Si vous n'en avez pas marre de me voir par ici, je vous dévoile ma trouvaille du jour, une crème stable fabriquée de manière un peu incroyable:

- à froid
- sans émulsifiants (ni borax évidemment)
- sans cire d'abeille
- avec près de 75% de phase aqueuse et environ 25% d'huiles.

Si, si, c'est possible.

 

** En voici la preuve par 7 **

100_2956    

          Mais avant, prenez un siège, asseyez-vous  confortablement, je vous raconte son histoire... J'ai dû être conteuse dans une autre vie.

 

          Je fabrique de temps en temps des crèmes pour une peau sèche et intolérante qui passe régulièrement par ici.
Elle est intolérante aux émulsifiants (j'en ai testé quelques uns dont l'olivem pourtant réputé hypoallergénique) et peut-être à certains conservateurs également.

C'est un peu aussi grâce à elle que j'avance en matière d'émulsions. Car je pense qu'il lui faudrait surtout des émulsions Eau dans Huile mais l'essai avec un émulsifiant de ce type n'a pas été concluant.

 

          Elle a fort heureusement obtenu une victoire avec son cérat-crème dont elle donne une nouvelle version.

Je la sais attachée à chauffer le moins possible lorsque c'est faisable, or dans le cérat-crème, il faut liquéfier  certains ingrédients.

C'est donc en relisant la formule de Venezia et en m'étonnant de l'efficacité des triglycérides sur sa peau que je me suis penchée sérieusement sur le pot de polyglycérides de l'huile de graines de tournesol que j'ai fini par acheter.

J'utilise très peu la lanoline, difficile à dompter mais je lui reconnais néanmoins quelqu'intérêt.

L'INCI du produit: Oleic/linoleic/linolénic polyglycérides soit la fraction intéressante des acides gras essentiels de l'huile de  tournesol. Ces polyglycérides expliquent son action nourrissante, protectrice et anti-âge.

100_2955
Lanoline à gauche et substitut à droite

 

             Heureusement que ce corps gras est rebaptisé substitut végétal de lanoline sinon je n'aurais jamais pensé à l'utiliser comme je viens de le faire. Pour une fois, je ne râle pas contre les fournisseurs qui baptisent les produits de noms fantaisistes!

Ce substitut se présente comme un composé très hygroscopique, ambré, pâteux et collant comme la lanoline mais en plus liquide.

En lisant la fiche technique d'aroma-zone, je suis tombée sur une phrase indiquant qu'il pourrait se substituer à la lanoline (bien entendu) ET à la vaseline.

 

         Et là, j'ai rebranché quelques connections neuronales mal utilisées ces dernières années.

On fabrique des pommades à l'ancienne avec le mélange lanoline/vaseline ou lanovaseline juste:

- en triturant le tout à froid au mortier et,

- cette pâte accepte très bien une bonne proportion de phase aqueuse sans se déphaser.

 

          Ces pommades ont un toucher plus rustique qu'une émulsion mais permettent très bien l'application de quelques ingrédients actifs bien choisis. Je regrette que le site vendeur ne propose que des formules où il faut chauffer la lanoline.

Comme le cérat sans borax que j'adore, ce type de pommade pourrait mettre au repos une peau qui n'en peut plus ou pour laquelle rien ne marche. Le cérat est un  peu plus onctueux.

Ne sachant pas exactement combien d'eau pouvait absorber le substitut de lanoline, j'ai tablé sur une base de 50/50 pour respecter les proportions choisies par Venezia. Mais dans l'euphorie qui a suivi l'absorption sans problème, je suis montée grosso modo à 25 huile/75 eau!

C'est devenu "une crème pommadée".

 

100_2950
Je n'ai commencé à prendre des photos qu'une fois l'eau rajoutée      

 

          Si vous avez bien écouté, vous aurez remarqué que j'ai parlé de vaseline...

Une huile minérale! Un dérivé de l'industrie pétrochimique que tout le monde rejette aujourd'hui et que jamais, au grand jamais les "naturelles" que nous nous targuons d'être n'utiliseraient! Surtout que depuis peu, nous sommes devenues sages. ;)

Ben oui, mais par quoi la remplacer?

Mais par un beurre végétal pardi! Non, pas par du karité, je vous vois venir...

          Il faudrait un beurre bien mou et fin comme la vaseline, qui se marierait parfaitement au substitut de lanoline et qui serait dérivé d'une huile que ma copine à peau de princesse supporte sur le visage: l'avocat, l'argan, le jojoba...

Non, pas de substitut de beurre maison. Elle ne supporterait pas l'alcool cétéarylique.

J'y pense et puis j'oublie.

J'y pense surtout quand je suis seule la nuit... C'est de qui ça déjà ?

 

          Enfin, bref, je vais ce matin ouvrir ma boîte aux lettres et je tombe sur un paquet dans lequel Zinette, la gentille Zinette m'offre (je suis très gâtée, je vous le dis!) un pot de beurre d'avocat dérivé de l'huile pressée à froid, pas un beurre avec l'huile hydrogénée x.

Du coup, je me mets à y penser aussi dans la journée et une fois le dîner terminé, hop, hop, fioles et flacons, balance et spatules, mortier et pilon et ... surtout, un sacré coup de main pour triturer pendant près d'une demi-heure (Venezia le vaut bien, elle m'a offert un lait anti-inflammatoire qui a réglé une douleur dans la main en un rien de temps!).

La table ronde est chargée, coup d'oeil à droite, coup d'oeil à gauche ...  pas de protestations, je pousse tout mon petit monde dehors et j'y vais!

100_2948
Au cours de l'incorporation de l'eau. On voit que la texture est moins liée.


Voulez-vous que je vous raconte la formule ?


          Alors, pour environ 100g, j'ai repris presque à la lettre les ingrédients qu'utilise Venezia dans son dernier cérat-crème en dosant a minima les actifs et huiles essentielles.

          Pour majorer l'hydratation, j'ai choisi de rajouter du silk gel en plus de la glycérine mais on pourrait l'omettre car je comptais ne mettre que 50% de phase aqueuse.

          Il est impératif de travailler très proprement. Je passe le mortier et le pilon intégralement à l'alcool ainsi que mes mains très régulièrement alcoolisées au cours de la trituration. Si vous supportez, il est évidemment possible d'incorporer un conservateur reconnu au sein de la formule.

          Le squalane a été remplacé par du végélane (qui est du squalane) et du tocolive (ou vitamolive) tous deux issus de l'huile d'olive et achetés chez New Directions uk. Ce sont des produits très proches du sébum et le tocolive est très riche en insaponifiables de l'olive.

 

          Je vous avais promis la preuve par 7 ? La voilà :
 

** Preuve par 1

- 7.5g substitut végétal de lanoline

- 5g beurre avocat ou autre beurre mou
 

Peser les deux dans un mortier et triturer avec le pilon en mouvements de rotation jusqu'à entendre la crème "claquer" et former des "fils". La crème fait des "clacs clacs" caractéristiques de la lanoline triturée. En fait, elle colle au pilon et en l'étirant, l'arrachement du pilon produit le "clac"

100_2951

 

** Preuve par 2

- 7g huile de jojoba bio

- 6g autre huile fine (végélane, tocolive à remplacer par du squalane).
 

Triturer entre chaque ajout en faisant "claquer" la crème.

 

** Preuve par 3

- 3.5g silk gel ou fucogel (Bilby, aromantic, Zinette): polysaccharides très hydratants. Ou complexe hydratant, ou rien (remplacer alors par de l'eau)

- 4g glycérine végétale bio
 

Triturer entre chaque ajout jusqu'à obtenir une crème lisse.

 

** Preuve par 4

- 66.5g eau de source
 

A rajouter de 5g en 5g environ en triturant tout doucement jusqu'à absorption complète. Prendre son temps et bien garder le pilon au fond du mortier en tournant.

Quand les 5g sont absorbés, donner quelques tours de pilon bien vigoureux avant de rajouter de l'eau. La crème prend rapidement un bel aspect blanc, lisse et brillant.

Ramener régulièrement à la maryse, la crème du bord vers le fond du mortier et triturer.

Il faut impérativement un mortier lisse et pas ces mortiers alimentaires au fond granuleux qui accroche. J'utilise un mortier en inox mais la porcelaine convient parfaitement.

 

** Preuve par 5

- 0.5g extrait de pépins de pamplemousse concentré

Triturer, bla, bla, bla...

 

** Preuve par 6

Actifs: 2 gttes de chaque extrait CO2: rose, argousier, calendula.
 

Tri... bla, bla, bla...

 

** Preuve par 7

Huiles essentielles: 2 gttes de chaque: géranium bourbon Florame, lavande d'altitude Florame, ylang-ylang extra Myrtea.

Triturer entre chaque ajout et couler en pots propres ou mieux en tubes car il n'y a pas de conservateurs.

 

Et voilà, c'est tout!

 

                        Les proportions finales :

- 25.5g huileux (substitut de lanoline, beurres mous, huiles, émollients)

- 74,5g aqueux (eau ou hydrolats, glycérine, polysaccharides, EPP)

Non comptés: 12 gouttes d'extraits CO2 et HE. Je n'ai pas testé le pH.

On pourrait très certainement faire varier les proportions pour améliorer la texture. C'est un premier jet!

 

          On obtient une crème lisse très stable qui pénètre très rapidement. Sur les mains, la peau semble repulpée, souple et fine alors que l'application est plutôt "sèche".

Tout cela, sans aucune sensation grasse même si je pense que d'autres essais pourraient apporter encore plus de moelleux.

Edit: Je l'ai testée le soir au coucher sur mon visage qui a plus besoin d'être nourri que d'habitude et c'est surprenant comme les petites ridules sont gommées, la peau est souple et ... il va falloir que je m'en concocte une, moi, de crème pommadée!

100_2957

A priori, je pencherais pour un poil moins de phase aqueuse, plus de beurres et d'huiles végétales. Il manque certainement l'argan, le sésame et l'eau d'or.

On pourrait peut-être zapper le beurre et utiliser l'huile d'avocat directement puisque Aromazone indique que le substitut remplace la lanoline et la vaseline aussi.

 

Une diminution du poids de substitut de lanoline donnerait-elle un peu plus d'émollience, tout en acceptant une telle phase aqueuse?

Peut-être mais je ne suis pas si sûre que ce soit judicieux car ces triglycérides ont une propriété en or pour les peaux sèches, c'est qu'ils forment une barrière protectrice qui lutte contre la déshydratation.

Or ma formule ne comporte pas de cire d'abeille qui joue ce rôle dans le cérat-crème. Et il faudrait chauffer pour la faire fondre...

Tous les essais sont donc permis et bienvenus.

 

          La "crème pommadée" ne sent pas beaucoup puisqu'il n'y a que 6 gouttes d'HE pour 100g et je souhaite qu'elle apporte un peu de répit à la peau de notre princesse au petit pois. J'envoie ce message avant qu'elle ne reçoive son pot.

Sinon, comme d'habitude, ses mains et ses pieds seront bien hydratés et nourris ;)


La crème des femmes sages

Soins du corps

Par atelierdemichele

        Pour aller avec l'exfoliant des femmes sages, j'ai fabriqué pour Moune une crème au même parfum.

Je voulais réaliser une crème confortable et relativement épaisse mais j'ai retenté le diable en utilisant un mélange d'émulsifiants qui m'avait déjà joué des tours: Alcool cétéarylique + cétéaryl glucose + sucrose stéarate et en introduisant des beurres du karité.

Normalement, quand je fais des cadeaux, je choisis des formules bétonnées que je sais efficaces et sans surprises.

          Mais comme j'adore jouer avec les émulsifiants, je me suis lancée avec entrain en reprenant à peu près les mêmes ingrédients que l'exfoliant, en espérant sachant que Moune me pardonnerait si ça ratait.

Les ingrédients de cette crème sont sensiblement les mêmes que ceux de l'exfoliant en ce qui concerne les huiles et l'hydrolat de géranium.

J'ai remplacé la teinture du jardin breton de Venezia toute engloutie dans l'exfoliant par une teinture de roses sauvages de ma forêt.

 

cosm_to_016


Voilà la formule pour  être sages:


- Phase huileuse

. 8% beurre de karité du Bénin
. 5% huile de coco fractionné
. 4% alcool cétéarylique
. 3% huile d'aguaje (Malegria)
. 2% huile d'argan de Moune
. 2% huile d'unghurahi (Malegria)
. 2% émulsifiant Végétal
. 0.3% anti-oxydant
 

- Phase aqueuse:

. 52.7% eau de source corse Georges
. 5% hydrolat de géranium arabe (Mlk)
. 5% glycérine végétale bio
. 2% teinture de pétales de rosa canina sauvage maison
. 1% aloé vera x 200
. 1% sucrose stéarate
. 0.5% gomme xanthane
 

- Troisième phase:

. 2% eau ionisée de cuivre
. 2% eau ionisée de zinc
. 2% mélange d'huiles essentielles des femmes sages
. 0.5% conservateur


Emulsification à 75°.

 

 

cosm_to_021   

 

 

          Et il ne faut pas être surprise d'obtenir une crème fluide qui mériterait un flacon au lieu d'une crème épaisse  ... Elle est jaune paille, une très jolie couleur douce due à l'aguaje.

Elle laisse la peau douce et hydratée mais je trouve que le glissant devrait être amélioré. Peut-être qu'un peu de sea silk ou de silicium organique dans la formule aurait aidé.

 

 

          Le parfum des femmes sages y est beaucoup plus discret que dans l'exfoliant. Je remarque souvent cette différence de parfum entre les différents supports.

Je trouve qu'un même mélange d'HE est plus gratifiant dans un baume, un savon liquide ou un shampooing  que dans une émulsion où c'est plus compliqué d'obtenir ce que l'on veut.

Il y a moins de surprises quand on reste dans des senteurs simples et faciles (géranium, lavande, citrus, verveine du Yunnan...).



Edit: Plusieurs jours après avoir écrit ce billet, la crème est un peu plus compacte (?) et tient bien en pot.

Par contre, je trouve que le parfum est devenu très, très bizarre, difficile à définir... Je ne comprend pas l'évolution de l'odeur.

Moune? Et chez toi, comment c'est?


cosm_to_020

 

          Je te remercie infiniment Moune, pour ces gentils cadeaux qui m'ont permis d'expérimenter plein de nouveautés et qui, je l'espère, conviendront à ta peau et tes cheveux.

C'est une gageure de fabriquer un cosmétique pour toi que je connais sans t'avoir jamais vue.

          Sois donc sage mais toujours gaie!

 

Je rappelle à nouveau les savons pour l'Inde ici

L'exfoliant des femmes sages

Soins du corps

Par atelierdemichele

          Je suis honteusement et horriblement gâtée par des blogueuses. A ce train là, je vais bientôt pouvoir faire des caprices d'enfant mal élevée...

Il y a quelques semaines, j'ai reçu des mails anxieux et mystérieux à propos d'un certain paquet qui tardait à arriver. En l'ouvrant, j'ai compris la raison de cette fébrilité.

Il venait de Belgique et contenait du lait frais d'ânesse!
Et avec cette merveille qui attend son heure au congélateur, il y avait une énorme bouteille d'huile d'argan cosmétique bio achetée au Maroc!

 

cosm_to_017

          Cette gentille donatrice, une récidiviste qui n'a pas peur des peines planchers, c'est  Moune.
Pour la remercier, je ne quitte plus la cuisine et la table ronde ;-) pour fabriquer quelques trucs.

Tout ne réussit pas néanmoins...

Je me bagarre notamment avec ma formule d'un  "in-shower hydratant" que j'ai modifiée et que je n'arrive plus à réussir sans reprendre la formule initiale. Cette dernière est très bien pour les cheveux d'après ma testeuse mais elle me pique la peau. Après deux essais ratés, j'abandonne! Pour l'instant ...

Moune, tu recevras un des "in-showers" ratés :(

          Voici donc l'une de ces fabrications qui reprend des cadeaux d'autres personnes qui m'ont énormément gâtée aussi : Il s'agit d'un gommage corporel doux et crémeux à l'odeur des femmes sages.

 

cosm_to_019

         

          La synergie odorante vient du site Rainbow Meadows qui donne des idées de mélanges qui devraient fonctionner si l'on trouve les bonnes proportions. Ils proposent néanmoins des formules complètes avec les gouttes pour un parfum équilibré.

C'est Crudité qui en avait parlé sur le forum des plaisirs, il me semble;  Et je m'en sers beaucoup quand je prend le temps de faire des huiles olfactives à l'avance ou quand mon nez m'abandonne en plein milieu d'une phase créative.

          Je tenais à utiliser de l'HE d'encens d'Oman (absolument sublime!) et du genévrier nain corse que j'adore.

Voici le mélange proposé par Rainbow Meadows sous le nom de "Wise woman blend" avec le nombre de gouttes que j'ai sagement incorporées:

Odeur des femmes sages: 2 girofle malgache, 10 encens d'Oman (Venezia), 6 genévrier nain corse bio, 5 myrrhe, 20 bois de rose, 10 sauge sclarée et 5 santal d'Ouvéa (Catherine).

 

            Le gommage est réalisé sur une base de crème avec un tensioactif non moussant dans laquelle j'incorpore 6% seulement d'agents gommants végétaux de granulométrie variable.

Comme ce tensio-actif sent très fort (une odeur proche des polysorbates ou du ricin sulfaté), il faut des HE très présentes pour le couvrir.

 

          J'aime beaucoup les gommages corporels à condition qu'ils ne soient pas agressifs d'où la base crémeuse et le peu d'agents exfoliants.

Je masse en effet  la pâte sur le corps en petits mouvements circulaires très longuement, jusqu'à ce que je ne sente plus les grains sous les doigts.

Je rêve secrètement d'emporter un pot au hammam et de laisser faire la masseuse qui sait si bien y faire. Mais en attendant, je frotte toute seule avec constance et patience...

J'espère que Moune est une femme sage et qu'elle aime aussi.

 

Exfoliants et gommages corporels divers: ici, ici, ici, ici, ici, ici et


 

Formule de l'exfoliant des femmes sages

 

- Phase aqueuse

. 46.5% eau de source corse Georges
. 5% almond glycérides (Catherine)
. 5% glycérine végétale bio
. 5% hydrolat de géranium arabe (Mlk)
. 2% teinture de jardin breton (Venezia)
. 1% aloe vera x 200
. 1% sucrose stéarate (ester de sucre d'aroma-zone)
 

- Phase huileuse

. 10% huile de coco fractionné
. 5% huile d'unghurahi (Malegria) ou olive
. 5% huile d'agaje (Malegria) qui donne la couleur orangée ou beurre mou
. 4% alcool cétéarylique
. 2% huile d'argan cosmétique bio (Moune)
. 2% cétéaryl glucose 
. 0.3% antioxydant antiox-Cos
 

- Troisième phase

. 1% poudre de bois de santal indien (Chabou)
. 1% poudre de cupuaçu (Theobroma grandiflorium)
. 1% poudre de riz
. 1% poudre de feuilles de rocou (Malégria)
. 1% poudre de feuilles de vétiver (Malegria)
. 1% poudre de noyaux d'olive
. 1% eau ionisée de cuivre
. 1% eau ionisée de zinc
. 0.7% conservateur

et 2% du mélange d'odeur des femmes sages.

 

cosm_to_015

 

Mode opératoire:

- Dans un bécher, dissoudre la poudre d'aloe vera dans l'eau puis introduire la gomme xanthane en pluie tout en fouettant pour former le gel.

Ajouter les autres ingrédients de la phase aqueuse, mixer et porter à 75°

- Dans un autre bécher, introduire les éléments de la phase grasse et porter à 75°

- Verser la phase huileuse dans l'aqueuse à 75° en mixant fortement pendant 5/10mn.

- Refroidir en mélangeant continuellement puis rajouter les liquides de la  3è phase à froid.

- Ecraser rapidement les exfoliants végétaux au mortier pour les mélanger sans trop les affiner. Les introduire dans la crème en mélangeant avec une maryse.

- Couler en pots désinfectés.

 

 

cosm_to_018

 

          La crème est orangée avec des grains exfoliants marrons. C'est très joli et très délicat comme teinte.

Elle mériterait d'être encore plus ferme mais je me suis laissée prendre par l' huile d'aguaje qui provient d'un palmier et qui figeait au frigo.

Je l'ai considérée comme un beurre or elle est fluide à température ambiante  même sous nos latitudes.

 

           D'autre part, j'ai remarqué que l'ester de sucre, en association avec mon mélange émulsifiant habituel, donne un produit fini plus fluide. Le tensioactif doit aussi y être pour quelque chose.

En prévision de cela, j'avais augmenté l'épaississant et même l'émulsifiant mais en vain.

Cette formule tiendrait donc très bien en tubes pour plus d'hygiène et pour faciliter le transport dans la salle de bains.

 

 

Pour faire la même chose avec vos ingrédients

- Phase aqueuse:
eau de source, hydrolats, gel d'aloe vera, silicium organique, teinture de plantes q.s.
5% glycérine végétale
1% ester de sucre
0.5 à 1% gomme xanthane

- Phase grasse:
17% à 20% Huiles fluides et fines et/ou nourrissantes (jojoba, pépins de raisins, coco fractionné, argan, olive...)
5% Beurres mous (karité, avocat...)
4% alcool cétéarylique ou mélange d'acide stéarique et d'alcool cétylique à 50/50
2% émulsifiant végétal de Bilby ou le vôtre en rectifiant les pourcentages si nécessaire
0.5% vitamine E (soit 1 capsule pour 100g d'exfoliant)

- Troisième phase:
5 à 6% exfoliants (poudres de plantes, perles de jojoba, poudre de riz, poudre de lotus alimentaire...)
2% huiles essentielles
5 à 10% base moussante neutre si vous ne possédez pas de tensioactif non moussant.
conservateur à rectifier


          Après le gommage, il faut nourrir la peau.

Moune recevra donc un duo: exfoliant et crème dont je vais vous raconter l'histoire un peu plus tard.

Si après ça, elle n'est pas sage, il faudra le martinet!

Vol et...

Soins du visage

Par mlkline

Je ne peux résister à cette belle et tentante occasion dans le sillage parfumé et rythmé Jas... de Michèle. Je vous entraîne si vous le voulez bien chères Mignonnes “voir si la rose est éclose”.
J’ai cueilli dans le jardin de Weleda un pourcentage d’émulsifiants et épaississants et laissé libre cours à mes envies de Rose.

Recette du Vol et à la Rose
12HA de Cassis
12HA de Rose
(achat en Ardèche marque Golgema délicieusement parfumé et Biotope)
50 eau Rosée de la Reine teintée à l’hibiscus glycériné maison
13HV (abyssinie+Jojo+Rose maison des Noix d’amazonie)
2,1gr émulsifiant végétal Bilby
2,5gr cetyl ester
1,2gr VE
1 pointe de cc Xanthane + ou - 2 gramidonde mais pharmaceutique
0,5 CO2 grenade
0,5 CO2 Cassis
0,5 CO2 Rose
(De chez Miss-Miss)
0,8 complexe orchidée
Synergie HE dans jojoba Atout Feurs
Teint de Rose (au début nommé “Synergie vieille peau” mais c’est pas beau, hein?)
(palmarosa- bois de rose- géranium bourbon-carotte- ylang-persif et 1 goutte de Rose bulgare)

Cette synergie non notée vivra donc ce que “vivent les Roses” et pour ateindre les 100%, je peux avoir mis glycérinés ou siliciums organiques et bien sûr, le conservateur Eco.guar.

Et bientôt LE BOUQUET MESDAMES?

Pensé par MLKline, soigneusement écrit par sa fille!

"All that Jas" : crème visage au jasmin

Soins du visage

Par atelierdemichele

          "Jas" pour jasmin bien sûr. Mais j'ai  fabriqué cette crème sur un air de Jazz (Connaissez-vous Ella?) pour une amie à qui je pique régulièrement toutes ses fleurs de jasmin quand nous passons quelques jours de vacances chez elle.

Je fais macérer des fleurs fraîches dans de l'huile (pépins de raisin raffiné en général). Cet été, ça a été dans du jojoba bio.

Je récolte les fleurs et le lendemain, il y en a autant qui ont éclos. C'est magique!

100_2678

Sous la fleur blanche, on peut apercevoir un bouton floral rouge prêt à éclore le lendemain 

Ne faites pas attention aux dates sur les photos. Ce sont des farceuses! 

 

          Cet été, il y avait donc au soleil, sur la table en fer du jardin d'A. des fleurs fraîches qui trempaient dans du jojoba bio et dans de la glycérine volée à A.

J'ai appliqué une idée vue sur le blog de Venezia, peu avant mon départ cet été: faire tremper les fleurs fraîches dans de la glycérine pure que j'ai conservée au géogard à mon retour, faute d'avoir emporté mon conteneur d'ingrédients ;)

Les fleurs ont été mises fraîches au fur et à mesure des cueillettes dans le flacon de glycérine. J'ai surveillé avec attention leur évolution pour ne pas les laisser moisir car, même si la glycérine est un alcool, elle capte l'eau ambiante, source potentielle de développement microbien.

A la filtration, j'avais eu des velléités de diluer la solution avec de l'eau pour en faire un extrait hydro-glycériné à 30/70 mais cela ne m'a pas semblé raisonnable. Je garde donc cet extrait pur au frigo et seulement pour six mois. Il faut que je me dépêche de le terminer!

          On en a profité pour faire tremper aussi des feuilles de laurier sauvage magnifiquement odorantes cueillies lors d'une marche  bavarde rapide le long d'un canal et des gousses de vanille bourbon.

 

100_2680       

Il est recommandé de remplir le flacon à ras bord pour éviter l'oxydation due au contact de l'air. Mais nous avons  manqué d'huile d'olive ...         

          La crème est réalisée avec de l'olivem 1000, des cétyl-esters comme co-émulsifiants et de la gomme cellulose comme épaississant.

J'ai repris presque à l'identique une formule trouvée sur le site d'un fournisseur dont je trouve les indications extrêmement inspirantes même si l'on n'a pas tous les ingrédients.

Les formules des sites sont là pour faire vendre donc elles contiennent généralement beaucoup de produits.

          La peau d'A. est normale et sans trop de souci, je pense.
Je tente donc 2% d'huiles essentielles, sachant qu'elle pourra l'utiliser sur le corps si cela l'incommode.

L'odeur de jasmin pourrait être un peu entêtante si près du nez.

cosm_to_024

Autres recettes avec du jasmin: ici, ici et.


          Les particularités de la formule de  "The Herbarie"

- la grande proportion d'olivem 1000 (6%) pour l'effet émollient sans gras et une texture confortable,
- l'hydrolat comme unique phase aqueuse sans eau,
- le choix d'huiles végétales très fines (huile d'Abyssinie, squalane d'olive, jojoba, meadowfoam),
- du beurre de karité (chic alors!)

           Mes modifications

- Pas d'actifs anti-âge mais des hydratants (NFF et sea silk),
- de la glycérine au jasmin à la place des extraits botaniques,
- du macérat de jasmin frais sur jojoba,
- de l'hydrolat de jasmin,
- et de l'absolue de jasmin grandiflorum.

All that jas...min!

100_2679


 

               Le parfum

Tiré d'un autre site où je viens régulièrement piquer des idées d'associations thérapeutiques qui sentent bon. Je ne sais pas faire les deux à la fois et je voudrais une pensée particulière pour A.

Avec du jasmin, j'y ai trouvé quelque chose qui me semble parfait pour apprivoiser les peurs. La saison hivernale est très propice à cette émotion là.

Sur la "mouillette à odeur" (touche de parfumeur), j'ai aimé le mélange, particulièrement réussi et sophistiqué.

Mélange pour les moments de peurs

2 parts jasmin grandiflorum
2 parts encens
1 part sauge sclarée

cosm_to_026

 

             Formule de la crème "All that Jas"

- Phase A

70.1% hydrolat de jasmin
0.4% gomme cellulose

- Phase B

6% olivem 1000
4% macérat de jasmin frais sur jojoba bio
3% karité
3% huile d'Abyssinie
3% squalane d'olive
1% cetyl-esters

- Phase C

3% jasmin frais sur glycérine
2% NFF
2% sea silk (Bilby)
2% huiles essentielles pour apprivoiser ses peurs
0.5% conservateur

N'ayant pas utilisé d'eau dans la phase aqueuse, l'acidité de l'hydrolat est largement suffisante pour que la crème soit au bon pH à la fin de la fabrication.


Mode opératoire:

- Jeter la gomme cellulose dans l'hydrolat en mixant pour bien homogénéiser. Porter à 75°

- Chauffer les ingrédients de la phase B à 75°

- Verser B dans A en mince filet tout en mixant à l'électrique jusqu'à ce que l'émulsion commence à refroidir. J'ai voulu respecter cette consigne et mon mixer s'est fatigué avant moi (il est sans fil) donc j'ai aidé un peu en posant le bécher dans un bain d'eau froide tout en utilisant la cuillère magique. La crème mousse (?) un peu au début de l'émulsification mais il n'y parait plus au refroidissement.

- Verser la troisième phase à froid en mélangeant à la maryse cette fois.

                Le résultat?

          On obtient une crème blanche qui se teinte à peine avec les HE.
Elle a ce toucher superbe, si caractéristique des crèmes à l'olivem (douce, fine et très confortable).

cosm_to_025

Une bulle d'air est restée coincée. Je l'ai forcée à sortir...    

         Le parfum demande un peu de maturation car encore une fois, j'ai omis de préparer le mélange à l'avance.

A. si tu me lis, oublie tes peurs! Tout ira bien.

P.S.  Que toutes celles qui ont plein de savons à la maison, n'oublient pas l'initiative de Chabou, ici.

On a jusqu'au 15 décembre mais j'applique le plus souvent possible, le " tout ce qui est fait n'est plus à faire". Merci.


Savons pour le VOLONTARIAT

Défis

Par cshabou

Bonjour a toutes et tous,
d'abord, ne m'en veuillez pas s'il manque quelques accents mais je n'ai pas le bon clavier aujourd'hui et en plus, je dois frapper avec les deux mains pour faire fonctionner la barre d'espacement. Hier, c'est une coupure d'electricite qui m'a tout efface, et avant hier, plus de reseau !

Vous avez devine, je ne suis pas chez moi mais en Inde ou je partage mon temps entre des etudes de botanique et l'aide humanitaire. La,c'est la mousson, des minis tornades font valser les noix de coco, les rues se vident du trafic incessant et se remplissent d'eau, vivement l'hiver et le soleil !

Je ne viens pas juste vous raconter ma vie mais vous parler de mon projet : vendre des savons dans la boutique du Volontariat qui a une chute de ses revenus et donc de ses possibilites d'aide aupres de la population la plus pauvre de Pondichery.

http://pagesperso-orange.fr/volontariat.inde/

Vous pouvez aller voir sur le site et, pour le vivre tous les jours,je peux vous dire que l'aide est bien en dessus de ce qu'on peut imaginer.

Alors,je m'adresse a toutes les savonieres qui ont un petit stock de savons au fond d'un placard : voudriez-vous les donner pour  participer ?

ci-dessous l'adresse e-mail cree pour cette action, je vous donnerai ensuite une adresse en France ou les envoyer et une personne se chargera de faire un colis pour l'Inde.
savolontariat@hotmail.fr

Je fixe le 15 decembre comme date finale de reception en France, les touristes qui viennent nombreux au Volontariat, vont bientot arriver.

Inutile d'emballer les savons, le voyage risque de tout abimer et nous pourrons le faire ici.

Je pourrai vous mettre des photos tres bientot si ca vous interesse.

Je vous dis merci et vous envoie des bises mouillees.

A bientot
Chabou

Body Scrub Lactée

Soins du corps

Par mlkline

Bon après une valse, un retournement de situations et sans hésitations
et pour Mely afin qu'elle puisse utiliser le "ratage " huile lactée
Recette
En amont sels de Guérande Nature et Progrès imbibés d'hv de verveine et fleurs de camomille + he lippia citriodorata depuis X semaines
Vite fait car Orange me joue des tours
50 sucre roux fin et bio
50 les sels mouillés maison
15 Mf
10 labrafil(dispersant sur base tournesol)
5 cetyls esters
5 emul l
40 hv Soja
20 hv Camomille Sureau home made
1 Vit E
5 Sorbitol (humectant) Bilby et pas la pharmacie
Fondre les hv et les émulsifiants
Mouiller les sels et sucres avec le Labrafil et le sorbitol
Couler le sirop huiles et émulsifiants sur les sels et sucre
Fouetter à l'électrique au fouet ballon dans un récipient haut
Un zeste de chlorophyle pour le peps et l'énergie
et voila une mousse lactée compacte et qui laisse la peau douce et scrubbée
C'ètait le but, donc c'est gagné
A vous de jouer et je reviendrais pour peaufiner au cas ou
et répondre aux questions
A bientôt les copinautes

          Il me faut une belle motivation pour fabriquer des produits capillaires...

J'en fais de temps en temps pour ma presque fille, petite métisse de 5 ans à la chevelure rebelle.
Sa mère les lui coiffe systématiquement en tresses pour éviter la corvée du démêlage et son père, mon frère adorerait la voir plus souvent avec les cheveux au vent pour faire concurrence à  Angela Davis dans sa grande période afro.

Elle a les cheveux mi-longs, frisés et très secs. La cire coiffante que je lui offre marche très bien.

 

          Ronronnant avec cette cire coiffante au jojoba, j'ai été très intéressée par les interrogations capillaires de Mlk, autre mère de métisse, qui rêve de terrasser LA grande marque cosmétique au monopole effrayant (Non, nous n'avons pas peur du combat! Euh, je dis ça mais je ne sais absolument pas comment elle fonctionnera cette crème!).

Au détour d'une phrase, elle a dit: "sans rinçage" et ça a fait "tilt" dans ma tête.

 

          Je vais tenter de leur faire une crème protectrice et coiffante sans rinçage pour cheveux bouclés, crépus, frisés... dans le but d'hydrater et  nourrir sans effet gras.

Mais je pense que si vous n'êtes pas noire, arabe, africaine, aborigène, antillaise, métisse, mulâtre, kanak, papoue, afro-américaine, beur, etc. mais que vous êtes blanche, beige, rouge, asiatique, marron, indienne, violette ou martienne bref, si vous êtes d'UNE couleur ET que vous avez les cheveux secs ou très secs, cette crème vous ira tout aussi bien!
;)

 

          Me voilà donc dans le train, crayon en main, en train de jeter une formule dans mon carnet secret (je trouve qu'il a tout de même de moins en moins de secrets pour vous, ce carnet !).

Recette peaufinée ensuite à la lueur:

-  d'une formule de site professionnel

-  des indications de Blue la talentueuse qui fabrique à tour de bras

      

100_2881

 

        J'ai repris l'huile de graines de brocolis à la place du dimethicone, dérivé siliconé et j'ai tenté de couvrir son odeur prononcée de chou par l'ylang et la menthe associés à l'huile essentielle de patchouli que je trouve superbe en sillage de cheveux.

 

Formule de la crème protectrice pour cheveux secs:

- Phase aqueuse:

40,5% eau de source
40% hydrolat d'ylang ylang (Bio Mada)
1% sorbitol (Bilby, Aromantic)
1% gomme guar conditionnante (Zinette, Bilby ou Aromantic)
2% inuline (Aromazone)


- Phase huileuse:

3% huile de jojoba bio
3% cire émulsifiante (Terre d'olina)
2% huile de graines de brocolis (Of a simple nature)
2% beurre de cacao bio (Bilby)
2% BTMS (Zinette)


- Troisième phase:

1% silicone végétal ou Gel-alg
1% D Panthenol
0.5% Geogard 221 ou natragard (Bilby)
1% Huiles essentielles (45 gouttes pour 150g de crème)


Acide lactique pour ajuster le pH à 4/5.



Mélange d'HE (en gouttes):

- 30  orange douce bio,
- 15  lavande fine bio,
- 6  patchouli (c'est celle de Bio Mada, moins terreuse que les autres),
- 6  menthe des champs,
- 6 bay pimenta,
- 15  d'un mélange d'HE japonais avec du yuzu que j'ai eu l'heureuse surprise de retrouver dans un sac cadeau offert sur un salon où j'ai vainement tenté d'acheter leur yuzu pur. A posteriori, ils ont dû me trouver bien malotrue...


          La particularité de cette formule est de reprendre le beurre de cacao comme émollient. Il apporte un peu de gras et à 2% ne peut pas alourdir le cheveu.

          Comme agents hydratants, j'ai gardé le D Panthénol (Provitamine B5) ainsi que le  sorbitol qui agit comme la glycérine dont je suis une adepte.

Le sorbitol revient bien plus souvent dans les produits lavants.

Attention, il ne s'agit pas du sorbitol (R)  en sachets vendus à la pharmacie comme laxatif même s'il est pur. C'est un produit sirupeux et transparent comme la glycérine.

 

           Pour l'effet conditionneur (comment on dit ce mot en français? effet gainant?), j'ai tablé sur une association:

- l'émulsifiant conditionneur BTMS (incontournable et à remplacer par du conditionner emulsifier) dont vous trouverez les propriétés partout.

- la gomme guar conditionnante (INCI:Guar hydroxypropyltrimonium chloride).
Attention ce n'est pas de la gomme guar simple qui n'est qu'un agent épaississant végétal très utilisé dans l'industrie alimentaire.

- l'inuline, agent hydratant et gainant du cheveu.
C'est un polysaccharide, donc un dérivé sucré très utile pour les cheveux et même la peau. Il majore l'hydratation des cheveux secs toujours assoiffés.

- du gel-alg (extrait de l'algue chondrus crispus) ou silicone végétal que je ne lâche plus.

 

          Enfin, il est impératif de corriger le pH de la crème pour obtenir un pH acide (4/5) car contrairement à la peau, les cheveux n'ont pas la capacité de corriger le pH.

C'est ainsi qu'on devrait toujours appliquer une lotion vinaigrée après l'utilisation d'un shampooing en barre fabriqué à froid et au pH basique.

 

100_2879
C'est très difficile à photographier, une crème...


Mode opératoire:

- Diluer la poudre d'inuline dans l'eau et l'hydrolat.

- Diluer la gomme guar dans le sorbitol jusqu'à obtenir une texture lisse sans grumeaux.  Puis y ajouter le mélange eau/HA et inuline petit à petit en mélangeant bien.

- Porter les deux phases aqueuse et huileuse à 65°.

- Verser l'huile dans l'eau en mélangeant bien. Maintenir la température à 65° en mélangeant pendant 5/10mn tout en ramenant au centre la crème qui prend au fur et à mesure sur les bords.

- Refroidir et ajouter la 3è phase à 25/30°.

J'ai tout fait à la main avec une cuillère magique. Je n'utilise pas de fouet classique.
C'est très vite fait, ça se coule parfaitement en tubes et ça épaissit à peine 24 heures après.


          Le toucher est celui très caractéristique des conditionneurs. J'adore le parfum.

Les chevelus n'étant pas légion dans les parages, j'ai juste testé le parfum sur les cheveux de mon amoureux qui n'a pas protesté du tout?!
Il faut dire qu'il revenait de trois jours ailleurs alors, j'ai dû lui manquer, un peu ;-)

 

          Alors, est-ce qu'on a battu le géant cosmétique ?

Le mille-feuille aux biwils

Défi Biwil

Par CatherineNC

Un peu nostalgique de notre aventure "Biwil" et frustrée de ne pouvoir tous les essayer, j'ai eu envie de faire un savon en plusieurs couches, chaque couche respectant le principe de tous ces beaux biwils, c'est-à-dire 30 % coco et 70% d'une autre huile, seule et unique.

J'ai juste ajouté du lactate de sodium pour que le savon sèche plus vite et de la vitamine E pour éviter le rancissement ; j'ai calculé la soude pour un surgraissage à 5%.

Je ne pourrai pas tester laquelle donne le savon le plus doux mais je pourrai avoir une idée des couleurs que chaque huile peut présenter. J'ai utilisé une brique de lait comme moule, je n'avais donc pas une capacité suffisante pour faire une couche de chaque huile mais j'ai choisi celles dont je disposais et j'ai ajouté l'huile de chanvre qui n'a pas été utilisée lors du défi.

 

Dans l'ordre, en commençant par le bas de la photo :

- carthame
- pépin de courge
- karité
- jojoba
- olive
- pépin de raisin
- chanvre
- colza

 

DSC01678

 

Avec et sans flash

 

DSC01679




Je crois que j'ai voulu les couper un peu trop tôt et ils ne sont pas trés jolis, surtout la couche au colza qui reste molle car nous sommes entrés dans les grosses chaleurs humides en Nouvelle-Calédonie.

Pour parler de l'odeur, il donne une  odeur d'huiles végétales mélangées, je crains que l'ensemble n'évolue vers une odeur pas trés sympa, malgré la vitamine E dont j'ai renforcé chaque couche (je crois que ce n'était pas la bonne saison pour faire ce mille-feuille !)

Vous remarquerez que la couche jojoba et la couche olive se sont un peu mélangées, je pense que la couche de jojoba s'est recouverte de carbonate de sodium (j'ai fait une couche le matin et l'autre le soir, sans couvrir...).

Le savon a d'ailleurs tendance à se séparer à ce niveau lors de la coupe)

Je vous le présente quand même, cela vous donnera une petite idée des couleurs que l'on peut obtenir.

 

Bon, maintenant je vais faire mon petit colis pour Abracadabra, il est temps !

Crème réparatrice au karité

Soins des enfants

Par atelierdemichele

          Décidément leur crème ne convient pas. Le parfum leur plaisait mais elle n'est pas assez nourrissante avec le froid qui arrive.

Je recommence donc avec mon ingrédient fétiche: le beurre de karité qui me semble très intéressant  pour toutes les peaux mais c'est un must pour les peaux sèches des enfants.

100_2841

Un guerrier féroce garde la crème    

 

           Celui que j'utilise cette fois-ci ne vient pas du Bénin comme d'habitude mais du Mali et nous a été offert à Venezia et moi sur un salon. Il est un poil plus odorant que celui dont j'ai l'habitude mais semble d'excellente qualité: étalement parfait, pénétration immédiate sans poisser.

Cette fois, je formule avec l'olivem 1000 (émulsifiant dont j'ai déjà parlé) ainsi qu'avec des cétyls esters comme épaississants.

 

          Pour accompagner le karité, j'avais écrit ma formule avec du coco fractionné et au moment de rassembler tous les ingrédients, force est de constater que je n'en ai plus. Mince alors, je l'aime bien dans les laits et les crèmes corporelles...

Je choisis donc une huile sans intérêt particulier, achetée juste par curiosité (il va falloir arrêter avec cette curiosité pousse à la dépense!) : l'huile végétale de pépins de pamplemousse.

Elle est différente de l'extrait de pépins de pamplemousse couramment utilisé comme soin traitant ou "conservateur" mais je n'ai pas d'informations particulières ni sur son extraction, ni sur sa composition exacte, ni sur ses propriétés, à part ce qu'en dit le fournisseur Gracefruit : c'est à dire les formules "bateau" caractérisant les huiles végétales.

          L'huile végétale de pépins de pamplemousse est jaune pâle, très fine avec une bonne pénétration sans film gras. Elle ne sent rien de particulier.

Elle est anti-oxydante, bonne pour les peaux sensibles et endommagées, riche en vitamine C.

C'est un sous-produit de l'industrie des jus de fruits. Elle serait donc produite de manière respectueuse et éthique puisque les pépins sont valorisés.

 

100_2829

Quelques ingrédients    

 

            La formule comporte entre autres:

- un peu de cire pour freiner la déshydratation. J'ai choisi la cire de candelilla qui est très dure et est une alternative intéressante à la cire d'abeille pour les végétariens.

- des huiles de pastel (Isatis tinctoria), de bourrache bio et de chanvre bio riches en acides gras essentiels que l'organisme ne peut pas synthétiser (omégas 3, 6 et 9).

Ce sont d'excellentes huiles pour les peaux sèches, eczémateuses et/ou vieillissantes qu'il faut impérativement introduire en 3è phase sans chauffer.

Elles ont été protégées dès l'achat par de l'anti-oxydant antiox-Cos et sont conservées au réfrigérateur.

 

100_2834

Gros plan en fin de fabrication

 

          Comme ces huiles sentent toutes les trois très fort, et qu'avec le beurre de karité, ça devient  "gore", je rajoute à la fin de la fabrication une huile essentielle que j'adore pour son odeur de bonbon bien chimique: l'HE d'Eriocéphalus punctulatus ou Camomille du Cap.

J'en ai trouvé au départ chez Aromantic qui semble ne plus en avoir puis chez Myrtea où je l'ai achetée en un ml avec beaucoup de regrets puisque je viens de mettre ce millilitre dans les 300g de crème que j'ai fabriqués!

C'est une huile que j'utilise comme les autres camomilles pour ses propriétés puissamment anti-inflammatoires. Elles sont donc utiles dans l'eczéma, les allergies et les dermatoses en général. Comme la camomille matricaire elle est bleutée grâce au chamazulène.

 

          Mon mélange odorant le plus réussi avec la camomille romaine a été : 15 gttes mandarine bio, 5 gttes lavande officinale bio, 5 gttes camomille noble.

La matricaire me semble bien plus difficile à marier malgré ses magnifiques propriétés réparatrices et apaisantes.

La camomille de Cap donne d'abord cette odeur surprise de bonbon rouge chimique puis devient très proche de la camomille noble.

L'une de mes bibles d'aromathérapie préférées la qualifie de "powder fruity fresh camomille-like", c'est dire...

 

Quelques infos sur la flore sud-africaine chez Venezia

Quelques information sur un site anglais spécialisé dans les camomilles


100_2835

La mise en flacon à travers l'entonnoir en inox désinfecté

 


Formule de la crème réparatrice au karité :

- Phase huileuse

7% HV de pépins de pamplemousse

5% Beurre de karité

4% olivem 1000

3% Cétyls esters

0.5% vitamine E

0.5% cire de candelilla


- Phase aqueuse

71% eau de source corse Georges (existe en bouteilles de 125ml très pratiques pour ne pas gaspiller)

3% glycérine végétale bio

1% poudre de miel

1% aloe vera concentré x 200

0.5% gomme xanthane


- Troisième phase

1% huile de bourrache bio

1% huile de pastel

1% huile de chanvre bio

0.5% conservateur


et 1ml d'HE d'Eriocephalus punctulatus pour 300g de crème.


Cette jolie crème vert très pâle peut être conditionnée en pot pour offrir pendant les vacances :

100_2838

 

ou en flacon pompe pour les loustics :

100_2839

 

Une formule simple de crème réparatrice au karité :

- 20/25% maximum de phase grasse:  avec entre autres 5% karité, 7% huile végétale fine comme le jojoba, 3% alcool cétylique ou cétyl esters, 0.5% cire végétale ou d'abeille et le reste en émulsifiant et vitamine E.

- 70/75% de phase aqueuse: eau de source, 3% glycérine, aloe vera, miel, silicium organique...

- 5% troisième phase: conservateur, 3% huiles fragiles réparatrices (bourrache, chanvre, onagre, rose musquée, inca inchi...), 0.5 à 1% HE de camomille et lavande.

Si vous avez du mal à formuler en fonction de votre émulsifiant, sonnez ici. Je reviendrai si je le connais.

 


          La crème  pénètre très vite en laissant la peau souple et discrètement parfumée, elle sent un peu le pétrole-chimique (comment ça c'est contradictoire ?!) tout de même mais mes fils adorent !

Il parait que c'est même mieux que la vanille/cacao dont ils se sont bien vite lassés. Heureusement que je n'en avais fabriqué que 200g.

On part la tester au bord de la mer dans le vent et le froid !