Baume anti-stress pour les mères d'enfants qui passent le bac

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

        Le titre est assez explicite.

cosm_to_029

  • La pression monte lentement mais sûrement.

Dans moins d'une semaine, il me faudra philosopher dans une classe pleine d'ados!

Oh là, là, il ne veut pas prendre un deuxième stylo dans sa trousse au cas où, il a cassé sa paire de lunette de rechange il y a 2 jours, il pense que le blanc machine suffit pour corriger alors que l'effaceur fait plus propre...à mon humble avis.

          J'ai déjà fait 4 fois mon CP dont 3 de trop.
Je vous passe le nombre de rentrées scolaires, de départ en classes découvertes, de mauvaises notes, de calculs difficiles, de tables de multiplications, de "hibou, caillou, chou..." que je révise si souvent que je suis sûre que sur mon lit de mort, je serai capable de répéter sans fautes.

          Je termine ma troisième 6è.
J'ai appris l'anglais, l'allemand, l'espagnol, le latin, la techno, tout ça, tout ça...
Mais L'Education Nationale m'a déjà informée que dans quelques années, il va falloir faire une quatrième 6è, soit 3 de trop...à mon humble avis.

          Je ne comprend donc pas pourquoi je serais prête à passer le bac pour la seconde fois, alors que ce n'est même pas à moi de tenir le stylo!

Toujours est-il que je flippe, j'ai peur, j'ai des crampes à l'estomac face à un fiston qui est "super extra cool mamaaan" et à qui je ne dois surtout rien refiler de mon stress. Son père est "super extra cool chéériiie", "calme toi un peu"...

cosm_to_005

           Que fait une sorcière en état de stress?
Elle entre dans la grotte et elle fabrique un baume anti-stress destiné à remplacer celui que sa copine lui a remis la semaine dernière et dont on voit déjà le fond.

Une autre sorcière du Plat Pays a déjà commencé ses épreuves, elle cherche à enfiler la combinaison de plongée qui délivre du baume anti-stress en continu ;-))
Moi, je me masse les pieds, les mains, je renifle du baume, j'en bois, je m'en tartine le corps entier!

  • La nouveauté du jour

Sur le forum Aromat, Copaiba avait donné une astuce pour faire un beurre artificiel maison en combinant une huile fluide et de l'alcool cétéarylique.

Cette fois, il en donne une autre pour plus d'onctuosité:
- 60% Huile de coco
- 40% Glycéryl mono stéarate (GMS) acheté chez Fresholi.

Le GMS est un émulsifiant très proche du glycéryl stéarate ou émulsifiant VE dont je ne suis jamais arrivée à savoir s'il s'agit également d'un monostéarate.

Je pense qu'on peut les remplacer l'un par l'autre dans ce substitut de beurre.
Ni une, ni deux, je tente!

  • Le "Beurre de coco-GMS":


- 6g huile de coco bio inodore
- 4g glycéryl mono stéarate
(GMS) ou émulsifiant VE (glycéryl stéarate)

Faire fondre au bain marie, mélanger continuellement jusqu'au refroidissement complet.

Cela donne un beurre bien blanc relativement solide et très doux.
Il glisse bien, peut-être même mieux que le beurre à l'alcool cétéarylique.

cosm_to_028

          Je fabrique ensuite mon baume très classiquement avec de la cire d'abeille, du beurre d'avocat, du beurre de coco-GMS et de l'oléine de karité (insaponifiables dilués dans de l'huile de pépins de raisin acheté chez Codina).
Comme il fige légèrement avec les températures actuelles, je trouve le baume un peu trop dur.

Je rallonge donc avec 5g de mon huile d'olive bio qui vient de Sicile.
Elle est très fine, pénètre très vite et est presque inodore.
Ceux qui n'aiment pas l'huile d'olive en cosméto devraient l'adorer!

  • Les huiles essentielles anti-stress

C'est un événement important et qui me tient à coeur, donc je débouche le champagne! Non pas encore, je débouche pour la première fois 4 flacons d'HE offertes pour la plupart.

- 10 gttes de Mélisse de la productrice de la Drôme (Propriétés)
- 20 gttes de Petit grain mandarine Florame ("débranche" le cerveau grâce au N methyl anthranylate)
- 10 gttes de Nard Jatamansi de Lucknow (chez Venezia)
- 5 gttes de Camomille noble Vitalba (Divine) que j'aime beaucoup quand on est contracté.

 

Autres idées d'HE anti-stress


cosm_to_031

 

          Je trouve les HE riches en esters extrêmement efficaces en cas de stress. J'ai donc fait le choix de plusieurs d'entre elles (camomille romaine, mélisse, PG mandarine).

"Les esters aromatiques stimulent la libération d'endorphines et de sérotonine, ce qui soulage les douleurs chroniques et a un effet euphorisant, aidant à prendre la vie du bon côté"

"Camomille noble: 70/80% d'esters; calmante puissante, déstressante, anti-spasmodique"

"Mélisse: 2/4% d'esters; revigorante et calmante, rééquilibrante"

"P.G. mandarine: 50% d'esters; modulante, favorise le sommeil, compte parmi les HE les plus déstressantes, syndrôme d'épuisement professionnel, acouphènes"

"Nard Jatamansi: 60/66% de sesquiterpènes; caractère phéromonal, anxiolytique, anti-dépressive, calmante, régénérante cutanée, analgésique, stabilisante, favorise le sommeil, déstressante, épuisement professionnel"

Extraits de "L'aromathérapie" de Monica Werner et Ruth Von Braunschweig. Ed. Vigot


 

  • La Formule du "Baume anti-stress pour les mères d'enfants qui passent le bac"


- 25g d'oléine de karité (ou huiles végétales fluides)
- 15g de beurre de coco- GMS
- 5g de beurre d'avocat bio (ou autre beurre hydrogéné)
- 5g huile d'olive bio
- 3g HE anti-stress (le PG mandarinier est photosensibilisant, ne pas utiliser au soleil)
- 2g cire d'abeille blanche

Mica violet pour tenter une coloration zen. Mlk, je dis bien "tenter"...

cosm_to_027

Faire fondre le tout au bain marie en mélangeant continuellement.
Retirer du feu et ajouter le mélange d'HE en cours de refroidissement mais avant que le baume fige.
Faire prendre 15mn au congélateur.

          Le baume me semble très onctueux, glissant, enveloppant.

Je retrouve la sensation que donne le gel-huile de massage de Loulou qui contient aussi un émulsifiant. Même lorsqu'il a pénétré, on peut encore prolonger le geste de massage avec une étonnante glissabilité.

Je tenterais bien, une fois le bac terminé, une nouvelle version avec du VE et un mélange d'huiles végétales à la place de l'oléine de karité pour voir la différence.

cosm_to_032

  • Le résultat immédiat

           Je pense que le parfum et la texture évolueront encore dans les jours qui viennent mais vous avez compris qu'il y a urgence donc on verra ça plus tard.

Le parfum est déjà très apaisant, aucune HE ne se sent véritablement, ce qui augure un mariage olfactif harmonieux.

          Il l'aura son bac, je le sais! Il va réussir!

 

 


"Frisson bleu": Soin pour jambes lourdes

Soins du corps

Par atelierdemichele

            En ces temps de défi suffisamment terrifiant pour que vous doutiez de vos talents, qu'il est bon de réussir un soin!

Je suis certes très aidée par la chimie mais sa jolie couleur bleu pastel suffit à lui donner un air naturel. Avec 90% d'eau, on est dans le naturel, n'est-ce pas?  ;-)

 

cosm_to_024cosm_to_023mica_bleu_pochettecosm_to_024

   

            Ma copine a les jambes fatiguées le soir en rentrant chez elle et je voulais lui offrir un soin rafraichissant, facile à appliquer tout au long de la journée.
Il devait donc pénétrer très vite, sans graisser et laisser une sensation de soulagement.

           J'avais d'abord pensé à un gel à la xanthane ou à la cellulose mais nous avons maintenant la possibilité d'utiliser un émulsifiant synthétique extrêmement facile à manipuler à froid.
Il porte le nom barbare de sodium polyacrylate Plus.

Comme son nom l'indique, c'est un polymère acrylique (vous connaissez l'acrylique en tissu, je pense) dont le taux HLB (hydrophilic lipophilic balance) est élévé.

Ce qui veut dire qu'il peut émulsifier des phases aqueuses très importantes.

Il a des propriétés  d'épaississement intéressantes et s'utilise entre 0.5 et 3% environ seul ou avec d'autres émulsifiants.
Il se rapproche du Simulgel EG®  dont vous pourrez entendre parler ici ou là sur les blogs ou fora cosmétiques.

           La formule ne comporte pas d'huiles végétales mais un émollient synthétique, l'isopropyl palmitate bien noté par Rita.
Il est issu de l'huile de palme estérifiée, glisse bien sur la peau, donne une sensation "velours" que l'on pourrait trouver avec l'huile de coco fractionné qui peut lui être substitué.

Il peut être remplacé par une huile végétale très fine comme le pépin de raisin, le squalane d'olive, l'huile d'Abyssinie, l'huile d'Ecume de prés (huile de meadowfoam ou limnanthès alba)...

 

 

Formule du "Frisson bleu pour jambes fatiguées"

Dans un bécher désinfecté, introduire dans l'ordre indiqué

- Phase A

. 90.2g eau de source
. 5g glycérine végétale bio
. 0,7g géogard 221 (conservateur)

Mélangez, mixez pour homogénéiser

- Phase B

. 1,6g Sodium polyacrylate  Plus

Mixez pour former un gel fin et léger

- Phase C

. 2g isopropyl palmitate
. 0,5g huile essentielle de mentha arvensis (15 gouttes)

Mélangez et ajoutez du mica bleu au goût pour obtenir une couleur bleu pâle.

 


          Le pH est naturellement entre 5 et 6 pour cette formule. Il sera utile de le vérifier si vous changez l'un des ingrédients et que votre conservateur agit mieux dans une fourchette de pH acide.

          Le gel est facile à étaler, laisse une sensation aqueuse très fraîche et pénètre en un clin d'oeil!
Je suis certaine que ce genre de formule pourra être appliqué directement sur les collants au cours de l'hiver.

 

cosm_to_024
Tache apaisante et rafraichissante



          Il est très facile de faire ainsi des soins peu gras pour profiter des propriétés des hydrolats par exemple pour les personnes qui ne veulent pas les chauffer puisque tout se fait à froid.

         Il ne me reste plus qu'à aller à la poste munie du paquet pour le défi, du paquet pour la copine lointaine, du paquet pour la copine proche...

Pfff, je vais bien en avoir besoin de ce Frisson bleu pour jambes fatiguées!

Crème aux simples

Soins du visage

Par Irene-l

cr_me_aux_simples_2



Cette crème pour le VISAGE pourrait mal porter son nom car elle n’est pas si … simple que cela.

 

L’idée m’en est venue en voyant dans mon magasin de produits bio, des bouteilles de sève de bouleau fraîchement récoltée.

 

Ah, le bouleau, cela me parle …

 

Et les plantes également

Avant d’entrer dans les explications, voici la formule :

Phase huileuse : 

Macérât lavande (sur huile jojoba) 3

Macérât rose (sur huile jojoba) 3

HV périlla 1,5

HV figue de Barbarie 1

HV jojoba 1

HV germe de blé 0,50

Complexe orchidée 2 (Aromantic)

Macérat carotte 2

Beurre aloe vera 2

Beurre nilotica 19

Beurre avocat 3.9

Cire de germe de blé 2

Cire jojoba 3

Bisabolol 1

 


Phase aqueuse 

Décoction mauve 8

Tisane chiendent 8

Tisane ortie 10

Tisane bouleau 8

Glycerine 1

NFF (Aromantic) 1,5

Biosolin (Copaiba) 3

Soothex (copaiba) 0,5

Lanoline 0,5

Kiosmetine  CG125(Copaiba) 1,5

Aloe vera 1

Amigel (Copaiba) 3

Gomme fructane 3

Extrait glycériné grenade 3

Extrait glyceriné de camomille matricaire 1

Allantoïne 0,5


Troisième phase : 

Vitamine E 0,5

Geogard 0,7

Vitamine C 0,2

Co2 carotte 0,2

 

J’avais prévu des huiles essentielles mais l’odeur est tellement délicieuse que j’y ai renoncé : on a le sentiment de se promener en pleine campagne.

Le plus long est la préparation des plantes ; pour la  décoction de mauve,  il faut faire tremper au moins 12 heures les fleurs de mauve dans de l’eau à température ambiante et légèrement réchauffer le lendemain.

De même, les feuilles d’ortie doivent être préparées en infusion mais être infusées pendant 12 heures également.

Pour les autres plantes, il s’agit de tisane infusée environ 10 minutes.

Évidemment, cette préparation nécessite une asepsie importante. J’ai utilisée l’eau dont je vous ai parlé dans l’article de la Crème parfumante de la sainte montagne. Il faut prévoir des compresses stériles pour filtrer les tisanes. 

Les beurres ont été travaillé à température ambiante. 

Mon but était une préparation très calmante, anti inflammatoire, la plus naturelle possible. J’ai utilisé également des ingrédients permettant à la peau de se préparer au soleil.

Elle est douce, légère, pénètre facilement.

De plus, je suis heureusement surprise du résultat fourni par l'association Amigel/gomme Fructane.

 

  cr_me_aux_simples_2




Maria Treben donne également d'excellentes informations concernant les qualités de l'ortie sous ses diverses formes.

Petit Défi, délit, délire d'odeur II

Défi Délire d'odeurs

Par cshabou

pivoine

 

Les participantes

 

  • Blandine

  • Chabou

  • Drat&loute

  • Eauderose

  • Golden Heart

  • Irène

  • Laetitia

  • Lolitarose

  • Lyjazz

  • Michèle

  • Missmiss

  • Moune

  • Mlk

  • Profiteresse

  • Venezia

 

Les ingrédients

 

  • 2 beurres de votre choix

  • 1 huile végétale au choix (pour les macérâts) + antioxydant

  • toutes poudres naturelles

  • huiles essentielles

  • facultatif : paillettes, micas naturels  et sans phtalates

 

donc 14 barres à envoyer.

 

Les dates

Rendu chez moi pour le 10 juin


 

Les frais de port


à voir après le 10 juin, en fonction du poids total des barres

A vos fourneaux, mes amies ! 

boules491     boules269

 

r_pe 

Petit Défi, délit, délire d'odeur

Défi Délire d'odeurs

Par cshabou

              babottetirée du site

 

 

 

Etait’ il céruléen, saphir ou Majorelle, ce ciel de mon Sud-Sud au dessus de la tour de la Babotte ?

 

Il était bleu, en tous cas, et le soleil incitait à la flânerie dans les rues de ma ville natale… bon, je m’égare mais c’est ce jour là que je suis entrée chez L.sh, le nez en l’air comme un toutou qui a flairé du petit gibier.

 

 

 

J’ai longtemps humé, la vendeuse guillerette s’est fait un plaisir de me raconter, en long, en large et en travers, la merveilleuse "naturalité"  (le mot est de moi) de ses jolis produits.

- …Non, non, vous dis-je, rien d’artificiel dans ces odeurs, seulement des huiles essentielles, alors que je m’étonnais que l’on puisse parvenir à un tel délice sans l’aide de la science !

 

 

 

Et puis ces paillettes, qui épicent le corps d’un voile irisé – la plus triste Cendrillon transformée en princesse des mille et une nuits (sans la citrouille, hein) m’ont fait de l’œil, mais elles ne sentaient pas ce que j’aurais aimé.

- Bien, je vous remercie répondis-je et je suis repartie avec le catalogue des monts et merveilles olfactives.

 

 

 

Un œil sur le trottoir, l’autre trop curieux était parti sur le journal au titre oh combien évocateur : « Caritativement belle » (vous avez dit : caritatif…?), j’ai épluché la composition de ces barres pailletées qui, de 7 à 77 ans et plus, font briller en société.

 

 

 

Devinez quoi… j’ai lu des INCI relativement clean, des produits non testés sur des animaux, une gamme vegan et bio, des huiles essentielles… bien, bien, mais aussi en renfort : « parfum, musc synthétique » ….le miracle n’avait pas eu lieu, les produits qui sentaient si bon avaient eu besoin de soutien.

 

 

 

Je vous mets donc au défi, si vous le voulez bien, de faire une barre pour le corps, avec ou sans paillettes et autres micas mais avec une odeur à tomber par terre et naturelle.

 

 

 

Ci-dessous, l’INCI d’une barre brillante de L.sh :

Beurre de cacao (Theobroma cacao), paillettes roses dorées (Polyéthylène téréphtalate), beurre de karité (Butyrospermum parkii), parfum, absolu de vanille (Vanilla planifolia), huile essentielle de sauge sclarée (Salvia sclarea), huile essentielle de lavande (Lavandula hybrida), résine de benjoin (Styrax benzoin), linalol*, coumarine.

*Naturellement présent dans les huiles essentielles

qui peut servir de point de départ.

 

 

 

Le challenge :

- Trouver les proportions (beurre de cacao, beurre de karité, huiles essentielles et matières naturelles parfumantes), c’est la partie facile.

- Colorer ou pailleter ou rien, au choix

- Composer une odeur divine avec tous les moyens naturels : huiles essentielles, résines, fruits et racines.

- Inventer un nom fou, sage, timide, tonitruant en rapport avec ce que vous percevez de l’odeur de votre création.

 

 

 

Je propose qu’on réalise ce défi sur le modèle d’un swap, chaque participante donnera son avis sur les odeurs perçues.

Je pense que ce ne sera pas objectif car la perception d’une odeur diffère d’un individu à un autre et que les goûts sont très différents. Le nez s’éduque et s’habitue aussi, évolue.

maillotMais globalement, si je vous mets le nez sur le maillot jaune à la fin du Tour et dans le bouquet du vainqueur, la majorité devrait voter pour les fleurs !

 

 

 

 

 

Il faut un certain temps pour faire mûrir un mélange d’odeurs, les barres devront être chez moi vers le 10 juin et nous devrions toutes scintiller et sentir bon le long des golfes clairs, cet été.

 

 

 

Avec le récapitulatif final, les mélanges et leurs proportions seront indiqués sur le blog.

 

 

 

Inutile de faire des grosses portions (la taille d’un gros glaçon, voire d’un savon d’invité serait bien ; pensez à emballer vos créations pour conserver le parfum et répondez vite pour vous inscrire. (15 participantes, ça vous va ?)

 

 

 

édit du 27 avril


à la demande générale, ingrédients de nos barres :

  • 2 beurres de votre choix
    1 huile végétale au choix (pour les macérâts) + antioxydant

  • toutes poudres naturelles

  • huiles essentielles

  • paillettes, micas naturels (facultatif), à la demande de notre Princesse, et je suis tout à fait d'accord, pas de phtalates, synthétiques et méchantes.

A vos méninges, amies cosméteuses. Ah, j'ai oublié de préciser que le défi est ouvert à toutes et tous, nous partagerons les poussées d'adrénaline !

 

Edit du 28 avril

Liste des participantes :

  • Blandine

  • Chabou

  • Eauderose

  • Golden Heart

  • Irène

  • Laetitia

  • Lolitarose

  • Loulou

  • Lyjazz

  • Michèle

  • Moune

  • Mlk

  • Venezia

 


Voici une recette de baume que j’ai réalisé au mois de janvier dernier pour lequel je voulais tester plusieurs conditions.

Je ne voulais pas utiliser d’huiles essentielles. Tout un défi pour moi ! Cependant, je voulais qu’il dégage une odeur agréable.

Je ne voulais pas utiliser de cire d’abeille mais je voulais obtenir un baume crémeux.

J’avais des plantes sèches qui traînaient dans le placard que je voulais tester plus sur un plan olfactif que thérapeutique.

Dans un premier temps j'ai commencé par faire une macération au bain-marie selon la technique de Vénézia pendant 3 heures avec :

150 g d’huile d’olive

3 g de calendula

3 g de consoude

3 g d’eucalyptus officinalis

3 g de fleur de lavande

3 g de plantain

Filtration après refroidissement.

Pour réaliser le baume j’ai utilisé :

50 g de la macération réalisée ci-dessus

50 g d’une macération de vanille faite dans de l’huile de pépins de raisins

28 g de beurre de karité (pour penser à Michèle)

17 g de beurre de cacao

Sur le plan olfactif, ce baume sent vraiment bon avec une odeur double de paille sèche et herbacée qui est très agréable. Cependant, pour mon nez, c'est l’odeur de beurre de cacao qui prend le dessus après un petit moment. Le test de ne pas utiliser d’huiles essentielles et d’obtenir un baume odorant a fonctionné.

Les modifications à apporter seront les suivantes.

J’ai fait l’erreur d’utiliser un beurre de cacao ayant toute son odeur, donc utiliser un beurre de cacao désodorisé.

De plus, il faudra aussi augmenter légèrement la quantité de beurre de cacao ou tout simplement inverser les quantités de beurres afin d’obtenir un baume un tout petit peu plus compact afin d’être moins sensible aux variations de température.

La couleur obtenue de ce baume est un jaune foncé-marron qui tire sur une couleur automnale et qui contraste avec l’odeur estivale de ce dernier. Sa consistance actuelle est réservée à une utilisation hivernale. C’est le printemps qui va être jaloux…

Synergies anti-rides selon V. A. Worwood

Aroma beauté, bien-etre et santé

Par atelierdemichele

            Suite à cet article qui tente de recenser les huiles essentielles anti-oxydantes et anti-élastase, voici d'autres pistes extraites du livre de Valérie Ann Worwood:

"The complete book of essential oils and aromatherapy". New world library.

V. A. Worwood est une aromathérapeute anglaise.



            Ce livre est très complet sur les usages des HE pour la beauté, la santé et la maison.
Il fait partie des classiques comme on en trouve beaucoup outre-manche ou outre- atlantique mais pour ceux qui ne lisent pas l'anglais, il n'a malheureusement pas son équivalent en français.

Autres idées du même auteur
Autres idées sur les HE et la peau

             Il est très pratique et je le consulte régulèrement pour avoir des idées intéressantes et basiques sur l'usage des HE.

Je vous en extrait quelques synergies pour prévenir et traiter les rides en fonction de votre âge.

Attention:

- Les chémotypes de certaines HE ne sont pas précisés (il faut préférer la lavande officinale et le romarin à verbenone)

- Certaines huiles essentielles sont potentiellement photosensibilisantes (citron et fenouil qui contient des furocoumarines)

- Certaines sont oestrogen-like*

- Les supports huileux sont assez sensibles à l'oxydation.

Les huiles de noisette et d'amande douce devraient être protégées par un bon anti-oxydant ou être remplacées par des huiles plus stables (jojoba, macadamia...)

- Le prix des HE choisies augmente avec l'âge ;-)))

 

*L'HE de fenouil

Il faut choisir l'huile de fenouil doux  (foeniculum vulgare var. dulce) dont la teneur modérée en fenchone est plus facile à tolérer que celle de l'HE de fenouil amer.

Franchomme et Pénoel dans "L'aromathérapie, exactement". Ed. R. Jollois  l'interdisent chez les femmes enceintes, les enfants et les bébés.

Monica Werner et Ruth Von Braunschweig
dans " L'aromathérapie" Ed. Vigot précisent que "... l'anéthol , qui est le principal constituant, a certes un effet comparable à celui de l'oestrogène mais, de même que l'HE de pin sylvestre ressemble à la cortisone sans être de la cortisone, l'HE de fenouil doux n'est aucunement un substitut d'oestrogènes et n'a pas les effets secondaires des préparations à base d'oestrogènes".

          Les mélanges sont réalisés avec quelques gouttes d'huiles végétales et peuvent donc:

- faire partie de la 3è phase d'une émulsion ou
- être utilisées diluées dans un peu d'huiles végétales comme huiles de soin.

Toutes les unités de mesure sont en gouttes sauf lorsque c'est précisé.

 

                   Prévention des rides dès 20 ans

8 néroli
5 lavande
5 fenouil
3 camomille allemande
8 géranium
1 carotte

A diluer dans 2 cuillères à soupe d'huile de noisette, d'amande douce ou de noyau d'abricot.

                          Anti-rides dès 30 ans

10 achillée
2 patchouli
10 palmarosa
8 sauge sclarée
7 fenouil
8 rose
5 carotte
5 onagre
5 jojoba

A diluer dans 2 cuillères à soupe d'huile de noisette, d'amande douce ou de noyau d'abricot.

                         Anti-rides dès 40 ans

10 néroli
10 lavande
10 encens
2 romarin
10 fenouil
3 citron
10 carotte
10 onagre

A diluer dans 2 cuillères à soupe d'huile de noisette, d'amande douce ou de noyau d'abricot.

                            Anti-rides dès 50 ans

5 violette
5 galbanum
5 rose
10 néroli
3 lavande
2 myrrhe
10 carotte
10 bois de rose
10 onagre
10 bourrache

A diluer dans 2 cuillères à soupe d'huile de noisette, d'amande douce ou de noyau d'abricot.

Et à plus de 60 ans alors, c'est foutu?   ;-((
V.A. Worwood, quel âge avez-vous donc?

"Laboutik Ducor": Beurre corporel à la framboise

Soins du corps

Par atelierdemichele

           Promis, j'arrête bientôt avec les micas!
Et j'arrête aussi les olivem et le karité.

   ;o)   :o))

Quand j'ai vu ça chez Eauderose, j'ai tout de suite eu envie de tester comme elle, plein de choses dans une copie de beurre corporel de la célèbre "boutique du corps".

J'expérimente quelques nouveautés pour moi avec les émulsifiants et l'huile végétale de base couplée à du beurre de karité nilotica.

cosm_to_013

 

*** L'huile de pépins de framboise

Elle est anti-oxydante et anti-inflammatoire.
Composée de plusieurs tocophérols (vitamines E) et  de vitamine A, elle n'a pas l'odeur qu'évoquent toutes les huiles de pépins ou de noyau de fruits (abricot, mangue, fruit de la passion, pépins de fraises...).

L'huile contient beaucoup d'acides gras omégas 3 et 6 et est très intéressante comme réparateur cutané.

Elle est pressée à froid et non raffinée. Son odeur est donc assez prégnante et doit être masquée après la fabrication.
 

*** L'extrait CO2 de framboise

Il est également anti-oxydant et riche en gamma-tocophérols pour compléter les tocophérols de l'huile végétale correspondante.
Il est intéressant dans les soins pour peaux matures.

Ce CO2 est légèrement jaune donc il ne masque pas trop la couleur de base de la crème comme les CO2 d'argousier, de calendula  ou de carotte qui ont joué des tours à Eauderose.

cosm_to_004


***
L'alcool béhénylique

comme épaississant, co-émulsifiant et stabilisant.

Je le teste pour la première fois et je ne saurai dire ce qu'il a de bien particulier par rapport à l'alcool cétéarylique ...


***
L'olivem 800

Un cousin de l'olivem 1000 que j'utilise énormément.
Il est moins "naturel" que ce dernier car c'est un cétéareth-6 olivate.

Il a pour particularité de ne pas épaissir et de permettre des émulsions très fluides voire sprayables si on ne le couple pas avec un épaississant.

Il se présente aussi en paillettes blanches et l'émulsion se fait à haute température (70/75°).
J'ai choisi l'olivem 800 car dans la copie de ces beurres, le toucher "conventionnel" est important surtout si l'on n'utilise pas de dérivés siliconés.

Alcool béhénylique et Olivem 800 se trouvent outre-atlantique ou chez Missmiss en France.

 

cosm_to_012

 

Blandine a essayé avec du BTMS certainement pour cette raison là.

          Si vous n'avez pas d'olivem 800 mais du BTMS, voici une version générale que j'avais bien aimée et baptisée:

beurre corporel ZEBODICHOP en grammes:

- Phase huileuse: 6 BTMS, 2 emulsifan CB (ou polawax ou cire n°1), 8 HV très fines (squalane, coco fractionné), 6 karité
- Phase aqueuse: 73.5 eau et/ou hydrolat, 3 glycérine
- 3è phase: 0.5 conservateur, 1 HE

Emulsification à 70/75°
Ne pas oublier de rectifier l'eau perdue par évaporation pour retrouver un beurre souple.


         

*** Huiles essentielles

Je voulais un mélange suffisamment odorant pour couvrir l'odeur de la crème de départ. Il fallait donc des huiles puissantes.

Et si possible une odeur évocatrice de fruit, à défaut de framboise...

C'est une challenge que je ne pense pas avoir gagné pour le moment malgré les indications trouvées sur ce site d'aromathérapie.

Il s'agit d'un mélange supposé avoir l'odeur du Bubble gum:

- 4 parts  de pamplemousse
- 2 parts d'ylang ylang
- 1 part  d'eucalyptus radiata

En considérant qu'une part faisait une goutte, j'en ai préparé 70 gouttes et j'ai mis 60 gouttes du mélange (donc 2g) dans mes 100g de beurre corporel.

Sur une touche de parfumeur, ça fonctionne assez bien mais dans l'émulsion, pour l'instant ce n'est pas encore ça.

On obtient une  odeur douce sur fond fleuri que j'aime assez mais qui ne me fait pas penser au bubble gum ou alors ce serait un bubble naturel, pas du tout chimique  ;-)

Le parfum des huiles essentielles évolue toujours dans le temps et mon beurre corporel vient d'être fabriqué donc gardons l'espoir!

cosm_to_005
Un merci spécial à Malégria grâce à qui je peux centrer mes images.
Enfin, ça marche et c'est plus beau ...


Formule de LABOUTIK DUCOR, beurre ottoman

Je rigole toute seule en écrivant ces noms de crèmes . Mon eau de rose n'est malheureusement pas turque ;-))


- Phase aqueuse

45 Eau de source
10 Eau de rose bulgare (clin d'oeil à l'inspiratrice de cette crème)
3 Glycérine végétale bio
1 Allantoïne
0.3 Gomme xanthane

- Phase huileuse

10 Beurre de karité nilotica (riche en oléine)
8 Huile de pépins de framboise
4 Huile de coco fractionné
2 Olivem 800
2 Glycéryl stéarate (VE)
2 Alcool cétéarylique
2 Alcool béhénylique
2 Lanoline végétale: chez Aroma-zone
0.2 Antiox Cos

- Troisième phase

3 NFF (agent hydratant)
2 Huiles essentielles
1 Extrait CO2 de framboise
1 Silicone naturel (extrait de champignons filmogène non occlusif et glissant): Chez Aromantic
1 Arrow-root tamisé
0.5 Conservateur

Acide lactique pour rectifier le pH
Mica violet dilué dans de l'huile de figuier de Barbarie.

Mesures en grammes

cosm_to_007 cosm_to_006

Mode opératoire

- Dans un bécher désinfecté, pesez la phase huileuse et porter à 70/75°.

- Dans un bécher désinfecté, porter l'eau à 37° et former un gel fin avec la gomme xanthane introduite pincée après pincée tout en mixant fortement pour ne pas avoir de grumeaux.

- Ajouter les autres ingrédients de la phase aqueuse et porter à 70/75°.

Une astuce pratique:

En mettant d'abord votre phase huileuse à chauffer, vous aurez le temps de peser et former la phase aqueuse.
Vos deux phases arriveront à peu près au même moment à la bonne température dans le même bain marie.

En outre, vous aurez moins de perte  en eau si cette phase aqueuse chauffe moins longtemps.


- Verser la phase aqueuse dans l'huileuse et mixer pendant 3 minutes pour former l'émulsion qui prend très rapidement.

- Faire refroidir la crème qui épaissit alors fortement et mélanger à la spatule souple.

- Rectifier la perte en eau si besoin est et ajouter la troisième phase à froid.

 

*** La surprise du siècle

Le mica violet ne colore presque pas la crème, même en en rajoutant une rasade pincée!

cosm_to_008
La crème est presque incolore (?)
 

J'ai donc complété avec de la bonne vieille macération d'orcanette dans du coco fractionné que j'avais prévue sur le comptoir et dont je disais un peu de mal beaucoup de bien il n'y a pas si longtemps!

cosm_to_009
Orcanette ajoutée au goût...
 

La couleur est donc plus parme que violette (bon, c'est vrai que la framboise n'est pas violette mais je voulais tant une crème violette! Mlk, à toi de tester, ce n'est peut-être pas foutu!).

 

*** La phototoxicité de l'HE de pamplemousse

L'IFRA préconise d'utiliser moins de 4% de cette HE dans les produits destinés à rester sur la peau pour éviter la photosensibilité.

Pour 100g de crème, il faudrait donc moins de 4g d'HE de pamplemousse soit 120gttes.

J'ai mis 2g d'HE (7 parts) au total dans 100g de beurre corporel dont 4 parts d'HE de pamplemousse.

1 part correspond à 2g/7 soit 0.28g environ. Donc 0.28x4 soit 1.14g d'HE de pamplemousse donc moins des 4g maximum.

 

On peut aussi faire un autre calcul pour savoir en gouttes ce que cela donnerait.

On considére qu'une goutte d'HE pèse 0.033g. J'ai 1.14g de pamplemousse donc 1.14/0.033 donnent 34.54 gouttes.

Or j'avais mis 40gttes de pamplemousse dans les 70gttes du mélange. En en prélevant 60gttes j'ai donc prélevé 60x40/70 soit 34.28gttes de pamplemousse.

On retombe approximativement sur le même nombre de gouttes (34 et des poussières) soit moins des 120 maximum.

Désolée pour ces calculs indigestes...

La phototoxicité dépend également de votre phototype donc la prudence s'impose de toutes les manières. Ne courez tout de même pas prendre un bain de soleil avec ce type de crème...

cosm_to_010 

           Malgré la déception visuelle, la texture est agréable, douce et glissante. L'émulsion nourrit bien la peau et est parfaite comme beurre corporel de printemps.

La boutique du corps a encore de beaux jours devant elle avec ses crèmes de toutes les couleurs...

J'ai reçu ces deux mails provenant de M6.  Si cela vous interesse ou vous concerne, je vous laisse prendre contact avec ces deux personnes.

Journaliste pour M6, nous réalisons un reportage sur le savon de marseille.
Nous sommes à la recherche de personnes qui fabriquent leurs propre savons de Marseille. Votre blog est vraiment intéréssant.
Est-il possible de pouvoir vous joindre? N'hésitez pas à nous rappeller au 01 42 01 17 61.
Merci d'avance pour votre aide.

Bonjour,
Je m'appelle Laurence Wycke et je suis journaliste pour le magazine "100 % mag" diffusé sur M6. Je me permets de vous contacter car je prépare en ce moment un reportage sur les lessives et je recherche notamment une personne qui fabrique sa lessive elle-même.
Si c'est votre cas et que vous êtes d'accord pour expliquer vos astuces, vous pouvez prendre contact avec moi : lwycke@gmail.com
A bientôt
Laurence

"Myrica rose": crème hydratante visage ou mains

Soins du visage

Par atelierdemichele

          Une petite crème vite faite, encore à l'olivem 1000, encore colorée aux micas, encore au karité et encore en "one pot" ;-)

         L'alcool cétylique en guise de co-émulsifiant épaissit un peu l'émulsion pour la rendre un peu plus couvrante que les associations:

- olivem1000/cétyl esters
- olivem1000/oliwax.

 

piment_rose_coupelle_inox

          Elle est destinée au visage ou aux mains pour sentir la rose, dans une couleur plus stable que le jus de betterave. Les colorants végétaux peuvent virer ou s'affadir dans le temps.

La bonne odeur de rose est pimentée par du myrica gale achetée chez l'excellent distillateur Clément Pallier (la ferme de Kermorvan) dont je vous avais déjà parlé dans mon soin pour les coups de soleil.

 

           L'HA et l'HE de Myrica gale Myricaceae (Sweet gale)

Autres noms: Myrique baumier, Myrte des marais (Bog Myrtle) ou Piment royal
pH de l'hydrolat:3.7 à 3.8

Suzanne Catty indique dans son livre "Hydrosols, the next aromatherapy" Healing Arts Press que c'est l'un des hydrolats les plus énergétiques.
Les Indiens d'Amérique utilisaient la plante pour favoriser les rêves éveillés, la méditation et les cérémonies.

Le myrique baumier est un antiseptique respiratoire et un astringent digestif intéressant en cas de diarrhées. Il est un excellent répulsif anti-insectes si on l'applique sur la peau.
Ici je l'utilise pour le parfum et pour pimenter la rose.

S. Catty a expérimenté l'HA en cuisine dans les plats de champignons entre autres.
Penoel et Franchomme indiquent avec un point d'interrogation, l'utilisation de l'HE dans le traitement de certains cancers dans " L'aromathérapie, exactement".

****L'HE de myrica gale est contre-indiquée chez les bébés, les enfants et pendant la grossesse dans" l'Aromathérapie exactement".
Suzanne Catty y ajoute les femmes allaitantes***

  

Formule de "Rose myrica"

En grammes ou %

- Phase A

50 HA de rosa damascena bio
15 HA de myrica gale
0.3 gomme xanthane

- Phase B

10 gel d'aloe vera
3 glycérine végétale bio
3 Olivem 1000
1 alcool cétylique
3 beurre de karité 
5 huile d'Argan bio
3 huile de tournesol bio
2 huile de jojoba

- Phase C

0.5 vitamine E
0.5 conservateur
1 huile de rose musquée bio
2 sea silk
0.7 HE (10 gttes rose bulgare, 6gttes de géranium bourbon et 5 gttes piment royal)

Acide lactique pour ajuster le pH

 

 myrica cream

 

Fabrication

- Dans un bécher désinfecté former un gel avec les HA à 37° et la gomme xanthane. Ceux qui n'aiment pas chauffer leurs HA devraient couper la phase aqueuse avec de l'eau.

- Ajouter la phase B et porter à 70/75° au bain marie en mixant pendant 3/5 mn jusqu'à formation d'une belle émulsion.

- Refroidir en mélangeant correctement puis grâce à une spatule souple, ajouter les ingrédients de la phase C un à un en mélangeant bien.

- Terminer par la coloration au mica dilué dans un peu d'huile d'argan.

 

La coloration au mica bordeaux donne une jolie couleur rose pâle qui va bien avec le nom de "Myrica rose" ...

EDIT/ le nom de la crème a été modifié car c'était un nom déposé

mica_bordeaux

La crème épaissit un peu dans les 48 heures mais est pompable pour plus d'hygiène. Elle pénètre vite, nourrit  et assouplit les peaux normales à sèches.

Sur les mains, c'est une crème hydratante pour l'été qui s'annonce.

           Vive la rose, vive le piment et vive les micas !