Le Sublimé

Trucs et astuces

Par mlkline

          

Il est fort décrié et pour cause ici et encore là.

On peut ne pas l'utiliser, mais si vous l'employez !!!

vous pouvez le choisir de cette qualité-là comme les populations qui l’utilisent en alimentaire et les savonnières qui veulent obtenir de beaux orangés et autre chose ih!ih!

Vous pouvez aussi le prendre de ce beau blanc là, issu de commerce équitable et biologique,

Non-hydrogéné, riche en vitamine E, non-gras et merveilleusement profilé pour un pur « enfleurage.

 

HPIM5899                                    HPIM5901

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est de lui dont je vais vous parler  la palme sublimée,

En espérant sans hypocrisie, sans me voiler la face et presque toute  honte bue

 

Racheter en partie le lot de misères  dont il est entaché.

Tout simplement en appelant à la rescousse les bonnes vibrations des plantes et de mère nature , la patience et la douceur de l’amour aussi sont au rendez-vous de cette « sublimation ».

 

Choisissez vos plantes fraîches ou sèches à but parfumesque, thérapeutique, cosmétique, coloration  et captivez leurs  principes actifs et couleurs  et parfums dans ce beurre de palme bien blanc, supportant des longues chauffes, riche en vitamine E,de texture réellement peu grasse même crémeuse.

HPIM5889

 

 

Fleurs sèches de camomille allemande, fleurs  de sureau, fleurs de jasmin

et encens du Mont Athos (merci Irénée)

 

 

 

    HPIM5890

 

 

Je pratique ainsi

- 1e macération au bain marie pots fermés durant 2 bonnes heures.

- 2e macération dans le four porté à  chaud, et juste à chaleur tournante en touillant à l’aide d’une baguette le contenu des pots restés ouverts.

- Fin de macération sur le radiateur en automne hiver, ou sur le balcon baigné de soleil.

En protégeant les pots d’un pochon opaque.

Laissez vos macérations vivre tranquillement, au rythme du temps, du bon temps.

 

Un jour, le bon jour, plongez votre nez dans le pot et remerciez  ce beurre qui a su si bien chanter les qualités de vos plantes.

Portez le à chaud à nouveau.

Filtrez et souriez, le cœur en paix, certaine que ce macérât si harmonieux, vous le lui devez, à lui.

 

HPIM5895HPIM5898

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce beurre peut s’utiliser tel quel, ou marié à un de ses frères émulsifiants (ve, n°3 etc.) pour un baume, en cosmétique ,et ou en savonnerie.

Ces macérations requièrent, patience, recherches diverses pour harmoniser l'effet thérapeutique, attentives intentions.

Toutes actions s'inscrivant dans une optique de partage et de générosité et d'amour, il se peut même qu'il continue sa vie de sublimé entre les mains de vos amies cosméteuses de talent, pour le baptême d'un PP, toujours magnifié et serviable et sublimé sous leurs doigts magiques.

Alors il me semble pouvoir emprunter ceci:

 

"La beauté est universelle, seule la laideur est subjective "

 

7A89

 

Beurre aux feuilles de géranium odorant,     7AB9_1

roses rouges, menthe bergamote

et autres, ciblées je vous l'assure

pour le baptême savonnesque de PP

 

  Merci Michèle                                                   

 


             Pour une personne spéciale revue lors d'une rencontre spéciale, j'ai fabriqué un déodorant crème au jasmin dont je sais qu'elle apprécie l'odeur capiteuse.

          J'ai repris le trio qui fait partie de son déodorant habituel devenu insuffisant:

- 5% d'alun en poudre
- 5% de lemonester
- 1% de farnésol

DSC03210

 

          Ces ingrédients peuvent être utilisés dans des formules spécialement étudiées pour donner, selon votre habitude, des déodorants:

en roll-on
comme celui de Catherine

- en spray
Il suffit de reprendre la formule du roll-on de Catherine en retirant la gomme xanthane.
Les huiles essentielles peuvent alors surnager
, pensez-y!

- en crème
A mettre en tube ou roll-on comme le déodorant fraîcheur du bon Dr Hauschka qui m'a inspirée pour le choix de l'émulsifiant bio.

C'est un ester de sucre (le sucrose laurate) présent dans le sucramulse (Bilby and co.), cold emulsifier (les utiles de zinette) ou gélisucre (Aroma-zone) que j'ai utilisé dans une crème nourrissante pour les mains.

Il contient suffisamment de glycérine pour ne pas en rajouter dans la formule.

 

          Le déodorant-crème obtenu avec le même émulsifiant a la fluidité nécessaire pour être délivré à travers la bille du roll-on.

La trame de cette formule peut évidemment être déclinée en fluide corporel apaisant à l'aloé vera pour cet été,  en sérum fin pour le visage ou  le contour des yeux et des lèvres ...

 

          Je voudrais ainsi  pointer du doigt  qu'avec un seul émulsifiant, on peut obtenir des textures très différentes à décliner (selon vos choix d'huiles, d'épaississants et d'actifs) en plusieurs produits.

Je l'ai suggéré à propos de l'Emu L.

                 Il ne faut pas se bloquer sur tel ou tel ingrédient que l'on n'a pas et surtout ne pas hésiter à demander un conseil sur un émulsifiant ou autre  en votre possession.

Nous avons tenté sur ce blog un classement des recettes en fonction des ingrédients qui nous ont semblé les plus pertinents afin de rendre ces échanges plus fructueux.


DSC03207



Formule du déodorant crème "Jaschab"


* Introduire dans un bécher désinfecté:

- 30g Eau de source
-   5g Alun en poudre


Chauffer l'eau vers 50° au bain marie pour faire fondre la poudre.
Rectifier l'eau perdue si nécessaire.
 

* Ajouter en mélangeant bien entre chaque ajout et dans l'ordre:

- 20g Hydrolat de jasmin
- 20g Hydrolat de rose bio
-   1g Rice  NS (ou arrow-root, ou amidon de blé modifié)
- 0.3g gomme xanthane


Former un gel fin  en fouettant bien.
Réserver.


* Dans un autre bécher désinfecté, faire fondre au bain marie:

-   6g Emulsifiant gélisucre ou sucramulse ou cold emulsifier
-   2g Huile de ricin (ou autre huile végétale)
- 0.5g Cire de ricin (ou autre cire artificielle: cire de riz, de jojoba, d'amande, d'abricot, d'olive ...)
- 3.2g alcool cétéarylique


* Laisser au bain-marie et ajouter le contenu du premier bécher  en mixant bien pour former une jolie émulsion quasi-instantanée.
Faire refroidir si nécessaire dans un bain d'eau froide.


* Ajouter à froid  dans l'ordre en mélangeant entre chaque ajout:

-   5g Lemonester (ou triethyl citrate)
-   5g Teinture de jasmin de Siphnos issue de la maison de Venezia (eau + alcool 70°)
-   1g Farnésol
- 0.5g Géogard 221
- 0.5g Mélange d'huiles essentielles

Mettre en roll-on ou en tube.

pH attendu: 4/5

Mélange d'huiles essentielles au jasmin en gouttes: 3 absolue de rose, 3 oranger amer, 2 camomille noble, 2 genévrier, 2 jasmin sambac, 1 palmarosa, 1 camomille matricaire, 1 citronnelle de Java, 1 ylang-ylang première, 1 néroli.

Il colore le déodorant en jaune pâle, couleur qui va bien avec l'odeur jasminée.



DSC03208

 

          Différentes formules de déodorants sont données ici ou là avec:

- du bicarbonate (qui est basique et donc neutralise l'acidité de la sueur ou alors est préconisé comme désodorisant).

Je ne sais pas si c'est un ingrédient efficace tout seul car on préfère généralement acidifier la peau pour éviter le développement des bactéries.

- du vinaigre (proche du pH de la peau)

Semble plus logique pour acidifier. Mais je ne sais pas si l'odeur même peu persistante n'est pas désagréable.

Mes tantes utilisent un demi-citron frotté dans les aisselles après la douche en guise de déodorant. Elles habitent en pays chaud et n'ont besoin de rien d'autre depuis toujours. C'est un bon moyen de recycler les demi-citrons du petit déjeuner.

- de l'alcool ou des teintures

En quantité minime pour ne pas piquer ou irriter la peau notamment si l'on s'épile.

- des hydrolats calmants (hamamélis) et huiles essentielles qui agissent sur les hormones (sauge comme dans le Hauschka), sur les odeurs (patchouli, santal...), sur les bactéries et champignons (palmarosa, tea tree...)

Mais toutes ne sont pas efficaces sur toutes les transpirations et le mieux que j'ai personnellement trouvé c'est l'association des 3 actifs cités.

Certaines recettes reprennent tout cela pour améliorer encore l'efficacité.


         
         Il faut bien distinguer les effets que l'on souhaite:

- soit une diminution du flux de transpiration

         grâce à l'alun, agent anti-transpirant.

Cette "pierre" peut se passer directement sur les aisselles humidifiées par un hydrolat qui en majore l'effet (hamamélis, tea trea, palmarosa, lavande...)

         Elle se dilue également dans la phase aqueuse du déodorant. Il est alors plus facile de l'utiliser en poudre à faire fondre à chaud à raison de 3 à 10% de la formule.

- soit une absorption des odeurs

         grâce au zinc ricinoléate utilisé entre 1.5 et 3% à faire fondre dans les huiles.

         C'est l'un des agents actifs du déodorant de Hauschka.
Cette action peut être majorée par l'utilisation d'huiles essentielles de santal et de patchouli par exemple qui masqueront les odeurs.

- soit une action sur les bactéries qui dégradent la sueur

         grâce au farnésol (0.3 à 1%) qui inhibe leur prolifération. Egalement présent dans le Hauschka à travers les huiles essentielles.

La transpiration "fraîchement" émise ne sent rien. Ce sont les bactéries naturellement présentes sur la peau qui la dégradent en composés odorants plus ou moins gênants selon les individus.

         Le farnésol est un sesquiterpène, composé aromatique naturel de certaines huiles essentielles. Pour en majorer l'effet je le couple avec des hydrolats et des huiles essentielles qui en contiennent:

. camomilles surtout matricaire,
. jasmins surtout sambac
. roses surtout Damascena
mais aussi genévrier, santal, patchouli, oranger amer, citronnelle, palmarosa, néroli, ylang ylang, tubéreuse...

- soit une régulation de l'acidité de la peau

            grâce au lemonester (ou triethyl citrate) extrait des cerises (4 à 5% de la formule). Présent dans le Hauschka.

Il  acidifie la peau, la rendant moins favorable au développement des bactéries.

DSC03209

          Selon vos exigences, votre type de transpiration, vous pourrez associer ces différentes actions dans la formule de votre déodorant.

Je trouve que c'est l'un des cosmétiques facile à réussir aujourd'hui à la maison si l'on connait les actions de chaque ingrédient.

 

          Sur les 6 personnes qui ont testé ce déodorant seule la destinatrice a eu une allergie de contact. A part le mélange d'huiles essentielles et l'émulsifiant, elle utilise tous les autres ingrédients à ces doses là dans son déodorant habituel.
Sa peau n'est que très rarement épilée et n'était donc pas irritée.

Le test au creux du coude réalisé a posteriori plusieurs jours après a développé une légère rougeur du coude avec grattage des aisselles (rappel?).
Je vous en donne la formule malgré tout car elle est très efficace sur la transpiration. Je l'utilise depuis des lustres et je refais sensiblement toujours la même en variant la texture.

            C'est la première fois que je la fabrique avec cet émulsifiant qui ne semble pas en cause.
Il faudrait peut-être éviter pour elle de cumuler tous les effets, notamment en utilisant un mélange d'huiles essentielles, de teintures et d'hydrolat contenant tous du farnésol ou du farnesène.

C'est la seule explication que j'ai trouvé à cette réaction sur une peau résistante mais qui semble développer depuis peu quelques intolérances par voie générale.

Autre piste concernant les allergies aux métaux: la cire de ricin est fabriquée à partir d'huile de ricin hydrogénée en présence de nickel comme catalyseur. Ce métal est connu pour provoquer des allergies de contact fréquentes.

             Le farnésol est un allergène de contact reconnu dans les HE. Il fait partie de la liste des 26 ingrédients parfumants sensibilisants à déclaration obligatoire.

Dès qu'un cosmétique naturel contient de l'huile essentielle de rose, de néroli, de l'ylang-ylang, de l'absolue de jasmin ... l'INCI doit obligatoirement comporter le terme farnesol à partir de 0.01% dans un produit rincé et 0.001% dans un produit non rincé.

             Les personnes (surtout de sexe féminin) qui y sont sensibles l'ont également été à la propolis et au baume du Pérou selon cet article en anglais où il a été testé dans une solution à 5%, soit bien plus que dans ma formule mais ce n'est pas toujours dose-dépendant.

    

          J'en profite pour rappeler qu'il est indispensable de procéder à des tests au creux du coude sur 2 jours consécutifs avant d'utiliser plus largement tout cosmétique.

Même, et je dirais surtout s'il est fabriqué par une personne que vous connaissez bien et en qui vous avez toute confiance (la vigilance est inversement proportionnelle à  l'affection que l'on se porte) et même  avec des ingrédients que vous connaissez.

Les intolérances et les allergies sont plus fréquentes avec les ingrédients naturels qu'avec les synthétiques.
On développe des allergies à des ingrédients que l'on connait déjà et contre lesquels on a fabriqué des anti-corps.

         
            
C'est rare mais on aurait tendance à l'oublier !

Le savon des sables

Savonnerie

Par Yulaan

Pour mon premier post sur ce blog (je fais partie de la tribu désormais), et en attendant de pouvoir publier mon savon de baptême de savonnier, je vous propose une petite formule de savon toute simple mais néanmoins d'une douceur incomparable après seulement une semaine et demi de cure.

Depuis que j'ai appris à faire du savon, je suis un peu siphonné. J'y pense même la nuit, en m'endormant (quand ça ne me tient pas éveillé !). J'imagine des tas de formes grandioses, des couleurs qu'on obtient les doigts dans le nez, et des ajouts merveilleusement bénéfiquespour la peau.

Mais après quelques essais infructueux où Madame la soude n'était pas de mon avis (par exemple un savon qui aurait dû être blanc qui n'est... pas blanc du tout), j'ai enfin pu me mettre d'accord avec elle et avoir un savon qui ressemble — enfin ! — à ce que j'imaginais avant sa fabrication.


Savon


Mon savon des sables a donc une formule toute simple, pour ne pas avoir trop de surprises (comme une trace éclair qui m'oblige à mouler à la truelle !). Je n'ai choisi que de bonnes huiles très émollientes.

Ce qui fait sa particularité, c'est la forte proportion de lithothame que j'ai ajoutée à la trace (très fine, une fois n'est pas coutume) et qui a donné cette couleur si particulière qui m'a fait immédiatement penser au sable mouillé.


Savon

 

                  De son p'tit nom Lithothamnium calcareum, llithothame est une petite algue de 2 cm, non fixée sur les fonds marins et toujours immergée.

Cette algue calcaire a la propriété de cristalliser sur son thalle les éléments minéraux contenus dans l'eau de mer, essentiellement du calcium mais aussi du magnésium, du fer mais aussi du sodium, de l'iode, du soufre, de la silice, du manganèse, du fluor, du molybdène, du bore, du cuivre, du cobalt, du nickel, du sélénium, du zinc, de l'argent, du strontium, du titane...

Le lithothame contient également des acides aminés et de la vitamine C, de l’acide aspartique et glutamique ainsi que des alginates.

Le dépôt de lithothame fait penser à la pierre (lithos en grec). On le récolte sur des bancs localisés au large des côtes bretonnes.

Cette algue est particulièrement intéressante en complément de l'alimentation par les substances minérales marines qu'elle contient, mais aussi par sa richesse en carbonate de calcium qui non seulement possède des propriétés anti-acides mais apporte également du calcium sous une forme parfaitement assimilable.

Le carbonate de calcium, excellent anti-acide, neutralise l'acidité gastrique (maux d'estomac, brûlures, reflux) et l'acidité de l'organisme que l'on rencontre dans de nombreuses affections : rhumatisme, tendinites, déminéralisation, crampes, sciatique, gingivites, fatigue chronique…

Quelques informations supplémentaires par exemple, et  aussi d'ailleurs puisque la mienne vient de là.


J'espère conserver une bonne partie de ces propriétés dans mes savons, surtout que le pH du lithothame est naturellement compris entre 9 et 12. Je pars donc du principe qu'il ne sera pas trop sensible à la soude.

 

                    Pour accentuer encore la douceur et surtout la mousse de mon savon, j'ai décidé de tester l'introduction de miel dans la solution de soude. J'espère d'ailleurs en conserver une petite odeur caramélisée car je ne parfume pas mon savon.

Mais contrairement à , je n'ai pas eu de couleur rouge et la température n'est pas montée du tout. J'explique ce phénomène, ou plutôt ce non-phénomène, par ma faible quantité de solution de soude (je n'avais que 300 grs de gras à saponifier) et par l'utilisation d'un bain-marie de glaçons.

 

Mais trêve d'explication, je vous livre (enfin !) la formule :


34% de blanc de bœuf

24% d'huile de coco

20% d'huile d'arachide

12% d'huile de tournesol

10% d'huile de carthame


Solution de soude (concentration : 31%) pour un surgras de 8%

2 c. à moka de miel diluées dans la solution de soude (pour un batch de 300 grs)

Saponification à température ambiante (20-25°C)

2 c. à soupe de lithothame (AZ) diluées dans un peu d'eau à la trace fine


Savon Savon


                    Indication du calculateur Soap Calc :

Dureté (29-54) : 43

Pouvoir lavant (12-22) : 19

Émollience (44-69) : 52

Mousse (14-46) : 19

Crème (16-48) 24

Iode (41-70) : 67

INS (136-165) : 144


La trace a été assez longue à venir (alléluia !), ce qui est une bénédiction lorsqu'on veut faire des ajouts... (j'ai même fait une danse de victoire)


Savon


                    Petits problèmes rencontrés

- le savon a mis plus longtemps à sécher que d'autres du fait de l'ajout supplémentaire d'eau pour diluer la lithohtame. La prochaine fois, je déduirai cette eau du liquide de dilution de la soude.

- Comme j'ai voulu saturer le savon en lithothame, et que je n'avais aucune idée de la quantité que je pouvais ajouter, le savon s'est avéré un peu friable lors de la découpe. Il aurait mieux valu bien attendre que la saponification se fasse dans le moule pour démouler, couper et faire la chirurgie esthétique (chaque étape a été faite trop tôt...).


                    En revanche, le savon a vraiment une petite odeur de miel. Je pensais avoir une phase de gel importante, comme lorsqu'on ajoute des produits très sucrés mais il n'en a rien été. Je pense que c'est dû à la faible quantité de savon que j'ai fabriqué.

Je n'ai par ailleurs pas couvert mon moule. J'ai eu un peu de cendre de soude qui accentuait l'effet sablé mais je l'ai fait disparaître à coups d'épluche légume (arme fatale entre toutes).


Mon savon est déjà très doux, et je pense que les bienfaits de la lithothame sont bien présents. Il faudra voir à la fin de la cure.

Ah que c'est bon quand tout va comme prévu !


Savon


           Connaissez vous les syllabaires "Mamadou et Bineta" d'André Davesne
Pour moi qui ai certainement appris à lire dedans (je n'en ai aucun souvenir... mais c'est sûr et certain, je sais lire) un mythe s'effondre.

Mamadou a délaissé Bineta!

Il a succombé aux yeux de biche d'Aïcha. Est-ce que vous vous rendez compte que c'est uniquement parce qu'elle sait fabriquer des savons qui font tourner la tête des hommes?

Je vous le dis moi, que les savonnières sont folles .... mais elles savent ce qu'elles font.

Pauvre, pauvre  Bineta!

           Allez, je vais lui apprendre à fabriquer des savons à l'huile d'argan enrichis de beurre de karité et de crème d'argane.

Cette pâte beige pénètre très rapidement la peau avec un effet poudré très surprenant.

On croirait de la purée d'amande.

           Elle a les propriétés de l'huile d'argan dont elle est issue et  devrait être agréable dans un savon comme le préconise Zinette qui me l'a offerte il y a plusieurs mois.
J'ai tourné autour pour en faire un cosmétique (gommage ou masque)  mais l'inspiration n'est pas  venue ;)

              Par contre, j'ai toujours de l'inspiration pour faire des savons...

DSC03267



          Pour le fait exotique, j'ai formulé avec de l'huile de noyau de palme  artisanale offerte par une amie qui  possède une maison au Togo.
Elle y fait extraire un peu d'huile de noyau  pour nourrir ses pieds une fois rentrée en Europe.

Elle trouve que seule cette huile affine suffisamment la peau de ses talons. Même le royal karité ne lui fait pas d'effets!

Le fruit du palmier à huile qui pose tant de problèmes écologiques est consommé quasi quotidiennement dans certains pays africains.

DSC03268


          On extrait l'huile de palme rouge de la pulpe, elle est riche en bêta carotènes qui sont éliminés pour donner l'huile de palme blanche.

On consomme soit la pulpe, soit l'huile dans une alimentation traditionnellement pauvre en graisses saturées et en produits animaux.

Elle est riche en acide palmitique intéressant en savonnerie pour durcir et stabiliser la mousse.

huile_palme_bio_huile_palme_conventionnelle_l_L_1

             Source

          L'huile de noyau est extraite comme son nom l'indique... des noyaux qui contiennent une amande dure et blanche recouverte d'une fine peau.
Elle n'est pas toujours consommée dans l'alimentation.

Elle est riche en acide laurique intéressant en savonnerie pour apporter une mousse bulleuse à stabiliser avec la palme ou un autre gras dur palmitique ou stéarique.

Comme les huiles de coco et de babassu riches en acide laurique aussi, elle a ce type de toucher cosmétique fin, un peu sec  et facile à pénétrer.
Dans cette recette, on peut bien entendu la remplacer par du coco ou du babassu.

           L'huile de noyaux de palme se trouve curieusement peu en France. Je pense que c'est parce qu'elle ne fait pas partie de l'alimentation  des migrants africains vivant ici.

DSC03266

    
            L'huile de noyau de palme donne des savons bien blancs et durs quand elle est couplée à l'huile de palme.
Dans ma formule, pour faire un savon complètement exotique, j'ai marié:

- des ingrédients évoquant le Maroc: huile d'argan et crème d'argane, huiles essentielles d'orange et  de cèdre de l'Atlas.

- à des ingrédients et motifs évoquant l'Afrique noire: beurre de karité, palme bio qui vient d'Amérique latine du coup, noyau de palme artisanal togolais.

DSC03269


                   Formule des savons exotiques à la crème d'argane

- 35% Huile d'argan bio Merci Moune
- 30% Huile de noyau de palme artisanale (palm kernel oil en anglais) Merci Am...a
- 25% Huile de palme bio
- 10% Beurre de karité du Bénin

Eau et soude pour un surgraissage de 5% augmenté à 7% avec de l'huile de ricin
EPP concentré pour lutter contre le rancissement plus fréquent quand j'utilise de l'HE d'orange.
 


- Couche foncée
Crème d'argane fondue dans les huiles chaudes (3 cuill. à café pour 300g d'huiles) Merci Zinette
HE Orange douce (1) , cèdre de l'Atlas (0.5) et Petit grain bigaradier (1.5)

- Couche claire
Une pincée de poudre de noyaux d'olive
HE Orange douce (2) et cèdre de l'Atlas (1)


         
            
              La couche foncée a connu une phase de gel massive et avec une telle proportion de gras durs (65%), la trace a été quasi instantanée.

Je me suis un instant demandée si la crème d'argane avait cette capacité là.


               La couche claire est très jolie,  légèrement ponctuée de points foncés dus à la poudre de noyaux d'olive que j'ai utilisé seulement une fois dans un exfoliant corporel.

On voit un peu mieux ces points sur la boule en agrandissant l'une des photos.

C'est une poudre très fine qui ne donne presque pas d'effet exfoliant dans le savon car j'en ai vraiment mis très peu (une petite pincée pour 300g de savon).

Je pense que je vais refaire  un savon clair avec juste ce pointillé que je trouve vraiment très beau.
Ben oui, bien obligée maintenant!


               La trace a été tout aussi rapide, la crème d'argane n'est donc pas en cause. La chirurgie esthétique s'est avérée indispensable et m'a permit d'obtenir deux belles boules de savons.

Dès le lendemain matin, j'ai pu découper le pain de savon et m'amuser avec le stylet en inox qui me sert à sonder les cakes pour vérifier la cuisson.


  DSC03256DSC03260DSC03263
             

                 J'ai choisi des motifs africains simples à réaliser à main levée en laissant faire mon imagination.
J'ai volontairement laissé le côté brut et artisanal qui renforce le mood africain.

Dans ma lancée, j'ai décoré les deux faces.

Les photos ont été prises après la fabrication. Il faut songer à épousseter les savons  après quelques jours de séchage car le "carving" produit beaucoup de particules.

 
                 Les voici tous en famille africaine (avec les tontons, les tanties, les co-épouses, les cousins, les voisins, les oncles éloignés, les demi, les "même père, même mère"...).
Ils sont à la même place sur les deux photos mais présentent leurs deux faces.

                 Vous pouvez voir que la phase de gel loin de les abîmer donne le même effet de cuisson que les canaris africains (jarres en poterie).


DSC03264

 

DSC03265


               
                  Comme je m'y attendais la mousse est abondante, stable et durable.

La  quantité décadente d'huile d'argan (35%)  riche en insaponifiables alliée au beurre de karité en fait un Deluxe savon que les miens valent bien.

La crème d'argane me donne l'impression de fixer l'odeur du savon et veloute la mousse. La couche claire qui n'en contient pas produit une mousse plus bulleuse.


                  Je ne vais pas vous dire qu'il est doux,
ni que je l'adore,
ni que c'est mon préféré,
ni que...

            

                   Je vais juste vous dire qu'Aïcha pourra aller en cuisine chercher d'autres recettes de savon parce que c'est sûr, Mamadou va revenir à Bineta!

A moins que... chut, la polygamie est interdite sous nos latitudes!



PS: Message subliminal à une qui se reconnaitra et qui peut être une passeuse de secrets de femmes.

Mon coeur pour toi

Savonnerie

Par cshabou

 

Mon_coeur_pour_toi

Imaginez, imaginez, un petit cœur tout rond, tendre, naïf, solitaire mais plein d'entrain, le nez au vent...
...qui un jour rencontra un grand cœur tout brun,
mystérieux et charismatique,
apaisant comme le miel,
attirant comme un aimant.
Le petit cœur tout blanc en perdit son nord, son sud, les points cardinaux mélangées, sa queue de comète ébouriffée au vent du tapis magique qui l'enlevait.
- "il est comment, ton grand cœur tout brun ?"
- "je ne sais pas"
- "Mais comment tu le vois, ton aimant aimant ?"
- "je ne le vois pas, je le respire..."

Que croyez-vous qu'il arriva ?
Le grand cœur a dit : je t'aime, je t'aime, je t'aime, puis il est parti, déjà engagé dans les bras d'une galaxie lointaine et inamovible qui chantait son chant de sirène mère.

Alors le petit cœur s'est brisé en six jolis morceaux
On vit éclore
des fleurs multicolores
au cœur des
cœurs.
Poussés par la brise qui console,
ils sont allés se poser sur les six branches d'un même grand arbre.

Le petit cœur tout rond caresse dans son rêve le souvenir d'une belle histoire qui n'a pas existé
et celui de chaudes amitiés bien vraies.

Alors voici mon coeur qui ne bat que pour vous, non, ça on l'a déjà écrit et ce n'est pas moi.
Alors voici mon cœur qui bat, Alléluia !

 

Les photos :

 

IMG_0100  IMG_0103  IMG_0101

 

 

Un jouet d'enfant pour pouvoir faire des formes de différentes couleurs (ultramarines). Les formes dans les coeurs sont unicolores. (la troisième photo n'est pas contractuelle, je n'ai pas utilisé ces formes glaçons, mais bien celles, coupées en tranches transversales, de la photo du centre)

coeurss

Les ingrédients :

Savons couleur:

  • 42% tournesol
    31%   coco
    27% palme
    4 gélules vit E
    surgras à 7%

Savon blanc

  • 31%    Coco
    20,7% Blanc de boeuf
    17%    Tournesol
    3,5%   Arachide
    13,8% Beurre de Karité
    7%      Macadamia
    7%      Colza
    6 gel vit E
    surgras à 7%, un carré de soie et 20g de lactate de sodium

C'est un savon très doux, aux dires de ceux qui l'ont testé (je n'ai pas pu, je n'en ai plus, j'irai me doucher chez ma fille un de ces jours(^_^)
Un grand merci à Mlk et à Michèle pour les photos du savon.

Coeur_de_Marie_3


Crème Multipurpose

Soins du visage

Par cshabou

 

multiporpose

 

Il était une fois... ben non, pas d'histoire aujourd'hui, bien que je puisse vous raconter celle des cristaux de soude ;)), celle de Kantuaren Eguna, celle NON, on a dit non !
Je voudrais juste vous parler de ma crème, modeste et pourtant si précieuse car elle est née après sept grandes soeurs qui n'étaient jamais tout à fait comme je les souhaitais. l'une était trop blonde, l'autre trop ronde, et la troisième avait une voix de crécelle, un comble lorsqu'on veut chanter...bon qu'est-ce que je raconte, totalement perchée, comme dit ma jeune collègue de travail.

Alors, la petite numéro 8 - à force - fait, elle, le bonheur de sa maman.

Conçue au départ pour des Princesses qui vivent dans le grand Nord, presque Princesses des glaces (ouaf), en tout cas soumises à la pollution et pour se plier au nez de chacune, c'était une formulation qui n'était pas pour moi.
Pas d'he, ni de parfum, pour que chacune puisse intégrer ce qu'elle aime ou dont elle a besoin, et un équilibre dans la formule qui conviendrait à toutes les peaux.
Mais on ne peut pas offrir une crème qu'on n'aurait pas testée, n'est-ce pas ?
un échantillon à chabou's girl - "elle est géniale, maman", à son copain - "elle est très bien", et une semaine sur ma peau tous les matins.
Comme j'aime les crèmes parfumées, j'ai rajouté deux/trois gouttes d'absolue de frangipanier, en attendant d'avoir de la violette dont je suis folle aussi (merci PPP pour m'en avoir donné l'avant-goût).

Je suis maintenant au bout de trois semaines d'utilisation et ma peau est superbe, lisse, douce, nourrie, ni grasse ni tiraillante.

On dirait bien que j'ai trouvé THE formule de crème de jour, attention, la mienne et maintenant, pas forcément la votre ou celle de cet été.

Quel plaisir, mais quel plaisir, de laisser caresser une peau satinée, repulpée...    1073j'en étais où ?

IMG_0121

 

La formule donc :

 

Phase huileuse
2%   Macérât graines carotte sur Olive
6%   Hv Macadamia
5% Hv Coco Fractionnée
1%   Cire Zenibee (Merci Moune)
2%   Beurre de Karité Nilotica
4%   Olivem
2% Olive douceur AZ
1%   Rice Ns
                                                     23%

Phase aqueuse
0,3% Xanthane
1,6% Glycérine
0,2% Aloé véra x 200
63% Eau Mont Roucous
                                                      65,1%

Phase III
5% HA Géranium Bourbon BM
3% Hv Avocat
1%  Tecamilk
1%  Biodine
1%  Silk gel
0,9% Cosgard
                                                    11,9%

 

On y retrouve plus particulièrement les ingrédients suivants :

- La crème de cire Zenibee
(encore appelée "crème de cire d'abeille") est un beurre lisse et onctueux. Pour améliorer le toucher et l'étalement des émulsions et beurres de massage. ne rancit pas. sans odeur (doc. Copaïba)

 

 

- La Biodine  est un mélange de corps lipidiques, et destinée à réduire le TEWL – la perte d'eau trans-épidermiale. Elle préveint les rougeurs et maintien l'hydratation naturelle, diminuant par ce biais la formation de rides ou de plaques sèches et irritées.
Composition :

[Macadamia ternifolia – huile de macadamia : elle est extraite du macadamia integrifolia, arbre originaire d'Australie; très riche en acide palmitoléique, elle constitue un excellent succédané éthique à l'huile de vison qui de plus, ne rancit pas; ses propriétés hydratantes, apaisantes et adoucissantes se complètent d'une appréciable activité tonifiante des tissus.

Phospholipides
: les phospholipides sont des composants essentiels du film hydrolipidique de la peau; molécules lipophiles peu occlusives, ils régulent sa teneur en eau en réalisant un film plus ou moins continu à la surface cutanée mais surtout en s'incorporant au ciment intercellulaire.

Glycine soja – huile végétale
de soja
: composée d'acide linoléique (50%) et oléique (30%), l'huile de soja présente un mélange d'acides gras spécifiques (acides gras oméga-3 et acides gras oméga-6), et constitue un émollient naturel.

Stearic acid - acide stéarique
: l'acide stéarique est un des corps gras les plus répandus, tant dans les graisses animales que végétales (l'origine est ici bien entendu végétale) et sert de stabilisant au cosmétique.

Palmitoyl PG-linoleamide – oméga-6 céramides de carthame : c’est un ingrédient issu de la condensation de l'acide oléique de l'huile de carthame avec l'acide palmitique de coco, qui présente toutes les caractéristiques des céramides humains. Les céramides sont des constituants naturels du manteau protecteur de la peau, qui la maintiennent souple et hydratée, tout en lui garantissant la cohésion des cellules.

Squalane : même si cette substance au nom évocateur de requin (squalus en latin, squale en français) était autrefois d'origine animale, le squalane que nous utilisons est extrait de l'insaponifiable de l'huile d'olive; composant majeur (10%) du sébum humain, le squalane possède une grande affinité pour l'épiderme et une excellente tolérance cutanée; c'est une huile claire, inodore, fine aux propriétés hydratantes et émollientes, qui de plus donne un toucher doux aux émulsions. (documentation de Copaïba, copié-collé)]

 

Le couple Olive douceur/Olivem permet d'éviter la sensation de tiraillement que l'on constate souvent avec l'Olivem. La texture est aussi bien pour un flacon que pour un pot. La cire Zenibee et le silk gel donnent un glissé et une douceur qui perdure longtemps, longtemps...

 

La biodine semble vraiment le produit qui complète ce type de formule. Ce qui me surprend, c'est que Copaïba dit de l'ajouter à un soin lavant. Je ne l'utilise que dans des crèmes et je l'apprécie beaucoup. 

 

En synthèse : peu d'ingrédients mais de qualité, des émulsifiants qui conviennent à ma peau et font bien leur travail, un essai transformé sans trop de difficultés. J'aime ma crème et je me le redis chaque matin devant mon miroir.

 

Un édit pour une petite précision : je n'ai pas d'actions chez ce fournisseur belge :o). Je trouve seulement intéressant de faire découvrir ces produits que j'ai pu essayer.

Verd'eauyant : doux lait toilettant

Soins du visage

Par mlkline

 

HPIM5783

 

 

 

 

 

 

 

 

     

      J’aime beaucoup concocter des doux nettoyants pour le visage sans base lavante, essentiellement pour bénéficier des actifs de mes macérâtshuileux maison et des glycérinés alcoolés ou non, et ce, sans crainte de nuire à la sensibilité topique de mes testeurs et testeuses favorites car, ils nécessitent un rinçage et même un « émulsionnage » à même la peau, gestuelle que pour ma part j’affectionne particulièrement tant je la trouve ludique, agréable, voire même sensuelle.

 

Mes précédents « débarbouilleurs » étaient à l’olivem, auxquels j’ajoutais au gré de mes envies, un épaississant, une gomme, ou les deux, ou du btms, bref des variations à l’infini, les parant de bleus, mauves, roses ou les laissant nus de leurs sobres atours.

 

C’était avant la rencontre et le coup de foudre de ma peau pour l’olive douceur de Az, révélé en beauté par la douce Diva, friande de sa capacité à ingurgiter une grande phase huileuse sans effets « gréco-kebab »

 

Ce sont d’autres parties de mon petit corps qui ont bénéficié de ses crèmes douceur, mais le virus m’avait joliment attaqué et l’olive douceur allait me combler là, maintenant, pour ce soin nettoyant , dépolluant, déstressant, nourrissant, lissant , vous laissant toute alanguie dans vôtre nuisette , prête à rejoindre Morphée ou les bras accueillants de ….

Formule aussi chantante que les clapotis de l’eau vive

45 eau de source
20 eau florale de lavande, verveine, menthe poivrée
3 gel d’aloé véra
2.5 glycériné alcoolé de verveine
2.5 glycériné alcoolé de lavande
0.8 inuline(mis à chauffer car en phase terminale) « repulp » aussi
0 ;5 gomme guar , la conditionnante

5 hv d’olive en macération de curcuma et santal
5 macérâts de verveine, de lavande sur tournesol
3 .5 olive douceur
3 amandons de prunes(pur marketing appétif)
1.5 alcool cetilyque (émul et co issu de palme et coco) quasi du savon non !

6 squalane d’olive
1 labrafil (glycérides oléiques émulsionnantes, bon vecteur pour les actifs, chez moi de qualité amoureuse)
0.7 conservateur
Et d’infimes gouttes d’une synergie d’huiles essentielles(lavande, manuka,menthe poivrée,zedoaire) diluée dans hv de jojoba
Une pointe de couteau de mica bleu Bilby en mélange avec le macérât de curcuma santal a donné ce vert d’eau pistache

 

Que je vous invite à suivre au fil de l’eau 

A bientôt

 

HPIM5794

 

Crème fine à l'Emu L : Idées pour un contour des yeux

Soins du visage

Par atelierdemichele

                  Un émulsifiant généralement utilisé pour fabriquer des émulsions lactées mais que j'aime beaucoup décliner en crème avec un peu d'épaississant car elle permet d'obtenir des crèmes fines, à pénétration rapide.

La dernière en date est formulée pour le corps d'une de mes proches qui aime beaucoup les crèmes d'inter-saison, un peu moins riches que celles que je fabrique l'hiver et pas encore un lait d'été.

C'est un luxe formidable, je trouve, de pouvoir adapter la texture des soins corporels aux saisons et puisqu'elle aime bien ce que je lui fabrique, je m'exécute toujours de bon coeur.

            

                    L'Emulsifiant L a pour INCI/ C14-22 Alkyl Alcohol C12-20 Alkyl Glucoside.
Ses chaines d'alcool gras et un sucro-ester lui donnent une belle douceur sur la peau tout en apportant l'émollience nécessaire à un lait comportant peu de phase huileuse.

De ma formule de crème fine, on arrive à une texture que j'adore, ce que je préfère dans certaines émulsions: fin et pourtant nourrissant.

** Formule générale d'un lait sprayable à l'Emu L

- 6% huiles végétales
- 1% Emu L
- 0.3% gomme xanthane
Eau, hydrolats, conservateurs, actifs, huiles essentielles pour 100%

La texture finale arrive au bout de quelques heures. Patientez...
 

Il s'agit d'un lait très fin et à l'étalement facile.

J'ai le souvenir d'un lait d'été très agréable et pourtant suffisant pour nourrir et hydrater la peau malgré une très faible proportion de corps gras.

Ce lait fait un bon nettoyant pour le visage peu maquillé.

Il peut bien entendu se mettre dans un flacon pompe ou petit tube à embout biseauté .

Il peut être interprété en fluide contour des lèvres ou des yeux pour des peaux plus jeunes ou qui préfèrent une texture de sérum. Sa faible proportion de gras est intéressante pour les personnes dont les yeux gonflent à l'application de crèmes trop riches en huiles.

Pour ce type d'yeux, il vaut mieux se rabattre vers des formules gélifiées (Moune, on attend ta nouvelle version...) mais ils peuvent apprécier la forme lactée un peu plus confortable.
 

** Formule générale d'une crème fine pompable à l'Emu L

- 3% Emu L
- 9% Beurres mous
- 9% Huiles végétales
- 3.5% Epaississants (idéalement en mélanges: alcool cétylique, acide stéarique, cétyl esters, cétyl palmitate...). Ces deux derniers étant plus fins et moins épaississants, pensez à diminuer à 2/2.5 % si vous choisissez les deux premiers ou l'alcool cétéarylique.

- 0.5% Gomme cellulose (ou xanthane)
- 0.1% Cire fine (riz par exemple mais c'est facultatif  pour les yeux)
Eau, hydrolats, conservateur, huiles essentielles, actifs pour 100%

Patientez quelques heures pour obtenir la texture finale...

A interpréter en crème contour des yeux et lèvres pour peaux matures qui pourrait se mettre en flacon pompe, en pots ou  en tubes biseautés selon le côté que vous voulez lui donner: simple ou luxueux.

         
               
J'ai fait le choix de faire cette crème pour le corps avec 2% d'huiles essentielles mais elle serait parfaite en crème anti-âge pour le contour des yeux  sans aucune huile essentielle.

Elle est pompable et il suffit de bien choisir:


- Les huiles végétales

Tournesol, sésame désodorisé, jojoba.
mais aussi son de riz par exemple

- Les hydrolats

Bleuet, hamamélis qui ont l'avantage d'être astringents. C'est d'ailleurs grâce à cette propriété qu'ils lissent le contour des yeux.

Il est évidemment possible de les couper d'un peu d'eau pour une meilleure tolérance mais il faut savoir que les hydrolats apportent un léger effet tirant utile dans certains cas mais toutes les peaux ne le supportent pas.

- Les actifs

. Centella asiatica
Offrez vous le top: le teca milk extract au lieu de chercher à extraire les actifs dans des macérats huileux ou glycérinés. S'ils contiennent certainement quelque chose d'intéressant pour cicatriser, vous n'en aurez pas l'efficacité sur les rides comme dans le teca milk extract fait exprès pour ça et très efficace, foi de michele!

Utilisé ici et ici (sous le nom de centamilk)

. Camomille, vitamine E, extraits de Hêtre (existe en fleur de Bach) et de fougère néo-zélandaise (cyathea cumingii).

Là vous pouvez vous déchainer sur les extraits CO2 ou sur la glycérine et le coco fractionné afin de réaliser des extraits intéressants de plantes plus accessibles (rose, camomille...)

. Acide hyaluronique, silicium organique et autres extraits anti-âge plus techniques.


                  Ma formule de crème fine est confortable et pénétrante comme la crème contour des yeux de la gamme anti-âge d'une marque naturelle que j'aime bien pour son design et ses formules sobres.

La crème pour les yeux matures contient  le même émulsifiant (Emu L) avec les caractéristiques que je vous indique plus haut pour les huiles, hydrolats et actifs.

                  Je trouve qu'une peau mixte aux alentours des 30/40 ans se satisferait bien de ce type de texture. Elle devrait en profiter tant que les hormones ne viennent pas s'en mêler...

DSC03217


**Formule de la crème fine à l'Emu L**

Fabrication en un genre de "one pot" qui fonctionne très bien.


- Phase A

70, 40g Hydrolat d'hélichryse bio Vitalba
1g allantoine
0.5g gomme cellulose


- Phase B

5g beurre de karité nilotica
3g Emu L
3g Huile de kukui  (ou de son de riz)
2g huile de coco bio
2g beurre d'avocat mou bio
2g huile de sésame désodorisé (ou de tournesol)
2g huile de soja désodorisé (ou d'avocat)
2g huile de millepertuis/olive/pépins de raisins/coco fractionné (offert par Moune)
2g cétyl palmitate
1g vitamine E
1g alcool cétylique
0.5g acide stéarique
0.1g cire de riz


- Phase C

2g protéines
d'avoine hydrolysées (peaux sèches déshydratées, atopiques, eczéma)
2g HE
0.5g conservateur géogard 221

+/- Acide lactique pour le pH

 

Mode opératoire

- Phase A

Chauffez l'hydrolat vers 50° pour y dissoudre l'allantoïne qui ne craint pas la chaleur. Ajoutez la gomme cellulose et fouettez dans le bain-marie jusqu'à la prise d'un gel très fin.

- Phase B

Ajoutez à la phase A, mélangez  et chauffez à 75/80°C. Mixez pendant 5/10 mn pour faire prendre l'émulsion. Refroidissez dans un bain d'eau froide (et non d'eau glacée).

- Phase C

Ajoutez à la crème et mélangez bien, rectifiez le pH et l'hydrolat perdu si nécessaire et coulez en flacon pompe ou en pots.

 

               Si vous en fabriquez 100g, ne rajoutez pas les 2% d'huiles essentielles. Vous pourrez en prélever de quoi remplir un flacon pompe de 30ml enrichi en actifs spécifiques pour le contour des yeux.

Le reste sera parfumé et enrichi en actifs pour le corps, le reste du visage, les mains etc.

Il est très difficile de ne fabriquer que 25g de crème pour le contour des yeux.


Mélange d'huiles essentielles pour le corps (en gouttes)

12 encens d'Oman,
10 kunzea ambigua,
10 bergamote,
10 géranium rosat,
10 épinette noire,
7 genévrier nain corse,
3 feuilles de girofle
.

***La bergamote est très photosensibilisante, certaines de ces huiles essentielles sont contre-indiquées pour les enfants et les femmes enceintes.***

 

          La composition n'a pas d'effet thérapeutique particulier. J'ai voulu une odeur dynamisante comme le printemps.

La kunzea et l'épinette noire me semblent indiquées pour booster l'organisme et le faire sortir de la torpeur hivernale.

Le genévrier apporte une petite note verte à l'ensemble et les autres HE faciles à aimer civilisent le tout (géranium, encens, bergamote).


          Les feuilles de giroflier donnent une huile essentielle rare bien plus douce que les clous. L'odeur est sensiblement la même et j'aime bien en pimenter les compositions un peu mièvres.

La personne à qui est destinée cette crème est assez discrète et classique.

Je lui ai toujours fabriqué des odeurs très conventionnelles (lavande, agrumes, litsée...) jusqu'à cet été où j'ai corsé tout ça avec quelques gouttes de Hina sans noter le mélange.

Or l'huile de Hina est une odeur osée, profonde, mystérieuse et envoûtante qui peut ne pas plaire à tout le monde.

Et bien, elle m'en parle encore et s'étonne (moi aussi d'ailleurs, c'est la faute de Mlk!) que je n'aie pas noté les quantités exactes mais juste les huiles utilisées.

Bref, je ne sais plus refaire cette odeur et depuis, j'ose pour elle des compositions plus pepsy! 


                  Les odeurs peuvent révéler votre nature profonde...

"C. l'avocat" : savon à l'huile d'avocat

Savonnerie

Par atelierdemichele

             Pour C. petite fille pétillante, j'ai  fabriqué des savons à l'huile d'avocat très simples et très doux.

Synonymes de doux: affectueux, agréable, aimant, amoureux, angélique, bénin, câlin, calme, caressant, clément, coulant, débonnaire, délectable, délicat, doucereux, douillet, exquis, harmonieux, inoffensif, léger, lisse, moelleux, onctueux, ouaté, paisible, placide, reposant, sage, satiné, savoureux.

Hi, hi ... ça ne fonctionne pas toujours, hein?

          On n'a pas trouvé mieux que de dire des savons DOUX. Assumons donc notre pauvreté crasse en matière de vocabulaire saponaire (?!)


DSC03176


           L'huile d'avocatest une excellente huile à saponifier à mon goût.

Elle contient beaucoup d'insaponifiables comme le beurre de karité et je trouve que le résultat se sent même à 5% d'une bonne formule.

Je pense que c'est une huile souvent méconnue tant en cosmétiques qu'en savonnerie. Je la trouve formidable en association avec l'huile d'olive pour les peaux sèches.

J'ai eu la chance de recevoir l'an dernier, une excellente huile d'avocat bio extraite à froid artisanalement et pour ne pas la perdre, j'ai fabriqué une fournée de savons.

              Afin de maintenir sa couleur vert-printemps, je n'ai ajouté ni plantes, ni lait.
Ces ingrédients peuvent influer sur la couleur finale et la rendre plus proche du vert olive comme dans le savon "Lait de chanvre à l'avocat".

DSC03174

 
              Ma poulette C. le valant bien, je n'ai utilisé que des huiles issues de l'agriculture  biologique, aucun parfum et un moule de fillette qui plait tout autant aux grandes filles (moi la première).

Les mini-filles l'assumant bruyamment ou de manière bien plus ostentatoire...


              Formule du  savon "C. l'avocat!"

- 31% Huile de coco extra-vierge bio
- 27% Huile de palme bio
- 20% Huile d'avocat bio
- 12% Huile d'olive de Sicile  bio
- 10% Huile de colza bio

Soude et eau pour un surgras de 7%
Plein de Soie Tussah

2% Huile de jojoba bio à la trace

 
                        
Le démoulage a été fait le plus tard possible (72 heures) pour laisser la saponification se faire tranquillement dans le moule.

Je trouve qu'un démoulage trop rapide favorise la formation de cendre de soude.

 

                      La cendre de soude, qu'est-ce?

 

          S.M.Cavitch dans son excellent "Soapmaker's companion" Storey Editions   indique que c'est une question à 1 million de dollars!
On a toujours affirmé qu'il s'agit de carbonate de sodium produit par la réaction des molécules de soude et le gaz carbonique de l'air.

          Or elle a pu faire tester cette cendre par un chimiste et il n'y a trouvé aucune trace de carbonate de sodium...

Il s'agirait probablement d'une poudre de savon sec qui se formerait dans des conditions variables en fonction des paramètres de la saponification qui nous le savons tous sont très ... variables.

De toutes les façons, la cendre de soude n'est pas dangereuse, c'est un problème purement esthétique.

DSC03175



            La petite C. a aussi un papa, une maman et deux grands frères.

Ils ont reçu un grand savon de composition identique, moulé en  rectangle à peine texturé qu'ils découperont au fur et à mesure de leurs envies ou besoins.

            Je trouve que beaucoup de personnes sont très touchées et excitées à l'idée de couper eux-mêmes leur savon. C'est un luxe supplémentaire je crois.

Je le fais autant que possible quand j'offre des savons fabriqués exprès pour quelqu'un.

            La couleur est exactement la même dans les deux types de moules.
Mais il y a un "Parfum vert d'Ailleurs"  pour les grands:

- Niaouli de Nouvelle Calédonie
- Cyprès de Madagascar
- Eucalyptus globulus d'Inde (merci Chabou)
- Romarin de Madagascar
- Petit grain combawa de Madagascar

à parts égales.


          Alors, vive le printemps et vive les savons verts toujours très jolis et ... très DOUX !

Promenade indienne

Savonnerie

Par cshabou

 

prom

 

 

 

Imaginez la fin de l'après-midi, juste au moment où le soleil descend sur le golfe du Bengale.

Imaginez la Promenade qui surplombe l'océan, il fait chaud et doux, la brise qui vient de l'eau étend un voile poudré sur les flâneurs, toutes couleurs mélangées, qui savourent lentement la paix du soir, se rafraîchissent d'un pas lent, mangent des barbapapas en sachet rose fluo, content fleurette discrètement à leur promise dans une débauche de saris colorés et de rires aigus. Les enfants courent, le marchand de flûte aimerait bien en vendre une, la mendiante tend la main et le sourire, le policier tire sur sa moustache d'une main et tient son gros bâton serré de l'autre.

C'est l'heure ou le corps fatigué se relaxe, l'esprit se ferme au travail et s'ouvre au repos, le cœur s'interroge.

 

 

COURSG_1.img_34480582_Thekkady_Periyar

 

 

C'est l'heure ou je vais, dans cette salle aux immenses fenêtres sur l'océan, plier mon corps et mon souffle au yoga, puis aux mains de la masseuse qui dispense les soins Ayurvédiques, avec un en-cas de fruits frais prescrit par le docteur, vous savez, celui qui parle à la télé tous les matins.
Une grande table en palissandre qui brille dans la pénombre, luisante d'huile odorante, glissante comme une patinoire, surmontée à la tête d'une suspension, un entonnoir en bois. Sur le côté, des gros tampons de tissu blancs, remplis d'herbes, posés comme des rochers-coco , en ringuette.


thumb2_87352_1entonnoir

 

Amritha arrive et mets les tampons à chauffer sur une plaque posée sur un petit réchaud. Elle en allume un autre sous l'huile préparée en fonction de mon dosha que le médecin avait évalué et de mon affection : une sciatique rebelle.

Elle met en place  le petit pagne fait de bandes de coton neuves (et à usage unique, ouf), qui protège l'intimité et du contact avec la table.

Ensuite, elle tourne le petit robinet de l'entonnoir et mon front s'inonde d'huile tiède, un glissement de soie de la racine des cheveux au creux de la nuque, 10 minutes de doigts de sésame, palme, neem, et herbes mystérieuses, ancestrales et bienfaisantes qui s'écoulent doucement.

On essore les cheveux.

Puis vient le combat du corps contre les tampons ou plutôt des tampons brûlants contre le corps déjà chaud, un tampon-à-corps violent, que les muscles d'Amritha connaissent et aiment bien.

On voudrait crier "grâce" mais c'est pour la bonne cause.

Et vient la récompense, le massage attendu. De l'huile sur les jambes, de l'huile sur le dos, de l'huile sur le torse, et Amritha masse, passe et repasse, malaxe, ouille !, pince, tape, sollicite, frôle, regarde l'heure et "c'est tout pour aujourd'hui", en Tamoul.

Et MAINTENANT……comment vais-je me débarrasser de toute cette huile avant de remettre ma robe légère ?

Pendant les minutes ou le soin fini, on médite les yeux fermés, le corps gras, et les bras frissonnants (ben oui, il peut faire froid après un massage même si la pièce est à 25°) Amritha est passé dans la salle de bain –je vous ai dit que c'était un établissement de luxe, pour bourgeois pondichériens ou touristes prêts à faire un effort financier pour leur santé ? – pour se laver. Je n'ai jamais su si elle faisait une toilette complète après chaque patient ou bien si j'étais sa dernière "massée", et qu'elle profitait des bienfaits d'une douche chaude avec l'eau courante (auquel cas elle avait bien raison).

Ensuite, descente oh combien périlleuse de la table super glissante, j'avais trouvé le coup à la seconde fois, une main sur un montant, l'autre bien accrochée sur le rebord d'en face, on bascule une jambe, on trouve la dernière marche de l'escabeau, on bascule l'autre et on descend comme sur des œufs car la plante des pieds a eu elle aussi sa ration d'huile. Pas question de glisser non plus sur les quelques mètres qui me séparent de la toilette, je ne pourrais pas me recevoir sur le sol, mes mains tiennent le pagne, qui lui aussi, glisse.

Salle de bain moderne occidentale, douche chaude, un vrai  luxe  et l'espoir de retrouver sa peau à peu près normale selon les critères sud-indiens : humide mais non grasse.

Bon, mais où est le savon ?

Regards affolés, comment-non-c'est-pas-possible-je-ne-pourrai-pas-me-rabhiller-comme-ça.

Puis l'œil se fixe sur une cuvette remplie de poudre marron, qui sent bon les herbes. Ca doit être ça le savon.

Je prends de la poudre, je la mouille, je frotte mes cheveux, je me badigeonne de la tête aux pieds, je rince à l'eau brûlante ….et je suis toujours aussi grasse. Mais ma peau sera toute douce demain, non agressée, et ce lent malaxage donne à la toilette une dimension de soin, avec l'impression de faire quelque chose pour son corps, pas seulement un acte social et hygiénique avant de partir travailler.

Le lendemain, j'arrivais avec savonnette et shampoing et je décidais d'acheter la "poudre à laver" (le corps, pas le linge) pour en faire quelque chose une fois rentrée.

Donc acte, voici le savon aux herbes lavantes ayurvédiques, achetées dans un magasin indien et bio. Cette poudre est fabriquée, selon une technique ancienne et manuelle, dans une boutique que j'espère voir un jour.

 

Les herbes utilisées sont très répandues en médecine ayurvédique, elles ont des propriétés externes et internes.

Poudre de bain Ayurvédique  (Snan Raj)
Asal Snan Raj est un mélange unique de 13 plantes naturelles, réduites en poudre manuellement dans des proportions précises. Ce produit pur
à base de plantes est la solution la plus efficace pour le bain, sans rejet de produits chimiques dans les effluents tout en fournissant des éléments nutritifs pour le sol.

Contenu:
Cyperus esculentus (Nagar Moth)
Cassia tora graines (Puvadia Beej)
Nordostachys Jatamasi (Jatamasi)
Curcuma Amada (Amba Haldi)
Curcuma Longa (Haldi)
Acorus Calamos (Ghoda Vaj)
Neem Leaf (Neem Patti)
Emblic Myrobalan (LBA)
Chébulique Myrobalan (Disques)
Belliric Myrobalan (Behda)
Hedychium spicatum (Kapur Kachari)


ayurv



Snan Raj est une combinaison ancestrale d'herbes ayurvédiques fines et traditionnelles, utilisées dans les anciens bains royaux. Lorsque cette poudre de bain est utilisé régulièrement pendant quelque temps, elle a la propriété mystique unique de changer l'Aura du corps et de donner du lustre et de l'éclat à la peau. Ces herbes suppriment les cellules mortes de la peau et ouvrent les pores, mais aussi libèrent les toxines du corps.
Propriétés thérapeutiques : guérison des affections cutanées mineures et également protection de la peau contre les piqûres d'insectes. Rincer à l'eau tiède.
Laisse la peau souple, douce et fraîche. Appliquer  ensuite l'eau de rose Asal.

La formule ce savon "Promenade Pondichérienne" , non vegan :

200g de graisse de canard

193 g hv olive bio
250 g hv coco
193 g hv colza bio
160 g hv Palme bio
50 g acide stéarique
50 g hv Ricin
A la trace fine :
150 g de poudre de bain Asal
un carré de soie dissout dans la soude

Soude et eau à calculer

Ce savon est d'une magnifique couleur chocolat noir, impossible de me souvenir des he que j'y ai mises, il sent bon le savon de Marseille et, comme j'ai directement versé la poudre indienne dans la pâte, il est exfoliant. J'aurais pu faire gonfler la poudre dans de l'eau et diminuer le liquide de dilution de la soude pour un effet plus lisse, peut-être ^_^

Utilisation: Dissoudre 1 cuiller à soupe. de Snan Raj dans suffisamment d'eau pour obtenir une pâte lisse. Faire tremper une nuit ou pendant au moins 3 heures. Frotter doucement sur le corps et le visage dans un mouvement circulaire.