Savon de beauté bio au lait de jument

Savonnerie

Par atelierdemichele

              Voici une recette de savon au lait de jument et à la citrouille.
Cendrillon s'est trouvée métamorphosée dans une jolie histoire de citrouille, il me semble.
Je vous propose aujourd'hui de nous transformer en princesses grâce à un savon de visage où intervient aussi la citrouille.

 

           Les savons destinés au corps sont des savons tout court, ceux pour le visage sont des savons de beauté ^_^

Ce savon n'est pas très détergent puisqu'il n'est formulé qu'avec des huiles insaturées sans aucun gras choisi pour durcir (karité, palme, cacao...) ou pour favoriser la mousse (coco, babassu...).
J'aime à présent de temps en temps faire mousser la peau du visage surtout en été.

 

Ma formule fétiche de savon-visage est  celle-ci :

- 50% olive
- 30% son de riz
- 20% soja

 

Savon de visage courgeDeux fleurs pour le visage

 

        J'avais couplé deux huiles dans un savon de beauté japonaise à la lie de saké, le lali.

La formule contenait de l'huile de son de riz que je trouve magnifique à saponifier car c'est l'une des rares huiles liquides qui favorise la mousse, trace rapidement et passe souvent par la phase de gel.

Elle contient environ 18% d'acide palmitique qui est intéressante en saponification.
Un must pour fabriquer des savons un peu luxueux et gratifiants tout comme l'huile de camélia.
Elle me semble indispensable des savons pour le visage.

 

         Il y avait aussi de  l'huile de soja dans le savon Lali pour le visage car elle est durcissante au séchage.
Elle donne des savons durables à la mousse très fine.

Si vous la choisissez en version biologique, sa magnifique couleur jaune d'or vous séduira c'est certain, surtout si vous prenez soin de la saponifier avec d'autres huiles jaunes (colza bio, germes de blé, aguaje...).
Son profil d'acides gras est assez proche de celui de l'huile de pépins de courge.

 

       Les huiles de soja et de courge comme l'huile de son de riz et d'autres contiennent pas mal d'acide palmitique qui durcit les savons et stabilise la mousse.
Ce sont donc de bonnes huiles à introduire dans les formules de savons sans huile de palme.

 

  SOJA COURGE
Omégas 9 24 14 à 44
Omégas 6  53 44 à 61
Omégas 3 7 5 à 15
Ac. Palm. 11 6 à 13
Ac. Stéar. 4 5 à 8 

Sources wikipedia

 

             L'huile de pépins de courge  (Curcubita pepo Cucurbitaceae) riche en zinc, bonne pour la prostate des messieurs d'un certain âge est aussi réputée comme huile raffermissante.
Le point sur l'huile de pépins de courge chez Eauderose dans un baume.

J'avais proposé un soin tenseur pour la grossesse avec cette huile que j'apprécie dans les crèmes raffermissantes corporelles ou pour les femmes enceintes.
Cette huile bio a une couleur brun-rougeâtre curieuse et j'avais un peu de crainte en la mélangeant avec une huile jaune.

         

Formule du savon de beauté bio Lait-citrouille

- 50% Huile d'olive bio
- 30% Huile de son de riz bio
- 20% Huile de pépins de courge bio

Soude et lait de jument bio pour un surgras de 6%
Miel d'acacia bio (1 cuillère à café pour 150g d'huiles) à la trace

Savon de visage à la couche mousse Mousse fine après 15 jours de séchage

 

              La trace est apparue assez rapidement grâce au mixer électrique, avec ce poids d'huiles j'ai obtenu 2 savons et un fond de moule pour les tests.

Le miel d'acacia est mis pour la douceur. Très riche en fructose, il apporte un effet hydratant et légèrement antiseptique que j'espère garder après saponification ^_^

Le lait de jument intervient dans la préciosité. Il peut évidemment être remplacé par du lait d'ânesse aux propriétés similaires mais je n'en avais plus au moment de fabriquer ces savons.

Autre savon au lait de jument

 

              Ils ne sont pas parfumés et sont laissés plusieurs semaines à sécher avant l'utilisation.
Ils sont durs au bout de quelques jours.
Deux savons de 120g chacun durent presque une année s'ils sont réservés au visage.

La mousse est notable dès la seconde semaine de séchage, le savon développe un parfum indéfinissable très discret et il nettoie très bien la peau huilée auparavant pour émulsionner le maquillage.
Un second passage permet une mousse plus abondante encore sans déterger la peau.

Et j'adore la couleur caramel adoucie par le lait!

 


Remplacer l'huile de palme dans les savons

Faire son savon maison : bien débuter

Par atelierdemichele

              Question importante, récurrente et incontournable dès lors que l'on veut faire des savons et que l'on se renseigne sur son impact écologique.

Selon sa sensibilité, on préfère l'éviter.

On fait alors des savons qui se tiennent, moussent et lavent tout comme leurs congénères formulés avec de l'huile de palme.

 

           Alors pourquoi cette huile me semble apporter un plus dans mes savons?

Pourquoi je ne cherche pas à tous prix à l'éviter?

Et si je veux l'éviter pour une raison ou une autre, par quoi la remplacer valablement?

Je ne reviendrai pas sur les raisons abominables qui ont mené à cet état désastreux et à la mauvaise réputation de l'huile de palme dans le monde (et même dans les pays où on la consomme traditionnellement!).

Internet est plein de liens sérieux sur le sujet.

L'avis de Rita Stiens

 

huile_de_palme-62e7d

Source image

 

           L'huile de palme contient selon la provenance, près de 44% d'acide palmitique, un acide gras saturé contenant 16 atomes de carbone.

On en trouve aussi dans d'autres graisses végétales mais aussi dans les graisses animales, la viande, le lait et par conséquent dans le beurre et les fromages ...

 

          Mais si aujourd'hui l'on peut avoir honte d'avouer publiquement que l'on aime la viande, le beurre, l'huile de palme et les fromages ^_^  l'acide palmitique nous est indispensable car il est à l'origine de tout le métabolisme des lipides et de la fabrication par notre organisme des acides gras de plus longue chaîne réputés bons pour notre santé.

Si vous en mangez, vous ne mourez pas plus qu'en consommant de la viande, de l'huile d'olive, du beurre ou du fromage; il faut juste veiller à la choisir brute, éthique autant que faire se peut, riche de ses bêta carotènes et surtout NON HYDROGENEE.

Et la consommer avec la modération qu'il faut si vous êtes très carnivores.

 

           L'introduction de l'huile de palme dans trop, beaucoup trop d'aliments est juste aberrante pour la santé dans les pays occidentaux où des alternatives ont toujours existé pour l'acide palmitique mais elle ne l'est pas sur le plan économique pour certains grands groupes, c'est sûr.

Alors ouvrons l'oeil et revenons à nos savons.

 

         Pour mémoire, ce sont les acides gras qui donnent  les caractéristiques du savon une fois qu'ils sont saponifiés.

 

- Les acides gras saturés de 12 carbones comme l'acide laurique (huiles de coco, de babassu, de palmiste, de murumuru, de tucuma...) sont une fois saponifiés, des détergents durs qui moussent en grosses bulles légères.

Laurique

=

Bulles légères et détergentes peu durables

 

- Les acides gras saturés de 16 ou 18 carbones comme l'acide palmitique ou l'acide stéarique (huile de palme, saindoux, karité, cacao...) donnent à la saponification de la dureté et stabilisent la mousse en la rendant très crémeuse et durable.

 

Laurique + stéarique ou palmitique

=

Bulles crémeuses durables et  détergentes

 

- Les acides gras insaturés de plus de 18 carbones comme les acides oléique, linoléique ou linolénique (huiles d'olive, tournesol, chanvre, ricin...) donnent une fois saponifiés de la douceur au savon.

 

Laurique + Stéarique ou palmitique + Insaturés

bulles crémeuses et durables et douces

=

Super savon!

 

          Comme les huiles végétales et animales sont complexes, elles sont souvent un mélange entre ces divers acides gras en proportions variables avec plein d'autres acides gras plus rares ou spécifiques.

Nos savons sont donc souvent un mélange de ces divers acides gras saponifiés.

 

        

           Il me semble que l'acide palmitique (plutôt que l'huile de palme donc) est un incontournable dans les savons pour

 

- améliorer la dureté à terme

Mais l'acide stéarique le fait aussi jusqu'à rendre le savon cassant quand il y en a trop. Les gras animaux font ça aussi et même encore mieux que les gras végétaux durs.

 

- rendre la mousse crémeuse et onctueuse

Mais l'acide stéarique et le ricinoléique aussi font ça bien

 

- améliorer la rinçabilité

Et c'est là que le bât blesse pour moi car j'aime que la mousse démarre au quart de tour, que le savon glisse immédiatement sur la peau.

Jaime voir couler une eau savonneuse non laiteuse.
Elle me donne le sentiment que toutes les bonnes huiles surgraissantes s'écoulent dans les égouts, ce qui est très subjectif évidemment.

 

              Formuler sans huile de palme demande à mon avis de ne pas seulement se focaliser sur la présence de corps gras durs mais aussi sur la richesse en acide palmitique des huiles végétales liquides si l'on veut éviter les gras animaux.

On utilise donc les deux solutions et on compare!

 

palmier-a-huile-arbre_lightbox

Source image

 

Solution n°1 : Corps gras solides riches en acide palmitique

 

- Beurres de cacao, mowrah ou illipé , saindoux, huile d'autruche, suif de boeuf, graisse de canard (env 25%)

- Autres beurres végétaux stéariques et/ou palmitiques (kokum 18%, buriti 16%, mangue 15%, sal 13%, cupuaçu 7% ...)

- Beurre de karité ou kpangnan (3/5%)

  (sources Aroma-zone et wikipedia).

           

            Par expérience personnelle, je me vautre dans le karité mais je n'ai pas la formulation heureuse en saponifiant du karité en grande proportion.

Tout simplement parce que  j'apprécie le toucher et la mousse des savons aux corps gras riches en acide palmitique.

Le beurre de karité n'en contient que très peu (3-5%), il est plutôt riche en acide stéarique (40%) un peu "sec" pour moi quand il est saponifié en grande quantité dès 30/40% des huiles).

Le savon noir africain saponifié à la potasse ne me fait pas le même effet.

Sa grande richesse en insaponifiables apporte beaucoup bien entendu et la nature fait bien les choses en l'occurance mais bon, je n'aime plus trop de karité dans mes savons durs.

La meilleure association est pour moi : 40 à 45% olive, 30% coco, 10% palme, 5 ou 10% karité, 5% ricin, 5% cacao.

 

           Si vous connaissez la richesse et le lustre des savons contenant beaucoup de beurre de cacao, vous comprendrez la différence d'avec ceux au karité car le beurre de cacao est riche en acide palmitique (à peu près autant que d'acide stéarique, environ 20-25%).

Mais point trop n'en faut et la meilleure association a été à mon goût : 30 ou 32% olive, 31% coco, 15% cacao, 15% palme, 7 ou 9% jojoba .

 

           Pour ne choisir que les corps gras les plus accessibles, la simple formule suivante vous permettra de faire la différence : 31% coco, 27% palme, cacao ou karité, 42% olive.

Celui à l'huile de palme pour moi est parfait, celui au cacao  a une dureté sublime et celui au karité est un savon que je qualifierais d'ordinaire même si 27% de karité dans un savon est du luxe en soi!

Tout étant relatif par ailleurs, ces goûts n'engagent que moi.

 

               Je ne retiens pas ici l'adjonction de cire d'abeille ou d'acide stéarique qui me semblent être uniquement durcisseurs et ne se rapprochent pas de l'acide palmitique saponifié.

 

Solution n° 2 : Huiles liquides riches en acide palmitique  (plus de 10%)

 

- Huile de coton (23%)

- Huile de baobab (22%)

- Huile d'avocat (21%)

- Huile de son de riz, de yangu (18%)

- Huiles d'olive, de neem (16%)

- Huiles de noix du Brésil, de germes de blé, de papaye (14%)

- Huiles d'argan, de bourrache française, de calophile, de figuier de Barbarie, de nigelle (12%)

- Huiles de soja, de pépins de courge, de fruit de la passion, de melon  (10-11%)

- Huile d'arachide (7-16%)

- Huiles aux taux honorables (entre 5 et 10%) : camelia, noix, colza, macadamia, pépins de raisin, sapote, sésame

(sources Aroma-zone et wikipedia).

 

    En lisant la liste des huiles, on comprend pourquoi la simple huile d'olive est superbe une fois saponifiée.

Elle contient environ 16% d'acide palmitique ce qui est très honorable. A ne donc pas négliger dans une bonne formule sans huile de palme!

 

rhubarbe sans palme80% coco,  20% autruche, très surgraissé,  poudre de rhubarbe

 

            Quelques formules pour décliner tout cela comme on le désire:

 

Non vegan 

 

34% olive, 31% coco, 15% gras animaux (saindoux, blanc de boeuf, graisse de canard, autruche, oie...), 10% cacao, 5% karité, 5% ricin

34% olive ou autres huiles palmitiques, 10% gras animaux, 15% graisses végétales palmitiques (cacao, mangue), 10% huiles omégas 6 et 3 qui moussera peu

25% huile d'olive (ou colza pour une trace lente), 25% huile d'avocat, 25% coco, 25% graisse de canard

 

Vegan 

 

30% coco, 70% autre huile (biwil)

50% olive, 25% coco, 20% karité, 5% ricin (peut-être le plus formidable des sans palme!)

42% olive, 31% coco, 27% karité ou beurre de cacao

45% huile d'olive, 25% coco, 10% beurre de cacao, 10% beurre de karité, 10% huile de colza

34% huiles riches en palmitique (coton, olive, avocat...),  31% coco, 10% cacao, 10% karité, 10% autres huiles oméga 3 et  6 (tournesol, colza, chanvre, sésame...), 5% ricin

45% coton, 30% coco, 20% cacao, 5% colza

 

Idées de savons sans palme sur Potions et chaudron

Réflexions intenses chez Soapsession (Kafée)

Excellent message de Lalla qui a élaboré et expérimenté autour du remplacement de l'huile de palme dans les savons

 

         Quelle est votre recette favorite de savon sans palme?

 

Un air de miel

Savonnerie

Par cshabou

mais il n’en contient pas.

6726768567274073

Coupé en tranche fine

Mon savon du mois de juin est en général celui des restes, avant la chaleur, l’absence des vacances.

Le plus long est de vider les placards, de regarder les dates des huiles et des macérâts  qui ne sont pas au frais. Ensuite combiner dureté et propriétés et faire jaillir l’idée du petit plus.

Du lait d’ânesse belge, pour ses vertus et le plaisir que j’ai à l’utiliser. Il  m’en reste deux cubes au congélateur, plus du lait de brebis du printemps, plus difficile encore à obtenir car ici, d’abord on nourrit les agneaux, ensuite on fait du caillé, puis du bon fromage …
Un ami m’en a obtenu dans la montagne, merci Pinpo.
AD48938

Les macérats :

- Osmanthus sur colza, blindé de vitamine E.
- Centella Asiatica sur pépins de raisin.
- Camomille sur olive (d’Espagne)
- Millepertuis sur olive
- Lavandin sur olive

Les autres corps gras :

- Coco, rapportée à dos d’homme (de femme surtout) d’un pays lointain coco 1-4_GF


- Karité du Bénin, Cacao d’Afrique, palme d’Amérique du sud (n'en a pas, de palme, mais ça aurait pu)
- 10 g de Macadamia (d’?)
- Argan du Maroc

Un savon un peu mou, j’ajoute de la cire d’abeille et un peu d’acide stéarique, du Canada.

Finalement, j’aurais du l’appeler l’International, il faut un monde pour faire un savon.

un air de miel 2

La formule :

- 18 g d’Argan
- 166 g de Colza
- 10 g de Macadamia
- 222 g de Pépins de raisin
- 100 de Beure de Cacao
- 650 g d’huile de Coco
- 260 g de Beurre de Karité
- 254 g d’Olive

- 45,5 g d’acide stéarique
- 5 g de cire d’abeille
- 348 g de lait de Brebis et de lait d’ânesse en glaçons
- eau et soude à calculer pour un surgras à 10%
-Vitamine E

Trois “moutons” sans parfum, le reste avec fragrance

Il est passé par une phase gel terrible mais belle, il est voluptueusement doux, avec peu de bulles laiteuses.

P1010592

CCI17082011_00000 

Laissez l’été, laitc’estl’été

Soins du corps

Par cshabou

Lait corporel très hydratant et légèrement protecteur, inspiré du lait de cade de Yulaan, après suggestions de Michèle.

- “maman, je n’ai plus de lait pour le corps”

- “lequel ?”

- “celui qui sent le caramel” ^_^

Mon premier essai avec la cire n°3 d’AZ, qui contribue ici au confort. (1er juin 2011)

Nous l'utilisons depuis : peau hydratée, sensation de confort et la persistance d'une odeur gourmande.

Sans titre 10En pourcentages :

Phase H :

  • 5 beurre de Karité
  • 5 IPP
  • 5 coco fract
  • 3 golden Jojoba
  • 1 substitut de lanoline
  • 3 pépins de raisin macéré avec vigne rouge
  • 3 cire n° 3
  • 1 ester de sucre
  • 0,5 cétyl palmitate
  • 0,5 sorbitan olivate
  • 1 alcool cétéarylique
  • 0,3 Anti ox

 

Phase O :

  • 2 glycérine
  • 0,75 Géogard ultra
  • 0,2 gomme cellulose
  • 0,1 xanthane
  • inuline
  • eau (compléter jusqu'à 100%)

 

Phase actifs :

  • 4 pseudo collagène
  • 2 gel d’aloé véra
  • 5 ha lavande
  • 5 gttes Co2 Vanille
  • 5 gouttes Co2 Argousier
  • 5 gouttes Provitamines A
  • 10 gttes mélange fragrances 1/3-2/3 yuzu (merci Loulou) - coconut lime



div48
 

 

(je m'aperçois avec surprise que ce message est le 500e !)

Savon des Terres

Savonnerie

Par atelierdemichele

           Un savon aux argiles, aux graines et céréales alimentaires qui m'évoquent la terre, les terres, nos terres.

Je l'ai voulu en multi-couches parce que les savons qui en comportent me semblent toujours très beaux.

 

DSC04066


        La formule doit tracer et durcir assez vite pour me permettre de couler les différentes couches les unes après les autres sans temps d'attente autre que celui de la fabrication d'un mini-lot.

J'ai  choisi un mélange d'huiles simples, raffinées et claires pour ne pas interférer avec les argiles colorées.

Pour que les couches ne soient pas trop uniformes, je n'ai pas coulé exactement la même quantité de pâte (100g, 150g ou 200g).

Quelques moules individuels ont été placés à proximité pour y verser toute pâte excédentaire permettant d'obtenir des savons originaux aux différentes couleurs.

 

 DSC04072

       

                  Formule du "Savon des Terres"

- 30% Coco bio
- 30% Palme bio
- 20% Olive Espagne
- 20% Arachide raffinée

Soude et eau pour un surgras de 5%
Huiles essentielles (en parts : 16 orange 5F, 7 patchouli, 6 ylang ylang Mada, 1 tea tree)

Argiles et aliments de la terre

 

         DSC04079

J'ai utilisé un moule en plexi rectangulaire fin qui permet de connaître le volume de pâte versé et de visualiser les bandes au fur et à mesure.

Avec cette formule j'ai pu démouler au bout de 48h sans problème. J'ai encore attendu 24h avant de découper le savon car la couche noire gorgée d'argile était encore un peu molle.

 

Couche n°1   1è couche

Argile roumaine et une pincée d'argile verte

Saupoudrée d'un peu d'argile roumaine

La couleur finale du savon obtenu est greige. Un mélange subtil de gris et de beige très courant en décoration et qui était parait-il  à la mode en 2010.

 

 

Couche n°2 2è couche

Argile rose en petite quantité

Son de riz pour gommages offert par Chloé

 

 



Couche n°3 3è couche marbrée 

Poudre d'azuki offerte par Chloé

Argile noire saupoudrée sur le dessus et  délicatement "étalée" avec le manche d'une cuillère

 

 

 

Couche n°4 4è couche

Pâte neutre

Fibres de bambou  qui foncent malheureusement trop peu dans la masse et ne se voient quasiment pas.

 

 

Pour rythmer un peu les rayures, j'ai saupoudré cette couche de rhassoul en mini paquets irréguliers.

4è couche marbrée

 

 

Couche n°5 5è couche

Rhassoul et argile rouge

Argile blanche tamisée sur le dessus. Elle ne se voit malheureusement pas au séchage.

Finalement cette couche est assez peu différente de la 3è à la poudre d'azuki. Je craignais que le rhassoul ne se rapproche trop de la couche à l'argile roumaine et j'ai certainement mis trop d'argile rouge.

Il faudrait peut-être corser le rhassoul avec de l'argile verte ou le laisser tel quel.

  

 

Couche n°6 6è couche

Argile noire

Poudre de thé vert matcha

Graines de pavot mixées dans la pâte

 

 

Au final le moule rempli en 1h30 environ ressemble à ceci :

DSC04049

 

La poudre d'azuki donne  un très joli rose brique et est vendu au Japon pour les gommages. On trouve à présent des graines d'azuki dans tous les magasins bio et c'est très bon.

Nin-8 qui a tout testé en savonnerie en avait introduit dans son biwil n°4.

 

Les exfoliants ne se sentent pas. Je n'en ai pas mis en grande quantité mais j'aurais aimé un peu d'exfoliation tout de même.

J'avais choisi :

. des fibres de bambou,
. des graines de pavot bio mixées 
. du son de riz traditionnellement utilisé au Japon pour les gommages corporels et faciaux.

 

           Voici un kaléidoscope de ces savons dans lesquels je trouve qu'il manque un peu de vert. Mais je les aime bien finalement et ils ont plu à beaucoup de personnes.

Les photos ne leur rendent pas hommage.

J'ai oublié de passer le C.A.P. photo, ce sera pour une autre vie je crois.

 

DSC04085 DSC04086 DSC04083
DSC04066 DSC04073 DSC04081


Bouton D'or, ma crème d'été si simple

Soins du visage

Par mlkline

DSC05082                            

Après Marguerite qui coupe les roses, laissez- moi vous entraîner dans les prairies de nos émois enfantins, de nos batifolages légers et ludiques, de nos cabrioles innocentes

Laissez- moi emprunter la lumineuse couleur, la facilité bonne fille de Bouton d’or

Laissez- moi, son langage fleuri qui nous promet charme, ravissement et beauté solaire

Bouton d’or,, toutes les filles « aiment le beurre » et si le souvenir de ton cercle lumineux éclairant nos mentons peut à lui seul nous rendre belles et rieuses et effrontées

Alors, je n’hésite plus à  me chauffer à ton aura, ta poésie et de jaune et d’or, je me pare

Tout simplement

 

Formule de la bouton d’or

Phase aqueuse 76%

50 eau de source

10 ha de mélisse

6 ha de helichryse

5 ha de carotte

2 glycérine pure

1,2 Gomme Amigel

1 Urée

0,8 Végétaliftt

 

Phase huileuse 15,7%

4 hv d’Abyssinie

4 hv de son de riz

2,8 Co- émulsifiant VE

2 hv d’abricot

1,2 CG90

1 hv de aloe sur colza

0,7 beurre d’amandons de prunes

 

Last phase 8,3%

3 hv de Buriti

1 macérat de lotus

1 fucogel

1 Tulipe de feu

0,8 conservateur

0,5 touche de douceur

0,5 co2 argousier

0,3 synergie he (pamplemousse, sauge, ylang) respect des possibles "photosensibilisation" diluée dans hv de Moringa

0,2 aloex40

 

Quid de Bouton d’or dans cette formule ?

La belle s’est faite la malle, elle a pris la clé des champs et je cours la rejoindre

J’ai hâte de gambader et humer et vibrer et me faire la malle

Bye les sorcières

Marguerite : Crème contre la couperose

Soins du visage

Par cshabou

marguerite


Sur la plage abandonnée....car le Mistral soufflait à décorner les boeufs, je laisse les grains de sable danser avec le vent et prépare une petite crème pour apaiser la couperose.

Comme la mer, ma crème sera bleutée ; j'ai emporté  :

  • mon huile essentielle de Tanaisie ( Tanacetum annuum), dont j'adore l'odeur qui me fait penser à celle des marguerites.

 

Les-visiteurs-de-la-Tanaisie

tirée du blog du pote agé

 

 
Ses Propriétés sur AZ :

      - Anti-inflammatoire, antiphlogistique, Antihistaminique, Antiprurigineux

et ses indications :

      - inflammations de la peau (dermites irritative et allergiques), démangeaisons (prurit allergique), rougeurs, érythème, couperose, lèpre tuberculoïde (on va oublier la lèpre, hein).

m'ont décidée pour des personnes très différentes : ma tante avec une peau fine et âgée, beaucoup de couperose, ma belle soeur qui souffre depuis toujours de dermite xxxxx, sans beaucoup de remèdes et moi, petite couperose, peau devenue ultra-sensible depuis quelque temps.

sur H&S, le soin "coup de soleil", m'a conforté dans mon envie.

Une huile malgré tout "hormone like", dont il faut bien connaître les contre-indications avant de s'en servir.


  • un mélange d' huiles au final non gras (c'est l'été) et traitant, dont : 

- écume des près, très hydratante et revitalisante. Elle ne s'oxyde pas et aide à protéger les autres huiles. Elle convient à tous types de peau.

- avocat, riche en vitamines, lécithine, magnésium et carotène (c'est l'été, bis). Elle aide à renforcer la membrane autour des cellules.

- argan, convient bien aux peaux fragiles et sensibles.

 

  • Des actifs essentiellement apaisants :

- squalane

- extrait hydroglycériné d'hélichryse

- gel d'aloé vera

- extrait CO2 d'Amarante (recommandé pour les peaux sensibles et sèches, améliore l'élasticité et apaise les peaux irritées à tendance allergique)

- bisabolol (actif de la camomille allemande - Matricaria chamomile - apaise et minimise les irritations)

 

La formule

Phase H 30%

* 6% Emulsifiant n° 3 AZ 
* 5% Hv Ecume des prés bio
* 4% Hv Avocat bio
*3% Hv Son de riz bio
*3% Hv Argan bio
*4% IPP
*2% Beurre de Cupuaçu
*2% Emulsifiant Douceur AZ
*1% Anti Oxydant

Phase O 58%

 *0,4% acide Hyaluraunique
*0,9% Xanthane
*0,9 % Geogard ultra
* 4% Silicium organique
*  Eau du Mont Roucous

Phase Actifs 12%

* 5% Gel aloé vera
*4,7% Extrait HG Hélichryse
*1,5% Squalane
*1% Bisabolol
*0,3% Extrait CO2 d'Amarante
0,5% He Tanaisie

 

P1010599_GF_2


  kaos0060

              Pour les maquillages waterproof, il existe des démaquillants biphasiques huileux conventionnels très efficaces.
Il en existe aussi en naturel.

Je me suis inspirée de l'une d'elles pour faire cette recette facile et efficace sur tous types de maquillages des yeux. J'ai modifié les proportions des ingrédients à ma guise.

            L'INCI : Centaurea Cyanus Water [Centaurea Cyanus Flower Water], Squalane, Aqua [Water], Aloe Barbadensis Extract [Aloe Barbadensis Leaf Extract], Decyl Glucoside, Isopropyl Myristate, Benzyl Alcohol, Sodium Chloride, Glycerin, Caprylic/Capric Triglyceride, Dehydroacetic Acid, Citric Acid, Nelumbium Speciosum Extract [Nelumbium Speciosum Flower Extract], Bixa Orellana Seed Extract, Chamomilla Recutita Extract [Chamomilla Recutita (Matricaria) Flower Extract].

  Traduction : Eau de bleuet, squalane, eau, extrait d'aloé véra, decyl glucoside, isopropyl myristate, alcool benzylique (conservateur consituant de l'Ecogard), sel, glycérine, huile de coco fractionné, acide déhydroacétique (conservateur consituant de l'Ecogard), acide citrique, extrait de fleur de lotus, extrait de graine de rocou, extrait de fleur de camomille matricaire.

 

DSC03990Lotion bi-phasée

 

          J'ai gardé la plupart des ingrédients sauf :

- les extraits de lotus et de rocou (qui doit colorer en orangé)
- l'aloé véra
- le sel viscosant (?)
- l'isopropyl myristate (à remplacer par de l'isopropyl palmitate si vous y tenez)

 

Formule de la lotion démaquillante waterproof pour les yeux

 - 30%  Eau distillée
- 10% HA de bleuet bio
- 10%  HA de camomille matricaire bio
- 4.5%  Glycérine végétale bio
- 0.1%  Acide citrique

 - 2%  Plantacare (décylglucoside)

 - 22%  Squalane d'olive bio
- 20%  Huile de coco fractionnée
- 0.5%  Bisabolol
- 0.4%  Ecogard *
- 0.2%  HE de camomille matricaire bio (3 gttes pour 50g)
- 0.3%  CO2 de camomille matricaire bio (4 gttes pour 50g)

 pH à vérifier malgré l'acide citrique sur la lotion homogénéisée par agitation.

 

 * L'Ecogard est limité à 0.2% au Japon pour les produits du contour de l'oeil. En fabrication maison, je ne ferais pas un dosage si bas car j'utilise des hydrolats et des produits qui sont fragiles. Je précise que je ne fais aucune intolérance à l'alcool benzylique.

 

Mode opératoire

- Dans un bécher désinfecté, introduire l'eau, les hydrolats et la glycérine. Mélanger intimement avec une cuillère magique

- Diluer l'acide citrique dans le mélange

- Ajouter le Plantacare en mélangeant doucement à la spatule en silicone pour éviter de faire mousser

- Ajouter les autres ingrédients les uns après les autres en mélangeant doucement.

 

           La formule tourne autour de la camomille matricaire très apaisante sous forme d'extrait CO2 et d'HE.

Il est possible d'éviter les HE autour de l'oeil pour les personnes qui le craignent mais pour mes yeux les huiles végétales et  l'HE de camomille matricaire ne posent pas de problèmes (elle est anti-allergique, apaisante, anti-inflammatoire...).

Le CO2 et l'HE de matricaire apportent de plus la note colorée qui contraste les deux couches. Leur couleur bleu profond devient verte quand on les mélange avec les huiles végétales souvent jaunes.

La couleur de l'azulène va disparaitre lentement si le démaquillant est conditionné en flacon transparent.

 

             Le bisabolol est un actif intéressant pour les peaux sensibles facilement irritées qu'il apaise. Il possède en outre une légère action anti-infectieuse fort utile pour les yeux dont on craint les infections quand on porte des lentilles par exemple.

           C'est un démaquillant bi-phasé dans lequel l'eau de bleuet réputée pour le contour des yeux a été coupée par de l'eau pour diminuer l'astringence.

J'ai fait le choix d'eau distillée stérile pour limiter autant que possible les germes.

 

DSC03989Lotion mélangée avant usage

 

            Cela donne une lotion très bien tolérée et efficace pour retirer le maquillage.

Les huiles de coco fractionné et squalane sont réputées pour bien enrober les pigments, sont traitantes et si fines que cela ne laisse pas une sensation lourde de gras sur les paupières et les cils.

 

              Le tensioactif décylglucoside (vendu sous plusieurs noms comme Plantacare ou Mousse de sucre) peut être augmenté à 3% si l'on désire une action plus nettoyante.

Je trouve qu'à 2% il est parfait pour un maquillage normal non waterproof. 

 

Mode d'utilisation

J'ai  laissé tomber le démaquillage des yeux à l'arrache avec une simple lingette en micro-fibres humidifiée à l'eau.

L'âge venant, il faut bien respecter la peau fine et délicate du contour de l'oeil mais je tenais à utiliser un produit très doux, moi qui ne mettais rien d'autre que de l'eau.
Évidemment pour être efficace, il fallait parfois frotter comme une malade... Mais Lolitarose a dit : "Non, non!"

J'ai obéï...

 

- Bien agiter le flacon avant chaque utilisation pour homogénéiser les deux phases.

- Appliquer sur une lingette et masser délicatement paupières et cils en mouvements circulaires doux.

- Laisser poser quelques instants la lingette imbibée de démaquillant sur les yeux avant de l'éliminer en cas de maquillage waterproof ou tenace.

Ce démaquillant ne se rince pas forcément mais comme j'aime le splash d'eau final, je rince après avoir nettoyé le reste du visage.

 

       Utilisé avec constance depuis près de 3 mois conjointement à un soin contour des yeux à l'arnica anti-cernes, je suis persuadée que le démaquillage est le début de l'efficacité de tout soin.

La crème des cousines : émulsion rapide à froid

Soins des mains et des ongles

Par atelierdemichele

              Si je vous disais combien j'ai de cousines, vous ne me croiriez pas.

Tous les ans vers le mois de mai, nous tentons de nous réunir toutes (les cousins aussi, les beaux cousins et les belles cousines aussi et leurs enfants aussi), ça fait donc du monde!

Généralement je leur offre des savons en hommage à notre élégante grand-mère commune qui fabriquait des savons.

Vous imaginez donc que ce ne sont que les cousines d'un côté;

De l'autre côté,  j'en ai beaucoup aussi mais un peu moins ... juste un peu moins  ^_^


 cr_me_cousines

  

           En ce joli mois de mai, rien n'a été possible et tout a été reporté mais je me suis laissée distancer, je n'ai pas fabriqué de savons. Pas suffisamment en tous cas.

J'ai donc fait une crème rapide à froid, avec un émulsifiant qui le permet. Une crème à la formule minimaliste pour un effet frais et printanier pour les mains.


J'ai choisi:

- de l'huile de soja bio à la couleur jaune pétant (je ne lâche plus le flacon ^_^),

- un parfum floral discret  fabriqué avec de l'hydrolat de néroli bio et du parfum naturel au jasmin.


             Car nous sommes toutes différentes, toutes plus uniques les unes que les autres et il m'est impossible de faire une multitude de crèmes selon les goûts de chacune.

Et encore, je ne compte pas les petites cousines que certaines ont eu la joyeuse idée de nous mettre au monde ...

Je fabrique donc une texture conventionnelle et une odeur simple.


Remplissage_flacon

 

Formule de la crème des cousines

 

- 45% Eau distillée

- 30% Eau de néroli bio

- 15% Huile de soja bio

- 5% Glycérine végétale bio

- 3.5% Emulsifiant sodium acrylate plus (ou simulgel)

- 0.6% Ecogard

- 0.5% Vitamine E

- 0.4% Parfum naturel jasmin

pH ajusté par de l'acide lactique

 

                  Je mets tout ça dans un gros bécher désinfecté (800g au total!), je mélange à la grande spatule en silicone pour faire l'émulsion en deux temps, trois mouvements.

Je mixe une demi seconde à l'électrique histoire d'assurer le coup puis je coule au fur et à mesure dans un flacon en plastique souple désinfecté et muni d'un embout pour remplir aisément mes mini pots en plastique.

 Cr_me_des_cousines

                   J'ai eu un succès fou!

 

Savon au poivron rouge bio

Savonnerie

Par atelierdemichele

              Vous souvenez-vous de ce baume rigolo fabriqué à pareille époque l'année dernière?
Je me demandais si la couleur tiendrait dans un savon.
Et bien ça tient!

 

DSC04038

 

Je ne vais pas m'éterniser en sempiternels blas-blas.

Il pleut des cordes depuis ce matin sur Paris et dans le Sud aussi, on a besoin de couleurs éclatantes et ensoleillées pour se remonter le moral.

Je donne tout de suite les informations capitales.

 

La formule du "Savon au poivron rouge bio"

 

- 112g d'huile de coco bio (Soapsession chez kafée) : 28%
- 128g d'huile de palme bio (Bilby and Co.) : 32%
- 140g d'huile de colza bio : 35%
- 20g d'huile de soja bio : 5%

 56g de soude caustique en perles (environ 5% de surgras)
125g de jus de poivron rouge bio (environ 31%)

1 beau poivron bio  pour 400g d'huiles à saponifier suffit à donner cette couleur intense;
Ils sont moins gros que leurs congénères conventionnels mais j'ai pris le temps qu'il fallait pour choisir le plus rouge du panier.

 

DSC04035 DSC04032

 

La couleur de la lessive de soude fonce beaucoup mais ce n'est pas un problème.

J'ai utilisé des huiles liquides (colza et soja) de couleur jaune d'or magnifique pour soutenir les bêta carotènes du poivron.

Les huiles bio et pressées à froid de ces deux plantes nous montrent qu'il n'y a plus aucun pigment dans leurs équivalents raffinés incolores.

On trouve de plus en plus d'huile de colza pressée à froid non bio sur les marchés; elles me semblent préférables aux huiles raffinées si l'on ne tient pas au bio.

 

La fabrication du jus de poivrons rouges

 

- Choisir impérativement un poivron produit en agriculture biologique car ce sont des légumes très traités.

- Laver votre poivron avec un bon savon maison fait main sans parfum

J'adore laver mes légumes et fruits avec du savon en pain. J'avais fabriqué il y a des lustres un savon de cuisine exprès pour cela mais je me promets régulièrement d'en refaire sans y penser...

- Couper le poivron en deux, l'épépiner et retirer le plus gros des lanières blanches à l'intérieur

- Détailler le poivron en petits morceaux et mixer fortement avec un filet d'huile d'olive bio.

- Filtrer sur filtre métallique puis sur des compresses stériles en exprimant bien le jus. Le jus peut être allongé d'un peu d'eau pour obtenir la quantité de liquide nécessaire pour dissoudre la soude.

 

DSC04039

 

 

La mousse du savon au poivron rouge 

 

Elle n'est pas rouge!
Elle est relativement épaisse quand on frotte bien le savon et débute par une mousse bulleuse comme sur la photo.

 DSC04054

 

L'odeur du savon au poivron rouge 

 Elle est neutre, très discrète et disparait progressivement au cours du séchage.
J'en suis très surprise car la tomate concentrée laisse son odeur dans le savon même parfumé au patchouli!

 

DSC04035

 

Un petit tour au marché ce week-end?