CératBobo

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par cshabou

CératBobo & SOS petits bobos

C_ratBobo


Je n'ai pas débaptisé mon gel, qui attendait sagement dans les coulisses son tour d'être posté, j'en ai adapté la formule car ces bobos me semblent parler du naufrage de tout un pays, qui se répète indéfiniment pour des humains déjà éprouvés et qui n'en peuvent plus.
Une montagne d'absurdité que je bous d'aller escalader.
Un pays qui régulièrement les rejette mais comment le quitter ? Ceux qui veulent ne le peuvent pas, ceux qui ne voulaient pas sont partis.
Ils ont bobo, au corps, au cœur, à l'âme et pour la plupart, rien pour les apaiser.

A toi, Michèle, qui avec une cuillère de karité a rappelé à tout le monde de ne pas oublier Haïti. Notre chaine est solide, elle relie les continents et portera l'énergie que nous partageons ici.
A vous, juste un instant pour réfléchir à ce qui se passe un peu plus loin ; apprenez à vos enfants que notre responsabilité est de soigner les bobos de tout le monde et de la même façon.

J'ai transformé ma recette cet après-midi de "gel petits bobos" (que vous trouverez à la suite) en cérat pour y inclure le beurre de karité, imaginant un instant que mes mains tartinent tendrement les bobos.

15 g de beurre de Karité de Moune
15 g de macérât de Millepertuis de Moune
2 g de teinture de propolis
2,5 g d'extrait de saule
2 g d'extrait de santal
6 g d'aloé véra en gel
3 g d'acide stéarique
6 g de cire d'abeille
2 g de cire de carnauba de Loulou
3 gel de vit E
100 gttes du mélange d'huiles essentielles listé plus bas

 Il permet d'étaler sans frotter. Il tient bien à la peau et "filme" la partie concernée.
C'est un cérat pansement, comme ma fille racontait hier à mes amis : "enfants, quand nous avions mal, maman nous mettait un pansement et tout de suite, ça allait mieux. Je continue, d'ailleurs" !

J'ai préféré ne pas  dissocier les deux articles malgré le ton léger du second car ils ont la même base et surtout  parce que je pense que c'est tout à fait d'actualité : la cuillère de karité fait partie de ces amours là...


SOS petits bobos

J'adore chercher, découvrir et avec les produits self woman made, je m'interroge, tourne, recule et je FAIS, ravie, mais toujours un peu inquiète.
Mais curieusement,  il y a une chose pour laquelle je n'ai aucun doute, c'est lorsque j'élabore un produit de soin. (à tort sans doute, mais là je fonce et attend tranquillement les retours) Un peu le chevalier blanc, investi d'une mission, qui penserait que l'action de soigner, la compassion, le désir de venir en aide, serait au moins aussi important que le soin. Mes mains me démangent et hop, j'enfourche mon destrier. Les idées me viennent seules, elles dégringolent de mon cerveau à mes doigts pour agiter le stylo. En bas de la page, mon être sensé reprend conscience, lit avec attention, fait des recherches, envisage des proportions et se prépare à 1) recopier la formule dans un langage connu 2) mettre en œuvre casseroles et ingrédients, pour voir si, par hasard, ce serait cohérent.
Bon, vous vous dites, elle nous enquiquine, elle fait durer le plaisir, nous on veut du concret ou rien. Oui, mais mon moi malicieux et coquin, joue exprès à vous faire languir avec quelques considérations philosophiques, sinon il suffirait d'écrire le titre, la recette et basta.
Alors on reprend.
La plupart des gens croient dur comme du fer que la substance naturelle ou chimique, connue avec telle ou telle propriété sur ceci ou cela, va les soigner et les guérir. Ce n'est pas faux, bien sûr, sinon au moins les médecins et les pharmaciens auraient disparus de la planète depuis longtemps, le ciel nous en garde !
L'avantage que nous avons, vous et moi, c'est de savoir reconnaitre, préparer et mélanger certains de ces ingrédients. Jusque là, tout va bien. La où ça se corse, c'est que vous et moi, donnons ces préparations le plus souvent à nos proches, notre famille, nos amis. Des gens que nous aimons.
Et tout est changé car vous aurez ajouté l'amour à l'effet thérapeutique certain (ou incertain) de ce que vous donnez.
Je ne fais pas partie d'une secte, hein ? mais le regard que j'ai maintenant sur la vie a changé et, même si je respecte profondément la pensée des autres, je professe avec virulence que ce qui fait la différence, c'est l'amour, l'Amour, les amours. (et ben, dis donc, j'ai cru que je n'irai pas jusqu'au bout ;o))

Alors, vous êtes prêts, prêtes, mes amours ?

Nous disions donc, 100 gr d'entrecôte, de la salade, du chocolat... non, c'est ma liste de courses.

Le gel SOS petits bobos : mettez-le dans un tout petit flacon pour l'avoir sous la main la plupart du temps. Écorchures, égratignures, petites brulures, piqures d'insectes, petit choc, etc, chaque fois que vous voudrez apaiser, désinfecter, cicatriser, calmer, un seul geste : SOS (qui a dit que j'avais besoin d'un coach pour me vendre ?)

Propolis tout juste sorti de la ruchePropolis

J'ai choisi :

  1. une teinture mère de propolis, la protectrice de la ruche, cicatrisante, anti-infectieuse, anti-inflammatoire, avec un petit pouvoir anesthésiant.
    sur la photo, des morceaux de propolis bruts avant le plongeon dans l'alcool
  2. un extrait d'écorce de saule, plutôt utilisé dans les douleurs rhumatismales mais ici pour son action analgésique et anti-inflammatoire
  3. Un extrait de santal, que je ne retient pas ici pour ses vertus aphrodisiaques mais seulement antiseptique
  4. un macérât de millepertuis sur coco fractionnée qui  calme les brûlures (coup de soleil), régénère, cicatrise, décongestionne, apaise
  5. De l'aloé vera pour son haut pouvoir calmant

Des huiles essentielles :

  • Ciste ladanifère et Cyprès pour leur effet hémostatique
  • Eucalyptus mentholé, tea tree,  anti-bactérien
  • Tanaisie annuelle, anti-prurigineux
  • Menthe poivrée, antalgique
  • lavande fine, anti-inflammatoire
  • Rosalina, cicatrisant et pour l'odeur

J'ai mélangé à 20 gttes de tea tree et 20 gttes de lavande fine, 10 gttes de chacune des autres huiles essentielles.

200 g d'eau de source gélifiée avec 0,5 de xanthane et 0,5 de cellulose
19,2 g de gel d'aloé vera
17,4 g de macérât de millepertuis
2,2 g d'extrait d'écorce de saule
2 g Extrait de santal
3,3 g du mélange d'He
0,9 g de Cosgard

Son odeur est agréable et la couleur, le jour où je l'ai fait, était tendrement pêche grâce au millepertuis et au saule.
Testé aujourd'hui après épilation de la lèvre, ne pique pas, apaise et sent bon sous le nez ! Il suffit de repasser le doigt pour casser l'effet un peu raide qu'il pourrait donner juste au moment où il sèche

.

Sos_bobos


Sans peur dans mon coeur

Défis

Par mlkline

C'est une île dans la mer des Antilles
C'est ma soeur porteuse de haillons
C'est mon père glorieux de ses chaînes libéré
C'est ma mère qui en son sein nourrit les racines jamais oubliées
C'est Haïtii, terre et peuple de toutes mes mémoires de femme debout
C'est un furieux de la mer dont les frères se sont fracassés aux rochers de la colère
Hier, et depuis que mon coeur pleure, Haïti
aujourd'hui c'est un furieux habité de ta dignité, de ton humilité
hanté de ta foi Oh! Haïti
Un furieux qui humblement emportera loin de toi , mon frère , ma soeur
l'ombre du malheur
Un furieux qui lèche et panse tes plaies dans l'apaisement et la tête
vers l'horizon qui un jour mon peuple sera sans peurHPIM5460

Savon bleu à l'aloe vera

Savonnerie

Par CatherineNC

Je pense souvent à mes cyber-cosméto-copinettes que j'aimerais pouvoir rencontrer, mais elles sont tellement loin... et, les pauvres, elles ont froid en ce moment, rêvent de chaleur et sont prêtes à sacrifier leur pauvre pied d'aloe.

Comme elles sont très gentilles avec moi, j'ai fait un savon, spécialement pour elles et, comme je le trouve joli (ce n'est pas le cas de toutes mes dernières tambouilles), je le leur enverrai.



Savons_168

 

Voici la composition, pour 600 gr :

  • 150 gr coco   25 %
  • 150 gr palme
  • 150 gr olive
  • 150 gr coton

Eau : 150 gr (remplacée en totalité par du jus d'aloe cueilli au pied de l'immeuble)
Soude : 85 gr (soit 5,5 % de surgraissage)

A la trace :

de l'extrait de romarin
du jus d'aloe : 75 gr
Diverses teintures alcooliques réduites

Dans les huiles :

de l'ultramarine bleu, un peu de dioxyde de titanium

Je ne pense pas que l'odeur des teintures tiendra très longtemps mais pour l'instant elle est agréable.


Savons_166

 

Savons_170

 

J'espère qu'elles auront du plaisir et qu'elles seront un peu "réchauffées". 

J'avais envie de me faire une crème pour le corps, avec VE et MF, une crème plutôt légère, me permettant d'utiliser certains de mes macérats tout neufs et, pourquoi pas, avec un effet un peu draînant et  surtout, en ONE POT.

J'ai choisi :

- des macérats sur coco fractionné, pour la légèreté de l'huile et pour la douceur des plantes, toutes douces pour la peau,
- le lierre pour le côté draînant,
- la pâquerette pour le côté tenseur,
- le beurre de mowrah (ou beurre d'illipe), comparable dans ses propriétés physiques et sa composition au beurre de cacao, il redonne de l'élasticité à la peau, il fond au contact de la peau,
- l'hydro-glycériné de mauve, pour les peaux sèches et sensibles,
- l'hydrolat d'élichryse pour le côté circulatoire,
- le silicium pour l'élasticité et l'hydratation de la peau,
- la caféine réputée active sur la cellulite,
- le NFF, agent hydratant et
- le silk-gel qui protège, hydrate et repulpe si bien la peau de Michèle.

 

Mais voilà, je me suis aperçu que j'avais oublié le VE !!! (que j'avais calculé à 1,5 % doit 3 gr pour ma recette d'environ 200 gr).

J'avais donc composé ma recette avec environ :

- 15,5 % de phase grasse
- 70 % (y compris la caféine) de phase aqueuse
- 5,50 % d'actifs et conservateur en 3ème phase

Vous ne retrouverez donc pas exactement ces pourcentages du fait de mes étourderies.

J'ai mis à chauffer, dans le même chaudron :

4 gr Macérat de lierre dans HV de tournesol
8 gr Macérat camomille romaine/lavande/cynorrhodon, rose dans coco fractionné (maison)
8 gr macérat de pâquerette dans coco fractionné (maison)
4 gr de beurre de mowrah (ou beurre d'illipe)
1 gr alcool cetilyque
5 gr MF
1 gr aox cos
10 gr extrait hydroglycériné de mauve (maison)
50 gr Hydrolat d' elichryse
10 gr de silicium organique
10 gr de caféine
68 gr d'eau de source

J'ai attendu que tout semble fondu (60° environ) et j'ai mixé longuement, peut-être trop longtemps, le mélange a beaucoup moussé.

Sous 40 °, j'ai ajouté :

1 gr Conservateur EcoGard
5 gr NFF
5 gr Silk gel (ou fucogel) ça... je le sais maintenant...

Et j'ai obtenu une crème un peu épaisse par rapport à ce que je désirais (certainement à cause du beurre en trop grande quantité), j'ai donc ajouté du gel d'aloe pour détendre le mélange.

J'ai encore ajouté quelques gouttes d'huile essentielle de christe marine, excellente pour la cellulite.
L'odeur de celle-ci étant un peu forte, j'ai ensuite ajouté quelques gouttes de citron distillé, d'huile essentielle de magnolia et j'ai fini par de l'absolu de rose.

Au final, l'odeur n'est pas désagréable du tout. J'ai tout fait au nez, je n'ai rien mesuré...

Le tout a été versé dans un flacon airless, j'adore ces flacons, c'est propre, net et le produit est bien protégé ; il va falloir que j'en commande mais on n'en trouve pas partout.

 

cr_me_VE__one_pot



La crème pénètre bien, sans laisser de sensation grasse ; elle semble bien hydrater ma peau qui en a besoin avec cette chaleur humide qui dépasse allègrement les 30°.

Une prochaine commande comportera de l'émulsifiant L que j'aimerais bien essayer pour faire des laits sprayables. 

Avant d'ajouter les huiles essentielles, j'ai fait un essai avec une petite partie du produit.
J'y ai ajouté plusieurs pchitt de mon parfum actuel ; le produit ne s'est pas déphasé et a très bien accepté le parfum.

Je retiens cette technique pour me fabriquer un lait parfumé assorti à mon eau de toilette.

Baume aux douze plantes

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par Mmoune

 

DSC03061

 

J'avais préparé un pot de crème à mains pour ma gentille "assistante technique".  Elle travaille sans gants et ne prend pas grand soin de ses mains. Après quelques visites à la maison, elle me dit "tiens, elle va bien, ta crème. Elle vient d'où ?"  Ben oui, difficile de deviner, sans étiquette !

"Ben, c'est moi qui l'ai fait."

"QUOI ? c'est possible, ça, de faire de la crème ?"

"Ben... oui, A."

"Ha !!! Et... tu crois... qu'on peut faire quelque chose, pour les mains de ma maman ? Elle a de l'eczéma dans ses mains. On a "fait" tous les dermatos, on a même été au "grand hôpital" !"

Ça ! Aller au "grand hôpital", pour les ardennais, c'est le dernier recours ! Si le grand hôpital, n'a rien pu y faire "la messe est dite" comme disent les ardennais.

 

Mais, la maman en question, elle a 78 ans. Nous sommes assez mises en garde en ce qui concerne l'usage des huiles essentielles pour les personnes de cette tranche d'âge.

J'avais mes pots de macérat à toutes sortes de bonnes plantes cueillies cet été au jardin ou autour de chez moi. Puisque "la messe était dite", on ne risquait pas le ridicule, si on n'arrivait pas à un meilleur résultat que le grand hôpital, n'est ce pas ?

Mes macérats étaient "pensés" pour les peaux sèches, pour cicatriser, pour apaiser les démangeaisons diverses. Après avoir compté le nombre de plantes, j'arrivais à onze... "Baume aux onze plantes" Ppffff ! J'aimais pas bien ça.

"Baume aux douze plantes" ça serait mieux ! J'aurais pu mieux choisir celle qui allait donner le nom à ce baume. Mais, on était pressée, n'est-ce pas ...

J'ai ouvert le pot contenant le macérat de calendula sur coco fractionné et rajouté une bonne poignée de chèvrefeuille ! N'importe quoi ! Tant pis, ça me faisait 12.

 

Puis, j'ai tout de même papoté longuement avec Baudoux, Roulier, et mes autres copains. Même si certaines He reviennent souvent pour traiter l'eczéma, je me rends compte qu'il y a plusieurs sortes d'eczéma. Ouch ! Elle a lequel, la maman ?

Je me dis aussi : si je lui dis d'être prudente, vraiment prudente, si je fais un baume si fondant, qu'elle ne devra en prélever qu'une infime quantité...

Si je le coule dans un bocal si étroit, qu'elle ne pourra y glisser que la pointe d'un doigt... Alors, elle ne se fera pas de mal.

 

Il me fallait tâcher d'apaiser ces démangeaisons que me signalait sa fille. Encore d'autres huiles ! Comment faire un tri judicieux ? Bon, pas de tri ! je mets tout ! Fallait oser, hein dites ! Tant pis pour l'odeur, tant pis pour la couleur, seul le résultat comptera, me dis-je.

 

Le mélange d'huiles essentielles apaisantes, cicatrisantes, anti-eczémateuses a fini par me donner un pourcentage énorme...

J'ai donc groupé mes macérats dans un bain-marie. Le calendula , si jaune, si beau, s'est transformé en horrible marronnasse dès l'ajout de la graisse aux plantes vertes. Je comptais sur l'extrait d'argousier pour "m'arranger" un peu tout ça.

 

DSC03102

 

Quelle n'a pas été ma surprise, à l'ajout des gouttes : de marron indéfinissable (j'ai bien un nom, mais ça ne se dit pas, hein dites) mon liquide s'est peu à peu coloré en un fabuleux vert émeraude. je le dis moi-même, fabuleux ! Je n'y suis pour rien ; ça m'a fait penser aux soeurs Tatin ! Allez savoir pourquoi !

J'en ai rempli les quelques petits bocaux qui me servent pour les pierres à odeur, étroits ! Parfaits comme je voulais.

 

DSC03062


Vous voudriez bien savoir ce que ce baume a donné sur les mains. Les mains de la maman d'A. sont presque guéries. Si elle prenait la peine de mettre des gants pour laver ses vitres à l'ammoniaque, je suis convaincue qu'elle aurait des mains de jeune fille.

L'odeur ? Je ne sais pas la décrire. les copines qui ont reçu un des ces petits pots pourront sans doute en parler.


Je fais de mon mieux pour vous ... tracer la formule pour 120 grs de produit environ ; ce n'est pas évident pour moi, je suis fort brouillonne :

- 20 grs macérât de millepertuis sur coco fractionné, huile de pépins de raisin et huile d'olive de Crête
- 20 grs macérât de lavande, tilleul, camomille romaine, allemande, mauve sur huile d'olive
- 20 gr macérât de calendula et chèvrefeuille sur coco fractionné
- 13 grs macérât de bourrache, consoude, plantain et achillée sur coco bio cosmétique du Maroc
(celle-là je l'appelle ma graisse vert...)
- 3 grs de beurre de karité de Côte d'Ivoire
- 3 grs de beurre d'argan (comme Michèle)
- 5 grs d'huile végétale de Calophylle inophyle ou Tamanu (Copaïba)
- 5 grs d'huile végétale vierge d'avocat du Burundi (particulièrement riche en insaponifiables)
- 10 grs de beurre de cacao
- 10 grs de cire d'abeille (de l'apiculteur du village d'à côté)
- quelques paillettes de cire de carnauba
- anti-oxydant aox-cos (j'en ai déjà mis dans les macérâts)
- vitamine E : 5 gélules
- 10 gouttes de centella asiatica (des grosses gouttes, non pesées)
- 5 gouttes d'extrait CO2 d'argousier
- 0,3 grs d'aloé vera concentré x200 (ajouté comme ça dedans, mélangé tranquillement)


Le mélange d'huiles essentielles :

120 géranium rosat
75 lavande vraie
60 bois de rose
45 tanaisie annuelle
15 lavande aspic
10 achillée
5 ajowan
+ le reste d'un flacon de camomille (très peu)


A tête reposée, j'ai pensé que j'aurais pu ajouter du soothex, un peu de biosaccharide anti-inflammatoire, un chouia de bisabolol.

Mais, le résultat dépasse déjà largement mes espérances.

Je remercie infiniment Catherine, pour sa patience, le travail qu'elle devra encore fournir avant que ma petite formule soit digne de figurer par ici. Sans elle, sans vous , elle resterait dans mon carnet.


"Beurre d'ambre" ou comment fabriquer un beurre maison

Trucs et astuces

Par atelierdemichele

DSC03117

 

               Il y a plusieurs manières de fabriquer un beurre à partir d'une huile végétale que l'on apprécie:

- soit on l'achète tout fait.
Il peut s'agir d'une huile hydrogénée ou d'une huile mélangée à une huile végétale hydrogénée non identifiée

- soit on le fabrique avec un co-émulsifiant épaississant (l'alcool cétéarylique)

- soit on le fabrique avec un émulsifiant (glycéryl mono stéarate ou GMS vendu chez Bilby sous le nom d'émulsifiant de base).

Cet émulsifiant peut être remplacé par du glycéryl stéarate vendu sous le nom de VE.

 

DSC03099

 

                Beurre des 3 thés verts

 

          Cette fois, je cherche à me rapprocher de la formule d'un beurre d'avocat acheté chez Somerset aux USA.

Il est fabriqué à partir d'huile d'avocat combinée à des lipides du soja et à de la cire d'abeille pour lui donner une texture crémeuse.

          Je "zappe" les lipides de soja. On pourrait utiliser de la cire de soja mais je garde cette hypothèse pour un autre essai.

J'ai réalisé un beurre avec du cétyl palmitate (vendu sous le nom de substitut de blanc de baleine) et un autre avec des cétyl esters plus accessibles en France.

 

            DSC03116

L'astuce

Les malaxer longuement au cours du refroidissement pour éviter une recristallisation des esters.

      Pour cela, il suffit d'ébouillanter un mortier et son pilon pendant quelques minutes le temps de faire fondre les graisses au bain marie dans un bécher.

Dans l'évier, je pose mortier et pilon en marbre achetés une bouchée de pain chez le suédois jaune et vert bleu. Il me sert à tous les "gros travaux" cosmétiques.

     Je verse dessus en débordant complètement l'eau bouillie (1.7l la totalité de ma bouilloire électrique) et je laisse en contact le temps de faire fondre mes huiles au bain marie.

Lorsque le beurre commence à refroidir, j'essuie mortier et pilon chauds et je verse dedans ma préparation en cours de refroidissement.

DSC03105

      Je malaxe ensuite régulièrement en ramenant les bords qui figent plus vite au centre. Ne pas oublier ce qui fige sur le pilon et bien malaxer pour faire fondre les grumeaux.

DSC03107

Au bout d'une petite demi-heure, on obtient un beurre souple à couler en pots dès que possible.

Il va durcir en 24/48h et pourra être utilisé comme un beurre dans une émulsion ou un baume.

DSC03106


Selon l'huile de départ le beurre sera plus ou moins pénétrant mais il aura plus d'onctuosité que les beurres réalisés sans malaxage. Ces derniers ont un côté un peu cassant.

je ne pense pas qu'ils pourraient être utilisés tels quels alors que ces deux beurres malaxés sont tout à fait adaptés à un tel usage.

 

                 Le Beurre des 3 thés verts  au cétyl palmitate

      Réaliser une macération à chaud au bain-marie avec 3 thés verts bio (Maté vert, Sencha premium, Pu Er vert)

DSC03098

- 15g macérat de 3 thés verts sur coco fractionné
- 9g cétyl palmitate
- 2g cire d'abeille de Bilby
- 1 goutte antioxydant CO2 de romarin

Malaxage lent au mortier ébouillanté

DSC03111

 

Le résultat donne une merveille de beurre fin, si joli que je le garde tel quel comme baume de visage anti-oxydant pour la nuit.
Il sent discrètement le romarin.

 

             Le beurre d'ambre aux cétyl esters

     Un cadeau d'exception m'a été envoyé l'an dernier par la douce Irène : une macération huileuse  d'ambre gris dont le facteur m'a renversé une partie. Le cochon!

Il a une odeur absolument renversante, un réel parfum à lui seul.
J'en fais donc un beurre pour l'utiliser de la façon la plus pure possible.

 

- 15g macération huileuse d'ambre gris  (merci Irène!)
- 35g huile de coco fractionné
- 18g cétyl esters
- 4g cire d'abeille de Bilby

- 30 gouttes de macérat de rocou du Pérou  (merci Malegria)sur coco fractionné pour la couleur.

Malaxage lent au mortier ébouillanté.

DSC03110

 
J'ai dessiné quelques "zigouigouis"  comme Mlk à la surface mais c'est un beurre dur.

     La part d'huiles liquides a été augmentée car je trouve que les cétyls esters durcissent plus que le cétyl palmitate.

Le beurre se solidifie comme un cérat au bout de 24/48h et devrait être formidable dans une crème ou un baume à laisser vieillir quelques temps.

      Le toucher reste fin, plus nourrissant que le beurre des 3 thés verts car le macérat d'Irène a été réalisé sur une vraie huile.

D'ailleurs Irène, reine des parfums et des liens, tu devrais nous dire où se procurer ce merveilleux ambre gris, sur quelle huile et comment tu as procédé pour faire cette macération des dieux...

DSC03109

"Beurre d'ambre léché jusqu'à la dernière goutte"

 

J'ADORE le parfum, j'adore l'effet et je compte l'utiliser tel quel comme concrète. 

Bestiaire de la sorcière

Savonnerie

Par mlkline

Pour un Loulou qui aime les savons verts
Fils d'une grande sorcière
Qui lui potionne des crèmes à coeur ouvert
Un petit gars qui lit dans les bras de sa mère
Les aventures de Harry Potter
Un beau gosse qui regarde
Les étoiles dans un ciel à tête à l'envers                             photos_bestiaire_savons_060
Un savon que mêmej'aipasfaitexprès
Un savon que je trouve rigolo
S'y promènent de drôles de ziozios
Et puis vous me direz vous ce que vous y voyez!

Recette pour 1200gr et un surgras de 7 et environ 400 d'eau de source

300 hv d'olive
300 hv de coconut
200 hv de colza
140 hv de ricin
100 beurre de cacao
60 beurre de karité
50 huile-beurre de babassu
50 acide stearique nouveauté pour moi
et je suis assez contente de ses qualités supputées sur Soap Calc

dureté/40
lavant/20
emollience/56
bubbly/30
cremosité/31 ins/148 

                                                               photos_bestiaire_savons_048

Ah! oui, les poudres de perlimpim, la traitresse orcanette
et le tout aussi imprévisible raisin.

Ah ! Bon Baume

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par mlkline

Pour ses mains promesses de caresses, soigneuses de détresse
Pour ses pieds, marcheurs infatigués à la rencontre toujours de l'autre son Pareil
Pour son corps percé des misères à réparer
Pour sa belle tête aux tempes pulsées d'émotions

Un Bon Baume
HPIM5340


HPIM5348


30 gr de macérat huileux sur huile d'olive des Pouilles incroyablement biologique et fruitée
racine de Curcuma, Palo santo de chez la belle Malegria et santal
5 gr de Nigelle de Zinette
2,5 gr de Phytosterols d'avocat
5 gr de Ve (glyceryl stearate)
2,5 gr de Labrafil Chez Ormenis,Herboriste à nos portes 
5 gr de teinture alcooléglycéré eau d'encens maison
Une synergie d'he pour Aile, Elle et encore Elle
sans secrets juste  pour elle, une fois
Et comme elle a un coeur grand comme ça, elle partagera avec vous
je vous souhaite tout le bonheur du monde avec lucidité et grand coeur et sagesse

EDIT cette formule suit le fil de commentaires chez PPP et de son baume au Gms et de cette trouvaille en recherche googlesque

qui je pense si Michèle s'y penche nous ouvrira encore plus de portes ici

Je vais revenir pour causer et des bises.

"Baume de nuit": Soin à la gelée royale (2)

Soins du visage

Par atelierdemichele

            J'ai envoyé un baume de nuit à la gelée royale bio aux cinq filles qui ont reçu le savon des Potions.

La crème à utiliser en duo avec ce baume était formulée pour peaux normales avec assez peu de corps gras.

            Pour apporter encore plus de nutriments, en cas de peau sèche, ce baume pourrait se superposer en double couche ou uniquement en soin de nuit.

cosm_to_143

La bonne gelée royale fraîche  

 

             J'ai choisi d'utiliser une de mes vieilles formules de baumes,   celles que  je fabriquais à l'époque où je n'utilisais que de la cire de l'apiculteur.

Le secret pour l'assouplir tout en apportant un plus à la peau est d'ajouter 2 à 3%  de lécithine et de la glycérine.

            Je n'y ajoutais aucune poudre pour aider à diminuer l'effet gras puisque cela donne des baumes onctueux ou fins  à l'application et qu'ils contiennent très peu de beurres.

Formule générale de la "vieille formule" de baume souple à la lécithine

- 12% cire d'abeille rustique (celle de l'apiculteur)
- 8% beurre de cacao
- 3% glycérine
- 2 à 3% lécithine liquide (il en tombe toujours plus que prévu. Prévoir d'en mettre 2 et laisser le filet couler doucement jusqu'à environ 3 sinon on en perd, il y en a plein le goulot...)
- 74 à 75% jojoba et amandes  douces (tenter de varier les types d'huiles)

+/- anti-oxydants, huiles essentielles à retirer des huiles fluides
.

Incorporer dans un bécher désinfecté la cire, les gras durs, l'anti-oxydant, le jojoba, la lécithine, la glycérine et les huiles peu sensibles à la chaleur.

Faire fondre et laisser dans le bain marie chaud en ajoutant les autres huiles.
Bien mélanger, laisser dans le bain marie quelques instants pour aider le mélange à se stabiliser.
Sortir le bécher du bain marie.

Ajouter les huiles essentielles quand le mélange aura un peu refroidi mais avant qu'il fige.
Couler en pots désinfectés et fermer au complet refroidissement.

Venezia en propose d'autres versions sur son blog.

          cosm_to_137

         Les baumes ainsi préparés ont une onctuosité remarquable si l'on fait le choix du jojoba (au moins 30%) et d'huiles fluides nourrissantes (olive, tournesol,  ricin, amandes douces...)

Mais ils deviennent fins et évanescents si l'on fait le choix d'une majorité d'huiles plus légères (pépins de raisins, soja raffiné, chanvre, autres pépins, inca inchi...).

 

         Pour ce baume de nuit pour le visage, j'ai rajouté la gelée royale malheureusement à chaud comme les huiles essentielles.

La présence de lécithine permet de lier le tout sans heurt et d'apporter encore plus d'émollience si c'était possible.

          Je suis partie d'une formule de Venezia (2è lien ci-dessus) qui diminue la proportion de cire et beurres au profit d'un beurre de jojoba/alcool cétéarylique, ne met pas de glycérine et garde 2% de lécithine.

Et j'ai mélangé tout ça ;)

Formule du "baume de nuit pour filles royales"

- 75% huiles fluides diverses
- 10% cire d'abeille blanche
- 5% beurre de karité bio (Burkina Faso Boucledor)

- 3% glycérine végétale bio (Bilby)
- 3% lécithine liquide
- 0.3% Aox-Cos (anti-oxydant puissant chez Cosmévert, il contient également de la lécithine qui aide à majorer l'effet anti-oxydant. S'utilise normalement de 0.1 à 0.3% selon la fragilité des huiles à protéger)

- 2% Huiles essentielles
- 1.7% Gelée royale fraîche bio
ramenée à température ambiante au préalable

Y. Donadieu dans son livre "Ma pharmacie naturelle' Ed. Robert Laffont n'indique pas de précautions particulières et la préconise en interne aux doses habituelles à la fois aux enfants, aux personnes âgées et aux femmes enceintes.

J'ai relevé dans la littérature une précaution particulière chez les personnes allergiques aux produits de la ruche sans vérifications possibles.

La prudence est évidemment de mise chez les allergiques en général.

Les 75g d'huiles fluides relativement légères ont été réparties comme suit:

10 soja raffiné, 10 macérat bio d'arnica sur olive Abiessence, 10 meadowfoam (écume des prés) Bilby, 10 macérat maison de pétales de jasmin frais sur jojoba bio, 10 argan cosmétique bio,

5 son de riz, 5 macérat de gaillet frais sur sésame bio Nugier, 5 macérat d'aloé vera sur colza bio Primavera, 5 oléine de karité sur pépins de raisins Codina, 5 noyau de pêche Les Utiles de Zinette.

Chacune apportant son lot de nutriments anti-âge, réparateurs, anti-oxydants, nourrissants, apaisants...

          Le macérat de gaillet frais sur huile de sésame est une production du Jardin des Nielles et des senteurs (Christian Nugier).

Ce macérat ne se trouve pas sur le catalogue du site. Il faudrait lui en faire la demande par mail ou téléphone. Etre patient pour la réponse, elle arrive toujours un jour...

Il contient un peu d'huile essentielle d'achillée millefeuille et est préconisé comme anti-tâches. Il devrait contribuer à unifier le teint des cinq filles royales.

Quelques utilisations cosmétiques de  cette macération ici et ici

cosm_to_141

          Le parfum est le même que celui de la crème douce à la gelée royale.

20 Géranium bourbon bio BioMada
20 Palmarosa malgache
20 Bois de rose bio Florame
20 Cypriol (nagarmotha) Néroliane
20 Genévrier nain bio Vitalba
17 Ylang ylang première Florame
12 Encens d'Oman Enfleurage
8 Absolue de cacao Missmiss
6 Patchouli clair Néroliane
4 Ciste bio Vitalba

          Le support huileux lui donne bien plus de rondeur que l'émulsion où apparait en premier lieu une odeur plus âpre.

J'en ai mis 2% dont une bonne partie se volatilise car je les incorpore à chaud.
Il est impossible de savoir au juste combien il en reste.

         Même s'il est très fin, ce baume peut bien entendu servir pour toute partie sèche du corps (mains, pieds, coudes, genoux) s'il ne convient pas à la peau du visage.

L'idéal étant de l'appliquer sur peau humide ou juste après une crème hydratante.

         Je souhaite que ce duo ait plu aux cinq filles royales.

 

cosm_to_139

 

"Crème douce": Soin à la gelée royale bio (1)

Soins du visage

Par atelierdemichele

         Pour cinq filles qui ont reçu vont recevoir  le savon "Cadeau des Potions", j'ai imaginé une crème pour le visage, légère mais douce et confortable.

Il y a un peu d'embouteillage sur ce blog, les messages en brouillon s'accumulent, les filles de Potions et chaudron carburent à fond... vous allez voir.

J'envoie donc ce message un peu tôt par rapport à la livraison des colis qui est retardée pour cause de vacances et de fêtes.

          L'actif essentiel est la GELEE ROYALE FRAICHE ET BIO  car j'aime beaucoup l'idée d'un soin d'hiver avec ce produit de la ruche.

cosm_to_142

         La gelée royale fraîche possède d'indéniables propriétés qui sont intéressantes en cures internes, notamment pendant l'hiver.

Pour la peau, je table sur  la présence de :

- Glucides
qui sont hydratants.
On utilise des sucres simples ou complexes en cosmétique.

- Acides aminés
libres ou combinés. Ils agissent comme agents hydratants.
On utilise avec succès des protéines (composées d'acides aminés) sous forme hydrolysées en cosmétique.

- Vitamines du groupe B (notamment B5 ou acide pantothénique).
La B5 est anti-inflammatoire.
Son action cicatrisante est intéressante en hiver pour des peaux agressées par le vent et le froid.
Elle favorise une belle peau fraiche et saine.

- Acides gras
qui sont nourrissants.

- Minéraux
calcium,  cuivre, fer, magnésium, phosphore, potassium, silicium, sodium et soufre.

- Facteurs antibiotiques et hormonaux

         La gelée royale agirait comme un super catalyseur en augmentant la consommation en oxygène des tissus. (In Dr Yves DONADIEU "Ma pharmacie naturelle, Editions Robert Laffont.)

Je dirais que c'est une plante adaptogène, anti-stress donc  intéressante pour toutes les peaux notamment les peaux matures.

Y. Donadieu n'indique pas de précautions particulières et la préconise en interne aux doses habituelles à la fois aux enfants, aux personnes âgées et aux femmes enceintes.

J'ai relevé dans la littérature une précaution particulière chez les personnes allergiques aux produits de la ruche sans vérifications possibles.

La prudence est évidemment de mise chez les allergiques en général.

            Je préfère la gelée royale fraîche (elle existe aussi sous forme lyophilisée) à conserver au réfrigérateur (0 à 5°) pour préserver ses propriétés et je l'ai achetée en pot livré avec une petite spatule doseuse.

Le pot doit être en verre complètement rempli et surtout la gelée royale doit être prélevée de la ruche dans des conditions d'aseptie  rigoureuse et  à l'abri de l'air.

Le fait qu'elle provienne de l'agriculture biologique ne gâche rien bien entendu.

 

         J'en ai profité pour enfin tester un émulsifiant qu'Irène m'a offert depuis cet été sans que je  trouve un instant de répit pour le mettre en oeuvre.

Il s'agit de l'OLIVOYL maintenant disponible chez Aroma-zone sous le nom d'émulsifiant Olive douceur.

Son INCI est: Potassium olivoyl hydrolyzed wheat protein, cetearyl alcohol, glyceryl oleate, glyceryl stearate, potassium hydroxide

          Je vous laisse en lire les caractéristiques sur la fiche d'Aroma-Zone très bien faite mais pour résumer, c'est un émulsifiant:

- à utiliser entre 5 et 10%
- à émulsifier vers 70° (je fais entre 70/75°)
- théoriquement préconisé pour se suffire à lui même sans co-émulsifiant.

          Comme on ne se refait pas, moi, j'aime les co-émulsifiants donc je formule avec de l'alcool cétylique pour cette fois.
Il en faut juste assez pour avoir une crème qui semble ferme mais qui a une légèreté étonnante pour de telles proportions d'émulsifiants (7%).

Irène a été la première à tester l'olivoyl. 

Lolitarose en parle dans sa Crème doudou des filles de l'extrème.

 

cosm_to_138

          Ma formule donne une crème bien blanche, qui tient très bien en pots.

La pénétration est légère mais très douce et glissante.
La peau est bien assouplie et hydratée alors qu'il y a assez peu d'huiles et d'ingrédients dans ma formule-test.

          Irène aurait-elle raison en disant qu'elle préfère cet émulsifiant à l'olivem 1000?

A mon avis, cette sophistication au toucher est due à la complexité de l'INCI. L'Olivoyl est fabriqué avec des protéines hydrolysées liées à de l'huile d'olive, des émulsifiants et des épaississants.

Il contient aussi des conservateurs, bref c'est presque autre chose qu'un simple émulsifiant.

Les plus jolies personnes émulsions sont toujours le résultat de mélanges.
La nature fait toujours un peu complexe et non monolithique.

 

          La destinant à 5 personnes dont je ne connais ni les goûts ni les types de peaux, je décide de faire une crème d'hiver pour peaux normales.

Pour nourrir, j'ai choisi quelques émollients d'origine naturelle mais aidés par la chimie (coco fractionné et isopropyl palmitate).

Je les marie à de vraies huiles végétales pour peaux matures (argan cosmétique bio, son de riz et soja).

Faites le siège des fournisseurs pour qu'on ait à nouveau en France de l'isopropyl palmitate que Macosmetoperso a eu pendant un temps et a malheureusement arrêté de fournir.

- Pour l'hydratation, j'ai choisi un peu de glycérine et un poil de  silk gel (ou fucogel) qui sont des  polysaccharides donc des glucides donc des sucres complexes ;)

Faites le siège des fournisseurs pour qu'on ait en France ...

- Pour calmer et apaiser, j'ai choisi d'ajouter un peu de soothex, un agent actif extraordinaire issu de l'encens indien  boswelia serrata.

C'est l'encens le plus anti-inflammatoire et cet extrait est très intéressant pour les peaux sensibles, les rougeurs...

 

cosm_to_144

 

          La formule! la formule !

La formule de la "Crème douce pour 5 filles royales"

- Phase huileuse

. 7% Emulsifiant Olivoyl ou Olive douceur (Aroma-zone)
. 6% Isopropyl palmitate
. 4 % Huile de coco fractionnée
. 3.5% Alcool cétylique
. 1% Vitamine E (deux gélules à 500mg)

- Phase aqueuse

. 58% Eau de source St Georges
. 3% Glycérine végétale bio (Bilby)

- Troisième phase

. 3% Gelée royale fraîche bio
. 3% Huile d'argan cosmétique bio
. 3% Silk gel ou Fucogel
. 2% Huile de son de riz
. 2% Huile de soja
. 2% Soothex
. 2% Huiles essentielles
. 0.5% Géogard 221

+/-  Acide lactique pour obtenir un pH correct.


Mode opératoire

- Dans un bécher désinfecté, chauffer la phase huileuse à 70/75%

- Dans un autre bécher désinfecté, faire de même avec la phase aqueuse

- Verser la phase aqueuse dans les huiles en mixant fortement pour former l'émulsion.
Mélanger à grande vitesse pendant 10 minutes avant de refroidir dans un bain d'eau froide.

- Ajouter les 7% d'huiles végétales (argan, riz et soja) qui auraient pu être mises à chauffer dans la phase huileuse car elles ne craignent pas la chauffe.

J'ai procédé ainsi contrairement à mon habitude car je ne savais pas si cet émulsifiant donnerait une crème grasse ou pas à 7%.
Je me réservais ainsi la possibilité de mettre soit de l'eau, soit ces bonnes huiles.


- Ajouter le reste de la troisième phase en mélangeant entre chaque ajout.


Formule générale pour une crème douce d'hiver pour peaux normales à l'Olivoyl

- 10% huile de coco fractionné ou huiles de pépins de raisins, 7% émulsifiant olive douceur, 7 à 10% huiles végétales,3.5% alcool cétylique, anti-oxydant à la dose préconisée par le fournisseur
- 3% glycérine
- eau et/ou hydrolats adaptés (néroli, rose, géranium), actifs au choix, 1 à 2% d'huiles essentielles (selon votre tolérance), conservateurs... jusqu'à 100%.

Vérifiez le pH et ajustez à l'aide d'acide lactique pour un pH acide (5/6)

 

Il n'y a pas de beurres dans ma crème mais rien n'interdit d'en ajouter 4% par exemple.

Il faudrait à ce moment là diminuer le pourcentage d'alcool cétylique à 2/3% et celui de l'huile de coco fractionné et/ou pépins de raisins à 7% par exemple.

Cela devrait donner une crème un peu plus protectrice pour les peaux normales.

 


           Ce qui m'a occasionné le plus de réflexion a été le parfum.
La gelée royale m'évoque une odeur douce et gourmande mais comment faire pour ne pas tomber dans les habituelles vanille, tonka, cacao, miel que personnellement je trouve limites dans un soin pour le visage.

Si elles marchent sans problèmes dans les baumes et le corps, j'en trouve le rendu un peu écoeurant dans les émulsions pour le visage.

          Je suis allée jouer ma Mata-Hari au magasin bio, j'ai testé les différentes crèmes contenant des produits de la ruche (Melv..a et Ballot-Fl..n pour ne pas les nommer).

Et effectivement je les ai trouvées limite trop sucrées, trop conventionnelles mais c'est mon goût personnel.
Pour le visage, j'aime les odeurs franches, un peu simples mais là je voulais gourmand, vert et fleuri à la fois.

           Bref une odeur un peu rude au départ mais qui se termine dans des bras maternants et consolants!

En effet, l'odeur devait correspondre à ma représentation symbolique des abeilles.
Une abeille, ça pique, ça peut être mortel mais ça donne du miel, de la gelée royale, de la cire... que de bonnes choses douces.

cosm_to_140


           J'ai donc commencé par mettre dans un flacon de 10ml,

- de l'absolue de cacao
- de l'huile essentielle de genévrier nain (Vitalba) absolument renversante (je me noierais dans le genévrier si je pouvais).

Cette huile essentielle a sur le système nerveux, une action tonique et relaxante à la fois, elle est légèrement antiseptique de la peau.

Oooups, c'était bizarre, très bizarre mais après, j'ai ajouté ci, ajouté ça et puis ça...
Et voilà ce que ça a donné en gouttes:

20 Géranium bourbon bio BioMada
20 Palmarosa malgache
20 Bois de rose bio Florame
20 Cypriol (nagarmotha) Néroliane
20 Genévrier nain bio Vitalba
17 Ylang ylang première Florame
12 Encens d'Oman Enfleurage
8 Absolue de cacao Missmiss
6 Patchouli clair Néroliane
4 Ciste bio Vitalba


                J'en ai mis 2% (soit 45 gouttes pour 150g de crème).
Pour des peaux sensibles, il vaudrait mieux en mettre  moins.
Elle ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes.


Cette crème doit être testée au préalable au pli du coude et peut  être recyclée sur le corps ou les mains si elle n'est pas adaptée au visage des cinq filles.
C'était une surprise donc il aurait été bien malvenu de leur poser des questions...

         J'ai laissé mûrir ce mélange en agitant régulièrement pendant 3 semaines avant de glacer une nuit au congélateur.
Je n'ai pas filtré car l'absolue de cacao ne se mélange pas vraiment aux HE.
Elle aurait été éliminée à la filtration alors qu'elle se dilue bien dans la crème lui donnant une très légère coloration.

         L'odeur est d'abord amère comme le cacao puis verte et ensuite vient une légère senteur à peine fleurie.
Au bout de quelques minutes ne persistent que de douces effluves gourmandes à peine sucrées.

         Ma foi, je suis assez fière du résultat.
Mes mélanges olfactifs sont presque toujours instinctifs et quelques fois jugés curieux...   J'espère que cette odeur plaira aux cinq royales ;)


        Et si elles ont la peau sèche?

J'ai prévu un baume à la lécithine coordonné à cette crème. Il est très fin, de pénétration éclair et pourrait être mis en couche mince au dessus de la crème.

Il est enrichi à la gelée royale et parfumé avec la même synergie d'huiles essentielles.

 

          Je vous donne la formule du "baume de nuit" très bientôt.