Habit d'Hiver

Soins du visage

Par cshabou

Sans_titre_1

Au sortir de l'automne, la peau de mon visage buvait en quelques instants ma crème d'été et me demandait une autre couche, sans vraiment donner l'impression d'être hydratée et nourrie.

Des amies de mon âge (jeunes, n'est ce pas ?) me disaient la même chose : avoir besoin d'un soin doudou, anti-âge, hydratant, nourrissant …tout, quoi !

J'ai planché un peu sur internet –comment ferions-nous sans lui maintenant ? – et j'ai trouvé un article ici, dont je vous résume le contenu :

Pour une bonne hydratation, profonde et durable, les cosmétiques doivent contenir des actifs filmogènes, émollients et humectants.

Oui, mais lesquels ?

Laissons tomber les filmogènes hydrophobes de l'article, qui sont synthétiques et occlusifs.

Pour l'autre catégorie, les filmogènes hydrophiles (protéines, glucides complexes, polymères de synthèse) j'ai de l'acide hyaluraunique. Ca ira.

Je me suis penchée sur la partie "émolliente", j'aime bien ce mot, ça fait tout mou, tout doux. Plein d'actifs faciles à trouver avec, en premier chef, les huiles végétales et leurs propriétés différentes et complémentaires. Là, c'est facile.

Donc, après avoir réduit de mon visage - amolli et détendu- les pertes en eau, j'ai voulu l'attirer de mon derme au fond de mes petites cellules épidermiques (comme expliqué dans l'article) et avec quoi ? …des agents humectants. Ici aussi, l'embarras du choix, sans dépenser des fortunes en actifs précieux. (Évidemment, je suis comme vous toutes, je me laisse tenter quelques fois et j'utilise aussi ce que les copines m'envoient)

Le petit tableau est maintenant tous seul dans un post que je place dans la catégorie : initiation, les bases.

Ce tableau n'est pas exhaustif, je n'ai recueilli que les informations du site dont vous avez le lien plus haut et mes quelques connaissances. Je reviendrai aussi souvent que nécessaire sur ce post pour rajouter ou modifier en fonction des remarques que vous pourrez faire. Un tableau à compléter, en somme, tout le monde peut participer et donner son avis.

Voici Habit d'Hiver, que j'utilise depuis une dizaine de jours maintenant et qui a spectaculairement changé le confort de ma peau.

 

Habit_d_hiver

 

 

Phase I

3% Hv noyau d'abricot

5% HV Argan

3% Hv Jojoba Bio

3% Hv Macadamia

3% Beurre de Karité Nilotica Bio

3% Beurre de Cupuaçu brut 

3% Hv olive bio macérée avec chèvrefeuille sauvage (ramassé sur mon lieu de travail, au printemps, j'embauchais les collègues tous les jours après le repas et je ne l'ai pas regretté. Je changeais les fleurs toutes les 24h pour éviter la fermentation et mon huile sent encore très bon)

7% cire émulsifiante n°3 AZ + 0,5% Olivem (c'était ma première utilisation de la cire n°3 et je ne voyais pas mon émulsion épaissir et mon mixer chauffait, j'ai fondu un peu d'olivem pour me rassurer, et ça a marché)

Vit E

Phase II

1% allantoïne

0,1% Gomme Xanthane

1% glycérine végétale

2% urée (on peut en mettre plus pour une hydratation plus importante)

58% eau Rosée de la Reine, bouillie

Phase III

1% Fucogel (biosaccharide gum ) (je suis totalement fan des bio saccharides qui donnent un glissant et un velouté exceptionnel)

1% Silkgel (biosaccharides gum) (un fond de flacon)

1% Soothex (boswellia Serrata) anti inflammatoire

0,1% Acide hyaluraunique

0,5% amidon de riz

0,9% Geogard

Une pointe de couteau de céramides purs (grâce à Moune)

1% Hv Chanvre Bio

1% HV Carthame

He bois de rose, lavande, benjoin, vanille oléorésine

Mode opératoire habituel, former le gel avec l'eau dans laquelle on a dissout l'allantoïne et l'urée.

Chauffer les deux phases ensemble jusqu'à 75° puis émulsionner en versant O/W, ajouter les actifs de la troisième phase au dessous de 30°.

Je "filme" mon bécher et la crème passe la nuit dans le réfrigérateur. Cela permet de rectifier l'odeur, voire la consistance avant de mettre en pots. La texture de cette crème permet aussi de la mettre en flacon. Il m'aura fallu quatre essais, avec différents émulsifiants en mélange. Ce n'est pas encore la texture suprême mais ça s'en approche doucement.


Huile de bain en poudre

Soins pour hommes

Par atelierdemichele

          Je l'ai un peu négligé ces derniers temps.

Pour me faire pardonner, je lui ai fabriqué un autre produit de bain que ses habituels sels de bain.

          Généralement je ne change que le parfum mais là, je change tout et je lui fabrique avec appréhension une huile de bains en poudre!

 

cosm_to_106

 

          Vous avez bien lu, une huile de bains en poudre, réalisée avec de l'amidon de tapioca modifié.

Pour faire passer la pilule, je lui demande de bien noter tout ce qu'il ressent et de me dire si c'est bien ou pas. Si c'est bien, j'en parlerai sur Potions et chaudrons.

          Le tapioca provient d'une plante exotique, le Manioc (Mannihot esculenta Euphorbiacées) dont on consomme les feuilles et les tubercules sous diverses formes :en l'état, en fécule granuleuse (tapioca), en graines (perles du Japon) et plein d'autres selon les pays:

- Attiéké en Côte d'Ivoire,
- Gari dans plusieurs pays d'Afrique et au Brésil,

- Kassav en Guyane et peut-être aux Antilles. Mlk(?),
- Chicha au Pérou. Malegria (?) j'ai un doute car on en fait aussi à base de maïs il me semble.

- dans le Po'e à Tahiti (merci Catherine!). Je ne résiste pas à l'envie de vous mettre le lien vers un blog où l'on parle du Po'e mais aussi de la râpe à coco sous forme de tabouret ;)

C'est vraiment un aliment très important pour beaucoup d'êtres humains.

cosm_to_118

Le natrasorb

          En cosmétique, on utilise le manioc sous forme de poudre d'amidon modifié extrêmement fine vendu sous le nom de Natrasorb.

Le Natrasorb est manufacturé pour créer des "poches" microscopiques dans lesquelles les huiles peuvent se stocker et être véhiculées sous forme solide.

          Il absorbe beaucoup d'huiles pour éviter un toucher gras.

Vous me direz "mais Michèle, nous, on le fait déjà dans les baumes avec de la maïzena (amidon de maïs), de l'amidon de blé modifié ou de l'arrow-root" (autre tubercule sud-américain) !

 

          Mais alors quel est l'intérêt d'acheter et de stocker un autre amidon?

- Et bien le natrasorb est si soluble dans l'eau qu'il peut relarguer toutes les huiles absorbées en se dissolvant instantanément sans former de grumeaux dans l'eau chaude comme la maïzena par exemple.

- En outre, il donne à l'eau du bain un toucher soyeux et doux sans laisser de film gras sur les parois de la baignoire.

- De plus, il absorbe des quantités astronomiques d'huiles sans changer d'aspect!

Pourcentages d'huile minérale absorbée par le Natrasorb
- 16% sans changement d'aspect
- 19% perte d'écoulement
- 293% saturation de l'amidon avec suintement
         

 

cosm_to_119

   

          Sur de nombreux sites anglo-saxons, on trouve du Natrasorb dans des recettes de sels, bombes et laits de bains ou dans des huiles de bains en poudre qui m'ont semblé plus intéressantes: ici, ici,ici et ici

Certaines de ces formules me semblent contenir trop d'huiles alors j'ai fait comme je voulais en ajoutant un tensioactif re-graissant issu de l'huile d'olive: l'Omega  mais c'est facultatif.

          C'est un PEG (Olive oil PEG-10 esters) qui dans cette huile de bain me permet d'ajouter presque autant d'huile que de natrasorb.

En cas de réticence à utiliser un dérivé de PEG même dans un produit rinçable, vous pouvez l'omettre et ajouter les huiles directement à la poudre.

 

          Formule de l'huile de bain en poudre

Phase A

- 50ml d'huile de coco fractionnée (ou pépin de raisin raffinée, huiles fines)
- 20ml Omega (facultatif, en vente chez Bilby)
- 2ml de teinture de benjoin (facultatif)
- 5ml Huiles essentielles au goût
- 2 capsules de vitamine E à 500mg

 
Phase B

- 50g Natrasorb (en vente chez Les Utiles de Zinette)


. Introduire la phase A dans une éprouvette et bien mélanger.
. Dans une coupe en inox, verser les 50g de natrasorb
. Ajouter le mélange liquide petit à petit en mélangeant bien la poudre entre chaque ajout
. Rectifier le parfum si vous trouvez le mélange peu odorant
.

 

cosm_to_104

L'huile de bain en poudre



           Mode d'emploi

Verser l'équivalent d'une cuillère à soupe du mélange sous le robinet d'eau chaude.
Il faut donc que votre huile en poudre soit très concentrée en parfums pour que le bain soit odorant.

 

          Le parfum

        Pour mon cher et tendre, j'ai voulu du patchouli.

Curieusement, je trouve que le patchouli est une belle odeur masculine, pas commune.

Bien utilisée, elle révèle leur sensualité sans tomber dans le vulgaire.
Il se marie bien aux odeurs d'agrumes et à un fond boisé.

         Pour ne pas trop interférer avec la couleur blanche du natrasorb déjà légèrement modifiée par la teinture de benjoin, j'ai choisi de l'huile de coco fractionné incolore.

          J'ai donc naturellement préféré du patchouli clair (light patchouli) acheté chez Néroliane.
Il est moins fin au nez que celui de Bio Mada qui est certainement le meilleur à mon sens.

Je ne le vois plus à leur catalogue et j'ai cherché un temps à me procurer de l'huile essentielle de patchouli à Madagascar sans succès.

          Les hommes sont très chics en santal, en vétiver et en patchouli!
Ce sont finalement des poules de luxe non ?

 

Le mélange est composé au nez dans une éprouvette jusqu'à obtenir 5ml d'huiles essentielles:

- Pamplemousse bio
- Orange douce bio
- Géranium bourbon bio

- Baies roses (merci Malegria)

- Patchouli clair
- Cèdre Gulestan d'Afghanistan
- Vétiver Bio Mada


                  
Vous savez quoi? Il adore!
Il adore tout, la sensation, l'odeur, le "c'est pas gras", il adore TOUT!

Mais je n'ai plus de natrasorb ;(

Nouvel essai à l'orcanette par Lulea

Savonnerie

Par cshabou

Voici ma participation aux recherches sur les mystères de l’orcanette.       

 

J’avais de l’orcanette de chez Gracefruit depuis quelques semaines quand Chabou a proposé cette expérience. Dubitative quand au résultat, je l’avais prudemment rangée… Merci Chabou d’avoir réveillé mon humeur joueuse !

    

Sans_titre_1

 

 

J’ai choisi de reprendre presque à la lettre la première recette postée par Chabou :

 

30% olive bio

24% palme bio

24% coco

17% pépin de raisin

5% beurre de cacao

 

J’ai utilisé de la lessive de soude à 30.5% et calculé un surgras à 8%.

Le tout pour un kilo d’huiles.

 

J’ai commencé par laisser macérer 4g d’orcanette dans 150g d’huile d’olive.

Sans_titre_2

 

Puis, comme je m’attendais un peu à avoir du gris souris, j’ai choisi un habillage qui irait bien à un savon gris : j’ai coupé des cubes de savon dans un castille, fabriqué en prévision.

 

Puis je les ai enveloppés de charbon dans l’idée de les surligner sur le potentiel fond gris du reste du savon.

 

                                                   

Sans_titre_4

 

 

J’ai ensuite fait mon savon, en ajoutant à la trace légère le macérât d’orcanette en le filtrant avec une petite passoire.

 

J’ai ajouté 30g d’huile essentielle de lavande, puis mes cubes.

 

Sans_titre_3

 

 

J’ai moulé le tout dans un moule en bois chemisé… Et j’ai observé, dans les heures qui ont suiviCeci !

 

                        

Sans_titre_5

                                       

 

 

 

Vraiment, quel spectacle extraordinaire !! En quelques heures, la couleur est passée du bleu gris au bleu schtroumf !

Ensuite… Et bien, malgré mon excitation, je suis allée me coucher !…

Plus tard, j’ai enfin pu couper et découvrir ce que tout ça pouvait bien donner…

Du… Gris mauve !! Pas aussi beau que ton mauve, Chabou, mais, pour me consoler, pas complètement gris non plus !

 

Je referai cette expérience, mais avec deux fois moins d’orcanette et en la filtrant plus finementEn espérant avoir cette fois-ci un vrai mauve !

 

 

Sans_titre_6

              

Masque minute aux baies de Goji

Soins du visage

Par atelierdemichele

          Besoin d'un soin revitalisant minute pour le visage?
Moi oui, j'en ai bien eu besoin...

      

cosm_to_117
        Jolie couleur orangée

         

           Pour faire simple, rapide mais efficace, j'ai ouvert une boîte d'ampoules de jus de Goji bio.

Et j'ai réalisé en deux temps et trois mouvements un masque "coup d'éclat" à utiliser rapidement car il ne contient pas de conservateurs.

         

           Les baies de Goji (Lycium barbarum Solanacées) sont issues d'un arbre originaire des plaines de Chine et dont les propriétés anti-oxydantes sont mises en avant depuis quelques années en Occident.

Il existe énormément de plantes anti-oxydantes et chaque matin, on en rapporte de nouvelles de l'autre bout du monde. Que et qui croire?

Les fruits et les légumes sont tous riches en anti-oxydants et devraient faire partie de notre alimentation de base en bonne quantité.

         Mais même en sachant cela, j'ai craqué pour ces baies que je consomme de temps en temps même si je ne suis pas certaine qu'elles soient miraculeuses en dehors des préparations médicinales dont elles font partie en médecine chinoise.

Les remèdes de la pharmacopée chinoise sont très complexes et très équilibrés.

Si l'on retire une plante du mélange, on n'est plus très sûr de ce qu'elle fait...

 

        Il existe aussi du goji sauvage venant du Tibet (Lycium tibeticum) et qui pousse à plus haute altitude. Il est plus rare dans les circuits de distribution occidentaux.

Quelques informations raisonnables

cosm_to_116

          Le jus en ampoules me semble plus adapté à un usage cosmétique et j'ai craqué malgré son prix peut-être injustifié.

Mais c'est un jus issu de l'agriculture biologique, ce qui me semble essentiel pour les aliments exotiques très courus.

La tentation est forte de charger en pesticides et autres produits phytosanitaires.

          Les ampoules contiennent du jus de goji bio, de l'acide citrique et de la vitamine C.

Le magazine en ligne Cosmetics and Toiletries (en anglais) indiquait en décembre 2008 que les baies de goji figuraient dans le Top Ten des ingrédients en cosmétique naturelle pour l'année 2009 

 

 

cosm_to_115

 

          Formule du masque "Goji-revitalisant"

- 30g de jus de Goji bio (2 ampoules de 15ml)
- 0.6g de gomme xanthane (2%)


. Casser deux ampoules de jus de Goji dans un pot de yaourt recyclé stérilisé
. Saupoudrer la gomme xanthane petit à petit au dessus

. Mixer fortement au mixer à capuccino désinfecté pour faire prendre le gel en évitant la formation de grumeaux.

Autres gels à la gomme xanthane ici et ici

          J'ai utilisé une gomme xanthane en poudre fine qui se dissout aisément.

Si la vôtre est légèrement cristallisée, il faudrait peut-être tiédir le jus pour faciliter la prise du gel et ajouter la gomme pincée par pincée en mixant.

          On obtient un gel flamboyant qui sent curieusement la, purée de carotte.

Du coup, craignant une falsification, j'ai goûté mais ça "goûte" bien le goji!

Le jus et la xanthane sont comestibles donc il n'y a aucun danger à le manger. On pourrait commercialiser cette préparation sous le nom de gelée de goji, aliment anti-oxydant ultime ;)

          Le gel est suffisamment épais pour ne pas couler puisque j'ai choisi d'utiliser 2% de gomme xanthane.

Les 30g fabriqués conviennent pour 3 utilisations en une semaine maximum.
Comme il n'y a pas de conservateur dans la formule, il est prudent de l'utiliser rapidement.

          L'extrait de pépins de pamplemousse concentré ne convient pas aux gels à la xanthane car il peut se former des filaments peu flatteurs dans votre gel.

On peut évidemment en fabriquer plus et conserver ce masque avec un autre conservateur.

cosm_to_124
Il ne coule pas du verre

 Mode d'utilisation

. Masser longuement une couche généreuse de gel sur le visage et le cou démaquillés.
. Laisser poser dans le calme pendant 10 à 15 minutes sans laisser sécher.
. Bien rincer, sécher légèrement et appliquer une crème hydratante.

Garder le pot au réfrigérateur et utiliser dans la semaine qui suit la fabrication.

          C'est peut-être "sykologik" mais je trouve que ça marche drôlement bien!
Ce masque est très doux et trois applications en une semaine ne m'ont pas semblé excessives.

          J'aime beaucoup les jus de plantes bios en ampoules que je trouve très pratiques pour la fabrication des cosmétiques à la maison.
Ils ont des dates de péremption assez longues et peuvent être consommées pour éviter le gaspillage.

Quelques exemples avec du jus de feuilles d"olivier et du jus d'aloé x10 ici

          Simple, rapide et efficace je vous disais !

Deux parfums pour Noël

Senteurs et parfums

Par veneziapetitpois

Puisque l’heure est aux cadeaux, voici deux formules de parfums que l’on peut préparer dès maintenant si on veut les offrir au moment des fêtes.

 

DSCN7706

Une œuvre de l'artiste suédoise Nathalie Djurberg (photographiée à la Biennale de Venise 2009)

Pour fabriquer des parfums, je m'inspire des proportions indiquées par Nerys Purchon dans sa Bible de l'aromathérapie (Marabout), livre parfois controversé car il y renferme des approximations. Mais je l’ai gardé dans ma bibliothèque car il renferme des formules pour à peu près tout, y compris pour les produits ménagers.

Nerys Purchon intègre donc de l’eau distillée (j’utilise de l’eau éminéralisée ou une eau de source la moins minéralisées possible), de la glycérine et de la vodka. Je préfère l’alcool à 96° car il extrait mieux les parfums. A défaut d’alcool à 96, choisir de l’alcool ethylique vendu en pharmacie et non modifié (alcool à 90°)

Par ailleurs, je fixe les HE avec de la teinture de benjoin, également achetée en pharmacie. Je compte environ autant de gouttes d’HE que de benjoin. 

Comment je procède pour mes essais parfums:

 Je gamberge un peu la formule selon mon inspiration et je fais une sélection d’HE. Je renifle deux par deux celles que j’ai choisies pour voir si ça colle ensemble (une par narine… ) puis je me lance.

Je laisse reposer quelques jours et je sens à nouveau, je rectifie éventuellement le tir quand c’est trop fade ou trop confus.

 

La première formule, assez simple, est à base d’agrumes.

 

DSCN6505

Chant d’agrumes

 

40ml alcool 96°

2 cuil café eau distillée

1/4 cuil café glycérine

40gtes HE citron bio

40gtes HE orange sanguine

30gtes HE bergamote

10gtes HE neroli

120 gtes teinture de benjoin.

 

Je l’avais laisser macérer plus de deux mois.

Au bout de deux mois, j’ai mis le flacon une nuit au congélateur, puis j’ai filtré le lendemain. C’est ce qu’on appelle glacer un parfum, pour éliminer les impuretés.

J’ai rajouté 10ml d’alcool au total au moment d’utiliser.

 


 L’autre est un essai que quelques unes connaissent et ont apprécié (dans une crème corps, son parfum -que la tonka “vanille “ un peu- tient très bien). J’ai essayé de reproduire le parfum d’une crème du commerce dont je raffole (Remède de Gattefosse, par ailleurs très efficace contre tous les bobos de peau).   J’en ai refait pour compter exactement les gouttes. Dans cette formule, j’ai compté la tonka comme une HE quand j’ai ajusté le benjoin.

 

Parfum de peau

 

DSCN6621

Colliers d 'offrandes (photo prise à Bénarès)


Lavande d’altitude 20gtes

Pamplemousse 10 gtes

Gingembre 10 gtes

Santalum album 20

Patchouli 20 gtes

Sauge sclarée 10 gtes

Encens 20 gtes

Bois de rose 20 gtes  

origan compact 10 gtes

Teinture de tonka 30 gtes

Teinture de benjoin 180 gtes

 

J’ai fait maturer sans diluer pour incorporer dans mes crèmes corps.

 

Si on veut l’utiliser en parfum, il suffit d’ajouter:

65ml d’alcool 96

Avec 3 cuil à café eau déminéralisée

½ cuil à café glycérine

au moment de la maturation

 

puis 18ml alcool avant l’utilisation finale.

 

Bon Noël parfumé…


"Le cadeau des Potions": savon mosaïque

Savonnerie

Par atelierdemichele

          Pour Noël, j'ai décidé de vous offrir quelques savons.
Rien de bien original pour une "cosméteuse" me direz-vous...

cosm_to_105

          Alors, j'ai soigneusement gardé depuis quelques semaines des bouts de savonnettes offerts par les gentilles savonnières que je rencontre régulièrement même par voie postale.

          Il y a  des couleurs, des parfums, des textures, des personnalités différentes dans ce savon mosaïque, riche des diversités qui s'expriment régulièrement sur ce blog collectif.

Il y a donc dans mon savon:

- le bleu de Catherine, la grande pacifique
- le jaune de Lolitarose, la parisienne des Pouilles
- le rouge brique de Venezia, la passionnée
- le violet-gris-bleu minéral de Mlk, la divine poétesse
- le noir de ma belle Anouck, la fille de Haute-Savoie Garonne
- le bleu ardoise de Malegria, la péruvienne duch'nord
- l'ivoire parfumé d'Irène, la diva de la Suiss'Afrique
- le gloss rosé de Chabou, la jolie piquante (c'est un fond de baume pour lèvres)
et le vert d'eau de Michèle.

cosm_to_097

           Mes chutes de couleur verte sont issues d'un savon qui a mal tourné.
Je voulais deux couches que je coule en général à 3h d'intervalle mais la vie en a voulu autrement.

J'ai dû couler la seconde partie le lendemain et elle s'est détachée au séchage.
Le chirurgie esthétique m'a donc donné de petits savons et plein de chutes, trop de chutes!

          Mais je trouve la formule géniale car la mousse est crémeuse, douce et ça sent bon.
Bon, je vous donne les proportions entre deux lignes, ça peut toujours servir...

 

Formule du "savon voyou qui a mal tourné"

- 30% coco
- 20% olive bio
- 15% arachide bio
- 15% blanc de boeuf (remplacer par du saindoux)
- 10% palme bio
- 5% karité bio
- 5% noix du Brésil
Eau, chlorophylle, soude pour surgras de 6%
soie tussah
santal amyris, lavandin, patchouli
Bouts de savon blanc
au santal indien

cosm_to_100

          Revenons à notre savon cadeau pour lequel j'ai utilisé de la soude liquide achetée au magasin de bricolage par erreur.

Généralement je préfère préparer moi même ma lessive de soude pour choisir le liquide de dissolution et pour pratiquer la réduction d'eau.

           Il existe plusieurs concentrations de lessive de soude et il est indispensable de rentrer dans le calculateur MMS - The Sage, le pourcentage du vôtre.
C'est clairement indiqué sur la bouteille.

Le calculateur vous indique ici :

- à gauche sur le document, le volume de liquide à utiliser
- à droite, le poids de lessive de soude (attention au changement d'unité de mesure) en face du taux de surgraissage désiré.

Selon la concentration de votre lessive de soude, il faudra procéder à des ajustements de poids.

          Pour la concentration de ma lessive de soude (30%), le poids de lessive préconisé (705.27g) pour un surgras de 7% est largement supérieur au volume de liquide indiqué à gauche (375/562ml).
Je garde donc la valeur indiquée en poids (705.27g).

          Si jamais la concentration de lessive de soude était plus forte, on aurait pu avoir un poids de lessive inférieur.
Attention alors à verser votre lessive dans de l'eau pour ajuster (mais jamais l'inverse).

N'oubliez pas, ça doit rimer:
- eau dans la soude (acide), suicide*
- soude dans l'eau, bravo! *

Acide étant mis là pour faire la rime, évidemment la soude n'est pas acide...

          La différence d'unités de mesure me gène tout de même pour procéder à ce type d'ajustement...
En  France, j'ai trouvé deux concentrations possibles (30% et 30.5%) mais il se peut que d'autres existent donc soyez vigilants...

cosm_to_107

Formule du cadeau des Potions

- 31% coco
- 27% palme bio
- 15% huile de son de riz
- 12% olive bio
- 10% huile de soja bio
- 5% huile de ricin

Soie tussah, lessive de soude à 30% pour un surgras de 7%
Lactate de sodium (à ajouter à la solution de soude): 12g pour 1500g d'huiles à saponifier


Huiles essentielles: lavandin bio, menthe poivrée bio, West indian bay, muscade

Mosaïque de savons des filles de Potions et chaudron
Baume gloss de Chabou


          La trace doit être moyenne pour bien tenir les chutes de savon en suspension .
Elle est arrivée assez vite mais j'ai pu fabriquer quelques savons d'invités avant l'ajout des chutes dans la pâte.

cosm_to_110
cosm_to_108

Le lactate de sodium

          Agent hydratant, régulateur de pH et humectant issu de l'acide lactique.
Il permet de garder l'eau dans le savon lui permettant d'avoir plus de poids après séchage.

Je pense que c'est intéressant pour les commerçants qui vendent leurs savons au poids.

Mais il permet aussi de durcir une formule de savon que l'on a trouvée trop molle.
Le calculateur MMS indique les quantités à introduire en fonction du degré de durcissement prévu.

          Je trouve qu'il opacifie légèrement la couleur des savons et qu'il apporte un léger glissant.

J'en rajoute très souvent:
-  quand je formule avec peu de coco et palme,
-  quand je dois offrir rapidement des savons après leur fabrication

Comme je ne fais jamais la même formule de savon, j'en rajoute en général pour augmenter le durcissement de 1%.

          Normalement le lactate de sodium s'utilise avec la réduction d'eau puisqu'il permet de garder l'eau dans les savons.

Ici, ne sachant pas comment se comporte un savon à la lessive liquide, je ne suis pas certaine que c'est judicieux car une semaine après, mes savons sont encore un peu mous malgré cette formule...
Heureusement, Noël est encore loin.

 

          Le "cadeau des Potions" est un savon que j'ai voulu rectangulaire, plus grand que d'habitude et peu épais.

Il sent bon, il mousse généreusement et pour en faire beaucoup à la fois, j'ai renoué avec des plaisirs démodés:

- le moule en bois "king size"
- le sac poubelle
- les plis au démoulage
- les boules de savons faits avec les bords plissés.

          J'en ai eu un petit coup au coeur en revivant cette excitation de mes débuts quand je n'étais pas encore une vieille savonnière à lunettes et cheveux blancs avec des rides à savons et tout...

cosm_to_109

          Et comme le temps est aux cadeaux, j' envoie un savon à chacune des 5 premières  personnes qui en feront la demande dans les commentaires.

Attention, il y a de l'arachide, de l'huile de palme et du gras animal dans ce savon.

          Les filles de Potions ci dessus citées sont interdites de jeu car ce sont des veinardes, elles sont honteusement pistonnées...

Elles en recevront un chacune sans rien faire.

Enfin si!  Elles peuvent commenter, je les sais très bavardes...

         Gros bisous et Joyeux Noël en avance  à tous !         

Idée pour emballer les savons

Trucs et astuces

Par Anouck 31

DSC01446

                          Depuis que j'ai appris à savonner, on peut dire que je

         savonne.... un peu trop d'ailleurs!! 

 Mais les fêtes approchent et le casse tête des

 cadeaux aussi... Donc un petit savon fait maison sera  tout à fait dans la 

        tendance écolo de cette année!

DSC01456 Il me fallait un moyen rapide et original pour emballer mes

créations et surtout mes amis!!!

J'ai découvert  récemment que le papier de soie  existait en plusieurs couleurs

plus belles les unes que les autres. Et comme je pense toujours "savons"

quand j'entre dans les magasins de loisirs créatifs, il m'est donc venue l'idée de les y  envelopper 

en finissant par un joli noeud de raphiaDSC01399 coloré. Et pour faire plus festif , vous pouvez les envelopper

dans du papier cellophane (ici récupéré!) avec toujours le raphia comme

finition.Chaque savon à son étiquette indiquant les huiles saponifiées, les HE

utlisées,et la date de fabrication.(Merci Annie pour cette idée...) 

 

DSC01404

      C'est rapide et très facile à réaliser.

Voici donc mon emballage tulle (que m'a enseigné Annie et qui m'a aussi appris  

à savonner ..) Cela nécessite de la couture mais c'est intéressant pour les savons 

avec des formes particulières.

                                                                        DSC01409 

                                                                                           

Savon à l'orcanette , la saga continue…

Savonnerie

Par veneziapetitpois

 

DSCN8056

 

 








DSCN8058






 

(photos prises le lendemain de la réalisation des savons)


D’abord, les voilà, ils avaient commencé leur existence savonnesque d'un mauve soutenu, puis ils ont évolué vers le bleu ardoise, bleu-gris et… parce que j’ai triché avec de l’argile rouge, certains ont des reflets carmin. Aujourd'hui, ils sont gris souris, les milkyway restant légèrement plus bleutés. Peut être vont-ils encore évoluer, mais pour l’instant le mauve évanescent ne s’est pas invité.

 

J’ai respecté la formule de Chabou, -même avec l’huile de palme mauvaise conscience, celle qu’il me reste et que je n’arrive pas à terminer (je l’avais achetée pour faire une recette de Bluetansy). Elle est même légèrement périmée pour tout avouer! Comme je n’ai pas de tournesol, je l’ai remplacé par de l’huile de soja, (très jaune) qui a une INS très proche.

  

DSCN8047

 







De gauche à droite, hydrolat d'épicea, de camomille, de patchouli, de citron. Devant chacun, le papier Ph correspondant. 


C’est pour l’eau de dissolution, que j’ai gambergé; j’ai cherché quelque chose d’acide puisqu'il faudrait un PH acide pour que l'orcanette se deshabille en mauve. J’ai donc testé au papier PH des hydrolats (un peu vieux, que je recycle dans les savons). Le plus acide, ph5 environ, était celui de patchouli.

J’ai coupé avec de l’eau. Là aussi, j’ai recherché l’eau la moins basique. J’ai trouvé Volcania (PH 6,7 )

J’ai découvert, en cherchant des informations sur le PH de l’eau qu’il était plus facile de l’acidifier que de la basifier. J’avais donc quelques espoirs…

Voir des informations intéressantes sur le PH de l’eau

  

DSCN8050

 








J’ai fait macérer plus de 15j de l’orcanette en fragments dans de l’huile de noisette vierge, en chauffant régulièrement. L’huile était d’un rouge chinois somptueux et l’odeur très chocolatée. Je me sentais donc assez guillerette quand j’ai procédé dimanche à l’opération savon. Comme il était tard, je n’ai pas pu faire de photo de la couleur de la pate, d’un magnifique prune. Aujourd'hui, lje me demande: où est l'erreur?

 

J’ai décidé, pour certains savons, de faire des zigouigouis à la Mlk … avec de l’argile rouge que j’ai diluée dans un peu d’hydrolat de patchouli. J’ai obtenu un effet reliure inattendu. Il me semble qu’un peu plus d’argile rose aurait pu infléchir la couleur globale. (sauf que l’argile en quantité, ça gratouille… )

Les savons sentent la lavande mais pas le patchouli, alors que l’odeur était très forte lorsque j’ai ajouté la soude dans l’infusion glacée. Je n’ai pas respecté tout à fait les proportions de Chabou, j’ai dû calculer en fonction de mes réserves d’huile.

 

Savons lavandin-patchouli à l'orcanette

 

Coco neutre 200g

huile de palme 190g

huile d'olive bio 200g dont 132g macérat de lavande maison

huile de soja bio 110g

2grammes vitamine E

 

Soude pour un surgraissage à 7-8

 

250g de liquide, dont 112 hydrolat de patchouli très odorant en glaçons, et le reste eau Volcania (ph 6,7)

50g d’huile de noisette vierge macérée avec de l’orcanette. Il en est resté 35g après filtration.

 

9g HE lavandin super

6g HE lavande aspic,

que j’ai ajoutés à l’orcanette filtrée

1g d'argile rouge diluée dans 12g hydrolat patchouli

 

DSCN8064

Savon de la série orcanette-argile aujourd'hui…

  

Je passe la main pour l'instant… d'autres rouges m'attendent, celui du coquelicot par exemple. 

La barbe !

Savonnerie

Par Lyjazz

Mon compagnon est un spécimen de mâle à peau tendre et pâle, et à poils durs et drus.

Impossible pour lui de se laisser pousser la barbe : elle pique.

Il doit donc se raser quotidiennement. Et il a résolu de le faire à l'aide d'un blaireau et d'un rasoir mécanique.

Il utilise en voyage de la crème à raser en tube, très pratique, de marque Weleda ou Logona.

Pour la maison le savon de rasage est tout indiqué.

J'ai donc tenté deux recettes, différentes.

Après deux semaines de séchage, et un essai avec chaque savon, il préfère la recette qui contient le plus d'ingrédients (le savon orangé). 

Les voici.

Et chez vous les savonnières ? Les hommes se rasent à l'électrique ? Je ne peux pas penser que vous n'avez pas fabriqué des savons à raser pour eux....

Pouvez-vous partager vos expériences ?


Savon à raser blanc

 

60g d'huile de coco = 40%

60g d'huile de palme = 40%

30g d'huile de ricin = 20%

38g à 56 g d'eau

21,5g de soude

Surgraissage: huile de chanvre, miel, aloe vera, argile blanche ou rhassoul

 

synergie d'HE : carotte 10, ciste 4, bay st thomas 5, cèdre 10, benjoin 5, encens 5, patchouli 5, fond de myrrhe.

 

Liquide transparent quand j'ai versé la soude. Puis blanc opaque à la trace. Enfin orangé délicat après ajouts, et blanc après séchage.

 

Dureté : 52

Nettoyage 27

Mousseux : 45

Crémeux : 42

INS : 180

 

IMGP8573


---ooo---

 

Savons à raser orangé

Huile de coco : 25%  40 g

Beurre de karité : 10% 15 g                                                                                                                     

Beurre de kokum : 7% 10 g

Huile d'olive : 19% 30 g   

Huile de chanvre : 12% 20 g >>>3,5g chanvre + 16,5 macadamia (fin de bouteille chanvre)

Huile de ricin: 9% 15 g

Huile de calendula (macération dans tournesol) : 9% 15 g 

Huile de sésame : 9% 15 g


Liquide : 40 à 60 g (50G). Soude : 22 g

Eau + kaolin.

Trace : rhassoul, lait de coco, aloe vera.

HE : carotte 10, ciste 4, bay st thomas 5, cèdre 10, benjoin 5, encens 5, patchouli 5, fond de myrrhe.


Dureté : 34

Nettoyage : 17

Mousseux : 25

Crémeux : 26

INS : 133

Couleur caramel clair. Assez mou. Semble transpirer encore plusieurs jours après.

10 jours après mon homme-qui-pique préfère celui-là.

IMGP8574

Le chaleureux

Savonnerie

Par lloulou

L’histoire

On dit que les grands esprits se rencontrent… Je venais de terminer un nouveau savon et je suis allée faire un petit tour du côté de chez… Vénézia. Là, surprise, son dernier né, enfin, son dernier savon avait des ingrédients similaires au mien ou le mien avait des ingrédients similaires au sien… Je ne sais pas trop dans quel sens dire cela puisqu’il faudrait tenir compte des 6000 km et des 6 heures de décalage horaire qui nous séparent!

 

Pour ce qui est de la couleur, ce que je viens de dire est valable aussi pour l’avant dernier savon de MLK.

Je souhaitais faire un nouveau savon qui donne de la chaleur au cœur et au corps pendant nos grands froids nordiques. Enfin, ces derniers sont moindres car je vis au sud… de la Belle Province.

Je voulais aussi utiliser les macérats qui traînaient qui commençaient à vieillir. (Il va falloir que j'en fasse un avec TOUTES mes huiles qui vieillissent mais je ne suis pas aussi disciplinée que Michèle ( trops de liens à inclures...) J’avais un macérat de lilas qui sentait beaucoup plus l’olive que le lilas… et j’avais un pot de karité au roucou façon Moune qui ne baissait pas vite.

Avec du soleil, il me fallait une senteur qui évoque la chaleur : les citrus. J’ai utilisée une fragrance car, comme vous les savez (enfin certaines) ma voiture est un gouffre sans fond depuis plusieurs mois, j’ai mis un bémol sur les huiles essentielles qui je réserve pour le thérapeutique. Là, ce serait un autre débat… Chabou, en a déjà un peu parlé dans un commentaire récemment. Je m’égare…

 

Les ingrédients pour ce savon sont :

40% huile de noix de coco

25% huile d’olive de grignons (pomace)

25% huile de colza (canola)

5% huile de ricin

5 % beurre de karité au roucou

Soie

A la trace :

Fragrance pamplemousse et lime en toute petite quantité

36 g d’une fin de pot de crème (qui avait perdu son étiquette)

 

Surgraissage à 5%

INS : 154

 

Méthode :

J’ai utilisé la technique à froid " rapidus ". C’t la 4ème fois que j’utilise la technique " rapidus " qui je n’aime pas vraiment… Mais je vais revenir sur ce sujet dans le prochain article.

 

Le résultat :

Un joli savon lumineux qui après 4 jours donne une jolie mousse onctueuse. L’odeur est très faible durant le lavage des mains. La vue de ce savon met du soleil dans le cœur ! Mission accomplie !

PB210043