Purple Happyness

Soins du visage

Par Mmoune

Voici bien longtemps que j'ai fait "goûter" cette petite crème toute simple à quelques copines. Après quelques rappels des copines qui l'ont testée, l'aide précieuse de Catherine, recherche de mon identifiant, mot de passe........., toute ma personne en nage, elle arrive !!

Je la fais régulièrement, en changeant quelque peu les actifs, suivant l'humeur du jour. Le mélange d'huiles essentielles aussi. Les personnes à qui je l'offre en sont ravies.

Je n'ai pas une bien longue histoire à raconter dessus, moi ! Sinon que, j'ai essayé de retrouver la texture de la "pourpre" de Copaïba , que j'ai beaucoup utilisée avant de "fabriquer" moi-même.

Allez, rien d'autre à dire, la voici :

 

Phase huileuse :

  • (petit tas)  15 gr macadamia
  • 15 gr noyau abricot
  • 10 gr jojoba
  • 5 gr coco fractionné
  • 8 gr avocat cosmétique
  • 5 gr sésame
  • 0,4 aox
  • 4,5 gr CG 90
  • 11 gr alcool cétéarylique

Phase aqueuse :

  • 180 gr eau + 0,6 gr xanthane
  • 6 gr glycérine
  • 3 gr allantoïne
  • 3 gr urée

3ème phase:

  • 0,03 gr céramide pur (copaiba, mais il ne fournit plus ce produit)
  • 9 gr centamilk
  • une pointe d'acide hyaluronique
  • 2 gr biosaccharide gum
  • 13 gouttes de "purple carrot" (extrait de carotte sauvage de chez Copaiba)
  • 2,7 gr k300 (conservateur copaiba)
  • une belle giclée de gel aloé véra (je la trouvais un peu trop consistante après refroidissement)
  • 10 ml hydrolat d'hélichryse
  • Huiles essentielles : en gouttes.
  • 18 lavande grosso
  • 20 bergamote (bergaptene free)
  • 7 santal
  • 5 encens de Somalie
  • 10 orange douce


J'ai d'abord fait chauffer l'eau jusqu'à 40 degrés ; j'ai prélevé un chouia pour y dissoudre l'urée et l'allantoïne.

Ensuite, j'ai poursuivi la chauffe du reste de l'eau ainsi que de la phase huileuse.

Alors  :  je me suis laissé dire, en plein trottoir parisien, que le CG90, c'est pas ça ......, que le CG 90 avait donné quelque chose de pas top...... avec une petite moue déçue.........

Si, c'est top !!! Mais,  je vous avoue que mon premier essai a aussi été un échec. J'ai la chance de pouvoir parler de mes déboires directement à l'oreille de Copaiba.

Donc, avec cette première crème coulante, pas top, déphasée, sous les yeux,  j'avais demandé  "comment ça se fait que la mienne ne ressemble en rien à la vôtre ? "

Depuis, voici comment je procède :

Je mets au fond du bécher : Alcool cétéarylique, huiles et AOX, je démarre la chauffe.

A plus ou moins 40 degrés, je saupoudre doucement le CG90, et je touille très fort.

Ca mousse, mais la mousse disparaît au début de l'émulsion.

Je l'explique, parce que je trouve dommage, pour ceux qui ont de cet émulsifiant, de rester sur un échec.


creme_moune_3

 

Un grand merci à Irène d'avoir pris cette belle photo et de l'avoir conservée dans ses archives.

Je trouve cette crème fort hydratante, agréable à l'étalement et ce mélange d'odeur assez fin .


Le Vert Galant

Savonnerie

Par mlkline

                    

HPIM6059HPIM6095

 

 

 

 

 

 

 

 

N’est-il pas élégant mon Vert Galant
J’aime ses multiples facettes déroutantes
Toutes surprenantes et charmantes
Mon Vert Galant n’est pas Dorian Gray
Et m’offre sa beauté de corps et d’âme
M’enivre de ses bulles aériennes
M’enchante de ses vertes, vigoureuses vitalités
Me câline et dorlote de son cœur de crème
M’exalte et me transporte de ses caresses
Et chaque jour, habillée de sa mousse d’ivresse
Je me rêve, me vois Princesse en un pays très enchanté

                                  

J’y crôaaaa                          J'y Crois, Quoi                     J’y crôaaaaa

                                                                          HPIM6105HPIM6100

Le

Baiser


 

Merci Irénée pour le cadeau

 

Ouvrons le carnet à façons

550 gr hv d’olive bio
250 beurre de cacao G Detou
250 beurre de coco indienne
100 huile de ricin bio Az
50 huile de noix du Brésil

Pour un surgras de 7

Liquide de dissolution de la soude mélange d’eau florale d’oranger, de menthe et de coriandre de 330 gr

1 coupelle de 2 cs ha lentisque et poudre d’ortie 1cc
1 coupelle de 2 cs ha de ciste et poudre de chlorophylle 1cc
1 coupelle de 2 cs sels de verveine dans 1 cs de ha menthe oranger
1 coupelle de 2cs ha de coriandre+ empâtage blanc az , et 1cc chlorophylle

J’ai travaillé à trace très fine et coulé sur ma pâte de base de chaque côté du gros pot mes différents tons et mis le tout tels quel dans mes moules en partant d’un coin et en toute fin, pour la touche "peace&love, dont nous sommes 1CS et plus d'hv de Chanvre

Le parfum est comme mon Vert Galant, secret et fantasque et boisé et complexe

Allez, je vous en livre un peu

Sur huile de jojoba, macération de menthe nanah, bergamote et poivrée et synergie d’he -      
les  3 Menthes
Sauge sclarée
Petit grain, bois de rose, géranium, lavande
Maniguette, genévrier, Pin Sitka, Ylang
Jasmin Sambac et au nez léger et retroussé et après, après aux sentiments!

La menthe Nanah sous forme d'he est fabuleuse pour la peau et le mental mais, et à utiliser avec discernement et aux doses physiologiques, la bergamote a tous les atouts de la lavande et une odeur à se damner pour qui n'aime les lavandes (Werner)

Voici des tutoriaux pour faire fleurir les idées et s'en affranchir par la liberté que donne le partage sur la toile et nos créativités multiples

Tisane minceur

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

             Les soins corporels pour mincir devraient être utilisés dans le cadre d'une alimentation saine et équilibrée qui fait la part belle aux fruits et aux légumes.
Pour aider le corps à éliminer et s'hydrater, rien ne vaut les tisanes dont je suis une adepte finie pour tous les maux ou juste pour le plaisir.

C'est l'une des manières les plus simples et les plus efficaces d'utiliser la phytothérapie.

Pour les "mémères tisanes" comme moi: "Des tisanes et des infusions",  Josiane Aoun, Editions Aubanel

Tiens, au fait, je suis une "mémére soupes" et je n'ai aucun bouquin sur les soupes!


DSC03299

 

              Les tisanes utilisées pour aider à l'amincissement présentent plusieurs effets: anti-oxydants, toniques et détoxifiants, draineurs hépatiques et rénaux ...

 

Certains de ces termes n'ont pas de réalité physiologique ni médicale mais sont traditionnellement utilisés en phytothérapie. On sait intuitivement ce que cela recouvre et éventuellement on connait les plantes qui possèdent ces effets.

 

            Je vous donne une formule de base mais de très nombreuses plantes peuvent jouer ces rôles. Ma tisane minceur a un goût très agréable qui ne nécessite pas d'édulcorants ni de sucre.

Elle peut remplacer la boisson du petit déjeuner et peut-être consommée sans danger régulièrement en cures courtes toute l'année.

Elle peut être bue chaude ou froide, ce qui permet de la préparer à l'avance pour l'emporter dans un thermos ou une bouteille au bureau.

 

             Critères d'achat des plantes médicinales

- Issues autant que possible de l'agriculture biologique.

- Eviter les poudres de plantes. La plupart des composés aromatiques sont volatiles et il n'en reste plus grand chose dans les poudres quand vous les achetez puisque les poches ont été rompues au broyage.

- Couleurs franches, texture sèche mais souple qui signalent un séchage en douceur.

- Choisir la partie de plante active dans l'indication désirée (certains principes actifs se concentrent dans certains organes et pas dans d'autres).

Exemple du tilleul dont l'aubier facilite l'élimination rénale alors que  les sommités fleuries sont calmantes et sédatives.

- Respect de la date limite d'utilisation.

- Respect des doses actives.

- Achat d'un bon livre de phytothérapie pratique ;)

 

                Formule de la tisane minceur


- 10g de feuilles et fleurs de reine des prés bio

- 10g de feuilles coupées de vigne rouge bio

- 5g de feuilles d'oranger amer bio

- 5g de feuilles de cassis bio

- 2 mini galettes (d'environ 4g) de thé vert Pu Er

Pour un litre d'eau chaude à environ 80°.

 

          La température de l'eau devrait être contrôlée et être inférieure à 90°C pour ne pas dégrader certains principes actifs comme ceux de la reine des prés.

Il faut faire bouillir l'eau puis la laisser refroidir 5 minutes avant de la verser sur le mélange de plantes. Infuser 15 minutes minimum puis filtrer.

Boire 2 à 4 tasses par jour.

 

Est-ce obligatoire de filtrer? 

Je bois à longueur de temps des tisanes et du thé dont je laisse les plantes tremper toute la journée. Je remets éventuellement de l'eau plusieurs fois sur les plantes jusqu'à épuisement. 

Les composants hydrosolubles de toutes les plantes se libèrent à divers degrés d'infusions et j'ai bon espoir de tous les consommer. Si pour l'amateur éclairé de thé, cela influe sur le goût  et n'est pas forcément idéal, j'apprécie tout de même la sensation de boire du léger, puis du corsé voire du très corsé qui fait trembler et  même ... de l'eau chaude en fin de journée ;))

Donc faites comme vous le sentez.


DSC03307

           Je vous conseille de peser la quantité de plantes nécessaire pour une semaine dans un grand bol, de mélanger à la main en les répartissant bien  et de les stocker dans un joli bocal.

Les galettes de thé ne seront introduites dans la théière qu'au moment de verser l'eau chaude. N'ayez pas peur du volume, la phytothérapie efficace doit respecter une certaine quantité de plantes pour être active.

           Quand vous aurez pesé la formule ci-dessus prévue pour un litre (donc pour la consommation d'une demi ou d'une journée), vous aurez une vague idée de l'efficacité supposée des tisanes toutes faites en sachets ou  des gélules contenant des poudres de plantes  vendues dans des linéaires très éclairés et surchauffés....

Ouvrez l'oeil et ne cédez pas à la facilité! Préparer un mélange de plantes prend 10 minutes.

            Comme vous êtes des passionnées, je ne compte pas le temps de lecture de vos ouvrages préférés ni l'écriture préalable des formules de plantes à utiliser dans telle ou telle indication. Si vous utilisez internet et visitez les sites spécialisés (excellent fournisseur), vous aurez des idées à ne plus savoir qu'en faire.

Et quand on aime, on ne compte pas... son temps.

 

                Propriétés de ces plantes 

in "Secrets des plantes pour se soigner naturellement", Michel Pierre et Michel Lis, Artemis éditions. Michel Pierre est le propriétaire de l'herboristerie du Palais royal à Paris et Michel Lis est le jardinier- chroniqueur de Radio France. Ah ces Michel (e), quel talent! hi, hi, hi...

- La Reine des prés DSC03297

Spiraea ulmaria Rosaceae, ulmaire...

Feuilles et fleurs

Plante de l'élimination de toutes les surcharges adipeuses, diurétique, sudorifique, très efficace contre la cellulite.

C'est LA plante de l'amincissement à raison d'une cuillère à soupe par tasse. Eviter de mouiller les feuilles à plus de 90°C pour ne pas détruire les principes actifs.

 

- La vigne rouge  DSC03293

Vitis vinifera Vitaceae

Feuilles coupées

Varices, lourdeur des jambes, remède de la cellulite et de la ménopause, astringente à raison d'une cuillère à soupe par tasse.

La vigne rouge peut présenter des filaments comme des moisissures qui amalgament les feuilles coupées. Ce phénomène est tout à fait normal.

 

- L'oranger amer  DSC03294

Citrus vulgaris Rutaceae, oranger bigaradier...

Feuilles

Facilite la vie des stressés ;) sédative, favorise le sommeil à raison de 4 ou 5 feuilles par tasse. Il est possible d'utiliser les boutons floraux, l'écorce plus amère est plutôt un tonique digestif.

 

- Le cassis  DSC03295

Ribes nigrum Ribesiaceae, groseillier noir...

Feuilles

Arôme très agréable, diurétique, très utile à chaque fois que l'on veut activer l'élimination, résorber la cellulite à raison d'une bonne poignée par litre.

 

- Le thé Pu Er  DSC03306

Mon préféré...
Originaire du Yunnan (Chine), il est traditionnellement recommandé pour les maladies de la Rate/Estomac dont les maladies métaboliques (entre autres pour l'excès de cholestérol en guise d'adjuvant du traitement médical bien entendu).

J'en sers quelque fois après des repas très copieux pour alléger l'estomac avec quelques feuilles de mélisse du jardin.

Blog très érudit sur le Pu Er


Il est vendu généralement pressé en grandes galettes de thé fermenté qui peut être millésimé. Il vieillit très bien en se bonifiant et ses propriétés médicinales sont fort intéressantes.
Son goût varie selon le millésime, le traitement et peut être tourbeux ou terreux (j'adore!)

J'ai choisi pour la tisane minceur du thé vert Saiqing Pu Er mini Tuo Cha,  pour bénéficier de ses propriétés anti-oxydantes. Il est moins onéreux que les Pu Er millésimés en grandes galettes que je réserve à des usages plus médicinaux et que j'achète ailleurs.

Il présente également un goût assez fin plus accessible que le terreux...

Ses mini galettes en font tout de même un thé bio haut de gamme mais nous le valons bien et pour bien mincir, il faut se chouchouter!

Il est possible de le remplacer par du thé vert bio d'origine japonaise plus anti-oxydants que les thés verts chinois  mais il manquera la propriété régulatrice des gras, spécifique des Pu er.

 

DSC03320


  Autres idées de tisanes minceur récoltées dans le  commerce:

- Hildegarde: Sureau noir, sauge, achillée millefeuille, mûre feuilles, genièvre, thym sauvage, primevère, camomille
- Caudalie: Cannelle, myrtille, vigne rouge, écorce d'oranger, cassis
- Carré des simples: Hibiscus, queues de cerise, menthe nanah, thé vert, pissenlit racines
- Sanoflore: Thé vert, romarin, cynorrhodon
- Mincifit: Cassis, orthosiphon, thé vert, anis.

sans pub évidemment, je les trouve intéressantes  pour donner quelques idées des plantes à associer.

Evitez tout de même les compositions à l'ancienne qui comportent des plantes laxatives ou purgatives comme le séné ou la bourdaine très dangereuses pour la santé au long cours. Et ça n'a jamais fait maigrir...


         
           Est-ce que je répète que c'est toi qui sera la plus belle cet été? Ben oui, c'est toujours agréable à entendre!

Surtout si tu chausses régulièrement tes baskets, si tu manges bien et que tu utilises déjà ton duo minceur fabriqué avec quelques idées.  Allez,  courage!

Duo Minceur

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

          Pour faire suite à l'article sur les synergies d'huiles essentielles minceur selon V.A. Worwood, j'ai fabriqué pour une amie un duo de soins minceur.

L'un dosé comme il faut a sa place dans la catégorie "aroma" pour un traitement d'attaque de 3 semaines entrecoupées d'une période de repos.

L'autre, plus classique pourrait être utilisé au quotidien sur une longue période.


              Duo minceur =  Huile anti-eau  +  crème minceur

52609890



       Choix des Huiles végétales

- Huile de noisette bio

Très pénétrante, reconnue comme excellent véhicule des huiles essentielles quand l'on désire un effet en profondeur.
Elle est très oxydable, veillez à la choisir très fraîche et à la protéger avec un bon anti-oxydant.

- Huile de calophylle inophile ou tamanu

Anti-inflammatoire, excellente huile circulatoire car elle est fluidifiante sanguine.

Raison pour laquelle il est déconseillé de l'utiliser en cas de traitements anti-coagulants ou en cas de problèmes de coagulation sanguine.

Propriétés détaillées par Catherine

- Huile d'andiroba
Anti-inflammatoire, drainante.

- Huile d'argan
Anti-oxydante, raffermissante cutanée.

Propriétés

 

          Choix des Huiles essentielles (HE)

- HE qui déstockent les graisses
Bouleau, gaulthérie, cèdre de l'Atlas, sauge sclarée.

- HE circulatoires, phlébotoniques
Cyprès, genévrier nain.

- HE anti-cellulite
Lemongrass, citron.

- HE tonifiantes de l'épiderme
Romarin cinéole, menthe poivrée.

- HE sudorifiques
Térébenthine (pinus pinaster).

- HE belle peau
Géranium rosat, marjolaine à coquille (antioxydant).


Suivre les précautions habituelles pour l'utilisation de ces HE et actifs: photosensibilité, troubles rénaux, dermocausticité, cancers hormono-dépendants, troubles thyroïdiens, grossesse, allaitement, enfants...


DSC03272

          

                   L'huile anti-eau est préconisée comme un soin de massage profond à utiliser le soir.

Elle pourrait être suivie d'une douche froide rapide des orteils vers le ventre pour tonifier l'épiderme.

J'aime également l'idée que ce soin riche en huiles essentielles destinées à déstocker les graisses soit utilisée après la douche qui suit un exercice physique.

En effet le sport est connu pour mobiliser les graisses et ses effets peuvent être valorisés par un tel soin.

- 62.5g Huile de noisette bio
- 10g Huile d'argan cosmétique bio
- 7g Huiles Essentielles (HE)
- 5g Huile d'andiroba (Forest people)
- 5g Huile de tamanu
- 5g Huile de rocou/jojoba bio maison
- 5g Polysorbate 20
- 0.5 antioxydant (antiox Cos)


HE en grammes

1.5 citron bio, 1 lemongrass, 1 géranium rosat, 1 bouleau, 1 romarin cinéole, 1 criste marine, 0.5 genévrier nain bio.
Je compte 1g = 30gttes.


           La présence de polysorbates  dans cette formule ne présente pas de danger si l'huile est laissée sur la peau (certains émulsifiants bien connus comme la polawax ou la numéro 1 d'Aroma-zone en contiennent).

Le polysorbate 20 est un émulsifiant qui permet une meilleure rinçabilité. Il faut bien masser l'huile dans la peau pendant quelques minutes pour ne pas perdre les actifs au rinçage tonique à  froid.

            Rien ne vous oblige à le faire dans ce sens. On peut rincer au jet froid de bas en haut puis masser avec  l'huile pour ... se réchauffer ^_^

J'ai volontairement choisi un taux de 7% d'HE pour permettre ce rinçage. Une huile minceur devrait contenir au moins 5% d'HE pour être efficace.

          Le macérat de rocou sur jojoba bio est mis pour apporter une jolie teinte à la peau qui parait plus lumineuse. C'est très important d'avoir une belle peau quand on entame un marathon minceur.

L'huile  de jojoba étant une cire liquide, elle aide au glissé dans le geste de massage.

 

DSC03270

                   
                 La crème minceur imprévue

            J'ai fait d'une pierre, deux coups en fabriquant 100g d'huile anti-eau.

Ces cent grammes d'huile remplissent un flacon de 100ml d'une marque bien connue pour son huile de massage minceur au bouleau et il en reste un peu  au fond de mon bécher. Habituellement je garde les restes pour tester l'évolution de mes fabrications.

Mais c'est bien connu, moi je n'ai pas besoin d'huile minceur (Oh là là je plaisante!).

Alors hop, je sors 2 ou 3 autres flacons et en deux coups de cuillères à pot, voilà la crème minceur pour l'amie qui n'en a pas tant demandé!

              Car je nous connais!
On a plein de bonnes résolutions, on est motivées, on commence sur les chapeaux de roue, on va au marché à pied, on fait le plein de fruits et de légumes, on sort le cuit-vapeur acheté à prix d'or et qui est toujours dans son joli carton ...

Et un jour, on se dit qu'on n'a pas le temps, qu'on est bien fatiguée,  qu'on le fera demain: le massage, l'eau froide, tout ça....

Or c'est la ré-gu-la-ri-té qui compte!
Donc avoir une petite crème à portée de main, et bien ça aide. Au moins à avoir une belle peau, douce et lisse.

         Parce que le découragement et la culpabilité ça fait grossir. Et pas des tétés croyez moi!


         Je disais donc que j'avais sorti des flacons mais auparavant j'avais pesé le restant d'huile anti-eau (10g) et écrit une petite formule sur mon carnet, en désordre:

- 10g Huile anti-eau
- 5g Glycérine végétale bio
- 10g Huile d'amandes douces
- 3g Sodium acrylate plus
- 71.50g Hydrolat de laminaires (Fucus laminaria) qui correspond en réalité à un mélange d'algues
- 0.5g Géogard 221

+/- acide lactique pour ajuster le pH (inutile avec cette formule)


           Et oui, pour celles qui ont peur de chauffer leur hydrolat, le sodium acrylate plus, émulsifiant synthétique à froid permet toutes les urgences.

. 10g d'huile anti-eau permettent de fabriquer un gel-crème avec 1.5 à 2g de sodium acrylate plus comme émulsifiant.

. 20g d'huiles dont 10 d'huile anti-eau et 3 à 4g de sodium acrylate plus donnent une crème. Ces crèmes sont fines, brillantes et d'une légèreté fort agréable.

Il suffit de compléter à 100g avec les hydrolats, conservateurs, glycérines et actifs.


          Je fais tout à froid donc je peux utiliser de l'huile d'amandes douces pour compléter la phase huileuse.
Je mélange l'hydrolat et le conservateur dans un bécher désinfecté, j'ajoute le reste des ingrédients, je mélange à la cuillère magique, je vérifie le pH et voilà!

Dans les 10g d'huile anti-eau mises dans la crème, il y a 0.7g d'huile essentielles. La crème corporelle est donc peu riche en HE.
Il est évidemment possible de formuler pour augmenter ce dosage ou pour intégrer d'autres actifs amincissants.

          Ici je compte sur l'hydrolat de laminaires qui à lui seul devrait être  désinfiltrant.

Voici ici, ici, et ici des soins lavants  de Catherine avec des algues pour compléter le duo minceur.



          Je vais me répéter.

Qui seront les plus belles sur la plage cet été? C'est TOI et ma copine bien sûr!
Quelle question ...

Les pourcentages, c'est simple....

Trucs et astuces

Par CatherineNC

Ceux qui ne sont pas à l'aise avec les pourcentages pourront retrouver ici le sens des calculs afin de construire de jolies recettes, bien équilibrées.

1 / Supposons, en la simplifiant, une recette exprimée en % (pourcentage) :

  70 % d'eau
  25 % d'huile végétale
    5 % d'émulsifiant
--------
100 %

2 / Si l'on veut fabriquer un produit de 100 gr au total, on reprendre les % pour les transformer en gr (grammes) :

  70 gr d'eau
  25 gr d'huile végétale
    5 gr d'émulsifiant
-------
100 gr

3 / Si l'on veut fabriquer un produit de 200 gr au total, soit 2 fois plus, on comptera :

Eau :             70 gr X 2 =    140 gr
Huiles :         25 gr X 2 =       50 gr
Emulsifiant :   5 gr X 2 =       10 gr
                                            ----------
                                              200 gr

Pour obtenir 300 gr, on multipliera par 3, etc...

4 / Supposons que l'on veuille obtenir 150 gr de produit au total, on fera l'opération suivante, le signe / voulant dire diviser  :

70 X 150 = 10.500 / 100 =            105,0 gr
25 X 150 = 3.750 / 100 =                37,5 gr
  5 X 150 = 750 / 100 =                      7,5 gr
                                                           ----------
                                                         150    gr

5 / Maintenant, nous voulons convertir en % une recette exprimée en grammes :

Par exemple, la recette suivante :

180 gr d'eau
  90 gr d'huile
  30 gr d'émulsifiant
---------
300 gr

Pour retrouver les % utilisés dans cette recette, on comptera :

eau :            180 X 100 = 18.000 / 300 =    60 %
huile :             90 X 100 = 9.000 / 300 =      30 %
émulsifiant :   30 X 100 = 3.000 / 300 =      10 %
                                                                      ----------
                                                                       100 %

Un dernier calcul,

Supposons que je veuille faire une recette qui demande, par exemple, 5 % d'émulsifiant. Manque de chance, il ne m'en reste que 3 gr ; quelle quantité de produit vais-je pouvoir faire avec ces 3 gr, en respectant la proportion de 5 % donnée dans la recette ? c'est simple, il suffit d'effectuer le calcul suivant :

3 X 100 = 300 / 5 = 60 gr

Je pourrai donc fabriquer 60 gr de produit avec ces 3 gr d'émulsifiant.

Pour recalculer le reste de la recette, reprendre le calcul indiqué en 4 / en multipliant chaque ligne par 60

Eau : 70 X 60 = 4.200 / 100 =              42 gr

Huile : 25 X 60 = 1.500 / 100 =            15 gr

Emulsifiant 5 X 60 = 300 / 100 =           3 gr
                                                              --------- 
                                                                 60 gr 

Facile non ?


La tête dans le sable

Savonnerie

Par cshabou


autruche1

 

ostrich

 

 

Imaginez, imaginez, une autruche, la tête dans le sable, et bien c'était moi, ce jour là.
Et quelquefois, ce n'est pas plus mal.

Une soirée de la fin septembre dans les années 70, j'attendais mon fiancé au bistrot de la plage, les pieds (pas encore la tête) dans le sable.
La lumière de cette saison magique dans le sud-est baignait la méditerranée de couleurs douces et chaudes.

Ce petit bar était tous les étés le rendez-vous de la bande, garçons et filles qui suivaient sagement papa-maman en vacances, toujours sur cette plage familiale depuis des années.
au fil des arrivées et des départs, mes cousins et moi qui vivions les deux mois d'été sur le sable, retrouvions nos copains.

Nous avions grandi, les uns étaient en Fac, à l'Ecole Normale, les autres à l'armée mais, par nostalgie et pour prolonger cet état d'enfance heureuse, nous revenions tous au camping passer deux ou trois jours.

J'avais donc embrassé Olivier et Michel - gratteurs de guitare-croqueurs de portrait au fusain, doux rêveurs s'il en est – qui faisaient une halte avant de remonter chez eux.
Je les avais laissés pour siroter mon coca et ils se racontaient leur été :

- Michel : "qu'est ce que tu as fait, ces vacances ?

- Olivier : " J'ai bossé deux mois comme barman à St Trop… pour payer mon école d'architecture. Et Toi ?"

- Bah, ne m'en parle pas, j'ai la haine !

- Ah bon !

- Oui, j'avais trouvé un boulot d'homme à tout faire, chauffeur, jardinier, les courses et sorties pipi des toutous chez unVieux Monsieur Riche de N., la ville aux palmiers.

- Et alors ?"

- Et bé, c'était un vieux grippe-sous qui faisait des affaires louches et ne voulait payer personne. Il s'est débrouillé pour me faire porter le chapeau quand un de ses caniches s'est échappé et ne m'a pas payé le dernier mois. Je ne te dis pas l'hiver à la Fac, la galère !
- drôle de loustic, ton patron."

- Oui, et en plus il était bizarre, tous les vendredis soir il s'enfermait à clé dans une pièce et il en ressortait un peu moins grincheux. Mais ça ne durait pas. J'étais malade de curiosité et j'essayais chaque semaine de tourner doucement la poignée de la porte, sans succès.

- Ca a du être terrible de ne pas savoir, rigole Olivier.

- Mais j'ai su, parce qu'un jour la porte s'est ouverte…

- ahhhhh

- Et là, j'ai vu le vieux sortir de la cheminée.

- de la cheminée ?

- Oui, une immense cheminée qui ne devait pas beaucoup servir car elle était toute propre.

- Et tu sais ce qu'il y faisait ?

- Tu me connais, je ne résiste ni aux filles, ni aux mystères. J'ai attendu que tout le monde sorte un dimanche et j'ai regardé dans la cheminée.

- Et ?

- Tu me crois, tu me crois pas, il y avait une étagère cachée tout en haut, pleine de liasses de billets, empilées sur tant de couches qu'on ne pouvait pas les compter.

- Mazette, et tu as fait quoi ?

- Ben rien, mais je le regrette maintenant, j'aurais du prendre le mois qu'il ne m'a pas payé.

- Tu es toujours à temps. Si tu sais comment rentrer sans te faire voir, on y va, je t'accompagne. Tu n'es pas chiche !

Interloqué, Michel, mis au défi, ne peux pas dire non.

Olivier : je peux emprunter la BM de mon père, on fait l'aller-retour en quelques heures et tu manges tout l'hiver.
Aussitôt dit, aussitôt fait.

Je les vis partir avec ce sourire en coin des gentils garçons qui se préparent à faire un mauvais coup.

Et comme j'attendais mon fiancé, j'oubliais aussitôt cette histoire de fous pour rêver aux délices de ma soirée.

Une semaine plus tard, même endroit, même heure, deux agents qui "passaient par là" et que nous connaissions depuis l'enfance, nous interrogeaient, mine de rien :

- Vous le connaissez, hein, Michel R ?

- Oui, bien sûr.

- Vous l'avez vus par ici ?

- Oui, il y a quelques jours.

- Et vous savez où il est allé ?

Et là, j'ai fait comme l'autruche, j'ai mis la tête dans le sable :
-
Non, avec Olivier, ils ont dû rentrer chez eux pour reprendre les cours.

img_173326nnqr8Un gendarme un peu observateur aurait pu voir mon toupet caudal frémir sous le hoquet de la rigolade ! Car, la veille, j'avais appris que Michou et le Grand Olivier, sans la BM de papa mais avec une vieille Dyane 0080423poussive avaient avalé la route pour trouver une cheminée VIDE.
Ensuite, ils avaient foncé (!) avec la Dyane et ils étaient rentrés bien tranquilles, à peine déçus car ils n'étaient pas malhonnêtes.
La police, lancée sur toutes les pistes possibles par le morceau de short trouvé dans la niche du doberman (qui avait remplacé le caniche), voulait interroger Michel qui avait travaillé là.

Les deux copains ont joué les anges de vertu, l'enquête s'est arrêtée car rien n'avait été dérobé, sauf un petit bout de fesse d'un gentil jeune homme, qui, le temps d'un voyage en Dyane, s'était pris pour un truand.

 

Le savon, "La tête dans le sable", grâce à Michèle (merci belle dame) qui m'a offert la graisse d'autruche :

 

 

aaostrich

  • 300 g de graisse d'autruche

  • 300 g d'huile de noix de coco

  • 300 g d'huile d'olive

  • 200 g de beurre de cacao

  • 100 g d'huile de pepins de raisin

  • soude et eau pour un surgraissage à 7

  • 20 g de lactate de sodium

J'ai séparé la pâte en deux parties avant la trace.
J'ai mis dans la première partie du curcuma et du paprika mélangés à plusieurs barrinettes qui me restaient du défi (3 des vôtres et 5 des miennes).

A la seconde partie, j'ai ajouté de l'argile verte, de la spiruline et de la stévia.
Pour renforcer l'odeur des barres, en souvenir de mon fiancé, j'ai fait un petit mélange "érotisant" d'après Jean-Charles Sommerard :

Pamplemousse 30, Santal blanc 15, Ylang Ylang 10, Canelle écorce 1, Jasmin 3.

L'odeur de la soude s'est estompée et l'odeur de l'autruche aussi, pour laisser la place à un parfum agréable.

Je voulais essayer de faire comme Venezia (savon cacao-patchouli)  un rond de couleur différente au milieu. Mais la pâte, que j'avais continué à tourner à la cuillère dans les deux plats (ça sert d'avoir deux mains) et qui était au stade de la trace normale, restait encore trop liquide. J'ai obtenu un superbe marbré pêche-vert très pâle, avec des dessins que je n'aurais jamais espérés même dans mes rêves les plus fous.J'ai versé alternativement les deux couleurs, sans touiller pantoute (une synthèse d'expressions Sud-Ouest/Québec).

Après un épisode de démoulage assez épique, probablement dû à l'eau ajoutée dans l'argile, j'ai pu le découper au bout d'une semaine.

Je suis contente.

Il mousse bien, une mousse très très crémeuse. Pour les autres propriétés, il faudra attendre encore un peu.

 

 

ostrich2

Synergies minceur et anti-cellulite par V.A. Worwood

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

           Le joli mois de mai approche, on commence à penser avec horreur que dans quelques mois, on sera en maillot à se pavaner sur la plage cacher dans son paréo.

L'hiver a été long et  froid, on a consommé ce qu'on voulait pour se tenir chaud, on a oublié de descendre à la station de bus ou de métro précédente histoire de marcher un peu plus, tout ça, tout ça ...

           AromatherapyOils2
                 

            Heureusement,  Valérie Ann Woorwood pense à nous.


Elle nous a déjà sauvé de la décrépitude ici .
Aujourd'hui  je vous donne quelques unes de ses synergies pour lutter contre la cellulite et bouter hors de nos jolis corps quelques lipides indésirables!

"The complete book of essential oils and aromatherapy". New world library.
Valérie Ann WORWOOD est une aromathérapeute anglaise dont je vous recommande ce livre bourré de synergies intéressantes pour TOUT. Il manque un livre de ce type en français.


         
                                Huiles essentielles "Fat attack"/cellulite

Il faut bien ça, n'ayons pas peur des mots qu'elle utilise: fat attack!

Outre l'hygiène alimentaire (fruits, poissons et légumes), il faut faire de l'exercice elle a dit!
Et se masser avec de bonnes huiles.

Les huiles essentielles de base pour attaquer le gras sont:

- Orange**
- Basilic (?)
- Lavande (?)
- Pamplemousse**
- Romarin*
- Sauge***
- Thym*
- Petit Grain*
- Citron lime**
- Citronnelle*


 

                           Huiles essentielles "fat attackeuses" ET diurétiques

- Fenouil****
- Céleri**
- Pamplemousse**
- Origan*****
- Cyprès****
- Citron**
- Genévrier******


            
* Le chémotype ou l'espèce ne sont pas précisés, choisir de préférence:

Romarin à cinéole,
Thym à thujanol qui est circulatoire et réchauffante  mais elle peut être irritante, thym géraniol ou linalol sont  plus doux,
Petit grain bigaradier,
Citronnelle: Lemongrass: Cymbopogon citratus.

** Huiles essentielles photosensibilisantes, ne pas utiliser au soleil.

*** La sauge officinale n'est pas en vente libre en France, choisir la sauge sclarée moins dangereuse.

**** Certains auteurs l'interdisent chez les personnes à antécédents de cancers hormono-dépendants.

*****  L'espèce n'est pas précisée (le plus courant est Origanum compactum), dermocaustique, ne jamais utiliser pur sur la peau.

****** Eviter en cas de pathologies rénales.

(?)    
Je ne comprend pas cette indication pour le basilic (lever les spasmes digestifs en cas de régime alimentaire ?)
ni pour la lavande (antispasmodique aussi et calmante pour éviter la nervosité en cas de régime?).
   


Toutes ces huiles essentielles ne doivent pas être utilisées chez l'enfant, la femme enceinte ou allaitante et dans les cas pré-cités.


frag_oils
                                Source

           V.A. Woorwood préconise d'utiliser 30 gouttes des mélanges d'huiles essentielles (HE)  dans 2 cuillères à soupe d'huile végétale d'amandes douces et 10 gouttes d'huile de carotte.

Je préfère pour ma part de l'huile de noisette fraîchement ouverte additionnée d'un bon antioxydant. Cette huile est très pénétrante et pour le corps je la trouve parfaite  quand on veut une action localisée et profonde.

          Si je traduis ces proportions en volumes, cela donne 1.5ml d'HE dans 30ml d'huiles soit une concentration de 5% d'huiles essentielles.

Je ferais comme ceci:

- Dans un flacon brun de 10ml, préparez 4 fois le nombre de gouttes des synergies ci dessous, étiquetez en notant précisément le mélange et datez.

- Dans un flacon en plastique brun de 100ml, muni d'une pompe ou d'un bouchon flip-flop, introduisez 5ml (100 gouttes) du mélange d'HE préparé et complétez à 100ml avec de l'huile de noisette.

Ajoutez un anti-oxydant à la dose préconisée pour protéger une huile très fragile. Mélangez.

Si vous tenez à la carotte, choisissez plutôt un extrait CO2 plus concentré (à raison de 20/30 gouttes environ pour 100ml). Il est moins hasardeux qu'une macération huileuse de carotte.

Etiquetez et en avant!

essential_oils

       Source
                         Synergies "fat attack" général

           Je les trouve intéressantes en cas de sur-poids avec régime alimentaire.

Le fait de se masser, de s'occuper de son corps fait qu'on l'aime mieux, qu'on en apprivoise les modifications.

            Reprendre une activité physique (je vous recommande la marche rapide)  et si l'on peut se le permettre, se faire masser par une professionnelle ou un amoureux à qui l'on confie son flacon d'huile, c'est un gage de succès!

En gouttes:

- 8  pamplemousse
- 2  origan
- 10  romarin
- 10 cyprès

ou

- 5 petit grain *
- 10 lime (Akamuti en vend une bio superbe!)
- 5 genévrier
- 10 basilic

 

 

                             Synergies pour huiles tonifiantes

            Je les trouve intéressantes pour le corps entier, buste compris quand on a peu de poids, juste pour raffermir ou après un accouchement par exemple (allaitement arrêté bien entendu)

- 10 basilic
- 5 lemongrass
- 15 lavande

ou

- 5 thym rouge *
- 10 romarin*
- 15 orange

 

                                 Synergies pour huiles diurétiques

          Je les trouve intéressantes en cas de jambes lourdes, lymphe paresseuse et  cellulite localisée aux membres inférieurs.
Si on peut se permettre quelques séances de drainage lymphatique manuel, c'est le top!

           Sinon, s'enduire d'huile après la douche, bien masser pour faire pénétrer puis passer un jet d'eau froide de bas en haut.
Essuyer discrètement, tenir le rythme  matin et soir.

- 8 genévrier
- 10 fenouil
- 12 pamplemousse


ou

- 15 cyprès
- 15 citron
-  5 genévrier

 

    herbal_oils_at_home
                 Source     

 

                 Je trouve qu'il manque dans ces conseils de V.A. Worwood, quelques habitudes peut-être franco-françaises:

- des huiles végétales intéressantes

Tamanu ou calophylle,
Andiroba
Bellis (macération huileuse de fleurs de Pâquerettes, allez faire un petit tour à la campagne, c'est la saison)


- des huiles essentielles

Criste marine (testée personnellement), géranium (quelques unes des HE citées sont riches en géraniol, embellisseur de peau), menthe poivrée (antalgique et tonique), gaulthérie et bouleau (déstockent les graisses, désinfiltrent, drainent la lymphe), cèdre de l'Atlas (lipolytique), pin maritime (Pinus pinaster ou térébenthine, sudorifique)...

- des hydrolats

Algues (Purissimes) ou des extraits hydroglycoliques (ici ou ici) si vous avez plutôt envie d' une crème ou d'une huile bi-phasée...


             Qui sera la plus belle pour aller sur la plage cet été? C'est TOI !

Quelle question... 

Le Sublimé

Trucs et astuces

Par mlkline

          

Il est fort décrié et pour cause ici et encore là.

On peut ne pas l'utiliser, mais si vous l'employez !!!

vous pouvez le choisir de cette qualité-là comme les populations qui l’utilisent en alimentaire et les savonnières qui veulent obtenir de beaux orangés et autre chose ih!ih!

Vous pouvez aussi le prendre de ce beau blanc là, issu de commerce équitable et biologique,

Non-hydrogéné, riche en vitamine E, non-gras et merveilleusement profilé pour un pur « enfleurage.

 

HPIM5899                                    HPIM5901

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est de lui dont je vais vous parler  la palme sublimée,

En espérant sans hypocrisie, sans me voiler la face et presque toute  honte bue

 

Racheter en partie le lot de misères  dont il est entaché.

Tout simplement en appelant à la rescousse les bonnes vibrations des plantes et de mère nature , la patience et la douceur de l’amour aussi sont au rendez-vous de cette « sublimation ».

 

Choisissez vos plantes fraîches ou sèches à but parfumesque, thérapeutique, cosmétique, coloration  et captivez leurs  principes actifs et couleurs  et parfums dans ce beurre de palme bien blanc, supportant des longues chauffes, riche en vitamine E,de texture réellement peu grasse même crémeuse.

HPIM5889

 

 

Fleurs sèches de camomille allemande, fleurs  de sureau, fleurs de jasmin

et encens du Mont Athos (merci Irénée)

 

 

 

    HPIM5890

 

 

Je pratique ainsi

- 1e macération au bain marie pots fermés durant 2 bonnes heures.

- 2e macération dans le four porté à  chaud, et juste à chaleur tournante en touillant à l’aide d’une baguette le contenu des pots restés ouverts.

- Fin de macération sur le radiateur en automne hiver, ou sur le balcon baigné de soleil.

En protégeant les pots d’un pochon opaque.

Laissez vos macérations vivre tranquillement, au rythme du temps, du bon temps.

 

Un jour, le bon jour, plongez votre nez dans le pot et remerciez  ce beurre qui a su si bien chanter les qualités de vos plantes.

Portez le à chaud à nouveau.

Filtrez et souriez, le cœur en paix, certaine que ce macérât si harmonieux, vous le lui devez, à lui.

 

HPIM5895HPIM5898

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce beurre peut s’utiliser tel quel, ou marié à un de ses frères émulsifiants (ve, n°3 etc.) pour un baume, en cosmétique ,et ou en savonnerie.

Ces macérations requièrent, patience, recherches diverses pour harmoniser l'effet thérapeutique, attentives intentions.

Toutes actions s'inscrivant dans une optique de partage et de générosité et d'amour, il se peut même qu'il continue sa vie de sublimé entre les mains de vos amies cosméteuses de talent, pour le baptême d'un PP, toujours magnifié et serviable et sublimé sous leurs doigts magiques.

Alors il me semble pouvoir emprunter ceci:

 

"La beauté est universelle, seule la laideur est subjective "

 

7A89

 

Beurre aux feuilles de géranium odorant,     7AB9_1

roses rouges, menthe bergamote

et autres, ciblées je vous l'assure

pour le baptême savonnesque de PP

 

  Merci Michèle                                                   

 

             Pour une personne spéciale revue lors d'une rencontre spéciale, j'ai fabriqué un déodorant crème au jasmin dont je sais qu'elle apprécie l'odeur capiteuse.

          J'ai repris le trio qui fait partie de son déodorant habituel devenu insuffisant:

- 5% d'alun en poudre
- 5% de lemonester
- 1% de farnésol

DSC03210

 

          Ces ingrédients peuvent être utilisés dans des formules spécialement étudiées pour donner, selon votre habitude, des déodorants:

en roll-on
comme celui de Catherine

- en spray
Il suffit de reprendre la formule du roll-on de Catherine en retirant la gomme xanthane.
Les huiles essentielles peuvent alors surnager
, pensez-y!

- en crème
A mettre en tube ou roll-on comme le déodorant fraîcheur du bon Dr Hauschka qui m'a inspirée pour le choix de l'émulsifiant bio.

C'est un ester de sucre (le sucrose laurate) présent dans le sucramulse (Bilby and co.), cold emulsifier (les utiles de zinette) ou gélisucre (Aroma-zone) que j'ai utilisé dans une crème nourrissante pour les mains.

Il contient suffisamment de glycérine pour ne pas en rajouter dans la formule.

 

          Le déodorant-crème obtenu avec le même émulsifiant a la fluidité nécessaire pour être délivré à travers la bille du roll-on.

La trame de cette formule peut évidemment être déclinée en fluide corporel apaisant à l'aloé vera pour cet été,  en sérum fin pour le visage ou  le contour des yeux et des lèvres ...

 

          Je voudrais ainsi  pointer du doigt  qu'avec un seul émulsifiant, on peut obtenir des textures très différentes à décliner (selon vos choix d'huiles, d'épaississants et d'actifs) en plusieurs produits.

Je l'ai suggéré à propos de l'Emu L.

                 Il ne faut pas se bloquer sur tel ou tel ingrédient que l'on n'a pas et surtout ne pas hésiter à demander un conseil sur un émulsifiant ou autre  en votre possession.

Nous avons tenté sur ce blog un classement des recettes en fonction des ingrédients qui nous ont semblé les plus pertinents afin de rendre ces échanges plus fructueux.


DSC03207



Formule du déodorant crème "Jaschab"


* Introduire dans un bécher désinfecté:

- 30g Eau de source
-   5g Alun en poudre


Chauffer l'eau vers 50° au bain marie pour faire fondre la poudre.
Rectifier l'eau perdue si nécessaire.
 

* Ajouter en mélangeant bien entre chaque ajout et dans l'ordre:

- 20g Hydrolat de jasmin
- 20g Hydrolat de rose bio
-   1g Rice  NS (ou arrow-root, ou amidon de blé modifié)
- 0.3g gomme xanthane


Former un gel fin  en fouettant bien.
Réserver.


* Dans un autre bécher désinfecté, faire fondre au bain marie:

-   6g Emulsifiant gélisucre ou sucramulse ou cold emulsifier
-   2g Huile de ricin (ou autre huile végétale)
- 0.5g Cire de ricin (ou autre cire artificielle: cire de riz, de jojoba, d'amande, d'abricot, d'olive ...)
- 3.2g alcool cétéarylique


* Laisser au bain-marie et ajouter le contenu du premier bécher  en mixant bien pour former une jolie émulsion quasi-instantanée.
Faire refroidir si nécessaire dans un bain d'eau froide.


* Ajouter à froid  dans l'ordre en mélangeant entre chaque ajout:

-   5g Lemonester (ou triethyl citrate)
-   5g Teinture de jasmin de Siphnos issue de la maison de Venezia (eau + alcool 70°)
-   1g Farnésol
- 0.5g Géogard 221
- 0.5g Mélange d'huiles essentielles

Mettre en roll-on ou en tube.

pH attendu: 4/5

Mélange d'huiles essentielles au jasmin en gouttes: 3 absolue de rose, 3 oranger amer, 2 camomille noble, 2 genévrier, 2 jasmin sambac, 1 palmarosa, 1 camomille matricaire, 1 citronnelle de Java, 1 ylang-ylang première, 1 néroli.

Il colore le déodorant en jaune pâle, couleur qui va bien avec l'odeur jasminée.



DSC03208

 

          Différentes formules de déodorants sont données ici ou là avec:

- du bicarbonate (qui est basique et donc neutralise l'acidité de la sueur ou alors est préconisé comme désodorisant).

Je ne sais pas si c'est un ingrédient efficace tout seul car on préfère généralement acidifier la peau pour éviter le développement des bactéries.

- du vinaigre (proche du pH de la peau)

Semble plus logique pour acidifier. Mais je ne sais pas si l'odeur même peu persistante n'est pas désagréable.

Mes tantes utilisent un demi-citron frotté dans les aisselles après la douche en guise de déodorant. Elles habitent en pays chaud et n'ont besoin de rien d'autre depuis toujours. C'est un bon moyen de recycler les demi-citrons du petit déjeuner.

- de l'alcool ou des teintures

En quantité minime pour ne pas piquer ou irriter la peau notamment si l'on s'épile.

- des hydrolats calmants (hamamélis) et huiles essentielles qui agissent sur les hormones (sauge comme dans le Hauschka), sur les odeurs (patchouli, santal...), sur les bactéries et champignons (palmarosa, tea tree...)

Mais toutes ne sont pas efficaces sur toutes les transpirations et le mieux que j'ai personnellement trouvé c'est l'association des 3 actifs cités.

Certaines recettes reprennent tout cela pour améliorer encore l'efficacité.


         
         Il faut bien distinguer les effets que l'on souhaite:

- soit une diminution du flux de transpiration

         grâce à l'alun, agent anti-transpirant.

Cette "pierre" peut se passer directement sur les aisselles humidifiées par un hydrolat qui en majore l'effet (hamamélis, tea trea, palmarosa, lavande...)

         Elle se dilue également dans la phase aqueuse du déodorant. Il est alors plus facile de l'utiliser en poudre à faire fondre à chaud à raison de 3 à 10% de la formule.

- soit une absorption des odeurs

         grâce au zinc ricinoléate utilisé entre 1.5 et 3% à faire fondre dans les huiles.

         C'est l'un des agents actifs du déodorant de Hauschka.
Cette action peut être majorée par l'utilisation d'huiles essentielles de santal et de patchouli par exemple qui masqueront les odeurs.

- soit une action sur les bactéries qui dégradent la sueur

         grâce au farnésol (0.3 à 1%) qui inhibe leur prolifération. Egalement présent dans le Hauschka à travers les huiles essentielles.

La transpiration "fraîchement" émise ne sent rien. Ce sont les bactéries naturellement présentes sur la peau qui la dégradent en composés odorants plus ou moins gênants selon les individus.

         Le farnésol est un sesquiterpène, composé aromatique naturel de certaines huiles essentielles. Pour en majorer l'effet je le couple avec des hydrolats et des huiles essentielles qui en contiennent:

. camomilles surtout matricaire,
. jasmins surtout sambac
. roses surtout Damascena
mais aussi genévrier, santal, patchouli, oranger amer, citronnelle, palmarosa, néroli, ylang ylang, tubéreuse...

- soit une régulation de l'acidité de la peau

            grâce au lemonester (ou triethyl citrate) extrait des cerises (4 à 5% de la formule). Présent dans le Hauschka.

Il  acidifie la peau, la rendant moins favorable au développement des bactéries.

DSC03209

          Selon vos exigences, votre type de transpiration, vous pourrez associer ces différentes actions dans la formule de votre déodorant.

Je trouve que c'est l'un des cosmétiques facile à réussir aujourd'hui à la maison si l'on connait les actions de chaque ingrédient.

 

          Sur les 6 personnes qui ont testé ce déodorant seule la destinatrice a eu une allergie de contact. A part le mélange d'huiles essentielles et l'émulsifiant, elle utilise tous les autres ingrédients à ces doses là dans son déodorant habituel.
Sa peau n'est que très rarement épilée et n'était donc pas irritée.

Le test au creux du coude réalisé a posteriori plusieurs jours après a développé une légère rougeur du coude avec grattage des aisselles (rappel?).
Je vous en donne la formule malgré tout car elle est très efficace sur la transpiration. Je l'utilise depuis des lustres et je refais sensiblement toujours la même en variant la texture.

            C'est la première fois que je la fabrique avec cet émulsifiant qui ne semble pas en cause.
Il faudrait peut-être éviter pour elle de cumuler tous les effets, notamment en utilisant un mélange d'huiles essentielles, de teintures et d'hydrolat contenant tous du farnésol ou du farnesène.

C'est la seule explication que j'ai trouvé à cette réaction sur une peau résistante mais qui semble développer depuis peu quelques intolérances par voie générale.

Autre piste concernant les allergies aux métaux: la cire de ricin est fabriquée à partir d'huile de ricin hydrogénée en présence de nickel comme catalyseur. Ce métal est connu pour provoquer des allergies de contact fréquentes.

             Le farnésol est un allergène de contact reconnu dans les HE. Il fait partie de la liste des 26 ingrédients parfumants sensibilisants à déclaration obligatoire.

Dès qu'un cosmétique naturel contient de l'huile essentielle de rose, de néroli, de l'ylang-ylang, de l'absolue de jasmin ... l'INCI doit obligatoirement comporter le terme farnesol à partir de 0.01% dans un produit rincé et 0.001% dans un produit non rincé.

             Les personnes (surtout de sexe féminin) qui y sont sensibles l'ont également été à la propolis et au baume du Pérou selon cet article en anglais où il a été testé dans une solution à 5%, soit bien plus que dans ma formule mais ce n'est pas toujours dose-dépendant.

    

          J'en profite pour rappeler qu'il est indispensable de procéder à des tests au creux du coude sur 2 jours consécutifs avant d'utiliser plus largement tout cosmétique.

Même, et je dirais surtout s'il est fabriqué par une personne que vous connaissez bien et en qui vous avez toute confiance (la vigilance est inversement proportionnelle à  l'affection que l'on se porte) et même  avec des ingrédients que vous connaissez.

Les intolérances et les allergies sont plus fréquentes avec les ingrédients naturels qu'avec les synthétiques.
On développe des allergies à des ingrédients que l'on connait déjà et contre lesquels on a fabriqué des anti-corps.

         
            
C'est rare mais on aurait tendance à l'oublier !

Le savon des sables

Savonnerie

Par Yulaan

Pour mon premier post sur ce blog (je fais partie de la tribu désormais), et en attendant de pouvoir publier mon savon de baptême de savonnier, je vous propose une petite formule de savon toute simple mais néanmoins d'une douceur incomparable après seulement une semaine et demi de cure.

Depuis que j'ai appris à faire du savon, je suis un peu siphonné. J'y pense même la nuit, en m'endormant (quand ça ne me tient pas éveillé !). J'imagine des tas de formes grandioses, des couleurs qu'on obtient les doigts dans le nez, et des ajouts merveilleusement bénéfiquespour la peau.

Mais après quelques essais infructueux où Madame la soude n'était pas de mon avis (par exemple un savon qui aurait dû être blanc qui n'est... pas blanc du tout), j'ai enfin pu me mettre d'accord avec elle et avoir un savon qui ressemble — enfin ! — à ce que j'imaginais avant sa fabrication.


Savon


Mon savon des sables a donc une formule toute simple, pour ne pas avoir trop de surprises (comme une trace éclair qui m'oblige à mouler à la truelle !). Je n'ai choisi que de bonnes huiles très émollientes.

Ce qui fait sa particularité, c'est la forte proportion de lithothame que j'ai ajoutée à la trace (très fine, une fois n'est pas coutume) et qui a donné cette couleur si particulière qui m'a fait immédiatement penser au sable mouillé.


Savon

 

                  De son p'tit nom Lithothamnium calcareum, llithothame est une petite algue de 2 cm, non fixée sur les fonds marins et toujours immergée.

Cette algue calcaire a la propriété de cristalliser sur son thalle les éléments minéraux contenus dans l'eau de mer, essentiellement du calcium mais aussi du magnésium, du fer mais aussi du sodium, de l'iode, du soufre, de la silice, du manganèse, du fluor, du molybdène, du bore, du cuivre, du cobalt, du nickel, du sélénium, du zinc, de l'argent, du strontium, du titane...

Le lithothame contient également des acides aminés et de la vitamine C, de l’acide aspartique et glutamique ainsi que des alginates.

Le dépôt de lithothame fait penser à la pierre (lithos en grec). On le récolte sur des bancs localisés au large des côtes bretonnes.

Cette algue est particulièrement intéressante en complément de l'alimentation par les substances minérales marines qu'elle contient, mais aussi par sa richesse en carbonate de calcium qui non seulement possède des propriétés anti-acides mais apporte également du calcium sous une forme parfaitement assimilable.

Le carbonate de calcium, excellent anti-acide, neutralise l'acidité gastrique (maux d'estomac, brûlures, reflux) et l'acidité de l'organisme que l'on rencontre dans de nombreuses affections : rhumatisme, tendinites, déminéralisation, crampes, sciatique, gingivites, fatigue chronique…

Quelques informations supplémentaires par exemple, et  aussi d'ailleurs puisque la mienne vient de là.


J'espère conserver une bonne partie de ces propriétés dans mes savons, surtout que le pH du lithothame est naturellement compris entre 9 et 12. Je pars donc du principe qu'il ne sera pas trop sensible à la soude.

 

                    Pour accentuer encore la douceur et surtout la mousse de mon savon, j'ai décidé de tester l'introduction de miel dans la solution de soude. J'espère d'ailleurs en conserver une petite odeur caramélisée car je ne parfume pas mon savon.

Mais contrairement à , je n'ai pas eu de couleur rouge et la température n'est pas montée du tout. J'explique ce phénomène, ou plutôt ce non-phénomène, par ma faible quantité de solution de soude (je n'avais que 300 grs de gras à saponifier) et par l'utilisation d'un bain-marie de glaçons.

 

Mais trêve d'explication, je vous livre (enfin !) la formule :


34% de blanc de bœuf

24% d'huile de coco

20% d'huile d'arachide

12% d'huile de tournesol

10% d'huile de carthame


Solution de soude (concentration : 31%) pour un surgras de 8%

2 c. à moka de miel diluées dans la solution de soude (pour un batch de 300 grs)

Saponification à température ambiante (20-25°C)

2 c. à soupe de lithothame (AZ) diluées dans un peu d'eau à la trace fine


Savon Savon


                    Indication du calculateur Soap Calc :

Dureté (29-54) : 43

Pouvoir lavant (12-22) : 19

Émollience (44-69) : 52

Mousse (14-46) : 19

Crème (16-48) 24

Iode (41-70) : 67

INS (136-165) : 144


La trace a été assez longue à venir (alléluia !), ce qui est une bénédiction lorsqu'on veut faire des ajouts... (j'ai même fait une danse de victoire)


Savon


                    Petits problèmes rencontrés

- le savon a mis plus longtemps à sécher que d'autres du fait de l'ajout supplémentaire d'eau pour diluer la lithohtame. La prochaine fois, je déduirai cette eau du liquide de dilution de la soude.

- Comme j'ai voulu saturer le savon en lithothame, et que je n'avais aucune idée de la quantité que je pouvais ajouter, le savon s'est avéré un peu friable lors de la découpe. Il aurait mieux valu bien attendre que la saponification se fasse dans le moule pour démouler, couper et faire la chirurgie esthétique (chaque étape a été faite trop tôt...).


                    En revanche, le savon a vraiment une petite odeur de miel. Je pensais avoir une phase de gel importante, comme lorsqu'on ajoute des produits très sucrés mais il n'en a rien été. Je pense que c'est dû à la faible quantité de savon que j'ai fabriqué.

Je n'ai par ailleurs pas couvert mon moule. J'ai eu un peu de cendre de soude qui accentuait l'effet sablé mais je l'ai fait disparaître à coups d'épluche légume (arme fatale entre toutes).


Mon savon est déjà très doux, et je pense que les bienfaits de la lithothame sont bien présents. Il faudra voir à la fin de la cure.

Ah que c'est bon quand tout va comme prévu !


Savon