Invité

Savonnerie

Par mlkline

Je vous ai apporté des gâteaux
Parce que en cet automne pluvieux
les fleurs de mon jardin jadis si rieuses                                  gateau_027
ont la pétale bien morose
je vous ai apporté des gâteaux
Chez vous, je serai bien au chaud
Je déposerai mon manteau de grisaille

et sur vôtre table riche de victuailles

Trônera mon gâteau que je trouve si beau

Vous donnerais je la recette?

Me trouverez vous bien piètre pâtissière?

Recette

400 gr  hv d'olive bio

300 gr de coco indienne

200 gr de cacao G Detou

50 gr de colza bio

30 gr d'argan

20 gr ricin de grade cosmétique Melvita

eau de dissolution de 140 gr de soude sous forme de glaçons cocotés et argilés blanche

J'ai utilisé 340gr d'eau pour un surgras de 7

le reste a servi à diluer 1cc d'argile rose                  gateau_044

                                1cc d'argile blanche

                                 1cc de santal rouge

dispatchés en trois béchers donc trois couleurs que je mélangerais à ma pâte de base devenu résolument jaune crème anglaise


J'ai joué avec une baguette pour formgateau_053er des zigouiguis et verser, l'une après l'autre mes trois couleurs

et tout cela à la trace très fine

Pour le parfum, j'ai enrobé ce gâteau d'un mélange fleuri sur base d'huile de géranium maison au jojoba

Il me semble tout à fait crémeux et moelleux, on s'en barbouillerait me dites vous!

Me serais je trompée de plat!

Piètre pâtissière affirmatif!

                         Savonnière?



Crème au citron pour mains parisiennes

Soins des mains et des ongles

Par atelierdemichele

         Je déjeunais avec trois élégantes parisiennes: une pressée et deux plus cool (ben oui, ça existe, les parisiennes cool!).

Les trois étant de furieuses savonnières et fabricantes de cosmétiques maison, je me suis dit qu'elles devaient avoir les mains sèches plus souvent qu'à leur tour.

cosm_to_079

          Je leur ai donc fabriqué très vite une crème au citron et à l'amande douce pour les mains.

J'ai choisi l'huile et la cire d'amandes douces pour coller avec un émulsifiant formulé pour des émulsifications à froid et vendu sous plusieurs noms:

- "Cold emulsifier bio" chez Zinette et Aromantic
- "Sucramulse bio" depuis peu chez Bilby
- "Gélisucre bio" bientôt chez Aroma-zone (Il y a déjà certaines recettes formulées avec cet émulsifiant sur le site).

Son INCI: Glycerine, Prunus amygdalus dulcis, citrus aurantium dulcis fruit water, sucrose laurate

soit par ordre décroissant de la glycérine, de l'amande douce (il n'est pas précisé sous quelle forme), eau de fruit d'oranger doux et un ester de sucre, le sucrose laurate.

94% de ces ingrédients sont issus de l'agriculture biologique.

         

Cet émulsfiant liquide et bio s'utilise généralement à hauteur de 6% et permet de former des émulsions, des gels huileux et même de rattraper une émulsion qui se déphase!

Les formules à froid du site Aromantic que j'ai testées à la sortie de ce produit contiennent beaucoup trop de gommes gélifiantes (xanthane et/ou cellulose) car il faut bien éviter le déphasage...et donnent des émulsions très liquides et collantes.

Celles intitulées crèmes sont en fait des laits plus gras et... collants.

          Bref vous comprenez que je trouve que ces appellations "émulsifications à froid" sont un peu forcées pour aller dans le sens du froid à tout prix. Mais cela n'engage que moi, bien sûr.

Les contraintes sont telles qu'on a du mal à obtenir de jolies émulsions allant du lait à la crème.
Seuls les beurres et épaississants ajoutés le permettent et là, on n'a pas le choix, il faut chauffer...

          Je trouve que les esters de sucre  bien formulés sont formidablement hydratants et fins sur la peau.

Toutes les émulsions que j'ai trouvées réussies (et réalisées avec les quatre que je possède) sont donc faites à chaud/froid avec des beurres et des co-émulsifiants qui permettent de mieux ajuster la viscosité.

cosm_to_078

          Les crèmes pour les mains me semblent devoir présenter plusieurs caractéristiques:

- être suffisamment épaisses pour être confortables

. 8% d'épaississants et co-émulsifiants (cétyl-esters très fns, alcool cétylique et acide stéarique pour le confort et la tenue).

On peut remplacer la quantité de cétyl-esters par de l'alcool cétylique mais alors je conseillerais seulement 5/6% de co-émulsifiants au total.

- ne pas être grasses pour autant

ce serait dommage de devoir s'essuyer après les avoir appliquées...

. 8% d'huiles nourrissantes
. 5% de jojoba pour filmer et protéger sans effet gras,
. 5% d'huile de coco fractionné très fine et pénétrante,
. 5% de beurres,
. 1% de cire
soit 24% de gras hormis les émulsifiants.

- être agréablement parfumées mais pas trop

. 2% d'huiles essentielles autour du citron.

L'hiver approche, oranges et clémentines garnissent les étals sur les marchés, mon amie de toujours m'a rapporté des Antilles des citrons cueillis dans son jardin au moment de sauter dans l'avion...

Ce sera donc un mélange d'agrumes (en gouttes pour 100g de crème):

25 Citron distillé bio Florame (non photosensibilisant)
15 Petit grain citronnier bio Vitalba
10 Petit Grain cédrat Myrtea
5 Cédrat Purissimes
5 Tangerine Purissimes

Les huiles de zestes d'agrumes devraient dans la mesure du possible être choisies en bio car ce sont dans les zestes que se concentrent les pesticides.

Imaginez la quantité de pesticides dans une huile essentielle pressée ou distillée dont chaque millilitre est issu de plusieurs kilos de fruits traités...

Bon, dans ma crème il y en a un peu car je n'ai pas trouvé tous les zestes en bio ;)

- être traitantes surtout pour les mains très sollicitées.

J'ai choisi un seul actif, l'urée.
Oouiii  il y en a dans le pipi aussi ;) mais l'urée pharmaceutique est issu de synthèse. Ouf!

Fabriqué par notre organisme à partir des protéines (donc des acides aminés) de l'alimentation, l'urée est un agent hydratant aux doses de  5 à 10%.

Naturellement présent dans le facteur naturel d'hydratation de la peau (NMF: Natural Moisturizing Factor), il est très bien toléré.
De très nombreuses crèmes pour peaux sèches et atopiques en contiennent.

On en trouve également dans le complexe NFF bien connu couplé à d'autres hydratants pour mimer le fameux NMF.

L'urée est très soluble dans l'eau (c'est pour ça qu'il est bien éliminé par nos urines) et peut chauffer.

cosm_to_077

     Toutes mes photos sont floues. Désolée ...

 

             Formule de la crème au citron pour mains parisiennes

Phase A

- 5% Beurre d'amande (Akamuti)
- 3% Cétyl esters
- 3% Acide stéarique
- 2% Alcool cétylique
- 1% Cire d'amande
- 0.5% Antiox Cos Cosmévert (un bon antioxydant est indispensable avec l'huile d'amandes douces)


Faire chauffer au bain marie à 75° pour faire fondre

Phase B

- 33.5% Eau de source corse St Georges
- 5% Urée (pharmacies)
- 0.5% Gomme xanthane

Faites tiédir l'eau, y diluer l'urée puis formez le gel avec la gomme xanthane.

Ajoutez les ingrédients suivants en mélangeant vivement:

- 20% Hydrolat de Petit Grain citronnier (Mandriolu)
- 8% Huile d'amandes douces bio (Bilby)
- 6% Emulsifiant à froid (Cold emulsifier, sucramulse ou gélisucre bios)
- 5% Huile de coco fractionné
- 5% Huile de jojoba macérée aux fleurs de lavande bio

Versez la phase B dans la phase A dont le bécher sera maintenu quelques instants au bain marie éteint afin d'éviter la solidification des gras durs au contact de la phase aqueuse froide.

Mélangez vivement à la cuillère magique ou mixez tout au long de l'ajout. L'émulsion prend très rapidement.

Retirez le bécher du bain marie chaud et continuez à mélanger jusqu'au refroidissement.
On peut s'aider d'un bain froid.

Phase C

- 2% Mélange d'huiles essentielles citronnées (soit 60 gouttes pour 100g de crème)
- 0.5% Conservateur Géogard 221.

+/- Acide lactique pour ajuster le pH.

Mélangez entre chaque ajout et mettre en pots.

 

Petites précisions pour compter les gouttes d'Huiles essentielles

1 goutte pèse environ 0.033g donc 30 gouttes pèseraient 0.99g soit environ 1g (si vous voulez mettre 1% d'HE pour 100g de crème, il faudra 1g d'HE donc 30gouttes)

Par contre si vous fabriquez des huiles ou des produits liquides en volumes, vous utiliserez la règle de 20 gouttes au ml donc 1% d'HE pour 100ml d'huiles donneront 20 gouttes d'HE.

Ces quantités sont à moduler selon le codigoutte de votre fournisseur, la viscosité de votre huile essentielle (le benjoin est plus visqueux que le santal qui est plus visqueux que la lavande...).

Ce qui complique tout et ça devient  incalculable...

Je me simplifie donc la vie en considérant que définitivement, 30 gouttes pèsent 1g et 20 gouttes mesurent 1ml!

 

 

          Normalement j'aime les crèmes pour les mains en tubes mais je n'en n'avais plus!

Les trois parigotes ont donc reçu leurs crèmes dans des pots à vis qui permettent un usage tout aussi hygiénique.

J'apprécie beaucoup la bonne odeur citronnée, la crème pénètre vite sans poisser malgré son épaisseur.

Je pense qu'il y aurait peut-être quelque chose à améliorer dans la texture mais je ne sais vraiment pas dire quoi.

          Les sucro-esters ont tendance à former un peu de mousse lors de l'émulsification.
C'est peut-être ça qui me gène, d'autant plus que mon pot n'est pas un pot-pompe.

Il me semble que la sortie à travers un goulot devrait améliorer ça...

          Eh les parisiennes, qu'en avez-vous pensé de cette crème?

Naissance !

Faire ses cosmétiques maisons : bien débuter

Par Irene1

faire_part
 











La maison Potions

et chaudron à le plaisir de vous informer de la naissance de Cosmé Kit !

Scosmekit1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qui sera présenté au public dans le courant du mois d’octobre.

La maman se porte bien et nous espérons que ce nouveau né sera le premier d’une grande famille !

 

Michèle, nous profitons de cette occasion pour te remercier de tout ce savoir que tu dispenses avec tant de patience, d’élégance et d’humour.


(MIchèle, je suis la seule coupable de cet article ... mais je suis certaine que tous et toutes seront heureux de sa publication !).

 

Bienvenue dans mon Jardin

Savonnerie

Par Anouck 31

Bonjour à vous toutes.

                            Suite à l'insistance de Michèle je me lance dans ce nouveau défi......

                           J'ai tellement envie d'apprendre à faire le savon Panthère de Michèle que je n'ai pas eu d'autre choix que d'accepter son invitation!!!

                            Ceci  dit je suis une grande débutante dans le domaine. Je ne fais que m'inspirer de certaines recettes dans lesquelles je modifie toujours un ingrédient... qui me manque!!!!Car bien sûr il m'en manque toujours un!DSC01393

En ce moment la tendance est aux fleurs...Bien sûr, je sais que nous rentrons dans l'hiver mais moi j'ai la tête  au printemps: je vois des fleurs partout!

 

 

                               J'ai donc cherché des moules en forme de fleurs et j'ai trouvé un moule à bougie parfait pour les savons.Tout en plastique, le savon se démoule parfaitement bien (après une nuit bien froide sur le balcon!)DSC01389.

                              Néanmoins, je préviens les plus averties de ce site que les recettes sont très simples car je ne maîtrise pas encore très bien le sujet.

Pour 500g :

-125g de coco                                                                                          

-75g de palme                                                                                                

-75g de saindoux

- 75g de cacao

-60g d'olive

-90g de macérât de vanille/pépins de raisin.

-66g de soude

-150g de liquide.+ 30g d'HE de Lavandin

Le résultat donne un savon qui semble crémeux, doux et qui sent bon!!!!!!!!DSC01392

 

 

 

 

Crème MiYa (Soit la contraction de Michele et Yulaan, les géniteurs de la formule. Sauf que MiYu, ça le faisait pas..ou plutôt ça sonnait "madame Michu", pas top !)

 

pr_sentation_cr_me

 

Il y a des jours comme ça, où vous ne pouvez plus dire « non »

Il y a des jours comme ça, où vous posez une énième question sur une des recettes de Malegria (qui remonte à 2008. Pas Malegria –plus vieille – mais le post.)

 

Voilà le Garçon généreux qui s’empresse de vous répondre. Qui se propose de vous aider dans votre recherche. Vous êtes très gênée. Mais ça fait du bien de sentir aidée. Vous êtes contente, vous sentez que la recherche va aboutir.

Le lendemain, vous revenez. Le Garçon a non seulement travaillé la formule mais appelé Michele en renfort.

Oupps ! Un brin gênée que je suis !pale

 

Yulaan et Michele ont répondu à mon SOS d’une peau en détresse. A moi d’agir et une fois n'est pas coutume, répondre à la demande de Michele et faire un post sur les Potions !

 

Quel est le programme ?

Une crème pour la peau de mon visage très réactive, sensible, sujette aux tiraillements, aux picotements. Déshydratée. On peut arrêter la liste ici !

 

Pourquoi cette nouvelle recherche dans mes formules de crèmes de jour ?

Parce que depuis quelques mois, l’état de ma peau va de mal en pis. Le niveau de déshydratation ne s’aggrave pas mais les réactions type picotements si.

Je suis mal dans la peau de mon visage !

 

Auparavant, j'ai réalisé sur une base riche en actifs émollients et hydratants, de multiples essais infructueux autour de différents émulsifiants :

- Olivem seul : échec. Impression d’avoir sur ma peau un film gras qui ne pénètre pas.

- Olivem + co émulsifiant..pas suffisants.

- VE/Mf : pas top niveau pénétration (la VE?). Inconfort de la texture

Je lorgne vers des émulsifions que je n’ai pas : l’ Olive douceur, le Cetearyl Glucoside CG 90.

Mais je me refuse à tout nouvel achat pour un énième essai : j’ai de nombreux émulsifiants sous la main,  je reste persuadée qu’il y a une combinaison à créer pour une crème pénétrante et confortable. Il me manque juste la patte chimiste….

 

Objectifs : trouver une association d’émulsifiants qui apporte :

-Un confort à ma peau. Un apaisement. Limiter les picotements
-Une pénétration rapide
-Une importante hydratation
-Avec toujours une attention portée à la partie médiane, qui peut vite devenir sujette à points noirs avec des huiles occlusives

 

Ce qui est inédit dans cette formule pour moi :

la « colonne vertébrale » de la crème, autrement dit le système émulsifiant (10%) :

- sucrose stéarate (ester de sucre d'AZ) : très doux, hydratant, très bonne pénétration

- alcool cétéarylique

- cétyls esters très émollients

- MF (sodium stearoyl lactylate), hydratant et émollient. Attention : risques d'allergies. Faire un test préalable.

- les gommes xanthane et cellulose pour la stabilité.


Le truc en plus apporté par Michele : une émulsion quasi à froid, à partir de son fameux "cœur de sucre", ici composé uniquement des gras.

Il va s’en dire que je ne suis pas pour grand chose sur la formulation de cette « colonne vertébrale». N’oubliez pas que la feuille de route a été élaborée par le Garçon et la Femme (Yulaan et Michele)

le % de beurre de karité porté à 5%, sur les conseils de Michele.  Auquel s’ajoute le beurre de phytostérol d’avocat et la cire de rose (2% à eux deux)

Pas d’huiles essentielles. J’essaie de les limiter actuellement, afin de « reposer » ma peau. J’ai voulu tout de même obtenir une crème parfumée, j’ai ainsi intégré de la cire de rose.

 

Voici la formule, dont je ne suis pas l’auteure mais la simple exécutante

Matériel indispensable pour l’émulsion : un mixeur

 

Phase  huileuse : chauffe 27 %

8 gr hv argan (Indiquée pour l'équilibre des peaux sèches et déshydratées)
5 gr beurre de karité (apaisant et calmant des peaux irritées. Régénérant)
2 gr Vitamolive (Protège et régénère les peaux fragiles et sèches. Restaure la souplesse et la douceur des peaux matures. Équivalent -voir mieux- à la Squalane. On en trouve désormais chez Alternative Nature)
1gr  phytostérol d’avocat (anti-inflammatoire, calme les démangeaison. Peau réactive, irritée, fatiguée…)
1 gr cire de rose « premium » (Quel parfum !)
1 goutte de c02 de romarin


Système émulsifiant :

2 gr alcool cétéarylique
3 gr cétyl eters
3 gr Mf
2 gr ester de sucre (AZ)


Phase aqueuse 56,3%

juste tiédi, le gel :

29 gr  eau tiédie
0.3 cellulose (Michele conseille de ne pas tenir compte de l’indication de chauffer à 50°)
0.2 xanthane

* A froid :

15 gr  ha de mauve (apaisant. peau sèche, dévitalisée, ridée, couperosée, irritée..Info ici : Il y manque la source, c’est dommage. Mon ha de mauve vient du jardin des Nielles)
10 ha de carotte sauvage (anti-inflammatoire et adoucissant pour les peaux irritées ; revitalisant)
1 d’allantoïne
0.8 gr de Géogard (conservateur)

 

Actifs 17 %

5 gr panthénol
(j’ai augmenté, par rapport à mes habitudes, son % sur les conseils de Michele. Hydratant et anti inflammatoire)
3 gr hv de pépins de framboise (Anti-inflammatoire, apaisante. Soulage les démangeaisons)
3 gr extrait glycériné calendula/guimauve (adoucissant, calme les irritations. Fait maison)
2 gr de NNF (Actif hydratant)
2 gr de Fucogel ou silk gel (Utilisé  par Vénézia. On le trouve aussi dans la gamme d’Officinea. C’est un «hydratant double effet, d’action immédiate et d’effet prolongé, offrant à la peau l’extraordinaire toucher de la soie ».)
0.5 gr d’acide hyaluronique
en gel (l’un des plus puissant hydratant et humectant. Repulpant)
10 gtes Co2 argousier (régénérant)
10 gtes C02 de calendula (anti inflammatoire, adoucissant. Peau sèche et sensible)
10 gtes Co2 de Kiwi (restructurant et réparateur. Peau abimée, irritée avec démangeaisons)

 

Cela fait +/- 100 % (ça tombe jamais juste chez moi)

 

Mode opératoire, sur les conseils de Michele :

- Phase aqueuse en 2 temps :

 

Préparez le gel avec la phase 2 « juste tiédie ». On touille bien pour bien dissoudre les gommes. Le tout reste très fluide. Laissez refroidir.

Parallèlement, mélangez les autres  ingrédients à froid : ha, allantoïne, géogard
Versez le gel refroidi dans ce mélange

- Phase huileuse : chauffe

 

Portez à 70° au bain marie la phase huileuse n°1
Une fois fondu, j’ai mixé le mélange

- Phase aqueuse versée en 4 fois dans la phase huileuse. Tout en mixant bien entre chaque ajout
L’émulsion a pris immédiatement

- Introduire, après vérification de la température (inférieure à 40°) les actifs

 

creme_visage_michele


Je m’en suis fait 2 petits pots de 2 fois 25 ml. Un pour chez moi ; l’autre pour pas chez moi.

 

Ça donne quoi sur la peau ? Ça donne bien !

Texture épaisse dès sa mise en pot. Elle a encore un peu épaissit depuis hier. Mais, l’essentiel réside dans le confort que me procure cette crème

A peine appliquée, ma peau est soulagée. La pénétration est très bonne. Je dirais même excellente.Aucune trace blanche

 

DSC02627


Un  indice supplémentaire ? Lorsque je me frotte le visage (une mauvaise habitude que j’ai quand je travaille), ma peau ne me fait pas mal

Prochain test pour détendre la texture :

Diminuer le % d’alcool cétéarylique à 1% ainsi que les esters à 2%. Oublier la cire de rose (je rajouterais qqles gouttes d’huile essentielles douces)

 

Tous les cris les S.O.S.
Partent dans les airs
Dans l'eau laissent une trace
Dont les écumes font la beauté

Moi, mon SOS n’est pas parti dans les airs.
Merci à vous

Et maintenant, je dans le "Miya" !


"Karité incarnat": baume surprise très facile

Soins des mains et des ongles

Par atelierdemichele

           Du bon karité, un peu de glycérine, de l'acide stéarique, des huiles essentielles qui sentent bon, une bonne action et c'est tout!

 

cosm_to_073

Formule de base

- 90% Beurre de karité
- 5% Glycérine
- 2% Acide stéarique

- 3% Huiles essentielles

J'adore les baumes que je trouve gratifiants, faciles à faire et très versatiles.
Selon ce qu'on y met, on obtient des textures variées allant du baume souple au dur en passant par le crémeux.

          Aujourd'hui, j'en ai fabriqué en deux temps, trois mouvements pour masser les mains, les ongles et les pieds et  pour le plaisir de se parfumer.

          Et tout ça juste avec quatre ingrédients courants:

1-  De la glycérine végétale bio

Puisqu'il parait que je fais simple mais compliqué à la fois ;)  je ne l'ai pas utilisée pure.

         J'y ai fait macérer au bain-marie chaud quelques racines de garance  (Rubia tinctorium) ramenées de la Droguerie Le Lion à Bruxelles et tapées au marteau pour ouvrir le bois.

garance1garance1__1_

Très rapidement la glycérine se teinte en un rouge vineux superbe qui donne en milieu acide (crèmes par exemple) une très jolie couleur peau ou beige rosée.

J'ai soigneusement filtré le macérat puis ajouté un conservateur par sécurité.

          C'est de cette couleur que vient le nom de mon baume "karité incarnat": "karité couleur de la chair fraîche".

 

On trouve de la garance Mlk plante régulièrement  sa tente.

          La garance est la plante tinctoriale qui donnait le rouge du tissu des pantalons des soldats de la première guerre mondiale;

Ses hétérosides sont solubles dans l'eau et la glycérine. Ils ont entre autres des vertus diurétiques mais dans le baume, je n'utilise que les propriétés tinctoriales.

2-  Du beurre de karité bio

          Il a été pressé au mois de juin au Burkina Faso. C'est vous dire comme il est frais!

Il pénètre la peau en un éclair, est souple, a la couleur beurre frais que j'aime et la douce odeur du beurre non oxydé.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, un bon beurre de karité ne pue pas; Il sent juste ... le karité et ne devrait pas vous rebuter.

Il pourrait être malaxé avec ou sans ajout d'huiles végétales comme ici.
On peut aussi en faire une chantilly comme ici.

cosm_to_070

          Si comme moi Camarade, tu te sens concerné, si tu veux faire une B.A. (bonne action) et dormir tranquille tout en diminuant tes impôts, file vite sur le message "Mobilisation générale" du 15 septembre 2009 de ce blog (je n'arrive pas à mettre le lien):

http://boucledor.net/archive/2009/09  (Il y a un lien qui fonctionne dans le commentaire de Flo alias Boucledor)

Tu y trouveras peut-être encore du karité du pays des hommes intègres...
Boucledor est modératrice sur le forum des Plaisirs de Kimitsu où j'ai débuté ma vie virtuelle :)

3-  De l'acide stéarique

          On sait depuis sa découverte d'une formule magique que l'acide stéarique assouplit considérablement les baumes au karité.

          L'acide stéarique est un corps gras souvent extrait du palmier à huile (plus exactement issu de l'huile de la pulpe ou du noyau).

Il apporte de la consistance aux émulsions et vous trouverez ici  une ode à l'acide stéarique très intéressante pour comprendre pourquoi il semble incontournable en cosmétique.

          J'ai gardé la proportion de 2% et  je n'ai pas ajouté d'huiles liquides afin d'obtenir des barres dures. Mais j'ai dû égarer quelques neurones ce week-end dans la forêt, le beurre de karité - aussi-  est riche en acide stéarique ...

cosm_to_076

 

4-  Des huiles essentielles pour parfumer

       Inspirée par une autre blogueuse qui manie drôlement bien la carotte, le jasmin et le patchouli, j'ai mélangé ces trois huiles essentielles à d'autres pour avoir une belle odeur voluptueuse.

Le lien ne marche pas non plus. Il s'agit du message "Gelée peau de pêche" du blog de Lolitarose.

Le mélange a mûri quelques semaines avant d'être glacé.

Parfum "Lolita sans Rose":

Elle s'appelle Lolitarose mais là il n'y a pas de rose! 

Mes flacons d'HE sont rangés par ordre alphabétique. Juste avant les R. il y a les P. dont le flacon d'huile essentielle de palo santo. J'ai donc choisi ce dernier au lieu de l'absolue de rose.

Vous trouverez dans  ce mélange (en gouttes):

- 20  mandarine distillée (Florame)
- 20  lavande fine altitude (Florame)
- 15  patchouli (BioMada)
- 10 attar de jasmin sur santal (merci Venezia)
- 10  carotte sauvage parties aériennes fruitées Françoise et Philippe Fraisse et Quattronne (Simplespluriel): Absolument superbe!
- 10  palo santo (merci Malegria), je ne sais plus retirer mon nez du flacon...
- 6  girofle clou (Florame)
- 5  absolue de jasmin grandiflorum (Luminescents)


cosm_to_071

 

Formule du "Karité Incarnat"

- 45g beurre de karité bio du Burkina Faso très frais

- 2,5g d'extrait glycériné pur de racines de garance fait maison

- 1g d'acide stéarique

- 45 gouttes d'HE "Lolita sans Rose"

 

Les 50g donnent environ 3 petites barres triangulaires ou une belle verrine.


Mode opératoire

- Peser tous les ingrédients sauf les huiles essentielles dans un bol désinfecté
- Faire fondre au bain-marie en mélangeant régulièrement
- Retirer du bain-marie et continuer à mélanger à la spatule plate en silicone jusqu'à ce que le baume fige légèrement. C'est long...

- Ajouter les huiles essentielles quand le mélange s'opacifie et qu'on arrive à apercevoir de temps en temps le fond du bécher dans le mouvement de la spatule qui le râcle.

          La glycérine qui est soluble dans l'eau et l'alcool pourra se marier sans problème au beurre de karité qui peut absorber un peu d'eau. Il faut juste prendre le temps de bien mélanger.

Je ne suis pas arrivée à prendre en photo ce moment exact.

cosm_to_072

- Couler immédiatement en petits moules en silicone et faire prendre au congélateur.
- Démouler au bout de 25/30 mn sur un morceau de papier sulfurisé.

Il faut bien guetter le moment où le baume est homogène et suffisamment fluide pour être coulé. C'est peut-être le moment le plus délicat si l'on a trop peur de chauffer ses huiles essentielles.

On peut bien entendu ne pas parfumer aux HE et choisir de faire une macération de plantes odorantes avec le karité.


          Surprise, surprise, une fois décongelées, les barres NE SONT PAS DURES, leur couleur chair a beau être délicate et leur parfum presque capiteux, ELLES NE SONT PAS DURES, les folles!!!

De rage, je les ai écrasées au doigt dans une jolie verrine et ça donne un baume épais!

Il ne faut donc pas couler ce sublime karité stéariné, glycériné et parfumé dans des moules mais directement dans un pot.

cosm_to_075

         Bon, il n'y a pas presque pas d'ingrédients, alors, ça va...

 

Pour des baumes en barres DURES, voir ici, c'est très simple aussi (Hi, hi hi!) mais tu vois, Venezia, j'ai perdu la main...

Simple Tourbillon de la Vie

Savonnerie

Par mlkline

En ce Dimanche dédié aux SimplesHPIM5072
En ce lieu vibrant du chant de la terre
De Merveilleuses rieuses
Le Merveilleux aussi si heureux
Ont rencontré un tourbillon généreux
Une Diva faite fée bonheur
Aux yeux si bleus que le ciel s'en enchante
Aux mains si chaudes que même le soleil s'y frotte
Alors pour la remercier, j'ai demandé au magicien des couleurs
de me prêter un peu de sa palette des infinis
saurais je peindre  savonner le doux nuage sur lequel elle nous a poséHPIM4983
le simple bonheur qu'elle nous a insufflé
Forcément merveilleusement simple d'Amour Amietié

Formule du TOURBILLON emporté par l'Alkanette
20% Beurre de cacao
30% Beurre de coco
50% Hv d'olive neutre
Eau de dissolution de la soude neutre aussi, juste blanchie par une CS de poudre fine de Coco sous forme de glaçons 350gr
Surgras de 7%  et soude 140gr 

Préparation de 3 bêchers                                                                                HPIM5086
30 gr huile macérée à l'orcanette                                                             
1cs de poudre hesh rose + coco en poudre
1cs coco dilué dans sirop de roses des Simples
J'ai obtenu un appareil jaune pâle
divisé et mélangé aux trois ci dessus cités
et laissé libre cours aux paroles de mon coeur
et à la folie de mes mains sculptant avec entrain des zigouigouis, des arabesques
                                                                                                                   
       HPIM5084     HPIM5081                                          HPIM5087

"Huile des Simples Merveilles" : sérum anti-âge

Soins du visage

Par atelierdemichele

          Les mélanges d'huiles  et d'extraits végétaux sont très simples à réaliser.

Ils donnent entre autres des sérums pour peaux matures très agréables et que je trouve polyvalents.

On peut ainsi les appliquer avec un hydrolat en massages doux mais on peut aussi en enrichir sa crème de jour.

          Mais si c'est simple à faire, rien n'empêche de réfléchir au rôle des différents acides gras et à ce qu'ils apportent à la peau.
Le fait de "croiser" ces acides gras donne une richesse à la texture et me semble plus efficace.

Pour de plus amples renseignements, je vous recommande le tableau d'EauDeRose. Même si je n'ai pas sa patience pour calculer les acides gras de mes formules, je trouve sa réflexion sur les omégas et la peau absolument passionnante.

huile

Formule générale d'un sérum peau mature

- Huiles riches en omégas 9: olive, argan, sésame, avocat, noyau abricot, macadamia qui contient aussi des gras saturés très protecteurs...

- Huile de coco fractionnée: huile très fluide, fine, stable permettant d'apporter des acides gras saturés sous forme liquide tout comme la calophylle, le macadamia, le figuier ... en moindres proportions.

- Huiles riches en omégas 6: sésame, calophylle, amandes douces, colza, figuier de Barbarie, inca inchi, CO2 et huile d'onagre, carthame, argan, tournesol, rose, chanvre, huile de bourrache, pépins de raisins...

- Huiles riches en omégas 3: inca inchi, CO2 cassis, onagre, colza, CO2 et huile de rose musquée, chanvre, huile de bourrache....

- Cires: jojoba, cires de fleurs

- Extraits CO2 dont certains contiennent également des omégas 6 et 3.

- Huiles essentielles: encens, rose, néroli, myrte vert, géranium, bois de rose...

+ Antioxydant (vitamine E, antiox Cos...)

A mettre directement dans un flacon pompe.

Quelques pistes pour choisir les HE anti-rides selon votre âge

 

simples

          Pour une huile joliment colorée, très fine au toucher et bien dosée en actifs pour les peaux matures, j'ai fait le choix de plusieurs huiles végétales, extraits CO2 et huiles essentielles.

          J'ai procédé à une macération huileuse à chaud sur coco fractionné.

Cette astuce m'a permit d'utiliser des plantes sous un seul véhicule très stable dont l'odeur finale respecte celle des plantes.

Il n'y avait aucune odeur résiduelle d'huile oxydée.

          Le résultat est délicatement parfumé et pourrait être utilisé seul comme sérum. Les plantes macérées sont issues de l'agriculture bio et incorporées au jugé.

J'ai simplement diminué la matricaire qui ne sent pas très bon en macérat huileux mais qui a des propriétés anti-inflammatoires extraordinaires.

Les simples merveilles

- Bourrache
- Rose de Provins
- Camomille romaine
- Camomille matricaire
- Bruyère
- Calendula


          Il me semble indispensable pour ce type de soin de bien cibler les huiles pour avoir un résultat olfactif délicat et riche.

J'ai donc préparé le mélange plusieurs jours à l'avance et j'ai filtré au bout d'une semaine pour éliminer la turbidité relative du sérum due à l'ester de soie.

L'ester de soie (isodécyl néopentanoate) est un produit qui diminue le toucher gras et donne du soyeux aux cosmétiques. J'en ai parlé utilisé cet été dans une crème très légère.

huile_simples_merveilles

Formule de mon "Huile des simples merveilles"

- Huiles saturées et cires liquides
10ml coco fractionné macéré aux simples merveilleuses bio, 6ml jojoba bio

- Huiles omégas 9 et insaponifiables
6ml huile de sésame bio désodorisé Bilby, 5ml huile d'argan cosmétique bio, 3ml huile de macadamia bio , 6ml squalane d'olive

- Huiles omégas 6
3ml Figuier de Barbarie, 1ml huile de calophylle de Catherine

- Huiles omégas 3
5ml inca inchi de Malegria

- Émollient sensoriel
5ml ester de soie (isononyl isononanoate), ester huileux qui apporte un toucher soyeux mais non gras

- Extraits CO2
3 gouttes de chaque: argousier, camomille, rose, onagre, calendula, cassis, carotte, framboise et encens

- Huiles essentielles
En gouttes
5 néroli, 5 géranium bourbon, 5 citron distillé, 4 santal de Mysore, 3 rose bulgare, 3 absolue de lavande, 2 clou girofle, 2 absolue de benjoin, 2 hélichryse italienne Astratella, 1 absolue de ciste, 1 hélichryse italienne d'altitude, 1 romarin verbenone, 1 myrte verte, 1 niaouli II.

- Anti-oxydant
10 gouttes antiox Cos

 

Cette huile est concentrée. N'en utiliser qu'une seule goutte à masser dans une crème de jour ou de nuit.

          C'est simple, c'est merveilleux, ça sent bon et c'est drôlement efficace!

          Le jour où j'ai fabriqué ce savon, je ne savais pas que la ménagerie sauvage allait s'agrandir.

z_bre_savon

          Il y a eu le jour où j'ai ouvert ça et j'avais rapidement crayonné sur mon carnet de quoi m'en souvenir un jour.

Et ce jour est arrivé !    

cosm_to_068

 

                       Quelles huiles saponifier ?

          Il me faudrait une formule qui ne trace pas trop vite car il y aura beaucoup de manipulations à faire à la trace.

Je reprends la formule du savon du débutant dans laquelle l'huile de tournesol sera remplacée par un mélange d'huiles d'olive et de colza.

Le colza à 20% diffère légèrement l'arrivée de la trace, détail essentiel avec la très fine trace pour faire les dessins du pelage.

On ne change pas une équipe qui gagne !

                       Comment obtenir un fond fauve ?

          Il me reste encore des feuilles de patchouli offertes par Mlk. L'odeur de l'infusion persiste dans le savon si on corse un peu le parfum grâce à l'huile essentielle.

La couleur marron de l'infusion résiste à la soude et devrait éclaircir légèrement au cours de la saponification pour devenir un peu fauve.

cosm_to_067

                      Comment réaliser les tâches du pelage ?

          L'argile jaune donnera les grandes tâches. Une fois saponifiée, je trouve qu'elle donne une couleur caramel très réussie.

Pour entourer ces tâches claires, je choisis de la poudre de cacao qui donnera un marron très foncé.

cosm_to_062

          Je prépare donc un bol avec une cuillère à entremet d'argile jaune et un autre bol avec la même quantité de poudre de cacao bio (A posteriori, je pense qu'une demie cuillère de chaque suffirait).

Les deux poudres seront diluées dans de l'eau chaude pour obtenir des fluides et non des pâtes que je trouve plus difficiles à incorporer ensuite au savon.

          Comme je pratique presque toujours une réduction d'eau, je ne me fais aucun souci pour la quantité de liquide rajouté aux poudres.

Le procédé de réduction d'eau ne concerne que les savonniers expérimentés.

           Encore appelé DWCP (Discount Water Cold Process), il permet de diluer la soude dans le minimum de liquide requis, ce qui donne une solution de soude extrêmement concentrée donc plus dangereuse à manipuler pour qui n'est pas rigoureux.

L'un des avantages certains est que le savon a besoin de moins de temps de repos pour sécher, ce qui est un plus quand on doit les emballer et les offrir rapidement.

Je les laisse néanmoins vieillir puisque je trouve les vieux savons bien plus doux à la peau.

Pour plus d'explications sur le DWCP, lisez attentivement le résumé sur l'excellent blog de Zenbiloba malheureusement à l'abandon.

Je vous exhorte à le lire, le relire , lire et relire les commentaires et les liens avant de vous y lancer.

cosm_to_066

                        Comment parfumer ?

          Les panthères ou léopards ont beau être des animaux sublimes, ils ne doivent pas sentir bien bon. Comme tous les animaux d'ailleurs...

Je choisis donc de ne pas utiliser d'huiles essentielles, d'autant plus qu'il y aura assez de besogne à la trace.

          Mais on a beau être libre et sauvage, on peut quand même chercher à garder un léger parfum même musqué...

cosm_to_065

          Je dégaine ma résine de benjoin péruvien offerte par Malegria et de la gomme sandaraque ramenée de Belgique (Droguerie Le Lion).

Rien que ce nom de résine m'emporte au loin dans des contrées proches du  Sahara. En plus, comme la droguerie porte un nom d'animal sauvage africain, ne me cherchez pas, je suis déjà partie !

Hi, hi, hi, qu'est-ce que je dis comme bêtises pour vous tenir en haleine !

cosm_to_061

          Bref je disais donc que je les (je parle des résines hein...) ai pulvérisées finement au moulin à café électrique et non au mortier...

J'y avais laissé mon pilon de verre la dernière fois que j'ai cherché à pulvériser de l'encens offert par Venezia.

          Le benjoin est réputé comme fixateur des senteurs.

Quant à la gomme sandaraque, je ne pense pas qu'elle ait des propriétés pour la peau.
Elle est utilisée en fumigations et pour fabriquer de la laque pour les meubles. D'où la Droguerie, vous suivez ?

Elle ne sent pas grand chose en larmes mais développe son parfum une fois diluée en teinture ou brûlée.

Les deux résines ont laissé au séchage un léger moucheté dans la pâte à savon. C'est joli...

Quelques infos sur les résines

 

cosm_to

             

                            La formule ?

- 31% huile de coco indienne
- 27% huile de palme bio
- 22% huile d'olive bio
- 20% huile de colza bio

Soude et infusion de feuilles de patchouli en glaçons pour un surgras de 7%

- 2 cuillères à entremet de poudres de résines de benjoin et sandaraque pour 1.5kg d'huiles

- 1 cuill. entremet d'argile jaune
- 1 cuill. entremet de poudre de cacao bio
pour former le pelage. Une demie cuillère devrait permettre un motif plus plat.


            
La saponification est réalisée vers 40° et je malaxe avec une spatule juste assez longtemps pour que le mélange soude/huile soit homogène.

          Je prélève quelques cuillères de pâte encore très fluide que je verse dans chaque coupe de solution d'argile et cacao  sans mélanger. Je les laisse de côté.

          Une fois la trace extrêmement fine arrivée, je coule la pâte dans un moule rectangulaire  que je tapote pour bien en aplanir la surface.

          Je mélange ensuite la pâte et l'argile jaune avec une cuillère à café en inox jusqu'à la trace qui arrive très vite.
Je forme des ronds jaunes irréguliers à la surface.

cosm_to_063

          Je mélange la pâte et la poudre de cacao et à l'aide d'une toute petite cuillère en inox, je forme des tâches marrons autour des tâches jaunes.

          Je tape encore le moule  pour tout aplanir à nouveau et je laisse tranquille pendant 24 heures non sans avoir tenté de rameuter mon jeune public pour voir la merveille. Comme personne ne semble bluffé, je me réjouis toute seule.

cosm_to_064

          Environ une heure après avoir coulé la pâte, à travers les parois du moule, j'ai vu une phase de gel débuter.

J'ai immédiatement isolé le moule dans le four éteint dont l'inertie thermique permet de garder la chaleur produite par la réaction de saponification. Comme convenu, la phase de gel a gagné toute la surface du savon.

C'est plus esthétique sauf dans un savon uni où l'on réussit à obtenir un joli halo comme dans le biwil de Blandine.

          Avec cette formule, il n'y a vraiment aucun problème pour tout faire tranquillement.
Le procédé ressemble vaguement à celui du "savon des trois filles à la camomille"

cosm_to_069

 
            
Au découpage, on obtient des savonnettes de la savane qui moussent bien et dont le parfum est léger, léger. Peut-être qu'en séchant, ça viendra ?

Les couleurs sont plus "vertes" que jaunes. C'est quasi devenu le savon camouflé pour les forces armées. Je regrette juste que le camouflage soit en relief, preuve qu'il y a peut-être un peu trop de poudres (argile et cacao)

          J'adore voyager en savonnant ! Pas vous ?

"Pour les yeux de Lina": fluide contour yeux et lèvres

Soins du visage

Par atelierdemichele

Message de Moune

 

        C'est avec beaucoup de timidité, d'appréhension que je me glisse parmi vous, sur l'insistance de Michèle.
Elle ne vous lâche pas facilement, Michèle, quand elle vous tient.
Quand j'ai reçu son invitation à rejoindre le blog, j'ai laissé "dormir" le message...
 

          J'ai pensé "Y'a pas besoin de moi", "Qu'est ce que je peux y raconter", "C'est difficile"...
Je suis allée jeter un coup d'oeil sur la manière de s'inscrire...

OUCH! demi-tour! Bien trop compliqué!


          Mais, Michèle revient à la charge! Je n'aurais jamais dû lui offrir ce sérum.

Egoïste, va, me dis-je...

Et bien oui, il s'agit de partager avec vous, une petite formule de sérum, toute simple, et pourtant si efficace.
Nous avons, en la personne de Michèle, une testeuse de choix!
Alors, pourquoi pas...


          Et donc, me voici avec cette première. (Evidemment, j'en ai d'autres, depuis le temps!)
Les premières testeuses de nos tambouilles sont toujours un peu sceptiques, vous ne trouvez pas?
Mais pas mon amie Lina!

          Après un essai de ma crème à pieds, à mains, mon amie Lina donc, a déboulé chez moi, ôte ses lunettes, se tapote les paupières avec trois doigts, et me dit:
- Tu vois, ça?
- Oui, je vois, ça. Tu as des poches.
- il faut que ça parte! J'ai tout essayé, dans les pharmacies et les parfumeries, ça ne part pas! Fais-moi quelque chose...


          Donc, après avoir mis au service de ses poches toute "la science cosmétesque planétaire", elle me demande à moi, pauvre ignorante, de faire partir ça! vous rendez compte?!

- Lina, je ne te promet rien, je vais penser à quelque chose...
 

          J'ai pensé, j'ai cherché, j'ai lu, j'ai fait, j'ai testé et... j'ai convoqué Lina.
Elle est repartie avec son flacon pompe comme si je lui avais offert un lingot d'or, pleine d'espoir.
Je lui ai dit "un tout petit pois" sous chaque paupière, et tu tapotes tout doucement, sans frotter, deux fois par jour.

Elle en met trois fois depuis trois ans...
 

          Depuis ma formulation d'origine, l'arrivée dans mes armoires de nouveaux ingrédients (à cause de toi, michèle), je remplace parfois une goutte d'huile par une poussière d'acide hyaluronique.
Elle en est toujours aussi ravie.

 

Phase aqueuse

- 53 g eau 
- 0,3 g de xanthane

Chauffer l'eau, jeter la xanthane, touiller, filmer et la laisser faire sa petite vie tranquille
Il vaut mieux commencer par là.


Phase huileuse

- 2g huile de figue de barbarie
- 2 g huile d'avocat
- 1g squalane
- 5 g huile de macadamia
- 1,5 g cétéaryl glucoside (Copaïba.be)
- 1,5 g alcool cétéarylique

Procéder à l'émulsion au mixer plongeant à 70-75°C (pas moins).

 

yeux_et_l_vres_Moune_tube

Troisième phase

Quand l'émulsion est bien prise et commence à refroidir, ajouter:

- 30g gel d'aloé véra
- 20g hydrolat de camomille
- 0,2g complexe NFF
- 0,5g extrait fluide de lierre grimpant 
- 1g amidon 
- 7 gttes bisabolol
- 5gttes extrait C02 calendula

+ conservateur à ajuster

pas de fragrances, pas d'huiles essentielles ! Trop près des yeux.

 

Pourquoi ces ingrédients?

- Squalane :c'est une huile extrêmement fine qui ne laisse pas de trace de gras.

- Huile d'avocat: pareil ! c'est l'huile qui me convient le mieux pour cette zone fragile.

- Lierre grimpant: il aide à évacuer les liquides qui s'accumulent sous les
paupières pendant la nuit (alors que les paupières sont au repos).

Dans le cas de ma copine Lina dont le système lymphatique est paresseux, j'ai opté pour le lierre grimpant.

 

          C'est un fluide très fin qui pénètre rapidement.

Je le conditionne dans un flacon compte goutte pour ne pas y mettre les doigts et en prélever la quantité juste.

 

Un immense merci à Michèle pour son aide précieuse, sa patience, sa zenitude.

 

yeux_et_l_vres_Moune

 

Message de michèle: les crèmes de Moune, c'est comme les étoiles filantes, on ne les voit jamais mais j'ai bon espoir qu'elle ait le goût de revenir ici les décrire et nous donner ses secrets car une fois vues et essayées, elles sont extraordinaires !