Composition de parfums d'été (3) : Patchouli

Senteurs et parfums

Par atelierdemichele

 

         Suite des petits parfums pour cet été, le royal patchouli !

Oui j'ose le qualifier de royal

- même si certains ne l'aiment pas,
- même si je sature régulièrement de son odeur quand je l'utilise beaucoup en thérapeutique,
- même s'il est très connoté hippie et pas "hippie chic" malheureusement .

 

           Car le patchouli bien dosé et bien utilisé me semble être  une odeur élégante :

- les agrumes l'aèrent,
- la rose lui donne du chien,
- la vanille le rend gourmand et nourrissant,
- le santal l'ancre définitivement sur la route de l'esprit,
- le géranium le sophistique,
- l'ylang ylang l'érotise à souhait...

Seule l'alliance avec la lavande me semble délicate car cela donne une odeur vulgaire que j'ai du mal à tolérer. Mais vous avez peut-être des idées pour réussir ce duo.

          

DSC03842

 

             Je trouve qu'il va aussi bien aux hommes qu'aux femmes.
Il suffit d'oser faire quelques mélanges en ayant la main légère sur la quantité de patchouli. Il pourrait vous surprendre.

Que vous dire d'autre à part vous donner ma formule et vous laisser me dire comment vous, vous aimez le Sieur Patchouli?

 

Petit parfum d'été : Patchouli

En gouttes

6 bergamote
6 orange douce
4 citron

 8 absolue de rosa centifolia
6 sauge sclarée

 6 patchouli
4 CO2 vanille bourbon
12 teinture de benjoin
2 cèdre de l'Atlas

dans 1 flacon brun de 10 ml complété à l'alcool à 96 ou 90°

NE PAS SE PARFUMER AVANT EXPOSITION SOLAIRE 

 

La sauge sclarée apporte un peu de notes herbacées et camphrées bienvenues pour donner de la complexité au patchouli.
La pointe de camphre me semble indispensable pour couper le côté doucereux du patchouli + vanille + orange + benjoin.
Elle est également une aide fixative pour de nombreux parfums.

La teinture de benjoin ne se sent plus véritablement dans les parfums, elle est bien moins présente que l'absolue pure au bout de la maturation.
Je n'hésite pas à doser la teinture de benjoin de façon quasi exagérée par rapport à la quantité d'HE, cela donne un parfum bien fixé qui ne sent pas le benjoin MAIS je ne modifie pas  l'harmonie avant le mois d'attente.

L'extrait CO2 de vanille, peut se remplacer par une dilution des HE dans un peu de teinture de vanille (5 à 10 gouttes par exemple).

 

Mode opératoire

Mélanger les HE, teintures et alcool dans un flacon en verre brun.
Laisser en contact au moins 1 mois à l'abri de la lumière et de la chaleur. Rectifier éventuellement à ce stade et laisser encore en contact quelques semaines.

A chaque modification, il faudra attendre...
Noter toutes les gouttes ajoutées dans un petit carnet si vous avez l'envie de refaire la même composition.

 Glacer une nuit au congélateur pour que les résidus solides se complexent, filtrer et laisser idéalement encore quelques semaines maturer.
Votre parfum est prêt.

  

Teinture de benjoin

1 part de résine de benjoin en poudre
4 parts d'alcool à 90°

Introduire dans un flacon propre, agiter tous les jours sans ouvrir, filtrer au bout de 15j et compléter à 5 parts avec de l'alcool à 90° si l'on en a perdu à la filtration.
Il est indispensable de nettoyer le goulot avec un tampon alcoolisé après chaque prélèvement pour éviter que le bouchon colle.
Toutes les résines collent un peu en séchant.

 Les généralités sur la fabrication maison d'un parfum ainsi que les formules de teintures se trouvent sur le message sur  parfum vétiver-lavande.

 Je publie un peu vite ces parfums pour cause d'embouteillage ... 


Composition de parfums d'été (2) : Verveine

Senteurs et parfums

Par atelierdemichele

         La suite de la série des petits parfums d'été se fait aujourd'hui autour de l'huile essentielle de  litsée citronnée.
Je voudrais préciser quelles sont ses autres appellations: Verveine exotique, verveine du Yunnan,  litsée cubeba, litsea citrata ....

Un blog que j'ai découvert il y a peu, que j'apprécie et qui s'appelle "les litsées citronnées".

         C'est une odeur facile qui plait à beaucoup de personnes: fraîche et citronnée. Elle se marie très bien à la lavande.
Dans ma formule, l'absolue de mousse de chêne est une odeur de fond qui fixe le parfum qui semblerait trop fugace sinon.
C'est elle qui sert de note de fond dans les parfums chyprés (mon préféré est Mitsouko de la marque Guerlain).

 

remplissage_vaporisateur

 

              Mariée à la litsée qui est une odeur de séduction pure sans personnalité marquée, je trouve qu'elle donne de la profondeur à ce parfum qui peut être utilisé à la fois par les hommes et les femmes.

L'huile essentielle de poivre noir réchauffe un peu sa fraîcheur en apportant la sensualité qui lui manquerait.

 

 

Petit parfum d'été : Verveine

En gouttes

 4 bergamote
4 petit grain bigaradier sur fleur
6 citron

 4 oranger amer zeste
20 verveine exotique (litsée)
10 lavande fine d'altitude

 6 absolue de benjoin
4 absolue de mousse de chêne
4 poivre noir

 dans 1 flacon brun de 10 ml complété à l'alcool à 96 ou 90°

 

 

. Le petit grain sur fleur peut être remplacé par du petit grain bigaradier ou citronné
. La lavande d'altitude peut être remplacée par de la lavande fine
. L'oranger amer par de l'orange douce pour une note adoucie plus féminine
. La mousse de chêne masculinise légèrement le tout pour donner un parfum mixte. Elle peut être omise et remplacée par du romarin mais le parfum deviendrait alors plus commun.

NE PAS SE PARFUMER AVANT EXPOSITION SOLAIRE

 

Mode opératoire

Mélanger les HE, teintures et alcool dans un flacon en verre brun.

Laisser en contact au moins 1 mois à l'abri de la lumière et de la chaleur. Rectifier éventuellement à ce stade et laisser encore en contact quelques semaines. A chaque modification, il faudra attendre...
Noter toutes les gouttes ajoutées dans un petit carnet si vous avez l'envie de refaire la même composition.

Glacer une nuit au congélateur pour que les résidus solides se complexent, filtrer et laisser idéalement encore quelques semaines maturer.
Votre parfum est prêt.

Dans ce parfum, il n'y a pas de teintures.

 

Les généralités sur la fabrication maison d'un parfum ainsi que les formules de teintures se trouvent dans le message sur le parfum vétiver-lavande.

Composition de parfums d'été (1) : Vétiver-Lavande

Senteurs et parfums

Par atelierdemichele

        Une série de parfums légers à décliner pour l'été.

 

 DSC03957

 

         Je vous en donnerai mes formules simples et faciles d'accès que l'on peut modifier à sa guise autour d'une note dominante.

Tous ces parfums sont volontairement fabriqués avec des huiles essentielles courantes à enrichir éventuellement avec des absolues ou des HE plus rares.

 

          Un bon parfum est toujours complexe mais avec 4/5 HE on peut déjà se faire la main et être content.
La tenue est fonction de la concentration, des notes de fond et de la présence d'absolues qui tiennent mieux que les HE.
Ainsi une absolue de rose sent plus longtemps et sent  plus la rose qu'une huile essentielle de rose.

           Outre quelques généralités, ce message comporte la formule d'un parfum élaboré autour du duo vétiver-lavande et des idées de teintures de plantes odorantes permettant de couper l'alcool de la dilution des HE .

 

 

Petit parfum d'été : Vétiver-Lavande

En gouttes

 14 bergamote
 4 romarin verbenone

6 géranium rosat
6 géranium bourbon
 26 Lavande altitude

 8 cèdre de l'Atlas
2 vétiver

dans 1 flacon brun de 10 ml complété à l'alcool à 96 ou 90°

 

Le romarin verbenone peut être remplacé par du romarin cinéole
La lavande d'altitude peut être remplacée par de la lavande fine
Les deux géranium peuvent être remplacés par l'un d'eux
Le vétiver peut être omis pour donner un parfum à la lavande unisexe
L'alcool peut être coupé de teinture de lavande

NE PAS SE PARFUMER AVANT EXPOSITION SOLAIRE

Temps d'attente

          Mélanger les HE, teintures et alcool dans un flacon en verre brun.

Laisser en contact au moins 1 mois à l'abri de la lumière et de la chaleur. Rectifier éventuellement à ce stade et laisser encore en contact quelques semaines. A chaque modification, il faudra attendre...
Noter toutes les gouttes ajoutées dans un petit carnet si vous avez l'envie de refaire la même composition.

          Glacer une nuit au congélateur pour que les résidus solides se complexent, filtrer et laisser idéalement encore quelques semaines maturer.
Votre parfum est prêt.

Pour cet été, il faut donc commencer dès aujourd'hui...

 

Parfum_d__t__V_tiver_Lavande

 

Concentration habituelle en huiles essentielles

 

         C'est la concentration des supports parfumés qui va déterminer leur appellation.
On peut évidemment se faire des mélanges d'HE pures à appliquer à la goutte sur les points de pulsation si elles sont bien tolérées.

- Parfum : 15 à 30% d'HE soit 45 à 90 gouttes pour 10ml de parfum
- Eau de parfum : 8 à 15% d'HE soit 24 à 45 gouttes pour 10ml d'eau de parfum
- Eau de toilette : 4 à 8% d'HE soit 12 à 24 gouttes pour 10ml d'eau de toilette
- Eau de cologne : 3 à 5% d'HE soit 9 à 15 gouttes pour 10ml d'eau de cologne

 Je vous donnerai mes recettes concentrées de parfums qui peuvent se diluer avec de l'alcool ou une teinture pour en faire des eaux plus légères.

         Je préfère fabriquer seulement 10ml de mélange et recommencer si cela me plaît. Je trouve que c'est jour après jour que l'on sait si l'on apprécie un parfum et qu'il est dommage d'en faire beaucoup d'un coup.

Source des dosages sur le parfum

 

L'alcool des parfums

           J'utilise de l'alcool à 96° sans additif ramené d'Espagne (merci A. et F.) quasi impossible à trouver en France.
On peut le remplacer par de l'alcool à 90° acheté en pharmacie  par flacon de 250ml maximum.

Si vous demandez à votre pharmacien UN flacon  de 250ml d'alcool à 90° (sans autre mot du genre :  pur, non dénaturé etc.) il vous le vendra sans commentaires. Trop de mots tuent le message.

 Je préfère utiliser un titre alcoolique élevé plutôt que de la vodka qui est certes neutre sur le plan de l'odeur mais qui apporte trop d'eau.

          Si l'on veut absolument un titre alcoolique faible, je trouve qu'il vaut mieux diluer l'alcool à 90° avec un hydrolat parfumé (rose, fleur d'oranger ...).
La vaporisation et la diffusion des molécules odorantes se fait mieux avec un alcool fort. Je préfère augmenter la dilution des HE plutôt que d'utiliser un alcool de faible titre alcoolique.

           La glycérine peut aussi servir à diluer l'alcool à raison de 10% maximum. Lors de la vaporisation, elle ne s'évaporerait pas aussi vite que l'alcool éthylique laissant en suspension les molécules aromatiques quelques instants de plus.
J'y ai recours plus volontiers pour les parfums de maison que pour les parfums de corps.

Certains parfums tiennent bien sur glycérine. On peut donc utiliser des extraits glycérinés de vanille...

 

Les teintures

           Il est très facile de réaliser des teintures parfumées qui serviront non seulement à diluer les HE mais qui apporteront à peu de frais une note intéressante : vanille, benjoin, encens, zestes d'agrumes, bois odorants, plantes aromatiques ou médicinales (rose, lavande, romarin, sauge, menthe...), fève tonka ...

J'ai toujours à disposition de la teinture de vanille, d'encens, de tonka, de benjoin ...

           Je les réalise au feeling sans peser mes plantes sauf pour le benjoin que je réalise selon la formule du codex par habitude. Le titre d'alcool que je choisis est volontairement plus élevé que pour des teintures thérapeutiques.

- Teinture de vanille

5  à 10 gousses de vanille (oui c'est beaucoup!) grattées et coupées en tronçons
Couvrir d'alcool à 90° dans un bocal de 100ml.
Laisser en contact plusieurs mois et filtrer.

Je ne filtre qu'au bout d'un an mais il m'arrive de prélever à la pipette dans le flacon en cas de besoin, le parfum se développe rapidement.

- Teinture de benjoin

1 part de résine de benjoin en poudre
4 parts d'alcool à 90°

Introduire dans un flacon propre, agiter tous les jours sans ouvrir, filtrer au bout de 15j et compléter à 5 parts avec de l'alcool à 90° si l'on en a perdu à la filtration.

Il est indispensable de nettoyer le goulot avec un tampon alcoolisé après chaque prélèvement pour éviter que le bouchon colle. Toutes les résines collent un peu en séchant.

 

remplissage_vaporisateur

- Teinture d'encens

Environ 20 grains d'une excellente résine d'encens grossièrement concassés
Couvrir d'alcool à 90° dans un flacon de 50ml

Laisser en contact plusieurs semaines voire des mois en agitant régulièrement. Le mélange sent bon très rapidement.
Filtrer.

Il ne faut pas ajouter d'eau ou d'hydrolat en cours de route sous peine de troubler la teinture. On peut réaliser des teintures de myrrhe, de copal...

La teinture d'encens de Venezia sur Potions

 

- Teinture de caramel

1/3 caramel liquide
2/3 alcool à 90°

dans un flacon pipette de 30 ml. Mélanger, c'est tout!

J'aime beaucoup utiliser un fond de caramel dans certains parfums pour donner de l'amertume en note de tête. 

Pour cela, je prélève un peu de caramel lors de la fabrication d'un flan que je dilue avec de l'alcool à 90°. Pour écrire ce message, j'ai fait la même chose avec du caramel liquide en bouteille vendue au rayon "Aide à la pâtisserie" du magasin bio.

 

- Teinture de fève tonka

3 grosses fèves tonka concassées
Couvrir d'alcool à 90°

dans un flacon de 50ml
Agiter régulièrement et filtrer au bout d'1 ou 2 mois.

 

-Teinture de labdanum (ciste)

Merveilleuse ciste qui sous forme de résine apporte une note ambrée divine, toujours constante et sans surprise. A s'offrir absolument!

2 parts de résine brute de labdanum
3 parts d'alcool à 90°

Mélanger très régulièrement afin de solubiliser la résine. Filtrer si tout ne se dissout pas.
Nettoyer obligatoirement le goulot avec un tampon alcoolisé!

 

- Teinture de lavande

1 part de fleurs de lavande sèches
4 parts d'alcool à 70°

Laisser en contact 15 jours et filter.

 

Comment modifier le titre de l'alcool à 90°?

* Dans une éprouvette de 100ml, introduire le volume du titre que l'on veut obtenir (ici 70° donc 70ml) d'alcool à 90° et compléter au volume du titre dilué avec de l'eau distillée (ici 90° donc 90ml. On ajoute donc 20ml d'eau distillée).

Cette dilution n'est pas absolument précise mais elle est bien suffisante pour les parfums.

* Pour obtenir de l'alcool à 60°, on mesure 60ml d'alcool à 90° et on ajoute 30ml d'eau distillée.

 

La signature olfactive personnelle

       Il est possible de se fabriquer un fond personnalisé à introduire dans toutes ses compositions parfumées pour diluer les HE : une teinture de plantes et résines enrichie ou non d'HE et d'absolues qui vous plaisent.

Les parfums auront alors une personal'touch systématique.

Suite à la remarque de Venezia en commentaires, je précise qu'ici le terme "fond" ne fait pas référence à la note de fond en parfumerie.

      Je n'y ai personnellement pas recours car je trouve agréable de changer radicalement de parfum. J'en offre peu mais peut-être est-ce ainsi qu'on devient un "nez" reconnu ^_^

 

Les notes

 

       Connaître les notes de parfumerie (tête, coeur et fond) est utile mais rien n'oblige à les respecter.
Pour débuter, je trouve néanmoins qu'on ne fait jamais d'erreur en s'y référant.

Chabou a écrit un tableau de composition du parfum sur ce blog.
Néroliane
classe ses HE en fonction des notes.
Des pistes pour fabriquer son parfum chez
ValérieVenezia, Irène, Bioty passion,  Hooly... et bien d'autres certainement.

  

 DSC03957


  

      Mes petits parfums d'été à venir :

- Patchouli
- Agrumes

- Verveine
- Vanille
- Eau de caramel
- Exotica
- Enfleurage de roses rouges  (bonus) 

            Un petit livre pratique pour herboriser tranquille notamment en ce printemps superbe et précoce où tout pousse à foison.

Il répertorie 165 plantes médicinales choisies parmi les plus courantes de nos régions.

 

Wolfgang Hensel est l'auteur de nombreux ouvrages sur les plantes médicinales d'Europe. Il y porte un regard très pratique qui me semble indispensable dès lors que l'on veut vulgariser une discipline.

Ce petit livre peut donc être complété par d'autres si l'on aime cette approche.

 

"Quelle est cette plante médicinale?"

Wolfgang HENSEL, 127 pages, 9.90 €

Editions Vigot

 

9782711420551

 

 

Le prix et le format

- Prix: Moins de 10 euros.

C'est un investissement qui vaut vraiment la peine si vous allez régulièrement vous balader dans la nature et que vous aimeriez pouvoir reconnaître voire récolter en toute sécurité quelques simples.

 

- Le format est un 10/18 très pratique car il tient dans la poche.

La couverture est joliment colorée en vert et rose.

Et ce qui me semble une idée judicieuse, elle est recouverte d'un protège-cahier en plastique transparent qui permet de l'emporter en forêt sans crainte de le salir.

Un décimètre dessiné sur la 4è de couverture permet même de mesurer la plante et ses organes ;)

 

 

La mise en pages

Le système de classification se fait par couleur des fleurs:

- fleurs blanches

- fleurs jaunes

- fleurs rouges, roses et mauves

- fleurs bleues

- fleurs vertes

 

Cette classification chromatique est très pratique et permet d'aller rapidement à la plante qui nous intéresse.

Puis dans chaque rubrique, une subdivision en fonction du nombre de pétales nous mène directement aux monographies.

La limite est tout de même de ne pas pouvoir l'utiliser si la plante n'est pas fleurie au moment de l'observation.

 

Chaque double page est divisée en 3 parties longitudinales et comprend:

- à gauche, 3 plantes avec le nom commun, le nom latin, les caractéristiques, l'habitat et une remarque.

- à droite, en regard du texte, une photo de la plante fleurie.

 

L'ordre alphabétique n'est pas respecté et je ne suis pas arrivée à comprendre le classement. Ce n'est pas gênant car il y a assez peu de plantes par rubrique et l'index est parfait.

 

 

L'index et le glossaire

Fort bien faits avec une double entrée par nom latin et nom commun.

Le glossaire me semble néanmoins un peu technique et peut ne pas intéresser ceux qui peu férus de botanique n'en aiment pas moins les plantes.

Il occupe à peine 2 pages donc on pardonnera cette érudition.

 

Mes "plus"

J'aime tout et je trouve les ouvrages édités chez Vigot de grande qualité.

Ce livre peut constituer une première approche pour ceux qui recherchent un livre concis sur les plantes communes et ont envie de les voir en vrai plutôt que d'en avoir une connaissance livresque.

 

Il a les défauts de ses qualités, cette concision pouvant parfois être limite si l'on veut en apprendre plus sur une plante, notamment sur ses usages médicinaux.

C'est un livre de reconnaissance botanique sur le terrain.

 

Mes "moins"

- Quelques rares photos sont prises de trop loin ou de trop près pour permettre une vraie reconnaissance. Il manque parfois le feuillage ou quelques détails pour différencier deux plantes aux fleurs semblables.

Mais la description botanique dans le chapitre "caractéristiques" est assez précis pour éviter les confusions.

 

- L'introduction est vague, l'auteur y mêle allègrement homéopathie, anthroposophie, phytothérapie...

J'aurais préféré quelques conseils pour herboriser ou récolter correctement les simples, pour éviter de commettre des erreurs en prélevant des plantes menacées...

 

- Quelques rares pages sont consacrées à des médicinales qui ne font pas partie de la pharmacopée européenne (gingko, ginseng...)

 

- Un petit crayon et quelques pages vierges auraient constitué un kit du parfait petit herboriste!

 

Conclusion

Un livre à s'offrir si l'on aime fréquenter les chemins sauvages, les trottoirs des villes, les jardins botaniques...

Très réussi.

 

Voyez sur le blog d'Emiliebulles, dans la catégorie "l'herbier urbain", son recueil des plantes qui colonisent  les trottoirs de sa ville (j'adore cette idée!)

Baume à l'angélique et ... au beurre EZ

Soins pour hommes

Par atelierdemichele

         Entre deux questions à propos d'un maquereau fumé qui a fait un long voyage en compagnie de plusieurs congénères, il m'a écrit :

- "mais à quoi est due l'exceptionnelle pénétration?"

- "je peux même en mettre plusieurs couches d'affilée sans avoir de gras persistant"

- "je crois que les baumes à l'angélique parlent à mon âme", "l'odeur est effectivement étrange.. mais je le trouve très apaisant pour l'esprit"

- "je suis sidéré là"

Tout ça m'a tellement contentée que je partage avec vous la recette de ce baume qui lui plait tant, lui qui en digne représentant de la gent masculine fuit le gras.

 DSC03830 

         Il arrive que l'on se plaigne du beurre de karité qui granule dans les baumes.

L'une des astuces qui courent le net est de chauffer longuement (30mn) et très fortement (80°)  le beurre de karité avant la fabrication, ce qui m'ennuie personnellement.

Cela m'ennuie d'autant plus que je ne vois que la chauffe et le malaxage de toutes les huiles et beurres ensemble pour permettre d'éviter la recristallisation. Et encore, j'ai eu des surprises...

J'ai plutôt l'expérience de la granulation du beurre de cacao ou des beurres indiens dont la composition est proche du cacao.

 

          Il existe outre atlantique un ButterEZ  ou un natrabutter sensés éviter ce phénomène.

Leur INCI est:Caprylic/Capric/Stearic Glycerides.

Dès 10/15% ils amélioreraient l'aspect des baumes où l'on craint la granulation des beurres.

 

DSC03826

Beurre EZ


J'ai fabriqué un beurre EZ sans trop réfléchir aux proportions ni à la composition juste pour essayer de vérifier cela.

Je pense qu'on pourrait augmenter légèrement la part d'acide stéarique.


Beurre EZ maison

- 45% acide stéarique

- 55% huile de coco fractionné (caprylic/capric triglycérides)

 

Soit pour ce test:

- 6.8g acide stéarique

- 8.2g d'huile de coco fractionnée

mis à fondre au bain marie dans un bécher propre.


Mélanger à la spatule dans le bain marie éteint pendant 5 minutes.

Mixer au mixer à capuccino hors du bain marie pour aérer la texture pendant le refroidissement. A ce stade le beurre EZ reste assez fluide.

Mettre en pot.

Le beurre EZ maison épaissit gentiment en gardant la texture molle, légère et très blanche.


DSC03828

      Beurre EZ

             

            Ce beurre EZ a ensuite servi à fabriquer un baume à l'angélique que je voulais très thérapeutique.

Le parfum composé d'huiles essentielles variées (angélique racine et semences, baume de copahu, orange douce, lavande) s'est avéré très bizarre quoiqu'efficace.

Je vous épargne ses proportions pour vous donner une autre formule bien plus agréable olfactivement.

Inspirée d'un mélange de Rainbow meadows appelé "sensual guy", avouez que je ne pouvais pas mieux tomber.

En gouttes:

- 8 sauge sclarée Nugier

- 6 tulsi Farfalla (basilic saint indien)

- 4 angélique racine Nugier

- 5 angélique semences Nugier (plus raide olfactivement).

 

DSC03829DSC03827

        Le baume fraîchement coulé et les HE


Précautions: HE contre indiquées en cas de grossesse, allaitement, exposition solaire, cancers hormono dépendants et enfants.


             J'ai refait de ce baume en gardant la formule simple de départ et en colorant en vert clair pour évoquer l'angélique.

Le sensual guy a reçu le test de départ à l'odeur horrible.

C'est mon fils adoptif, il me pardonnera tout ^_^

 

 Formule du baume à l'angélique pour un sensual guy


- 18g beurre de karité du Bénin

- 2g beurre EZ maison

- 1 soupçon de colorant oxyde vert

- 24 gouttes du mélange d'huiles essentielles


Faire fondre les beurres et le colorant au bain marie.

Mixer au mixer à capuccino pour bien répartir le colorant dans la masse.

Mélanger à la spatule dans le bain marie éteint pendant 2 ou 3 minutes afin de lisser la texture et éliminer les bulles d'air.

Mélanger 5 mn hors du bain marie puis couler en pots.

Faire durcir au réfrigérateur.

 

DSC03831

Baume à l'angélique en petits pods à clapets

        

          On obtient un beurre vert printemps qui sent très bon le tulsi pour l'instant puisque je viens de le refaire.

Le parfum va maturer dans les jours qui viennent ainsi que la texture qui se bonifie dans le temps en prenant l'aspect du beurre de karité. Mais il laisse la peau sèche.

Pour connaître la pénétration sur la peau, je vous laisse relire ci dessus, les extraits des mails du fiston.

Ils parlent d'eux mêmes...

 

          Je suis incapable pour l'instant de conclure quant à la granulation ou non de ces baumes mais j'aime beaucoup le rendu.

Et il y a 90% de beurre de karité dedans ^_^


Les Menthes Corporelles au Soja Emuls

Soins du corps

Par mlkline

L’Aimante à corps pour Elles

  

DSCN0624

Sont le fruit de folâtres butinages , de légers papillonnages, de survols souvent « intrigués » et « interpellés » sur vos blogs Mesdames qui offrez sur un plateau

Virtuel mais néanmoins fort généreux et créatif, nombre de trouvailles et de recettes, de pas à pas et j’en passe si riches d’enseignement et de partage à écran ouvert

M’enrichissant à l’insu de mon plein gré de toutes ces cogitations en passant par là, et encore et puis ,et aussi  ,je vous propose en guise de remerciements quelques petits soins déclinés autour de cette récolte

Il vous faut tout d’abord créer votre mélange d’émulsifiants bâti pour ma part autour de l’huile bio de soja, du Ve, et de la cire d’abeille jaune, 3 produits que j’aime beaucoup et dont je voulais tester l’union

Dans ma tête pas «  logique et chimiste » pour un sou

Hv de soja=lécithine=sensation de coussinet d’eau et émollience

Cire d’abeille et glyceril stéarate= consistance protectrice et émollience

 

Formule de mon soja émuls

30 hv de soja bio

10 ve

10 cire d’abeille jaune en feuilles+ vitamine E sous forme de concentré (antiranz)

Faire fondre ces 3 avec 2cs de vinaigre de cidre bio, à la fonte rajouter 100 gr d’alcool à 90° pour activer une réaction et arrêter quand vous estimez avoir ce que vous recherchiez, pour moi ces cristaux-là


Formule des menthes corporelles

Phase aqueuse

50 eau de source

9,5 hydrolat de cassis

9 hydrolat de menthe poivrée

2 glycériné de sauge Vénezien

2 glycériné  de menthe bergamote maison

1 glycériné de genièvre Vénézien ou moi ?

0,8 Gomme amigel Zinette

0,2 Gomme Xanthane

 

Phase huileuse

5 macération de géranium maison sur coco frac

4 macéra maison de laurier feuilles, myrte italien et feuilles de bois d’inde antillais sur 4 huiles

4 hv de son de riz, en macération de gingembre (Suharda, une marque bdih allemande)

4 sojaémuls maison

2,5 beurre de karité Nilotica

2,5 beurre de palme en macération de géranium

1 alcool cetearilyque

 

2 protéines de blé  Zinette

Conservateur

Huiles essentielles de 3 menthes (poivrée, nanah, bergamote)

                                           Laurier et Bay St Thomas

                                            Sauge et myrte verte

Au nez et à l’instant, ne pas taper PPP

 

Une petite photo de groupe, déclinaisons avec le soja émuls

Visage, baume, et Les menthes Corporelles                                                       DSCN0627

Entre 4% et 5% de ce soja émuls on obtient des crèmes tout à fait agréables, au toucher très aqueux et pourtant confortables à la peau

en jouant sur les gommes et les épaississants à petites doses

Pour le baume, à 5% de soja émuls et moitié palme et karité, j'ai pu intégrer une teinture maison à hauteur de 10%

Qualités principales de cet émulsifiant/ grande glissabilité des produits

finesse de texture, légèreté, longue hydratation et protection très correcte

Je pense peaufiner encore, là, j'ai joué et testé et pas mal réussi 

  

pepe_le_pew2


En savonnerie, tout est possible! Parfois, on obtient des petites merveilles qui fleurent bon le paradis et .... parfois on obtient des horreurs qui ne sentent pas la rose lol.
C'est le cas du savon d’aujourd’hui.

Au début baptisé « Ca sent le soufre ! » il a rapidement changé de nom pour maintenant se prénommait avec fierté « Pépé le Putois » vu l'odeur qu'il dégage.

Tout a commencé par un superbe colis provenant de mon amie Ziza – alias Pumbaa2 sur le forum des Céphées– (merci ma belle !). Ce précieux paquet contenait des merveilles olfactives qu'elle s'était fait parvenir de la Martinique. Un ingrédient en particulier avait retenu toute mon attention : de la fleur de soufre.

J'ai demandé à mon amie l'utilisation que je pouvais en faire. Réponse : du savon ! Et c’est là, à mon grand étonnement que j’ai appris que cette poudre jaune à l’odeur d’œuf couvé, est largement utilisée en cosmétique sur les peaux à problèmes. Qui l'eut cru ! En effet, cette substance possède des propriétés germicides, anti parasitaires, anti-fongiques et antiseptiques.

Plus d'informations

  

Je suis donc partie à la pêche aux informations pour en savoir plus et notamment à combien le doser. Sur un forum étranger, j'ai fait la connaissance d’une savonnière américaine, Sue Farmer, propriétaire de Back Country Soaps

Elle fabrique et vend avec succès des savons et notamment celui au soufre. Après avoir tenté sans succès de doser à 10% (comme on le voit sur certains sites internet), elle s’est aperçue que 4% de soufre était amplement suffisant pour avoir de très bons résultats.

 

Voici ce qu’elle écrit à propos de ce savon :

« Promote the repair of problem skin areas of Acne, Rosacea, Eczema, Psoriasis, Seborrheic Dermatitis, Dandruff, Shingles, Itchy Bites, Rashes, Related Dry Itching. Sulfur has germicidal, fungicidal, parasiticidal & keratolytic actions* »

 

(*)kératolytique : adj. et subst. masc. (Ce) qui a la propriété de dissoudre ou de ramollir la couche cornée de l'épiderme.

 

Moi, trouillarde comme je suis, j’ai tenté à 3%, juste pour voir.

Sue m’a gentiment donné un coup de pouce en me révélant qu’elle diluait la poudre jaune dans un peu d'eau et versait le tout dans les huiles/beurres. Introduit seul dans la formule, on obtient une pâte à savon qui rapidement avec la montée de température vire au orange.

En curant, la couleur vive part pour reprendre une teinte neutre (voir le savon au soufre « Sulphur Soap » chez Sue)

 

Gonflée à bloc et munie d’une épingle à linge pour mon nez, je décide de me jeter à l’eau.

Au final, voici la formule de ce savon très spécial (fabriqué le 6 février dernier) :

 
30% Coco
3 % Palm
60% Huile d’olive
5% huile de ricin
2% huile d’arachide

Eau et soude pour un surgraissage à 8

 

Ajouts pour un batch de 700g d‘huiles :

21 g de fleur de soufre
80g de boue de la Mer Morte
28g de poudre de Neem (rassurez vous, la poudre ne sent pas contrairement à l’huile !)
1 CS miel
1 CS d’huile d’argan
1CS bouillie d’avoine bio Holle acheté en magasin bio "La Vie Claire" 
Pour le dessus du savon : saupoudrage de charbon de bois pour son pouvoir désintoxifiant.

 

Sue m’avait confié qu’une fois la cure achevée le savon ne sentait que très légèrement le soufre. Mais juste au cas où, j’ai décidé d’ajouter quelques huiles essentielles :


5ml de citronnelle (pour intensifier le coté « repousseur d’insectes »)
5ml de menthe verte
10ml de romarin

 

Au démoulage, le savon vert kaki (dû à la poudre de neem) embaumait la citronnelle dans les moules individuels et empestait l'oeuf couvé dans le grand moule (voir photo ci-dessous). Après deux semaines, l'odeur mute : cela sent l'allumette. Aujourd’hui, trois mois après, les huiles essentielles commencent à percer faiblement.  La texture n’est pas lisse, on sent au toucher les grains de soufre mais il n'est pas pour autant exfoliant.

 

DSCF1282
                            

J’obtiens un savon qui, question esthétique, est plutôt limite et qui, question odeur, n'est pas ma tasse de thé. Le rêve !

 

Qu'en est il des ses propriétés ?

Je vous livre les résultats (Tests sur deux cobayes maison qui souffrent d'eczéma et d'acné)

- Soulage immédiatement les démangeaisons dues à l’eczéma (les effets sont d’autant plus importants que le savon est laissé quelques minutes sur la peau avant le rinçage)
- Accélère de manière spectaculaire la cicatrisation des plaies ;
- soulage de manière notable l’acné juvénile.

 

Remarque :

Certaines personnes sont allergiques au soufre donc faire un test avant de se lancer.

Si vous voulez tenter de faire ce savon, sans pour autant aller à la Martinique, sachez que c’est possible!!! En effet, la fleur de soufre ou le soufre sublimé s’achète en pharmacie (2,40euros les 100g). Une modique somme à investir pour confectionner ce savon trés spécial qui ne pas doit pas être mis entre toutes les mains nez !

 

Debut avril, j'ai pris mon courage à deux mains pour doser à 4%.

Voici le résultat en image (synergie pamplemousse, tea tree, bergamote).


DSCF1416

Le savon amygdalin : Savon intime anti mycoses

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

          Rien à voir avec les amygdales, heureusement!
La définition du mot amygdalin c'est "qui est fait avec des amandes". Mais rien à voir avec des biscuits aux amandes non plus. D'ailleurs si vous en avez une recette ancestrale, je suis toujours preneuse...

Il s'agit  du nom générique d'un savon médicinal que l'on utilisait comme véhicule de principes actifs en interne (beurk!) ou en externe.

DSC03813

         La formule du savon amygdalin du Codex était celle ci:
- Lessive des savonniers : 10 parties
- Huile d'amandes douces filtrée : 21 parties

 

        Il y a dans le texte de ce lien, une astuce pour savoir si le savon est encore caustique après séchage à l'air  de 1 à 2 mois: on le frotte avec du mercure doux et il ne doit pas se colorer en gris.

Bon, on va éviter de mettre cela en pratique à cause de la toxicité du mercure...

En cherchant quelques liens sur internet je suis tombée sur un message de Venezia qui l'évoque dans sa teinture de savon.

 

         Pour une amie qui a souvent des mycoses vaginales et qui aime la toilette intime au savon, j'ai fabriqué un savon amygdalin antiseptique aux HE de niaouli et tea tree.
Ces deux HE sont issues de Melaleuques (mela = melanos = noir) et sont originaires pour la plupart d'Australie.

- Le Niaouli est un Melaleuca quinquenervia.

. Il est antifongique (= anti champignon; les mycoses sont dues à des champignons),
. antiprurigineux (= anti gratouillis)
. et anti-inflammatoire (une muqueuse qui gratte ... est grattée et enflammée).

- Le Tea tree est un Melaleuca alternifolia.

Il est également antifongique et anti-inflammatoire mais aussi cicatrisant.

 

        J'aime bien l'odeur fraîche de ces deux huiles associées, elles viennent toutes les deux du Pacifique et j'en ai noyé mon savon qui n'est pas à utiliser quotidiennement mais ponctuellement.

Cette formule peut servir pour un savon à mains lorsque l'on désire une action très antiseptique.

 

DSC03811

 

           Dans les mycoses vaginales, on utilise souvent des savons ou mousses liquides au pH alcalin qui empêchent le développement des levures (elles aiment l'acidité et l'on doit bannir l'usage des savons médicaux acides).

Ce pH légèrement alcalin est apaisant de la vulve infectée et ne favorise donc pas le développement des candida.
Vive dans ce cas les savons faits maison qui ont toujours un pH alcalin!

Selon la formule consacrée, ce savon ne dispense pas d'une consultation médicale, d'un traitement approprié et d'un bon diagnostic.
Description des mycoses vaginales

 

        Pour respecter un minimum la muqueuse, je préfère  offrir un savon qui ne déterge pas.

Je bannis donc les huiles riches en acide laurique comme l'huile de coco ou l'huile de babassu.
Je choisis de ne saponifier que de l'huile d'amandes douces très riche en acide oléique comme l'huile d'olive selon le mode opératoire et la formule du savon amygdalin à peine modifiée.

J'ai légèrement diminué la quantité de lessive de soude par sécurité (calculs réalisés à l'aide du calculateur de MMS)

DSC03812

 

      

 

 

 

      Contrairement à ce que l'on croit les savons 100% huile d'amandes douces:

- ne gluent pas en moussant
- développent une petite mousse très fine et très agréable
- sont d'une blancheur immaculée qui ravirait n'importe quelle savonnière
- sont très doux pour les peaux délicates et les muqueuses.

Mais ils doivent vraiment sécher très longtemps à l'air libre (2 mois au moins) pour bien durcir et être moins basiques.

Le surgraissage de mes savons est quasi nul.
Il ne faut pas être déçu par l'aspect poudreux que l'on peut deviner sur la première photo. Ils se mouillent très bien sans se casser une fois qu'ils ont achevé de sécher longtemps.

C'est encore un savon de la patience pour vieille savonnière ... non blasée et toujours aussi folle!

 

          J'ai ajouté un peu de lactate de sodium pour pouvoir les offrir rapidement et profiter d'une action que j'espère hydratante.

Et j'ai choisi de jolis petits moules à glaçons Lékué en silicone.
Ce n'est pas parce que c'est médicinal qu'il faut vivre triste, n'est-ce pas ?!

DSC03776

Test savon 100% amandes douces par Kafee

 

Formule du savon amygdalin

210g huile d'amandes douces bio
96g de lessive de soude liquide à 30%

4g de lactate de sodium
4 capsules de vitamine E

1 cuillère à café d'HE de Niaouli de Nelle Calédonie offerte par Catherine
1/2 cuillère à café d'HE de tea tree bio

 

Mode opératoire


- Peser l'huile d'amandes douces dans un bol en plastique

- Ajouter la lessive de soude et le lactate en mélangeant au fouet en  inox pendant 10 minutes jusqu'à ce que le mélange soit homogène.

- Ajouter la vitamine E et les HE, bien mélanger.

- Laisser reposer plusieurs jours à l'abri des petits curieux en mélangeant régulièrement à la spatule ou au fouet jusqu'à épaississement net de la pâte (la trace en somme).

- Couler dans des moules en silicone au bout de 4 jours pour 210g d'huile.

- Oublier au moins 10 jours dans un coin à l'abri des curieux de tous bords et démouler dès que possible.

- Laisser sécher à l'air libre au moins 2 mois en les retournant régulièrement.

 

DSC03810

        Ces informations sont valables pour une petite quantité d'huiles saponifiées et doivent être modulées en fonction de la taille du lot fabriqué.

Il est beau et il fait le boulot !

Le Zèbre et l’Araignée

Savonnerie

Par Isy0

Ou que faire avec un pied de lit et un peigne africain !

 

Aujourd’hui, on reste dans le monde animal pour vous faire partager en images, mes dernières découvertes.

Tout d’abord une confession : Je suis nulle en bricolage (si si !) et la cuisine, je la laisse volontiers à mon talentueux Cher et Tendre… mais cela ne m’empêche pas de fréquenter de manière assidue les magasins de bricolage et d’arpenter les rayons d’ustensiles de cuisine avec vif intérêt.

Pourquoi, me diriez vous ?
Tout simplement pour dénicher "L’outil Magique", celui qui va donner un marbrage inhabituel à mes savons ! Bref, un objet que je prends un malin plaisir à détourner pour expérimenter en savonnerie.

Tout de suite, sans plus attendre, le résultat en images :

 

- Avec un PIED DE LIT :

Un savon qui se prénomme "WEB" (synergie romarin, menthe verte, menthe poivrée) :

 

DSCF1345    DSCF1360

DSCF1355

 

C’est Amanda Griffin qui a inventé cette technique : cela s’appelle un "Column Swirl".

Son inspiration est venue en voyant cette superbe vidéo de peinture

Elle a gentiment mis sur son blog un premier puis un second tutorial de ce marbrage.


En résumé, on pose au centre du moule rectangulaire une colonne en bois et on verse la pâte dans un entonnoir (technique du funnel) au centre de cette colonne.


Après avoir réfléchi aux différents matériaux que je pouvais utiliser pour cette fameuse colonne, c’est en parcourant les rayons de mon magasin de bricolage préféré que j’ai trouvé mon bonheur : un pied de lit en hêtre tout lisse ! (dim 25cm sur 5cm).


Remarque : J’ai un moule SoapHutch (dim 24cm sur 32cm).

 

Inutile de vous dire qu’en admirant les différentes formes de pieds sagement alignés en magasin, mon cerveau a commencé à réfléchir (ben oui, cela m‘arrive parfois! lol)…

Je n’ai pu m’empêcher d’imaginer ce que donnerait en savonnerie un pied incurvé par exemple...

A ce jour, je n’ai pas encore expérimenté. Si vous tentez, merci de me faire signe !

 

- Avec un PEIGNE AFRICAIN :



J’ai eu un coup de foudre en voyant ce peigne chez Carrefour.

En plastique avec une bonne prise en main, il est muni d’une double rangée de dents incurvées.

DSCF1340
Ce coup de cœur a donné naissance à "ZEBRA" (synergie citron vert et poivre noir )

DSCF1321 DSCF1330

Remarque :
Sur la seconde photo, est-ce que vous voyez le visage d’un ptit démon???

 

A trace très très fine, j’ai versé les ¾ de ma pâte dans le moule. Le reste est mélangé au charbon de bambou réservé à part dans un pichet.

J’ai ensuite coulé cette partie colorée à environ 30 cm (de hauteur) du moule pour que le colorant atteigne le fond du moule et progressivement je me suis rapproché de la surface du savon. Puis munie du peigne, j’ai fait des mouvements de vagues.

 

Léo, ma copine, (merci Léo !) m’avait fait parvenir il y a quelques temps un de ses savons contenant 20% de graisse d’oie. Cette merveille de douceur m’avait laissé sans voix.

J’ai choisi d’apporter quelques modifications à sa recette en fonction des ingrédients en ma possession.

 

Le résultat est un savon naturellement blanc dont la formule est la suivante :

30% Coco
25% Palme
10% Arachide
15% Tournesol
20% Graisse d’oie

Surgraissage à 8

A la trace : lait de coco

Colorant : charbon de bambou

 

Toute savonnière possède son instrument fétiche pour marbrer les savons. Alors, dites moi quel est le vôtre ? Dites moi tout!

Isy

       On peut entendre régulièrement sur les blogs des cris de colère de personnes blessées par la publication d'une recette copiée ou fortement inspirée d'une des leurs sans en mentionner la source.

Si cela est compréhensible mais dommage car finalement être copié c'est flatteur et copier n'est pas honteux, il arrive que soient dans l'air du temps, tous les éléments pour que plusieurs personnes pensent à la même chose en même temps.

        C'est souvent arrivé dans l'histoire des grandes découvertes (!) et nous en sommes les heureux bénéficiaires.

Le monde de la cosmétique fait maison est dynamique, souvent joyeux et très inventif. Je suis heureuse d'y participer et je suis très souvent stupéfaite par l'ingéniosité des un(e)s et des autres.

 

       C'est donc avec une joie étonnée que j'ai lu ce matin sur le forum des Céphées naturelles l'intervention de Pumbaa2 suivie de celle de Wistiti qui ont chacune formulé un soin autour des mêmes ingrédients.

Je remarque qu'elles ont toutes les deux choisi des pseudos inspirés d'animaux; Je pense changer mon prénom et écrire dorénavant sous le nom de Mimi la souris, histoire de rester dans le même mood qu'elles ^_^

 

DSC03796La crème tient en pots ou flacons pompe

 

       Nous avons donc choisi en même temps de nous fabriquer des soins à base de Sélénium couplé à des vitamines A, C et E.

Pour ma part, dans la crème de l'air du temps au sélénium, je teste un émulsifiant que j'utilise pour la première fois:
 

le Methyl glucose sesquistéarate
 

          Il est vendu sous le nom d'Emulsan®

Dans cet INCI,  on entend glucose et stéarate (pour faire simple, c'est un ester de l'acide stéarique et d'un glucoside, "sesqui" étant mis pour "3/2 ou un et demi").

Emulsifiant huile dans eau réputé être peu irritant pour l'oeil, il peut s'utiliser en couple avec d'autres émulsifiants et est très doux.

On peut donc y penser pour formuler de jolis soins pour le contour de nos yeux délicats.

 

          Je voulais une crème nourrissante.

Je couple l'emulsan avec du glyceryl stéarate SE (du VE auto-émulsifiant) et des co-émulsifiants nourrissants et filmogènes (lanolin alcohol et cétyl palmitate pour stabiliser à la chaleur).

Le glycéryl stéarate SE a un HLB plus élevé que le VE (glyceryl stéarate). Il peut donc s'utiliser seul sans co-émulsifiants.

On l'appelle SE (pour Self Emulsifier) car il contient en plus du VE un peu de potassium ou de sodium stéarate.

        On l'obtient en faisant réagir un excès d'acide stéarique avec de la glycérine. L'excès d'acide stéarique étant ensuite mis en contact avec un agent alcalin bien connu des savonnières (soude ou potasse autrement dits hydroxyde de sodium ou de potassium que l'on entend dans leur nom).

 

Acide stéarique en excès + glycérine

=

Glycéryl stéarate (VE)+ excédent d'acide stéarique (+ soude ou potasse)

=

Glycéryl stéarate (VE) + savon de soude ou de potasse (sodium ou potassium stéarate)

=

Glycéryl stéarate SE

 

Le produit final de la réaction contient donc le glyceryl stéarate et les sels de potassium ou de sodium issus de la saponification. C'est le glyceryl stéarate SE.

        Comme tout le monde sait aujourd'hui qu'un peu de savon donne de très belles émulsions couplé avec un émulsifiant, on comprend l'intérêt du glycéryl stéarate SE!

Plus d'infos

 

 DSC03795L'extrait glycériné de fleurs de violettes fraîches avant filtration

 

Formule générale

- 2.5% emulsan
- 1.5% glyceryl stérate SE (ou 1% émulsifiant VE et 0.5% savon rapé)
- 2% lanolin alcohol (ou lanoline végétale mais augmenter la proportion à 3 ou 5%)
+ 1% cétyl palmitate (ou autre épaississant cétyl esters, alcool cétylique, acide stéarique..)
ou 3% d'épaississants si vous ne voulez pas de substituts de lanoline.
- 5% beurres
- 19 ou 20% huiles végétales au choix
le reste en eau, hydrolats, glycérine, actifs et conservateurs pour 100% au total

  

Formule de la crème "Dans l'air du temps"

 

- Phase aqueuse

41% eau
15% silicium organique
3% extrait glycériné maison de fleurs de violettes sauvages fraîches
0.2% gomme xanthane
 

- Phase huileuse

8% huile de noix du Brésil bio
5% squalane d'olive
3% huile de jojoba bio
3% huile de sésame désodorisé bio (Bilby)
3% huile de babassu bio (ou coco)
2.5% Emulsan (lesutilesdezinette)
2% beurre de karité du Bénin
2% alcool de lanoline (allerlei praktisches.ch)
1.5% glycéryl stéarate SE (lesutilesdezinette)
1% cetyl palmitate (Bilby)
0.8% cire de jojoba
 

-Troisième phase

3% huile d'inca inchi (Malegria)
3% fucogel 1.5 (Bilby)
1% complexe vitaminique ACE (lesutilesdezinette)
1% extraits CO2 de cassis et d'onagre
0.5% Ecogard
0.5% mélange d'HE peaux matures à la violette
 

+/- acide lactique pour ajuster le pH aux environs de 5.

 

 selenium_03

structure chimique du Se (Source)

 

Le sélénium
 

        Oligo-élément à effet anti-oxydant que le corps ne synthétise pas et qui n'est apporté que par une bonne alimentation.

Il faisait partie des compléments vitaminiques donnés aux participants de l'étude  SU.VI.MAX (SUpplémentation en VItamines et Minéraux Anti-oXydants) lancée en octobre 1994 en France.

Il s'en est suivi une inondation du marché avec ce type d'associations d'antioxydants (sélénium et vitamines A, C et E) en comprimés puis évidemment en crèmes pour éviter la décrépitude ^_^

 

     Comme on y croit fermement, on se fabrique la même chose en choisissant de la noix du Brésil (ou d'Amazonie), championne toutes catégories parmi les végétaux pour sa richesse en sélénium.

Parce qu'il y a aussi les huîtres du Pacifique (Catherine, file sur l'ïle de Uitoé il y en a plein sur le plâtier!), le thon en conserve, les abats de dinde ou de poulets...

        Mais bon, je vous laisse tester tout ça en crèmes si vous le voulez mais moi je choisis prudemment l'huile de noix du Brésil (Bertholletia excelsa) dans laquelle je ne sais pas s'il reste beaucoup de sélénium mais je sais faire des crèmes avec.

Elle contient des omégas 6 en quantité (ciment cutané) ainsi qu'une bonne proportion d'acides gras saturés (palmitique et stéarique) qui apportent une belle action protectrice anti déshydratante  pour les peaux sèches.

Autre soin à l'huile de noix d'Amazonie

Fiche sur cette huile

 

      Pumbaa2 a choisi pour sa part, des granions de sélénium en ampoules.

      

Le complexe vitaminique ACE
 

       Il contient donc des vitamines que l'on utilise régulièrement dans nos produits de beauté pour leurs différents effets notamment anti-oxydants.

Il s'utilise de 0.5 à 2% de la formule.

        Dans ce mélange lactescent,  les vitamines sont solubilisées dans de l'eau alcoolisée avec de l'huile d'arachide, du coco fractionné et de la lécithine. Ce mélange est conservé et acidifié pour assurer sa stabilité.

 

        Il me semble possible de le remplacer par un mélange des dites vitamines composé au maximum  de

-0.5% de vitamine E sous forme d'acétate (gélules dosées à 500mg)

-1% de vitamine C sous forme d'ascorbyl phosphate

-0.5% vitamine A sous forme de rétinol palmitate.
 

Point sur les vitamines en cosmétique

 

 DSC03770
La crème 48h après la préparation

 

Le mélange d'HE peaux matures à la violette
 

      Utilisé en faible quantité (0.5% soit 15 gouttes pour 100g de crème) et composé autour de l'absolue de feuilles de violettes à l'odeur verte et herbacée assez soutenue. Elle stimule l'élasticité cutanée et ravice les teints ternes et fatigués (source).

J'ai utilisé également un extrait glycériné maison de fleurs de violettes sauvages à l'odeur inexistante mais comme on a dit qu'on y croyait...

 

En gouttes :

20 carotte parties aériennes fruitées Simples pluriel,
10 galbanum Myrtea,
10 lavande d'altitude bio Florame,
6 myrrhe Bilby,
15 parfum de rose indien Venezia,
20 bois de rose Sevessence,
10 absolue de feuilles de violettes Aromazone,
20 citron vert Purissimes.

 

          La crème est bien blanche, elle est fluide au moment de la couler en flacons mais elle épaissit au cours des premières 48 heures.

Je la trouve très agréable pour une peau à tendance plutôt sèche, la pénétration est légère et rapide.

Le parfum est très herbacé et persistant malgré la faible proportion. Les huiles essentielles de galbanum et de carotte renforcent l'odeur de l'absolue de feuilles de violettes.

        Quant à l'effet anti radicalaire, il attendra bien un peu pour se faire voir!

 

Signé Mimi la souris.