"Crème douce": Soin à la gelée royale bio (1)

Soins du visage

Par atelierdemichele

         Pour cinq filles qui ont reçu vont recevoir  le savon "Cadeau des Potions", j'ai imaginé une crème pour le visage, légère mais douce et confortable.

Il y a un peu d'embouteillage sur ce blog, les messages en brouillon s'accumulent, les filles de Potions et chaudron carburent à fond... vous allez voir.

J'envoie donc ce message un peu tôt par rapport à la livraison des colis qui est retardée pour cause de vacances et de fêtes.

          L'actif essentiel est la GELEE ROYALE FRAICHE ET BIO  car j'aime beaucoup l'idée d'un soin d'hiver avec ce produit de la ruche.

cosm_to_142

         La gelée royale fraîche possède d'indéniables propriétés qui sont intéressantes en cures internes, notamment pendant l'hiver.

Pour la peau, je table sur  la présence de :

- Glucides
qui sont hydratants.
On utilise des sucres simples ou complexes en cosmétique.

- Acides aminés
libres ou combinés. Ils agissent comme agents hydratants.
On utilise avec succès des protéines (composées d'acides aminés) sous forme hydrolysées en cosmétique.

- Vitamines du groupe B (notamment B5 ou acide pantothénique).
La B5 est anti-inflammatoire.
Son action cicatrisante est intéressante en hiver pour des peaux agressées par le vent et le froid.
Elle favorise une belle peau fraiche et saine.

- Acides gras
qui sont nourrissants.

- Minéraux
calcium,  cuivre, fer, magnésium, phosphore, potassium, silicium, sodium et soufre.

- Facteurs antibiotiques et hormonaux

         La gelée royale agirait comme un super catalyseur en augmentant la consommation en oxygène des tissus. (In Dr Yves DONADIEU "Ma pharmacie naturelle, Editions Robert Laffont.)

Je dirais que c'est une plante adaptogène, anti-stress donc  intéressante pour toutes les peaux notamment les peaux matures.

Y. Donadieu n'indique pas de précautions particulières et la préconise en interne aux doses habituelles à la fois aux enfants, aux personnes âgées et aux femmes enceintes.

J'ai relevé dans la littérature une précaution particulière chez les personnes allergiques aux produits de la ruche sans vérifications possibles.

La prudence est évidemment de mise chez les allergiques en général.

            Je préfère la gelée royale fraîche (elle existe aussi sous forme lyophilisée) à conserver au réfrigérateur (0 à 5°) pour préserver ses propriétés et je l'ai achetée en pot livré avec une petite spatule doseuse.

Le pot doit être en verre complètement rempli et surtout la gelée royale doit être prélevée de la ruche dans des conditions d'aseptie  rigoureuse et  à l'abri de l'air.

Le fait qu'elle provienne de l'agriculture biologique ne gâche rien bien entendu.

 

         J'en ai profité pour enfin tester un émulsifiant qu'Irène m'a offert depuis cet été sans que je  trouve un instant de répit pour le mettre en oeuvre.

Il s'agit de l'OLIVOYL maintenant disponible chez Aroma-zone sous le nom d'émulsifiant Olive douceur.

Son INCI est: Potassium olivoyl hydrolyzed wheat protein, cetearyl alcohol, glyceryl oleate, glyceryl stearate, potassium hydroxide

          Je vous laisse en lire les caractéristiques sur la fiche d'Aroma-Zone très bien faite mais pour résumer, c'est un émulsifiant:

- à utiliser entre 5 et 10%
- à émulsifier vers 70° (je fais entre 70/75°)
- théoriquement préconisé pour se suffire à lui même sans co-émulsifiant.

          Comme on ne se refait pas, moi, j'aime les co-émulsifiants donc je formule avec de l'alcool cétylique pour cette fois.
Il en faut juste assez pour avoir une crème qui semble ferme mais qui a une légèreté étonnante pour de telles proportions d'émulsifiants (7%).

Irène a été la première à tester l'olivoyl. 

Lolitarose en parle dans sa Crème doudou des filles de l'extrème.

 

cosm_to_138

          Ma formule donne une crème bien blanche, qui tient très bien en pots.

La pénétration est légère mais très douce et glissante.
La peau est bien assouplie et hydratée alors qu'il y a assez peu d'huiles et d'ingrédients dans ma formule-test.

          Irène aurait-elle raison en disant qu'elle préfère cet émulsifiant à l'olivem 1000?

A mon avis, cette sophistication au toucher est due à la complexité de l'INCI. L'Olivoyl est fabriqué avec des protéines hydrolysées liées à de l'huile d'olive, des émulsifiants et des épaississants.

Il contient aussi des conservateurs, bref c'est presque autre chose qu'un simple émulsifiant.

Les plus jolies personnes émulsions sont toujours le résultat de mélanges.
La nature fait toujours un peu complexe et non monolithique.

 

          La destinant à 5 personnes dont je ne connais ni les goûts ni les types de peaux, je décide de faire une crème d'hiver pour peaux normales.

Pour nourrir, j'ai choisi quelques émollients d'origine naturelle mais aidés par la chimie (coco fractionné et isopropyl palmitate).

Je les marie à de vraies huiles végétales pour peaux matures (argan cosmétique bio, son de riz et soja).

Faites le siège des fournisseurs pour qu'on ait à nouveau en France de l'isopropyl palmitate que Macosmetoperso a eu pendant un temps et a malheureusement arrêté de fournir.

- Pour l'hydratation, j'ai choisi un peu de glycérine et un poil de  silk gel (ou fucogel) qui sont des  polysaccharides donc des glucides donc des sucres complexes ;)

Faites le siège des fournisseurs pour qu'on ait en France ...

- Pour calmer et apaiser, j'ai choisi d'ajouter un peu de soothex, un agent actif extraordinaire issu de l'encens indien  boswelia serrata.

C'est l'encens le plus anti-inflammatoire et cet extrait est très intéressant pour les peaux sensibles, les rougeurs...

 

cosm_to_144

 

          La formule! la formule !

La formule de la "Crème douce pour 5 filles royales"

- Phase huileuse

. 7% Emulsifiant Olivoyl ou Olive douceur (Aroma-zone)
. 6% Isopropyl palmitate
. 4 % Huile de coco fractionnée
. 3.5% Alcool cétylique
. 1% Vitamine E (deux gélules à 500mg)

- Phase aqueuse

. 58% Eau de source St Georges
. 3% Glycérine végétale bio (Bilby)

- Troisième phase

. 3% Gelée royale fraîche bio
. 3% Huile d'argan cosmétique bio
. 3% Silk gel ou Fucogel
. 2% Huile de son de riz
. 2% Huile de soja
. 2% Soothex
. 2% Huiles essentielles
. 0.5% Géogard 221

+/-  Acide lactique pour obtenir un pH correct.


Mode opératoire

- Dans un bécher désinfecté, chauffer la phase huileuse à 70/75%

- Dans un autre bécher désinfecté, faire de même avec la phase aqueuse

- Verser la phase aqueuse dans les huiles en mixant fortement pour former l'émulsion.
Mélanger à grande vitesse pendant 10 minutes avant de refroidir dans un bain d'eau froide.

- Ajouter les 7% d'huiles végétales (argan, riz et soja) qui auraient pu être mises à chauffer dans la phase huileuse car elles ne craignent pas la chauffe.

J'ai procédé ainsi contrairement à mon habitude car je ne savais pas si cet émulsifiant donnerait une crème grasse ou pas à 7%.
Je me réservais ainsi la possibilité de mettre soit de l'eau, soit ces bonnes huiles.


- Ajouter le reste de la troisième phase en mélangeant entre chaque ajout.


Formule générale pour une crème douce d'hiver pour peaux normales à l'Olivoyl

- 10% huile de coco fractionné ou huiles de pépins de raisins, 7% émulsifiant olive douceur, 7 à 10% huiles végétales,3.5% alcool cétylique, anti-oxydant à la dose préconisée par le fournisseur
- 3% glycérine
- eau et/ou hydrolats adaptés (néroli, rose, géranium), actifs au choix, 1 à 2% d'huiles essentielles (selon votre tolérance), conservateurs... jusqu'à 100%.

Vérifiez le pH et ajustez à l'aide d'acide lactique pour un pH acide (5/6)

 

Il n'y a pas de beurres dans ma crème mais rien n'interdit d'en ajouter 4% par exemple.

Il faudrait à ce moment là diminuer le pourcentage d'alcool cétylique à 2/3% et celui de l'huile de coco fractionné et/ou pépins de raisins à 7% par exemple.

Cela devrait donner une crème un peu plus protectrice pour les peaux normales.

 


           Ce qui m'a occasionné le plus de réflexion a été le parfum.
La gelée royale m'évoque une odeur douce et gourmande mais comment faire pour ne pas tomber dans les habituelles vanille, tonka, cacao, miel que personnellement je trouve limites dans un soin pour le visage.

Si elles marchent sans problèmes dans les baumes et le corps, j'en trouve le rendu un peu écoeurant dans les émulsions pour le visage.

          Je suis allée jouer ma Mata-Hari au magasin bio, j'ai testé les différentes crèmes contenant des produits de la ruche (Melv..a et Ballot-Fl..n pour ne pas les nommer).

Et effectivement je les ai trouvées limite trop sucrées, trop conventionnelles mais c'est mon goût personnel.
Pour le visage, j'aime les odeurs franches, un peu simples mais là je voulais gourmand, vert et fleuri à la fois.

           Bref une odeur un peu rude au départ mais qui se termine dans des bras maternants et consolants!

En effet, l'odeur devait correspondre à ma représentation symbolique des abeilles.
Une abeille, ça pique, ça peut être mortel mais ça donne du miel, de la gelée royale, de la cire... que de bonnes choses douces.

cosm_to_140


           J'ai donc commencé par mettre dans un flacon de 10ml,

- de l'absolue de cacao
- de l'huile essentielle de genévrier nain (Vitalba) absolument renversante (je me noierais dans le genévrier si je pouvais).

Cette huile essentielle a sur le système nerveux, une action tonique et relaxante à la fois, elle est légèrement antiseptique de la peau.

Oooups, c'était bizarre, très bizarre mais après, j'ai ajouté ci, ajouté ça et puis ça...
Et voilà ce que ça a donné en gouttes:

20 Géranium bourbon bio BioMada
20 Palmarosa malgache
20 Bois de rose bio Florame
20 Cypriol (nagarmotha) Néroliane
20 Genévrier nain bio Vitalba
17 Ylang ylang première Florame
12 Encens d'Oman Enfleurage
8 Absolue de cacao Missmiss
6 Patchouli clair Néroliane
4 Ciste bio Vitalba


                J'en ai mis 2% (soit 45 gouttes pour 150g de crème).
Pour des peaux sensibles, il vaudrait mieux en mettre  moins.
Elle ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes.


Cette crème doit être testée au préalable au pli du coude et peut  être recyclée sur le corps ou les mains si elle n'est pas adaptée au visage des cinq filles.
C'était une surprise donc il aurait été bien malvenu de leur poser des questions...

         J'ai laissé mûrir ce mélange en agitant régulièrement pendant 3 semaines avant de glacer une nuit au congélateur.
Je n'ai pas filtré car l'absolue de cacao ne se mélange pas vraiment aux HE.
Elle aurait été éliminée à la filtration alors qu'elle se dilue bien dans la crème lui donnant une très légère coloration.

         L'odeur est d'abord amère comme le cacao puis verte et ensuite vient une légère senteur à peine fleurie.
Au bout de quelques minutes ne persistent que de douces effluves gourmandes à peine sucrées.

         Ma foi, je suis assez fière du résultat.
Mes mélanges olfactifs sont presque toujours instinctifs et quelques fois jugés curieux...   J'espère que cette odeur plaira aux cinq royales ;)


        Et si elles ont la peau sèche?

J'ai prévu un baume à la lécithine coordonné à cette crème. Il est très fin, de pénétration éclair et pourrait être mis en couche mince au dessus de la crème.

Il est enrichi à la gelée royale et parfumé avec la même synergie d'huiles essentielles.

 

          Je vous donne la formule du "baume de nuit" très bientôt.


Petit conte d'une nuit

Savonnerie

Par cshabou

Image2

Petit Conte d'Une Nuit

 

Sur la route enneigée
Au cœur des Pyrénées
La grange est en émoi.

 

Une maman inquiète
bloquée par la tempête
Met au monde un enfant.

 

En cette nuit magique
Consternés et ravis
Les animaux s'agitent.

 

Il fait chaud, disent-ils
et il a à manger
Mais rien pour le laver !

 

Conciliabules à mi-voix
Tintinnabulent sous le toit.

 

Je suis trop gros, dit le cochon
Une petite liposuccion, et hop !
Je suis trop gras, dit le canard
Un peu de graisse pour ses fossettes
...Un peu de mon lait, dit l'ânesse
Pour câliner ses jolies fesses.
Si on frotte fort ma toison
Dit en bêlant Monsieur  Mouton
Nous aurons de la lanoline
Pour conserver sa bonne mine
Les abeilles zzzzézeillent doucement
notre cire le protègera longtemps.
Le berger qui rentrait du pays
Avait dans sa poche bien mis
Deux petits pots
de coquelicot.
"Un pour ma belle
et l'autre pour l'enfant".

Au chaud pour l'hiver,
L'aloé, la litsée, le géranium
veulent aussi faire un don.
Et la fermière gentille
leur donne un peu de sa vanille.

 

Les animaux s'activent toute la nuit
et au matin naquit
un savon rose comme le cœur de l'enfant,
comme la promesse du nouvel an.

 

Maman, Bébé sont repartis
les animaux, sages comme des images
Le temps d'une nuit,
se sont pris
pour des
Rois Mages.

 

_ne    i260254331_875_5         cochon

 

Savon de Noël

 


20 gHv Amandons de pruneaux macérée avec 2 Fèves Tonka
un tout petit flacon d'Aker fassi + 1 cc terre de venise
20 g lactate de sodium
30 ml mélange He : listée citronnée, géranium, vanille
4 glaçons de lait d'anesse ajoutés aux huiles
Aloé vera x 200, 1 càc

250 g Hv Coco indienne
250 g Graisse fine de canard
95 g Hv Sésame Blanc bio
200 g Hv Palme Bio
200 g Hv Olive d'Espagne
120 g Hv Pépins de raisins Macéré avec du chèvrefeuille
150 g Hv Macadamia bio
8 g de lanoline
28 g Hv Camélia bio
29 g HV chanvre bio
48 g Tournesol macéré avec Millepertuis
61 g Inca Inchi
50 g Cire d'abeille
50 g beurre de cacao
50 g Hv Carthame
7 gélules de Vit E

 

IMG_0063_cadre

 

"Le savon pas rouge et pas à la rose"

Savonnerie

Par atelierdemichele

           Aimez-vous les combats de catch bien truqués?
Je vous en propose un avec pour catcheuses Khan et Michèle.

cosm_to_130

          Pour ceux qui n'ont pas suivi le début, je vous raconte brièvement que je cherche à fabriquer depuis quelques années maintenant un savon rouge parfumé à la rose.

          Je cherchais la couleur rouge naturelle sans colorants. J'ai toujours obtenu de l'orangé.

La tentation a continué  avec l'achat de deux savons  de la marque Khan al s..oun.
L'un au coco et l'autre à la rose.

           Le savon au coco était une boule un peu molle comme celles que l'on obtient en refonte de nos savons faits maison.

Elle était grise, douce et sentait le coco. Le vrai coco gourmand et appétissant d'un rocher au coco fait maison avec de bonnes choses dedans.

           L'INCI, un peu laconique indiquait: olea europea - cocos nucifera - palm olea - glycerin - sodium hydroxyde - aqua.

Pas de parfum, pas de colorant et quelques bonnes huiles saponifiées comme je sais faire...

J'ai donc tenté ça en 2007 sans obtenir évidemment l'odeur de coco alors que j'y en avais mis des choses au coco qui sentaient bon le coco!!!

          Après moult réflexions, j'en étais arrivée à la conclusion qu'il s'agissait de refonte.
Mais même en refonte avec plein d'huile de coco VVD qui sent le rocher coco, pas la moindre odeur de coco à l'horizon.

Le combat étant officieux, on ne le comptera pas au crédit de Khan.
L'honneur de Michèle était sauf.

cosm_to_145

Le bleu de Malegria et le rouge de Khan

           L'autre savon testé était un savon à la rose sous forme de pain plus ou moins carré, de couleur rouge rosé et au parfum de rose renversant!
J'adore le côté artisanal des savons orientaux avec le tampon dessus, la forme irrégulière du savon séché très longtemps, bref j'adore!

Le savon à la rose de Khan  avait une certaine transparence, moussait bien mais l'INCI tout aussi laconique ne parlait ni de colorant, ni de parfum, juste une espèce "d'extrait de rose" bien mystérieux.

          olea europea - cocos nucifera - palm olea - glycerin - rosa damascena -  sodium hydroxyde - aqua.

Extrait de rose: hydrolat de rose, cire de rose, concrète de rose, teinture de rose, glycériné de rose, poudre de pétales de roses, macérat huileux de rose, absolue de rose, huile essentielle de rose?

$ù¤µ& d'extrait de rose!

Les savons de Khan sont chers c'est vrai mais tout de même pas suffisamment onéreux pour indiquer que le parfum est dû à de l'absolue ou à de l'huile essentielle de rose!

Ils ont les mêmes parfumés au santal ou au jasmin qui ont failli envoyer ma Moune ad patrès dans la boutique bio. Elle m'a offert de la poudre de racines de rhubarbe pour que j'obtienne enfin un rouge brique très joli.

               Et Mlk m'a offert le nouveau savon  à la rose de Khan, sous forme ronde, qui ne sent plus tout à fait la même rose mais qui est divin.

Son INCI est encore différent:

olea europea - mel-  cocos nucifera - palm olea - glycerin - rosarium-  sodium hydroxyde - aqua.

Rosarium?

En tous cas, dans ce dernier opus, la couleur est vraiment celle que l'on obtient à la maison avec des infusions, teintures, poudres, hydrolats, cires... de rose!

Mais tout de même, ce parfum (?) (!)

cosm_to_146

           J'ai acheté plus tard un savon à la rose de Wel..da de couleur neutre, et au parfum tout aussi renversant avec bien sûr le fameux rose extract.
Son prix vraiment raisonnable pour le coup a commencé à m'énerver!
L'INCI révèle la présence très probable d'huile essentielle de géranium rosat.

L'huile de géranium dont je trouve l'odeur la plus proche de la rose (l'absolue, pas l'huile essentielle) est celle de géranium à robert achetée chez Florame à l'époque.

           Une autre fois, j'ai senti un savon qui lui ressemblait beaucoup (savon rose en 3D, industriel) sur un stand de Paradesa où le vendeur très bavard m'a dit pour justifier mon étonnement devant le prix encore plus modique "il y a de la vraie huile de rose dedans mais aussi du géranium, du bois de rose et du palmarosa".

Comme Wel...da, c'est une marque naturelle, on ne peut pas en douter, ils n'utilisent pas de parfum synthétique.

Ha, Ha, je le tenais ce parfum,  enfin je le croyais....

cosm_to_131

           Les savonnières savent que les poudres de plantes rouges  ou les vins rouges  ne donnent qu'un marronnasse après saponification.

Les essais que j'avais réalisés ont donné du marron, des blobs, un joli parfum mais point de rouge ni d'odeur de rose à l'horizon...

           Les hydrolats de rose, les cires de rose, les poudres de rose, les huiles essentielles en mélange avec de l'absolue de rose ne tiennent pas même en refonte. Ils peuvent donner une odeur agréable et soutenue mais pas cette odeur d'absolue de rose!

La refonte testée maintes fois m'a donné du marron et la même odeur de palmarosa/géranium que j'adore mais ce n'est pas ce que je cherche.

            

cosm_to_123

Khan gagne encore les matchs officieux!
Michèle ronge son frein et essaye encore d'utiliser le peu de neurones qu'il lui reste après tant de K.O. jusqu'à ce qu'une espionne récemment devenue savonnière s'y intéresse et lui annonce officiellement que c'est de la refonte suivie d'un très long séchage.

             Et puis Malegria a fait ça .
C'est effectivement de la refonte tant son savon ressemble à celui qui me hante: même aspect presque transparent, même mousse, même texture resserrée par le séchage.
Et il contient du miel.

Puis Lyjazz a fait ça.

Le premier lien ne marche pas. Il s'agit du message du 30/09/2009 intitulé "Premier savon raté ou le numéro zéro"

Je croyais tenir le rouge (coquelicot + fond jaune du jus de carotte).

             Alors l'espionne m'a offert des pétales de coquelicot.

J'ai fait la même formule que Lyjazz  avec du colza à la place du carthame même si Khan n'a pas mis dans son INCI qu'il y avait ces huiles là, ni de carotte, ni de coquelicot...

 

           Formule du "Savon pas rouge et pas à la rose"

- 30% huile de coco
- 27% huile de palme bio
- 23% huile d'olive bio
- 10% huile de noyau d'abricot bio
- 5% beurre de karité du Bénin
- 5% huile de colza bio

. Jus de carotte bio et soude pour un surgras de 6%

. 1 cuillère à soupe de miel d'acacia bio

A la trace pour 500g d'huiles saponifiées:

. 1 cuillère à café de poudre de coquelicot
. 1 cuillère à soupe de gel d'aloé vera bio
. 25g d'eau de rose bio
. 10g de cire de rose fondue (merci Mlk)

. 10ml d'huile essentielle de géranium à robert, 10ml d'HE de palmarosa malgache, 5ml d'HE de bois de rose bio

La trace a été très rapide mais la couleur reste orangée!!!!!

Conclusions rageuses:

- La poudre de coquelicot aker al fassi doit contenir du colorant rouge (il existe des pigments rouges naturels très fortement colorants que j'utilise dans mes rouges à lèvres)

- L'odeur de la rose doit être un mélange issu d'huiles essentielles certes mais pas totales. On peut en extraire certains composants pour reproduire artificiellement et à moindre coût l'odeur de rose.

Tout cela reste naturel mais pas à ma portée à la maison.

- Khan ment par omission

- J'ai reçu trop de coups sur la tête par Khan la perfide

 

cosm_to_128

            J'aime tout de même ces savons dont la forme en coque me fait chavirer. 
Ils sont doux, moussent bien, sentent bon et ont un léger moucheté rouge (Grrr!!!) dans le jaune.

Le côté rond tient bien dans la main et on passe le savon sur le côté plat.
J'adore, la forme des savons fait vraiment partie du plaisir de la douche à mon avis.

             Je remercie Nin-8 au passage qui m'a fait découvrir cette forme il y a des années puisque j'ai eu le bonheur de tester ses savons plusieurs fois et elle m'a envoyé des adresses où en acheter un ainsi qu'un carré marseillais.

Khan 1 / Michèle 0 battue par K.O.
Les matchs sont truqués!

                     FAUT QUE J'ARRETE LE CATCH !

"Petites fleurs": savon avec incrustations

Savonnerie

Par atelierdemichele

          Un fort joli savon avec inclusion d'un autre mini-savon dedans.

Vu sur ce blog japonais   que je trouve plein de personnalité évidemment ;-)) . Le savon m'a beaucoup plu et  j'ai voulu tester cette méthode élégante.

Et voilà, juste pour mes 3 copines!

cosm_to_133

 

 

La formule du savon  "Petites fleurs"

- 30% huile de coco indienne

- 50% huile d'olive infusée à la poudre de curcuma bio

- 20% huile de colza bio


Soude et eau pour un surgras de 10%

Tussah silk

Incrustation de petits savons issus du savon "Le cadeau des Potions"

Merci à Venezia qui m'a offert ce moule de petits savons fleuris très jolis.

 

cosm_to_135

 

          La trace est lente à venir car il y a beaucoup d'huiles insaturées et pas d'huiles de palme, de beurres de cacao ou karité qui aident à durcir.

Ce savon délivre pour l'instant une mousse un peu gélatineuse comme les savons dits "de Castille" composés à 100% d'huile d'olive.

Ce sont des savons extrêmement doux, peu détergents que je trouve plus agréables au bout de plusieurs mois de séchage.

Il faudrait donc les laisser tranquillement vieillir.

          J'ai coulé la pâte à la trace moyenne dans un moule rectangulaire sur une hauteur d'environ 3cm.

Au bout de 2 heures environ, j'ai posé délicatement les petites fleurs au dessus en les répartissant régulièrement.

Elles se sont enfoncées presque jusqu'au bout. Ouf!

 

          En réalité, j'ai incrusté un petit savon qui a été englouti, j'ai attendu, j'en ai incrusté un second une heure près, il a été presqu'englouti ...

J'ai patienté jusqu'à ce qu'il y en ait un qui reste juste à la bonne profondeur, j'en ai mis deux autres et j'ai encore patienté pour voir.

Il a fallu que je bataille quelques heures après pour enfoncer le dernier, ce qui a laissé un peu de béance autour. Pas joli ;(

Il n'y en avait que 3 présentables et ils ont été offerts aux 3 copines!

 

Je viens de voir cet article très bien fait de Kafée sur la trace en savonnerie.

cosm_to_134

 


Le moment de "taper l'incruste"

          Il faut viser le moment où la trace est assez épaisse pour soutenir les savons mais pas trop car il est visuellement essentiel que la surface soit bien lisse.

En effet je sais depuis qu'Archimède me l'a dit que "tout corps plongé ..."... fait que de la pâte remonte d'autant au bord du moule. Je voulais que ce soit harmonieux donc il fallait ne pas trop attendre que la pâte durcisse.

J'ai donc délibérément choisi une formule qui ne comporte pas d'autres gras durs que l'huile de coco.

Le motif est plus joli avec les incrustations réalisées au centre du moule.

Voir ici le très joli baume de Mlk réalisé sur le même principe lors du "défi baume" de Chabou (on dirait que c'est le même moule d'ailleurs).

 

La petite astuce d'hiver

 

          Dès que les radiateurs chauffent, je mets toujours mes moules à savons dessus pendant plusieurs heures pour qu'ils cuisent lentement comme on le ferait au four.

Ce chauffage permet de "pousser" la saponification pour pouvoir utiliser les savons dès leur fabrication. Mais j'ai beau être frileuse, ils ne délivrent pas 70°!

 

cosm_to_122

 

          Mes radiateurs sont tous équipés d'une tablette en bois ou en marbre.

Les moules à savons sont glissés entre les deux pendant près de 12 heures.

Je fabrique les savons le soir, je les laisse durcir sur la table ronde pendant la nuit où le chauffage baisse et le lendemain matin, je les pose sur le radiateur jusqu'au soir. Soit 24h.

 

La fuite de la couleur jaune

          J'avais fait infuser l'huile d'olive avec un pochon de poudre de curcuma pour avoir la couleur jaune sans l'opacité de la poudre.

Je termine en ce moment ce savon très lumineux et parfumé offert par Lolitarose qui m'a donné envie de jaune.

Il faut croire que les colorants des macérats filtrés de poudre de curcuma sont très labiles. Dans une huile incolore, j'ai obtenu un macérat jaune fluo très différent de l'orangé auquel je m'attendais.

J'espérais donc obtenir un savon jaune citron avec l'huile d'olive infusée.

          Mon savon était jaune orangé au départ mais le séjour sur le radiateur a fait peur aux curcumines qui se sont envolées en 24 heures alors que la poudre de curcuma mise directement à la trace donne des savons brun-jaune.

 

Les futurs aménagements

que j'apporterais à cette méthode pour l'améliorer:

          - Sur le modèle d'origine, les fleurs ne sont pas aussi hautes que les miennes. Je ne remplirais donc pas totalement les petits moules pour avoir des mini-savons d'environ 1.5/2 cm de hauteur.

Il me semble que l'incrustation de fleurs plus légères permettrait une meilleure maîtrise de leur pénétration dans la pâte  et Archimède aurait le bec légèrement cloué...

          - Il faudrait réussir le contraste des couleurs. J'ai déjà fabriqué des petites  fleurs jaunes ;)

J'imagine très bien noir/jaune, rose/noir, vert/blanc.... Oui vert/blanc, les savons verts sont toujours gratifiants et le vert n'a pas peur de la soude, ni de la chaleur.

 

          Mes savons sont donc blanc sur crème.

Mais finalement, je les trouve très jolies ces petites fleurs, pas vous?

 

         cosm_to_136

Délicieux Séjour

Soins du visage

Par cshabou

2dS

Pour toi, Catherine et pour toutes celles qui ont la peau grasse, jeune avec des petites imperfections ou qui vivent sous des latitudes exotiques, la crème faite cet été avec Moune :

Phase huileuse

HV Chanvre                                  4%
Hv Coco fractionnée                     1,5%
Hv Carthame                                 3%
Hv Avocat                                       3%
Hv Macadamia                              3%
Squalane                                        1,5%
Beurre karité Nilotica 3%
Olivem 4%
Oliwax 1,5%
Cire de riz 0,5%
Aox-cos 0,3%

Total 26%

Phase Aqueuse
Xanthane                                0,3%
Eau distillée                          53,89%
Glycérine                              2%
Ha Néroli                              10%
Aloé véra x200                     0,2%

                           Total           66,09%

Actifs en 3ème phase

Centamilk 2%
Acide hyaluraunique 0,01%
Biosaccharide gum 1 2%
Silicone végétal 0,5%
Rice Ns 2%
Céramide pur 0,1%
Cuivre 0,3%
Absolue de Frangipanier

Total 7,91% 

ds3

Pot tombé et cassé lors de la photo, crème récupérée à la petite cuillère, juste pour la couleur


Habit d'Hiver

Soins du visage

Par cshabou

Sans_titre_1

Au sortir de l'automne, la peau de mon visage buvait en quelques instants ma crème d'été et me demandait une autre couche, sans vraiment donner l'impression d'être hydratée et nourrie.

Des amies de mon âge (jeunes, n'est ce pas ?) me disaient la même chose : avoir besoin d'un soin doudou, anti-âge, hydratant, nourrissant …tout, quoi !

J'ai planché un peu sur internet –comment ferions-nous sans lui maintenant ? – et j'ai trouvé un article ici, dont je vous résume le contenu :

Pour une bonne hydratation, profonde et durable, les cosmétiques doivent contenir des actifs filmogènes, émollients et humectants.

Oui, mais lesquels ?

Laissons tomber les filmogènes hydrophobes de l'article, qui sont synthétiques et occlusifs.

Pour l'autre catégorie, les filmogènes hydrophiles (protéines, glucides complexes, polymères de synthèse) j'ai de l'acide hyaluraunique. Ca ira.

Je me suis penchée sur la partie "émolliente", j'aime bien ce mot, ça fait tout mou, tout doux. Plein d'actifs faciles à trouver avec, en premier chef, les huiles végétales et leurs propriétés différentes et complémentaires. Là, c'est facile.

Donc, après avoir réduit de mon visage - amolli et détendu- les pertes en eau, j'ai voulu l'attirer de mon derme au fond de mes petites cellules épidermiques (comme expliqué dans l'article) et avec quoi ? …des agents humectants. Ici aussi, l'embarras du choix, sans dépenser des fortunes en actifs précieux. (Évidemment, je suis comme vous toutes, je me laisse tenter quelques fois et j'utilise aussi ce que les copines m'envoient)

Le petit tableau est maintenant tous seul dans un post que je place dans la catégorie : initiation, les bases.

Ce tableau n'est pas exhaustif, je n'ai recueilli que les informations du site dont vous avez le lien plus haut et mes quelques connaissances. Je reviendrai aussi souvent que nécessaire sur ce post pour rajouter ou modifier en fonction des remarques que vous pourrez faire. Un tableau à compléter, en somme, tout le monde peut participer et donner son avis.

Voici Habit d'Hiver, que j'utilise depuis une dizaine de jours maintenant et qui a spectaculairement changé le confort de ma peau.

 

Habit_d_hiver

 

 

Phase I

3% Hv noyau d'abricot

5% HV Argan

3% Hv Jojoba Bio

3% Hv Macadamia

3% Beurre de Karité Nilotica Bio

3% Beurre de Cupuaçu brut 

3% Hv olive bio macérée avec chèvrefeuille sauvage (ramassé sur mon lieu de travail, au printemps, j'embauchais les collègues tous les jours après le repas et je ne l'ai pas regretté. Je changeais les fleurs toutes les 24h pour éviter la fermentation et mon huile sent encore très bon)

7% cire émulsifiante n°3 AZ + 0,5% Olivem (c'était ma première utilisation de la cire n°3 et je ne voyais pas mon émulsion épaissir et mon mixer chauffait, j'ai fondu un peu d'olivem pour me rassurer, et ça a marché)

Vit E

Phase II

1% allantoïne

0,1% Gomme Xanthane

1% glycérine végétale

2% urée (on peut en mettre plus pour une hydratation plus importante)

58% eau Rosée de la Reine, bouillie

Phase III

1% Fucogel (biosaccharide gum ) (je suis totalement fan des bio saccharides qui donnent un glissant et un velouté exceptionnel)

1% Silkgel (biosaccharides gum) (un fond de flacon)

1% Soothex (boswellia Serrata) anti inflammatoire

0,1% Acide hyaluraunique

0,5% amidon de riz

0,9% Geogard

Une pointe de couteau de céramides purs (grâce à Moune)

1% Hv Chanvre Bio

1% HV Carthame

He bois de rose, lavande, benjoin, vanille oléorésine

Mode opératoire habituel, former le gel avec l'eau dans laquelle on a dissout l'allantoïne et l'urée.

Chauffer les deux phases ensemble jusqu'à 75° puis émulsionner en versant O/W, ajouter les actifs de la troisième phase au dessous de 30°.

Je "filme" mon bécher et la crème passe la nuit dans le réfrigérateur. Cela permet de rectifier l'odeur, voire la consistance avant de mettre en pots. La texture de cette crème permet aussi de la mettre en flacon. Il m'aura fallu quatre essais, avec différents émulsifiants en mélange. Ce n'est pas encore la texture suprême mais ça s'en approche doucement.

Huile de bain en poudre

Soins pour hommes

Par atelierdemichele

          Je l'ai un peu négligé ces derniers temps.

Pour me faire pardonner, je lui ai fabriqué un autre produit de bain que ses habituels sels de bain.

          Généralement je ne change que le parfum mais là, je change tout et je lui fabrique avec appréhension une huile de bains en poudre!

 

cosm_to_106

 

          Vous avez bien lu, une huile de bains en poudre, réalisée avec de l'amidon de tapioca modifié.

Pour faire passer la pilule, je lui demande de bien noter tout ce qu'il ressent et de me dire si c'est bien ou pas. Si c'est bien, j'en parlerai sur Potions et chaudrons.

          Le tapioca provient d'une plante exotique, le Manioc (Mannihot esculenta Euphorbiacées) dont on consomme les feuilles et les tubercules sous diverses formes :en l'état, en fécule granuleuse (tapioca), en graines (perles du Japon) et plein d'autres selon les pays:

- Attiéké en Côte d'Ivoire,
- Gari dans plusieurs pays d'Afrique et au Brésil,

- Kassav en Guyane et peut-être aux Antilles. Mlk(?),
- Chicha au Pérou. Malegria (?) j'ai un doute car on en fait aussi à base de maïs il me semble.

- dans le Po'e à Tahiti (merci Catherine!). Je ne résiste pas à l'envie de vous mettre le lien vers un blog où l'on parle du Po'e mais aussi de la râpe à coco sous forme de tabouret ;)

C'est vraiment un aliment très important pour beaucoup d'êtres humains.

cosm_to_118

Le natrasorb

          En cosmétique, on utilise le manioc sous forme de poudre d'amidon modifié extrêmement fine vendu sous le nom de Natrasorb.

Le Natrasorb est manufacturé pour créer des "poches" microscopiques dans lesquelles les huiles peuvent se stocker et être véhiculées sous forme solide.

          Il absorbe beaucoup d'huiles pour éviter un toucher gras.

Vous me direz "mais Michèle, nous, on le fait déjà dans les baumes avec de la maïzena (amidon de maïs), de l'amidon de blé modifié ou de l'arrow-root" (autre tubercule sud-américain) !

 

          Mais alors quel est l'intérêt d'acheter et de stocker un autre amidon?

- Et bien le natrasorb est si soluble dans l'eau qu'il peut relarguer toutes les huiles absorbées en se dissolvant instantanément sans former de grumeaux dans l'eau chaude comme la maïzena par exemple.

- En outre, il donne à l'eau du bain un toucher soyeux et doux sans laisser de film gras sur les parois de la baignoire.

- De plus, il absorbe des quantités astronomiques d'huiles sans changer d'aspect!

Pourcentages d'huile minérale absorbée par le Natrasorb
- 16% sans changement d'aspect
- 19% perte d'écoulement
- 293% saturation de l'amidon avec suintement
         

 

cosm_to_119

   

          Sur de nombreux sites anglo-saxons, on trouve du Natrasorb dans des recettes de sels, bombes et laits de bains ou dans des huiles de bains en poudre qui m'ont semblé plus intéressantes: ici, ici,ici et ici

Certaines de ces formules me semblent contenir trop d'huiles alors j'ai fait comme je voulais en ajoutant un tensioactif re-graissant issu de l'huile d'olive: l'Omega  mais c'est facultatif.

          C'est un PEG (Olive oil PEG-10 esters) qui dans cette huile de bain me permet d'ajouter presque autant d'huile que de natrasorb.

En cas de réticence à utiliser un dérivé de PEG même dans un produit rinçable, vous pouvez l'omettre et ajouter les huiles directement à la poudre.

 

          Formule de l'huile de bain en poudre

Phase A

- 50ml d'huile de coco fractionnée (ou pépin de raisin raffinée, huiles fines)
- 20ml Omega (facultatif, en vente chez Bilby)
- 2ml de teinture de benjoin (facultatif)
- 5ml Huiles essentielles au goût
- 2 capsules de vitamine E à 500mg

 
Phase B

- 50g Natrasorb (en vente chez Les Utiles de Zinette)


. Introduire la phase A dans une éprouvette et bien mélanger.
. Dans une coupe en inox, verser les 50g de natrasorb
. Ajouter le mélange liquide petit à petit en mélangeant bien la poudre entre chaque ajout
. Rectifier le parfum si vous trouvez le mélange peu odorant
.

 

cosm_to_104

L'huile de bain en poudre



           Mode d'emploi

Verser l'équivalent d'une cuillère à soupe du mélange sous le robinet d'eau chaude.
Il faut donc que votre huile en poudre soit très concentrée en parfums pour que le bain soit odorant.

 

          Le parfum

        Pour mon cher et tendre, j'ai voulu du patchouli.

Curieusement, je trouve que le patchouli est une belle odeur masculine, pas commune.

Bien utilisée, elle révèle leur sensualité sans tomber dans le vulgaire.
Il se marie bien aux odeurs d'agrumes et à un fond boisé.

         Pour ne pas trop interférer avec la couleur blanche du natrasorb déjà légèrement modifiée par la teinture de benjoin, j'ai choisi de l'huile de coco fractionné incolore.

          J'ai donc naturellement préféré du patchouli clair (light patchouli) acheté chez Néroliane.
Il est moins fin au nez que celui de Bio Mada qui est certainement le meilleur à mon sens.

Je ne le vois plus à leur catalogue et j'ai cherché un temps à me procurer de l'huile essentielle de patchouli à Madagascar sans succès.

          Les hommes sont très chics en santal, en vétiver et en patchouli!
Ce sont finalement des poules de luxe non ?

 

Le mélange est composé au nez dans une éprouvette jusqu'à obtenir 5ml d'huiles essentielles:

- Pamplemousse bio
- Orange douce bio
- Géranium bourbon bio

- Baies roses (merci Malegria)

- Patchouli clair
- Cèdre Gulestan d'Afghanistan
- Vétiver Bio Mada


                  
Vous savez quoi? Il adore!
Il adore tout, la sensation, l'odeur, le "c'est pas gras", il adore TOUT!

Mais je n'ai plus de natrasorb ;(

Nouvel essai à l'orcanette par Lulea

Savonnerie

Par cshabou

Voici ma participation aux recherches sur les mystères de l’orcanette.       

 

J’avais de l’orcanette de chez Gracefruit depuis quelques semaines quand Chabou a proposé cette expérience. Dubitative quand au résultat, je l’avais prudemment rangée… Merci Chabou d’avoir réveillé mon humeur joueuse !

    

Sans_titre_1

 

 

J’ai choisi de reprendre presque à la lettre la première recette postée par Chabou :

 

30% olive bio

24% palme bio

24% coco

17% pépin de raisin

5% beurre de cacao

 

J’ai utilisé de la lessive de soude à 30.5% et calculé un surgras à 8%.

Le tout pour un kilo d’huiles.

 

J’ai commencé par laisser macérer 4g d’orcanette dans 150g d’huile d’olive.

Sans_titre_2

 

Puis, comme je m’attendais un peu à avoir du gris souris, j’ai choisi un habillage qui irait bien à un savon gris : j’ai coupé des cubes de savon dans un castille, fabriqué en prévision.

 

Puis je les ai enveloppés de charbon dans l’idée de les surligner sur le potentiel fond gris du reste du savon.

 

                                                   

Sans_titre_4

 

 

J’ai ensuite fait mon savon, en ajoutant à la trace légère le macérât d’orcanette en le filtrant avec une petite passoire.

 

J’ai ajouté 30g d’huile essentielle de lavande, puis mes cubes.

 

Sans_titre_3

 

 

J’ai moulé le tout dans un moule en bois chemisé… Et j’ai observé, dans les heures qui ont suiviCeci !

 

                        

Sans_titre_5

                                       

 

 

 

Vraiment, quel spectacle extraordinaire !! En quelques heures, la couleur est passée du bleu gris au bleu schtroumf !

Ensuite… Et bien, malgré mon excitation, je suis allée me coucher !…

Plus tard, j’ai enfin pu couper et découvrir ce que tout ça pouvait bien donner…

Du… Gris mauve !! Pas aussi beau que ton mauve, Chabou, mais, pour me consoler, pas complètement gris non plus !

 

Je referai cette expérience, mais avec deux fois moins d’orcanette et en la filtrant plus finementEn espérant avoir cette fois-ci un vrai mauve !

 

 

Sans_titre_6

              

Masque minute aux baies de Goji

Soins du visage

Par atelierdemichele

          Besoin d'un soin revitalisant minute pour le visage?
Moi oui, j'en ai bien eu besoin...

      

cosm_to_117
        Jolie couleur orangée

         

           Pour faire simple, rapide mais efficace, j'ai ouvert une boîte d'ampoules de jus de Goji bio.

Et j'ai réalisé en deux temps et trois mouvements un masque "coup d'éclat" à utiliser rapidement car il ne contient pas de conservateurs.

         

           Les baies de Goji (Lycium barbarum Solanacées) sont issues d'un arbre originaire des plaines de Chine et dont les propriétés anti-oxydantes sont mises en avant depuis quelques années en Occident.

Il existe énormément de plantes anti-oxydantes et chaque matin, on en rapporte de nouvelles de l'autre bout du monde. Que et qui croire?

Les fruits et les légumes sont tous riches en anti-oxydants et devraient faire partie de notre alimentation de base en bonne quantité.

         Mais même en sachant cela, j'ai craqué pour ces baies que je consomme de temps en temps même si je ne suis pas certaine qu'elles soient miraculeuses en dehors des préparations médicinales dont elles font partie en médecine chinoise.

Les remèdes de la pharmacopée chinoise sont très complexes et très équilibrés.

Si l'on retire une plante du mélange, on n'est plus très sûr de ce qu'elle fait...

 

        Il existe aussi du goji sauvage venant du Tibet (Lycium tibeticum) et qui pousse à plus haute altitude. Il est plus rare dans les circuits de distribution occidentaux.

Quelques informations raisonnables

cosm_to_116

          Le jus en ampoules me semble plus adapté à un usage cosmétique et j'ai craqué malgré son prix peut-être injustifié.

Mais c'est un jus issu de l'agriculture biologique, ce qui me semble essentiel pour les aliments exotiques très courus.

La tentation est forte de charger en pesticides et autres produits phytosanitaires.

          Les ampoules contiennent du jus de goji bio, de l'acide citrique et de la vitamine C.

Le magazine en ligne Cosmetics and Toiletries (en anglais) indiquait en décembre 2008 que les baies de goji figuraient dans le Top Ten des ingrédients en cosmétique naturelle pour l'année 2009 

 

 

cosm_to_115

 

          Formule du masque "Goji-revitalisant"

- 30g de jus de Goji bio (2 ampoules de 15ml)
- 0.6g de gomme xanthane (2%)


. Casser deux ampoules de jus de Goji dans un pot de yaourt recyclé stérilisé
. Saupoudrer la gomme xanthane petit à petit au dessus

. Mixer fortement au mixer à capuccino désinfecté pour faire prendre le gel en évitant la formation de grumeaux.

Autres gels à la gomme xanthane ici et ici

          J'ai utilisé une gomme xanthane en poudre fine qui se dissout aisément.

Si la vôtre est légèrement cristallisée, il faudrait peut-être tiédir le jus pour faciliter la prise du gel et ajouter la gomme pincée par pincée en mixant.

          On obtient un gel flamboyant qui sent curieusement la, purée de carotte.

Du coup, craignant une falsification, j'ai goûté mais ça "goûte" bien le goji!

Le jus et la xanthane sont comestibles donc il n'y a aucun danger à le manger. On pourrait commercialiser cette préparation sous le nom de gelée de goji, aliment anti-oxydant ultime ;)

          Le gel est suffisamment épais pour ne pas couler puisque j'ai choisi d'utiliser 2% de gomme xanthane.

Les 30g fabriqués conviennent pour 3 utilisations en une semaine maximum.
Comme il n'y a pas de conservateur dans la formule, il est prudent de l'utiliser rapidement.

          L'extrait de pépins de pamplemousse concentré ne convient pas aux gels à la xanthane car il peut se former des filaments peu flatteurs dans votre gel.

On peut évidemment en fabriquer plus et conserver ce masque avec un autre conservateur.

cosm_to_124
Il ne coule pas du verre

 Mode d'utilisation

. Masser longuement une couche généreuse de gel sur le visage et le cou démaquillés.
. Laisser poser dans le calme pendant 10 à 15 minutes sans laisser sécher.
. Bien rincer, sécher légèrement et appliquer une crème hydratante.

Garder le pot au réfrigérateur et utiliser dans la semaine qui suit la fabrication.

          C'est peut-être "sykologik" mais je trouve que ça marche drôlement bien!
Ce masque est très doux et trois applications en une semaine ne m'ont pas semblé excessives.

          J'aime beaucoup les jus de plantes bios en ampoules que je trouve très pratiques pour la fabrication des cosmétiques à la maison.
Ils ont des dates de péremption assez longues et peuvent être consommées pour éviter le gaspillage.

Quelques exemples avec du jus de feuilles d"olivier et du jus d'aloé x10 ici

          Simple, rapide et efficace je vous disais !

Deux parfums pour Noël

Senteurs et parfums

Par veneziapetitpois

Puisque l’heure est aux cadeaux, voici deux formules de parfums que l’on peut préparer dès maintenant si on veut les offrir au moment des fêtes.

 

DSCN7706

Une œuvre de l'artiste suédoise Nathalie Djurberg (photographiée à la Biennale de Venise 2009)

Pour fabriquer des parfums, je m'inspire des proportions indiquées par Nerys Purchon dans sa Bible de l'aromathérapie (Marabout), livre parfois controversé car il y renferme des approximations. Mais je l’ai gardé dans ma bibliothèque car il renferme des formules pour à peu près tout, y compris pour les produits ménagers.

Nerys Purchon intègre donc de l’eau distillée (j’utilise de l’eau éminéralisée ou une eau de source la moins minéralisées possible), de la glycérine et de la vodka. Je préfère l’alcool à 96° car il extrait mieux les parfums. A défaut d’alcool à 96, choisir de l’alcool ethylique vendu en pharmacie et non modifié (alcool à 90°)

Par ailleurs, je fixe les HE avec de la teinture de benjoin, également achetée en pharmacie. Je compte environ autant de gouttes d’HE que de benjoin. 

Comment je procède pour mes essais parfums:

 Je gamberge un peu la formule selon mon inspiration et je fais une sélection d’HE. Je renifle deux par deux celles que j’ai choisies pour voir si ça colle ensemble (une par narine… ) puis je me lance.

Je laisse reposer quelques jours et je sens à nouveau, je rectifie éventuellement le tir quand c’est trop fade ou trop confus.

 

La première formule, assez simple, est à base d’agrumes.

 

DSCN6505

Chant d’agrumes

 

40ml alcool 96°

2 cuil café eau distillée

1/4 cuil café glycérine

40gtes HE citron bio

40gtes HE orange sanguine

30gtes HE bergamote

10gtes HE neroli

120 gtes teinture de benjoin.

 

Je l’avais laisser macérer plus de deux mois.

Au bout de deux mois, j’ai mis le flacon une nuit au congélateur, puis j’ai filtré le lendemain. C’est ce qu’on appelle glacer un parfum, pour éliminer les impuretés.

J’ai rajouté 10ml d’alcool au total au moment d’utiliser.

 


 L’autre est un essai que quelques unes connaissent et ont apprécié (dans une crème corps, son parfum -que la tonka “vanille “ un peu- tient très bien). J’ai essayé de reproduire le parfum d’une crème du commerce dont je raffole (Remède de Gattefosse, par ailleurs très efficace contre tous les bobos de peau).   J’en ai refait pour compter exactement les gouttes. Dans cette formule, j’ai compté la tonka comme une HE quand j’ai ajusté le benjoin.

 

Parfum de peau

 

DSCN6621

Colliers d 'offrandes (photo prise à Bénarès)


Lavande d’altitude 20gtes

Pamplemousse 10 gtes

Gingembre 10 gtes

Santalum album 20

Patchouli 20 gtes

Sauge sclarée 10 gtes

Encens 20 gtes

Bois de rose 20 gtes  

origan compact 10 gtes

Teinture de tonka 30 gtes

Teinture de benjoin 180 gtes

 

J’ai fait maturer sans diluer pour incorporer dans mes crèmes corps.

 

Si on veut l’utiliser en parfum, il suffit d’ajouter:

65ml d’alcool 96

Avec 3 cuil à café eau déminéralisée

½ cuil à café glycérine

au moment de la maturation

 

puis 18ml alcool avant l’utilisation finale.

 

Bon Noël parfumé…