Défi HE mal-aimées par Catherine : "Masque peau jeune"

Défi "Les huiles essentielles mal-aimées"

Par CatherineNC

Pour ce gai défi, j'ai choisi  l' huile essentielle de niaouli, produite localement, dont j'use et abuse au quotidien tant elle est polyvalente.

 

niaouli_arbre2

          L'arbre et le tronc                                                                              

 

niaouli_feuilles2

 

                           

 

 

                                                                                                                  La feuille et la fleur

 

Son odeur est forte, elle se rapproche de celle des eucalyptus mais en plus piquante, plus amère ; je sais d'ailleurs qu'une certaine Princesse n'apprécie pas du tout cette odeur.

Le niaouli est surtout connu pour ses propriétés anti-bactérienne, anti-virale, anti-catarrhale, expectorante, bref pour son action sur la sphère respiratoire ; mais elle présente aussi des vertus pour la peau, par son aspect anti-inflammatoire, antiprurigineuse et comme tonique cutané. J'ai donc décidé de l'utiliser dans cette optique et de l'intégrer dans un soin pour les peaux jeunes, à tendance grasse et acnéique.


Je l'ai mariée à égalité avec la lavande fine, intéressante pour la peau et dont l'odeur se marie bien avec beaucoup d’autres je trouve, ainsi qu'à celle du bois de rose très utile pour l'acné, puis, j'ai ajouté, au nez, les autres huiles pour modifier l'odeur, huiles qui présentent pratiquement toutes des propriétés intéressantes pour ce type de peau.

 

Les chiffres correspondent aux proportions de mon mélange :

  • 10 Niaouli : antiseptique puissante, stimulant tissulaire, favorise la cicatrisation
  • 10 Lavande fine : cicatrisante cutanée puissante, régénératrice
  • 10 Bois de rose : peaux fatiguées, acné, rides, plaies infectées, mycoses cutanées
  • 6   Bois de santal : régénérant cutanée, revitalisant tissulaire
  • 5   Lavande aspic : utile pour traiter les plaies, l'eczéma, le psoriasis, l'acné
  • 5   Citron distillé (non-photosensibilisant) : pour le côté frais de l'agrume, vivifiante mais aussi pour ses vertus astringente, tonifiante et antiseptique, contre l'acné et les peaux à tendance grasse
  • 2   Helichryse italienne : recommandée pour les plaies, cicatrices, vergetures, eczéma, psoriasis, acné...
  • 2   Thym à linalol : anti-infectieux très doux, bien toléré par la peau qu'elle assainit et régénère et dont l'odeur apporte beaucoup je trouve dans les compositions parfumantes
  • 2   Patchouli : régénératrice des tissus, cicatrisante
  • 2   Romarin à verbénone : indiquée pour la couperose, l'acné, la séborrhée
  • 2   Jasmin : utilisée ici principalement pour son odeur chaude et apaisante
  • 2   Absolue de violette : pour arrondir l'odeur mais aussi pour ses vertus : calmante, purifiante cutanée, elle décongestionne les tissus, redonne tonicité et élasticité à la peau

 

Vous trouverez peut-être que le niaouli est "noyé" au milieu de toutes les autres mais son côté piquant et âcre est très difficile à couvrir. Je trouve ce mélange très agréable au nez, après maturation, et je ne pense pas qu'il puisse indisposer qui que soit dans un soin à poser sur le visage.

Mais dans quel soin incorporer cette synergie ? je ne suis pas très inspirée ni très travailleuse en ce moment...

J'ai choisi la facilité en réalisant une des recette du livre de Michèle "Mes cosmétiques naturels faits maison" que vous connaissez tous (sinon on en parle ici par exemple) , de temps en temps, je reprends une des recettes de base de ce livre et je l'adapte ou l'enrichis en fonction des ingrédients à ma disposition, de mes envies ou des effets spécifiques à cibler.

Ces recettes sont idéales pour accompagner les débutantes mais sont un bon support pour les plus expérimentées car elles peuvent les décliner, les complexifier, les enrichir avec tous les actifs et macérats présents en très grand nombre dans les tiroirs des "vieilles cosméteuses".

J'ai donc trouvé dans le livre de Michèle une recette de "masque douceur à l'argile" (formule avancée) dont j'ai suivi à la lettre l'ossature et que j'ai composée en utilisant des ingrédients adaptés à un masque peau jeune ou acnéique.

J'ai choisi l'hydrolat de menthe poivrée, astringent, antibactérien, rafraîchissant et calmant, l'argile jaune également adaptée pour les peaux grasses, jeunes ou acnéiques, l'huile de pépins de raisin Bio, huile sèche qui pénètre facilement dans la peau, régulatrice du sebum et réputée pour être désincrustante.

Vous retrouverez un petit tableau synthétique sur les hydrolats et un rappel sur les différentes argiles

Chabou nous a donné quelques indications concernant les propriétés des huiles essentielles sur la peau.

 

Cr_mes_032

 La recette du masque crème : 

J'ai multiplié par 4 les proportions données dans le livre, j'ai ajouté un conservateur plus puissant que l'extrait concentré de pépins de pamplemousse, et un peu de Bisabolol, réparateur, adoucissant, calmant, apaise les irritations et tiraillements

PHASE A

  • 4 cuillères à soupe d'hydrolat de menthe poivrée 
  • 1 cuillère à café d'argile jaune 

PHASE B

  • 2 cuillères à café d'Olivem 1000
  • 1 cuillère à café huile végétale de pépins de raison BIO
  • 4 cuillères à soupe d'eau (eau de source de montagne)
  • 1 cuillère à café de glycérine végétale

PHASE C

  • 4 gélules de vitamine E (TOCO 500)
  • 10 gouttes de conservateur Ecogard
  • 10 gouttes de Bisabolol
  • 30 gouttes du mélange d'huiles essentielles ci-dessus

 

Mode opératoire

- Verser l'argile en pluie dans l'hydrolat et laisser absorber (phase A).

- Chauffer les ingrédients de la phase B au bain-marie jusqu'à 70°, éteignez le feu quand tout est fondu.
Fouettez vigoureusement avec un petit fouet manuel pendant 2 ou 3 minutes et laisser refroidir en mélangeant continuellement à la spatule.

- Mélangez la phase A à la phase B (en évitant les grumeaux)

- Ajoutez les ingrédients de la phase C, un à un, en mélangeant entre chaque ajout.

Ce masque crème est très agréable à utiliser car il ne tire pas sur la peau et il est presque transparent, vous ne ferez donc pas peur au facteur si, d'aventure, vous deviez lui ouvrir la porte pendant la pose...

Ma peau n'est plus très jeune, je n'ai plus la peau grasse ni d'acné mais j'ai trouvé ce masque agréable à appliquer, tant pour son confort que pour son odeur.


Merci Michèle pour toutes ces recettes et ce beau livre.

Merci Malegria pour cette idée de défi !!!! 


Défi HE mal-aimées par michele : "Soufflé gommant"

Défi "Les huiles essentielles mal-aimées"

Par atelierdemichele

      
          Pour le défi de Malégria sur les HE mal-aimées, j'ai choisi l'huile de tea-tree que j'utilise assez souvent couplée au géranium.

Le mélange fonctionne parfaitement bien sur le plan olfactif avec une quantité équivalente pour chacune.

Je trouve les propriétés de ces huiles tout à fait complémentaires dans nombre de petits bobos.
Et en plus ça sent si bon que personne ne refuse le soin.

tea_tree

Source image

                     Mon mélange d'HE pour faire passer la mal-aimée


           J'ai mis le même nombre de gouttes d'arbre à thé et de géranium bourbon dans un flacon brun de 10ml.
J'ai humé et laissé venir quelques HE qui me semblaient pouvoir entrer en synergie avec ce mélange.



En gouttes :

- 15 Tea tree
- 15 Géranium bourbon de La Réunion (merci Annie)
- 15 Citron distillé bio (non photosensibilisant)
- 10 Benjoin (grosses gouttes)
- 3 Petit grain bigaradier sur fleurs bio
- 3 Patchouli clair
- 3 Clou de girofle bio


           Déjà au bout d'une semaine, le mélange s'arrondit et donne quelque chose de chaud et balsamique, très agréable.

C'est une odeur "couleur corail" comme les perles de jojoba très fines achetée sur un coup de coeur chez Bilby lors d'une visite en bonne compagnie.

DSC03494


                              Le soin qui réhabilite


         La couleur corail de ces perles me fait penser à de l'huile de noyau d'abricot que j'utilise assez peu.

On lit trop souvent qu'elle est adaptée aux peaux mixtes alors que je lui trouve un aspect nourrissant lié à sa richesse en acide oléique.
Elle contient en outre près de 5% d'acide palmitique, l'un des trésors des corps gras.

Elle a un toucher riche et assouplissant que j'imagine très bien dans un soin exfoliant que l'on pourrait indifféremment utiliser pour le corps ou le visage.

         Je l'allège avec de l'huile de coco fractionnée et j'apporte une rondeur cosmétique avec du beurre de karité nilotica dont les quelques insaponifiables réparent les peaux exfoliées.

DSC03493


         Je choisis de faire un gel à la gomme xanthane lesté d'un peu d'émulsifiant synthétique (sodium acrylate plus) pour améliorer le pouvoir suspensif du gel et permettre l'incorporation de 20% de corps gras.

La gomme xanthane a un moindre pouvoir suspensif que l'AMIgel (AMI pour Alban Muller International).
Je n'aime pas trop ce dernier car je trouvais que les gels ou les émulsions qui en contenaient moisissaient souvent malgré le soin apporté lors de la fabrication.

J'utilisais à l'époque le couple EPP/benzoate de sodium comme conservateur et il était peut-être peu efficace pour les gels à base d'AMIgel.

Au cas où le gel n'est pas assez costaud, les perles de jojoba composées d'huile hydrogénée (plus légère que l'eau) remonteraient à la surface du pot au fur et à mesure du temps qui passe.


         Je formule avec un peu de tensioactif de la famille des acyl glucosides très doux, très bien tolérés et biodégradables: le décyl glucoside (Plantacare chez Bilby ou Mousse de sucre chez Aroma-zone).
Il est souvent couplé aux  -amidopropylbétaines dans les eaux démaquillantes sans rinçage à faible dose.

J'en incorpore à hauteur de 6% pour aider à la rinçabilité du soin.

A 10% il aura un effet nettoyant plus prononcé pour les peaux mixtes à grasses. Les masques doivent néanmoins être utilisés sur peau démaquillée et nettoyée.

         Un peu d'allantoïne tempère les éventuelles réactions au gommage grâce à son effet réparateur et apaisant.

Elle régule la production du sébum, élimine les cellules mortes tout en permettant une régénération des tissus.
Elle me semble indispensable des soins qui pourraient s'avérer irritants comme l'exfoliation.

Autre gel gommant ici

                          La formule du "Soufflé gommant"


- Phase A

20 HA de néroli bio
19 Eau distillée stérile
15 Silicium organique en dosettes
8 Glycérine végétale bio
2 Gomme xanthane
1 Allantoïne
1 Géogard ultra

-
Phase B

10 Beurre de karité nilotica fondu
5 Huile de coco fractionnée/ fleurs d'oranger (merci Mlk pour ces fleurs)
5 Huile de noyaux d'abricots bio
1 Sodium acrylate plus (ou Simulgel EG)
1 Vitamine E (acétate de tocophérol)

-
Phase C

6 Plantacare (Décyl glucoside)


-
Phase D

5 Billes de jojoba fines corail
1 Mélange d'huiles essentielles avec une  mal-aimée (30 gouttes pour 100g de soufflé)


pH correct pour cette formule
En grammes ou pourcentages

DSC03496

          Mode opératoire


Phase A

- Dans un bécher désinfecté, introduisez les liquides, le géogard ultra et l'allantoïne.
Faites tiédir au bain marie en mélangeant jusqu'à dissolution des poudres.

-  Hors du bain-marie, ajoutez la gomme pincée par pincée en mélangeant bien sans former de grumeaux.

- Laissez le gel épais en attente pour bien hydrater la gomme. Pendant ce temps, pesez le beurre de karité dans un autre bol et laissez le fondre dans le bain-marie éteint.


Phase B

- Ajoutez le sodium acrylate plus dans la phase A en mélangeant à la cuillère magique. Le gel s'opacifie et "file" un peu.

- Ajoutez le beurre de karité nilotica fondu, mélangez  puis ajoutez les autres huiles.
Ajoutez la vitamine E au refroidissement qui arrive assez vite.

- Homogénéisez longuement et parfaitement à l'aide d'une spatule souple.


Phase C

- Ajoutez le plantacare en mélangeant vivement à la cuillère magique pour faire un peu mousser. La texture se densifie tout en gonflant pour former le soufflé.

N'hésitez pas à mélanger pendant 2/3 mn pour bien lier l'émulsion.

- Si vous désirez une texture plus ferme (je trouve que c'est moins joli et ce n'est plus un soufflé ^_^), mélangez délicatement et choisissez un tensioactif moins moussant.


Phase D


- Ajoutez les huiles essentielles, testez le pH et ajustez le éventuellement.

- Ajoutez les perles de jojoba et mélangez intimement pour bien les répartir.


Ce soufflé exfoliant contient 5% de perles mais il est parfaitement possible de monter à 10% pour les corps ou les visages qui le supportent.


                             Formule générale d'un "Masque soufflé exfoliant"

Phase A :  Eau, HA, et/ou silicium organique, conservateur, actifs pour arriver à 100% - 8% glycérine ou extrait glycériné - 2% gomme xanthane - 1% allantoïne

Phase B : 10% beurre mou, 10% huiles végétales fluides à assortir au type de peau, 1% simulgel ou sodium acrylate Plus, 1% Vitamine E

Phase C : 6 à 10%% tensioactif doux ou gel lavant neutre

Phase D : 1% mélange d'huiles essentielles, 5 à 10% de perles de jojoba

Ajustez le conservateur sur l'eau et introduisez le en phase D  s'il ne supporte pas le chauffage. Pensez à ajuster le pH également.


N'hésitez pas à y incorporer les actifs de votre choix si vous désirez l'utiliser aussi comme masque à laisser poser avant d'exfolier.

          Pour un masque soufflé hydratant/nourrissant/apaisant sans exfoliant, il suffit d'ajouter des actifs, de l'argile ou d'autres huiles végétales à la place des perles.

C'est une formule facile à décliner. Je pense même que l'on pourrait remplacer le simulgel par un émulsifiant costaud du genre cire n°1 d'Aromazone en modifiant légèrement le mode opératoire.


DSC03495
 


               
Ce soufflé peut se conditionner en pots pour le corps ou en tubes pour le visage.  Je préfère la matière plastique au verre car elle ne pose pas de problèmes de casse sous la douche.

            Le masque s'utilise sur peau sèche bien démaquillée.
Il suffit de l'appliquer en mouvements circulaires le temps que la texture fonde littéralement dans la peau et que l'on ne sente plus aucune particule gommante sous les doigts.

Bien rincer et appliquer une crème hydratante.
Pour le corps je vous conseille d'en fabriquer un minimum de 200g.

            

          J'ai adoré la confection du mélange d'HE et j'ai aimé l'idée que le tea tree n'est pas un frein à un soin purement cosmétique, joli et très féminin que je vais offrir à une toute jeune fille qui a besoin d'un gommage.

Elle a apprécié un gommage que j'avais offert à sa mère et je ne sais plus lequel j'avais offert... Mon carnet de cosmétos a des secrets pour moi!

 
            Le tea tree est un anti-infectieux (antibactérien, antifongique, bactéricide majeur, antiviral, anti-parasitaire, anti-protozoaire)  intéressant pour les peaux jeunes.

Il est légèrement tonique et aide à combattre l'asthénie (il est bien connu que les ados ne dorment pas assez ^_^).

Mais le tea tree ne fait pas que cela.

C'est une HE dont on méconnait les autres vertus: cicatricante, radioprotectrice, immunostimulante, anti-inflammatoire et anti-oxydante.

Ces deux dernières propriétés ont été démontrées et semblent justifier l'utilisation de l'HE de tea tree comme anti-histaminique dans l'eczéma et comme anti-prolifératrice  dans le psoriasis.

in "Le guide Marabout des huiles essentielles" Fabienne Millet, Marabout. L'un des meilleurs livres d'aromathérapie jamais lu à ce jour en français! Franchomme peut être remisé.

 

              Toutes les HE de la synergie possèdent une action antiseptique et légèrement circulatoire .

D'autres propriétés m'ont semblé utiles pour cette jeune peau:

- Le géranium est une huile essentielle adaptogène  pour tous types de peaux. J'ai choisi le géranium bourbon au parfum plus fin venu en direct de La Réunion.

- Le citron est l'un des agrumes dont la polyvalence est superbe. Pour les peaux jeunes, il est antiseptique mais il agit aussi sur la micro-circulation cutanée. Je l'ai choisi en version distillée pour éviter la photosensibilisation.

- Le petit grain bigaradier est intéressant en cas d'eczéma. Il est calmant et choisi en version "sur fleurs", il a une belle odeur proche du néroli à moindre coût.

- Le patchouli outre l'arrondissement (?) du parfum est très intéressant comme "lisseur" de peau. Il est régénérateur cutané et devrait être introduit dans tous les soins pour peaux acnéiques car il a aussi une action anti-inflammatoire.

- Le clou de girofle outre son action antibactérienne, cautérise les plaies (à toute petite dose car il est dermocaustique). Le manier prudemment est un gage de sécurité et d'efficacité.

Il contient de l'acétate d'eugényl, un ester aromatique en plus grande quantité que dans la feuille plus riche en eugénol, et "finit" bien les parfums en notes de fond.

- L'absolue de benjoin apporte une note tellement réconfortante que je ne pouvais pas l'omettre dans une synergie aux huiles essentielles très thérapeutiques.

Comme la vanille, le benjoin  est relié à des odeurs d'enfance, il fixe et se fond merveilleusement bien dans les parfums (même sous forme de teinture) et aide les peaux qui grattent, qui craquellent...

 

                   Le parfum de la synergie est pour moi une belle odeur "pepsy" et pourtant gourmande grâce à l'association agrumes/benjoin. J'ai eu fugitivement une odeur de noyau vanillé en utilisant ce soufflé gommant pour le tester.

Il me semble que c'est un parfum qui devrait se bonifier encore car j'ai fabriqué le soin environ une semaine après avoir mélangé les HE.


            Merci encore à Malegria qui a initié ce défi très original et j'ai hâte de savoir ce que les autres participantes ont réalisé!

Défi HE mal-aimées par Mlk : "S'il vous Pieds aux huiles essentielles à aimer"

Défi "Les huiles essentielles mal-aimées"

Par mlkline

HPIM6439

 

 

 

 

 

 


Vais-je le réussir ce pied de nez à la mauvaise réputation olfactive de certaines huiles essentielles et qui plus est dans un soin centré sur le confort d’autres mal-aimés

Les pieds, les panards, si loin de nos nez, détecteurs de « mauvaises » odeurs

Mais si habiles comme ces huiles essentielles à révéler nos états d’âme

À nous ramener à l’essence d’être et aller d’un bon pied au bon port

 

Ce défi orchestré par la Belle de Lima, m’a aussi permis de retenter le savon émulsif

Comme ici, ici, et (enrichi des commentaires fort instructifs de Michèle dans le dernier lien)

 

Mais je vois bien que vous n’en pouvez plus de faire le pied de grue

Allez, je vous entraîne dans mon pied-à-terre côté cuisine cosmétique

  

HPIM6418

 

 

Formule


Phase aqueuse

32 eau de source

10 ha de menthe poivrée (rafraîchit, stimule et tonifie les pieds torturés)

5 teinture glycéro-alcool-silicium d’arnica et hélichryse maison (soulage, apaise, anti- hématome, anti-inflammatoire)

5 savon pour émulsion de PP et un petit bout d’un des miens (à mélanger délicatement dans l’eau) permet une belle glissabilité et si vous avez lu les conseils avisés de Michèle dans les liens ci-dessus cités, vous comprendrez mon, ce choix)

4 eau de mer aquamag (la mer nous fera danser)

1,5 argile blanche (absorption sans dessèchement et couleur neutre)

0,5 amigel

0,5 sel d’Epsom (la mer nous fait danser)

 

Phase huileuse

15 palme bio sublimé aux menthes et géranium maison

8 macérat de 3 menthes maison (il me semble sur hv noix du brésil)

2,5 beurre de karité nilotica

2,5 magnésium stéarate (pour le « fluffy », l’absorption flocon et, je vous conseille une chauffe intense et ensuite afin que l’émulsion retombe un peu un bref séjour au congélateur)

2 beurre d’avocat (belle et bonne action contre les crevasses, réparateur)

 

3e Phase

7 hv de chanvre

2 hydratant miel   

1.2 aloe vera x 40                                                   

1 allantoïne

0,8 conservateur

 

how_to_give_a_foot_massage6ad3f5e24f0eeeb066c0

 Et en Guest star les « mal-aimées » 20 gouttes de cette synergie

 

10 hélichryse mâle Bio Mada (M. Michel Sommerard, la donne pour circulatoire, anti-hématome et plus encore, très polyvalente)

10 menthe bergamote (antiseptique, anti-fongique et encore plus que cela tout comme la lavande, la douce et vivifiante odeur en sus)

6 arbre à thé (il peut tout et le plus, cet aborigène là)

6 patchouli

3 petit grain bigarade

3 menthe poivrée

2 benjoin


HPIM6426

 

 

Que dire du parfum ! !!!

Ma fille baromètre pointu et acéré en raffole ainsi que de la texture

Mes testeuses favorites en parleront ici en toute franchise et à l’aise dans leurs pompes

Cette synergie est multi polyvalente, essayez la contre les maux de tête, en bains de bouche, contre les refroidissements, les sinus bouchés et même pour une belle peau tant visage que corps

 

De panards, suite à ce traitement je ne parlerais plus

De petons parfumés et réparés et bien dans leurs bottes désormais je peux le jurer, promettre

C’est le pied n’est-il pas ! et léger, le pied 

Savon hydratant au beurre de cacao

Savonnerie

Par lloulou

Savon hydratant au beurre de cacao

Voici une recette de savon qui fut parmi mes premiers essais et qui me plaît toujours autant. Je dois dire qu'il s'agit de mon préféré!

Ce savon convient parfaitement à ma peau et je peux même me laver les cheveux avec bien que ce dernier ne contienne pas d'huile de ricin. Il faut dire que, contrairement à certaines personnes, j'ai "beaucoup" de cheveux mais très fins...

Je n'ai pas modifié la recette depuis le début, comme dirait l'autre, on ne change pas une formule gagnante, n'est-ce pas?

Lorsque je dis que je n'ai pas changé la recette depuis le début, ce n'est pas tout à fait vrai. Je joue avec le chocolat!

 

PA040086

Marbrage avant la cure

La recette en pourcentage :

Lard 33 %

Huile de coco 16 %

Huile de canola (colza) 21.8 %

Huile de tournesol 14.55 %

Huile d'olive (pomace) 11 %

beurre de cacao 3.6 %

Soude à calculer

 

Je rajoute un morceau de soie dans la solution de soude.

Juste avant l'apparition de la trace, je prélève un peu de pâte de savon que j'ajoute au chocolat déjà un peu dilué.

J'utilise environ 10 g  de cacao en poudre ou 15 g de chocolat de couverture fondu pour 1500g de savon.

 

A la trace, j'ajoute les huiles essentielles.

 

Mélange d'huiles essentielles :

1 volume de citrus sinensis

1 volume eucalyptus radiata

  

PA070099

Savon découpé dessus

Résultat :

Au final, un savon très hydratant (pour ma peau) avec une mousse fine et une odeur rafraîchissante et tonifiante.

Lors de la dernière fournée, j'ai rajouté un peu de crème fraîche à 35 % (2 cuillères à soupe/kg de savon) pour augmenter un peu l'effet "crémeux" de ce savon et l'essayer : c'est l'adopter! 

  

PA070101

Tranche du savon

Crémeux de massage

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

                       Le massage corporel se fait bien mieux à mon avis avec des baumes ou des huiles gélifiées comme celle de Loulou que j'utilise surtout l'été. 


Les huiles de massage me semblent curieusement difficiles à réaliser et je les trouve un peu "lourdes" sur la peau.

                    Le crémeux de massage que j'ai fabriqué est parfumé avec des huiles très "enracinantes", qui délassent le corps, allègent les épaules et le dos, remplissent les plantes de pieds...

Foot_massage5

                 
                   J'utilise souvent l'absolue d'iris plus connue comme fixateur de parfum.
Les absolues et huiles essentielles de racines me semblent ici tout à fait indiquées.

Les racines d'iris contiennent toute l'énergie dont la plante a besoin et je la trouve très efficace quand on est épuisé, vidé et qu'on en a marre de tout!

M. Werner et R. Von Braunschweig en disent ceci: " l'iris a la capacité surprenante de s'adapter à son environnement... véritable joyau... soigne les blessures anciennes psychiques et physiques".



                   Je la couple avec de l'huile essentielle de vétiver de Madagascar évidemment.
Les racines de cette graminées sont si résistantes, que la plante peut subir des inondations ou des sécheresses intenses.

M. Werner et R. Von Brauschweig disent que "son parfum a quelque chose de maternel et de protecteur... Il nous aide à faire tomber les murs intérieurs que nous avons érigés ... nous permettant de vivre les sentiments sans craindre de nouvelles blessures".



                    Il y a aussi de l'absolue de lotus dont je vous ai parlé il y a quelque temps avec beaucoup de lyrisme.
Des parties aériennes aussi exceptionnelles de beauté qui viennent sur une tige aux racines plongées dans de la vase, c'est unique!


      
                 Les couleurs et les parfums des absolues diluées de lotus n'ont rien à voir avec cette absolue pure qui est très foncée, épaisse et d'un parfum aquatique voire vaseux (c'est comme le nard, moi j'adore!).

Ces absolues diluées sont très agréables, presqu'incolores et sont parfumées.
Seraient-ce plutôt des compositions parfumantes naturelles?

En tous cas, elles sont légères et sentent bon. C'est l'une d'entre elles  que j'utilise ici.

 

DSC03507


                Ma formule de crémeux de massage enracinant ne comporte pas de cire d'abeille.

Sur la photo précédente, ce sont les bulles d'air introduites par la mixette électrique grecque super-puissante (merci Venezia) qui donnent l'impression qu'il y a des grumeaux.

                On y trouve des corps gras émollients et à la pénétration légère (huile de coco, isopropyl palmitate ou IPP) qui viennent alléger les 52% de beurre de karité, corps gras tout aussi exceptionnel que les parfums pour enraciner.

L'IPP peut être remplacé par de l'huile de coco fractionnée ou une vraie huile très fine (meadowfoam, baobab, pépins de raisin...).


                 J'y ai ajouté du stéarate de magnésium, agent opacifiant connu surtout dans les maquillages car il adhère bien à la peau.

On le trouve fréquemment dans les baumes pour lèvres conventionnels. C'est la raison qui m'a poussée à le tester dans un baume naturel.

J'aime bien l'utiliser dans les émulsions eau dans l'huile car il épaissit et son effet lubrifiant loin de les alourdir leur donne du corps à faible pourcentage et évite l'effet "macération".
Il en faut très peu sous peine d'observer les traces blanches que donne l'acide stéarique mal dosé.

Dans le crémeux de massage, il participe à la sensation de peau sèche une fois le massage terminé. On peut s'habiller dans la foulée.


                 La formule contient également du dioxyde de titane micronisé tout à fait facultatif dans la recette.

Il aide à masquer la couleur naturelle des corps gras pour me permettre de colorer en vert d'eau grâce au pigment vert liposoluble.

Il contient un peu de diméthicone dérivé siliconé que je n'utilise jamais mais c'est à cette condition qu'il se disperse bien.

                  Dans les soins solaires, il me semble indispensable d'utiliser ce dioxyde de titane là et pas les autres non micronisés sous peine d'augmenter l'incertitude sur la puissance de protection.

 

DSC03505

 

Formule du Crémeux de massage enracinant

- 52% Beurre de karité du Bénin
- 30% Huile de coco vierge bio
- 9% Isopropyl palmitate (ou coco fractionné)
- 5% Alcool cétéarylique (merci Chabou)
- 2% Huiles essentielles
- 1% Stéarate de magnésium (mescosmétiquesbio, Bilby..)
- 0.5% Dioxyde de titane micronisé (Bilby)
- 0.5% Antiox COS (ou vitamine E)

Pigment vert au goût

 

Mode opératoire

- Faire fondre le karité, l'alcool cétéarylique et le stéarate de magnésium au bain marie
Laisser le bécher dans le bain marie éteint.
Ajouter l'huile de coco et laisser fondre, bien mélanger.

- Diluer le dioxyde de titane dans l'IPP en mixant à la mixette électrique, ajouter le pigment écrasé en mixant. Il en faut peu, les pigments colorent beaucoup.

- Retirer le bécher du bain marie, ajouter le mélange coloré aux huiles fondues et bien mélanger.

- Ajouter les huiles essentielles au refroidissement. Ces baumes avec épaississant durcissent lentement.

- Couler en pots et laisser durcir dans le bas du réfrigérateur pendant une nuit.


Autre baume de massage


Le parfum

- Absolue d'iris (Myrtea)
- Vétiver de Madagascar (Asterale, ex BioMada)
- Absolue diluée de lotus (merci Catherine)

Réalisé au goût. Je n'ai pas cherché à faire un parfum harmonieux mais une odeur enracinante.



                 La texture est crémeuse, adhère un peu sur les mains du masseur comme une mousse savonneuse pour permettre la répartition sur la zone à masser mais pénètre réellement bien une fois le massage terminé.

La peau est souple, lisse et apaisée.

Le parfum est dominé par la puissance du vétiver qui semble fixé par l'iris alors qu'il n'en a pas vraiment besoin.

               
                 Mais où est donc passée la masseuse? A t-elle a encore des crevasses ?


            C’est la première fois que je poste ici et avant de commencer, je souhaiterais remercier :

- Michèle, pour sa générosité et sa disponibilité. C’est aussi elle qui m’a convaincue de venir ici pour vous parler d’un colorant végétal bleu utilisé dés l’Antiquité : le pastel ou Isatis tinctoriale ;

- Ziza, pour son amitié et sans qui je n’aurais pas eu la curiosité de découvrir cet ingrédient.

 

Tout a commencé par une discussion entre filles à propos des colorants naturels utilisés en savonnerie. Ziza recherchait de l’azulène afin de faire des savons bleus. Ne pouvant pas se le procurer sous forme de cristaux, notre discussion a dévié sur d’autres colorants naturels.

Et c’est là qu’elle m’a parlé du pastel et de ses propriétés cicatrisantes. Elle avait déjà repéré plusieurs fournisseurs sur internet et moi de mon côté, par la suite, j’avais trouvé un magasin de décoration bio prés de chez moi qui était prêt à me donner un échantillon de cette plante….

Sauf qu’au lieu d’une poudre bleu (le pastel se présente normalement sous forme de poudre) il m’a donné une gelée bleu couleur Schtroumpf qui sent le chou, (eh oui, le pastel, cela sent le chou!!!).

Le fabricant de cette gelée si « appétissante » (Prodirox) pressé par mes questions, n’a pas voulu me révéler les ingrédients de cette gelée mise à part que c’était du pastel pur et que la préparation est inoffensive en savon et 100% d’origine végétale…

Après c’est top secret….

Je vous renvoie au site de Prodirox

 

Alors, c’est quoi le pastel ?

Plutôt que de vous faire de long discours, je vous renvoie à l’article de Blue sur le pastel et son huile.

Donc le pastel est une plante dont on extrait l’indigotin, que l’on utilise pour beaucoup de choses : entre autres pour teindre les vêtements ou comme additifs pour peindre. Il a été utilisé dés l’Antiquité puis oublié et maintenant il fait son renouveau.

Voici la tête de la bête

 

Mais qu'en est-il dans les savons ? Comment se comporte t-il en présence de Madame la Soude ?

C’est l’objet de cet article.

Donc munie d’une cuillère à dessert de gelée bleue (miam, miam !), j’ai souhaité tester ce colorant.

 

Mes formules ont été empruntées à des savonnières de talent : Lolitarose et La Fée Verte (merci, les filles !)

 

Pour le premier savon, j'ai suivi la recette de Lolitarose « Savon tout doux à l’axonge » paru sur le forum des Céphées, en espérant avoir un savon blanc.


Ce qui donne :

27% hv coco
40% hv olive
25% saindoux
8 %  hv ricin

Surgraissage à 4% avec dans le liquide de la soie Tussah
A la trace, j’ai introduit 35g de hv de tournesol (
tournesol oléique dans la recette originale)

 

Sur ce savon, j'ai commis deux erreurs :

- j'ai oublié que dans des moules individuels, on obtient toujours une couleur plus pâle. Or, dans un moule Café de savon j'ai obtenu une base jaune. Et, si on ajoute du bleu à cette base jaune, on obtient... un savon « Marée Noire » à savoir noir vert foncé.

- j'ai « bêtement » utilisé tout mon colorant à savoir une cuillère à café de gelée bleue.

Je vous livre maintenant le résultat en images. Vous comprenez mieux maintenant pourquoi j’ai choisi de « baptiser » ce savon « Marée Noire ».

La couleur obtenue est extrêmement foncée, presque noire, entre le bleu et le vert. Une couleur qui me rappelle la catastrophe naturelle de cet été.

DSCF0723DSCF1004


Pour le deuxième savon, j'ai récupéré quelques particules sèches au fond du contenant où se trouvait le pastel.

Cette fois ci, je me suis jurée d’avoir ma revanche sur ce colorant végétal. Je suis donc partie de la recette de Pat, La Fée Verte.

À savoir :

30% coco
10% palme
60% olive

 

Pour plus de sécurité, j'ai ajouté une cuillère à café de dioxyde de titane pour être sure d‘avoir une base blanche. Je voulais ajouter d’autres additifs mais j'ai été interrompu en plein travail.

Et à mon retour, la pâte à savon avait tellement durci que j'ai dû mouler à la truelle. Une catastrophe!!! La couleur obtenue est bleue vert d'eau, cela ressemble à ces gels douches tendance SPA.

DSCF0750

Et rien que pour vous, une petite photo de famille !

DSCF0744

Alors, cela vous tente le pastel ? Si vous testez avec de la véritable poudre « qui fleure bon le choux », faites moi signe !

Isy

Soin aromatique pour les "Mains Raynaud"

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

               Tous les ans à la même époque je fabrique une crème pour les mains sujettes au syndrome de Raynaud à partir de la base donnée pour ce soin.
Je ne modifiais pratiquement pas la formule car elle est efficace et relance vraiment très bien la circulation dès l'application.

             Elle comportait beaucoup d'ingrédients pour nourrir et réparer la peau des mains qui doivent être souvent lavées.
J'espérais ainsi avoir un effet préventif sur l'apparition des signes du syndrome.

DSC03497

 


Mélange de D.  Baudoux  anti-Raynaud  in "L'aromathérapie, Ed. Amyris" en gouttes ou en parts

- 1 hélichryse italienne
- 1 thym thujanol
- 1 lentisque pistachier
- 1 estragon
- 2 mandarine zeste
Quelques gouttes du mélange à appliquer localement 2 à 3 fois/j selon les besoins.

 

Mon mélange d'HE 

2 hélichryse italienne
2 thym thujanol
2 lentisque pistachier
3 estragon
10 mandarine *
3 palmarosa
2 cyprès
2 Petit grain mandarinier
4 santal blanc


Mélange anti-syndrome de Raynaud et anti-peau sèche (en gouttes).

On pourrait l'intégrer dans un mélange d'huiles végétales (jojoba, tamanu, macérat de millepertuis, noyau d'abricot..) si l'on ne veut pas faire de crème.

Incorporer 1.5 à 5% d'HE pour avoir un peu d'efficacité.

* Pensez à la forme distillée de l'huile de mandarine pour éviter la photosensibilisation.

Idées pour lutter contre le syndrome de Raynaud


***Edit !

Attention à l'usage répété de l'HE d'estragon. Il n'est pas recommandé de l'utiliser par voie orale car il contient du methylchavicol suspecté de se transformer en un composé toxique pour le foie.

Se limiter à 2% maximum et jamais en continu pour la voie cutanée même diluée. Mêmes précautions pour l'HE de basilic.

 


            Cette année, j'ai simplifié la formule en retirant l'aspect nutritif et réparateur puisque l'efficacité est curative et non préventive.

J'ai repris:

- les mêmes émulsifiants que j'adore: MF et VE
- la même synergie d'HE associées à du santal pour améliorer l'odeur globale

mais j'ai compliqué sophistiqué la texture et l'odeur avec quelques co-émulsifiants, émollients, huiles végétales et d'autres hydrolats.


DSC03502


Formule générale d'une crème confortable stable à la chaleur et au froid

- 2 beurre mou, 13 huiles végétales
3.5 MF, 2.5 VE, 1 alcool cétéarylique, 1 à 3 cétyl palmitate

- 6 glycérine végétale bio, 0.2 gomme cellulose et/ou gomme xanthane
Eau, hydrolats, conservateur, actifs qsp 100

En grammes ou %.



             Même si c'est en hiver que ce syndrome est gênant, un tube de crème ainsi balloté peut être soumis à d'importantes variations de températures (chaleur et froid).

Les crèmes pour les "mains Raynaud" doivent être mises dans le sac, la voiture, les poches, près du réfrigérateur ...  dans tous les endroits où elles sont susceptibles d'être appliquées dès les premiers signes.
C'est un gage d'efficacité de ne pas attendre trop longtemps pour se traiter.


             L'ingrédient qui me semble notable dans la formule est le cétyl palmitate.

Ce co-émulsifiant présente l'avantage à 1% de la formule d'augmenter la stabilité de l'émulsion à la chaleur.

C'est un épaississant, un stabilisateur d'émulsions qui donne des textures souples, onctueuses et très adaptées à un léger massage.

Pour les peaux sèches, il est superbe et je le préfèrerais presque à l'alcool cétéarylique. Non, en réalité je couple souvent les deux  ^_^

DSC03498


            Je sors également mon arme fatale et néanmoins fétiche, la glycérine (j'en mets partout, tout le temps, même dans les baumes, vous l'aurez certainement remarqué).

La glycérine améliore la stabilité des émulsions aux basses températures.

Un tube de crème dans la voiture l'hiver est soumis à des températures négatives.
Pensez à intégrer systématiquement de la glycérine dans vos émulsions si elles doivent prendre l'avion et voyager en soutes!


             On la trouve sans problème aujourd'hui en version biologique, ce qui ne gâche rien.
Je pense qu'au lieu de s'exciter sur le fait qu'elle est végétale (la glycérine, c'est du glycérol qu'elle que soit son origine),  on devrait plutôt s'attacher à la choisir en bio lorsque c'est possible.

De toutes les manières, si elle est bio, elle a de fortes chances d'être végétale ^_^

Vieil ingrédient connu et reconnu pour ses propriétés humectantes (retient l'eau au sein des couches superficielles de l'épiderme), on en dit beaucoup de mal, elle donnerait des émulsions collantes (?).

Elle est peu onéreuse, fonctionne à merveille et ce n'est pas parce qu'elle est supposée desséchante à partir de 10% qu'il faut s'en priver.


           L'autre avantage de cet ingrédient c'est qu'il permet l'extraction de certains principes actifs des plantes pour donner des extraits hydro-glycérinés ou mieux hydrolat-glycérinés ( 70% glycérine, 30% eau ou hydrolat + conservateur ad-hoc) à individualiser.

Il n'est pas obligatoire de faire des mono-extractions. J'aime beaucoup associer les plantes en extraits complexes:

. belle peau (rose, lavande),

. anti-oxydant (thé vert, rooibos, maté),

. parfumé (menthe, mélisse) ou comme ici

. réparateur (calendula, rose, plantain, camomille, consoude)...

Pour plus d'efficacité, pensez à remplacer l'eau du solvant par un hydrolat dont vous voudrez profiter du parfum ou des propriétés.



DSC03479DSC03484DSC03481




                   
                               Formule du Soin aromatique MEnRENO


Phase huileuse

- 6 Huile de coco fractionné
- 3.5 MF
- 3 Macérat de feuilles de laurier sauce frais/huile d'olive bio
(anti-inflammatoire)
- 2.5 VE
- 2 Beurre de karité nilotica
- 2 Huile de tamanu ou calophylle inophyle
(anti-rhumatismale, anti-inflammatoire et protectrice du système circulatoire cf. Clergeaud)

- 1 Huile de karapate * (émolliente)
- 1 Cétyl palmitate
- 1 Alcool cétéarylique
- 1 Silicone-like (coco caprylate)


Phase aqueuse

- 15 Hydrolat de lentisque pistachier
- 15 Hydrolat de cyprès bio
- 10 Eau distillée
- 10 Hydrolat de lavande de la Drôme
- 10 Hydrolat de vétiver
- 6 Glycérine végétale bio
- 2 Rice NS
- 1 Géogard ultra
- 0.1 Gomme xanthane
- 0.1 Gomme cellulose


Troisième phase

- 3 Macérat corsé de thé vert bio/olive bio
- 2 Aloé vera x 40
- 1.5 Huiles essentielles (soit 45 gouttes pour 100g)
- 0.8 Extrait CO2 de Cassis
- 0.5 Vitamine E

Acide lactique pour ajuster le pH
Emulsification à 70/75°

* L'huile de karapate est de l'huile de ricin selon la dénomination des Antilles. Son mode d'extraction traditionnel donne une huile légèrement colorée et non incolore comme la ricin de grade pharmaceutique.
Celle-ci est un mélange d'huile de ricin (90%), de chanvre et de rocou (colorant riche en bêta-carotènes aux effets anti-oxydants).

DSC03501


                   La crème reste efficace en curatif, a une texture infiniment plus agréable que la première version à tel point que je garde la formule sous le coude pour le visage par exemple.

Une critique? J'aurais mis un peu plus de cétyl palmitate pour améliorer encore le confort et surtout donner un poil plus de corps à ma crème.

J'ai raisonné en karité riche en stéarique alors que j'ai pris le nilotica par paresse (il était sur la table ronde au moment de faire la crème...).


                    La couleur est peu glamour mais c'est la couleur des plantes (n'est-ce pas Mlk?)


415AtSfIzgL

 

Voici un livre que je trouve intéressant pour qui voudrait s'initier à l'aromathérapie ou renforcer ses connaissances de base.
Son format : 14 cm X 19 cm est très pratique à feuilleter et ses 190 pages permettent de consigner tout ce qu'il est indispensable de connaître avant d'utiliser les huiles essentielles et bien d'autres renseignements très utiles.

Ce livre est écrit par Joëlle Le Guehennec, formée auprès du Dr Pénoël, praticienne de santé naturopathe devenue praticienne en Aromathérapie Quantique.

Ont participé à l'écriture de ce livre Guillaume Gérault, thérapeute psycho-corporel et aromatologue et Jean-Charles Sommerard, producteur d'huiles essentielles et parfumeur, préface de Michel Faucon, pharmacien

 

Le contenu

L'introduction (23 pages) rappelle quelques définitions, la notion de chémotype, les grandes familles biochimiques et leur champ d'action (sous forme de tableau très facile à lire), les modes d'extraction, les conseils d'achat et les précautions d'utilisation.

La 2ème partie (39 pages) énonce les modes d'administration, les supports, les hydrolats et les eaux florales, les huiles essentielles durant la grossesse et l'allaitement, pour les enfants, dans les cosmétiques, pour les animaux et dans les produits ménagers.

Sont ensuite abordées les 12 huiles essentielles choisies pour composer la trousse de base ; ce sont les suivantes :

  • Basilic tropical
  • Citron
  • Cyprès toujours vert
  • Epinette noire
  • Gaulthérie couchée
  • Lavande vraie
  • Menthe poivrée
  • Niaouli
  • Petit grain bigarade
  • Sauge sclarée
  • Thym à linalol
  • Ylang ylang

Les 6 à 8 pages consacrées à chaque huile suivent le schéma suivant :

- 3 lignes reprenant les principales applications, le nom latin
- une présentation de la plante par le producteur
- "Les Anciens le savaient déjà"
- "Symboles et légendes"
- L'hydrolat
- Les conseils et dosages en application cutanée, en olfaction et, éventuellement, par voie interne
- Conseils éventuels pour le compagnon à quatre pattes
- Ce qu'en dit le thérapeute qui précise l'effet de l'huile sur notre psychisme et nos émotions

De part et d'autre du texte consacré à chaque plante, sont mentionnés l'origine de son nom, ses autres noms, ses noms latins, sa famille, son rendement, ses principaux composés biochimiques, sa fragrance, la couleur de sa robe, sa période de récolte, ses contre-indications...

On trouve également des conseils et petites recettes pour une utilisation en cosmétique, dans la cuisine, dans la maison, pour le compagnon à quatre pattes...

La 4ème partie (19 pages) est consacrée à index des affections et formules aromatiques.

Pour chaque affection, il est rappelé les huiles appropriées, il est indiqué l'utilisation d'une huile unique ou une synergie, la diffusion ou le bain approprié.

Exemple : 

 

 

Grippe adulte (voir P 134, 138)                                                                                    Cyprès, niaouli, épinette....

- Mettre 3 gouttes de niaouli sur l'intérieur des poignets toutes les heures puis espacer en fonction de l'amélioration

- Préparer un mélange de 100 gouttes de cyprès, 100 gouttes de niaouli et 30 gouttes d'épinette : appliquer 15 gouttes du mélange entre les omoplates toutes les heures ou, si l'on est seul, sur le thorax et le long de l'intérieur des bras.

 

Les 2 pages suivantes mentionnent les "top 3" pour 18 circonstances.

Exemples :

Le top 3 des antidouleur :

  • Menthe
  • Gaultherie
  • Epinette noire

En annexe est donné un tableau détaillant la composition biochimique des 12 huiles précitées.

 

Pour continuer dans la tradition, une petite recette pour faire de la liqueur de lavande :

Une liqueur digestive :

laisser macérer pendant dix jours 10 gr d'écorces d'orange bio avec 50 gr de sucre complet non raffiné et 30 gouttes d'huile essentielle de lavande vraie bio dans un litre de rhum ou de vodka.Puis filtrez et mettez en bouteille.
Se boit très frais en fin de repas.

 

Pap_lavande

Source de l'image : Cyril Alméras


Cet ouvrage, bon outil pour débuter, aborde l'indispensable à savoir avant d'utiliser les huiles essentielles. Le choix des huiles me semble judicieux car il couvre bien l'ensemble des petits bobos quotidiens ; j'avoue que mon intérêt s'est vu renforcé par le choix d'huiles essentielles telles que l'épinette noire, le niaouli ou le thym à linalol qui sont des huiles très polyvalentes et rarement mentionnées dans les trousses de base, je les utilise très souvent au quotidien. 

Roll on thérapie

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele


             Est-ce que ça roule?
Pas toujours?

Alors on y va, "Roll on thérapie" pour tous!

DSC03444



             L'idée m'est venue après la question d'une participante au forum des Céphées. Elle désirait de l'aide pour réaliser un roll on relaxant et anxiolytique pour ses soeurs.


L'avantage des roll on


          Ils peuvent s'emporter partout et laissent vraiment libre cours à la fabrication en ce qui concerne:

- l'indication thérapeutique
anti-stress, anti-boutons, anti-moustiques, anti-rides...

- le mélange huileux
huiles végétales de base, macérats thérapeutiques, huiles végétales précieuses ...

- le lieu d'application
selon l'indication, ce peut être les points de pulsation, le creux de la main pour sentir en coupe autour du nez, le visage ou le corps.


         Je trouve que ce n'est pas parce que c'est thérapeutique, efficace et tout qu'il faut vivre triste!
Alors je les colore.



Mon choix d'huiles végétales

          Je préfère choisir une huile extrêmement stable presque reconnue comme non rancissable.

Elle est incolore, ce qui permet d'éviter la modification des couleurs.
Elle est inodore, ce qui permet d'éviter les interférences avec les parfums.
Elle est impalpable, ce qui permet d''éviter de tâcher les vêtements ou les papiers au bureau.

           Cette huile, c'est quoi?

C'est el beur de karte ! je plaisante ^_^ , c'est l'huile de coco fractionnée!

D'autres huiles sont possibles (olive, jojoba, écume des prés, sésame, arachide...) mais il faudra ajuster les différents paramètres (odeur, couleur, toucher ) quoiqu'il existe du clear jojoba et des huiles raffinées...


DSC03441


          J'écrase le minimum de colorant (oxydes minéraux) dans une coupelle métallique du "Suédois qui nous meuble" en malaxant longuement à l'aide d'un agitateur (tige) en verre jusqu'à disparition complète des  grumeaux.

Les pigments (pas les micas) doivent toujours être écrasés pour révéler le maximum de surface colorante. Je dilue avec le minimum d'huile végétale et j'ai la main légère sinon ils tombent au fond des flacons s'il y en a trop.

           Il va sans dire qu'il s'agit de colorants à usage cosmétique. Les vraies couleurs sont plus pâles que sur les photos.

** Résistez à l'envie de trop en mettre, les oxydes sont très colorants et il est plus facile d'en rajouter que d'en retirer.

** On peut se fabriquer de petits flacon bruns de 10ml munis d'un compte goutte dans lesquels on charge de l'huile de coco fractionnée en oxydes. Il suffira de bien agiter au moment de l'emploi et de n'en utiliser que quelques gouttes dans les émulsions par exemple.

L'idéal étant tout de même de les diluer auparavant dans un "empâtage "comme celui que vend Aroma-zone afin de mieux les disperser.

** C'est très pratique, je fais ça avec la chlorophylle (dans l'alcool), le rocou et  l'orcanette alors pourquoi pas avec les oxydes?


          J'introduis un peu de l'huile colorée dans le roll on et j'ajoute environ 5ml d'huile de coco fractionné, je mélange pour tester la coloration sur la peau. Du coup, j'ai une ardoise de 60 euros chez mon testeur mais  il m'a fait un prix pour le lot de 4 roll on ^_^.

Je rajuste éventuellement la couleur, j'ajoute les HE et je complète à 10ml avec l'huile fractionnée.

           Je les stocke debout dans un verre bas pendant toutes ces manipulations.

Des gommettes assorties aux couleurs du produit puis collées sous le roll on permettent de le retrouver aisément s'il est malencontreusement rangé à l'envers. Et en plus je trouve ça très joli ;)

DSC03446

 

Mes formules

          Je choisis une concentration de 10% en huiles essentielles soit 1ml (20 gouttes)  dans un roll on de 10ml.

Il est possible de faire des concentrations plus élevées: de 50 à 100% avec des huiles essentielles non dermocaustiques et à bonne tolérance cutanée.

10% = 10ml pour 100ml = 1ml pour 10ml
1ml ~ 20 gouttes d'HE

** Toutes les formules sont données en gouttes pour un roll-on de 10ml.

** Elles ne sont pas indiquées aux enfants de moins de 7 ans, aux femmes enceintes sauf si précisé et en cas de pathologie grave et/ou chronique.

** Les huiles essentielles de zestes d'agrumes peuvent être  choisies en version distillée pour éviter toute photosensibilisation. Elles sont déterpénées donc l'effet thérapeutique  attendu n'est pas tout à fait le même que pour une HE complète.
Ajoutez un anti-oxydant (vitamine E) dans les roll-on qui en contiennent.


          Les roll on en verre peuvent contenir des mélanges d'HE pures (les choisir alors en verre ambré); ceux en PET peuvent contenir des mélanges jusqu'à 20% d'HE.

J'ai choisi ceux en PET transparent (alors qu'il en existe en verre) pour alléger la pochette devant contenir 4 flaconnettes.

Vous connaissez le poids moyen d'un sac de fille? Allégez les filles, ça fait moins mal au dos!

* Roll on Coupe-stress

- 6 Lavande fine altitude bio
- 4 Petit grain bigaradier bio
- 4 Encens Boswelia sacra Primavera
- 2 Camomille romaine ou noble bio (Le jardin des nielles et des senteurs)
- 2 Mandarine distillée bio Florame
- 2 Ylang ylang complète (merci Lolitarose)


Coloris bleu (oxyde bleu)


Roll on Coupe-fatigue


- 7 Epinette noire
- 5 Romarin à cinéole bio magnifique (de Jean Philippe Lefevre, distillateur ambulant, ça fait rêver! Chez Simplespluriel)
- 5 Gingembre frais Eona
- 3 Menthe poivrée bio


Coloris jaune (oxyde jaune)

DSC03442


Roll on Coupe-coup de froid


- 5 Eucalyptus radiata bio
- 6 Ravintsara
- 3 Myrte à cinéole (myrte vert) Vitalba
- 3 Niaouli bio
- 3 Bois de rose bio


Coloris vert (oxyde vert)



Roll on Coupe-faim

- 5 Camomille romaine bio 85% d'esters (C. Nugier, le jardin des nielles et des senteurs; chez Simples pluriel aussi)
- 5 Mandarine distillée bio
- 5 Bergamote distillée bio (celle de Dr Valnet est sans bergaptène et est facile à trouver)
- 5 CO2 vanille bio (Bilby)
- 1 Girofle feuilles

Pour moi, les esters aromatiques représentent LE trésor des plantes et c'est dans les HE incontournables que l'on les retrouve en quantité. Faites le choix du bon distillateur!

Coloris rose (oxyde rose); J'ai dû rajouter un peu d'huile  colorante car le CO2 de vanille est foncé.


          Je ne suis pas douée pour les étiquettes, j'écris au stylo blanc sur des gommettes noires collées sur les capuchons.



DSC03445

 

 

          Il y a toujours trop de choses dans les sacs des filles, alors j'ai choisi (et oui, encore!) de mettre les tubes dans une mini-pochette  achetée une bouchée de pain chez le "Suédois qui nous habille". Elle sera plus visible en cas de besoin urgent.

          C'est facile à réaliser, c'est un peu sophistiqué, c'est efficace et peu onéreux. Et puis, ça en jette n'est-ce pas?

DSC03443




Les idées roll on

- mal de transport
5 marjolaine à coquilles, 5 basilic tropical, 5 citron, 3 menthe poivrée, 2 gingembre, vitamine E

- contre-coups
15 hélichryse italienne, 5 gaulthérie odorante, Macérat d'arnica 

- mal de tête
10 menthe poivrée, 5 camomille romaine, 5 lavande fine

- boutons
5 tea tree, 5 manuka, 4 lavande fine, 3 bois de rose ou géranium, 3 camomille noble, vitamine E, pas de macérats huileux comédogènes

- anti-grattage
10 lavande aspic, 6 géranium rosat, 4 camomille noble, macérat de lavande, macérat de calendula

- grossesse sereine (2è et 3è trimestre)
7 encens, 5 géranium bourbon, 5 orange douce, 2 santal, 1 gingembre, vitamine E

- anti-rides : 7 bois de rose,  7 géranium bourbon, 3 hélichryse italienne, 2 carotte, 1 girofle,  HV de macadamia, argan cosmétique, rose musquée, figuier de barbarie, Q10, vitamine E, extraits CO2 anti-oxydants

- contre- bouffées de chaleur : 10 sauge sclarée, 10 néroli. Sur le plexus solaire

- contre-brûlures : 10 lavande aspic, 5 géranium rosat, 5 bois de rose, macérat de millepertuis, macérat de tepezcohuité

- coquine : 9 ylang ylang, 7 rose, 3 patchouli, 1 maniguette. Le long de la colonne vertébrale des filles surtout. Pour les garçons, remplacez l'ylang-ylang par du bois de Siam. Mais surtout n'échangez pas vos flacons, le bois de Siam pour les filles, ça ne va pas du tout, mais alors pas du tout!

 


            Il y en a encore plein à imaginer en s'inspirant au besoin de ce qui se vend.


Alors ...  Rock and roll ...  on ?    Oooh yeahhh!

 hi, hi, je sors bonjour_9 

Adoolis

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par cshabou

Le 18 septembre 2010pot

Baume/cérat                                     Sans_titre_1

Certaines d'entre vous le connaissent , il est ancien mais c'est aujourd'hui que j'ai envie de le publier.
C'est un de mes tous premiers baumes, fait juste avant d'aller passer quelques jours d'été chez ma sœur. Elle souffrait depuis trop longtemps d'une tendinite au coude gauche, entretenue sinon provoquée par la souris qu'elle utilisait pour dessiner à l'écran.
Je commençait à m'intéresser aux plantes et à leurs propriétés et, sans douter le moins du monde, je me suis lancée.

Sur mon cahier : Samedi 14 juillet 2007, "huile de coude pour C."

58% Huiles Végétales

  • 10% Huile de Calophyle inophyle
  • 12% Huile de Copaïba
  •   9% Huile d'Andiroba
  • 27% Huile de Noisette bio

15% de cire d'abeille fine
2,5% d'acide stéarique (il n'y en avait pas dans la première version)

18,5% Phase aqueuse

  • Teinture de Griffe du Chat
  • Silicium organique
  • (éventuellement eau distillée)

1% conservateur
1% Vit E/Romarin

4% Huiles essentielles :

  • Ylang Ylang
  • Menthe poivrée
  • Gaulthérie
  • Gingembre
  • Girofle

Les huiles végétales et essentielles ont été  choisies principalement pour leur propriétés antalgiques et anti-inflammatoires.

Et, ma foi, elles ont bien fait leur travail : au bout de 11 jours, à raison de deux onctions par jours, plus de tendinite.

vie051!

Une petite mise en garde, l'huile de Copaïba est potentiellement allergisante (cas rares).

Ce faux baume se conserve longtemps et il ne faut pas en mettre beaucoup. J'en passe toujours un peu à la fin de mes massages pour soulager un point particulier.