réglisse

Camelia Sinensis Leaf Extract (extrait de thé vert)

Tonifiant

Voir Hydrolat de thé vert en remplacement de l'eau

Schizandra Chinensis Fruit Extract (extrait de schizandre)

Tonifiant

Omis

Rosmarinus Officinalis (Rosemary)

Anti-oxydant , anti-inflammatoire, anti-microbien

Remplacé par vitamine E et huile essentielle de romarin

Chamomilla Recutita (Matricaria) Flower Extract

Anti-inflammatoire, anti-allergique, cicatrisante

voir hydrolat de matricaire

Alcohol

Astringeant et antibactérien

Omis

Hexyl Cinnamal

Agent masquant (?!)

Omis

Butyphenyl Methylpropional

Agent masquant et substance parfumante de synthèse

Omis

Alpha-Isomethyl Ionone

Agent masquant

Omis

Linalool - Citronellol - Geraniol - Eugenol

Composants allergisants contenus dans les extraits de plantes (mention obligatoire)

Linalool - Citronellol - Geraniol - Eugenol

Tocopherol (vit. E)

Anti-rancissement des huiles

Vitamine E

Yellow 6 (Cl 15985) ,Yellow 5 (Cl 19140)

Colorants jaunes

Omis

Glycine Soja (Soybean) oil

adoucissante

Remplacée par huile de sésame

* ingrédients naturels

** ingrédients chimiques

Voici ma formule

 

Phase huileuse pourcentage
coco silicone 5,00%
cire olive douceur 7,00%
HV amande douce 3,00%
HV sésame 2,00%
HV germe de blé 2,00%
HV noyaux abricots 2,00%
cetyl ester 1,00%
Total 22,00%
   
Phase aqueuse pourcentage
HA thé vert 20,00%
HA matricaire 20,00%
glycérine 3,00%
eau 26,50%
Total 69,50%
   
Actifs et conservateurs pourcentage
urée 2,00%
gomme acacia 1,90%
panthenol 2,00%
extrait calendula 0,50%
extrait grenade 0,50%
extrait reglisse 0,50%
extrait echium 0,50%
HE romarin, bois de rose  
naticide 0,60%
vit E  
Total 8,50%
   
Total général 100,00%

Ajouts perso

  • Extrait CO2 echium (vipérine) : régénérant cutané puissant
  • Extrait de kigelia : active la micro-circulation, tenseur, repulpant et anti-âge.

Les proportions du tableau ne sont plus tout à fait exactes car j'ai rajouté 1% d'extrait de kigelia à la fin (une inspiration de dernière minute !)

Je n'ai pas indiqué la quantité d'huiles essentielles, j'en ai mis peu, de mémoire, car il parait que l'originale avait une odeur herbacée beaucoup trop forte.

Appliquer en couche épaisse une (peaux mixtes) à deux voire trois fois par semaine pour les peaux sèches, très sèches, matures ou atones.

Les effets sur ma peau de quasi-quinqua  (très sèche, atone, très réactive à certains ingrédients, aux changements climatiques et aux contrariétés, mais sans rides) : couche épaisse de crème y compris sur le contour des yeux (sacrifice pour la science !) Un léger picotement apparaît à l'application uniquement au niveau du front (rien ailleurs) dû à l'activation de la circulation par la kigelia. Cet effet (sans effet flush) disparaît rapidement et la crème est bien vite absorbée par ma peau.

Au matin, la peau est toute rebondie, douce et surtout le dessous des yeux est bien repulpé.

Excellent masque, voire bonne crème de nuit en couche plus fine (avec ou sans massage) pour l'hiver, voire carrément en crème de jour par grand froid (ça n'est pas bien de saison, je sais !)

J'ai confié également deux autres pots à deux copines déjà habituées à mes crèmes.

Les retours de la testeuse qui a pu comparer avec la version originale (qu'elle n'avait pas appréciée)

  • l'odeur est divine
  • la texture est beaucoup plus épaisse et tient plus du baume alors que l'Erborian est très fluide, liquide et laiteuse.
  • Aucun picotement à l'application (contrairement à moi mais la kigelia me fait toujours cet effet-là)
  • Elle a un peu de mal à pénétrer et nécessite donc un massage intense.
  • Concernant les effets le lendemain, tout comme l'Erborian, pas de différence notable quant à l'aspect repulpé et peau de bébé.
  • Hydratation était là et bien là et c'est ce qui a plu.

Et là, Labaroline se roule de bonheur par terre ! Pari (presque) tenu, mise à part la texture (Un "masque" liquide... Non mais ---- quoi ?!)

Edit du 19/06 : Les extraits végétaux.

  • Les extraits d'echium, de grenade et de calendula sont des extraits au CO2. Aromantic pour calendula et echium, Aromazone pour grenade ; 
  • L'extrait de kigelia est sur base alcoolique, de chez Aromazone
  • l'extrait de réglisse est un extrait glycériné... eh bien je ne sais plus d'où je le sors (et j'ai fini et jeté le flacon...) J'ai vu qu'ils l'ont sur le site Makingcosmetics mais j'avais acheté le mien sur un site Français.

Soin exfoliant à la lavande et aux perles de carnauba

Soins du visage

Par atelierdemichele

            Une grande copine pas vue depuis longtemps vient passer la journée chez moi. Que lui offrir?

Quelques savons et un peu de gommage à la lavande pusiqu'elle adore les huiles essentielles et les soins biologiques. Elle n'a pas de réticence à utiliser de temps en temps quelques soins conventionnels surtout pour les gommages qu'elle aime très rinçables.

          DSC05564

 

            Je reprends mon olivem 1000

- avec du cétyl palmitate pour stabiliser à la chaleur et de l'alcool cétéarylique pour augmenter un peu plus la viscosité sans alourdir.
J'y ai rajouté un soupçon de céralan qui permet de durcir un peu plus la surface sans avoir l'aspect trop filmogène d'une autre cire.

- avec le minimum d'émulsifiant synthétique (simulgel) pour assurer un toucher fin et augmenter la rinçabilité

 

           Les huiles végétales pour peau mature doivent apporter de l'émollience douce et le confort indispensable aux soins exfoliants : Huile de jojoba fine pour adoucir,  squalane pour réparer, coco fractionné pour alléger, de la biodine actif nourrissant et restructurant.

Les particules exfoliantes (perles de carnauba) sont assez rudes et me semblent ne pas devoir être incorporées en trop grande quantité. J'en mets 5% sachant que si ce taux est trop dur pour le visage, elle pourra l'utiliser sur le corps moins fragile.

 

    

Formule du gommage à la lavande et aux perles de carnauba

- Phase aqueuse
42 eau de source
20 HA de lavande bio (Bilby and Co.)
10 gel d'aloé véra à 2% d'amigel
3 glycérine
1 allantoïne végétale

- Phase huileuse
2 olivem 1000
3 alcool cétéarylique
1 cétyl palmitate
0.5 céralan
0.8 simulgel
1 biodine
2 huile de coco fractionné
2 squalane d'olive
5 huile de jojoba

- Troisième phase
5 perles de carnauba
0.8 vitamine E
0.6 ecogard
0.3 HE de lavande altitude bio (Florame)

Données en grammes ou %
pH et eau perdue au chauffage à rectifier

 

 

DSC05563

 

            Une formule sans trop de chichis mais un petit travail sur le complexe émulsifiant.

La texture est un peu trop bulleuse à mon goût comme souvent quand j'utilise le mixer trop longuement mais cela ne devrait pas interférer avec le plaisir du gommage.

Si l'on ne désire pas utiliser d'émulsifiant synthétique, l'on peut ajouter en 3è phase un peu de savon liquide naturel en mélangeant avec précaution pour ne pas trop faire mousser. La rinçabilité sera bien meilleure.

Des formules générales

. 0.8% simulgel ou sodium acrylate plus, 2% olivem 1000, 1% cétyl palmitate, 3% alcool cétéarylique, 0.5% céralan /2.5% Olivem 1000, 3% alcool cétéarylique, 0.5% céralan, 3-5% savon liquide/ 3 % olivem 1000, 3% alcool cétylique, 3-5% savon liquide / 2.5% olivem 1000, 3% alcool cétylique, 0.5 céralan, 3-5% savon liquide ...
. 9% HV et 1% beurre végétal
. 5% particules exfoliantes
. Eau, conservateur, glycérine ou extrait hydroglycériné, actifs, 0.2 gomme xanthane ou amigel, HE pour 100%

 

            Voilà ça peut sembler complexe mais c'est simple et fun de faire de la gymnastique avec nos ingrédients.

On dirait quand même que je suis restée scotchée dans l'année des masques ^_^

 

           L'inspiration en matière de savonnerie est très difficile à décrire et prévoir. J'en parlais déjà il y a quelques années dans un message à  propos d'un savon "Art moderne".

Cette fois c'est une inspiration rose et blanche venue d'un livre offert par Venezia. "Wagashi, petite encyclopédie de gâteaux et friandises traditionnels japonais" par Minori Kai,  Editions de Tokyo.

DSC05683

 

         Les wagashi sont très inspirants pour ceux qui savonnent.

Leurs couleurs pastels ou naturelles, leurs formes, les associations de motifs et incrustations, tout me "parle" en tant que savonnière alors que je ne les trouve pas du tout gourmands ^_^

Le premier livre qui m'a tapé dans l'imaginaire était également une encyclopédie très abondamment illustrée autour des wagashi "Wagashi par Mutsuo Takahashi" offert à quelques savonnières.

J'aime beaucoup les feuilleter et rêver aux différentes façons de les transformer en savons. Il ne manque que quelques moules, tampons et ... la patience qu'il faut pour couler des tas de pâtes différentes.

wagashi : images, vidéos, vidéos, vidéos

 

          L'inspiration rose et blanche est un savon fait de graisse d'autruche que je trouve si formidable! Elle peut être remplacée par une autre graisse de volailles comme le gras de canard ou d'oie.

Je l'ai mélangée à de l'huile de soja pour rester dans le mood japonais.

 

DSC05682

DSC05679

 

             L'huile de soja est riche en acides gras insaturés essentiellement omégas 6 pour lesquels vous connaissez ma faiblesse dans les savons. En version bio, elle est jaune foncé et sa couleur persiste très bien après saponification.

J'en aime la douceur et la dureté dans les savons de beauté pour le visage sans gras solides.

Pour pouvoir en garder les propriétés sans la couleur, je choisis la version raffinée et je saponifie beaucoup d'huiles claires.

 

         Les graines de moutarde n'ont pas d'effet exfoliant car j'en ai mis très peu.
Elles servent à rythmer la surface du savon et lui donner de la personnalité.

 

Formule du savon Wagashi

30% huile de coco
30 % huile de soja raffiné
10% huile d'autruche
10% huile de ricin
10% beurre de karité
10% beurre de cacao

 

Eau et soude pour un surgras de 7%

Dans la solution de soude: Lactate de sodium et soie tussah
Dans les huiles chaudes : 5 capsules de vitamine E

A la trace fine : Huiles essentielles de cyprès (20ml) et géranium (10ml), 1/2 cuillère à café de graines de moutarde noire
Argile rose (1 cuillère à café bien mixée dans le minimum d'eau)
Dioxyde de titane (1 cuillère à café lissée dans le minimum d'huile de ricin)

Pour 1200g d'huiles saponifiées

 

 

A la trace fine, je parfume et sépare ma pâte en trois (2/5 neutre, 2/5 colorée à l'argile rose et 1/5 blanchie au dioxyde de titane)
Je rajoute les graines de moutarde dans la pâte neutre.
Je coule alternativement dans un moule rectangulaire les différentes couleurs en partant du plus haut possible et de gauche à droite.

Démoulage aisé au bout de 24 heures et séchage le plus longtemps possible.

DSC05680

DSC05678

 

Pourquoi allonger le temps de séchage des savons au delà de 4 semaines

Ce savon a été fabriqué le 13 avril 2013 et je pense le laisser encore en séchage. La seule limite étant le rancissement possible.

Dans cette formule, j'imaginais la mousse plus lustrée qu'elle n'est. La présence de 10% beurre de cacao, 10% de karité et 30% d'huile de coco ne suffisent pas à la rendre ronde et épaisse comme celle des savons avec huile de palme. Ils moussent bien mais bulleux.

Le fait de couler à la trace fine, la formule, l'absence de phase de gel... sont autant de facteurs qui mériteraient une plus longue cure. Ceux qui ont la chance de pouvoir utiliser des savons vieux de 6 mois à 1 an connaissent la différence.

 

         Ils sont beaux et collent parfaitement à l'idée de savons wagashi que je désirais faire mais peut mieux faire pour la mousse.

Le parfum cyprès géranium me plait bien et a été imaginé en rose (géranium) et vert (cyprès). J'aurais bien mis de l'hinoki à la place du cyprès!

 

 

 

La robe des huiles essentielles

Trucs et astuces

Par atelierdemichele

          Les huiles essentielles ont une couleur   et une tonalité visuelle qui méritent que l'on s'y attarde un peu. Leur robe peut changer au cours du vieillissement ou rester stable dans le temps.

Je regrette de n'avoir pas passé mon C.A.P. de photographe qui permettrait de vous en montrer la richesse visuelle.

 

DSC05673

DSC05674

     Pourquoi se poser la question de la robe portée par nos huiles essentielles?

 

1 - pour la joie et la surprise d'une HE de géranium malgache verte

DSC05666

 

 

2 - pour l'orangé vif d'une huile essentielle d'orange douce qui va teinter mon savon blanc de blanc.

L'HE d'orange douce fraîchement pressée est orangée (à gauche), sa couleur va pâlir lentement au fil du temps signant ainsi une essence un peu ancienne (à droite, flacon ouvert depuis 2/3 ans).

 

DSC05677

 

 

3 - pour l'alliance du rouge vineux de l'huile de millepertuis avec le rouge de la gaulthérie dans mon baume du tigre

 

DSC05669

 

 

4 - pour la transparence de l'HE de menthe verte moins soutenue que le vert pâle de l'HE de menthe poivrée

 

DSC05667

 

 

5 - pour le brun du patchouli tout à fait en accord avec son côté terreux et enracinant

 

DSC05668

 

Il y a aussi le bleu sombre de la matricaire dont je vous épargne la photo prise vers 18H30 au moment où j'ai eu l'idée de ce message.

DSC05676

Edit : photo de la camomille matricaire à la lumière

...

                  Bref pour le plaisir des yeux quand on manque de couleurs pendant l'hiver et que le soleil a du mal à nous aimer.

Les huiles essentielles étant conditionnées en flacons bruns, on a rarement l'opportunité de contempler leur couleur. Dommage non?
Et vous, quelle robe aimez vous chez l'HE?

Ne me dites pas que vous la préférez en pantalon ^_^